AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}   Mer 1 Jan - 21:41

Aujourd'hui était bien un jour maussade. Nous étions en pleine soirée, et comme tout bon élève de Undai tu te devais de respecter le bon règlement qui stipule qu'a partir d'une certaine heure c'est l'heure du couvre-feu et hop "Bonne nuit les petits".  Mais aujourd'hui ce ne sera nullement le cas la raison : C'est le jour ou ton père s'est donné la mort. Pour honorer la mort de ton papa chéri il fallait que tu fasses quelque chose pour lui rendre hommage...Une chose folle, extraordinaire. Quelque chose qui le rendra fière de toi, petite adolescente d'une famille souillé par les calomnies du peuple. Oui...Tu tueras, tu vas détruire tout ce qu'il y'aura de vivant dans l'arêne ce soir. Tu es présente à Undai depuis maintenant 5mois, en ces mois, tu t'es fais tordre le cou par l'une des anciennes du bahut, cette soi disante Yume dite "Le sans-coeur asocial", tu es devenues le jouet mais à la fois disciple enfin c'est ce que tu penses de la psychopathe. Mais en cours laps de temps tu t'es entraîné, tu as simulé, tu as passer du bon temps à la bibliothèque à te cultiver, à te forger ton caractère dans le seul but de venger tes parents dans un massacre sanguinolent.

Le regard livide, en feuilletant le journal intime du militaire en marchant jusqu'au mur qui mène à l’arène , ton cœur se noue, ton être s'embrase tout entier d'une douleur. Une douleur agréable ceci-dit car c'est celle qui te donne adrénaline de tuer. Dans ta tête tu t'imagines déjà trancher des têtes, transpercer des ventres, racler des entrailles. Toi qui est de nature si gentille te voila qui te transforme en un monstre aussi détraquée que les autres étudiants mais c'est ton destin. Et ce petit jeu va durer pour toujours...Chaque victimes blessé ou tuer de tes propres mains c'est un cadeau pour "Papa et Maman".


Sourire carnassier tu bascules contre le mur qui te plonge en pleins cœur de l’arène, en plein milieu des pierres tombales, tu te promène sur le sol aux allures d’échiquier laissant ton uniforme ainsi que ton béret de militaire bleu se désintégrer pour laisser place à ta robe de combat. L'apparition de ta robe ne se fait pas sans douleur évidemment, une robe aussi transformersresque est effectivement lourde...bien trop lourde à supporter.  Le voile blanc qui d'habitude couvre ton dos et le restant du haut de ton corps se déchire laissant tes ailes métalliques. Tes bras sont recouverts d'un fin tissu bleu, ainsi qu'un arsenal mécha-bionique glissé dessus, des couteaux ? Peut être ? Tu ignores comment le système de ta robe marche, tu te demande même si les armes non matérialisé son accepté ici.

Peut importe, ce n'est la raison de ta venue ici. Dans des pas aux bruits robotiques tu regardes les horizons, une première victime. Une pauvre fille apeuré, elle semble égaré . C'est parfait. Etre peureux à Undai c'est signe d'une mort immédiate. Tu approches dangereusement d'elle, une fois derrière tu visualises rapidement ton arme. Entre-temps tu es vite passé de la balle en caoutchouc à une arme. Arme encore trop basique à ton goût mais elle te permet de faire mal. Une simple épée bleu-ciel avec gravé dessus les kanjis du mot "Destruction".


Sans la moindre once d'hésitation tu tranches la tête de la demoiselle salissant tachetant ton arme de son liquide vitale. N'ayant prononcée qu'un mot "Meurt." La tête tombe, tu restes neutre quelques instants. Tu siffles des dents " Une de moins Papa ! Une de moins ! sur un plutôt enfantin mais glauque.

____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon ©️ Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}   Mer 1 Jan - 22:21

Et une nouvelle journée de merde, remplie de merde, avec plein de merde. Et qui était ces merdes ? Et bien tellement de gens que citer chacun de leurs prénoms me ferait plus chier qu’autre chose. Mais bon, commençons bien, commençons par ce matin ~

Encore une fois, je me suis réveillée sans ma chienne, ce gosse devant me servir d’esclave s’était encore éclipsée avant que je ne puisse lui donner mes ordres. Cette vermine n’était décidément pas digne de siéger dans MA chambre. Quand trouverais-je un jour pour la tuer ? Demain peut être, ou ce soir. Oui, ce soir sera parfait ~ Me levant sous cette bonne idée, je me décidais à laver mon corps de rêves, passant mon gant de toilette sur chacune de mes formes sublimes en faisant attention de ne pas abîmer ma peau parfaite par un produit tierce. Parce que oui, moi, je me lavais uniquement avec les meilleurs produits que l’on pouvait trouver sur cette terre de cafards ~ Une fois mon corps parfaitement lavé, je m’enroulais dans une serviette douce pour rejoindre la chambre, je ne voulais nullement qu’un insecte admire mes formes divines, seul Hibari pouvait le faire ~ Par pure envie de le faire baver bien entendu ~ En parlant de celui-ci, cela faisait au moins vingt quatre heures que je n’avais eu le chance de l’emmerder, se trouvait-il entrain d’enfourner l’une de ses putes ? Héhé, qui sait ~

Bien, passons cela et habillons-nous. Passant mon uniforme sur le corps, je sortis de ma chambre, sac en main pour rejoindre le bâtiment principal, endroit dans lequel j’écoutais un imbécile se croyant assez intelligent pour nous enseigner des conneries ~ Si je n’étais pas aussi gentille, j’aurais tué tous les enseignants, que ce soit les femmes qui ne sont que des putes ou les hommes qui ne sont que des enculés ~ Oui, voilà la prochaine tâche de ma vie, tuer toutes personnes inutiles. Et en parlant de personne inutile, voilà un énergumène qui surgit devant ma personne pour brandir un bout de papier en hurlant tel un écervelé « YOMI-SAMA ! Signez ! ». Un autographe ? Non. Une permission pour ne pas aller en cours durant ce mois-ci. Pauvre cloche, crois-tu vraiment que je vais faire ça ?

- Héhé, quel manque de politesse, ne sais-tu pas à qui tu t’adresses déchet ? ~

Et ma phrase se finit dans une éclaboussure qui repeint les murs du couloir ~ Ramassant la tête du petit seconde qui m’avait intercepté, je la tenais par les cheveux tout en la faisant tourner ~ Sortant une boite de Pocky-Pocky de ma poche, j’enfournais un bâton entre mes lèvres avant d’ouvrir le bureau de la directrice et de balancer le bout de viande que je tenais ~ Affichant un sourire vainqueur en remarquant la vieille bique, je lui fis un clin d’œil avant de sortir amèrement ces quelques phrases qui me firent frissonner de plaisir ~

- Voilà pour vous, Ayame-Sama ~ En espérant que votre journée soit aussi pourrie que les autres, n’oubliez pas d’aller baiser votre pute avant qu’elle n’aille voir ailleurs ~ Héhé ~

Et je partis sans me retourner, évitant de justesse la faux diabolique qui voulut me trancher. M’arrêtant tout de même pour caresser du bout des doigts l’objet s’étant planté dans un mur à trois millimètres de mon visage, j’arquais un sourire moqueur avant de partir. Que c’est pitoyable, cette chienne croyait-elle vraiment m’avoir ? Héhé, pauvre conne ~ Bien, laissons la matinée à présent, et dirigeons-nous vers l’après-midi ~

Après avoir écouté pendant des heures des imbéciles plus cons les uns que les autres, j’arrivais à mon dernier cours de la journée. A savoir Sciences, pour je ne sais quelle raison, je me suis retrouvée dans une classe n’étant pas la mienne, pas de Kaïla-Chan en vue, ni mon beau gosse. Me serais-je trompée ? Non, j’étais trop supérieure à ce monde pour faire les mêmes idioties que les humains. Prenant place sur un siège quelconque, je sortis mes affaires, laissant une enseignante que je ne connaissais pas s’asseoir sur mon bureau en me regardant de haut. Plaît-il ? Veut-elle que j’utilise son mignon minois pour ramasser la merde traînant dans Undai ? ~

- Bonjour, Yomi-Chan ~ Je m’appelle Ami Ebisu, à partir d’aujourd’hui je serai ta nouvelle tutrice personnelle ~

Pardon ? Et quoi encore ? Voulait-elle peut être que je lui écarte les jambes ? Très peu pour moi, je préfère pleinement lui arracher ses viscères ~ Affichant un large sourire en me reculant sur le dossard de ma chaise, je la détaillais du regard, laissant mes pupilles mauves trouver les moindres défauts discernables sur cette femme pour mieux les lui cracher au visage ~ Rousse, bonne, acceptable ~ Ce n’était pas des défauts, je sais, ta gueule.

- Héhé ~ Et depuis quand ai-je besoin d’une tutrice ? ~ Mon niveau scolaire est bien au-dessus de la moyenne, je n’ai pas besoin d’une salope pour me torcher, merci bien ~

Moi qui m’attendais à ce qu’elle me saute à la gorge, ce fut tout le contraire. Elle rit avant de s’écarter et de lever la main vers ma personne. Quoi ? Elle voulait que je lui fasse un « tope là ! » de bas quartier ? Pauvre conne, qu’elle retourne dans sa cité, j’ai bien mieux à faire que traîner avec cette … Pute. Voulant me relever pour partir, je me retrouvais bloquée par je ne sais quelle magie. Grimaçant en voulant user de mes cordes vocales pour jurer de ma liturgie, mais ça non plus, je ne sus le faire. Sentant mon visage se relever par les mains sales de la rousse, je la foudroyais du regard alors que sa voix suave résonnait dans mes oreilles.

- Ne soit pas aussi vulgaire, si j’ai accepté, ce n’est que pour faire plaisir à Yume-Chan ~ C’est elle-même qui m’a demandé de t’éduquer ~

Yume-Sama… a fait ça ? Ressentant que je pouvais de nouveau me mouvoir, je laissais un air perplexe se dessiner sur mon visage tout en me levant de ma place. M’arrêtant près de la porte, je me retournais pour regarder cette femme qui devenait ma nouvelle tutrice … pourquoi une tutrice ? Je n’en avais pas besoin, je n’étais déjà plus une gamine alors pourquoi ? Je devais trouver Yume-Sama, la supplier qu’elle m’explique quitte à lui faire mordre la poussière pour qu’elle parle. Lançant un regard interrogateur à la créature, je lui accordais quelque mot avant de partir, décidée à trouver MA Yume-Sama.

- Ne prends pas tes aises tas de carottes, si tu veux tant obéir à Yume-Sama, qu’il en soit ainsi. Tu deviendras également un de mes esclaves ~ Retrouve moi ce soir dans ma chambre, nous aurons pleinement le temps de converser ~

Lui lançant un sourire hautin, je partis sans demander mon reste. Yume-Sama, il fallait que je la trouve et quoi de mieux que l’arène pour ? ~ Sortant du bâtiment principal, je remarquais qu’il faisait déjà noir dehors, la journée était-elle passée aussi vite ? Qu’importe, une de moins ~ Traçant mon chemin vers l’arène, je pris mes aises pour y arriver, passant la porte invisible pour laisser mes vêtements se consumer pour créer ma robe de combat. Shishio dans sa protection, je sortais mon Katana sans moindre pudeur, cherchant de mes yeux noirs la personne de ma convoitise. Elle n’était pas là, pauvre chose inutile, Yume-Sama ne sait-elle pas que je déteste cherche autrui ? Me mordant la lèvre inférieure, je tombais étrangement sur une autre personne, une autre chienne. Ma chienne. Interloquée de la voir ici, je m’avançais vers elle, m’arrêtant cependant à bonne distance quand elle décapitait impunément une gosse quelconque. Ah ? Et bien voyons cela ~

- Une de moins Papa ! Une de moins !

Complètement barge. Regardant la croix se créer à ses pieds en même temps que le corps de sa victime disparut, je soupirais en posant ma main sur son épaule pour l’interpeller. Pourquoi faisait-elle cela ? Je n’en savais rien et j’en avais rien à foutre aussi, mais tuer aussi lâchement, ça, je ne l’acceptais pas. Et je ne me gênais pas pour le lui faire comprendre ~ Shootant dans son dos pour la faire se traîner au sol, je la regardais de haut avec un sourire sadique aux lèvres avant de m’adresser à sa personne si pitoyable ~

- Alors comme ça on fait joujou sans demander l’avis de son maître ? ~ Il va falloir que je te punisse morceau de viande ~

Oui, autant pour cela que pour ce matin ~ Je trouve toujours plein de raisons pour abattre les gens, héhé ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}   Jeu 2 Jan - 18:30

Petite sourire en voyant ta cible devenir poussière puis finalement pierre tombale tu ne remarque même pas la présence dangereuse de ta maîtresse derrière toi. Une main se pose sur ton épaule, tu retournes ta tête pour la fusiller du regard histoire de lui faire comprendre qu'elle te dérange mais c'est déjà trop tard tu es projeté au sol, une douleur atroce te saisis dans tout le dos ainsi que le flan. Grognement. Colère Injuste. Elle ose pourrir l'hommage que tu veux rendre à ton père. Tête contre terre tu racles avec tes doigts le sol poussiéreux en geignant comme une petite fille qui s'apprête à faire sa crise. Pourquoi il fallait que tu finisses entre les mains d'une nana pareille franchement ? Tu penses déjà que tu as une vie merdique alors la... Tu frappes le sol à coup de poing en essayant de te calmer le plus vite possible, tu te relèves difficilement  te dépoussière le haut du corps faisant réapparaître ton épée. Petite arme tranchante que tu rêves de transformer dans les années futurs en une claymore aussi maniable et gigantesque que le canon de Yume-Sempai. Il faudrait déjà que tu réussisses à survivre ici.

Petit pas par petit pas en s'approchant d'elle tes yeux plongent à l'intérieur de  ceux de  ta tortionnaire. Peut être que si tu te prenais d'affection pour elle elle t’appréciait peut être ...au moins un peu ? Si tu savais la divertir comme elle aimerait peut être...Et si elle te faisait encore plus mal que maintenant ? La douleur que tu supportes maintenant te donne la force de tuer en ce jour triste ? Et si tu lui donne l'occasion de pouvoir te torturer comme elle le souhaite dans cette arène ? Elle fera de toi le plus fou, le plus puissant  des petits joujou de Undai. Une petite machine à tuer réservée rien qu'a elle, elle devrait s'estimer heureuse de t'avoir. Une fois bien face à elle toujours dans dans un timbre de voix neutre presque monotone voire robotique tu ne ripostera pas. Rispoter avec Yomi c'est signe de se faire laminer tout de suite et adieu le monde.  Ceci dit ton visage exprime trop tes émotions , ces deux sentiments principaux que sont la  Tristesse et la Haine.

Oui Hime-Sama vous aviez raison , je dois être punis. Hime-Sama à toujours raison aprés tout.  Hime-Sama à le pouvoir de me blesser comme elle veux, non...autant qu'elle veut. Hime-Sama m'a appris à aimer la douleur plus que tout...Dans le seul but de pouvoir accomplir ce que je dois faire pour ma lignée. Je dois tout faire pour être une bonne esclave. Alors vous pouviez me punir de n'importe quel façon mais j'aurai une faveur à vous demander...Apprenez moi à tuer mes proies comme il le faut.

Tu reprends ton souffle avant d’enchaîné Vous m'aviez dit d'être évasive non ? Alors je dois connaître le plus de souffrance possible pour pouvoir être forte ! Vous m'aviez enseigné également que quand on s'en prends quelqu'un plus c'est lent...mieux c'est...


Maso ? Peut être ? Tu t’agenouillas devant elle, baissa ta petite tête, te mordille les lèvres retenant tant bien que mal tes quelques larmes. Tu te rends compte que Undai t'a petit à petit fais basculer dans une certaine folie. Tu es devenues comme tout les autres étudiants, une meurtrière. Mais en plus d'être une meurtrière tu es devenues esclave.

Je suis désolée de vous avoir désobéis....A-Allez y..

____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon ©️ Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}   Jeu 2 Jan - 20:00

Cette gosse était si misérable que je me demandais encore parfois pourquoi je l’avais prise comme esclave, elle n’était même pas capable de me préparer mon sac avant les cours, me dresser un déjeuner convenable, préparer mon sublime uniforme, même Miri était plus compétente qu’elle. Sérieusement, regardez-la se traîner au sol tel un déchet, pitoyable ~ Tellement que je sentais Ranguren grogner en mon être pour que j’efface l’existence miteuse de l’insecte qui me servait d’esclave. Gardant un air hautin sur les traits quand elle se releva et brandit le bâton qui lui servait d’arme, j’arquais un sourire sadique avant de faire planter ma Shishio dans les échiquiers de l’arène, laissant le blason de ma famille rayonner de milles feux sur le tas de merde me faisant face ~ Espérait-elle me battre ? Héhé, quelle conne ~

- Oui Hime-Sama vous avez raison, je dois être punie. Hime-Sama à toujours raison après tout. Hime-Sama a le pouvoir de me blesser comme elle veut, non...autant qu'elle veut. Hime-Sama m'a appris à aimer la douleur plus que tout...Dans le seul but de pouvoir accomplir ce que je dois faire pour ma lignée. Je dois tout faire pour être une bonne esclave. Alors vous pouvez me punir de n'importe quelle façon mais j'aurai une faveur à vous demander...Apprenez moi à tuer mes proies comme il le faut.

Que des paroles, j’en serais presque honorée si cela ne sortait pas de la bouche d’un tas de viande ~ Affichant un sourire dominant sur sa personne si frêle, couchée limite à mes pieds, je haussais les épaules en me demandant comment j’allais m’amuser avec elle ~ Après tout, elle venait de me le dire n’est-ce pas ? Elle voulait que je la blesse pour lui faire comprendre qu’elle n’était rien ~ Sado-maso de mon cœur, voilà ce qui m’amusait. Et ce au point que toute envie de la tuer disparut en même temps que ses suppliques de fouets ~ Oui, un fouet orné de clous, pour que ceux-ci rentrent parfaitement dans son corps ~ Mais avant cela, il fallait que je la déshabille, la mette à nu devant ces regards égarés qui nous fixèrent ~ La honte faisait partie de son entraînement après tout, pour bien combattre, elle ne devait avoir peur de son apparence ~ Pauvre chose, j’allais l’écarteler ~

- Vous m'aviez dit d'être évasive non ? Alors je dois connaître le plus de souffrance possible pour pouvoir être forte ! Vous m'avez enseigné également que quand on s'en prends à quelqu'un…plus c'est lent...mieux c'est...

Vrai, raison pour laquelle je trouvais ridicule de trancher une inconnue de la sorte ~ Ma victime de ce matin m’avait dérangé, dans ces moments là il n’y avait guère besoin de s’amuser ~ Cette nuance, je le lui apprendrai, en bon Dieu que je pouvais être pour ce cafard. Laissant mon rire détonner dans le silence de l’arène, je m’avançais davantage vers elle quand elle s’agenouilla devant ma personne, la tête baissée, prête à fondre en larmes avant de me lancer sa dernière demande de violence ~ « Je suis désolée de vous avoir désobéis...A-Allez y… » Et je n’allais pas me gêner ~

Tirant la tignasse d’orée de mon esclave pour relever son regard jusqu’au mien, je la laissais contempler mon visage si parfait tout en lui adressant un sourire sadique, laissant mes canines briller de leurs blancheurs avant de la jeter tel un sac déchiré sur le sol. La retournant de manière à ce qu’elle soit sur le ventre, je matérialisais un fouet dans ma main en même temps que Ranguren apparut dans mon dos ~ Caressant ma bête ancestrale, je déposais mes lèvres sur sa crinière avant de lancer mon premier coup de fouet -en cuir uniquement, j’ajouterai les clous plus tard ~- sans moindre pitié. Déchirant son dos en m’exaltant dans ses gémissements torrides ~ Sale chienne ~

- Voilà ce qui arrive lorsqu’on n’est pas une bonne chienne ~ Répète après moi ~ « Je ne serai plus jamais un déshonneur pour ma reine ~ » Héhé ~

Qu'elle parle, et qu’elle subisse mes punissions ~ Tapant de mon fouet une bonne dizaine de fois, toujours plus fort, toujours plus brutalement pour mieux la faire crier, je finis par m’arrêter quand je jugeais qu’assez de sang s’était écoulé de son dos ~ Levant le regard vers la lune, je m’en détachais en voyant celle-ci toujours aussi blanche, moi qui croyais qu’elle allait tourner au rouge sous la haine de ma chienne, me voilà déçue. Soupirant en laissant mes talons taper dans l’arène, je m’accroupis à la hauteur de ma chose pour mieux presser de ma main ses plaies ouvertes, allant jusqu’à tracer de mon ongle aiguisé l’une des coupures que je lui ai si joliment dessinée ~

- Pleure tant que tu veux, je ne fais ça que pour toi ~ Remercies-moi, voues-moi tes espoirs et ta haine, je me ferai un plaisir de t’engloutir entièrement ~

Dans les limbes d’un nouveau monde, je la ferai renaître ~ Mais pour cela, il fallait qu’elle meure ~ Un jour, je me plairai à faire d’elle l’un de mes sacrifices ~ Héhé ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}   Ven 3 Jan - 16:59

A genoux face à ton bourreau tu la laisse faire ce qui est vraiment bon à te faire, te torturer, amplifier ta haine jusqu'à ce qu'elle atteigne son paroxysme. Après tout depuis ton enfance brisée tu es devenues que ça : Un vulgaire récipient de haine. Incapable de se débrouiller seule sans sa maîtresse-chérie tant redouté...mais à la fois tant aimé ? Non bien évidemment tu n'es pas amoureuse de ta tortionnaire. Ce n'est pas la première fois qu'elle te fait du mal. Tu as déjà sacrifié bien de ta personne pour elle, tu lui laisse souvent VOTRE chambre pour elle toute SEULE, tu dors même parterre quand elle te l'ordonne. Tu prépares le thé...Qu'on soit bien clair tu fais pleins de choses pour ta maîtresse. Elle te relèves te tirant par les cheveux ce qui t'arrache déjà un léger cri de douleur, épuisée, tu n'as même plus la force de résister, elle porte sur toi le même regard malsain, le même sourire diabolique...Celui veux dire "On va jouer" . Toi tu as les yeux mi-clos ils se perdent dans les yeux mauve et écarquillé de la demoiselle. Tu attends qu'une chose qu'elle s'amuse avec toi de tout cœur. Et si tu t'amusais toi aussi ? Oui tu vas t'amuser à te tordre comme un asticot à hurler de toute tes forces pour combler les envies les plus noires de ta gentille maîtresse.

Elle est si gentille maîtresse quand elle te jette au sol comme une vieille chaussette...Elle est si jolie quand elle matérialise son beau fouet en cuir...Tu aimes tellement quand elle t'accorde tant d'attention, tu aimes tellement ces instants ou elle se permet de donner un petit relooking a ton petit corps  de frêle adolescente. Tu gesticules comme un ver de terre, hurlant à chaque de fouet se faisant de plus en plus intense laissant d'avantages de petites larmes couler le long de tes joues. Tu hurles comme tu n'as jamais hurler te campant au sol pensant qu'il s'agit de ton dernière espoir, tu essayes de ramper mais tu ne peux pas. Tu sens la chair de ton dos de brûler, te piquer, être saignante. Tu la sens s'écarter à chaque de coup de son fouet si vilain, Oooou le méchant fouet il fait  maaaaaal...Mais il est vraiment vraiment bon le Monsieur.Fouet.

Décidément tu ne sais plus si tu aimes ça ou non..En tant normal tu devrais te sentir faible, humilier, tu devrais la détester pour ce qu'elle te fait subir...Mais en ce soir si particulier à tes yeux la douleur est une chose qui te fait languir d'un plaisir plutôt malsain. Oublie tes sales pensées et obéissons à notre belle brune de reine..Tu as une phrase magnifique à répéter, répète le en couinant comme une enfant traumatisée, pleure toujours plus rien que pour elle.

Je ne serai plus un déshonneur pour ma reine...Oh oui elle peut y compter..


La respiration lourde, le corps tendue de tout ses muscles tu sens une dernière chose s'enfoncer dans ton dos. Chose qui te fait rugir de désespoir. Mais une question te trottine "Pourquoi tu aimes ça ?" alors que d'habitude tu voudrais te venger...Tu ne sais pas. Tu devrais peut être la questionner. En y pensant une idée merveilleuse vient d'éclater dans ta petite tête ! Oui ça doit lui plaire logiquement !

Haaa~ Maîtresse-Yomi...Votre chose à besoin de savoir pourquoi vos coup de fouets lui procure  à la fois un sentiment de bien-être et à la fois un désespoir sans fin...J'ai mal...Mais je veux que ça continue j'ignore pourquoi.

Tu bascules de l'autre côté pour te retrouver sur le dos laissant plusieurs gémissements s'échapper de ta gorge asséchée. Cela de fait tu regardes ta maîtresse avec une bouille de chien-battu il es temps de lui proposer ton idée génial.

....Faite moi la même chose de l'autre côté je vous en suppliiiiie, je pense ne pas avoir assez ressentis que je ne suis rien. Rajoutez-y les clous. En plus vous pourriez  me voir d'avantage me tordre sous la douleur, voir mon visage se crispé, me voir pleurer, voir d'avantage mon corps rougis et sanguinolent. Et moi je pourrais contempler votre visage si parfait, entendre votre rire résonnait dans toute l’arène.


Mon dos me tue... Dis tu dans un murmure...Hm, tant que tu termines pas en gratin dauphinois pour le gros chien en haut.

____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon ©️ Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}   Ven 3 Jan - 18:36

Je me plaisais à jouir de son corps de la sorte, je n’étais pas comme les autres perverses de cet établissement de barges, non, ce n’était pas le sexe qui me faisait vibrer mais bel et bien voir le visage de ma victime se déconfire sous mes assauts incessants ~ Entre écarter les jambes d’une pute et écarteler une femelle, je préférais de loin la deuxième option, je ne perdrai guère ma virginité sous les mains sales peuplant ce monde ~ Héhé, je suis pure et je le resterai ~

- Haaa~ Maîtresse-Yomi...Votre chose à besoin de savoir pourquoi vos coups de fouets lui procure, à la fois un sentiment de bien-être et à la fois un désespoir sans fin...J'ai mal...Mais je veux que ça continue j'ignore pourquoi.

Quelle esclave intéressant avais-je là ~ J’en jubilais plus elle s'exclamait, je frémissais sous l’amour diabolique qu’elle ressentait à mon égard, une boule de plaisir intense naissait en mon être alors qu’elle rampait au sol, le visage larmoyant, le corps déchiqueté par mes envies ~ Oui, Kirai était parfaite pour ce rôle, cette gamine était si pitoyable que j’en jouirais presque ~ L’entendre m’implorer de continuer me faisait jubiler, Ranguren lui-même trouvait cela amusant, puisant dans mes forces pour laisser son ressenti sortir dans un rugissement céleste alors que je me tordais de plaisir sous la douleur que me procurait ma bête ancestrale ~ Oui, c’était tellement parfait, tout ceci, tout ce moment était si intense que je mordis ma lèvre inférieure, me laissant aller comme ces chiennes qui tournaient autour de Dead Master, mouillant sous la simple vision de cette femme immonde ~

- ....Faite moi la même chose de l'autre côté je vous en supplie, je pense ne pas avoir assez ressentis que je ne suis rien. Rajoutez-y les clous. En plus vous pourriez me voir d'avantage me tordre sous la douleur, voir mon visage se crispé, me voir pleurer, voir d'avantage mon corps rougir et sanguinolent. Et moi je pourrais contempler votre visage si parfait, entendre votre rire résonnait dans toute l’arène.

Quelle sado-maso faisait-elle là ~ Elle se retourna pour me faire face, laissant son dos baigné de mes coups se taper lourdement contre le sol de l’arène, m’apportant la vision de son minois si exquis ~ Me léchant les lèvres, j’avançais vers elle, posant ma main sur son cou pour mieux redescendre jusqu’à la naissance de sa poitrine, endroit sur lequel j’eus apposé mon sceau à notre première rencontre, laissant ce stigmate lui rappeler à tout jamais qu’elle était mienne ~ Arrachant le haut de sa robe de combat d’un mouvement féroce, je me rapprochais de sa peau tendre, laissant mon souffle caresser sa poitrine avant de remonter jusqu’à son cou où je plantais mes crocs, attendant avec impatience qu’elle rugisse sous mes attaques ~ Perverse ~

- Tu n’es vraiment qu’une merde Kirai ~ Pour qui te prends-tu pour donner ainsi des ordres à ton maître ? ~

Je ne te satisferai pas, non, je préférais pleinement jouer autrement, ton corps était déjà bien assez beau ainsi. Je n’avais guère besoin d’un morceau de viande prémâché, je n’aimais que la beauté et autant te laisser le peu que tu en as ~ Héhé ~ Furent mes pensées alors que je me redressais, coulant mon regard sur le corps dénudé de ma chose, passant un coup de main sur son torse pour faire réapparaître sa robe de combat. Je ne comptais pas m’arrêter de jouer, je voulais encore et encore la voir souffrir, mais autrement cette fois-ci, d’une manière plus divertissante pour ma personne ~

- … Vous foutez … quoi là ?!

Me retournant vers la chose qui osait interrompre mon moment de plaisir, je laissais mon regard fusiller son air insolent. Me raclant la gorge en me relevant vers l’amas de crasses qui osait me parler, je relevais Kirai par la même occasion pour mieux la présenter à cette femelle détestable qui nous avait dérangée ~ Secouant légèrement ma chose devant les yeux de l’inconnue, un rire narquois traversa mes lèvres avant que je ne lui réponde le plus naturellement possible « J’éduque ma chose ~ Ca te regarde ? ~ » Non, justement. Me penchant légèrement vers l’oreille de Kirai, je mordis celle-ci avec douceur avant de lui susurrer un nouvel ordre à l’oreille ~ « Amuse toi aussi ma belle ~ Amuse moi surtout ~ ». Passant ma main dans son dos pour guérir ses plaies, lui ôtant toutes douleurs par la même occasion je la poussais délicatement en avant ~ Poster une seconde devant une première était mal ? J’étais sadique et cela me plaisait tout autant de voir ma chose se faire laminer par plus fort qu’elle ~ Ce n’était qu’une manière sadique de l’entraîner voyons, c’est dans la souffrance qu’elle tirait sa force après tout ~ Héhé ~

Levant le regard vers la lune ayant tourné au rouge, je fis quelques pas en arrière pour laisser mon jouet se faire abattre ~ Serait-il peut être possible qu’elle gagne ? Si tel sera le cas, je lui accorderai un cadeau ~ Un souhait ~

- Si tu gagnes, je t’offrirai quelque chose, Kirai-Chan ~

Autant motiver ses troupes ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}   Sam 4 Jan - 17:07

Aaaah...Maîtresse joue avec moi...Joue avec moi ! Tu sais très bien que me faire mal me rends plus forte ! Serais-tu en train de sentir tes joues rougir ? Oui malheureusement pour toi qui est devenue une sorte de soumise psychologiquement atteinte par le syndrome Undai te voila maintenant qui rougis sous l'effet que te procure la  douce et gentille demoiselle-tueuse-de-pocky.  Misérablement en train de trainer sur le sol poussiéreux de l'arêne, tu la regarde avec tes yeux ronds d'enfant innocente. Elle est si jolie maîtresse...Pourquoi tu devrais la haïr ? Comment tu as pus la haïr auparavant ? Elle est  la seule...la seule ici à reconnaître ton existence depuis le décès de tes parents. Elle est la seule à te donner un semblant de valeur. Elle est la seule qui peux te mener vers ton objectif. Dans ta tête tu te fixe un nouvel objectif : Satisfaire le plus possible ses demandes, ses ordres, et être digne d'être une bonne chienne jusqu'à ce que tu sois capable d'être indépendante. Pendant ce temps tu mets de côté ta dignité et ton amour propre et tu laisseras cette folie malsaine s'emparer de ta raison.

Tu essayes de t’asseoir, les blessures dans ton dos te font d'avantage de mal, tu mords tes lèvres pour ne pas gémir une fois de plus sous la douleur mais impossible de résister. C'est qu'elle ta sacrément bien fouet celle-la...Parvenant à t'asseoir, ton bourreau s'approche de toi dangereusement. Maintenant elle va jouer au docteur avec toi dans l’arène ? Non bien sûre que non...Mais tu sens que tu la satisfaite. Petit rire nerveux tu peux être contente de toi. Je suis une bonne chienne... Hm, peut être que oui peut être que non...L'important c'est que tu dois profiter du minimum de tendresse qu'elle t'offre.

Lorsqu'elle t'arrache ta robe de combat tu lâches un cri de surprise, cette fois-ci tu sens tes joues en feux. Tu veux parler mais tu bafouilles. Ton petit corps tremble, c'est dingue ce qu'il fait froid ici et si il y avait du monde il.il verrait tout...Sa main qui descend le long de ton cou...Pour atteindre cette marque...C'est si embarrassant.  Quelque chose pénètre ta nuque...Tes yeux se rouvrent tu jettes un coup d’œil, tu sursautes, et si Yomi était juste une vampiresse-sadique assoiffée de ton sang ? Ta tête bascule en arrière, ton souffle se fait saccadé. Tu perds tes moyens, tes bras retombent et tes mains touche le sol. Tes forces se vident...Elle pouvait être heureuse, être heureuse de t'avoir toute entière. Toi aussi tu étais heureuse dans le fond..tu penses qu'elle s’intéresse un peu à toi finalement. Elle te traite de merde, tu esquisses un sourire, yeux fermés ne murmurant qu'un simple "Oui...Maîtresse...J'en suis désolée"

Mais ton instant de joie fut coupée lorsqu'un parasite du même sexe que toi intervient. Petite peste elle va le payer. Mais au moins elle va pouvoir nourrir, venger Papa quand elle sera morte ! Maîtresse te relève, maîtresse te guérit, maîtresse te donne l'ordre de t'amuser mais surtout de l'amuser elle...Alors très bien tu vas la divertir dans un combat bien trash, bien gore comme elle aime. Dés maintenant tu vas lui prouver que tu en est une bonne..Une bonne esclave rien qu'a elle. Déterminée avant de combattre tu te retourne mine enjouée.

Oh mais j'y compte bien. J'ai déjà une surprise pour vous moi

Aller va combattre au lieu de lui lécher les bottes comme une fayotte ! Ton adversaire matérialise une hache quant à toi tu matérialise ton épée d'un bleu aussi éclatant que ceux de tes yeux, toi qui ne réfléchit pas avant d'agir tu fonces tête baisser vers dans un cri bestial, tu t'apprêtes à brandir ta lame mais manque de pot tu es arrivés trop prêt d'elle, elle te saisis le cou, te soulève du sol. Tu lâches ton arme qui disparaît, gesticule tes jambes, tes mains pour donner des coups dans le vide. La pression t'empêche de respirer, ce qu'elle t'offre ? Une série de coup de poing dans le ventre, chaque coups de plus en intense te faisant cracher du sang.

Tu sens ta conscience s'éteindre, mais on dirait que la première se décide à te faire une projection en l'air. Tu retombes avec violence en te retrouvant affalé sur l'une des pierres tombales qui traîne ici. Complètement sonnée le parasite s'accroupit devant ta mine ensanglantée s'écriant sur un ton d'outre-tombe.

Perverse mais pathétique ! On a même besoin d'arme pour te battre. Vraiment décevant...Tu sers à rien pauvre fille...A rien.

Conasse ! Elle va le regretter d'avoir dis ça...Tu n'as même pas le temps de riposter qu'elle enchaîne sur un coup de genoux en pleine face encastrant ta tête dans la pierre. Cette fille est un monstre...un vrai monstre...Maîtresse doit surement se délecter de te voir tant souffrir. Le visage d'avantage sanguinolant, tu ne cesse de hurler. Tu cries de terreur, maintenant ce n'est plus ton dos qui te brûle, te pique, c'est ton propre visage...Visage que tu sens littéralement écrasée...Faible, tu t’effondres au sol versant un torrent de larmes mêlée à ton sang...

Pourquoi....pourquoi..suis-je si..faible ?

Main sur les hanches la combattante arques ses sourcils assez étonnée de la question.

Pour être franche t'a pas le mental pour être ici, désolée cocotte mais c'est de mes mains que tu vas mourir.

Mourir ? Non ! Il est hors de question que tu meurs maintenant ! Hors de question de décevoir tes parents et Yomi ! Allongé au sol, elle s'accroupit vers toi, prête à abattre sa hache sur ta tête..Ça y'est c'est finit te dis tu..Yeux fermés tu attends ton sort..Sauf que tu entends une petite voix intérieur résonner à l'intérieur de toi même. Une voix familière, celle de Maîtresse.

Tu devais me faire plaisir je suis plutôt déçue...Tu dois vivre pour moi. Alors haïs ce microbe.  Et extermine la. ~

Bien sûre cela n'est qu'un songe que tu entends à l'intérieur de toi . Jamais Yomi pourrait faire de la télépathie...quoi que. En une fraction de seconde pousser par le désir de vaincre, tu matérialises ton arme, tranchant une partie de la jambe de celle-ci lui faisant perdre équilibre. Rampant misérablement jusqu'à elle tu lui tranches l'autre la laissant pleurnicher. Dans un plaisir sadique, tu laisses un rire glacial s'échapper de ta gorge résonnant dans toute l’arène. Te redressant sur tes genoux avec une grande difficulté tu bascules son corps sur le côté pour la mettre sur le dos. Tu plantes ton arme bleuâtre dedans en prenant grand soin de dessiner la marque se trouvant sur ta poitrine. Un cadeau pour Yomi, ton cadeau.

La marque de Maîtresse est le plus beau de tout les chefs-d'oeuvre...qui m'a été donner de voir..

Lentement...cruellement..c'est bien...pour finir le show tu l’achèves lui tranchant finalement la tête. Chose fait son corps devient une croix. Attendons de voir comment va réagir ta maîtresse. Littéralement épuisée tu tombes sur l’échiquier géant..

J'ai reussie... Ton papa peut être fière de toi.

____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon ©️ Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}   Dim 5 Jan - 13:52

Sérieusement, cette fille n’était qu’une sous-merdre à peine capable de me satisfaire ~ Mais je n’avais rien d’autre sous la main, comparé aux autres, elle était ne serait-ce qu’un peu plus intéressante ~ Non, non, ce n’était pas parce qu’elle me vénérait que je la gardais, tout le monde me vénère après tout, héhé ~ Matérialisant un trône, comme celui de Yume-Sama, je m’assis dessus pour regarder le spectacle morbide qui allait se dérouler sous mes yeux célestes, croisant les jambes en gardant la tête haute, je n’attendais plus qu’une chose, que le bal commence ~

Chose qui se produisit sous les cris d’animaux de ma chose, fonçant tête baissée sur son adversaire pour mieux se faire butter ~ Quel mauvais chasseur faisait-elle là ~ On ne va pas aussi vite sur sa proie voyons, qu’elle prenne son temps, oui, voilà, comme ça, regarde la, défie la de ton regard d’esclave, Kirai-Chan ~ Riant à gorge déployée sous mes pensées, je m’arquais légèrement en avant quand l’adversaire de ma chienne la foutue au sol pour la rouer de coups, sans gêne ~ Vas y tape plus fort, enfonce lui ton poing dans sa bouche pour que je puisse la voir suffoquer ~ Dieu, j’en étais … Hmm ~

- Perverse mais pathétique ! On a même pas besoin d'arme pour te battre. Vraiment décevant...Tu sers à rien pauvre fille...A rien.

Elle n’avait pas tort, mon élève était pathétique, quand trouverais-je donc de mieux pour pouvoir la jeter ? Si Miri n’était pas partie, je n’aurais plus eu besoin de cette conne. Oui, voilà une évidence effroyable qui me mis d’une colère massacrante. Je n’avais même plus à rester ici, Kirai allait mourir et cette histoire s’arrêtait à cela. Soupirant en décidant de me lever, je fis dos au combat, devenue totalement désintéressée par ce qui se passait. Un deuxième soupir et me voilà me diriger vers la sortie sans demander mon reste ~ Promis, je viendrai profaner
ta tombe ~ Riant allègrement, je m’arrêtais cependant quand un cri moins commun arriva jusqu’à mes oreilles. Me retournant pour regarder ce qui se passait, c’est avec un certain étonnement que je vis … Kirai ~ Aussi laide qu’elle pouvait l’être, elle laissait transpirer un certain charme lorsque le sang de son protagoniste recouvrait son corps ~Héhé, mais voilà une chose inattendue ~

- J'ai réussie...

Oui, elle avait réussi ~ Fière d’un exploit impensable, je me rapprochais de Kirai pour mieux m’agenouiller à sa hauteur et caresser son visage abattu avec tendresse ~ Oui, il m’arrivait d’être douce lorsque je reconnaissais la valeur d’une personne ~ Promis, au prochain combat je te ferai combattre un terminale ma chère, héhé ~ Souriant sadiquement, je me décidais de la prendre dans mes bras, il était inutile de rester ici en vue de son état. Passant le mur transparent de l’Arène, c’est d’un air royal que je traçais mon chemin jusqu’à MA chambre, inutile qu’elle se fasse tripoter par les salopes de la pute d’Ayame, je savais très bien faire disparaître ses douleurs moi-même, n’étais-je pas un être supérieur après tout ? Héhé ~

Ne daignant lui accorder une quelconque parole, ce ne fut que mon air joyeux que je lui laissais entrevoir. Arrivant dans MA chambre, je déposais son corps pitoyable sur son lit, refusant catégoriquement que la saleté collée à son corps ne vienne salir mes draps. Délaissant sa personne pour me rendre dans la salle d’eau, je fis couler un bain pour sa personne, douce maîtresse que je pouvais être avant de crier d’où j’étais qu’elle me rejoigne et qu’elle se déshabille. Non, je ne comptais lui faire l’honneur de le faire moi-même, je n’étais pas son boy non plus, elle était le mien.

- Lave toi, tu pues la sueur ~

Quelle charmante parole venais-je donc de lui adresser, là ? ~ Tellement plaisante que je fondais moi-même sous mes propres dires. Sourire aux lèvres en lui montrant la baignoire d’un mouvement de la tête suggestif, je me posais sur le rebord, chaussettes retirées pour plonger mes pieds dans l’eau chaude. Bien, parlons à présent, éveillons son ego ~

- Pour une fois je suis fière de toi Kirai ~ Je t’avais promis un cadeau, demande moi et tu auras ~

Un objet, une caresse ? Héhé, nous verrons cela ~

END

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un désir de vengeance qui deviendra un massacre {PV : Yomi}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chronologie explicant le massacre de la Ruelle Vaillant
» C'était il y a 20 ans; massacre à la ruelle Vaillant!
» Voyageur sanguinaire cherche partenaire pour gentil massacre de la veuve et de l'orphelin.
» Massacre ~~ (Gentils,Méchant,Lilith,Vita,Tamao VIP! *SBAF*)
» Massacre par les Nations Uni en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène-