AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy   Ven 1 Juin - 16:11

Un fin murmure, un bruit se heurtant délicatement à mon oreille, un petit pincement et me voilà plongée une fois de plus dans le vice, dans l’horreur et la honte. Je la regarde, elle ne dit rien. Elle me sourit, je dévie les yeux. Elle me touche, je m’offusque. Elle s’excuse, je me lève. Elle m’interpelle, je ne réponds pas. J’ouvre la porte, me voilà sortie de tout ça.

Traînant mes pieds jusqu'à l’arène, je regardais l’horizon sans fixer quoi que ce soit. Passer devant les gens, lever la main en entendant mon nom, un mouvement de la tête quand on me demanda comment je me portais pour finalement … finalement arriver devant cette putain de porte transparente. Sérieusement, pourquoi une porte transparente ? Et puis ca veut dire quoi ça aussi ? Si je devais décrire ce qu’il y avait devant moi … bah je dirai que c’est comme un truc, un voile blanc ne montrant pas l’intérieur de l’arène, mais ne la cachant pas non plus. C’est comme inciter les gens à imaginer ce qu’il pourrait découvrir, pour finalement … finalement rien.

Passant donc ce voile, ma robe de combat se matérialisait sous les yeux ébahis des élèves se trouvant dans mon sanctuaire. Je vous l’accorde. Un long manteau noir avec une étoile bleu se trouvant sur son dos, un short tout aussi noir, des bottes noires et mon soutien que l’on voit tout le temps, étant donné que je laisse mon manteau ouvert. Quand celui-ci est fermé, cela veut dire soit, je suis malade, j’ai pas envie d’avoir encore plus froid ou je sors d’un combat, mon corps est dans un piteux état. Et là ? Commente j’étais, matez mon image perso les gars !

Soit, une fois en tenue, je me dirigeais vers le centre de l’arène avant que … qu’un truc me tombe dessus. Oui, mais genre carrément me tomber dessus. Se faisant propulser par son adversaire, le jeune homme trouva comme réceptacle … moi. Sauf que moi, quand je vois un truc m’arriver dessus, soit je me décale quand j’ai le temps, soit je le repousse avec un champ de force, mais là non, non y avait pas le temps pour ça, y avait genre le temps de simplement lever les yeux et voir une grosse masse, parce que oui il était pas mince, me tomber dessus.

Sifflant de colère me relevant tout en poussant de mon pied l’élève qui m’était atterri dessus, j’attrapais celui-ci par la tête avant de … de le lâcher. Oui, normalement je tape, mais là … y avait plus grand chose à taper. Le mec dépourvu de nez, ou peut être que les petits tuyaux étaient sensés être des narines, je ne pouvais pas l’amocher plus que ça, non, loin de là. Appelant l’infirmerie, je leur demandais de venir rapidement tandis qu’une masse monstre de gens se trouvait autour de nous deux, sous les murmures interrogateurs des élèves.

- Est-ce Yume-Sama qui lui a fait ça ? Mon Dieu, il est laid ! Dégoûtant ! Putain mais il a perdu son nez ce con !

Soupirant lourdement en entend ça, je me décidais de partir de la foule avant de leurs dire d’un ton froid, résonnant bien ma mauvaise humeur de quitter les lieux en vue de ce qu’il allait se passer. Partant dans les gradins et certains quittant complètement l’arène, je laissais échapper un soupir las tandis que les infirmières arrivèrent pour « prendre » le gros sous leurs ailes. De mon côté, je matérialisait mon trône et attendis sagement que les deux élèves demandés, arrivent. Ma patience avait des limites et chanceux qu’ils pouvaient être, voilà qu’ils passèrent le portail en même temps, matérialisant ainsi leurs robes de combats.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 20
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy   Mar 5 Fév - 21:25

Aujourd'hui était un jour comme les autres... Triste, Chiant, Long, Insupportable, Ennuyant. En effet, l'adjectif "ennuyant" correspondait parfaitement. Je ne savais que faire de ma journée. Cela faisait un petit moment que je ne quittais pas ma console de jeux vidéos, le monde m'attristait et ne me donnait pas envie de sortir.
Je me rappelais des cours de Philosophie que j'avais aux Etats-Unis... Le professeur était presque en transe quand il parlait... Certains étaient effrayés et d'autres non. Je devais être une des ces élèves préférées. Etant donné qu'à cette époque j'étais encore une gentille fi-fille... mais pourtant dans un sens la Philosophie m'intéressait quand même. Des questions sur la vie, pourquoi nous sommes ici ou bla bla bla. Peut-être devrais-je m'y remettre ? Bof.
Finalement je me décidais quand même à sortir un peu pour aller m'acheter un paquet de clopes. J'étais en rupture de stock en ce moment malheureusement et j'avais un énorme besoin de fumer en ce moment. J'avais l'impression d'être en manque... Mais d'un manque tellement immense. Je ne savais pas trop quoi y penser. Soudain une question entra dans ma tête : Pourquoi certaines personnes persistent à être ami avec moi alors qu'ils savent comment je suis ? Après tout, pourquoi moi ? Pourquoi pas une autre fille ? Une espèce de conne qui traînerait du matin au soir dehors en riant comme une hyène en voyant quelqu'un se casser la gueule comme une merde ? Tout ceci était intriguant. L'être humain en lui même était bizarre et ses réactions encore plus. Disons que souvent... le monde n'est qu'une simple utopie. Surtout aux yeux des enfants qui pensent que tout est rose et que rien n'arrivera. Ils se foutent le doigt dans l'oeil ces petits cons.
Maah Maah... Oublions tout ceci. Ca sert foutrement à rien d'y penser maintenant. Objectif n°1 de la journée : Go to the Coffee Shop.
Perso, j'appelle ça le Coffee Shop car l'endroit où je vais acheter mes clopes ressemble à un bâtiment que j'ai déjà vu et où je suis déjà allée... ça me rappelle mon voyage à Amsterdam quoi. Brefons. Après une longue douche chaude, j'enfilais mes habits, mes bottes, un coup de brosse à dents et de brosse à cheveux, un coup de maquillage, mon sac et j'étais prête. Mes jambes me paraissaient lourdes, le désintéressement de sortir était omniprésent. Lâchant un long soupir je me décidais enfin à franchir le pas de ma porte et je commençais à traverser nombre de couloirs pour enfin sortir. Je marchais d'un pas lent, passant sous les arbres qui n'avait plus leur feuillage et qui ressemblait à des arbres dépourvues de force vital. Manquait plus qu'un corbeau et ça serait parfait tiens !
Soudain je m'arrêtais net quand j'entendis une annonce qui me donna presque un léger frisson :

- Les élèves Bonnie A. Sâto et Amélia Leroy sont priées de se rendre IMMÉDIATEMENT à l'arène. En cas d'absence vous serez sévèrement punis mais je sais très bien que vous irez là bas. Après tout, qui refuserait d'aller à un passage en rang ?~

Une voix mielleuse... Je me demandais bien qui pouvait dire une tel chose. M'enfin... Mon heure était enfin venue. L'heure de passer au rang de Première et cela me procura une onde d'excitation en moi. Surtout que j'allais affronté une jeune fille apparemment... Je me demandais bien qui était cette Amélia Leroy. Je me dirigeais alors vers l'arène en me demandant qui pouvait bien être cette fille...
Une fois devant le portail, j'eus un léger sourire sur les lèvres et un frisson me parcouru le long de la nuque. Je me sentais plus que jamais prête à combattre. J'avais reçu un grand entraînement très dur en compagnie de Panda Hero et de Ozuki, donc ça devrait passer tout seul ! Je pris une grande inspiration quand soudain je vis du coin de l'oeil quelqu'un arriver... Était-ce cette fameuse Amélia ? Va savoir. Je jettais un regard vers cette personne et me stoppa net... Attends... C'est... Elle ?!

- T'es la sale mioche avec qui je me battais au ciné ! Qu'est-ce que tu viens foutre par ici ?

L'observant de haut en pas je vis un porte clé accroché sur son sac où il était écrit "Amélia. L". Oh non... J'y crois pas... Je vais me battre contre elle ? Oh bah ça devrait pas être très compliqué alors ! La battre sera une vraie partie de plaisir !

- Han... Alors c'est toi la fameuse Amélia contre qui je vais me battre. Je sens que je vais bien rigoler.

Mon sourire s'élargit un peu plus et l'image du chat qui souriait dans Alice au Pays des Merveilles arriva dans ma tête. N'écoutant même pas car je me fichais de son avis, j'avançais devant le portail.

- Quoi qu'il en soit, allons-y.


Je traversais le portail en premier, sentant que mon corps fut entouré d'une bulle de chaleur comme à chaque fois que je traversais ce portail des plus étranges. Je sentais mes cheveux qui s'allongeait, mon bras gauche qui devint une grande faux majestueuse entourée de ces chaînes argentés ainsi que mes vêtements qui s'évaporaient, laissant place à une tenue sombre accompagnée d'un nœud et d'une paire de bottes. Une fois fini, je quittais ma bulle de chaleur pour entrer dans l'arène. Amélia arriva juste derrière moi. J'étais comme contente de revenir ici car j'aimais cette endroit. L'arène était un pur défouloir je trouvais et j'adorais ça.

Spoiler:
 

J'avançais doucement en laissant traîner mon armement et je vis soudainement Yume... Cette fille que j'avais vu au parc un soir en compagnie de Aria. Je ne les appréciais pas du tout. Mais alors PAS.DU.TOUT.
Bref. Elle était assise sur un trône genre "Hey Look At Me Now ! ". Lâchant un long soupir je m'arrêtais en regardant Yume de mon regard rougeâtre lors d'un instant, puis Amélia.

- Bon bah... nous y voilà.

Mes paroles résonnèrent dans le vide de l'arène... Je sentis l'adrénaline et l'envie de combattre qui montait. Surtout que je n'avais pas vraiment fini mes comptes avec elle. En effet, nous n'en avions pas fini depuis l'histoire du cinéma. Je fermais mes yeux me concentrant afin de réciter ma formule. Vous l'avez deviné... Je décidais de réveiller mes petits chous ensanglantés~

- "Seven Rings, tel est mon nom. Sigma Alpha Beta. Je vous ordonne de m'obéir, à la vie, à la mort."

Mes chaînes se levèrent dans un bruit quelque peu sourd. Au moins elles étaient déjà prêtes tandis que je trépignais d'impatience... Finalement... Aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres.

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Leroy

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 19
Localisation : Devant mon Ordi ..!

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Clover♣Gold
★ Age : 17 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy   Jeu 7 Fév - 17:51

Inspiration. Expiration. Encore et encore. Je sentais les gouttes de sueur perler sur mon front, et la douleur m'imprégner. Je déglutis, tout était noir autour de moi, comme le néant, et la souffrance s'intensifiait, jusqu'à ce que je m'effondre, à bout de force, mon épée faisant un bruit cristallin en claquant contre le béton de l'arène. C'est alors que tout s'éclaira, la voix de Yume-Sama s'élevant tandis que je fixai le visage triomphant et sarcastique de Miharu. Ses chaines me passèrent une dernière fois sur le corps, m'arrachant la peau et faisant couler le sang à flot. Dans un cri de terreur, j'ouvris les yeux, le coeur battant la chamade. La respiration haletante, je jetais un coup d'oeil vers le lit d'à côté. Crysalia était assise sur son matelas, me regardant d'un air inquiet. Je lui offris un maigre sourire pour la rassurer. Elle hocha les épaules avant de se recoucher. Je regardais ma couette, totalement emmêlée. Je soupirai de soulagement et me levai, me dirigeant vers la salle de bain. Avant de faire quoi-que ce soit, je bassai les yeux sur ma montre posée près de l'évier : 6h05. Sans attendre, j'otai mon pyjama et m'engouffrai dans la petite douche. Faisant couler une eau très chaude, je me la passais sur le visage ainsi que sur les cheveux. Fermant les yeux, je repensais à cette défaite cuisante que je m'étais prise contre Miharu. Je ressentis une frustration énorme, et le désir de tenter ma chance une seconde fois était bel et bien présent. Je m'étais largement améliorée depuis la dernière fois, et perfectionnée mes techniques de combat, j'étais prête pour gagner ! Mon épée et mes couteaux m'obéissaient à la perfection. Après plusieurs minutes sous la douche, je sorti, m'essuyai et m'habillai de notre uniforme. Sortant dans le couloir en prenant mon Ipod et mes écouteurs, je les mis sur mes oreilles avant d'arriver dans la cour.

***

À la fin de la deuxième heure de cours, je sortis en direction du parc, mon casque toujours sur la tête, me passant en boucle une musique déprimante. Soudain, toutes les têtes se tournèrent d'un seul coup vers moi. Intriguée, je cliquai sur pause et retirai les oreillettes. Je n'entendis pas le début de la phrase mais seulement ceci « ... A l'arène. En cas d'absence vous serez sévèrement punis mais je sais très bien que vous irez là bas. Après tout, qui refuserait d'aller à un passage en rang ? » J'écarquillai les yeux. J'avais l'occasion de passer en Première ! Yume me redonnait une chance ! Je sentis la joie monter en moi, avant que le doute ne prenne le dessus. Contre qui allais-je me battre ? Sans hésiter, j'attrapai par le bras le premier élève que je trouvais, et lui demandai contre qui j'étais opposé. Il hocha les épaules sans répondre avant de continuer son chemin. Je soupirai, avant de courir en direction de l'arène. Tant pis, pensais-je, ce sera la surprise. Enfin en vue, j'entrais par la même entrée que la dernière fois. Une jeune fille attendait déjà. Ses cheveux longs ondulants d'une couleur étrange me stoppèrent net. Lorsqu'elle se retourna, je haussai un sourcil. Bonnie Sâto ? Contre... Elle ?! J'avais appris son nom peu après notre bagarre au cinéma. Ahurie, je la fixai d'un air mauvais lorsqu'elle dit :

« T'es la sale mioche avec qui je me battais au ciné ! Qu'est-ce que tu viens foutre par ici ? Han... Alors c'est toi la fameuse Amélia contre qui je vais me battre. Je sens que je vais bien rigoler. Quoi qu'il en soit, allons-y. »

Tsss. Hâte que cela commence ! Il est vrai que j'aurais du fil à retordre avec celle là, mais peu importais, ce serait un vrai plaisir de la voir souffrir ! Passant le portail juste après elle, je sentis mon armure m'entourer, mes couteaux et mon épée se placer là où elle devait être, ainsi qu'une grande chaleur m'envelopper. Une fois dans l'arène, Yume apparut, toujours assise sur son trône. L'adrénaline monta en moi, contrairement à la dernière fois. Lors de mes entrainements après ma défaite, j'avais appris à contrôler mon stress, et je n'en ressentais pas l'ombre ici. Tandis que je fixai celle qui jugerai notre combat, j'entendis Bonnie prononcer une phrase, qui soulevèrent dans un bruit sourd nombre de chaine massive. Dans cet équipement, elle était plus effrayante que dans ce vulgaire cinéma, mais peut importait. J'eus un sourire en coin, sortant mon épée dans le même bruit que mon rêve, mais sous d'autres conditions. Prête à combattre, je fixai la fille aux cheveux blancs. D'un geste vif, je tirai un de mes couteaux et le lancai sur elle. Il ne lui toucha que le bras, mais le sang gicla tandis que mon arme tombait sur le sol. D'un air de défi, j'attendis la suite.

____________________________


Merci Yume (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy   Ven 5 Avr - 11:39

Un passage en rang. Encore et toujours la même chose, des gosses qui se tapent sur la gueule pour montrer qui est le plus fort, deux mômes ne connaissant rien à la vie risquant de perdre celle-ci rien que pour satisfaire les envies de la directrice. Je n’aimais pas les passages en rang, je trouvais ça … inhumain de faire se combattre deux enfants pour qu’un gagne. Mais j’aimais ceux-là également … Tout simplement parce que les voir se déchaîner en ne tenant plus que le fil de la vie d’un doigt est … magique. Ou plutôt magnifique. En ce jour sombre, c’était Bonnie et Amélia que j’avais sous les yeux. Bonnie cette tête brûlée qui finissait autant de fois dans le bureau du conseil des étudiants que Kaïla, se connaissaient-elles d’ailleurs ? Sans déconner, elles pourraient être amies. Ou pas. En ce qui concernait Amélia, j’avais déjà assisté à l’un de ses combats, d’où la jeune fille était ressortie perdante. Qu’allait-il arriver aujourd’hui ? Allait-elle gagner face à Bonnie, serait-elle à égalité avec cette tête blanche ? Peut être, seul le spectacle pourra nous décrire sa fin.

Logée sur mon trône, je n’écoutais que d’une oreille les tirades des deux filles, attendant impatiemment qu’elles commencent à combattre à la place de se lâcher des piques verbales. Affichant une expression froide, j’envoyais mes ondes en direction des enfants me faisant face pour bien leur faire comprendre que je n’allais pas attendre interminablement qu’elles s’y mettent. Un dernier soupir et voilà que cela commençait enfin … Ou pas. Et ce « ou pas » se fit quand Ayame entra dans l’arène, robe de combat sur le corps et son sourire si … Arg. Sur les lèvres. Levant la main pour interrompre les gamines, je fronçais les sourcils, prête à crier qu’elle n’avait le droit d’arrêter ce combat -pas encore vraiment commencé- comme ça. Sa réaction ? L’ignorance la plus totale. Se dirigeant vers Bonnie, elle posa sa main sur son épaule avant de souffler deux mots à son oreille. Je n’ai su déceler toute sa phrase, mais je crus comprendre que cela concernait son frère. Frère, prison, police, avocat ? Ca donnait quoi ? Aucune idée. Mais en vue de la tête de Satô, elle devait comprendre quelque chose.

Me levant à mon tour pour me rapprocher du petit groupe, je demandais silencieusement à la directrice ce qu’il se passait. Encore un sourire à la con et celle-ci finit enfin par articuler un « Nous devons reporter ce combat Yume-Chan, Bonnie-Chan n’est plus disponible à présent ~ ». Hum ? Non, quoi ?! Grimaçant des dents en ne comprenant la raison, je n’eus le temps de demander plus d’explication que Dead Master traîna la fille à sa suite en dehors de l’arène, me laissant ainsi donc seule avec Amélia. Pauvre gosse, quand fera-t-elle son passage en rang finalement ?! Aucune idée, et j’en étais tellement dépitée que je soupirais sur soupir. Soupirant une dernière fois -pour la seconde utilisée-, je levais mes pupilles bleutées vers le lutin vert. Dieu.

- A croire que jamais tu ne feras ton passage en rang … Hum.

Me reculant à bonne distance de sa personne, je matérialisais mon katana d’un mouvement sec de la main. Apparaissant dans un flux de matérialisation bleuté, des paillettes de lumières s’envolèrent de celui-ci avant de disparaître entièrement dans le ciel gris de l’arène. Fermant les yeux un instant, je me mis en position de défense avant de lever le menton à l’attention de mon adversaire. La lune toujours rouge, la mort. Allais-je la tuer ? Non, sauf si je perds mon self-control. « Haha une amie hein ? ». Non, mon adversaire. Fronçant les sourcils en laissant mon ton glacial prendre place dans cet endroit clos, je fis vibrer mes cordes vocales sous une décision pouvant être bénéfique à la jeune fille, peut être je disais bien.

- Je serai ton adversaire. La règle est simple, tranche moi un bras et tu gagneras.

Lui demander de me prendre la tête ? Elle perdrait la sienne en moins de cinq secondes, elle avait un but, très simple, me prendre un bras. Il allait de soi que je n’allais pas rester là à attendre qu’elle le fasse non plus, et c’est donc sur cela que je me lançais dans sa direction, lame brandie en direction de son cou, prête à la tuer. Défends toi, bats toi, et gagne contre moi. Bonne chance, Ame-Chan.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Amélia Leroy

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 19
Localisation : Devant mon Ordi ..!

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Clover♣Gold
★ Age : 17 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy   Lun 8 Avr - 16:08

Je me préparai à attaquer mon adversaire lorsque Dead Master apparut à l'entrée de l'Arène, en tenue de combat. Je m'arrêtai, le bras toujours en l'air. « Mais que voulait-elle ? » Je levai rapidement les yeux vers Yume Kuroi, dont le regard s'était légèrement durci. J'observai la directrice s'approcher de Bonnie et lui murmurer quelques mots à l'oreille que je sus déchiffrer, mais à la vue de l'expression de mon ennemi, ce n'était pas bon signe. Je pestai intérieurement lorsqu'elle proclama d'une voix neutre :

« Nous devons reporter ce combat Yume-Chan, Bonnie-Chan n’est plus disponible à présent. »

Franchement. Qu'avais-je fait pour mériter ça ? Me faire laminer au premier tour pour enfin reporter le deuxième. Plus que dégoutée, je baissai enfin mon bras, le laissant pendre le long de mon corps tandis que les deux femmes s'éloignaient côte à côte. Ne sachant que faire ni que dire, je me tournai désespérément vers Yume, qui me regardait du haut de son trône, avant de dire d'un ton déplorable :

« A croire que jamais tu ne feras ton passage en rang … Hum. »

Je haussai les sourcils et levai les yeux au ciel. Mais à peine eut-elle finit sa parse qu'elle se recula pour matérialiser un Katana, une arme imposante qui apparut en panache dans un nuage de paillettes bleutées. Elle descendit de son estrade et vint se poster face à moi, à distance respectable. Tenant son arme à la main, je plissai les yeux, tentant vainement de comprendre ce qu'elle avait derrière la tête.

« Je serai ton adversaire. La règle est simple, tranche moi un bras et tu gagneras. »

Je retins un léger cri de surprise. Pardon ?! Déjà qu'il m'était difficile de me battre et de gagner contre une Seconde de mon niveau mais contre une Terminale, beaucoup plus forte que tous les élèves de Undai réuni, avais-je seulement une chance ? Je me maudis en silence avant de me préparer. Elle me fonça déjà dessus, brandissant son arme. Fléchissant les jambes, je m'immobilisai pour l'esquiver au dernier moment. Au même instant, tandis que je bondissais sur le côté, je tendis mon bras tenant mon épée. Celle ci la toucha au ventre, lui faisant une entaille profonde au niveau du bassin. Ratterrissant deux mètres plus loin, je fis demi-tour pour lui faire face, la respiration haletante. Toute l'appréhension que je ressentais au début du combat s'était évaporé pour laisser place à l'adrénaline grandissante. Le sang coulait de sa blessure, et je serai plus fort encore le manche de mon épée, prête à riposter à toute attaque, gardant pour seul objective son bras droit qui portait son arme.

____________________________


Merci Yume (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy   Mar 9 Avr - 22:09

Jour. Ou peut être nuit, je ne savais pas si le soleil s’était déjà couché dehors, l’arène ne me présentait qu’un ciel gris n’étant jamais affecté par le temps. Peut être devrais-je aller voir ? Peut être pouvais-je sortir du combat pour me rassurer que nous fussions toujours le jour. Peut être. Mais pourquoi étais-je si intéressée par l’heure ? Parce qu’après ce passage en rang, j’avais encore des choses à faire, choses concernant une personne m’étant chère. Me coinçant un instant sur mes pensées, je fermais les yeux, respirant doucement en me demandant ce que pouvait faire ma chère amie. Mangeait-elle ? Peut être était-elle encore coincée sur l’un de ses jeux. Stop.

Et ce stop se marqua quand je me retrouvais nez à nez avec Amélia, tailladant déjà mon corps, ses yeux rivés sur ma main droite portant mon arme. Son objectif, ce bras là. C’était sûr, tellement sûr que je mettais toute ma protection sur cette unique partie de mon corps, n’oubliant toujours pas de protéger le gauche également. Qu’en était-il du reste, pouvais-je laisser des ouvertures ? Non, parce que mon corps formait un tout, si elle m’attaque le ventre, elle m'affaiblit, si elle m'affaiblit, je meurs. Coinçant sa lame contre la mienne, je fronçais les sourcils en voyant sa détermination. Ce n’était pas de la rigolade, elle en voulait, elle voulait combattre quitte à crever. Enthousiasme … envie … Non, survie. Grinçant des dents en reculant en sachant qu’une ouverture de plus était une possibilité à sa personne à gagner, je me bloquais dans un mouvement de protection. Silence. Il ne faut pas de bruit, et les gradins, aussi nombreux ceux-ci étaient remplis ne faisaient qu’acclamer nos noms, cherchant à montrer leurs dévotions à la vision de ce combat. Foutaises, ce n’était pas eux qui allaient m’empêcher de crever la fille … Stop. Je suis là pour lui apprendre, non pour la tuer. Fermant les yeux en prenant une grande inspiration, je laissais tomber mon katana au sol. Une seconde, deux, trois … et quand celui-ci toucha enfin les dalles de l’arène, ce fut un canon gigantesque qui prit place sur mon bras, ensevelissant en apparence ma personne sous sa carrure imposante. Feu.

Je tirais vers mon ennemie, ne perdant le temps d’une recharge pour en dégager une autre, l’arène se levait dans un amas de poussière monstre. Amélia avait-elle survécu ? Oui, et ce je le confirmai en voyant sa silhouette non loin de ma personne, m’avançant en toute vitesse, je courus comme si ma vie en dépendait. Arrivant à sa hauteur, mon canon disparut pour laisser place à mon katana, un simple mouvement. Lui prendre la tête. Non, je n’étais pas là pour la tuer. Changeant la direction de ma lame, ce fut dans son épaule que je coinçais ma lame, forçant le tout dans un mouvement brusque pour enfoncer mon métal dans sa chair. Crier. Elle le pouvait, cela était douloureux. Détachant le métal froid de son corps, je la poussais dans l’abdomen d’un coup de pied, laissant son corps se projeter un peu plus loin avant que je ne la rattrape en plein vol pour venir me saisir de sa tête. Qu’en faire ? L’enfoncer dans le sol sans plus de modération. Mange le sol gamine. Fait.

M’arrêtant sur son corps légèrement essoufflée, je restais la paume sur sa chevelure, morte ? Non. Et je le compris bien assez vite en sentant sa respiration se déchirer, avait-elle faite exprès de me laisser lui infliger ça ? Je ne sais pas, mais dès à présent, j’avais une ouverture monstre. Me prendre un bras ? Oui, mais ce n’était pas ce qui était le plus dévoilé. Ma tête. Levant un bras pour protéger ma tête en anticipant déjà une attaque de cette envergure. Gagner. Haha … Avais-je perdu ?

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Amélia Leroy

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 19
Localisation : Devant mon Ordi ..!

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Clover♣Gold
★ Age : 17 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy   Jeu 11 Avr - 16:54

Face à moi, Yume se tenait droite, l'arme à la main. Je ne la quittai pas des yeux. Mais alors que je la fixai, son regard s'évada dans le vague, comme si elle réfléchissait. Une aubaine pour l'attaquer ! Mais à peine ai-je eu le temps de réagir qu'elle revint à la réalité. Tandis que je levai mon arme, prête à attaquer, la Terminale lâcha la sienne qui atterrit sur le sol quelques instants plus tard dans un bruit sourd. Observant le Katana à terre, je n'eus pas le temps de voir le canon qui se forma sur son bras droit et qui m'envoya un boulet que j'eus à peine le temps d'esquiver. Je trébuchai sur le sol et je dû me coucher totalement pour éviter le deuxième.

Le nuage de poussière qui s'éleva dissimula mon adversaire, qui, alors que je me relevai juste, en profita pour me donner un coup de pieds puissant au milieu du ventre, qui me fit reculer d'un pas. La respiration coupée, je suffoquai une seconde avant de reprendre mes esprits. Trop tard. Elle avait déjà rematérialisé son Katana qu'elle me planta brutalement dans mon épaule. Je retins un cri de douleur et me mordis la lèvre à m'en faire mal. Sans plus attendre, elle m'attrapa la chevelure pour m'envoyer mordre le sol. Je soupirai, toujours allongée par terre. Je sentais la paume de mon ennemie sur ma tête. Je restai immobile quelques secondes, tentant de repérer sa position. Elle était accroupie, à moitié en équilibre. Parfait.

Je profitai de cette position instable pour rouler sur le côté, et envoyer mon bras dans sa direction, légèrement à l'instinct. Comme je le pressentais, la lame n'atteint pas son but, mais elle lui entailla une bonne partie de la joue gauche. Elle baissa rapidement la tête sous la douleur, et je bondis sur mes pieds. La souffrance me prit à la gorge mais je tentai de l'ignorer tandis que je fonçais sur elle. Yume se relevait à peine, mais elle pointa son arme vers moi, comme pour se protéger. Dans un cri de détermination, je la contournai d'un bond et levai mon épée. Comme je l'espérai, elle se retourna rapidement pour me faire face, exposant son bras armé face à moi. Avec une précision étonnante, lorsque le bras en question passa à quelques centimètres de moi, je le tranchai d'un coup sec et ferme avec ma lame. Le sang gicla de part et d'autre tandis que le membre tombait inerte sur le sol. La respiration saccadée, je m'écroulais à genoux sous la douleur poignante qui m'arrachait littéralement l'épaule. Le liquide rouge s'échappait à flot de ma blessure, et ma tête commençait à tourner. Qu'allait-il se passer à présent ?

____________________________


Merci Yume (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy   Ven 12 Avr - 8:55

Douleur. Mais satisfaction, elle avait réussi là où beaucoup n’avait jamais espérés arriver. J’étais fière, fière que cette personne, aussi faible qu’elle puisse être ait pu ainsi, combattre pour sa vie. C’était paradoxal de se dire que j’étais contente qu’elle gagne alors que mon bras jonchait le sol, mais en même temps, je n’étais pas une personne qui me réjouissait du malheur des autres, s’ils étaient heureux tant mieux, s’ils étaient tristes, tant pis. Cela s’arrêtait à ça, je ne me plaisais pas dans les états d’âme, mais là … j’étais contente pour elle. Elle m’avait eu par surprise, même moi la personne la plus puissance en dessous d’Ayame n’était pas invincible. Peut on dire que c’est la chance ? Non, je préférais dire que cette enfant, après tant d’entraînement avait fini par réussir grâce à ses propres prouesses. Regardant son petit corps tomber sur les genoux, je restais au sol également, posant ma main sur ma plaie dépourvue du membre pour en former un. Il ne me fallut guère longtemps pour, un petit cinq minutes et je me voyais avec un nouveau bras fonctionnel alors que l’autre avait déjà disparu dans les méandres de l’arène.

Riant silencieusement un instant, je me relevais complètement pour m’approcher d’Amélia, m’accroupissant devant elle, je la fixais un court instant, épée toujours en main. Allais-je lui trancher la gorge maintenant ? Je le pouvais, mais pourquoi le ferai-je. Déposant ma main sur sa tête, je tapotais dessus trois fois avant de lui adresser un large sourire -fin sourire en réalité, à se demander si je souriais vraiment-.

- Félicitations.

Me relevant en la prenant dans mon sillage, je levais les yeux vers le public silencieux. Prenant sa main dans la mienne pour la lever, il ne fallut que ce simple geste pour que les gradins ne viennent hurler avec ferveur le nom d’Amélia. Elle avait gagné, elle en recevait donc les louanges. Criant à en perdre halène comme des brebis qu’on essayait d’égorger, je laissais la jeune fille profiter de ce spectacle qui lui était accordé. Un instant, des cris, des applaudissements, l’arène était en furie. Voilà ce qu’il se passe lors d’un passage en rang pour le gagnant. Etait-elle contente ? Peut être, moi je l’étais.

Me mettant devant elle, je ne bougeais pas. Laissant mes pupilles bleutées forcer le chemin vers son esprit, je me rapprochais doucement de son visage. Attrapant son menton d’une main, je me rapprochais, encore et encore jusqu’à ce que je ne me retrouve qu’à quelques centimètres de ses lèvres. Kaïla. Déviant avec un sourire amusé bien dressé sur les lèvres, je déviais à la dernière minute pour venir poser mes lèvres sur sa boucle. Le bleu des secondes, changea. Un vert flamboyant s’embrasait dans sa pierre jusqu’à ce qu’un éclat émeraude n’en ressorte.

- Bienvenue en première, Clover Gold.

Lui murmurant cela avec amusement, je lui fis dos et partis sans plus attendre. Partant de cette scène qui fut un certain divertissement pour moi, je sortis de l’arène, retrouvant mon apparence normale et mes habits mis plus tôt. Haha … Il faisait toujours jour … Faim. Manger.

END

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bonnie A.Sâto vs Amélia Leroy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Episode 5: Bonnie and Clyde.
» Bonnie Wright [Validée par Samira]
» [Mai] Byul Leroy
» Présentation Hélène Leroy [validée]
» Pierre Leroy - Gendarmerie Nationale-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène :: ★ Passage en rang ★-