AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Amélia Leroy vs Miharu Yamamura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Jeu 1 Nov - 17:20

Une fois de plus mon emploi du temps était changé à cause de ces élèves, une fois de plus je me retrouvais là où je ne voulais pas être parce qu’une certaine personne ne s’était présentée lors de son passage en rang. Et en parlant de cette personne, cela faisait également un petit moment que je ne l’avais pas croisé à Undai, non pas que je le cherchais mais en tant que gardienne, c’était mon devoir de savoir si mes gentils petits agneaux se baladaient en suivant le bon chemin dans leur petit champ bien dessiné pour eux. Les cons, que des bêtes. Mais bon, retournons à notre sujet :

Matin, debout à 15h. Oui, le matin se doit de commencer d’une certaine manière et cette manière est de se lever tard, surtout si nous sommes un dimanche et que l’arène est bloquée depuis ce matin pour le passage en rang de cet après-midi. Voilà ce qui est bien pour mon sommeil.

Midi, à table à 15h30. Parce que oui, entre temps on se lave, on s’habille (T-shirt, petit short) pour finalement finir devant la télé avec un pain en bouche. Un repas équilibré n’est-ce pas ? Pot de Nutella accompagné de ces bananes fraîches sans oublier la chantilly ? Il va de soit que cela est plus que diététique non ?

Après-midi, sur le pas de ma porte à 16h. Une fois après avoir bien mangé, il faut bien digérer ! Et on finit par dire que … bah que là je devait partir, le passage en rang était à 16h10 après tout, autant ne pas être en retard n’est-ce pas ? Et comme j’avais la flemme de m’habiller, quoi de mieux que de matérialiser ma robe de combat directement. Bah oui, problème ?

Soit, me voilà donc prête et moins de dix minutes pour traverser le parc et arriver dans l’arène, était une chose impossible quand on scrute bien le plan. Et même si courir aurait pu être utile, je devais avouer que je n’étais pas d’humeur à faire un marathon pour deux étudiantes dont j’avais déjà zappé le nom. D’un claquement de doigt, je me re-matérialisai dans l’arène sans plus attendre, un tour de passe-passe que j’avais appris de ma chère Dead Master. Chose que j’avais plutôt volé à son insu. Après tout c'est sa faute si elle faisait cette technique à longueur de journée, il ne fallait pas s’étonner que j’y arrive … Bien que d’autres aient essayé sans succès, je me demandais pourquoi j’étais la seule à le faire. Oui, mis à part Kaïla, mais Kaïla c’est pour une raison plus … plus sauvagement langoureuse non ?

Et c’est sur cette pensée qui me fit rougir que je créais un petit podium dans l’arène, un genre de piédestal en pierre, assez grand pour combattre, mais pas assez grand pour mal combattre. Autour de cet espace créé, je me plaisais à y ajouter une petite chose qui dissuaderait les jeunes filles à sortir du combat. De l’huile autour du podium, je n’attendais qu’un claquement de doigt pour incendier le liquide. En forme comme toujours, une petite parcelle pour rejoindre le centre et il ne manquait plus que mon trône. Trône que je construisis pour finalement me déposer de tout mon être dessus, satisfaite du tissus confortable, une petite canette en main fraîchement matérialisée (la nourriture matérialisée est infecte pour les gens normaux, mais moi, j’aime ça !) et c’était parti ! Et en parlant du loup, voilà mes deux élèves arriver.

- Le passage en rang débutera une fois que vous serez prête à combattre, l’arène est votre à présent.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Mar 6 Nov - 11:20

Je me réveillas, en retard ce jour là. J'avais mal dormis, du au fait que j'avais appris que l'on me convoquait pour passer en rang.

J'avais encore rêver de cette nuit avec Ryuko et de ces fils qui lacérais son corps, puis après mettre réveillé plusieurs fois dans la nuit, j'avais bu un grand verre d'eau avec plusieurs comprimé pour pouvoir enfin dormir en paix.

Je pensais avoir un sommeil tranquille, sans rêve, mais les cauchemars revinrent plus puissant, encore. Je rêvais de pouvoir utilisé ma robe de combat autre part que dans l'arène et pour une raison qui ne me fut pas montrer, je perdait la raisons, au profit d'une folie meurtrière et vicieuse.

Je prenais plaisir cruel à détruire la vie de tout ce qui m'entourait, un simple cri de leur part me donnait des frissons d'extases. Le visage inscrit dans rictus cruelle, je ne pouvais qu’assister. Et même si mon vrai moi ne supportait pas ce qu'il voyait mon rêve ce donnait un malin plaisir à me faire sentir chaque goûte tombant sur mon corps pâle. Il était tellement réaliste que je fut surprise de ne pas trouver de sang sur mon lit. C'est ainsi que je me mis en retard.

Le sachant, je pris malgré tout le temps de prendre une longue douche chaude. La tête reposant sur le mur je méditais sur la signification de ce rêve, moi qui rêvais en grande partie de future joyeux, ces cauchemars signifiaient plus qu'une simple cassure. Je changeai, en mal? Surement, mais pour le moment j'avais d'autre soucis en tête.

Celle qui avait été désigné pour passer en rang avec moi, je ne la connaissais pas, une parfaite étrangère. Je soupirais de découragement avant de m'acroupire sur le sol carrelé de la salle de bain. Je pouvais réussir, bien sur! J'avais réussi à battre les groupies de Hibari... je pourrais la battre. De toute façons qui que ce soit je le battrai, il le fallait si je voulais pouvoir me mettre à la même hauteur qu'eux et me battre d'égales à égales.

J'avais retrouvé ma motivations et même si je m'inquiétais pour ces rêves atroces, je passa ma journée à sourire, à me disputer, me chamailler, et essayer de suivre mes cours. Mais plus l'heure approchait moins j'étais attentive, j'étais exciter à l'idée de ce passage, de rencontrer une nouvelle personne, de pouvoir à nouveau entrer dans l'arène.

16h00: je dépose en quatrième vitesse mon sac dans ma chambre, et sur le chemin menant à l'arène avale une pomme.
16H05: je crois que si je ne me dépêche pas un terminales ce chargera de m'apprendre à éviter les gens dans les couloirs.
16H09: Je reprend mon souffle, (l'autre à abandonner). Je suis pas en retard!!!
16h10: J'ouvre la porte, Mon arène est déjà créée. Sur son trône Yume nous regarde, moi et ma concurrente: grande, brune au yeux d'or , comme sa robe de combat. Ces cheveux sont retenus par un bandeau ou ce trouve un petit trèfle. Sur son bustier le même trèfle...

Je me mis en face du trône, attendant les directives:

- Le passage en rang débutera une fois que vous serez prête à combattre, l’arène est votre à présent.

Mon coeur changea de rythmes, ce fit calme, une image s'imposa à moi quand une goutte de sang perla de ma main, mes chaînes voulaient ce battre, et elles me le faisaient comprendre...

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Amélia Leroy

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 19
Localisation : Devant mon Ordi ..!

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Clover♣Gold
★ Age : 17 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Mer 7 Nov - 17:49

Lorsque j'ouvris les yeux en sursaut, le coeur battant la chamade, je me relevais à demi et remarquai que j'étais complètement en travers du lit, ma couverture poussé vers le fond et à moitié par terre. Je me levais, passais la main dans mes cheveux pour tenter de ma calmer et regardais par la fenêtre. Le soleil se levait à peine. Décidément, moi qui avait priée pour avoir une nuit sans rêve, ces cauchemars m'avaient assaillis tout le long de la nuit. Je décidais d'aller marcher un peu, en sachant que me rendormir serait impossible, pas avec le stress qui montait déjà. Je prenais des habits décontractés dans l'armoire et m'enfermais dans la salle de bain. Je décidais de prendre mon temps puisque que c'était très tôt. Je fis doucement lorsque je prenais ma douche pour ne pas réveiller Crysalia qui formait encore. Après m'être réchauffé et lavée, je me maquillais un peu -seulement du mascara- et m'habillais. Une fois prête, je sortis doucement de la chambre en attrapant au pesage une veste et mon casque.

Une fois dans les couloirs, bifurquais à gauche, et au bout, ouvrit une porte en métal. Je cherchais l'interrupteur pour allumer la lumière, et lorsque je le trouvais, les néons s'allumèrent par intermittences. Je grimpais les marches, et une fois au sommet, déboulais sur le sol plat du toit. Je m'approchais du bord, d'où je voyais toute l'Académie encore calme et endormie. Je n'arrivais pas à réaliser que dans quelques heures seulement, je serais dans l'Arène, à me battre pour avoir ma place en Première. Je soufflais, et tentais de me décontracter. L'aube donnait au ciel une teinte orangé magnifique dans le soleil levant. Toute Undai était baigné d'une lumière chaude. Toujours mon casque dans la main ainsi que ma veste sur l'épaule, j'enfilais mon blaser et mis mes écouteurs sur les oreilles. Une fois que j'écoutais le Requiem for a Dream de Clint Mansell, je partis m'asseoir sur l'unique banc présent dans cet endroit, et tentais de me calmer, malgré la musique sinistre qui résonnait en écho dans mes tympans.

Je faillis m'endormir sur mon siège lorsque la sonnerie des cours me fit revenir à la réalité. Je clignais des yeux, un peu étourdie, et me rendis compte que ma musique n'avait cessé de défiler. Intriguée, je baissais la tête, soulevais ma mâche et regardais ma montre. Onze heures cinq. Déjà ?! Je sautais sur mes pieds et dévalais les escaliers en sens inverse. J'ouvris la porte en oubliant d'éteindre la lumière et entrais en trombe dans la chambre. Crysalia me regarda d'un air interrogateur, un sourcil levé. Je m'arrêtais, gênée. Je la saluais et lui demandais si elle avait bien dormi. Elle me répondit avant de me retourner la question. Je lui répondis honnêtement, c'est à dire que pas du tout, et que j'étais extrêmement stressé par le combat qui m'attendait. Elle me rassura avant de se diriger vers la salle de bain. Elle en ressortit, une boite de calmant dans les mains. Elle m'en fit prendre deux, et m'en « prescrit » deux autres pour après le repas. Je la remerciais, me changeait pour une tenue plus descente, et laissait de nouveau seule ma camarade.

Je prenais cette fois-ci la direction de la Cour, donc à droite. Une fois au dehors, l'activité était bien plus forte que sur le toit où il n'y avait habituellement personne. Zigzagant entre les élèves, je prenais la direction du Parc avant de me rendre compte qu'il n'était pas loin de midi. Décidant de manger tôt, je changeais d'avis et partis vers le self. Presque seule à l'intérieur, je mangeais en silence et à une heure moins le quart, je rendais mon assiette et mon plateau pour ressortir. Rassasiée, j'allais donc cette fois-ci au Parc, où l'allée principale grouillait de monde. Je me faufilais entre les Terminales, plus nombreux que les autres, et allait m'asseoir contre un arbre. Les médicaments de Crysalia avait beau m'avoir calmé, la boule que j'avais dans le ventre était toujours présente. Je fermais les yeux et profitais du beau temps. J'écoutais les conversations, les voix qui papotaient, les oiseaux qui poussaient de petits gazouillis joyeux ou encore le vent dans les branches des arbres. Je ne me rendis pas compte que je m'endormis.

Pour une fois, ce ne fut pas la sonnerie qui me réveilla, mais c'était tout comme : le cri d'une élève me fit bondir de stupeur. Surement une seconde qui avait vu une araignée ou quelque chose du genre. Je cherchais de nouveau ma montre, et écarquillais les yeux. Décidément, ce n'était pas mon jour aujourd'hui !! Seize heures. Mon dieu !! Je filais vite en direction de l'Arène. Je poussais la porte, plus anxieuse que jamais. Une fois à l'intérieur, je repérais Yume, assise sur son trône, me fixant de ses yeux impassibles. Sans attendre, je fermais les miens pour me concentrer. Après plusieurs secondes qui me parurent interminables, je les rouvris et me trouvait en robe de combat. Je vérifiais mon trèfle sur mon bandeau, ainsi que celui sur ma poitrine. Tout était en place, il ne restait plus que mon adversaire que je ne connaissais absolument pas. Lorsqu'elle entra, je l'examinais : Les cheveux attachés en queue de cheval, en jean noir ainsi qu'un col roulé, accompagné d'une magnifique chaine terminé d'un rubis. Par dessus, une veste ou un kimono, impossible de dire. Elle se place à côté de moi.

- Le passage en rang débutera une fois que vous serez prête à combattre, l’arène est votre à présent.

J'inspirais, expirais. Fermant de nouveau les yeux, je baissais la tête, et visualisais mon arme. Une épée. Je pensais que ce serait la meilleure solution. Avec peine et difficulté, je réussis tout de même à la matérialiser. Je déstressais un peu, malgré la boule qui se forma dans ma gorge, une fois mon arme à la main.

____________________________


Merci Yume (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Jeu 8 Nov - 11:53

Ma rival matérialisa son épée. Yume avait dit des que l'on serait prés à combattre je crois que nous le sommes. Après un bref salut à ma rival, je laissais mes chaines tomber afin qu'elles entrent dans la terre, ainsi je pourrais plus tard les utilisés pour maintenir Amelia( puisque c'est ainsi qu'elle s'appelle) lors du combat, on ne sais jamais que cela me soit utile...
Maintenant il me restais à me débarrassé d'elle. Je ne savais pas qui c'était, du coup je ne connaissais pas sa façons de ce battre. De plus, elle n'a pas l'air de vouloir m'attaquer en premier, ce qui est tout à mon avantage.
Je ne savais pas par quoi commencé après tout les deux fois ou je suis entré dans l'arène et ou je me suis battu, ce sont les autres qui ont ouvert les hostilités. A croire que tout à un temps.
Je fit donc construire une énorme chaine de la taille de ma main. Avançant t-elle un serpent vers ma rival. Je décida de le laisser faire seul, l’occasion pour moi de tester ma nouvelle capacité à manier mes chaines grâce à mon aura.

Au début elle n'en fis qu'a sa tête, et si sa continuais ainsi je risquai de perdre ce duel avant même qu'il n'est put réellement commencé, puis enfin la chaine ce plia à ma volonté propre. Je la fis augmenter considérablement d'épaisseur jusqu'à qu'elle me cache entièrement. Atteignant 5 m de hauteur, je m'impressionnas toute seul. Voici mon armure. Maintenant il me fallait mon arme ou plutôt mes armes: les petites chaines trancheuse de chaire feront l’affaire. Même si je n'apprécias pas beaucoup le bruit qu'elles faisaient je devais reconnaitre qu'elles pouvaient être d'une subtilité bien plus dangereuse qu'une grande et longue épée comme Amelia avait.

Je lâchais mes chaines d'un grand geste, le bras en direction de ma rival, je la regardais, la fixant, me disant que je n'aurais surement plus l'occasion de lui parler. Je soupirai quand une première chaine atteignit son visage, arrachant du sang au visage si doux de Amelia... Puis une deuxième de leur coté. Ma mère aurait dit :" Comme ça pas de jaloux". Cette pensée me fit sourire. Je crois qu'elle le pris mal. Mais la n'étais pas l'important.

Récupérant mes deux chaines, je les rassemblais devant moi pour en former une seul, créant ainsi une épée en maillon. Dans mon autre main je pris la grosse Chaine que j'avais créée et la tiens comme un bouclier, d'un léger incroyable pour moi, elle aurait été trop lourde pour quiconque l'aurait porter.
En position de d'attaque j'attendais que Amelia réagisse. Mais c'était sans compter l'envie de sang de mes chaines. Le bouclier ce transforma en serpent de chaine, sur lequel je me déplaçais autour d'Amelia.
A croire que quoi qu'il arrive le sang trône toujours au dessus du reste , je suivis ce qu'elles voulaient. Peut-être qu'au fond c'est ce que je voulais réellement. Depuis que je suis ici même si je passe mon temps à dire qu'ils sont fou, je m'entend de mieux en mieux avec eux, et j'ai du mal à ne pas apprécier mes nouveaux talents... Soupirant de découragement envers ma propre personne, je relai-geais ces interrogation, au même endroit que mes cauchemars. Pour le moment je me devais de gagner ce combat. Je m'approchas de Amelia, toujours sur mon serpent de chaine et la mis en joue non sans avoir au préalable re- créée ces petits boucliers que j'avais du matérialisée la dernière fois contre Hibari.

Le sang coulait toujours sur ses joue, j’eus un regard peiné pour elle. Son aura n'était forcément si triste , mais un regret gâchais sa vie... D'un geste fluide ne lui laissant pas le temps de m'attaquer, je lui enleva son bandeau avec son trèfle d'or. Peut-être qu'elle allait enfin m'attaquer, après tout si elle ne le faisait pas à quoi bon avoir accepté de venir...

- Attaque-moi.

Je ne sais pour qu'elle raison, mais j'avais envie de me battre. J'avais toujours fait en sorte d'éviter cela, utilisant ma diplomatie, je réglais tout mes problèmes sans une goutte de sang. Mais Undaï fait changer.
Je la remit en joue...

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Amélia Leroy

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 19
Localisation : Devant mon Ordi ..!

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Clover♣Gold
★ Age : 17 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Ven 9 Nov - 15:47

J'écarquillais les yeux dès que ma rivale m'eut adressé un bref salut. Je le lui rendis avant d'en rester bouche bée. Elle laissa tout d'abord deux chaines tomber de chaque côté de ses bras, pour qu'elles s'enfoncent ensuite dans le sol. Puis, elle ferma les yeux et une grande chaîne, épaisse, se matérialisa devant elle, grandissant à n'en plus finir, au départ se tortillant comme un serpent, avant de pousser toute droite comme un piquet, jusqu'à ce qu'elle atteigne les cinq mètres. D'un geste vif et maitrisé, elle place ses bras dans ma direction, et je n'eus pas le temps de voir venir la chaine qui m'érafla la joue. Le sang gicla et la douleur m'arracha la tête. Tandis que je reprenait mes esprits, la seconde fusa sur mon visage, redoublant ma souffrance. Je sentais le liquide rouge couler sur mes pommettes. Alors que je relevais la tête vers elle, j'entraperçus un sourire s'afficher sur ses lèvres. Mes yeux lancèrent des éclairs et la colère dépassa rapidement la douleur. Se moquer de moi ? Jamais. J'avais l'habitude de traiter mes conflits sans violence, mais que cela dégénérait, je pouvais être méchante, et je me remémorais l'exemple du Cinéma avec cette Bonnie Â. Sato.

Miharu récupéra ses chaînes et les transforma en une épée de maillons. Puis, elle prit la grosse chaîne de sa main libre et s'en servit comme bouclier. Je serrais les dents pour ne pas ciller. J'attendais une autre attaque de sa part, mais cette fois-ci, prête à l'esquiver. Son bouclier se transforma encore une fois, sur lequel mon adversaire se déplaça, me tournant autour. Au bout de quelques secondes, tandis que je la fixais, elle retira mon bandeau sans que je puisse l'en empêcher. Mon poing se serra sur le manche de mon épée. C'était le geste provoquant à ne pas faire. C'était sûrement fait pour, mais si elle voulait que j'attaque elle allait être servie. Je sentis un regard triste envers moi. Ah non !! Que les gens ait de la peine en me regardant, ça jamais !! Je sentis le sang dans mon corps bouillonner jusque dans mes oreilles. Mon coeur battait la chamade. Je réfléchissais. À quoi bon ? Je l'ignore. Puis, alors que j'étais perdue dans mes pensées douloureuses, elle dit d'une voix claire et assurée avec soif de combat :

« Attaque moi.

- Avec joie, pensais-je intérieurement. »

Sans attendre, je fermais les yeux et matérialisais un bouclier, tout en or, avec un trèfle gravé dessus. Je m'impressionnais moi-même. Je hochais les épaules. Se remettant en joue, je réalisais quelque chose, un peu tard à mon gout. L'épée n'était pas un bon choix face à ses chaines tranchantes. Je ne pourrais pas les combattre. Je songeais quelques secondes à changer d'arme mais abandonnais cette idée. Trop risqué. Elle aurait le temps de m'attaquer pendant que je me concentrerais. Je reculais donc, avant de courir vers elle, un peu de biais, comme si je voulais l'éviter, avant, qu'au dernier moment, je ne bifurque sur la droite et levais mon épée vers le ciel. En plein saut, je l'abattis sur elle, mais elle l'esquiva. Au dernier moment, je changeais de tactique et envoyais ma lame un peu au hasard, mais un mon grand étonnement, elle érafla le front de ma rivale, lui formant une entaille profonde d'où le sang s'écoula à flot. Cherchant dans mon esprit, je reculais, attendant sa réaction. Je me dis ensuite qu'au corps à corps, et si par bonheur elle était loin de ses chaines, j'aurais peut être l'avantage.

« Ca te va ? »

____________________________


Merci Yume (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Sam 17 Nov - 10:41

Elle répondit tout de suite à mon invitation, matérialisant un bouclier d'or avec se satané trèfle. Mais il signifie quoi à la fin? Enfin cela ne changeait pas grand chose, face à mes fines chaines, elle ne pouvait presque rien, à moins que je la sous estimes. Remarque elle ne m'avait pas montrer une autre options.
Soudain elle ce mit à courir vers moi un peu de travers, puis s'éleva dans le ciel l'épée prés à s’abattre sur ma personne, son mouvement était trop prévisible et je réussi à m'écarter. Je pensais qu'elle allait s'écraser sur le sol mais non. Dans des gestes complétement hasardeux et tout aussi dangereuse pour elle, elle réussi à me toucha au front. Surprise, c'est moi qui m'écrasas au sol. Portant ma main à ma blessure, je réfléchie à la manière dont j'allais lui faire payer mon sang verser.

D'un simple geste je fis disparaitre les chaines que j'avais matérialisés: le serpent comme l'épée de chaine.
Je devais faire peur avec ce sang qui me coulait sur tout le visage et qui commençait à gouter devant moi. C'est à ce moment là que je vis le sol bougé, me faisant rappeler celle que j'avais fait enfoncer dans le sol. Un sourire ce dessina sur mon visage barbouiller de sang. Je me relevas d'un mouvement fluide, j'avais une stratégie en tête et l'huile dont Yume avait entouré l'arène allait me servir.

Les mains près du corps je faisais bouger les chaines pour qu'elles s’imbibe de l'huile, puis je les laissas à l'endroit ou elles ce trouvaient, derrière Amelia.
Joignant mes mains ensembles, je créas une nouvelle épée de chaines. Je la tenue de la main gauche, l'épée touchait terre quand je me mis à courir vers mon adversaire.

J'avais le souffle court, j'avais l'impression que je faisais quelque chose de mal, dans un sens oui, je prenais du plaisir à l'attaquer alors que elle, elle ne bougeait pas, ou peut-être que j'allais trop vite dans ma propre tête. Ma tête qui me faisait horriblement souffrir, dans ma colère, je l'avais complétement oublier.
Au moment de l'empaler avec mon épée/chaine, je m'imaginais la scène, et je ne put supporter ce que j'allais faire alors je retins mon geste mais je la touchas quand même en haut de l'épaule. Je me retrouvais derrière elle, avec les deux chaines ruisselante d'huile, une simple étincelle et elles prendraient feu, mais cela n'était-il pas horrible comme sort que je voulais réservé à mon adversaire. D'une main tremblante, je matérialisas une nouvelle épée/chaine. Et d'un mouvement fluide, je les frappas, un seul coup, puissant et sec mis feu à mes deux serpents de chaines.

Je soupiras lourdement puis me retournas pour faire face à Amelia. J'avais mal, autant physiquement, que moralement. Les larmes au yeux je fis disparaître une de mes épées, et de l'autre j’enjoignis à mes deux serpents d'attaquer... J'aurais voulu m'excuser mais aucun mot ne put sortir...

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Amélia Leroy

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 19
Localisation : Devant mon Ordi ..!

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Clover♣Gold
★ Age : 17 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Mer 21 Nov - 17:16

Elle s'écroula sur le sol dès que je la frappais. Je m'étonnais moi-même en l'ayant touché. Le sang coula sur son visage, ses joues, sa bouche. Elle faisait peur à voir. Le souffle court, je le regardais se relever et faire disparaître ses serpents ainsi que son épée de chaînes. Je ne comptais pas intervenir sans savoir ce qu'elle préparait, car je n'avais pas oublié son autre arme. Confirmant mes soupçons, la terre trembla et en sortit la grosse chaine. Les mains le long du cours, Miharu les fit se déplacer pour aller les tremper dans l'huile disposé par Yume tout autour de l'arène. Derrière moi, je voyais les grandes chaines onduler, grâce à mon bouclier doublé d'un miroir à l'intérieur, un atout précieux à ne pas révéler. Néanmoins, tout se passa trop vite, et je ne pus esquiver la chaine qu'il m'arracha littéralement l'épaule. Je me mordis la lèvre à m'en faire mal pour m'empêcher de hurler de douleur. Le liquide rouge coula sur mon armure couleur d'or. Je bougeais mon épaule pour tenter de voir si elle était encore utile. Oui. Je foudroyais mon adversaire du regard lorsqu'elle se replaça devant moi. Elle matérialisa aussitôt une copie parfaite de son épée-chaine qu'elle entrechoqua contre l'autre. Elle s'embrasèrent immédiatement. L'un des deux serpents de feu ondula rapidement jusqu'à moi. Je l'esquivais et retombais un peu plus loin.

Je levais discrètement les yeux vers le ciel. Le soleil brillait dans le seul trou qu'offrait l'arène. Je m'approchais de Miharu, pour n'être plus qu'a un mètre d'elle. Tournant autour d'elle, je cherchais le meilleure angle. Je me concertais d'abord pour matérialiser une plus petite épée, autrement dit une dague. J'en avais une dissimulée dans ma ceinture, mais ce n'était qu'en cas de besoin. Une fois le soleil bien en face de moi, je portais l'épée à son cou. Elle haussa un sourcil, interrogatrice. Elle me fixait. J'inclinais mon bouclier de façon à ce que le soleil s'y réfléchisse. Le miroir renvoya la lumière éblouissante en plein dans les yeux de mon adversaire, mais je rechignais à lui trancher la gorge. Je lui enfonçais donc mon épée dans son épaule, aussi profondément que possible, et la retirait avant de reculer, gardant toujours un oeil sur les serpents de feu qui attendaient les ordres de leur maitre qui était plié en deux de douleur. Je préparais ma dague, prête à la lui lancer dessus à tout moment. Le sang coulait de mon épaule autant que sur mon épée et que sur son front. Comment procéder. Je n'arriverais pas à éviter éternellement ses chaines enflammées. J'observais les bords de l'Arène. Derrière l'huile s'étendait le vide, le néant. Comment les y attirer..? Comment y attirer Miharu sans risquer que j'y tombe avec elle. J'étais prête à lancer ma dague lorsqu'elle riposta.

____________________________


Merci Yume (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Dim 25 Nov - 10:10

Levant les yeux au ciel tous comme elle, je me demandais ce qui pouvais bien altérer ma vision de la seul source de lumière naturel de l'arène. Peut-être ma fatigue après avoir dépenser autant d'énergie, mais non ça ne pouvait pas être cela. Déjà parce que je n'était pas vraiment fatigué et que je voyais encore précisément l'aura de ma rival.Elle s'approcha de moi, pour ne ce trouver qu'à un simple mètre de ma personne.

Matérialisant une dague d'or, elle ce mit à me tourner autour, surement qu'elle cherchait un moyen sans risque de m'attaquer. Je la suivait du regard autant que je le pouvais pour ne pas perdre ma concentration sur mes serpents de feu.

Comme lancé par un signal m'étant inconnu, elle me sauta au cou avec sa dague que je réussi à éviter, me prenant au passage une entaille au menton.
Mais j'avais bien comprit que ce n'était pas réellement ce qu'elle voulait faire. J'arquai un sourcil interrogateur, que voulait-elle bien faire?

La réponse me viens juste après, elle fit réfléchir la lumière du soleil dans son bouclier d'or afin de m'aveugler. Surprise, je mis du temps à passer du mode de vision normal, à celui du mode de l'aura. Cela m'aurait évité de prendre un coup. J’eus surement de la chance qu'elle ne me tranche pas la gorge, mais mon épaule ce souviendra de cette entaille. Mon bras gauche était quasiment inutilisable. Je fit un effort de concentration pour me soigner, l'entaille sur l'épaule autant que sur le front. La douleur s'estompa me permettant d'avoir une vision plus lucide de ce qui m'entourait.

Elle s'était remis en place, prête à encore m’attaquer. Mais je ne lui lasserait pas ce plaisir. Me relevant entièrement, je la défiais du regard.
La main levée j'ordonnai à mes serpents de s’approcher et sans qu'elle n'est eu le temps de faire quelque mouvement qui aurait s'en doute put la sortir de ce mauvais pas, je l'encerclais avec mes chaines de flammes.

Je fis en sorte que les chaine ce mettent à tourner chacune dans un sens contraire, ainsi , j'augmentais la chaleur et créais un courant d'air chaud qui transportât Amélia dans le ciel. Puis quand je la trouvas suffisamment haut, je fis disparaitre les deux chaines, d'un claquement de doigt. Je la regardais descendre en suivant les courant d'air chaud.

J’envoyais mon épée chaine, jusqu'à elle la laissant s’agrandir et s’enrouler autour de ce que l'on pouvait nommer sa proie.
Je ne saurais comment l'expliquer mais j'avais cette impression que mes chaines avaient une volonté propre. Une volonté de destruction, de mort, de cruauté. Et si je ne voulais pas qu'elles ce retourne contre moi, il fallait que je les laisse faire. Surtout les petites chaines.

Elles étaient ma partie noirs, celle que je me refusais à accepter, j'avais une forte tendance au pacifisme; ce qui était loin d'être ce que montrais mais actes dans l'arène. Amélia, en était la preuve vivante.
J'entendais la chaine s'enrouler autour d'elle, déchirant ses vêtements , brisant sa ceinture, laissant ainsi tomber une autre dague que je récupérais avec mon autre main libre.

La chaine la recouvrit entièrement avant qu'elle n'ait atteint le sol.
Tout autour de son corps, une mare de sang ce forma. Je n'avais laissé aucune chance à Amélia. J'ose espérer qu'elle n'ai pas trop souffert...
J'attendais un mouvement de quelqu'un: elle ou Yume; je voulais que sa finisse...

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Amélia Leroy

avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 19
Localisation : Devant mon Ordi ..!

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Clover♣Gold
★ Age : 17 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Sam 1 Déc - 14:36

Alors que je me repositionnais pour la réattaquer, je vis qu'elle se concentrait, que son visage devint moins dur, moins crisper. Je crus comprendre qu'elle tentait de faire disparaître la douleur des entailles que je lui avais infligé, et d'après son expression plus détendue, je compris qu'elle avait a peu près réussi. Je préparais mon épée, me placais, mais les deux serpents se feu m'encerclèrent sans que je puisse me défendre. Ils se mirent à tournoyer, chacun dans un sens, créant un courant d'air chaud qui propulsa dans les air. Surprise, je manquais de lâcher mon arme, mais je tenais bon et fixai mon adversaire qui rapetissais au dur et à mesure que je montais vers le ciel. Puis, d'un seul coup, les deux chaines qui me soutenaient disparurent, et l'espace d'une seconde je crus que je resterais en lévitation, mais cette idée s'évapora de mon esprit lorsque je me mis à tomber... Les quelques instants qui me restaient me parurent aussi long qu'une éternité. Je semblais tomber à l'infini lorsque l'épée chaine de Miharu vint m'enrouler. Son arme cruelle s'enroula autour de moi, me serrant toujours plus, m'arrachant les vêtements, la peau, brisant ma ceinture... Ma dague tomba dans la main libre de mon ennemie. Je grimaçais de douleur. Lorsque j'arrivais enfin sur le sol, je ne sentais plus aucune partie de mon corps, je me sentais nue comme au premier jour, mais je tenais encore mon épée mais plus pour longtemps. La chaine se dégagea lentement, pour me découvrir, moi avec mes lambeaux de vêtements couleur d'or et de sang, allongé sur le sol, me retenant de hurler. Lorsqu'elle s'approcha de moi, le mépris pouvait se lire dans mes yeux, et s'ils avaient pu être des fusils, je suis certaine que Miharu serait déjà morte. Je détournais le regard pour le poser sur Yume, qui nous fixait du haut de son trône, impassible. D'un simple mouvement des yeux, je lui faisait comprendre que j'abandonnais, que j'avais perdu... A elle d'en décide pour après.

____________________________


Merci Yume (:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lifediscussion-fow.forumgratuit.org/
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   Sam 1 Déc - 15:50

Je n’étais pas fanatique des combats, et encore moins des passages en rangs. Selon moi, le combat opposant Miharu à Amélia allait finir sur un match nul, mais il allait de soi que ma pensée fut erronée quand la basanée encercla de ses chaines l’espèce de lutin irlandais. Tout le long du combat, elles avaient fait preuve d’une certaine technique, à dire, cela pouvait être bluffant pour une personne extérieure qui voyait pour la première fois un combat de secondes. Malheureusement ce n’était pas mon cas, que des fautes, elles avaient des ouvertures monstres et elles se croyaient toutes puissantes dès qu’une de leurs attaques hasardeuses avait touché leur cible. Imbécile.

Miharu, cette enfant qui n’avait pas l’air de comprendre au premier abord qu’elle devait affronter quelqu’un, se déchainait comme jamais. Comprenant presque la matérialisation, elle avait fait preuve d’une bonne utilisation de ses chaines, tout autant que de la manière dont elle se déplaçait. Cependant, il lui fallait encore plus d’entrainement, il fallait qu’elle comprenne que ses chaînes peuvent être plus qu’un bouclier attaquant, avec ce genre d’artifice, tout lui était possible, tellement que cela devait être déroutant pour son esprit.

Amélia, cette gamine qui bougeait dans tous les sens, il était bien beau son bouclier, mais d’une manière ou d’une autre, elle avait enfreint la règle disant qu’il était impossible de matérialiser deux objets en même temps dans l’arène. Cela n’était pas rare, si, mais disons que je ne devais pas lui en tenir rigueur, après tout, ne montrait-elle pas de la sorte ses prouesses aux nouveaux de sa maitrise ? Sans doute, mais elle restait la perdante dans ce combat. Pauvre chose inutile, devoir se représenter ainsi …

Me levant de mon trône, je tapais de mes semelles le sol en direction de Miharu, posant ma main sur ses chaines pour les faire disparaître et, par la même occasion, libérer Amélia, je ramassais sa dépouille avant de lever les yeux vers la jeune fille restée debout de ce combat. Lui adressant un petit sourire qui, comme d’habitude ne se dessina pas sur mon visage, je lui dis d’un ton d’une froideur hivernale, ton qui me sied tant :

- Miharu Yamamura je valide ton passage en première, à partir de maintenant …

M’approchant de sa personne, je vins déposer mes lèvres sur sa boucle d’oreille de matérialisation. Au contact de mon baiser, celle-ci perdit sa couleur azurée pour en prendre une autre verdâtre. C’était fait, c’était fini, je pouvais enfin boucler ce combat. Tournant le talon après ce contact qui n’était pas si anodin pour ma personne, tenant toujours la jeune fille ensanglantée dans mes bras, je me dirigeais vers la sortie. En traversant le mur de matérialisation, sa tenue de combat disparu, laissant place à son uniforme en même temps que ses entailles disparaissaient. Bien que les blessures n’étaient plus visibles, la douleur devait continuer à la ronger de l’intérieur. D’une démarche soutenue, je me dirigeais vers l’infirmerie dans un silence plat. Il n’était pas coutume que je m’occupe des blessés des combats, mais je devais avouer tout de même qu’elle avait montré une certaine habilité et de ce fait, je me devais de la récompenser de la sorte.

- Tu ne passeras pas aujourd’hui, entraine toi et un jour, tu vaincras.

END

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amélia Leroy vs Miharu Yamamura   

Revenir en haut Aller en bas
 

Amélia Leroy vs Miharu Yamamura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mai] Byul Leroy
» Présentation Hélène Leroy [validée]
» Pierre Leroy - Gendarmerie Nationale-
» Arrête-moi si tu peux [Pv Sarah Mann & Leroy Jethro Gibbs]
» Présentation de Estelle Leroy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène :: ★ Passage en rang ★-