AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?    Mar 5 Fév - 22:09

Nuit. C’était la nuit … ah non. Mon rideau était tiré … Depuis quand tirais-je mon rideau pour dormir ? Réponse simple, ce n’était pas mon rideau, ce n’était pas ma chambre et ce n’était pas mon lit … par contre, la chose qui dormait à côté de moi était bien ma Kaïla. Un regard doux, un froid et finalement l’implacabilité la plus totale. Dieu, était-ce possible que même seule, je n’étais pas expressive ? Seule était un grand mot puisque j’avais comme compagnie une marmotte, marmotte qui dormait comme un loir. Kurayami serait-elle un rongeur ? Soit, le temps n’était pas aux paroles et je ne risquerai pas de la réveiller non plus.

Me levant donc du lit, je me dirigeais à pas de loup vers la salle de bain pour me faire une toilette rapide, douche, séchage, vêtements, regard dans le miroir. 30 ans. J’avais trente ans mais même sous ma véritable apparence, on aurait cru encore une jeune femme dans la fleur de l’âge … Me prendrait-on pour un professeur si les gens ne connaissaient pas mon visage ? Sans doute. J’étais une femme … aux donations divines généreuses, pas trop pour ressembler à une vache à lait, mais assez pour relever mon côté féminin. Et puis, pourquoi portais-je donc cette apparence ? Parce qu’il était plus appréciable ainsi quand Kaïla et ma personne … Soit.

Une fois en dehors de la chambre, tenue parfaitement adaptée à ma personne -slim, T-shirt avec mon étoile et ballerines-, je me dirigeais d’un pas rapide vers la cantine ou plutôt le restaurant vu les plats luxueux que notre chère directrice nous offrait. En parlant de celle-ci, cela faisait longtemps que je ne l’avais plus vue -trois jours précisément- et même si pour vous cela semble peu, pour moi c’était énorme. Imaginez un instant, passer vingt ans avec une personne que vous voyez tous les jours genre dix-huit heures sur vingt-quatre, ne pas la voir pendant trois jours semble long ! Non ? Tant pis.

Attrapant un café à la volée, ce fut à présent mon bureau vers lequel je me dirigeais, bureau dans lequel je savais qu’une tonne de dossiers m’attendrait. A dire vrai, si les membres du conseil travaillaient ne serait-ce qu’un peu, je n’aurais pas autant à faire. A se demander à quoi ils servaient puisque ces imbéciles étaient à peine présents dans le local leur étant dédié. Oui, il est vrai qu’Hibari venait souvent, la raison de son motif ? Fuir ses fans ou Izaya et se plaire à se regarder dans un miroir. Aria ? Haha. Nous raconter ses concerts où une marrée de vieux pervers se penchait sur la scène pour voir ses sous-vêtements. Kiyo ? Venir se frotter à Aria ou encore mieux, nous parler de quelle des demoiselles de Undai, elle avait recueillit dans son lit hier soir. En somme, un tas d’inutiles que je comptais bien virer un de ces jours si ils ne se bougeaient pas … le cul.

Assise à mon bureau, café en main, dossier dans l’autre, je vérifiais la fiche des élèves d’un œil suspicieux. Undai était devenu plus calme depuis une semaine, à croire que quelque chose n’allait pas si bien que ça. Undai calme était égal à une apocalypse prochaine. En terme clair, mon devoir était de trouver la raison de ce dit calme et de rétablir l’ordre des choses … Oui, il le fallait. Même le pire de nos élèves n’avait pas bougé d’un poil, craignait-il quelque chose ? Foutaise, il ne craignait personne … mais alors quoi ? Que se passait-il pour que ma chère école soit devenue normale ?

Et c’est sure cette question que je quittai mon lieu de travail en direction de la cour cette fois-ci, café toujours à la main, je tapais des pieds les dalles de la cour à la recherche de mon cher cancre. Cancre que je trouvai évidemment assis sur un banc, joint en bouche entouré de ses amis. Faisant irruption dans le groupe pour venir faire face au dit garçon, je me posais devant lui, le foudroyant du regard avant de lui demander de mon ton glacial ;

- Mais que voilà donc, la pseudo terreur de Undai assit sur son banc en train de fumer un joint, moi qui croyais que tu étais devenu un gentil mâle. Foutaises.

Haha. Impulsive ? Moi ? Non, du tout ! Je vous dirai même que quand je l’ai pris par le col pour lui écraser la tête contre le sol avant de lui poser mes questions, je me suis sentie … neutre ? Tellement neutre que je déviais la trajectoire de mes jambes pour ne pas me ramasser le sang qu’il crachait de sa bouche sale. On peut parler maintenant ? Haha. Aurais-je tapé trop fort ? Sans doute.

Me reculant donc dans un soupir monstre, je défiais un instant du regard ses amis avant de leur faire dos et de me rendre vers mon bureau. J’en avais déjà marre de faire la chasse aux rats, si Undai allait bien pour le moment que la fin du monde approchait, j’étais là pour l’accueillir. Les bras ouverts. « Le calme avant la tempête » Des spéculations de grands-mères. Un dernier soupir et me voilà devant la porte de mon dit local d’élites. Porte devant laquelle je n’étais pas seule, tellement pas qu’en voyant un garçon m’étant inconnu mais me disant quelque chose, je traversai la porte avant de la fermer derrière moi. La lui claquer au nez ? Vous me croyez si je vous dis que oui, je n’ai pas fait exprès ?

- Soit, au boulot.

Et c’est une fois assise pour la deuxième fois -café toujours dans ma main- que quelqu’un tapa à la porte. Un dernier soupir, un grognement inaudible et un « entrez » venant des fins fonds du pôle arctique. Le papa, le papa, le papa pingouin, le Papa pingouin s'ennuie sur la banquise ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Lucas Sâto

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : Bah... Undai Gakuen ._.

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Bloody † Wings
★ Age : 19 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?    Mer 6 Fév - 18:23

Cours de Sciences... Un cours plutôt intéressant. Enfin, pas tout le temps mais aujourd'hui ça allait. Cependant, le prof aujourd'hui n'était pas vraiment en super forme et sachant que c'était une feignasse déjà et qu'il adorait trouver des excuses pour rien foutre, ça ne m'étonnerait pas que l'on fasse peu de choses. Au début il ne disait rien et travaillait normalement mais c'est alors qu'il s'éclaircit la gorge en s'asseyant sur son siège avant de s'exprimer :

- *Kof Kof* Bien, vous allez me faire ces trois exercices et ce sera tout pour aujourd'hui car je me sens vraiment faible.

Je rigolais intérieurement car il faisait toujours un cinéma pour un rien. Juste pour un nez bouché il va nous sortir que c'est la fin de sa vie. Regardant l'heure sur ma montre je vis qu'il n'était que 15h20. Cependant... je connaissais à peu près tout sur le cours de Sciences. Je savais tout ce qu'il fallait savoir et j'aurais préféré ne plus aller à ce cours. Voyant celui-ci se forçant à tousser fort pour que l'on comprenne que Môsieur n'était pas bien, je levais les yeux au ciel avant de me lever et d'aller le voir à son bureau.

- Monsieur... Ayant déjà fini le cours je souhaiterais ne pas être obligé d'assister à ce cours.

Il m'observa, faisant les gros yeux comme si ça l'étonnait. Certes je n'aime pas les cours mais il faut bien que quelqu'un aussi haut placé que moi ait un peu de culture voyons. Et quand j'étais jeune, mes "parents" m'avaient dit de choisir obligatoirement entre Philo et Sciences. Bonnie avait prit la Philo et moi les Sciences. Et à cette époque j'aimais bien les sciences mais je les étudiais et m'avançais en secret. Je ne savais pas pourquoi d'ailleurs, je trouvais ça intéressant, c'est tout. Et puis on apprend le corps humain et donc comment les tuer et bla bla bla...
Après quelques minutes de silence le prof regarda mes notes et voyant que je n'avais que des superbes notes il hocha la tête grommelant un "Moui vas-y...", il me donna un papier. Un léger sourire arriva sur mes lèvres et prenant mes affaires je sortis de la salle me dirigeant vers le Conseil des Étudiants pour aller faire signer mon papier disant que je peux ne pas assister au cours et etc. Je n'aimais pas vraiment aller là bas car j'y retrouvais certaines personnes que je n'appréciais pas dont je ne citerais pas les noms. Mais quoi qu'il en soit, je parcourais les couloirs, achetant en passant quelque chose à manger au distributeur. Après avoir grignoté, toujours en marchant je sortis mon téléphone, fouillant dedans.
J'arrivais enfin devant la porte et finissant d'envoyer un sms, quelqu'un passa devant moi, ouvrit la porte et la referma sur moi. Lâchant un long soupir, je rangeais mon téléphone dans ma poche, toquant à la porte.
J'entendis un « entrez » très froid et me décida à ouvrir la porte et à entrer d'un pas lent dans la pièce. Je balayais la pièce du regard lors d'un instant avant de me diriger vers une jeune femme aux cheveux sombres et aux yeux bleus qui s'occupait de la paperasse. Je posais alors mon papier sur la table calmement devant elle, alors que l'impatience commençait déjà à monter car j'avais hâte de sortir d'ici afin d'aller profiter de l'air frais de dehors. Je m'éclaircis quelque peu la voix avant de m'exprimer :

- Euhm... Bonjour ça serait pour signer une autorisation.


HRP : Haha on a la même couleur d'écriture x) Chuis obligé de changer mais c'est pas grave :3 Chuis trop contente qu'on RP ensemble *-* Si il y a quelque chose qui va pas dis le moi >.<

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?    Jeu 7 Fév - 12:50

Incompréhensible. Je me torturais l’esprit à savoir pourquoi Undai était si calme, non sérieusement, vous imaginez ça ? Après tout, cela était tant mieux que personne ne foutait de grabuge dans cet établissement mais cela était tellement rare que j’étais toute chamboulée, ou peut être était-ce l’ennui ? Depuis quand n’avais-je pu abattre ma colère sur un étudiant ? Haha. Il y a trois minutes précisément. Non, plus sérieusement, je parlais d’un beau grand massacre et non pas trois dents pétées, oui, j’avais envie de sang, de fureur et d’exaltation au combat. Un combat, un vrai combat avec une personne forte, puissante ou alors un troupeau de débiles profonds, eux aussi étaient amusants, certes plus pour les spectateurs, mais je trouvais un charme certain à les tuer … « Des déchets en moins dans ce monde pourri ». Oui, voilà, des déchets en moins, un amusement pour moi, que demander de plus ? Tellement de choses, telle que quémander à ne plus me retrouver devant une tonne de choses à faire. Choses qui d’ailleurs venaient de s’alourdir quand un papier se dressa devant ma personne, ne prenant même pas la peine de le regarder, je continuais à vérifier les dossiers des étudiants, surlignant certaines recommandations alors que la voix de l’arrivant s’éleva.

- Euhm... Bonjour ça serait pour signer une autorisation.

Ne levant toujours pas un regard vers sa personne, je ne lui répondis que d’un « Attends, assis. » et poursuivis ma paperasse. Bouclant après une bonne minute l’un des dossiers qui me faisait horreur, j’attrapais un relativement fin et l’ouvris dans un clac des plus sourds. Lisant la première page pour finalement lever le regard d’un œil pensif, mes yeux se bloquèrent dans ceux de la personne me faisant face, ayant presque oublié sa présence devant ma personne. Un ange passa et je ne daignais pas détacher mes pupilles azurées de ses rubis flamboyants. Haha. Bonnie en homme ? Levant un sourcil en lâchant mon dossier, j’attrapais le bout de papier qu’il venait de me tendre et le lis attentivement ;

Je soussigné ici Marken Roll professeur de sciences appliquées que le dénommé Lucas Sâto est désigné comme apte à être dispensé de ce cours, suite à ses compétences cette personne peut passer son examen dans les plus brefs délais, en cas d’échec celui-ci sera donc obligé de revenir au cours.

Marken Roll

- Je refuse.

Voilà ma réponse en vue de ce mot des plus déplorables, non, je refusais catégoriquement que ce dit je ne sais plus comment ne suive pas ses cours sous prétexte de je ne sais quoi d’ailleurs. Il pouvait me traiter de chieuse, mais rien à faire, je ne lui accorderai pas de prendre « plus de bon temps » sous prétexte qu’il connaissait déjà une matière. Surtout si cette même matière avait été enseignée par ce professeur là, en d’autre terme, je ne le laisserai pas filer entre les fils comme ça. Et quoi de mieux que de trouver un compromis dans ce cas ? Je n’étais pas du genre à faire ça, j’ordonnais, c’est tout.

- Tu assisteras à présent au cours de Ketsuki Akiha, elle sera ton nouveau professeur de sciences, si elle te juge assez bon pour passer directement l’examen, tu pourras revenir me voir.

En parlant de cette chienne, était-elle toujours à Undai ? Je ne saurai le dire, Ayame l’avait renvoyée mais en même temps, il ne faut que, que cette pute écarte les cuisses et elle rentrera de nouveau dans les grâces de Dead Master. Dieu, était-il possible d’être ainsi ? Quoi qu’il en soit, j’avais autre chose à faire qu’à penser à ses choses horribles. Envoyant le papier à l’inconnu, je repris le travail qui m’était attitré. Faisant abstraction de sa personne, je me concentrais sur ma corvée, du moins, ce fut ce que j’essayais de faire si un regard pesant ne me dérangeait pas. Levant les yeux vers … Lucas, oui c’est comme ça qu’il s’appelle hein ? Je lui demandais sèchement ;

- Si ça te plaît tant de me regarder travailler, pourquoi ne m’aiderais-tu pas ? Tu es en terminale, ton cerveau ne doit pas être aussi ramolli que ça pour avoir réussi jusque maintenant. Assis.

Me levant de mon bureau en faisant résonner mes talons sur le sol, je posais devant sa personne un tas de dossiers. La chose à faire ? Les remettre dans l’ordre, en moins d’une heure cela serait fait, j’espère. Buvant mon café en me dirigeant de nouveau vers ma place, je poursuivis une fois de plus mon travail d’un air désinvolte. Présidente du conseil des étudiants de Undai ? Qui voudrait l’être, moi pas.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Lucas Sâto

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : Bah... Undai Gakuen ._.

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Bloody † Wings
★ Age : 19 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?    Jeu 18 Avr - 23:53

Elle me répondit d'un simple "Attends, assis.". Ca fait plaisir de voir que le client est roi~ BLAGUE !
Je m'assis finalement en face de la jeune fille, j'étais pressé et je n'avais pas que ça à faire que d'attendre que Madame finisse son petit boulot. J'attendais, tapotant le bureau de mes doigts fins. Le temps me paraissait long, genre une minute c'était un siècle entier ! Puis elle se décida enfin à voir qui elle avait en face d'elle. C'est pas trop tôt hein ! Elle me fixa pendant un petit moment. Et levant un peu les deux sourcils, je lui tendis mon papier qu'elle prit après avoir lâcher un dossier. Elle lit le bout de papier attentivement.

- Je refuse.

Carrément ? Et en quel honneur ? Je devais avoir la meilleure moyenne dans cette matière, je connaissais tout. Je n'avais plus rien à apprendre de cette matière. C'était d'un ennui total de suivre ce cours. Tout le monde dans la classe dormait quasi. Ce n'était que des bons à rien. Moi, je savais qu'un dieu comme... bien évidemment, quelqu'un de ma personne, devait tout connaître sur le bout des doigts. Je suis parfait mes petits chous, c'est une évidence ! Aussi sûr que 2 +2 = 4 ! Et personne d'autre ne le saura. Et puis un dieu doit être unique. Je le suis. Je sais que je suis différent de ce monde. Un autre genre d'humain ? Je n'en savais point. C'était à voir. Je fus sorti de mes pensées quand la jeune femme s'exprima de nouveau.

- Tu assisteras à présent au cours de Ketsuki Akiha, elle sera ton nouveau professeur de sciences, si elle te juge assez bon pour passer directement l’examen, tu pourras revenir me voir.


Définition : Emmerdante. Je n'avais pas d'autre mot en tête pour définir cette personne qui se trouvait en face de moi et qui se permettait de me refuser un peu de liberté. Décidément, la réputation du Conseil qui était "tranchante" n'était pas fausse. Arquant un sourcil, quelque peu agacé, je ne pris même pas le papier du prof qu'elle me rendit par la suite. Elle me faisait à une peste. Peste gamine ou Peste maladie ? Les deux je dirais. Dans les deux cas, c'est emmerdant. J'allais ouvrir la bouche pour dire ce que je pensais de tout ça mais, levant les yeux vers moi, elle me demanda sèchement :

- Si ça te plaît tant de me regarder travailler, pourquoi ne m’aiderais-tu pas ? Tu es en terminale, ton cerveau ne doit pas être aussi ramolli que ça pour avoir réussi jusque maintenant. Assis.

Souhaitez-vous avoir du thé et des gâteaux aussi ma chère Lady ? Et puis quoi encore. Elle déposa devant moi un gros tas de dossier. Et elle veut que je m'occupe de ça... Je n'ai pas que ça à faire. Déjà qu'elle me colle un nouveau prof, je dois l'aider dans son boulot ? Pensait-elle que j'allais me dire "C'est si demander gentillement ! Pourquoi devrais-donc refuser cette si belle offre ?~"
Désolé ce n'est pas pour moi.
Tandis qu'elle continuait son boulot, je m'éclaircis la voix.

- En quelle honneur devrais-je vous aidez ? Dis-je froidement. Ce fut demander si gentillement ? Je ne crois pas, et puis j'ai autre chose à faire.

Je ne la quittais pas des yeux, de mon air calme. Observant le cadran de ma montre, je vis qu'il était l'heure pour moi d'aller à mon entraînement habituel avec Maki-kun à l'arène. Cet entraînement était un défouloir pour moi et je voulais devenir encore plus puissant que je ne l'étais. Pour faire partie des gens les plus hauts placés de cette Académie et ce n'était pas la volonté qui manquait.

- Quoi qu'il en soit, cela est inutile de me trouver un autre professeur de sciences car j'ai un niveau bien trop élevé dans cette matière. Il aurait été plus préférable de me faire passer l'examen directement.

Mettant mes mains dans mes poches, je penchais légèrement la tête sur le coté, accentuant encore un peu mon arc de sourcil. Je ne pouvais pas me permettre de me laisser me marcher sur les pieds. Je suis Lucas Sâto, je suis un dieu dans ce monde si ennuyant et obscure, et je refuse qu'une jeune femme de son type vienne me marcher dessus comme si j'étais une carpette sale. J'en suis fort désolé... pour elle. Pas pour moi. Elle pourrait mourir que je pourrais en rire et passer mon chemin. Je tenais à avoir quelques moments de liberté dans mes journées, un point c'est tout.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?    Sam 20 Avr - 20:46

Insolence. Saviez-vous que je détestais les personnes dans son genre, celles un peu comme Hibari qui vous regardent de haut en se croyant maître de la situation alors qu’ils sont aussi importants que la plante verte se trouvant à ma gauche. Oui, un ramassis de crétins se prenant pour de la merde royale. Leur donner le titre d’humain ? Autant crever, et ce, je le voyais quand la chose posa ses fesses sur une chaise pour venir me narguer de ses paroles sans pudeur. Pauvre petite chose futile, savait-il seulement à qui il parlait ? En vu de son ton, pauvre con.

- En quelle honneur devrais-je vous aidez ? Ce fut demandé si gentiment ? Je ne crois pas, et puis j'ai autre chose à faire.

En quel honneur ? En le mien. Je suis l’une des plus grandes puissances de Undai, le monstre de cette académie sans sentiments ni respect, ma vie est vouée à la destruction, à la rancœur et à  la méfiance, je suis un chef-d’œuvre, je suis un Dieu, je lui étais supérieure. Voilà en quel honneur il me devait obéissance, sans oublier mon titre de présidente du conseil, lui en tant que bête étudiant, ne devait-il pas justement être utile à ma cause ? Imbécile. Et que me demandait-il d’autre ? D’être gentille ? Haha. Et pourquoi ne me montrerait-il pas du respect en premier lieu pour recevoir ma gentillesse ? Et bien même, je n’étais pas gentille, j’étais froide, méchante, démoniaque et fière de l’être. Ne jugeant bon de lever les yeux dans sa direction pour lui accorder de l’importance, je continuais à traiter mes dossiers en l’ignorant presque. Seules ses paroles me faisaient m’énerver inutilement à l’intérieur alors qu’en apparence, je ne montrais rien. Croyait-il que j’allais lui hurler dessus ? Non, il était si petit pour moi que je ne pouvais que passer au dessus. Indifférence totale en somme.

- Quoi qu'il en soit, cela est inutile de me trouver un autre professeur de sciences car j'ai un niveau bien trop élevé dans cette matière. Il aurait été plus préférable de me faire passer l'examen directement.

Levant les yeux enfin vers sa personne en levant un sourcil, j’arquais un sourire sur mes lèvres avant de laisser sortir dans un fin rire moqueur ce que ses paroles me faisaient. Trop intelligent, sûr de lui, imbécile profond, arrogant, Dieu. Le frère de Bonnie hein ? Je n’en doutais même plus un instant, plus con qu’eux, était-ce seulement possible ? Entre l’une qui ne fout que le bordel et l’autre qui se prend pour un roi, nous avons la pire famille à Undai.

Le jugeant du regard une dernière fois, je me détachais de ses billes rouges pour venir glisser les miennes sur mes dossiers. Autant ne pas gaspiller ma salive, cela serait plus qu’une perte de temps. Attrapant un dossier sur ma pile, ce fut celui de sa sœur -comme par hasard- qui arriva dans mes mains. Pauvre gosse, et dire que … et dire quoi ? Que ce n’était pas de leur faute si ils étaient ainsi ? Que c’était la vie la fautive et qu’ils n’étaient pas à battre mais à plaindre ? Laissez moi rire. La vie est une chienne, et alors ? J’ai vu les pires choses qu’un humain pouvait subir, j’ai été le jouet, l’objet d’un homme et quoi ? Devais-je quémander la pitié de qui que ce soit pour me sentir mieux ? Non. L’homme devant moi était un déchet, rien de plus.

- Je ne compte pas te donner mon autorisation, d’autant plus que te retenir ici n’est que nuisible à ma personne. Si monsieur a tant de choses à faire, pars.

Genre quoi ? Il croyait que j’allais le retenir peut être ? Non. J’ai mieux à faire également que gaspiller ma bave pour sa personne, Bonnie était plus intéressante à cet instant précis. Il ne fallait que regarder ce que j’allais faire à sa pauvre petite chose. Trois retenues, une restriction de matérialisation et peut être, que je lui demanderai d’écrire une lettre d’excuse ! Haha. Blague à part, son dossier était déjà plus divertissant que son frère. Bon, bon, bon … pourquoi se ramassait-elle encore une retenue en ma charmante compagnie … détérioration du matériel ? Ha … Taper sur prof … Haha, depuis quand les enseignants sont devenus du matériel scolaire ? Dieu. Cette école est détraquée. Hum.

Levant les yeux une fois de plus avec lassitude, Lucas n’avait toujours pas daigné partir … Il voulait que je lui fasse la bise pour qu’il s’en aille peut être ? Dieu. Devrais-je lui dire quelque chose ? Non. Le regarder ? Je le faisais déjà. Faire autre chose ? Oui, quand il sera parti. Hum. Conneries.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Lucas Sâto

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : Bah... Undai Gakuen ._.

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Bloody † Wings
★ Age : 19 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?    Sam 4 Mai - 22:26

- Je ne compte pas te donner mon autorisation, d’autant plus que te retenir ici n’est que nuisible à ma personne. Si monsieur a tant de choses à faire, pars.

Aha. Elle est marrante celle-la. Ca se voit pas que je suis mort de rire face à sa réponse si chère à mon coeur ? LOL. Je m'en fous en fait. Quoi que... attends... nan je m'en fous pas ! Je veux mon autorisation merde ! Ce cours m'emmerde... je vais pas me forcer à y aller ! Soit. Si c'est comme ça... je ne la lâcherais pas. Pas tant que je n'ai pas eu mon autorisation. Quoi ? Vous me croyez pas capable ? Bande de petits vermisseaux. Que pensez-vous de ma personne ? Que je vais partir comme si de rien n'était et me dire que j'ai quand même cours de science ? Vous pouvez tous crever. Bref.
Elle leva les yeux de nouveau vers moi, je soutenais son regard. Je n'avais pas peur d'une chose comme elle. Une chose inutile. Sans émotion. Emmerdante. Comme une poussière dans l'oeil. Je sentis ma colère monté, je n'étais pas toujours de sang froid, il faut bien que dieu se défoule un peu de temps en temps ! Matérialisant à toute vitesse un beau petit couteau bien tranchant que je jetais devant elle, il se planta sur un coin de la table aussi vite qu'il apparut, je manifestais mon mécontentement, fronçant les sourcils.

- Vous vous foutez de moi là ?! Je ne partirais pas tant que vous ne m'aurez pas donné cette foutue autorisation pour passer cet examen !

Je suis on ne peut plus sérieux. Je ne compte pas partir sans mon autorisation. Au diable (Ha.Ha.) mes projets ! Je ne la lâcherais pas comme ça. Quand je veux quelque chose, je l'ai. Par n'importe quel moyen. Je suis prêt à tout casser sur mon passage pour l'obtenir. Il faut pas me chercher. En plus j'ai pas forcément envie de m'occuper de ces jouets qui me sont tellement inutiles. Mais bon, parfois quand on a pas le choix, c'est ainsi. Undai est un univers cruel, en effet, ici on retrouve les pires crapules et autres phénomènes et erreurs de la nature, quoi que le monde en contient encore plus. Nous sommes ici pour combattre. Pour tuer. Pour vivre. Parfois pour nous venger. La nature humaine est parfois des plus illogiques mais que voulez vous... C'est comme ça. Prenez exemple sur les femmes qui se plaignent des hypocrites alors qu'elles le sont elles-même. N'est-ce pas débile ? Je le confirme. L'humain est souvent bête, il commet des choses ignobles et parfois... il part dans la folie, dans la dépression, le sexe, l'alcool, le suicide, le meurtre... "Notre monde n'est plus ce qu'il était avant." disent les gens, mais depuis toujours, on a toujours retrouvé des hommes qui étaient capables de tuer leur semblable à cause de la colère et de la folie tellement meurtrière. Jamais je ne pourrais me rabaisser à leur niveau. Mais que dis-je ? Il y a bien certaines choses auxquelles je me laisse bien aller. Mais je ne serais jamais aussi bas que ces stupides humains. Je suis bien plus haut qu'eux. Je n'ai pas besoin de paraître pour me faire apprécier de quicqonque, je peux vivre comme je le veux, sans personne. Je suis Lucas. Je n'ai pas besoin forcément de toutou à mes pieds pour me ramener le journal. Je peux vivre seul au fond d'une grotte et alors ? S'il faut tuer je le ferais. Je n'ai pas peur. Pas du tout. Le noir et le silence ne m'effraie pas. Bien que le sang non plus. Au contraire. J'aime voir ce liquide rougeâtre apparaître sur mes mains, le voir couler. C'est presque jouissif. Tel est ma nature de dieu destructeur.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?    Lun 6 Mai - 21:59

Ce mec … était pire qu’Hibari. Non, quand même pas, on ne peut pas être pire qu’un imbécile se prenant pour Dieu, bien que celui-ci était également doué dans son genre. Entre monsieur je suis roi et l’autre là … Lucas qui me tapait sur les nerf, je ne savais plus où donner de la tête. C’était juste horrible, même sa présence m’insupportait, rien que respirer le même air que ce mâle sorti du premier fossé … J’allais le buter. Fermant les yeux en inspirant profondément, je pris une gorgée de mon thé devenu tiède depuis le temps, laissant le liquide rougeâtre couler dans ma gorge, je me relaxais.

- Vous vous foutez de moi là ?! Je ne partirais pas tant que vous ne m'aurez pas donné cette foutue autorisation pour passer cet examen !

Ou pas. Et ce ou pas se forgea quand cet espèce d’animal sorti de je ne sais où contrariait mon repos et le silence instauré. Rivant mes pupilles devenues vitreuses dans sa direction, je soupirais de lassitude à son égard. N’y avait-il donc personne pour me débarrasser de ça ?! A dire, même ce morveux de Rei me conviendrait, oui, moi, Yume, préférait passer mon temps avec cette chose que me retrouver devant cette tête blanche. Oui, faire du baby-sitting ! Haha. La bonne blague, j’allais le tuer. Me levant de ma chaise avec grâce -parce que oui, toute présidente se lève avec grâce et non pas comme des grosses bourrines-, je me dirigeais vers ma fenêtre en faisant abstraction de la tache immaculée présente dans la pièce. Regardant un instant par la fenêtre, je fermais les yeux en me retournant pour les rouvrir sur un invité fort peu désiré.

- Pauvre con.

Croisant les bras en disant cela dans un murmure, je matérialisais ma robe de combat sans daigner bouger de ma place. Le regardant avec insistance pour bien lui faire comprendre qui j’étais, je n’attendis nulle parole de sa personne. Croyez-vous que j’attendais à ce qu’il se mette à quatre pattes et qu’il me vénère peut être ?! Foutage de gueule, ce gosse n’est même pas assez bon pour que je l’utilise comme paillasson. Et dire qu’il était en terminale … quel désastre. Qu’il devienne un jour un membre de l’élite ? Encore prendre la fille qui passe sa vie dans la bibliothèque là … celle qui ne parle pas mais qui tue une fois sa robe activée … voyez-vous de qui je parle ? La fille avec des lunettes qui est toute jolie sans, et pire que Ugly Betty avec. Ren … Ren quelque chose. Cette fille à qui j’ai proposé de rejoindre le conseil mais dont la seule réponse fut un cri de terreur suivi d’une fontaine de larmes sortant par ses orbites tétanisées. Aurais-je dû y aller seule à la place de prendre Ayame avec moi ce jour là ? Bref. C’est du passé. Matérialisant mon épée, je plantais celle-ci juste devant l’homme avant de lui dire avec toute la froideur que le Dieu de la froideur m’eut accordé ;

- Tu ne l’auras pas, quoi que tu fasses. Tu iras voir l’autre folle, si elle est d’accord, j’accepterai, mais pas avant. Sur ce, tu m’agaces, en espérant ne jamais te revoir.

Faisant demi-tour en retrouvant mon uniforme, je sortis du conseil sans plus attendre, faisant déjà les milles pas en direction du dortoir, je me décidais de retourner dans ma chambre, lieu dans lequel je ne voulais plus que repos. Traversant le hall de l’infrastructure servant de repos aux étudiants de cet institut de fous, je traçais mon chemin premièrement vers le restaurant, décidant qu’il serait judicieux de manger avant de dormir. Me servant avant de me poser à une table isolée, je laissais mes traits se perdre dans la colère en voyant que « ma solitude » avait tout l’air sauf d’être « seule ». Mais il veut la mort, c’est ça ?!

- Comprends-tu le japonais ? Dégage d’ici.

Haha, je suis un ange avec quiconque !

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Bonnie deux ou alors un nouveau Bonnien ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche Technique de Danaël Ashlott [Ange ou démon ? Pourquoi pas les deux]
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» Episode 5: Bonnie and Clyde.
» le nouveau gouvernement
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Bureau de la direction :: Conseil des étudiants-