AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gaetan Lawford

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 25/11/2013
Age : 21
Localisation : Au milieu d'un bordel monstre

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Mad♦Hatter
★ Age : 17
★ Relationship:

MessageSujet: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Dim 1 Déc - 22:12

Tu étais perdu. Point final. Trois mots pour d’écrire ta situation actuelle. Pas très glorieuse d’ailleurs. Tu tenais là pénaux, au milieu de la cours  là ou une foule d’élèves était en mouvement autour de toi. Planté là un peu paumé, tu regardais autour de toi l’air ahuris. Pourquoi ? Mais pourquoi était tu venu ici ? Pourquoi quitter l’Angleterre et tous tes amis pour un établissement au japon où tu ne connaissait personne. Ha oui ! Ta mère ne t’avait pas laissé le choix ! Soupirant sur ton sort, et sur ta situation tu regardas autour de toi à la recherche d’information. Un panneau ou quelque chose qui puisse t’indiqué la direction a prendre.

Tu aurais pu demander à un élève, mais déjà tu ne faisait pas confiance au étranger, tu étais trop timide pour ça, et tu ne maîtrisais pas encore bien le japonais. Tu mangeais les syllabes, les prononçais avec difficulté et mettais des mots anglais lorsque tu ne savais pas comment dire quelque chose. L’administration n’était pas un problème car tous parlais anglais mais les autres personnes, non tu ne voulais même pas tenter de baragouiner quelque mots. Actuellement la seule chose que tu avais envie de faire, c’était de revenir sur tes pas, rassembler tes affaires, quitter l’académie et rentré chez toi. Mais non, tu ne pouvais pas. Ta mère avait déjà tout payé.

Et tu ne trouvais toujours aucune information. Désespérer, tu laissas tes pieds te guider dans l’établissement alors que tu fixais le sol tirant ta valise derrière toi. Un professeur t’avais fais visiter l’établissement la veille. Mais tu avais vite oublié ce qu’on t’avait expliqué. Tu n’avais pas de plan, et tu n’avais pas non plus le sens de l’orientation. Que cherchais-tu d’ailleurs. Ha oui ! Les dortoirs, pour que tu puisses t’installer. Tu avais logé le week-end avec ta mère dans un hôtel et devais t’installer dans les dortoirs maintenant. Tu devais aussi aller chercher ton emploi du temps et remplir quelques papiers à l’administration. Jouissif, hein ? Non mais sérieusement tu faisais ca a chaque rentrée. Les établissements n’avaient pas de contact entre eux ? Cet établissement aurait pu se renseigner à ton collège avant de t’envoyer une lettre. Que faisait tu ici, sérieux ? Tes résultat n’était pas brillant, tu n’étais pas sportif, pas malade, pas mental.  Rien de plus banal que toi, alors pourquoi ?

Fatigué, et presque en pleure. C’en était assez ! Plissant les yeux tu essayas de retenir les larmes et respira a grand coup doucement. Tu n’allais certainement pas pleurer devant les gens. D’ailleurs certain te regardais. Détournant ton visage en enfonçant ton cou entre tes épaules tu continuas a marché, jusqu'à croiser un panneau. Ou plutôt tu avais faillit lui rentrée dedans. Tu levas les yeux et regarda les différentes directions. Ok. L’administration se trouvait à ta droite. Tu pris ce chemin et y arriva quelques minutes plus tard.  Toujours ta valise en main tu ouvris la porte disant « conseils des étudiant » et ânonna doucement.
« Excusez-moi ? »

____
ok : merci yumi ,c'est modifié ^^

____________________________
How will I survive ?

♦ Peek-a-boo ! ♦:
 


Dernière édition par Gaetan Lawford le Ven 21 Fév - 20:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Lun 2 Déc - 1:53

Une journée des plus lamentables s’était dessiné devant moi dès mon réveil, à peine sortie du lit le monde ne tournait déjà pas rond. Et pourquoi cela ? Car quand je me suis avancée vers mon bureau, mon déjeuner ne m’avait été apporté, quand je suis sortie de la douche, mes vêtements ne furent guère préparés et quand j’ai voulu quitter MA chambre, mon esclave n’avait guère préparé mon sac. C’était seulement possible d’avoir une personne sachant faire quoi que ce soit de correct dans cette école de pauvres cons ? A croire que non. Rageant comme pas possible, un mal au ventre sonnant l’arrivée d’une douleur comptant durer une semaine et LUI. Et qui fut lui ? Un espèce d’égocentrique se croyant pour Dieu en train de faire je ne sais quoi à une heure si matinale avec une espèce de guenon lui tenant le bras. Dois-je dire que j’ai bousculé la chose expressément avant de sortir à MON beau mâle qu’il était pitoyable de s’amuser avec une mocheté de la sorte ? ~ Sa réaction ? Je n’ai guère pris le temps de l’entendre, préférant tout simplement partir et laisser ce qui lui restait de cerveau mijoter sur ce que je venais de lui dire.

D’une humeur de chien, j’eus donc poursuivi mon chemin en direction du restaurant. Endroit dans lequel j’espérais trouver quelque chose de convenable. Non pas que la demi tonne de Pocky-Pocky me restant ne me suffisait pas, mais pour une fois, j’avais une seule envie, de la viande. A croire que Ranguren était tellement affamé qu’il me transmettait ses propres envies ~ Un petit blond grillé, cru même ferait l’affaire ~ Je m’en léchais les babines et c’est une fois que je me suis prise un sandwich que je me cherchais une victime pour soulager ma faim de ce matin. Chose que je trouvais rapidement d’ailleurs ~ Et qu’elle ne fut pas ma joie de tomber sur l’immondice qui s’était accroché au bras d’Hibari précédemment ? Héhé, jour de chance ~

- Hé ~ Oui toi, le morceau de viande, viens par ici ~ Tu veux qu’on joue ? ~

Ce n’était pas une question, et qu’importe l’endroit où je me trouve, quand j’ai envie de quelque chose, je le prends tout simplement ~ Affichant un air sadique en matérialisation ma chère Shishio, je m’élançais vers ma proie telle une lionne n’attendant plus qu’à servir à son roi, de la viande de première qualité ~ Me heurtant malgré moi à une barrière de protection, je ne m’arrêtais pas à cela pour me décourager, accentuant même mes attaques pour donner toujours et encore plus de puissance à celles-ci jusqu’à ce qu’elle se brise ~ Chose qui arriva rapidement, un claquement de doigts, un tremblement suivi d’un rugissement et ma bête spirituelle arriva pour arracher la tête de la salope qui se pavanait avec trop d’aisance en compagnie de mon jouet ~ Un rire sadique traversant mes lèvres et Ranguren recracha la tête pour se jeter sur le corps, déchiquetant sa chair pour mieux atteindre ses boyaux qu’il savourait avec jouissance ~ Héhé, et une nouvelle tête, tête que je n’offrirais cependant guère à l’ancêtre nous servant de directrice, non, j’avais des projets bien plus « spéciaux » pour le minois arraché de cette demoiselle ~ Devrais-je éclater ses pustules avant ? Non, sa laideur était parfaite justement ~

Sautillant jusqu’aux dortoirs des garçons, je me dirigeais vers les chambres communes. Trouvant rapidement la chambre de celui que je cherchais, je déposais la tête devant sa porte en gloussant avec amusement. Pauvre homme, en espérant qu’il ouvre ses yeux avant de sortir ou rentrer ~ Puisse son instinct lui faire lever le pas ~ Riant à pleine gorge, de bonne humeur à présent, ce fut le conseil des étudiants qui fut ma destination. Et pourquoi cela ? Pour manger bien entendu, pourquoi d’autre bande de cons. C’est après avoir sillonné les chemins, les couloirs et les toilettes -pour me laver les mains-, que j’arrivais enfin à destination. Endroit vide d’ailleurs, à se demander où se trouvait les autres membres. Yume-Sama se ferait-elle encore baiser par sa chienne ? Bonne blague, et Deady par sa pute, c’est ça ? Héhé. Aria sans doute en train de briser les tympans de je ne sais quels lolicons et les autres … Je n’en avais que faire ~ Que les êtres inférieurs se plaisent dans leurs porcheries ~

Me posant sur le siège de Yume-Sama, je fermais les yeux en m’imaginant celle-ci sous ma personne, me berçant dans cette pensée des plus saugrenues, je sautillais presque de joie tantôt à gauche, tantôt à droite ~ Et tout cela pour finir comment ? Assise sur une chaise quelconque, les pieds sur la table, tablette en mains à essayer de passer un niveau à la con de CandyCruch tout en mangeant un sandwich. Youhou ! Vive la vie d’Élite d’Undai. Des belles conneries inventées par une pauvre conne sénile. Alias, Ayame Eimin, Dead Master, Directrice d’Undai Gakuen. Que des débiles sur pattes.

- Excusez-moi ?

Me penchant en arrière sur ma chaise pour voir qui osait ouvrir la porte du conseil si impunément, je m’étonnais de voir un nouveau visage devant moi. Mignon de surcroît ~ Héhé, c’est qu’il est à mon goût celui-là. Affichant un sourire doux en me levant, je me dirigeais vers sa personne en paraissant tout à fait normale -bonne comédienne que je pouvais être ~-. Le regardant de haut en bas en décrivant sa personne, un nouveau sourire se dessina sur mes lèvres alors que je laissais ma voix remplie de douceur et de sympathie caresser l’être me faisant face ~

- Hello ~ Puis-je t’être utile ? En vue de ton air béat et ta valise, je présume que tu es nouveau ici, bienvenu à Undai, Oji-San ~

Passant mes mains derrière mon dos en laissant une aura de douceur émaner de mon être, je l’invitais à rentrer dans le local. Autant que je m’amuse avec lui non ? Après tout, si les autres le voulaient, ils n’avaient qu’à être là ~ Héhé, mon prochain sacrifice du vendredi ? Je vous le présente donc, ce cher … Comment s’appelle ce beau gosse ? ~ Hé ~

HRP: Un petit hic dans ton rp, pour que ta mère puisse te faire visiter Undai faut qu'elle soit, soit un prof d'Undai, soit un membre du personnel Undai'en ou un ancien étudiant... Chose qu'elle n'est pas je crois. Les simples humains ne savent venir dans l'Académie ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Mer 4 Déc - 22:56

Matérialisation, matérialisation et oh matérialisation. Pour commencer la semaine quoi de plus excellent.
Trois heure qui tout les lundi me mettent sur le dos pour continuer avec de la science. J'en ai trop marre. De plus je me retrouve a devoir esquisser les nombreuse groupie de mon soie disant mentor. Mentor que je ne vois jamais et pour cause je ne le cherche pas, et de son coté je suppose que c'est réciproque. Avec toute les jolies jeunes filles qui me harcèle je suppose qu'il a de quoi s'occuper.
Non que je sois jalouse mais j'aurais apprécié lui avoir laissé un souvenir marquant. Et puis il n'y a quand même rien de plus flatteur que l'un des membres du conseil s’intéresse a moi. Enfin qu'il s’intéresse réellement à moi et pas que ce soi une rumeur, que j'aurais voulu fondé.

-Je veux que vous me fassiez une synthèse de ce que vous faite lors de vos entraînement avec vos mentor.

Comme j'aurais voulu aller me pendre moi qui pensais justement que je ne voyais pas assez ce « mentor » me voilà obligé de travailler avec lui.
Et je le trouve ou moi, Hibari ? A l'arène ? Il y a de grande chance que je finisse dans un combat que je ne veuille pas.
Le plus simple sûrement le conseil des étudiants. Après tout il en fait partit, non ?
J'esquive des tas de gens et cours jusqu'au rez de chaussé. Je prends juste le temps de prendre un rendez vous ; et il devras m'en donner un, et je file manger. Mon ventre crie famine et je sais que si je ne me dépêche pas, je n'aurais pas de Yakitori. Et j'en raffole tellement.
Bref.
Me voilà en face du conseil des étudiants et devinez quoi ? Il est vide, pour ne pas changer tiens.
Ah si il y a quelqu'un, un nouveau a juger par sa valise ou un élève qui part. Ce que je n'ai jamais et que je ne pense pas que ce sois possible ou en tout cas de sortir comme ça s'en que tout le monde le sache.
Donc c'est bien un nouvel élève. Un nouvel élève qui va prendre cher. Enfin ce n'ai pas a moi de m'en occuper après tout, j'ai mieux a faire comme trouver un belle et hautaine personne répondant au non de Hibari Ichinose.
Ah mais si il est la c'est qu'il doit avoir quel qu'un. Génial en plus si il ce permet dans le bureau de Yume c'est que ça doit être au minimum.... Yomi.
Mon visage ce crispe, un peu jalouse je la regarde accueillir, le nouvel élève. On peut dire que c'est la personne la plus proche de l'expression petite amie pour qualifier sa relation avec Hibari.

-Excusez moi, savez vous ou je pourrais trouvez Hibari-sama ?

Oups ca m'avait échapper.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Gaetan Lawford

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 25/11/2013
Age : 21
Localisation : Au milieu d'un bordel monstre

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Mad♦Hatter
★ Age : 17
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Jeu 2 Jan - 19:23

Tu laissas ton regard balayer la salle de gauche à droite, détaillant le nouvel environnement qui se détaillait sous tes yeux. La salle du conseil des étudiant semblait avoir une déco simple et fonctionnel donnant une atmosphère sérieuse apte au travail. Des fauteuils en cuirs, tables, chaises, etc. Une salle de réunion des plus classiques en somme. Toi qui t’attendais à quelque chose d’excentrique vu l’accueil que tu avais eu dans l’établissement avec son organisation et son enseignement assez spécial tu te trouvais un peu rassurer.

Soupirant d’un air soulagé tu remarquas une jeune fille – femme ? – avachie dur un des fauteuils se trouvant au centre de la pièce un sandwich dans une main et une tablette numérique dans l’autre. Ha ! Ce devait certainement être un élève ou du moins un membre de l’établissement. Tu espérais qu’elle puisse te renseigné sur la démarche à suivre pour ton arrivé.  Levant les yeux de son appareil, elle se pencha en arrière pour mieux te voir. Ton regard croisa le sien et tu te trouvas face à deux améthystes d’un violet profond. Sentant des rougeurs monter au joues tu détournas ton regard mais pu voir un doux sourire se dessiner sur ses lèvres fine.  

La jeune femme se leva de son fauteuil et se dirigea vers toi. Elle n’était pas bien grande t’arrivant au niveau du torse. De longs cheveux brun noirs typique des japonais encadraient un visage fin au long train fin. Elle était vraiment mignonne. Tu t’inclinas légèrement à 30° devant la demoiselle. Tu ne savais comment la considérer. Les coutumes japonaises état si compliqués. La jeune femme t’adressa alors la parole doucement et avec sympathie.

« Hello ~ Puis-je t’être utile ? En vue de ton air béat et ta valise, je présume que tu es nouveau ici, bienvenu à Undai, Oji-San ~ »

Donc en plus d’être mignonne elle était gentille. Pourquoi n’y avait t’il pas de fille comme cela en Angleterre, pourquoi ? Elle semblait être la japonaise de bonne famille typique comme dans le manga ou dans les animé que tu voyais au Royaume Uni. Il ne manquait plus que le kimono le décor d’une vieille maison et le tour serait joué… Sauf que là tu t’éloignais dans tes fantasmes. Retournant sur terre et toujours légèrement rougissant tu voulu  engagé la conversation en annonant quelque mots « Hum… Enchanté je m’apelle Lawford Gaetan… » mais une voix te coupa la parole avant même que tu ne puisses finir ta phrase.

« Excusez moi, savez vous ou je pourrais trouvez Hibari-sama ? »

Tournant ton regard vers l’origine de la voix tu vis une autre jeune fille debout devant l’entrebâillure de la porte. Et le même manège recommença : Tu croisas ses yeux vert émeraude, sentis le rouge te monter au joues de tourna ton regard, t’inclina à 30° pour la salué, la regarda de bas en haut du coin de l’œil pour voir à quoi elle ressemblait, et t’extasia en ton fort intérieure de ses longs cheveux d’ébène qui encadrait un visage qui possédait encore les rondeurs de l’enfance avec des traits plein et pulpeux.

En tant Qu’homme tu te trouvais au ange entre une femme formé et pulpeuse et une jeune innocente… Pourquoi était tu venu ici déjà ? Ha oui ton installation dans le campus ! Mais la jeune fille venait de posé une question et il serait certainement plus rapide de répondre à la sienne qu’à la tienne, puisqu’elle demandait  simplement où se trouvait une personne un certain Hibari. Certainement une personne importante dans l’établissement puisse qu’elle n’avait pas utilisé le « sensei » réservé au professeur et le « sempai » réservé aux ainés.  Alors en bon Gentleman anglais  tu reculas d’un pas laissant les deux jeunes femmes discuter. Tu étais nouveau et ne voulais pas les déranger.

____________________________
How will I survive ?

♦ Peek-a-boo ! ♦:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Jeu 2 Jan - 23:08

Oui il en était digne ~ Si grand, si beau, si musclé, sa jolie tête serait un magnifique cadeau à offrir à la vieille sorcière qui nous servait de directrice ~ Ca y est, j’avais jeté mon dévolu sur ce jeune homme ~ Gardant un œil attentif sur celui-ci, c’est d’un sourire charmeur que je le regardais sous toutes ses coutures, il était inutile que je l’aide à s’installer s’il allait mourir d’ici la fin de la journée n’est-ce pas ? ~ Regardez moi ce rougissement, ça y est, j’hésitais ~ Le tuer ou en faire mon nouveau esclave ? Après tout, il serait déjà plus charmant que cette chienne de Kirai, oui, oui, oui ~ Me voilà toute excitée ~ Sautillant presque autour du bel être me faisant l’honneur de sa présence, je le laissais se présenter timidement avant qu’une autre chose ne vienne déranger ma nouvelle trouvaille.

- Hum… Enchanté je m’appelle Lawford Gaetan…

« Excusez moi, savez vous ou je pourrais trouvez Hibari-sama ? » Grimaçant en voyant une meuf sortie de nulle part m’adresser la parole, je lui fis un mouvement de la main négligeant pour lui dire de se taire. Elle ne m’intéressait guère, qu’elle revienne la semaine prochaine si elle voulait tant que je goûte à sa chair basanée ~ A moins de se plier devant mon être en m’implorant que je la punisse, je ne porterai guère attention à cette demoiselle ... demoiselle qui s’avérait être une personne très connue par la mienne ~ Non que j’eus le plaisir de la rencontrer, mais entendu parler d’elle, oui ~ Ne serait-ce pas la chienne qui avait réussi à changer sa robe de combat et qui de surcroît était l’une des putes de Mon cher Hibari ? Héhé ~ Encore une qui voulait mourir aujourd’hui ~

Changeant radicalement de point de vue ainsi que d’intérêt, je laissais mon regard de prédatrice couler sur la Première qui avait fait irruption dans le conseil. La regardant longuement avant de me lécher les babines, je lui adressais un sourire amical avant de cligner des cils, manière polie de lui dire qu’elle était à mon goût et qu’elle n’avait rien à craindre ~ Riant légèrement en m’excusant d’un simple mouvement de la main de mon comportement désintéressé d’il y a … une minute top chrono, je pris la peine de lui accorder la parole, délicatement, si gentiment que je m’étouffais moi-même dans ce surplus d’hypocrisie ~ Héhé ~

- Miharu-Chan n’est-ce pas ? ~ Je ne l’ai guère croisé aujourd’hui …

Changeant de ton de voix aussi radicalement que mon humeur, je poursuivis ~ « … Il doit sans doute se trouve en train de se faire sucer par l’une de ses putes ~ Je me vois étonnée que tu ne connaisses pas l’emploi du temps de tes consœurs ~ » Riant à ma tirade, je reportais enfin mon attention sur le beau jeune homme qui restait en retrait depuis la tantôt. Aurait-il peur de nous déranger ? Mais qu’il ne soit pas aussi timide, il serait d’un meilleur divertissement pour ma personne qu’une des choses de Mon beau gosse ~

- Gaetan-Kun donc ~ Je suis Yomi Tsuchimiya, ravie de te rencontrer ~ Désires-tu quelque chose en particulier ? ~

Posant ma main sur son torse tout en faisant le tour de sa personne, je déposais mes lèvres sur le lobe de son oreille, attendant avec convoitise sa réponse tout autant que ses réactions ~ Qu’il est mignon, je le veux ~ Mon majordome, Gaetan … Lawford ~ Héhé ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Sam 18 Jan - 23:58

Miharu-Chan n’est-ce pas ? ~ Je ne l’ai guère croisé aujourd’hui …… Il doit sans doute se trouve en train de se faire sucer par l’une de ses putes ~ Je me vois étonnée que tu ne connaisses pas l’emploi du temps de tes consœurs ~ 

Yomi... dans toute sa splendeur..Une fille désagréable mais a qui il valais mieux pas chercher des problème. Je ne relevais pas sa remarque même si j'étais horriblement vexer par ce qu'elle pensais de ma personne.
Enfin j’avouerais quand même que la façon dont j'avais demander Hibari, laissais suggéré un manque de sa personne.
Étais ce le cas ? J'espérais que non.
Enfin n’empêche  qu'elle ce détourna complètement de moi pour de nouveau s'intéresser à ce second.
Grand au cheveux violet/bleu. Ne s'assumerait-il pas avec sa vrai couleur ? Aucun itérer réel... enfin pour le moment.
Depuis qu'elle que temps je voyais de mon en moins à distinguer complètement les auras. Elles étaient la mais ne m'apprenais que peux de chose sur elle.

Gaetan-Kun donc ~ Je suis Yomi Tsuchimiya, ravie de te rencontrer ~ Désires-tu quelque chose en particulier ? ~


Il était quand même évident qu'il ne s’attendait pas vraiment à que Yomi s'attarde autant sur lui. Pour le moment c'était plutôt elle qui voulais quelque chose de lui.
Mais comme j'avais quand même envie de me venger de sa remarque, je pris les devant.
Une valise, au conseil des étudiants, ce jeune homme est perdu. Et je suis toujours prête à rendre service. Surtout si celui ci peut donner à Yomi de quoi pester.

Tu dois être perdu. Et comme je n'ai rien a faire pour le moment, je peux t'aider dans ton instalation. Tsuchimiya -san doit être occuper

ce n'ai pas une bien grande vengeance mais ca fais toujours du bien de pouvoir asticoté des personnes comme Yomi.

désolé du retard et de la courtitude de ce RP. vraiment désolé....

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Gaetan Lawford

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 25/11/2013
Age : 21
Localisation : Au milieu d'un bordel monstre

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Mad♦Hatter
★ Age : 17
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Dim 19 Jan - 19:29

La jeune femme à qui tu avais demandé de l’aide se crispa en entendant la vois de la demoiselle qui venait d‘entrée. Mais elle se reprit vite et fis volte face pour s’adresser à la nouvelle venue.

- Miharu-Chan n’est-ce pas ? ~ Je ne l’ai guère croisé aujourd’hui …

Comme avec moi son ton était doux et polie. Un sourire amical flottait sur ses lèvres. Cette jeune femme était vraiment des plus agréables. Tu espérais que tout les gens de l’établissement pouvaient être comme elle. Tu n’aurais pas de problème pour t’intégrer si c’était le cas.

« … Il doit sans doute se trouve en train de se faire sucer par l’une de ses putes ~ Je me vois étonnée que tu ne connaisses pas l’emploi du temps de tes consœurs ~ »

…. Hein ? …Tu regardas la jeune fille les yeux ronds comme des soucoupes. Heu… où était passé la jeune fille sur laquelle tu fantasmais tout à l’heure, il n’y a même pas une seconde ?  Reculant encore d’un pas pour évitez de te retrouver victime du crêpage de chignons qui allait certainement suivre. Tu les fixa toute les deux un peu effrayé. Il ne pouvait y avoir que deux raisons à leur comportements : Soit le Hibari dont elle parlait était un bourreau des cœurs et il avait quitté l’une pour l’autre soit elle se battait toute les eux pour lui… Urg… Les femmes. Tu priais pour ne pas être mêlé à cette affaire…
Heureusement la jeune femme avait d‘autre idée en tête et se tourna vers ta personne…

- Gaetan-Kun donc ~ Je suis Yomi Tsuchimiya, ravie de te rencontrer ~ Désires-tu quelque chose en particulier ? ~  dit-elle en posant sa main sur ton torse tout en tournant autour de toi.
On aurait dit un serpent entourant sa proie, ou une prédatrice en train de regarder un beau gigot…  Tu sursauto légèrement lorsque tu sentis  ses lèvres se poser contre ton lobe. Tu sentais son souffle ans ton cou, chaud humide te faisant frissonner. C’était sur et certain, la jeune femme était bipolaire. Déglutissant, tu inspiras profondément pour te calmer et voulu répondre, mais la demoiselle te battis de vitesse et dit

« Tu dois être perdu. Et comme je n'ai rien à faire pour le moment, je peux t'aider dans ton installation. Tsuchimiya -san doit être occupé. »

Tu la regardas un moment et réfléchi.

« Hum… Mais vous… tu ne chercher pas quelqu’un ? Je ne ferais qu’ embêter . » Lui demanda tu.

Le Japonais n’étais pas vraiment ton fort et tu espérais que la demoiselle ais compris ce que tu venais de dire. Ta prononciation se dégradait sous le stress. Non plus sérieusement Tu ne voulais pas te retrouver au cœur d’une « Tug-o-war » entre les deux femmes. Plus vite l’une d’elle partirait, plus vite tu éviterais tout conflit inutile. Et la jeune femme redeviendrais certainement normale sans sa rivale ans son champs de vision. De plus tu avais déjà demandé de l’aide à Tsuchimiya-san avant que cette demoiselle n’arrive. Il ne serait pas correct de la laisser en plan après l’avoir déranger. Et puis elle semblait s’ennuyer lorsque tu es entré tout à l’heure.

____________________________
How will I survive ?

♦ Peek-a-boo ! ♦:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Dim 19 Jan - 22:56

Oui ce jeune homme me plaisait assez pour que je sorte mon dévolu sur sa personne, son beau corps remplirait facilement l’estomac de mon cher Ranguren, son cœur battant à la chamade sera un délice pour mon palais délicat, sa tête deviendra l’une des plus belles offrandes que j’aurais pu jeter dans le bureau de Dead Master, oui, je le voulais, tout entier, rien qu'à moi ~

- Tu dois être perdu. Et comme je n'ai rien à faire pour le moment, je peux t'aider dans ton installation. Tsuchimiya-san doit être occupée.

Mais à croire que cette salope était du même avis que moi, me privant de mon jouet de ses paroles exécrables. Croyait-elle seulement un instant que j’allais le lui laisser ? Il était mien, n’étais-je pas la première vers qui il s’était tourné pour demander de l’aide ?! Voilà pourquoi je détestais tant les putes d’Hibari, toutes les mêmes. Jamais capables de rester à leurs places, toujours en train de montrer leurs culs, mettre leurs pieds sur mon chemin. J’allais toutes les butter, jusqu’aux dernières. Oui, voilà ce qui sera la quête de ma semaine, quitte à tuer toutes les femelles se pavanant à Undai. Serrant les dents en perdant mon sourire, je me retournais vers Miharu, prête à lui trancher ses cordes vocales pour que plus aucun son détestable, ne vienne se hisser jusqu’à mon ouïe.

- Hum… Mais vous… tu ne cherchais pas quelqu’un ? Je ne ferais qu’embêter.

Devrais-je préciser qu’un sourire rempli de moquerie s’est hissé sur mes lèvres lorsque l’homme déclina l’offre de Miharu ? ~ Que gentil toutou, j’en tomberais amoureuse si je me permettais d’aimer qui que ce soit d’autre que ma personne ~ Héhé, je suis divine, je ne me mélange pas à n’importe qui. Ma progéniture devra être aussi divine que sa mère, raison pour laquelle j’attendais l’homme parfait, celui qui me surprendrait de sa puissance, de son titre, de sa déité ~ Hibari en faisait-il partie ? Je n’avais guère à répondre à de telles questions, s’il couchait avec n’importe qui, certainement pas. Je n’avais que faire d’un porc aimant se faire sucer par la première venue. Venais-je de tourner toute ma haine vers Miharu suite à mes pensées ? Oui, c’est cela ~

- Tu vois bien qu’il n’a guère envie de toi, trouve toi un autre mec à sauter, Miharu-Chan ~

Matérialisant ma chère Shishio, je la sortis de son fourreau pour mieux la placer sous le menton de la chèvre me faisant face. Sourire aux lèvres, je la narguais de mon regard hautain tout en rapprochant ma lame de sa peau que je pouvais imaginer tendre ~ Ma lame était-elle assez aiguisée pour passer par-delà son ossature ? Autant essayer pour le savoir. Je le ferai bien assez tôt ~

- Je ne te laisserai guère me prendre mon jouet, pars d’ici ou crève la gueule ouverte.

Dieu, que mes sentiments étaient purs ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Lun 20 Jan - 0:10




- Hum… Mais vous… tu ne cherchais pas quelqu’un ? Je ne ferais qu’embêter.
Oh comme il es adorable. Parce que oui évidement, si j'étais ici c'était pour autre chose que l'honneur de voir Yomi, mais pour voir un autre genre de danger public. Je soupirais déçu dans un sens . Je venais de me prendre un vent. Victoire pour Yomi.
Et qu'elle Victoire. N’empêche je plein ce pauvre gamin il viens d'arriver et va finir sur le bureau de Dead Master et si au moins c'était en entier. En tout cas c'est tout juste si elle ne jubile pas.
 - Tu vois bien qu’il n’a guère envie de toi, trouve toi un autre mec à sauter, Miharu-Chan ~  - Je ne te laisserai guère me prendre mon jouet, pars d’ici ou crève la gueule ouverte. 
Je fis les gros yeux, je ne m'attendais pas à qu'elle sorte son sabre et surtout qu'elle le place si proche de ma gorge. Je pouvais sentir la pointe entrer dans la chaire tendre de mon cou. Je mettais toujours demandé, si avec ma nouvelle capacité, si même mes organes ce transformais en chaînes ? Mais j’avouerais que l'essayé ici dans le vrai monde et pas dans l'Arène ne me tentais guère.
Plaçant ma main sur la lame de Yomi je laissais mes doigts s'enrouler autour de façon à pouvoir faire tourné la lame et la faire passer sur le plat à coté de mon délicat cou.
-je ne vais pas t'importuner plus longtemps. A l'évidence ça t’embêterais que j'aide ce jeune homme.
Je me tourne vers Gaëtan tout en tenant la lame le plus loin de moi. Il avait l'air d'un chic type. Peut-être qu'il n'aurais pas tenue longtemps dans Undai, mais il aurais vécue un peu plus longtemps. Dans un sens il est mis tout de suite dans le bain. Pas sur qu'il est le temps de vraiment apprendre.
-Gaétan ravie de t'avoir rencontrer. Il est peut probable que l'on ce revois et c'est bien triste mais c'est la vie... Ou la personne me tenant en arme qui le veux. Sur ceux.
Je dénouais mes chaînes et ressentis de nouveaux le froid de la lames sur mon cou. Il faillais juste que j'attends qu'elle enlève sa lame ce qui en sois n'était pas une valeur sur. Surtout que je l'avais un peu défier.  

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Gaetan Lawford

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 25/11/2013
Age : 21
Localisation : Au milieu d'un bordel monstre

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Mad♦Hatter
★ Age : 17
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Lun 20 Jan - 7:57

La demoiselle soupira à ma réponse. Avait-elle si envie de me faire visiter ? Non, c’était bon, j’avais déjà demandé de l’aide, et je n’allais pas changer d’avis comme ça, ce n’était pas poli.

- Tu vois bien qu’il n’a guère envie de toi, trouve toi un autre mec à sauter, Miharu-Chan

Ha. La jeune femme n’avait toujours pas retrouvé son calme. Je reculais d’un pas, m’éloignant un peu de Tsuchimiya-san pour éviter tout danger en cas de conflit. Et ce fut une bonne décision car une épée apparue dans la main de la jeune femme brune… Gloups ? D’où sortait l’arme, la jeune femme ne l’avais pas tout à l’heure. C’est comme si l’arme était apparue comme par magie ans sa main. Elle sortie la lame de son fourreau et je pu admirer mon reflet dans l’acier trempé de l’épée. Elle avait l’air bien aiguisé. Je ne voulais pas me retrouver à l’autre bout empalé. Reculant encore un peu je me mettais hors de danger. Malheureusement Tsuchimiya-san mit la lame au cou de Miharu-san et lui dit

- Je ne te laisserai guère me prendre mon jouet, pars d’ici ou crève la gueule ouverte.

Heu… Et le jouet c’était qui ? Moi ? oui c’était moi ! Non, non,non,non,non. Finalement la jeune femme n’était pas si pure que cela. Elle se serait joué e moi tout ce temps avec ses doux sourires et ses paroles ? Elle avait l’air pourtant si gentille pour un nouveau perdu comme moi. Pourquoi… Ne pouvais-je pas tomber sur quelqu’un de normal ? Mais non, moi quand je demande de l’aide, c’est toujours une folle bipolaire sadique qui me répond. O joie , ô bonheur… F*** my life.

-je ne vais pas t'importuner plus longtemps. A l'évidence ça t’embêterais que j'aide ce jeune homme dit Miharu-san en réponse à Yomi-san. La lame toujours au cou, elle l’avait tournée de manière à ce que le dos de l’arme se trouve sur son cou. Ouf, il n’y aurait pas de décapitation aujourd’hui. La demoiselle se tourna vers moi toujours la lame à la main.

Gaétan ravie de t'avoir rencontré. Il est peut probable que l'on se revoit et c'est bien triste mais c'est la vie... Ou la personne me tenant en arme qui le veut. Sur ceux.

Elle énoua des chaines. Heuu What ? Elle aussi avait fait apparaitre une arme, comme par magie. Mais c’était quoi comme établissement ? Où étais je atterrie ? Je ne voulais pas mourir moi ! Et ne voulais certainement pas me faire tuer par une folle au couteau. Doucement, je pris une grande inspiration et m’interposa dans la zone de combat. Je prit la lame entre deux de mes doigts et la décala de la gorge de Miharu-san.

« Hum…. Tu ne proposais pas de me faire visiter ? »

Il fallait vite les séparer, sinon cela finirais en effusion de sang. Temps pis pour la politesse, mais je ne voulais pas avoir de mort sur le dos. Je m’inclinai profondément devant Yomi-san

« Désolé de vous avoir importuné » et prit mes affaire d’une main Miharu-san de l’autre et sortie en trombe de la salle, t’éloignant le plus possible. Un fois la salle hors de vue, je m’arrêtai, et m’appuyant sur le premier mur venu, je me détendis toute la tension accumulé me vidant. Je glissai le long du mur et t’accroupissais a ses pieds, inspirant et expirant profondément. J’ avais envie de pleuré, je n’avais jamais eu aussi peur. Je voulais rentrer chez moi, de retrouvé mes amis, ma mère. Mais je n’avais pas l’argent et l’année avait déjà commencé. Une fois calmé, je soupirai et leva la tête vers la demoiselle que j’avais emmené de force. Souriant légèrement je lui dit « Désolé » avant de me lever de me dépoussiérer les fesses et les genoux pour continuer « Je ne voulais éviter toute effusion de sang. Mais tu ne voulais pas me faire visité ? »

____________________________
How will I survive ?

♦ Peek-a-boo ! ♦:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Lun 20 Jan - 22:02

Décidément, elle n’avait l’air de vouloir crever aujourd’hui cette garce. Non, j’allais péter un câble si elle n’arrêtait pas ses conneries, comment osait-elle souiller ma lame de ses doigts immondes se transformant en métaux rouillés ?! Dégueulasse, encore pire que lorsque je m’amusais dans les entrailles d’autrui. Attendez quoi, regardez une meuf s’arracher la peau pour en faire jaillir des chaînes et on en reparle. Sur le coup, cette vision me donnait plus la gerbe qu’autre chose. Bien que mon énervement était à son comble, je n’en restais pas moins …

- Je ne vais pas t'importuner plus longtemps. A l'évidence ça t’embêterait que j'aide ce jeune homme.

Pauvre conne. Son existence même me gênait, le simple fait qu’elle respire à mes côtés polluait mon air, sa simple présence me rendait malade. Grinçant des dents alors qu’elle jouait limite avec mon épée sacrée, c’est sans véritable contenance que je la foudroyais de mon regard mauve, sentant mon corps bouillir sous la fureur de Ranguren, n’attendant plus qu’une acceptation de ma part pour venir arracher la gueule de la brune me faisant face. Et qu’importe ses douces paroles à l’attention de Gaëtan, elle non plus n’aura la chance de revoir le jour d’ici peu.

Du moins, c’est ce que je crus jusqu’à ce que l’homme devança toute attaque prééminente de ma part en bougeant ma lame, comme ci de rien était. Ils se foutaient tous de moi, c’est ça ?! « Hum… Tu ne proposais pas de me faire visiter ? » La suite prouva mes pensées. Une dernière excuse bâclée et me voilà seule, dans le conseil des étudiants, ma lame à moitié tenue, mes yeux exorbités par la colère et deux espaces vides devant être remplis à cet instant précis. J’en restais littéralement … choquée. Qui était assez con pour défier mon autorité, qui était assez pitoyable pour ainsi s’enfuir alors que je portais de l’intérêt à sa personne ?! Un pauvre con qui allait crever dans les minutes qui suivraient. Laissant échapper mon état second dans un cri de rage, je fis dos au conseil, matérialisant ma robe de combat dans un étau étouffant alors que mon corps se changeait, laissant apparaître un kimono d’un noir envoûtant, le blanc de mes yeux ne dégageant plus aucune luminosité, se faisant engloutir par les ténèbres alors que mon épée toujours à la main, se dressait vaillamment dans ma paume alors que je m’élançais à la poursuite des deux vermines qui m’avaient fait faux bon. Trouvant le jeune homme au sol, c’est sans demander mon reste que je le traversais de ma lame, le clouant au sol tel un vulgaire papillon que l’on conservait dans un cadre, se promettant silencieusement qu’on s’en occuperait plus tard. Avait-il gémi de douleur ? J’aurais aimé voir sa tête pour ~

Relevant le regard vers Miharu en affichant l’un de mes pires sourires, un fin gloussement acerbe traversa mes lèvres alors que je matérialisais une nouvelle arme, une sorte de trident s’étendant avec allégresse jusqu’à son être pour que je vienne coincer son cou entre deux piques acérées pour mieux l’enfoncer dans un mur, la laissant ainsi en suspension alors que je relevais la tête d’un signe hautin avant de lui cracher mon venin au visage.

- Lui, il ne me connaît pas, mais toi si … Croyais-tu vraiment que j’allais vous laisser filer ainsi ? La chasse est l’un de mes sports préférés après tout ~

Une âme charitable allait venir les sauver ? Héhé, que quelqu’un ose seulement, j’en ferai mon quatre heures.

Le trident + robe de combat:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Dim 26 Jan - 20:03

Ma divine élégance fut une fois de plus mise à l'épreuve par des stupidités des mollusques entourant mon être suprême. J'étais le plus bel homme de toute cette école de minables, l'être qui se devait de tenir son image en haute estime. Pourtant, cette grandeur s'est vue brouillée pendant une seconde par un pitoyable gamin qui n'était plus de ce monde. Une fois de plus, j'ai dû utiliser mon fabuleux pouvoir pour nettoyer cette planète de la vermine. Ça m’écœurait.

La journée commença mal pour Dieu, Moi. Levé aux aurores, je fus contrarié de trouver une étudiante dans mon lit, une terminale désolante qui était censée disparaître de ma chambre hier soir, mais qui (visiblement) ne comprenait pas la langue du Dieu que j'étais. J'étais énervé par ce manque d'obéissance, mais pas assez pour la tuer, je n'allais pas apposer la marque éblouissante de mes chaînes de titane sur une pauvre imbécile tout juste bonne pour se faire baiser. Ça aussi, était contestable encore, au passage. Dégoûté, j'ai tout de même pris soin de montrer mon visage tout fait de bonté et de grâce, et jouais mon rôle de gentleman jusqu'au bout, lui octroyant ma magnifique présence et lui proposant de l'accompagner aux cours. Les cours, un système qui obligeait les incultes à s'instruire, car leurs propres volontés d'être plus que des simples singes, ne dépassaient pas le statut de l'inexistence. Lamentable.

Douche prise à l'eau froide pour décrasser mon magnifique corps de rêve, puis à l'eau chaude pour la plaisance luxueuse de sentir l'eau couler sur mes muscles parfaitement sculptés. J'étais un Dieu, magnifique ~

Sortie de la salle de bains, j'eus espéré un court instant que le mollusque serait parti de ma chambre, mais les espérances étaient vaines quand il s'agissait des choses pitoyables comme celles qui m'entouraient, Moi, Dieu. C'est d'une grimace que j'accueillis sa présence polluante, lui intimais de ma voix voluptueuse d'attendre dehors, et par après, m'habillais, me regardais dans le miroir complimentant ma silhouette époustouflante, et sortis de mon lieu de vie.

Je supportais moyennement la compagnie du coup du soir, mais en tant que Dieu au charme irrésistible, il était de mon devoir de montrer que j'étais au-dessus de tout être de cette école pourrie, autant la chauve-souris que le zombie du conseil ne m'égalaient pas, répondant juste leurs bêtises de bas-étages sur le monde. Déprimant. Assez pour que je ne remarque pas Yomi qui passait dans le couloir, bousculait ce qui me servait de copine du jour et partit. Idiote. Et l'insulte dite gentille de mon être intellectuel, se confirma quand la chose à coté de ma divine personnalité, s'est mise à crier et rouspéter contre la terminale du conseil. Tsuchimiya... Elle n'était qu'un problème à mon existence divine, tout autant qu'un divertissement. Un dilemme vivant. J'en avais marre. Tellement que j'abandonnais la fille au détour d'un couloir et poursuivis la croisière suprême pour sauver ce qui restait de potable sur cette terre défraîchie.

Quelques heures plus tard, je revins dans ma chambre pour me refaire une beauté fièrement méritée. Mais au seuil du lieu, quand mon pied souple enveloppé dans une chaussure cirée à la perfection, toucha une tête décapitée, une colère fracassante envahit mon être brillant, et je jurais d'abattre le jugement divin sur la chose qui eut osé me salir de ça. Et ça fut la fille que j'ai abandonnée plus tôt dans la journée. Qui ? La question ne se posait pas à mon esprit à l'intellect surdimensionné. Yomi Tsuchimiya. Pauvre imbécile, cette fois je ne la raterais pas. Mais avant tout, une douche s'imposait, et un changement de chaussures aussi. Celles que j'avais aux pieds seraient polies par ce serviteur ingrat qui salit mon être.

Quand Dieu, Moi, prend une décision, il s'y tient. Et je comptais faire nettoyer mes chaussures par Yomi. Mais pour cela, il fallait que je la trouve. J'aurais facile à la trouver, si elle n'était pas en cours (où elle allait rarement si je n'y étais pas), elle serait dans le conseil.

Prêt, beau, magnifique, charmant, c'est d'une démarche hautaine et ferme que j'ai pris la direction du conseil, à la recherche de Yomi. Dieu, Moi, qui cherche un mollusque, c'était dégradant. J'allais le lui faire comprendre quitte à utiliser mon pouvoir divin contre cette chose inutile. Il était inadmissible qu'elle s'en sorte ainsi, qui qu'elle soit à mes beaux yeux saphirs. Et qu'était-elle d'ailleurs ? Rien qu'un bon divertissement comme il en manquait dans ce lieu rempli de moins que rien.

La démarche parfaite, jouant de mon charme, j'arrivais dans le couloir du conseil et m'arrêtais net en voyant Yomi avec deux autres personnes. Voilà que la chose se présente à son Dieu ~ Parfait. Mais que faisait-elle au juste à...  Miharu ? Elle était encore en vie celle-là ? Quelle surprise embêtante à un niveau, rassurante à un autre.

- Lui, il ne me connaît pas, mais toi si … Croyais-tu vraiment que j’allais vous laisser filer ainsi ? La chasse est l’un de mes sports préférés après tout ~ 

Vraiment ? ~ Mon rire moqueur et cristallin coula contre les murs du couloir, embellissant les lieux de ma seule présence grandiose. Je m'approchais avec agilité des deux filles en train de se battre, et d'un claquement de mes fins doigts, je fis apparaître mes chaînes qui entourèrent Yomi avant de la propulser contre le mur d'en face. Ainsi, je jugeais que mon pouvoir n'avait pas à être plus gaspillé, et fis disparaître ce qui était mien. À présent, je vais jouer de mon charme ~ Sourire éblouissant aux lèvres, je me plaçais devant Miharu et ignorais Yomi ainsi que... c'était quoi la chose à coté d'elle ? Peu importe, Dieu n'avait à se préoccuper d'autre chose que de ce qui l'intéressait.

- J'espère que cette sauvage n'a rien fait à l'une de mes protégés prometteurs.

Ainsi Dieu se vengeait du manque de bienséance venu de la dénommée Yomi. Fidèle à moi-même, je fis un clin d’œil charmeur à Miharu avant de changer d'expression de tout au tout. Ce ne fut plus un beau sourire qui se peignait sur mes traits fins, mais un air ennuyeux, quand mes billes saphirs se posèrent sur la terminale. Je fis couler ma voix suave sur les murs avec délicatesse, si digne de Moi.

- Yomi ~ Chasser des souris n'a rien de glorieux, c'est ennuyant. Tout autant que décapiter ce qui m'appartient. Change de proie, sinon je croirais que tu es devenue molle ~

User de son pouvoir pour s'en prendre à des moins que rien, était disgracieux. Je me devais (en tant que bon Dieu) de lui inculquer ça. Après tout, elle était mon divertissement le plus amusant, je ne voulais guère ternir ça à cause d'un manque de style.



HRP : Dieu se permet de vous faire l'honneur de sa présence. Prenez-le comme une bénédiction :D

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Jeu 30 Jan - 12:49

Je n’ai pas vraiment compris ce qui ce passais. On m’a pris la main et j’ai suivis, juste j’ai suivi. Je n’ai pas cherché à comprendre pourquoi et comment. Alors quand je me suis retrouvé dans le couloir avec le jeune homme planté d’une épée dans le ventre je ne comprenais pas ce qui ce passais. J’étais perdu et à l’évidence la fille en face de moi n’allait pas vouloir me renseigner.
Je ne comprenais pas ce qu’elle disait. Je n’entendais rien, à part juste mon cœur qui battait bien trop fort. Trop fort, trop vite. Il allait exploser si je restais là. Je voulais faire un mouvement mais je n’y arrivais pas. C’est comme si on m’avait mis dans un corps qui n’était pas le miens. Il était plus lourds, plus dur, rigide comme si il était déjà mort. L’étais-je ? Non je n’entendrais pas mon cœur ainsi autrement. Mais alors pourquoi je ne pouvais pas bougé ?

Je sentis mon corps ce transformer, seul sans aucun consentement de ma part. J’étais enfin au commande de ce corps si convoité et je n’arrivais pas à le contrôlé. Et plus je paniquais, plus je sentais l’air me manquer. Il fallait que je fasse quelque chose, et c’est donc à contre cœur que je rendais la place à Miharu. Moi Inahia, je venais de perdre de nouveau le contrôle de mon corps par ma propre faute.

J’étais devant Yomi. Ce fut presque choquant. Mais pas autant que le coup de trident qu’elle mit a Gaëtan. Le pauvre. Je sentais presque la lame entrer en moi. J’avais peu de chance de pouvoir m’enfuir, et si je le faisais elle risquait de me poursuivre pour toujours. Quel horrible bête elle peut être !

- Lui, il ne me connaît pas, mais toi si … Croyais-tu vraiment que j’allais vous laisser filer ainsi ? La chasse est l’un de mes sports préférés après tout ~ 


Comme une pauvre chienne… enfin ce n’ai pas comme si j’avais vraiment le temps de penser à ce genre de chose maintenant. J’allais surement me aire manger par son animal de compagnie après avoir été délesté de ma tête. Et j’y tiens à ma tête.
Mais mon heure n’arriva aussi vite que je le pensais d’abord, il y eu Hibari. Je crois que je peux dire, que je fus la fille la plus heureuse du monde. Il venait de me sauver la vie. Le fait de voir le corps de Yomi s’encastrer dans le mur, fut aussi un spectacle réjouissant.

- J'espère que cette sauvage n'a rien fait à l'une de mes protégés prometteurs.


Le sourire de Hibari, même s’il est hypocrite est toujours un réconfort. Surtout quand il s’accompagne de relatifs compliments. Bon et bien au moins je n’aurais pas à chercher mon mentor. Ce qu’il ne faut pas faire pour lui mettre la main dessus à celui-là.
 Après avoir réussi à m’extirpé du trident, je relève tant bien que mal Gaëtan. Un légère flaque de sang c’est formé là où il ce trouvais, une chance pour lui qu’elle n’ait pas voulu enlevé sa lame.  

- Yomi ~ Chasser des souris n'a rien de glorieux, c'est ennuyant. Tout autant que décapiter ce qui m'appartient. Change de proie, sinon je croirais que tu es devenue molle ~


Je sais qu’il fallait que je n’attende pas trop de gentillesse de la part de Hibari, mais c’était vexant. Terriblement vexant. Prenant sur moi, je remerciais quand même mon sauveur :

-Merci, Hibari-sama. Je ne voudrais pas abuser de votre temps, plus que je ne l’ai déjà fait mais pourriez-vous m’accordé juste de quoi remplir une ou deux feuille ?

J’abusais ? Oui surement, mais vivre dangereusement parais que c’est pas mal.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Gaetan Lawford

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 25/11/2013
Age : 21
Localisation : Au milieu d'un bordel monstre

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Mad♦Hatter
★ Age : 17
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Ven 7 Fév - 21:29

Je fixais la jeune fille devant moi, toujours appuyé sur le mur à moitie essoufflé. Bon au moins maintenant nous étions hors de danger, je pourrais peut-être visiter cet endroit en paix. J'étais désolé pour la jeune femme que je venais de laisser en plan sauf que je ne voulais pas avoir une psychopathe comme guide. Désolé je tenais à ma santé mentale. Mais elle n'était plus là alors pas la peine d'en faire un plat. J'étais enfin tranquille...

Mais aurais-je parlé trop vite ? Puisque je la voyais venir vers nous habiller dans une sorte de kimono cramoisi, une épée à la main. Epée qu'elle planta dans mon torse, m'épinglant au mur comme une vulgaire affiche. Sauf qu'entre une punaise et une épée la taille est différente, ainsi que la douleur ressentie. Parce que une épée plantée dans le torse ! F*** ça fait mal ! J'ai du sang qui coule de la plaie, je crache un mélange de bave et de sang. J'ai envie de chialer et je ne peux pas bouger d'un poil. Heureusement, elle n'a pas touché d'organes vitaux. Bien que ça ne m'empêche pas de voir trouble et de respirer difficilement. J'ai l'impression que je vais perdre connaissance. Mais la jeune fille se trouve toute seule face à la folle. Posant ma main sur la lame, j'essayais de regarder ce qui se passait autour de moi, mais la douleur était trop forte, je ne pouvais voir que des formes. Que se passait -il bon sang ?

J'entendis un gloussement et me crispa. Bon sang la tarée riait de ma douleur, ou bien de celle de la demoiselle si elle se trouvait dans le même état que moi. Bien que j'en doute puisqu'elle avait des armes, des chaînes, ou un truc comme ça. Etait-ce vraiment la fin ? Allais-je vraiment mourir ici, comme une m**de. Je n'avais pas encore eu une petite amie, pas de première fois. Ma mère allais se retrouver seule... Bordel non... Elle allait certainement se faire des films ou chuter dans ma drogue, un truc comme ça. Ma mère ne supporterait pas de me voir mourir. Je n'avais même pas 20 ans ! Je ne pouvais pas, ne devais pas mourir !

Soudainement un rire cristallin vint me chatouiller les oreilles. Quoi la folle fiait toujours ? Non la voix était plus différente, plus grave. Une nouvelle personne venait-elle d'arriver sur la scène de carnage qui semblait se passer ? Je leva la tête doucement pour essayer de voir ce qui se passait à travers la brume qui embrouillais mon esprit. Mais un choix me secoua soudainement. Quelqu'un venait de se prendre le mur ou j'était épinglé. Le choix me fit perdre pieds et je m'affaissas encore plus sur la lame. Je me mis a toussé. Un liquide noir glissa entre mes doigts. Urg, ça ne s'améliorais pas bordel. Je sentis que quelqu'un m'aider à me relever et j'entendis :

-Merci, Hibari-sama. Je ne voudrais pas abuser de votre temps, plus que je ne l'ai déjà fait mais pourriez-vous m'accorder juste de quoi remplir une ou deux feuille ?

Donc le nouveau arrivé était la personne que Miharu-san cherchait. Ha, bon au moins l'un d'entre nous avait trouvé ce qu'il cherchait.

Soupirant je m'appuyais sur la jeune demoiselle et pris la parole. Ce fut l'anglais qui sortie de ma bouche parce que je n'étais vraiment pas en état de parler une autre langue.

« Could you please... call the nurse, or at least someone to cure me ?"
Et je me remis a toussé, le sang coulant toujours.

____________________________
How will I survive ?

♦ Peek-a-boo ! ♦:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yomi Tsuchimiya

avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : A beaucoup d'endroits ~ La chambre de Yume-Sama sans doute, héhé ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Yaban'na kyōki
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Sam 8 Fév - 0:06

Connard ~ Comme-ci j’avais besoin de lui à cet instant ! Grinçant des dents en me voyant « écartée » de ma cible, je grimaçais alors que mon dos tapait contre le mur adjacent à la scène. Tombant sur mes genoux sans véritables douleurs -je ne lui ferai guère le plaisir d’afficher une quelconque souffrance-, je bouillais de fureur alors que mon arme disparut du corps de la larve de seconde, pour faire réapparaitre ma chère Shishio dans ma main. Le monde était-il décidé de me faire chier en ce jour ?! Merde !

- J'espère que cette sauvage n'a rien fait à l'une de mes protégés prometteurs.

Va te faire foutre ! Toi et tout ton monde de merde Hibari ! Grinçant des dents en m’immobilisant sous la rage qui régissait mon être, je tapais du point le sol alors que mes pupilles mauves décortiquaient l’être que j’avais sous les yeux. Cet imbécile, ce connard, cet enculé ! J’allais le crever. Oui, je n’aimais guère que l’on m’interrompe lorsque je « chassais » tout autant qu’Hibari était la dernière personne que je voulais voir en ce jour. N’avait-il pas mieux à faire ? Comme faire écarter l’une de ses putes ?! Ou encore, son miroir s’était-il brisé pour qu’il se trouve une nouvelle distraction ? Cet égocentrique de merde ! Ma mauvaise humeur était palpable ~ Je m’excuse de mes effluves de noirceur bande de déchets ~

- Yomi ~ Chasser des souris n'a rien de glorieux, c'est ennuyant. Tout autant que décapiter ce qui m'appartient. Change de proie, sinon je croirais que tu es devenue molle ~

Venir me déranger n’était pas glorieux non plus, imbécile ~ Me redressant complètement en laissant traverser un gloussement sous-entendu à son égard, je le regardais de haut, prête à lui cracher mon venin pour ses faits et gestes. Croyait-il seulement que j’allais le laisser en paix après ce qu’il venait de me faire ? M’humilier ainsi devant des pauvres cons ne me plaisait guère. Il allait souffrir, mon esprit échafaudait assez de moyens de torture pour que j’en sourisse sadiquement ~ Un Hibari broché puis noyé était tout aussi plaisant qu’un homme crucifié ~ Le viderais-je de ses entrailles avant de songer à l’achever ? Oui, je suis sûre que ses viscères ont un goût exquis ~ J’avais hâte, tellement que je me décourageais de toute parole lorsque la chose brune parla.

-Merci, Hibari-sama. Je ne voudrais pas abuser de votre temps, plus que je ne l’ai déjà fait mais pourriez-vous m’accordé juste de quoi remplir une ou deux feuille ?

Pauvre conne ~ Qui pouvait agir avec tant de désinvolture après que j’eus tenté de le tuer ? Cette fille à première vue. Et qu’en était-il du ramassis de crasses qu’elle portait ? Même pas capable de peter un mot en japonais. « Could you please... call the nurse, or at least someone to cure me ? » Ouais c’est ça et tu veux que je te porte sur mon dos tant que nous y sommes ? Crève en silence, tu me déranges. Et je le fis savoir en poussant autant Miharu que le gamin. Décidément il fallait que les achève, ils polluaient trop mon air, je m’en sentais limite dégoûtée. Mais avant toute chose, j’avais une autre personne à qui faire subir le courroux de ma colère.

Me tournant vers Hibari, je le regardais premièrement de haut en bas avant de lever la main et éclater celle-ci sur son minois. Aussi beau qu’il puisse être, c’était ça où je le trouais. Grinçant des dents en grimaçant, je tendis mon arme dans sa direction avant de hurler à son encontre -parce que je n’appelle plus ça parler- les ressentis que j’avais à son égard.

- Pour qui te prends-tu pour me déranger ainsi ?! Déjà que tu me fais chier à te balader avec tes putes -et ainsi polluer ma vision-, tu oses interférer dans ce qui ne te regarde pas ! Sérieusement, t’as rien de mieux à faire ? Tu n’as pas une chose à sauter ?! Serait-ce possible que monsieur ne trouve plus de déchet à enculer ? ~ Ou peut être s’est-il lassé des laidrons qu’il saute ~ Sérieusement, tu fais pitié.

Ce n’était pas de la jalousie, juste la vérité du fond de ma pensée. Avais-je été tant vulgaire avec lui pour que nul son ne jaillisse de sa bouche, ou était-ce moi qui attendais avec impatience à ce qu’il réagisse ? Je ne saurai le dire, le temps sembla se stopper lorsque ma tirade se finit, même mon souffle se brisa quand mon regard plongea en celui de mon esclave. Pauvre con, il n’avait même pas droit à ce titre… Aussi idyllique qu’il puisse être… Je le… Allez tous vous faire enculer.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   Dim 9 Fév - 20:29

Parlais-je d'un manque de style suprême venu des microbes de cette école pourrie ? ~ Oui. C'était pire que je pouvais l'imaginer de mon intelligence et perspicacité merveilleuse. Mon regard d'une beauté incontestable posé sur les êtres qui osaient respirer le même air que Moi, Dieu, je m'étonnais de mon indulgence envers ces êtres inutiles. Je n'avais l'habitude de sauver mes serviteurs d'une mort qu'ils méritaient de toute manière, et le faire à cet instant n'était guère un amusement de qualité pour celui que j'étais. Je le fis pour une seule raison, qu'était d'ennuyer la chose qui eut osée salir mes chaussures magnifiques, par une idée de vaux-rien qui lui ait passée par la tête. En tant que Dieu miséricordieux, je me devais d'enseigner le respect à mes sujets ~ Et pour ceux qui ne seraient à la hauteur de s’agenouiller convenablement à mes pieds, serait puni en conséquents par ma main divine. C'est ici que je laissais une chance gracieuse à la demoiselle (Miharu), de me prouver que lui sauver la vie n'était pas une mauvaise idée. En même temps, Dieu, Moi, ne commet jamais d'erreurs. J'étais parfait, magnifique, juste sublime ~

- Merci, Hibari-sama. Je ne voudrais pas abuser de votre temps, plus que je ne l’ai déjà fait mais pourriez-vous m’accordé juste de quoi remplir une ou deux feuille ? 

N'abuse donc pas de mon précieux temps ~ J'accordais mon éblouissant regard saphir à la demoiselle me demandant une faveur. N'étais-je pas suffisamment bon avec elle en lui sauvant la vie, pour qu'elle se contente de ça ? J'étais outrageusement contrarié par une telle demande. Demande dont je ne voyais l'utilité pour mon ascension au rang de Dieu (Dieu que j'étais depuis bien longtemps). Désirait-t-elle que j'use de mon esprit brillant et remplisse des feuilles de mon excellente écriture ? Serait-ce une manière de demander un autographe ? Désolée beauté, Dieu était bien au-dessus d'une telle vulgarité. Prêt à refuser en bon gentleman, sans faire attention à la chose que Miharu soutenait, je n'eus le temps de leur faire entendre ma voix sublime dont les mots berceraient avec douceur leurs ouïes de minables. Pourquoi ça ? À cause d'une certaine femelle dérangée qui osa lever la main sur mon magnifique visage de Dieu. Ce geste déplacé était irrespectueux et digne d'un châtiment divin. Punition que je lui accorderai volontiers. Personne n'avait le droit de défier ma suprématie. Yomi ou non.

- Pour qui te prends-tu pour me déranger ainsi ?! Déjà que tu me fais chier à te balader avec tes putes -et ainsi polluer ma vision-, tu oses interférer dans ce qui ne te regarde pas ! Sérieusement, t’as rien de mieux à faire ? Tu n’as pas une chose à sauter ?! Serait-ce possible que monsieur ne trouve plus de déchet à enculer ? ~ Ou peut être s’est-il lassé des laiderons qu’il saute ~ Sérieusement, tu fais pitié. 

Moi, Dieu, qui la trouvait divertissante, je viens de changer mon divin avis. Cette pauvre chose, ce mollusque n'avait le droit de vivre après ce qu'elle venait de dire. Ses mots abjectes à mes oreilles délicates, je devais les lui faire ravaler. Il était interdit d'insulter son Dieu, sous peine de mort. Pour qui cette fille se prenait-elle ?! La colère si puissante et si magnifique allait abattre sur son être dans les secondes à venir. Je fronçais mes sourcils dans un arc parfait, furieux d'une telle insulte. Depuis quand devais-je me justifier devant qui que ce soit ? Ce que Dieu faisait était parfait. Aucun être n'avait le droit de s'y opposer. Je n'étais pourtant pas aussi stupide que le reste de cette race inférieure pour utiliser mon pouvoir écrasant sur Yomi. Je préférais exprimer ma divine colère par des paroles, et de la sorte garder mon image du meilleur homme du monde, intacte.

- Pauvre chose ingrate, tes paroles sont dignes de ta personne inférieure. C'est pitoyable. Je fais ce que je veux et ça ne te regarde guère. De plus, si tu veux à ce point être dans mes grâces, tu n'as qu'à écarter les jambes et je n'aurai plus à me chercher de bouche-trou !

Dieu, Moi, je me suis emporté ~ Posture droite et hautaine, la respiration frémissante sous la colère, j'étais une véritable œuvre d'art dans toute sa splendeur. Je me devais de l'être, même si après que j'eus réalisé ce que j'ai dit, je me tus. J'étais un être supérieur, je n'avais le droit d'être déstabilisé par des humains de bas-étage, pourtant, je l'étais. Quelle vision vulgaire de me voir comme ça ~ Dans le feu de l'action, j'ai malencontreusement fait une proposition fort étrange à Yomi. Dieu ne faisait jamais d'erreurs, mais parfois, il (Moi) précipitait ses serviteurs dans des gouffres d'hésitation dont il faisait lui même l'objet. J'étais pris au dépourvu, je me raclais la gorge (toujours parfait dans toutes les circonstances) et je détournais mes yeux saphirs de l'objet de mes dires. Tsuchimiya, quelle fille intrigante dans toute sa petite prestance.

- ... L'infirmerie est par là. Ah ! Pour ta demande, Miharu, j'y réfléchirai.

Levant ma main d'un geste gracieux en direction du lieu des soins, je captais le regard de Miharu pendant une fraction de seconde, puis me détournait d'elle et de l'autre chose qui la suivait. La posture fière, je pris la main de Yomi dans la mienne (belle) et sortis quelques paroles à son égard de ma voix charmante.

- Tu... Ah... Mes chaussures, tu dois les nettoyer.

Chaussures que j'ai déjà jetées à la poubelle, bien évidemment. Je n'allais pas porter à mes pieds quelque chose qui fut sali par le sang d'un pitoyable mollusque de bas-étage, lui qui n'arrivait même pas à la hauteur de mes semelles. Déconcerté, je tirais Yomi à ma suite dans le couloir, faussant la compagnie des deux autres personnes. Ce n'est que quelques mètres plus tard que je stoppais ma démarche de Dieu et lâchais la main de la terminale.

- ... Plus jamais, Yomi.

C'était clairement assez ? Non ? Je m'en fichais, Dieu parle comme il le veut, les autres ont qu'à interpréter, et si ce n'est pas le cas, ce qu'ils ne sont pas digne d'entendre ma douce voix. J'étais assez généreux comme ça, Moi, Dieu ~

hrp : Ca met fin à la présence divine de Dieu ~ J'emporte Yomi également ( tu ne peux pas m'en vouloir, chère admin, je suis Dieu ~ :D )

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais je n'ai rien demandé moi ! [PV Miharu et Yomi] [RP terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grand ou petit, un guerrier reste un guerrier!
» (H) AU CHOIX ⊱ elle est ton tout, mais elle n'est rien. elle est l'ange de tes nuits, le démon de ta vie.
» Je me suis inscrit, mais je ne comprends rien.
» Ceux qui partent sont les meilleurs, mais ceux qui sont restés ne sont pas mal non plus [Terminé]
» La mort n'est que la mort ; on ne signifie rien par sa mort mais on la subit. [PV Graham]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Bureau de la direction :: Conseil des étudiants-