AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   Mer 20 Mar - 22:49

Le jour se levait peu à peu, les rayons de soleil venaient déjà chatouiller mon visage alors que j’essayais vainement de m’en cacher sous les draps. Laissant un grognement traverser mes lèvres, je me retournais instinctivement pour fuir cette masse lumineuse. Toujours en vain jusqu’à ce que je trouve la position absolue, me cacher sous les seins de Kaïla. Bonheur. Quand je disais que ceux-ci étaient énormes, c’était le cas, tellement le cas que je ronronnais de plaisir avant de me rendormir. Pour cinq minutes en tout cas. Et pourquoi ? Parce qu’en entrouvrant les yeux je me retrouvais nez à nez avec quelqu’un et ce même quelqu’un n’était autre que Yomi. Encore. Dieu, pourquoi, pourquoi se trouvait-elle partout depuis que Kaïla eut prit connaissance de sa personne ?! Me punissait-elle de ne pas l’avoir montré au jour avant ? Foutaises. Grognant en levant un sourcil tout en lui quémandant à mi-voix la raison de sa venue, je ne reçus comme réponse qu'un doigt sur la bouche et un sourire ravageur. Si je ne savais pas que Yomi n’avait nul but de coucher avec moi, je crois que je lui aurais tapé la tête contre le sol. Non mais sérieusement ?! Quand quelqu’un vous met le doigt sur la bouche en affichant un sourire pervers, vous avez deux options devant vous ; Cette personne est une perverse qui veut vous sauter, ou cette personne est une personne qui veut vous toucher. Dans les deux cas, ca revient au même non ? Continuant notre conversation en se regardant, je crus un instant que j’avais reçu le don de la télépathie tellement que cela était étrange de parler ainsi. Un roulement des yeux voulait dire « non », un regard porté sur la gauche « pourquoi » et ainsi de suite. Et en français pour ceux qui ne captent pas ? Très simple, je schématise.

- Helloooooo Yume-Sama ~
- Hum …
- Comment allez-vous en cette belle matinée ? ~
- Que fais-tu ici ?
- Héhé ~ C’est un grand jour aujourd’hui ~
- Ha … et ?
- Mais … le combat Yume-Sama ! ~
- Combat … ?
Et là, j’ai sauté hors du lit quand j’ai vu Yomi se poser sur Kaïla pour venir lui gueuler, mais dans le genre, vraiment gueuler « Helloooooo Kaïla ~ ». Ma réaction était justifiée non ? Évidemment ! Me retrouvant donc sur le sol avec unique vêtement mon dessous, je passais ma main sur mes seins pour cacher ma poitrine avant de foncer vers la salle de bain, laissant Kaïla se débrouiller avec cette chose venue interrompre notre sommeil. Et quelle fut ma dernière vision en passant la porte ? Une Kaïla à moitié nue avec une Yomi essayant de lui arracher ses couvertures. Génial, j’ai bien fait de partir. M’enfermant à double tour, je m’accordais un moment de répit avant de passer sous la douche. Moment de répit égal dix minutes, lavage égal dix autres minutes et … Ce n’est donc que vingt minutes plus tard que j’émergeais enfin, essuie sur la tête, unique sous-vêtements avec un autre essuie pour cacher ma nudité. Prenant vite des vêtements en sachant que cela ne servirait à rien pour moi de rester nue, j’en profitais également pour attraper un truc dans le frigo et de me barrer, vitesse grand V.

Arrivant en dehors de la chambre de Kaïla, un pas rapide vers la sortie, un autre vers le conseil et un nouveau vers l’arène. Oui, aujourd’hui était un jour spécial. Tellement spécial que cela me donnait déjà mal à la tête rien qu’en y pensant … Pourquoi, pourquoi ce réveil ? Cela remontait à hier, après une journée mouvementée, nous (Kaïla, Yomi et moi-même) nous nous étions retrouvées dans une situation telle que Kaïla eut décidé de choisir Yomi pour son passage en rang … les détails ? Voyez avec elles, je ne m’aventurerai plus sur ce chemin là.

Arrivant à l’arène, je me fis -comme toujours- saluer par les élèves s’y trouvant, répondant tout de même d’un signe de la tête, je les invitais en quelques mots de partir, prétextant l’arrivée de deux folles pour un passage en rang. Folie meurtrière ? Ca allait être sanglant. J’avais moi-même peur. Soupirant en laissant l’arène se vider pour que x et x personnes se retrouvent dans les gradins, je n’attendais plus que les actrices vedettes de cette scène. Me dirigeant vers les gradins en voyant la présence néfaste de deux personnes, je me décidais à venir leur adresser parole ;

- Je ne dirai pas que je sois contente de vous voir, loin de là. Évitez juste de mettre votre grain de sel dans ce combat.

Me retournant en m’asseyant sur le rebord des gradins, je laissais les deux personnes attendues arriver. Leurs robes de combats se dessinant sur leurs corps à chacun de leurs pas, je pris plaisir à regarder Kaïla. Elle était magnifique dans cette tenue … devrais-je le lui dire un jour ? Oui, parce que c’était vrai. Toussotant pour faire partir mes désirs étranges de ma pensée, je me concentrais sur ce qui allait se passer à présent. Ici, là, maintenant … ça allait être un moment important. Le pire de ma vie et j’espère le meilleur de mon élève. Un fin sourire sur les lèvres, j’ouvris le bal sans plus attendre.

- Essaye de survivre à ce combat Kaïla. Quant à toi Yomi … ne te retiens pas.

Affichant un sourire moqueur en faisant un signe de la tête pour ouvrir le combat, je n’attendais plus qu’à me faire éblouir par ces deux filles.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   Jeu 21 Mar - 23:57

J'allais la lyncher, j'allais la trancher, j'allais la massacrer dans des souffrances inimaginables. J'allais la torturer et me plaire dans ses hurlements de douleurs. Oui, j'allais lui écrabouiller sa face de malade mentale contre le sol si fort, qu'elle serait défigurée à vie ! Était-il juste possible que je sois si gore dans mes moments de colère ? Normalement non, je me contentais de faire mal à l'autre sans aller dans l'extrême. Mais avec cette fille, tout était différent, je voulais me défouler sur sa personne jusqu'à ce que je n'en puisse plus. Encore, si ce n'était que de la haine pure et dure, ce serait compréhensif. Mais là, c'était pire. C'était son comportement qui m'agaçait au point que je veuille l'étriper sans plus de ménagement. Mais qui donc pouvait me rendre dans un tel état d'esprit ? À votre avis ? Vous ne savez pas ? D'accord, je vais vous donner un petit indice. Yomi Tsuchimiya. Cela vous parle ? Moi aussi, cela me parle au point que seulement d'entendre son nom me faisait grincer des dents. Si je pouvais seulement la détester pour un fait grave...

Cette pensée me suivit déjà depuis plusieurs jours, entre des situations pas croyables qui m'arrivaient ces derniers temps -Yume et mon soi-disant mariage- et les problèmes qui me tombaient dessus avec les cours, il n'a fallut que cette merdeuse pour que ma vie soit un désastre. Surtout si cette fille aux yeux mauves eut la mauvaise idée de vouloir me tuer pour -par la suite- se comporter avec moi comme si elle partageait ma vie depuis des années. Alors la voir débarquer presque tous les jours à l'improviste pour me réveiller -surtout quand j'étais avec Yume- cela me mettait dans une rage sans nom. Je ne l'aimais pas. Ou du moins, son comportement m’insupportait. Et encore, si ce n'était que le réveil... Mais non, madame devait fouiner partout que ce soit dans ma vie quotidienne ou sentimentale. Je ne la considérais pas vraiment comme une rivale, vu qu'entre Yume et moi c'était étrange mais assez fort pour n'avoir pas ce genre de pensées, mais Yomi n'était pas moins chiante dans ses agissements. Bon d'accord, cela ne me dérangeait pas de manger des Pocky en sa compagnie, mais cela s'arrêtait là.

Pour s'étendre sur ma mauvaise humeur quand je voyais cette fille ? Parce que justement, hier j'eus la mauvaise idée de m'extérioriser. Et le pire dans tout cela, c'était que mon pètage de plomb fut prit au premier degré. C'est ainsi que je me retrouve aujourd'hui, devant un nom noté dans les registres pour mon passage en rang. Un grand jour hein... Il y a une bonne semaine de là, je reçus une lettre des mains de Yume, disant bien que j'étais prête de pour ce dit passage. Évidemment, ma première réaction n'était autre que la joie de pouvoir enfin montrer ce que je valais. Oui, je soupçonnais même Yume de retarder exprès l'échéance de ce dénouement, tellement je trouvais ma place en Première inappropriée. Sauf que ce qui suivit l'annonce, était moins amusant. Je devais me trouver un adversaire dans la catégorie des professeurs ou des Terminales. Donc la question était « qui ? ». Akiha ? Cette fichue enseignante qui rendait ma vie compliquée ? Ou alors Yume ? Yume qui eut refusée avant même que je ne puisse ouvrir la bouche. J'avais un choix énorme d'adversaires, mais aucun que je voudrais attaquer ou que je voudrais provoquer. Et c'est ainsi, dans l'attente d'un choix de ma part, dans ma nervosité de ce moment qu'elle débarqua. Yomi. Elle ne trouva pas meilleure occupation que m'embêter avec ce « mariage » dans le pire moment qui pouvait advenir. Résultat ? J'ai envoyé tout en l'air, j'ai hurlé sur tout ce qui bougeait pour finalement la défier en combat et ce, pour mon passage en rang. Ce qui fut rapidement noté dans les esprits des personnes se trouvant dans la même pièce que moi ce jour là -hier. Me voilà donc aujourd'hui, avec un adversaire de taille pour cause de manque de sang-froid. Et là, il faudra que j'en ai en trop, du sang-froid.

- Helloooooo Kaïla ~

J'allais la tuer. Sursautant sur ce réveil des moins délicats, ma première réaction était de repousser ce poids qui m'écrasait. Voyant rouge, je voulus abattre mon poing en pleine face de cette emmerdeuse de premier rang, chose que je ne pus accomplir avec succès quand cette dernière se décida de me voler mes couvertures. Sachant que j'ai une nouvelle habitude de dormir limite à poil en compagnie de Yume, il allait de soi que je ne pouvais la laisser faire. Lui hurlant dessus pour qu'elle laisse mes draps tranquilles tout en les empoignant de toutes mes forces, je n'eus qu'une fraction de seconde pour voir une ombre s'échapper de cette chambre. Yume, traîtresse ! Elle me laissait avec cette folle, sans plus de cérémonie. Furieuse, je tirais sur les couvertures pour la faire tomber sur le lit, la face la première dans les coussins. Avant de lui écraser sa tête avec ma main en sautant par dessus son corps étendu. Me retrouvant devant le lit, je tirais d'avantage sur les draps pour les enrouler autour de mon corps à moitié-nu et me diriger vers la salle de bain d'un pas rageur.

- Va manger des Pocky, y en a dans l'armoire du dessus !

Claquant la porte de toutes mes forces, j'eus tout de même la bonne idée de fermer à clé avant de m'apprêter tant bien que mal. C'est en prenant ma douche que je compris à quel point j'étais tendue ce matin. Et la cause n'était pas forcément Yomi, mais plutôt le fait que c'était LE jour. Mon passage en rang pour la Terminale... Je ne pouvais pas décevoir Yume après tout ce qu'elle a fait pour moi en tant que professeur particulier. Quitte à devoir y aller avec mes dernières réserves, j'allais gagner. Oui, je n'avais pas le choix, et d'ailleurs, je ne voulais pas en avoir. Sortant enfin de la salle de bain, lavée et habillée, je soupirais en constatant que Yomi était toujours là. Voilà une chose pour me rendre encore plus mal. Tsuchimiya, cette Terminale... Devrais-je me réconforter en disant que cela ne faisait pas longtemps qu'elle porte un bracelet rouge ? Je pourrais... Mais cela ne marchait pas. Bon, on va dire que j'étais l'élève de Black Rock Shooter, c'est plus positif. Oui, il fallait que je voie les bons cotés des choses.

- Je mange, je digère et après on en reparle. Je suppose que tu veux toujours ce combat hein.

Soupirant plus qu'autre chose, je ne pouvais tout de même pas empêcher un sourire déterminé se peindre sur mon visage. Peu importe comment je voulais rester indifférente à tout cela, je ne pouvais cacher mon excitation du combat à venir. Cela allait être grandiose -même en vue de mon adversaire- et pour rien au monde, je ne pouvais le ternir d'une mauvaise humeur passagère. Plus détendue, je mangeais un sandwich sans faire plus attention à Yomi. Gardant tout de même un œil sur sa personne, j'espérais qu'elle n'aurait pas la stupide idée de s'en prendre à moi avant ce fameux combat. D'ailleurs qu'elle essaye, je la lynche !

- J'y vais, sois pas en retard.

Ne lui adressant que ces quelques mots froids, je sortis de la chambre aussi vite que le vent pour arriver rapidement en dehors. Marchant à travers le parc, j'admirais le paysage. Un temps parfait pour cette journée. C'était terrible, mais à la vue de l'Arène, j'avais des étoiles dans les yeux, comme si jamais je n'avais vu ce lieu. Mais bon, c'était normal en même temps, c'était l'occasion à ce que je montre mes capacités au grand jour. Oui, Yume allait être fière de moi, n'est-ce pas ? On verra. Mais je l'espérais. Non, je n'avais pas à le supposer, elle le sera, pas le choix, parce que je vais réussir... Bon, peut-être dans un sale état, mais tout de même hein. Ça y est, je stress. Soupir après soupir, je pressais le pas, sachant que Yomi était à mes trousses -un vrai pot de colle. Arrivant devant la porte invisible de ce lieu d'horreur, j'hésitais un instant à y rentrer. Je le sentais de là, cette ambiance lugubre et silencieuse. Et j'avais raison. En y pénétrant, je ne trouvais rien d'autre qu'une étendue vide devant mes yeux. Le sol en échiquier résonnant sous mes pas, ma robe de combat boostée et prête au combat de ma vie, me voilà surplomber les gradins de mon regard rouge. Sentant mon adversaire dans mon dos, je n'en fis pas plus attention, préférant m'approcher un peu plus de Yume qui était déjà présente, prête à arbitrer ce combat.

- Essaye de survivre à ce combat Kaïla. Quant à toi Yomi … ne te retiens pas.

Si je vous dis qu'après ses paroles tout mon corps grinça de colère, vous allez me croire ? Non ? Peu importe. Mais en tout cas, la lune ne tarda pas au virer à la même couleur que mes yeux tandis que je décroisais mes bras en pestant contre ma chère amie. Genre quoi ?! J'étais condamnée ou quoi ? Un dernier regard pour cette fille qui avait le don de me déstabiliser d'un seul mot, et je me plaçais en face de Yomi. Encore un sourire confiant vers Yume et toute mon attention se reporta sur mon adversaire. Quelle plaie. Non, cela allait être sublime.

- Essaye de me tuer et je te massacre.

Une parole amicale comme une autre. Un sourire des plus carnassier et me voilà déjà en garde, mon épée matérialisée prête à toute attaque et défense. Comment allais-je faire ? Comme ça ! Étant à bonne distance de Yomi, je balançais mon bras muni de ma Silver Sword en signe de défi. Sauf que je ne fis pas que signaler. En même temps que le mouvement de rotation se fit pour que je la pointe vers elle, mon arme s'agrandit instantanément, assez loin pour venir égratigner la joue de mon adversaire. Un sourire encore plus grand quand un filet de sang coula de sa « blessure », je réduis mon épée à sa taille initiale, montrant bien que les hostilités étaient ouvertes. Wolf Déflagration déjà posté à mes cotés, je me mis en mode attente de ses actions. Il ne fallait surtout pas qu'elle m'approche, quitte à sacrifier mes défenses, je ne pouvais laisser un corps-à-corps se produire. Pourquoi ? Parce qu'elle était forte à ce jeu là, et moi aussi. Ce qui en résulterait par un échange infernal de coups. Le problème ? Ma jauge d'énergie était véritablement inférieure à la sienne, et rien qu'avec mes deux armes, je l'ai vidé à moitié. Ce qui ne me laissait pas beaucoup de marge d'erreur en somme. Mon dieu, cela grognait déjà en moi, la frénésie de combat.

- Viens Yomi.

____________________________
Silver ★ Sword:
 


Dernière édition par Kaïla Kurayami le Dim 24 Mar - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   Ven 22 Mar - 0:26

Ce n’était que le début, et pourtant j’étais déjà toute chose en vue de ce qui allait se passer aujourd’hui. J’étais fière et heureuse de savoir que Yume-Sama allait me regarder combattre une fois de plus aujourd’hui. Que ce soit pour la victoire de Kaïla ou quoi que ce soit d’autre, jamais je ne laisserai quiconque me ridiculiser devant Black Rock Shooter. La laissant m’entailler la joue de son arme, je soupirais de lassitude en la voyant prendre ces grands airs. Pauvre conne, croyait-elle vraiment avoir une chance ? Haha ! Ce serait encore marrant. Tournant le regard vers Ayame ainsi que sa chose se trouvant dans les gradins, je me désintéressais complètement de « mon adversaire » pour venir saluer ces deux personnes en leur faisant un grand signe de la main. Souriant en laissant un « Helloooooo ~ » des plus auditifs avant de … Héhé ~

De foncer vers Kurayami, épée en main toujours pas sortie de son fourreaux, laissant le bois de celui-ci s’éclater sur sa tête. La jugeant du regard en lui faisant bien comprendre que cela ne servait à rien de gueuler à tout va, je vais te tuer, je vais te lyncher et ainsi de suite, je reculais, histoire d’avoir une assez bonne portée pour matérialiser à mon tour ma bête. Allions-nous laisser nos insectes se battre ? Pourquoi pas. Laissant un rire amusé traverser mes lèvres, je jugeais du regard Ranguren faisant plus ou moins cinq fois son loup avant de venir la pointer de mon arme, également.

- Laissons nos amis jouer entre eux, laisse moi te dépecer Kaïla ~

Matérialisant devant moi une sorte de cavité, je passais dedans sans plus attendre en laissant mon corps se perdre dans les profondeurs de l’arène avant de resurgir au-dessus de sa personne. Yume-Sama m’avait un jour montré cela, le fond de l’arène était son début, une sorte de lien entre la fin et le début pour former un tout ? Je ne savais plus, mais cela était relativement utile en sachant que son adversaire ne s’y attendait pas si souvent que cela. Arrivant donc, à l’envers devant Kaïla, j’usais de mon katana comme appuis sur le sol pour venir balancer mon pied dans la face de ma chère adversaire. Pudique ? Moi ? Pourquoi ? Héhé, il n’y a que les vicieux pour se dire que la jupe de mon uniforme s’est levée ~
Me reculant de trois pas pour venir l’attaquer de face sans plus de ménagement, je mettais force dans mes coups alors que je sentais nos bêtes dans mon dos, se battant déjà à pleines dents. Ranguren n’aimait certes pas le métal, mais ce n’était pas pour autant qu’il ne se plairait pas à décortiquer le loup métallique de Kurayami. Belle invention en y pensant ~ Affichant toujours un certain sourire sur les lèvres, je tapais ma lame contre la sienne dans un clignement assourdissant. Yume-Sama, regardez-moi, je suis la meilleure ~

- Héhé ~ Rendons fier Yume-Sama, Kaïla-Chan ~

Oui, si j’avais accepté plutôt ce combat, ce n’était que pour plaire à mon Dieu. Sachant pertinemment que Kurayami avait besoin d’un adversaire, je n’allais me priver d’y renoncer. Comment en étions nous arrivés là ? Cela remonte à quelques jours … hier plus précisément. Après avoir surgit dans la chambre de la femme de mon idole, je ne pus m’empêcher de venir mettre mon grain de sel dans cette histoire en disant ouvertement à Kaïla que j’étais fière de la compter comme un membre de la famille. Comment cela ? Facilement décrit, Yume-Sama est considérée comme la fille de Dead Master, moi étant sa nièce, je suis « la cousine si pas la sœur » de la gardienne d’Undai, ce qui veut donc en conclure que Kaïla est ma belle-sœur ! Il en va de même pour Akiha … qui serait donc une sorte de belle-mère ? Héhé ~ J’aime Undai.

Me reculant après ces quelques coups, je sortis de ma poche une boite de Pocky dont j’extrayais l’un des bâtonnets pour venir le placer dans ma bouche. Remettant ladite boite en place en craquant le biscuit de mes dents, laissant tomber un morceau, celui-ci n’aillant toujours pas atteint le sol que je me retrouvais déjà devant Kaïla, l’épée au dessus de sa tête, prête à l’abattre sur sa personne. Héhé ~ Perdu. Ou pas ? Non, ou pas justement.

- Ha ~ Mais c’est que c’est pas mal Kaïla-Chan ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   Ven 22 Mar - 15:41

Saloperie. Le combat ne venait que de commencer depuis deux minutes chrono, et me voilà déjà en plein dedans, comme si je me battais pour la survie depuis des heures entières. Je crois qu'à part Yume, je n'étais pas tombée sur un adversaire avec tant de ressource que cette Yomi. Mais après tout, cela ne devrait pas m'étonner tant que cela, en vue de la provenance de cette fille. Fille qui matérialisa une grosse bestiole qui me fit frémir d'horreur. Pauvre Wo-Kun, il était si petit à coté de cette monstruosité. Mais peu importe, il ne fallait pas que je me décourage avant l'heure. Tant qu'il arrive à contenir ce monstre en attendant que je m'occupe de sa maîtresse, cela m'allait. Parce que si j'étais seule contre ces deux là, je ne m'en sortirais jamais. Disons que c'était un combat équitable en quelque sorte, même si son pouvoir dépassait de loin le mien. Le faussé entre deux rangs était terrifiant, je ne comprenais même pas pourquoi on faisait combattre un Première avec un Terminal, c'était bon pour se faire tuer proprement en peu de temps. Quoi que... C'était une manière de se surpasser pour l'étudiant du rang inférieur, dira-t-on.

Mais si ce n'était que le pouvoir qui était effrayant, non, c'était l'apparence de mon adversaire. Et ce, je le découvris quand elle arrive de nulle part devant moi m'asséner des coups tel un bon guerrier. Bordel, ses yeux étaient vraiment flippants, mais genre au point que je fuirais bien sa personne en courant. Mais bon, ce serait mal vu si je partais maintenant à cause de l'apparence de mon adversaire. Oui, vraiment trop mal vu. Par contre il serait encore pire que je me fasse battre en une parade par sa personne, ce serait assez honteux sur les bords. Effectivement, je n'avais pas le droit d'échouer avant de commencer, ce serait tellement peu gratifiant envers Yume qui a passé des heures et des jours pour m'entraîner. Hors de question que je perde !

- Héhé ~ Rendons fier Yume-Sama, Kaïla-Chan ~

Et c'est sur cette perspective déterminée, après des coups venus de nulle part à une vitesse fulgurante entre deux moqueries et sourires de la part de Yomi, que ma flamme s'activa enfin, laissant place à la frénésie totale et impitoyable. Quitte à user de tout mon pouvoir, il fallait que je surpasse sa personne ne serait ce que le temps de montrer mes progrès. Laissant Wolf Déflagration faire de son mieux pour éviter la masse qui le combattait, je n'eus le temps que d'un souffle outré quand Yomi sortit de la nourriture pour... pour la manger en plein combat. Grinçant des dents, il ne m'a fallut qu'un autre soupir pour la voir l'épée levée au-dessus de ma tête. Affichant un micro-sourire, je ne bronchais pas d'un millimètre tandis que sa lame s'abattait sur moi. Réagissant en moins de temps qu'il ne le fallait, ce fut un disque électrique qui se matérialisa en tant que bouclier devant mon visage, avant que je ne provoque des décharges dans sa lame afin qu'elle se recule. Un sourire psychopathe aux lèvres, je dématérialisais mon cercle pour l'attaquer de ma Silver Sword, tranchant l'air pour mieux rentrer en résonance avec sa lame. Force brute ? Il fallait bien quand on se rendait compte que j'ai déjà matérialisé trois armes en moins de temps qu'il ne fallait.

- Ne t'en fais pas, je ne risque pas de la décevoir.

Une dernière parole plus murmurée à moi-même qu'autre chose, je m'élançais sur sa personne, échangeant des coups en cherchant la moindre faille que je ne trouvais pas. Désespérée tandis que Wo-Kun bouffait mon énergie de l'intérieur pour échapper aux crocs de l'autre bête, je me décidais de tenter le tout pour le tout, me déplaçant soudainement sur le flanc gauche de Yomi, je passais en dessous de sa lame, qui m'entailla d'ailleurs le bras assez profondément, pour me retrouver dans son dos et, balancer ma main gantée en sa direction, laissant en sortir des fils d'aciers qui la touchèrent de plein fouet, lui lacérant la peau. L'entourant de mes fils, je l’enserrais dans l'étau tout en renforçant la prise sur ma poigne. L'ayant bloquée un instant, je pris un certain temps pour réparer mes blessures quelconques. Mon épée dans l'autre main, je la chargeais d'électricité avant de foncer sur Yomi pour lui enfoncer toute la largeur de cette dernière à travers le ventre. Des sueurs froides sur les tempes, je la trouvais vraiment flippante de près, me reculant quand je sentis le danger arriver d'ailleurs, je fis un bond pour m'éloigner de sa personne et brandir ma lame ensanglantée devant moi. Wolf Déflagration avait des gros soucis, je pouvais le voir déformé de partout par les griffes et crocs de l'autre bête. Grimaçant en voyant cela, j'eus la folle idée de le dématérialiser ou le réparer, idée que j'abandonnais en vue de la jauge qui me restait. Rappelant mon loup métallique d'une pensée, il revint vers moi avant de se faire démolir entièrement.

Déposant ma main sur le museau de mon animal de compagnie, je ne quittais pas Yomi et sa bestiole, des yeux. Les sourcils froncés, je misais le tout dans une attaque stupidement suicidaire. Insufflant de mon énergie pour remettre ma machine de guerre en parfait état, je l'ai sentis se répercuter sur mon corps. Un dernier soupir en me disant qu'il faudrait que l'on finisse se combat dans peu, au risque de me voir complètement vidée, j'envoyais la bête métallique faire face au monstre de Yomi. Bon sang, cela me faisait presque mal au cœur de le voir devoir se battre contre ça. Mais pour mon futur plan, je n'avais pas le choix, il fallait que ce combat se termine rapidement, parce que le prolonger serait comme signer mon arrêt de mort, inutilement. Le pommeau de mon arme fusionné avec ma main, je plaquais sa pointe au sol avant de foncer en direction de mon adversaire, arrêtant ma course vers le danger en plein milieu pour décoller ma lame du sol et ainsi créer un nuage de poussière dans l'air, voulant profiter de cette diversion, je me déplaçais sur le coté pour l'attaquer sur son flanc mais... mais je n'en fis rien, perdant contenance soudainement. Me retrouvant donc effondrée, le poing posé sur mon cœur, je laissais échapper un flot de sang de ma bouche avant de laisser la poussière remplir mes poumons, une douleur vive m'ayant fait perdre pied. Jurant contre moi même en sentant ce tiraillement s'alléger tout aussi vite qu'il était venu, je laissais le doute s’installer en moi. Aurais-je atteint mes limites ? Déjà ?! J'étais dans la merde.

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   Ven 22 Mar - 18:23

Excitant. L’excitation était à son comble alors que je me déchaînais radicalement sur Kaïla, passant ma lame entre ses défenses pour essayer de la toucher, cherchant à prendre sa tête et rien d’autre, mais laissant un soupçon de suspens quand mon sourire s’élargissait en me demandant si lui couper les membres ne serait pas tout aussi amusant. Kurayami avait de la chance aujourd’hui, après tout, je m’étais déjà rassasiée avant de venir ~ Un petit morceau de viande fraîche que j’avais malmené, finissant par être dévoré par mon cher Ranguren ~ Me rappelant encore le goût de cet organe frais, je frémissais de plaisir en m’en rappelant. C’était délicieux, cuit à point, rien de mieux pour le monstre que j’étais. Un déjeuner de roi pour un combat excitant. Et cela se poursuivit quand elle retint mon coup grâce à je ne sais quoi tourbillonnant. Un bouclier comme un autre, mais pas assez fort pour me contenir ~ Héhé, les décharges s’en ont occupées on dirait. Grimaçant de mécontentement de cette attaque dite fourbe, je laissais de trop grandes ouvertures dans ma frustration et ce fut à ce moment là que Kurayami passa enfin à l’attaque.

Jurant sur place de sentir sa lame se faufiler sous la mienne alors que je lui entaillais le bras, je laissais un filet de sang traverser mes lèvres quand son attaque me prit de plein fouet. Me faisant transperere par des files métalliques aussi fines que dangereuses, je ne compris pas tout de suite où elle voulait en venir. C’est en sentant ces mêmes fils que je me giflais mentalement. Trop, elle me faisait trop de mal, méchante fille ! Fronçant les sourcils tout en grinçant des dents en sentant mon corps se déchirer sous ses attaques, ce ne fut qu’après que ma robe de combat soit dans un piteux état que je retrouvais un semblant de liberté. Me relevant aussi vite alors que je me figeais sur place en la voyant reconstituer son espèce de jouet métallique, que je sentis le roussi arriver à grand pas. Malheur. N’ayant que le temps de tourner la tête pour voir Ranguren exploser, je tombais sur les genoux en même temps que mon adversaire, sans doute essoufflé par ses matérialisations ou que sais-je d’autre.

Elle avait détruit Ranguren … Il n’était plus là, je ne le sentais même plus en moi. Ranguren était mort aujourd’hui … J’allais la tuer. Grimaçant de colère en me relevant alors que celle-ci crachait toujours ses boyaux, ce fut avec lenteur que j’avançais vers elle, épée dressée tel un allongement de mon bras gauche, prêt à lui prendre la tête. Le suspens était de rigueur, le public tout aussi silencieux alors que la tension était palpable. Arrivant à deux pas de sa personne, je ne fis qu’un geste sec de la main, pour venir enfoncer ma lame dans sa gorge, brisant son espèce de collier gothique dont une pierre rougeâtre scintillait. Enfonçant mon katana au plat dans son corps, ce fut sans modération que je mis tout mon poids dans celui-ci, s’enfonçant même dans le sol se trouvant en dessous de Kurayami. Elle avait tué Ranguren … Non, Ranguren n’était pas mort, une fois dehors je ressentirai une fois de plus sa faim … Oui, mais non. M’apprêtant à découper sa tête sans plus de cérémonie, je me forçais d’arrêter quand mes pupilles croisèrent les siennes et que son regard disait bien que ce combat n’était pas encore fini.

- Pauvre conne. Tu vas crever … Ranguren … Tu as tué Ranguren !

Mettant encore plus d’acharnement dans ma découpe, je grinçais des dents en voyant rouge. Mon visage juste au dessus du sien, je voulais voir ses traits se perdre quand elle comprendra que seule la mort l’attendra à la fin de ce combat. Yume-Sama, laissez-moi faire, ne vous inquiétez pas, je saurai remplacer Kaïla Kurayami ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   Ven 22 Mar - 20:28

Il fallait que je me ressaisisse dans ce combat, ce serait stupide que je perde parce que j'ai mal calculé ma jauge d'énergie. Cela serait carrément bon pour que j'aille me pendre et ce, sous le regard de Yume en lui demandant pardon de ma connerie. C'est pour cette raison que je lançais mon offensive tout en continuant à me vider de mes tripes sur le sol de l'Arène. Sentant le loup métallique prêt et impassible à mon état, je ne lui lançais qu'une seule commande mentale avant que ses yeux ne virent aux rouges et qu'il n'explose emportant la bête de Yomi avec lui. Comme j'étais dans un sale état avec peu d'énergie restante, je ne pouvais laisser ce monstre me déstabiliser, parce que je savais pertinemment que je n'aurais aucune chance avec ces deux adversaires voulant me lyncher. Fière de mon action -suicidaire cela dit- je perdis rapidement le semblant de sourire sur mon visage quand je sentis la haine déferler dans cette immensité de carnages.

Oh putain. C'était la seule pensée que j'eus tandis que je voyais ma vie passer devant mes yeux d'un rouge sombre. Yomi, Yomi ne jouait plus, elle voulait ma mort, et cela, je le ressentais dans la plus petite et moindre parcelle de mon corps. Essayant de me relever tant bien que mal, ce fut une erreur fatale. Au lieu de reconstruire mon épée, je préférais encore m'enfuir. Quoi que peu importe l'action que je voulais faire, je n'aurais jamais le temps de l'effectuer. Pourquoi ? Parce que quand mon genou se posa sur le sol afin de me propulser en position debout, Yomi était déjà là, plantant son katana en fin fond de ma personne. Criant sous la douleur, le sang coagulant déjà dans ma trachée, fit rapidement étouffer mes plaintes. Croisant le regard de mon adversaire, toute ma haine se déferla en même temps que la douleur dans mes yeux sangs.

- Pauvre conne. Tu vas crever … Ranguren … Tu as tué Ranguren !

Serrant les mâchoires quand sa lame s'enfonça d'avantage en moi, je pouvais tout aussi bien m'évanouir sous la douleur, si je n'avais pas déjà reçu un entraînement digne de ce nom. Sans bien sûr oublier toutes les fois où je me suis faite démembrer par x et x personnes. À chaque respiration, sa lame était encore plus pesante dans ma gorge, je crus même que j'allais m’étouffer avec ce métal. Non, je n'en aurais pas le temps, en vue de l'acharnement de Yomi à me dépourvoir de ma tête. Jetant un coup d’œil brouillé vers les gradins, je serrais mes poings sur le sol avant de... Je ne pouvais pas mourir sous les yeux de Yume ! Mes traits devenant tout autant haineux que ceux de Yomi, je déversais toute mon énergie dans mon corps, laissant l’électricité me parcourir de l'extérieur tout autant que de l'intérieur, insufflant donc mes dernières réserves dans la lame plantée dans mon corps. Dans un dernier cri de rage, je me relevais tandis que la fille me faisant face lâchait prise sur son épée, pour extraire cette dernière de mon corps et la briser en deux sur l'une des protections en pique de mon genou. Balançant les bouts de métal de deux cotés de l'Arène, j'écrasais mon poing dans la face de la dénommée Yomi avant de me reculer tant bien que mal de sa personne... Plutôt mal d'ailleurs. Les sueurs dévalant mes tempes, je ne quittais pas sa silhouette des yeux tandis que j'essayais de refermer ma blessure. Chose pas facile si on savait que j'étais quasiment à bout. Je l'étais ? En quelque sorte oui, mais en même temps non, je ne saurais expliquer pourquoi. Mes estimations seraient-elles encore fausses ? Pourquoi ? Peu importe.

Crachant les derniers résidus de sang s'étant faufilé dans ma bouche, je laissais une expression de dégoût se peindre sur mon visage. Je détestais le goût du sang, ce fer permanent et tenace qui te traverse de partout. C'était juste affreux. Respirant tant bien que mal en sentant mes muscles se reformer à leur état originel, je jurais de plus belle en vue de mon incapacité à bien me régénérer. Cette folle ! Et tout cela pour sa bestiole quoi ! Bon, d'accord, j'étais terrible à sacrifier Wo-Kun à tout va, mais à la base il était construit dans ce but. Mais qu'en serait-il si ma Silver Sword se verrait détruite par un de mes adversaires ? Je ne saurais le dire, mais je crois que je n'en serais pas moins furieuse. Quoi qu'il en soit, je l'étais, en colère. J'ai failli me faire dégommer comme une de ses vulgaires victimes. Impardonnable !

- Crever ?! On va voir qui va crever !

Pourquoi, je sentais que ce serait moi ? Haha...

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   Ven 22 Mar - 20:46

C’était moche, tellement moche que je crus perdre pieds un instant de plus. Me retrouvant un poing dans le visage me faisant voler quelque mètres plus loin sous la puissance du gant de Kaïla, je déglutis en la voyant mon arme en main. Shishio … mon katana, mon arme, ma chose la plus précieuse en ce bas monde me permettant de jouir du rang des Eimin. Elle … Elle venait de la pourfendre sans plus de délicatesse, laissant la lame se faire briser sous sa force brute alors que je … je crois que je venais de me faire arracher le cœur. Tremblant de toute part en me répétant que cela était impossible, que ce qu’elle venait de faire n’était pas réel, je secouais ma tête en fixant le sol. Non, Shishio ne venait pas de se faire détruire, oui, Shishio était là, juste à côté de moi … Shishio ? Regardant à gauche et à droite pour essayer de trouver mon katana, je tapotais le sol en vain.

Pourquoi Shishio était-elle si importante pour moi ? Parce qu’elle était la raison de mon existence. Cette arme appartenait à Okasan, Shishio était celle transmise de générations en générations dans notre famille … Shishio a toujours été présente sur le mur de la cheminée, Shishio était toujours là. Mais ici ce n’était qu’une matérialisation n’est-ce pas ? Shishio a brûlé en même temps que mes parents … Mais non ! Shishio … Shishio … Shishio ! Oui, elle a été détruire, mais j’avais reçu le pouvoir de la recréer ! Shishio était l’épée des Eimin, même le sceau d’Ayame s’y trouvait … Ayame … Kaïla a détruit Shishio.

Levant mes pupilles tremblantes vers Ayame, je déglutis en voyant son air renfermé. J’avais détruit un bijou de famille, j’étais atroce. Déviante le regard pour venir refixer le sol devant moi, je laissais mes yeux se remplir de larmes … je pleurais. Kaïla avait détruit mon katana. Oui, elle était fautive, c’était elle qui avait détruit mon katana. Grinçant des dents en la foudroyant du regard, je laissais ma colère prendre le dessus sur ma tristesse. Me levant en venant afficher un sourire fou sur les lèvres, mes traits se déformaient de sentiments en sentiments jusqu’à ce que je vienne hurler à l’encontre de mon adversaire, l’erreur de sa vie ;

- Ranguren … et maintenant Shishio … Tu vas … C’est la fin.

Dans un souffle de matérialisation dont mes vêtements se firent soulever par un souffle invisible, des milliers -centaines plutôt- d’armes se matérialisaient toujours de mon corps, planant entre le sol et le ciel. Que ce soit des katanas, des lances, des flèches, des faux ou encore des armes à feu, tout était présent. Shishio n’était pas là, Shishio ne pouvait se faire appeler aussi facilement, cette lame sacrée atterrissait toute seule dans mes mains, jamais je n’oserai la rappeler. Levant le plat de ma main vers Kaïla, je la jugeais du regard un instant de plus. J’allais la tuer, et je ne pouvais qu’en être ravie. Mes armes plantées dans sa direction, c’était la fin. Un simple mouvement souple et elles s’abattirent toutes sur ma victime, une échappatoire ? Cela était impossible.

Sentant ma jauge passer de dix pour cent à zéro, je me laissais tomber au sol, genoux les premiers avant que le reste ne suive. Un fin sourire aux lèvres, j’avais atteint mon but. Du moins c’est ce que je crus. Je déglutis en sentant encore la présence néfaste de mon amie, je n’avais plus la force de la chercher. Jurant sur mon incapacité à me mouvoir, je devais attendre. Attendre qu’un pour cent ne revienne. Combien de temps cela prendrait-il ? Cinq minutes, dans cinq minutes je la tuerai. Fermant les yeux en optimalisant toutes les chances de mon côté, je crus mourir une fois de plus sous les paroles de Yume-Sama. Non, c’était impossible ! Je … Je refuse ! Essayant de me relever en vain, j’arrivais tout de même à me mettre en position assise. Cette chose était encore en vie … dans un piteux état, certes mais en vie ! Salope.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   Ven 22 Mar - 21:21

Nous étions carrément au point mort dans ce combat aux gradins tout aussi morbides. Il n'y avait plus rien à part nous deux dans cet endroit glacial avec la lune rouge nous regardant de sa haine incessante. Moi épuisée et endolorie par mes blessures à moitié refermées, et Yomi... Yomi que faisait-elle au juste ? Après que j'eus détruit son animal de compagnie, elle était déjà furieuse mais là, après que j'eus brisé son arme, elle était complètement anéantie. Je dirais même perdue. Non, non ! Je n'avais pas le temps de regarder les ressentis de mon adversaire et cela ne me préoccupait pas plus que cela. Le problème était tel qu'étant fatiguée et à bout, je ne savais matérialiser une arme assez bonne à mon goût pour venir à bout de cette fille folle. Après tout matérialiser une balle pour la lui lancer dessus serait plus qu'inutile, autant que je garde mes stocks pour refermer mes blessures. Et c'est ce que je fis, me tenant à bonne distance de la fille devenue hystérique comme jamais je n'ai pu la voir dans cet état, je me concentrais sur la reconstruction de mon corps. C'était calme, c'était irrationnel surtout. Vous vous voyez en plein combat en train de fixer votre adversaire sans pour autant l'attaquer ? Eh bien voilà c'est ce qui se passait là en ce moment. Après nos échanges monstrueux, elle pleurant de la disparition de son épée et moi, moi en mode à moitié morte, nous restions là devant les gradins silencieuses. Pourquoi ne profitais-je pas de son moment d'inattention pour lui porter le coup fatal ? Parce que je ne le pouvais pas pour le moment. Même ma haine à son égard, ne surpassait pas ma faiblesse du moment. Quoi j'ai déjà eu des blessures pires que cela ? Vous vous rendez juste compte de mon état là ?! Non, voilà. En plus c'était un grand jour, c'était mon passage en Terminale et j'avais tout, sauf l'envie de passer ma prochaine semaine à l'infirmerie entourée de corps amochés. Quoi qu'il en soit, là n'était pas la question, je devais avant tout l'achever... avant d'être battue.

- Ranguren … et maintenant Shishio … Tu vas … C’est la fin.

Grimaçant en la voyant se relever un peu trop tôt à mon goût, je restais neutre sur son pètage de câble. Non, définitivement, je ne comprenais en aucun cas son attirance pour une arme, encore moins en sachant qu'elle pouvait la matérialiser à nouveau, même si cette dernière s'est faite détruire en combat. Mais je n'eus pas le loisir de me pencher sur l'esprit tordu de Yomi que cette dernière marque ses mots par des gestes horrifiants. Sentant tout autour de moi trembler d'un coup, j'écarquillais les yeux d'incrédulité en voyant un tas... une masse d'armes en tout genre se matérialiser tout autour de mon adversaire. Sentant toute sa rage déferler dans l'air, j'ai eu peur. Pas genre la peur de se voir trouer de partout pour mieux revenir à l'attaque. Non, c'était la peur de la mort imminente. Je crois que toute ma vie m'est passée sous les yeux sous son dernier geste lançant ses armes à mon encontre. Horrifiée, je fis un pas en arrière tout en lançant un regard étrangement perdu, à Yume. Yume... Quelles étaient mes chances d'en ressortir vivante ? Aucune. Son attaque était d'une envergure beaucoup trop grande pour mon niveau. Et c'est là, sentant tout l'air vibrer autour de moi tandis que les armes se dirigeaient vers moi, qu'une seule pensée traversa mon esprit. Je ne pouvais mourir, je ne le pouvais pas maintenant, pas devant ses yeux, je... disparais !

Et ce, dans tous les sens du terme. Usant de la téléportation pour m'échapper de son attaque, le seul endroit plausible où j'ai bien pu atterrir n'était autre que sur la personne que je vis avant de paniquer. Yume. Usant de mes réserves, je me téléportais droit sur Yume pour mieux me retrouver tant bien que mal sur elle. Parlant de mal... Je n'étais plus un corps mais plutôt un champ de douleur. La téléportation en usant des réserves qui, finalement, ne devraient même pas exister dans mon corps ? Le résultat se finissant dans un état plus que déplorable. J'avais l'impression de tomber en poussières quand je croisais des yeux bleus. Grimaçant, je me dégageais de son corps pour mieux me relever. Relever ? Plutôt essayer de ne pas tomber en titubant, et me rattrapant à la première chose qui pourrait me soutenir. Levant mon regard brouillé vers l'Arène où Yomi était toujours présente, je ris en me disant que j'y ai échappée de peu. Trop peu d'ailleurs... J'y retourne ? Ouais autant s'écrouler tout de suite sur place, ce serait la même chose.

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   Ven 22 Mar - 21:44

Assise dans les gradins je me délectais de ce combat, c’était rare que je sois passionnée par les combats d’autrui, mais sur le coup ce n’était pas n’importe qui après tout. Kaïla était mon amie, mon élève et même « ma femme ». Caressant la bague que j’avais au doigt en laissant un sourire se peindre sur mon visage, je me rappelais ce moment de « réveil » quand nous étions chez Ayame. Dieu, j’étais hilare ce jour là. Que s’était-il donc passé pour qu’un sourire se dresse sur mes lèvres sous cette simple pensée ? Et bien laissez moi remonter à quelques jours plus tôt. Après la découverte des appartements de la directrice, Kaïla s’est vue … dormir dans ma chambre sous une certaine demande qu’elle avait formulé à Dead Master, ne sachant décrire cette scène que par les dires de la directrice, je pouvais en conclure que Kaïla avait fait fort sur le coup. « Laissez moi épouser Yume » avait-elle demandé bêtement. La réponse de ma chère maîtresse ? Un rire nerveux agrémenté par un « non » bien entendu. La suite des actions de cette femme puissante ? Je ne sais pour quelle raison futile elle avait décidé de faire croire que le mariage avait bien eu lieu et que Kaïla était donc devenue sa belle-fille. Une chose tellement folle que je m’étais giflée mentalement quand Kurayami tomba dans le piège, la tête la première. Et depuis ce jour … nous étions donc faussement mariées. Me plaisant dans ce rôle en gardant notre engagement non-fait secret, je m’étais plue à taquiner Kaïla sur le sujet, il en allait de soi que, Yomi présente à cette scène, avait elle aussi, voulu y ajouter son grain de sel. Le résultat était hilarant et j’avais une magnifique bague au doigt, représentant sans doute plus qu’un simple engagement pour moi. Kaïla portait la sienne également … Je ne pouvais qu’en être heureuse.

- Devrions-nous parier sur la gagnante de ce combat Yume-Chan ? ~

Me retournant sous ses dires, je jugeais des yeux un instant Ayame, lui disant du regard que cette idée était plus que débile. Parier sur un combat, jamais je ne l’ai fait et je ne comptais pas commencer maintenant non plus. Soupirant en secouant la tête alors qu’elle proposa la même chose à Akiha sous un « Si je gagne tu m’accorderas un rendez-vous grandiose mon cœur et si je perds, je me ferai un plaisir de satisfaire tes désirs ~ ». Dégoûtant. Grimaçant à cela en retournant vers le combat, je fronçais tout de même les sourcils en voyant que mon élève allait de plus en plus, se taper la tête la première dans un mur. Yomi était forte, trop pour Kaïla ? Non, bien que la nièce de la directrice avait un potentiel énorme, elle venait seulement de rentrer en terminale, on pouvait donc dire qu’elle devait avoir … la moitié en plus des capacités de Kurayami ? Sans doute …

- Maaah regarde moi comment ton mignon petit chiot se débat pour rester en vie ~

Soupirant en entendant ses paroles, je me décidais de l’ignorer royalement. Mais ce qu’elle disait était vrai, Kaïla combattait pour sa vie en vue de l’acharnement de Yomi … J’aurais presque pitié de sa situation … Moi-même je n’aimais me retrouver dans un combat « réel » avec Yomi, j’en avais fait les frais il y a peu et aussi étrange que cela pouvait l’être, je m’étais retrouvée dans un piteux état. Non pas seulement à cause de la terminale, mais plutôt pour ce qu’elle m’a fait subir. Déclencher Insane sous sa furie. Laissant les paroles de Deady commenter le combat, je soupirais sous chacune de ses phrases alors qu’en une fraction de seconde le monde s’arrêta de tourner. Ayame ainsi qu’Akiha ne bougeaient plus, ne parlaient plus, ne commentaient plus. Déviant le regard de leurs personnes, je me figeais sur place en voyant Kurayami au sol. Me levant du siège que représentait le muret sur lequel j’étais posée, je me forçais d’arrêter ma démarche sous la main de Deady qui vint me dire en même temps d’un ton moqueur ;

- Il est interdit d’interférer dans un combat Yume-Chan ~

Grimaçant en me retirant de son toucher, je ne pus qu’obéir à cela. Le règlement de l’arène était strict, je n’avais le droit d’intervenir … mais Kaïla allait mourir … Non, j’avais confiance en elle. Et cela se prouva quand elle se releva, laissant un souffle de soulagement traverser mes lèvres, je finis rapidement par me figer une fois de plus. Dieu, à croire que je jouais à « Un, deux, trois, soleil ! ». Sérieusement, c’était l’horreur, je passais de la tête « ça va » à celle de « ça va pas du tout » en moins d’une minute. Pourquoi étais-je celle qui arbitrait cette tuerie ?! Parce que c’était mon rôle, mon devoir … un devoir qui m’encombrait une fois de plus.

- Kaïla …

Voyant les armes de Yomi se créer une après l'autre sous une ligne droitement pointée vers Kaïla, j’essayais de l’inviter par la pensée à fuir, fuir loin de là ! Mais ce fut en vain, me protégeant d’un amas de poussières s’étant levée, je me retrouvais … soulagée ? En quelque sorte. Une chose … une chose … venait de s’effondrer sur moi, me faisant perdre pieds, je laissais échapper un cri de surprise avant de voir le minois de mon élève à deux centimètres du mien. Kaïla ? Restant incrédule un instant, je lâchais prise en sentant le poisson dans mes mains se débattre -inutilement on aurait plutôt dit une grand-mère à l’article de la mort essayant de combattre un agresseur quelconque lui ayant volé son sac-.

La rattrapant par la taille pour qu’elle ne fonce la tête la première sur le sol, je lui adressais un sourire compatissant avant de lever mon regard vers Yomi. Elle était au sol sa jauge presque nulle, il en était fini d’elle … Maintenant, c’était … magnifique. Prenant Kaïla dans une étreinte dont ma joie déferlait, je ne pouvais être plus heureuse que maintenant … ce passage en rang. Était magnifique, oui, pour moi. Le mien avait fini dans la destruction de ma personne tandis que celui de Kaïla, ça … c’était grandiose. Lui adressant un regard de félicitation, je me détachais de sa personne pour venir en faire le tour. Me plaçant devant elle, je déposais mes lèvres sur son bracelet, laissant son vert de première pour s’attendrir dans un rouge vif montrant son rang à présent. Une terminale, Kaïla était une terminale. Me détachant de sa main pour venir jusqu'à son oreille avant de murmurer une unique phrase disant « Je ne peux être que fière d’être ta femme, félicitations Kaïla ~ ». Un dernier sourire coquin et je vins me saisir de sa main pour la lever en signe de vainqueur. Les gradins en furies hurlant le nom de Kurayami et mon regard se posa sur Ayame, la jugeant de celui-ci avec un certain air hautin, disant bien « Tu vois, j’ai réussi ». Sa victoire était aussi la mienne, maintenant … elle était prête pour faire partie de la cour des grands.

- Laisse moi t’aider ~

La prenant telle une mariée pour venir déposer mes lèvres sur les siennes, je me décidais de l’amener en dehors de l’arène. Ce combat était fini, nous pouvions rentrer. Yomi ? Deady s’en occupera. Traversant le mur invisible en laissant toutes les blessures de mon amie disparaître, je ne pus empêcher un rire traverser mes lèvres alors que nos vêtements se rematérialisaient sur nos corps. Qu’allions-nous faire à présent ? Se reposer, du moins, laisser Kaïla se reposer en attendant son rétablissement pour fêter ça dignement.

- Ton passage en rang, à présent, tu …

Descendant mes pupilles sur Kaïla, je blanchis alors que mes pas s’arrêtèrent en sentant son corps trop lourd et son rythme cardiaque diminuer brusquement. K… Kaïla ? Sentant le stresse me prendre alors qu’elle palissait de plus en plus, je tombais en miette en laissant mes yeux azurés tomber sur son collier. Rouge, un rouge vif … Kaïla ? Me retournant vivement pour venir hurler de l’aide, je me retrouvais au sol à soutenir le visage de mon amie. Ayame, Ayame ! Sentant les larmes perler à mes yeux, je ne comprenais pas … que se passait-il ?! Serrant le visage de Kaïla de toutes mes forces pour qu’elle me réponde, je hurlais.

- Aidez moi ! Ayame ! AYAME !

Ce nouveau passage en rang … marqua sa fin.

END

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kaïla Kurayami VS Yomi Tsuchimiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fukyuu - Kurayami Rikimaru
» Mademoiselle Corbeau & Monsieur Gentilhomme {PV : Lloyd }
» Mission de Rang A : L'Emprise d'Orden, Partie 1 [Yashira Mugen, Seki Rikku, Kurayami Raiko]
» Yokuni, notre pays (Contexte)
» ||TERMINE|| Anathéa Yomi de Surry, sujet n°0.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène :: ★ Passage en rang ★-