AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki   Ven 11 Juil - 20:07

Je ne m’y attendais pas. Je crois que personne ne s’y attendait à dire vrai, nous étions tous là, assis dans le conseil devant la fiche qui obnubilait notre esprit. Sérieusement… C’était vraiment du n’importe quoi.

- Attendez, elle n’est pas prête !

Je n’aurais pas pu dire mieux sous la protestation de Mei qui tenait avec ferveur la déclaration de passage en rang. J’avais beau essayer de relativiser les choses, je n’en restais pas moins abasourdie. Qui avait été assez con pour croire que cette gamine était prête pour passer en première ? Elle était du genre à s’évanouir à la première goutte de sang, perdre son sang-froid en se pissant dessus dès les premiers coups. Non, Hikari n’était pas prête, mais je ne pouvais protester devant le choix. Il avait déjà été fait, et qu’importe les raisons valables à celui-ci, j’étais du même avis que Mei.

- Yume-San, tu ne peux pas les laisser faire, ils n’y arriveront pas.

C’était vrai, surtout en sachant que son adversaire était son jumeau. Kiseki était un peu plus fort qu’elle, si pas énormément à dire vrai. Je l’ai déjà vu à l’œuvre sous les ordres d’Ayame et il ne ratait que très rarement ses missions, allant jusqu’à se déchiqueter lui-même tant qu’il pouvait prendre la vie de sa victime. Ce gosse était terrifiant, il avait beau être le con infini d’Undai, une part de noirceur se cachait au fond de ses tripes.

Soupirant pour me redonner un semblant de contenance, je me figeais lorsque la présence de Miri se fit sentir dans mon dos. Que ses mains ne se posent sur mes épaules et que sa voix douce et calme retentisse dans la salle du conseil.

- La décision a déjà été prise et celle-ci ne peut être changée, ils combattront d’ici deux jours.

Un combat dans lequel je serai le juge bien entendu. Autant Mei que ma personne n’avions le choix face aux dires de Miri et je savais pertinemment que la princesse blanche d’Undai n’était assez folle pour essayer de faire valoir son avis via des poings avec l’ancienne directrice de Gokusha.

Une fois la tension descendue d’un cran, j’avais quitté le conseil pour aller glaner des informations concernant ce choix chez Ayame. Femme que je trouvais dans son bureau, semblant travailler -aussi rare soit-il- sur la paperasse Undai’enne. Contournant son bureau en la saluant, je m’arrêtais à quelque pas d’elle pour lui demander de but en blanc si la décision venait d’elle. En vue de son air étonné, je fus limite choquée qu’elle non plus n’était au courant du combat qui allait survenir d’ici peu…

- Je n’étais guère au courant de cela. Akiha-Chan le sait-elle ?

Évidemment, elle ne s’inquiétait pas pour sa fille qui risquait de se faire tuer par son fils, mais plutôt par la réaction de sa femme lorsqu’elle apprendra que ses gosses allaient s’entre-tuer d’ici peu. Répondant négativement -du moins, je ne savais pas si elle savait-, je restais mitigée quant au peu d’information que la directrice me donna. Disant qu’en dehors de ma personne jugeant ceux qui étaient apte à combattre, il arrivait que les statistiques fassent mon travail en obligeant des élèves à avancer dans Undai à cause de leurs notes ou encore, de leurs entraînements respectifs.

J’avais beau m’inquiéter pour la petite tête verte, mais en même temps si elle n’avait été aussi sensible, elle aurait été un atout considérable pour Undai. Elle a été l’élève de Kaïla, elle est toujours celle de Mei et en plus de cela, sa maîtrise du verre est assez impressionnante… Kiseki quant à lui a déjà dévoilé ses facultés spéciales, le promouvant sans doute à un avenir au sein de l’élite d’Undai… En tout cas, sans compter qu’ensemble, ils forment un duo mortel.

Songeuse, je ne lançais qu’une tirade à Ayame avant de quitter son bureau sous un « Ne lui ordonne pas de la tuer » sans plus de ménagement. Fermant la porte dans mon dos, je restais un instant immobile, tout cela… Comment allait-ce se passer ?

C’est justement deux jours plus tard, à savoir aujourd’hui que j’aurai mes réponses quant au combat qui allait se produire en matinée. Me préparant de bon matin à cet effet, j’avais passé la nuit à Undai afin d’être à l’heure à l’Arène. Une douche rapide s’en suivit d’un habillage rapide et me voilà, pain ne main à marcher en direction de la scène de combat.

- Yume-San, puis-je te parler un instant ? ~

Reconnaissant la voix de Mei -en sachant qu’elle passe ses journées en ma compagnie pour me parler de sa relation avec Hikari-, je me retournais, nourriture en bouche, attendant qu’elle me parle justement. « Allons dans un endroit plus calme, veux-tu ? ~ » Acceptant sans plus attendre, c’est non loin de l’entrée que nous-nous sommes arrêtées avant que la voix mélodieuse de la terminale ne vienne me demander l’impossible.

- Je désire que ce combat finisse sur un ex aequo, il est inutile que l’Arène soit recouverte par leur sang…

Elle avait beau me dire ça, je ne pouvais pas acquiescer à sa demande. Les passages en rang étaient formels… Refusant malgré son air dépité, je me forçais de la laisser en plan pour rejoindre l’Arène. Même si l’envie n’y était pas, il était de mon devoir d’agir ainsi.

Soupirant en rentrant, je laissais ma robe de combat se dessiner sur mon corps, ma Sword apparaissant d’elle-même dans ma paume alors qu’une fine flammèche bleutée vacillait à mon œil gauche. Montant sur l’une des colonnes, je fis en sorte que celle-ci prenne plus de hauteur afin que j’aie une vue complète sur les gradins ainsi que l’échiquier…

Déviant la tête vers l’entrée lorsque je vis Hikari arriver, nos regards se croisèrent alors que sa robe de combat s’activa et que son frère arriva dans son dos, accompagné d’Ayame… Elle lui dit quelque chose et s’en alla rejoindre Akiha dans les gradins. Non… Elle n’aurait pas fait ça n’est-ce pas ? Fronçant les sourcils en lui demandant du regard ce qu’il se passait, je n’eus droit qu’à un sourire moqueur comme réponse avant que je ne m’en détourne.

Prenant une grande inspiration, je zieutais tour à tour sur les gamins Ketsuki avant que mon attention s’attarde sur le sol se recouvrant d’eau… Attends, c’est une blague ? Me relevant de ma place en entrouvrant les lèvres, je restais interdite devant la scène, l’arène entière devint une flaque énorme, recouvrant les chevilles des jumeaux alors qu’à certains endroits, on pouvait entrevoir des profondeurs… Qui, qui était assez con pour agir comme ça alors que ces gamins ne savaient même pas matérialiser correctement leurs armes ?!

- Cela sera bien plus divertissant ainsi ~

Entendant un fin gloussement dans mon dos, je me tétanisais devant les yeux orangés d’une puissance mortelle. Déglutissant difficilement, je levais la main malgré moi avant de sectionner l’air de celle-ci, signe du début du combat…
Lequel des deux, mourra aujourd’hui ? Tranché ou noyé.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Hikari Ketsuki

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Undai

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 bocaux
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki   Dim 13 Juil - 18:28

Moi-même, je n’arrivais à le concevoir. C’était il y a quelques jours d’ici que la nouvelle m’était parvenue comme un coup de massue, appelée dans le bureau de Dead Master-Sama, j’étais tremblante jusqu’à arriver au abord de la porte massive. Mais je n’étais pas seule, Kiseki aussi avait l’air de s’être fait appeler puisqu’il était là, la main décisive sur la poigné de la porte, sa respiration haletante, ne sachant si il devait toquer ou entrer.

Pour une fois, ce fut moi qui fis le premier pas, enlaçant la main de mon jumeau avant de taper à ce bois qui nous séparait de notre génitrice. Un simple « Toc, toc » et une voix mielleuse nous invita à rentrer dans une pénombre à peine dissimulée. Seul un filet de lumière à travers les tentures nous rappelait que nous étions toujours le jour.

« Vous combattrez mes chéris ~ Huhu ~ »

Je n’ai pas compris… Pourquoi devrait-on nous battre ? La suite arriva bien trop vite pour que mon cerveau comprenne les informations données en boucles. Le passage en rang, avait-elle justifié… Le passage en rang. Contre Kiseki ? Non, c’était absurde, je n’étais pas prête, pas du tout !

Et pourtant, j’étais là, le matin du jour décisif, tournant dans mon lit ne sachant comment la suite de la journée allait se passer. Incapable de continuer à dormir, je m’étais levée pour rejoindre ma salle de bains, espérant vainement que l’eau froide me remette les idées en place. Etait-ce parce que j’avais réussi mes examens avec brio, qu’ils ont décidés de me faire passer maintenant ? Kiseki aussi, contrairement à toute attente avait fini avec des notes frôlant l’hystérie en sachant le cancre qu’il était. Mention très bien… Et dire que j’en ai été fière.

C’est lorsque de douces mains se sont aventurées sur mon corps que j’ai sursauté, revenant bien trop brusquement à la réalité. « M…Mei-Sama… Que… » Que faisait-elle, aurait voulu être ma question, mais jamais je ne sus la finir car elle apposa ses paumes, là, où elle était la seule à qui je permettais l’accès à cet endroit intime.

« Je ne fais que t’aimer, Hikari-Chan. »

Son amour me rendait plus forte, ses mains me donnaient du courage, son sourire me laissait croire que je réussirai aujourd’hui. Je me suis laissée faire, gémissant bien trop fort à mon goût sous ses baisers chauds, attristée lorsque son corps se dégageait du mien. Elle était mon étoile, ma raison d’exister et de gagner.

Mais c’est une fois de plus seule, que je me retrouvais hésitante à sortir de ma chambre. Mei-Sama m’avait abandonnée sous une excuse à laquelle je ne donnais crédit. Elle ne savait mentir… C’était une faculté que je pouvais lire aisément sur ses traits.

- Personne… ne m’attendra.

Prenant une grande inspiration, je me lançais vers ma fin. Pouvais-je croire qu’elle allait être douce et délicate ? Un doux rêve ne seyant définitivement pas à ma personne.

Mes pas se poursuivirent jusqu’à l’Arène, là où je trouvais Kiseki accompagné de Dead Master-Sama, suivie de près par Akiha-Okasama… Elles étaient là pour voir notre mort prochaine ? J’en aurais ri si je n’avais été aussi stressée. Saluant le groupe d’un simple signe de politesse, je rentrais avant eux dans cette étendue précaire.

Nous n’attendîmes longtemps pour voir que le combat allait se corser davantage lorsque de l’eau recouvrit l’échiquier… Préféraient-ils me voir noyée plutôt que tuée par mon frère ? Décidément, je n’aimais pas ça.

Alors que le combat commençait, je restais en retrait, calmant ma personne avant de me lancer dans une lutte inutile. Les yeux clos, la foule acclamant du sang… Il était temps.

C’est d’une simple rotation que je m’avançais vers mon jumeau, mes pas claquant dans l’eau à pas de course alors que mon bras se brandissait déjà pour s’éclater sur le visage de Kiseki. Je ne voulais m’éterniser, lui combattait pour le regard d’Ayame-Sama, moi pour ma survie.

- Fi… Finissons-en rapidement, Kiseki.

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiseki Ketsuki

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Là où personne ne s'attend à me voir, super !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 selon vos critères
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki   Dim 13 Juil - 19:07

La nuit battait son plein, les ombres dansaient au gré de nos super mouvements, et puis, quand tout devint plus bestial, plus super intéressant, le monde s'arrêta. « Mais p'tin, t'es pas concentré Kiseki ! » Un soupir traversa mes lèvres, et contrairement à ma super habitude, je n'arrivais pas à sourire. C'était comme-ci toute la joie m'avait désertée, remplacée par une expression de vide. « Désolé. » fut ma seule réponse, avant que le mec quitte ma chambre en prétendant revenir demain. Demain... Je n'étais super pas prêt ! Si, je l'étais, j'avais fait tout pour que ma puissance devienne plus importante et tout... Mais je ne voulais le montrer à Hikari. Pas en la tapant...

- Et mec, tu veux qu'en en parle ?

Me redressant sur mon lit en poussant un super cri de frayeur, je ne m'attendais pas le voir débarquer dans ma chambre en super pleine nuit. N'avait-il pas dit qu'il serait occupé pendant la semaine à venir avec sa bande de gars super sympas ? On dirait que non, vu qu'il était là, tout sourire, tout à moitié à poil, sautant dans mon lit comme s'il s'agissait du super sien. Protestant de vive voix, conscient que des surveillants plutôt antipathiques risqueraient de débarquer également pour cause du super bruit à minuit, je me tus, immobilisé par une masse musclée. Chamaillerie sur chamaillerie, j'ai fini par me retrouver dans ses bras, de nouveau peu enclin à afficher un de mes super sourires tout beau, tout Ketsuki.

- Tu vas gérer chéri ~

Oui... Non. Si c'était contre quelqu'un d'autre, je serais tout super excité à me battre, à prouver à maman super Ayame que j'étais le meilleur fils qu'elle n'aurait jamais. Et même, la meilleure fille si elle voudrait. Quoi que... Pour super cela, elle avait déjà trois filles. Il est parfois difficile d'être le seul homme de la famille. Mais j’exerçais ce rôle avec perfection, sauf que... Comment je dois être le super grand-frère qui protège ses sœurs, si je devais me battre contre l'une d'elles ?! La super plus importante. Ma super jumelle. Je n'aimais pas ce plan, du tout. Ca me terrifiait super au point que j'ai fait tout pour éviter super Hikari après que maman super Ayame nous ai annoncé cette super mauvaise nouvelle. Mais demain... Précisément dans quelques heures à peine, je ne pourrais plus fuir.

- Comment super faire ? Je ne veux super pas lui faire du mal !

Il était bien le seul à qui je disais ouvertement ce que je super ressentais. A mon « éternel Première » comme on l'appelait. Dans le silence tombé, j'attendais sa réponse, avec espoir, mais seule sa respiration lente me répondit. Il dormait déjà, me laissant avec mes super questions sans solutions. J'ai passé le reste de la nuit à réfléchir, jusqu'à ce que le super sommeil me kidnappe.

--

- Ki-se-ki ! C'est ton grand jour ! Dans peu tu seras Première comme moi et on va se faire de ces trips !

J'aurais pu être super excité par cette nouvelle, mais n'ayant trouvé de solution pendant mon sommeil, j'étais angoissé de sortir de ma chambre, au point de n'enfiler aucune de mes super sucrerie au petit déjeuner. Tapant -sans vraiment y mettre de la conviction- dans la paume tendue de mon super meilleur ami, je me fis traîner en dehors des dortoirs, direction l'Arène. Et sur le chemin, je rencontrais plein de mes super portes, ceux qui m'encourageaient, ne sachant à quel point c'était super difficile pour moi. Mais je devais jouer le rôle du super gars populaire qui souriait super tout le temps. Alors je l'ai fait, jusqu'à tomber sur mes super mamans. Et là... Je voulus pleurer dans les bras de maman super Akiha, mais je n'ai pas osé le faire sous le regard de-la-mort-qui-tue de maman Ayame, alors je me tus, abordant un air dépité. Et quand je l'ai vu au loin, je devins tout super blanc comme un nordique. Hikari...

La suite se passa rapidement. Nous rentrions dans l'Arène, sans se dire un mot. Juste maman Ayame qui m'a fait trop peur en disant quelque chose de super pas correct, avant de se raviser. Ma super jumelle se positionna en face de ma super personne, et puis... je l'ai regardé, essayant de desceller ce qu'elle pensait vraiment. Ce n'était super pas simple, surtout quand je me surpris à pailler d'horreur en voyant de l'eau apparaître sous nos pieds. C'était écrit dans le règlement des combats ça ?! Super je ne pensais pas... Levant le regard vers super Yume-Onee-Chan, j'ai pas capté directement quand elle baissa sa main pour... Début.

Et fin. En moins de quelques secondes, je me retrouvais au sol, valsant après le super uppercut de ma jumelle. Je l'ai pas dit, mais Hikari tapait super fort, surtout quand elle était énervée ! L'était-elle ? « Fi… Finissons-en rapidement, Kiseki ». Non mais là, j'ai trop mal ! Je... En fait super non, je ne ressentais rien, c'est juste que j’imagine avoir mal en sentant -avec ma main- le creux dans ma super joue. Ouaip', c'est pas une super légende, nous, les jumeaux Ketsuki, ne ressentions rien dans l'Arène, parce que nous n'étions faits en chair et en os. Mais cela ne me dérangea pas pour me relever, et me mettre à pleurer, choqué de la super violence de ma jumelle.

- T'es trop super méchante Hikari !

Tournant le regard vers mes supers mamans, je fus triste de voir maman Akiha aussi blanche qu'un linge, tandis que maman super Ayame... Je ne pouvais la décevoir. Et je l'ai compris dans son super regard flippant. Me redressant, trempé de la tête aux pieds, je laissais l'eau s'égoutter de mon corps, et réparais ma super joue avant de plonger mon regard dans celui de ma jumelle, si similaire au mien. Hikari... Je suis super désolé. Plus vite ce combat sera terminé, plus vite nous pourrons de nouveau nous aimer comme il se doit. Je suis tellement super désolé... Les larmes aux yeux, je sortis de mes poches des billes, qui grossirent jusqu'à avoir la taille de ma tête, chacune, et flotter autour de mon corps avant de plonger sur Hikari quand j'écartais les mains à cet effet. Vingt billes énormes et explosives, que j'essayais de diriger tant bien que mal vers ma super jumelle. Pas besoin de technique, il fallait juste terminer ce combat super horrible.

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikari Ketsuki

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Undai

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 bocaux
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki   Dim 13 Juil - 19:24

Taper, lever le poing, l’abattre sur quelqu’un, le regarder tomber quelques mètres plus loin telle une masse alors que mon corps, était toujours en mouvement d’impact. Je n’ai jamais été douée pour combattre, même si Kaïla-Senpai m’avait appris à m’endurcir, je restais contre les violences gratuites.

Et lorsqu’il se releva, je me sentais d’autant plus mal. Sa joue était éclatée, ses jambes tremblantes, son corps ruisselant d’une eau que je pouvais deviner glaciale.

- T'es trop super méchante Hikari !

Ses pleures me fendaient en deux, mais je ne pouvais que rester là, à une bonne distance de sa personne, impuissante. Si je m’étais permise de m’avancer pour l’enlacer, je sais que Dead Master-Sama aurait lâché encore l’un de ses soupirs désapprobateurs. Déjà lorsque j’ai croisé son regard, rien de gaie ne s’y laisait, imaginez si je venais à border mon frère après l’avoir tapé, cela n’aurait aucun sens.

Et Kiseki le comprit également. Séchant ses larmes, il se concentra pour m’attaquer à son tour. Une vingtaine de billes grossissaient autour de lui avant qu’elles ne soient projetées dans ma direction. Cette attaque, je la connaissais par cœur, dès qu’elles seront à bonnes hauteur, je devrais les contenir pour qu’elles n’explosent pas sous un arrêt brusque, et pouvoir les rediriger en utilisant mon pouvoir contre celui de Kiseki.

C’est ce que je fis, n’arrêtant guère leurs courses folles, je les laissais me contourner pour mieux les relancer en sens inverse. Lui laisser le temps de les arrêter ? Non, je n’étais décidée à le faire. Je combattais… Pour elle aussi. Je me suis permise une seconde de la regarder pour me redonner du courage, une deuxième seconde pour lui sourire timidement et une troisième pour dématérialiser quelques billes de Kiseki qui fonçaient toujours sur lui pour en fabriquer mon marteau de verre. Au cœur du combat ? J’étais parmi ces boules translucides, au milieu d’une explosion que je n’allais subir pour mieux abattre mon arme au même moment que les détonations se firent entendre.

En échapper, non, mais contre-attaquer, oui.

- Combat pour lui monter ta force Kiseki !

Je m’étonnais de venir l’encourager… Finalement, si je pouvais mourir pour qu’il soit reconnu à sa juste valeur, je le ferai. Battant mon arme dans tous les sens, un amas de poussières dérangeait la vue des spectateurs. Profitant de cet instant là pour déposer ma main sur la joue de Kiseki dans un geste tendre avant de lui dire, dans un murmure « Je t’interdis de perdre… » Qui s’en suivi par des pas de recul de ma part, sachant que d’ici peu… Il s’activera vraiment.

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiseki Ketsuki

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Là où personne ne s'attend à me voir, super !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 selon vos critères
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki   Dim 13 Juil - 19:55

Une super explosion pour une super fin. Ce serait sympa ouais, dans un sens. Je ne voulais pas que super Hikari perde non plus, mais je ne pouvais pas perdre pour autant. Promis, si je trouve celui qui a super décidé de nous faire combattre l'un contre l'autre, je le tuerai de mes propres super mains. C'était une promesse, je le répète ! Mais en attendant, je devais me battre contre super Hikari, montrer de quoi j'étais capable pour que maman Ayame me regarde un jour, comme maman Akiha le faisait si bien. Après tout, on disait que si nous voulons être super aimés par nos parents, nous devions les rendre fiers. Et comme j'étais l'homme de notre super maison, c'était normal que je donne des raisons de fierté à mes super mères.

Alors, j'ai matérialisé. J'ai lancé, et je suis devenu le spectateur du carnage. Mais au fond, je savais que ma super jumelle n'était aussi faible, même si elle s'évanouissait en voyant du sang, même si elle avait peur des choses qui me faisaient super rire, elle était forte. A sa super manière. Et la voir prendre possession de mes billes, le prouvait. C'était super fou... Nous n'étions fait pour nous combattre, nous étions fait pour le faire la main dans la main. C'était la super réalité que je captais.

Même quand mes billes -devenues les siennes- foncèrent dans ma direction. Ce n’était pas difficile à comprendre, si je n'évitais pas, j'allais me faire exploser comme de la chair à canon ! Super résolu à sécher les dernières larmes de tristesse qui coulèrent sur mes super joues, j'évitais l'une des billes, pour mieux me faire pousser par l'explosion d'une autre et finir par me retrouver devant super Hikari, prête à abattre sa super arme sur ma tête.

- Combat pour lui monter ta force Kiseki ! 

Je sais ça Hikari ! Mais... Comment je peux te blesser, moi qui eus promis de te protéger de tout danger, le premier jour que je t'aie vue ! J'étais un peu super en colère qu'elle dise cela, même si je n'avais le temps de rétorquer, pleurer ou autre, devant à tout prix me protéger. Levant le bras pour attraper le plat de son marteau avant qu'il ne s'abatte sur moi, j'essayais de puiser dans la matérialisation de cette arme pour qu'elle aie moins d'impact au toucher. Même à ça, Hikari a toujours été super meilleure. Concentrant mes forces dans le maintient de son arme, j'écarquillais les yeux quand sa super main vint se poser sur ma joue... A cela, je ne m'attendais super pas. Moi qui croyais qu'elle allait me tabasser sans pitié comme elle le faisait si super bien quand elle était en colère contre moi.

- Je t’interdis de perdre…

Hai... Je ne sais pas comment cela s'est fait, mais je pouvais jurer que j'ai senti la chaleur de sa main ! Et non, je ne devenais pas fou ! N'ayant super le temps de répondre quoi que ce soit qu'elle était déjà loin de moi, j'eus juste le temps d'ouvrir la bouche avant qu'un « Boum » monstre ne détonne autour de moi. Pas perde... Super compris. Et pour éviter la super attaque de ma super jumelle, j'ai pas eu le choix que de l'utiliser. Cette super faculté qu'Izaya trouvait super géniale, mais qui -selon les entraînements- m'épuisait super vite. Et c'est comme ça, que je ne bougeais pas au milieu de l'explosion, me bouchant juste les oreilles au cas où, tandis que des geysers d'eau se dessinaient tout autour. Les attaques passaient à travers moi. Voilà qui était super génial hein.

- Quoi qu'il arrive, t'es ma super sœur !

Apposant sur mon visage un sourire d'une oreille à l'autre, je lui fis signe de vainqueur avant de sauter un peu plus loin des décombres de l'explosion et... Tomber. Mais genre vraiment super trop. Effrayé de sentir du vide sous mes pieds, et puis de me voir immerger dans de l'eau, je gobais la flotte à pleine bouche sous la surprise. C'était quoi ce bazar ?! Me débattant dans le cratère, je réussis d'en sortir entier et... Et rien du tout, je l'ai mentionné plus tôt, je ne sentais rien. Mais je voyais. Des habits blancs mouillés, ça donnait un effet super sex ! Concentration. J'étais en super plein combat, et pas contre n'importe qui ! Crachant le surplus d'eau dans mes poumons, j'eus du mal à trouver Hikari dans le tas, embrouillé par la pré-noyade. Et quand je la trouvais enfin, j'optais par lui foncer dessus, entravé par l'eau, une bille de la taille de ma main poussée par cette dernière, prête à rentrer en collision avec ma super sœur. Pourquoi avais-je une soudaine envie de m'évanouir ? J'en savais rien. Mais pris dans l'adrénaline du combat, je n'avais du super temps à penser à cela.

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hikari Ketsuki

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Undai

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 bocaux
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki   Dim 13 Juil - 20:18

Son pouvoir était le mien, le mien était le sien. Nous sommes deux êtres ne devant former qu’un. Nous ne sommes pas faits pour nous battre l’un contre l’autre, mais plutôt l’un avec l’autre.

C’était une réalité inévitable qui n’allait pas avec ce combat. Comment deux personnes égales, ne sachant vivre l’une sans l’autre pouvaient se combattre ? Ca n’avait pas de sens, et qu’importe nos attaques respectives, aucun de nous ne pouvait vraiment gagner ce duel.

Mes attaques les plus puissantes pouvaient être repoussées par sa personne aussi facilement que les siennes se dirigeant vers moi. Que ce soit ses billes, mon marteau, nous les détruisions d’un battement de cils. C’était ainsi que nous étions faits, c’était de cette manière là que nos vies se reliaient. Nous n’aimions pas la même chose, mais nous étions identiques. Nous n’avions pas les mêmes valeurs, mais nos corps battaient à l’unisson. Nous nous trouvions magnifiques… Uniquement lorsque nous étions à deux.

- Quoi qu'il arrive, t'es ma super sœur !

Nous ne sommes qu’un. Mon cœur manqua un battement lorsque son corps s’effondra, perdant de vue sa silhouette qui venait de se faire aspirer par le sol. Déglutissant difficilement, j’étais restée figé sur place, ne sachant où il avait disparu. Kiseki pouvait passer à travers les matières, comme ce qu’il avait fait pour éviter les bombes, mais jamais je n’aurais cru qu’il disparaisse aussi facilement. Mon regard parcourrait l’endroit où de fins jet d’eau se formaient… Il n’était pas passé à travers, il était tombé dans un cratère.

Rassurée de le voir s’en sortir, je haletais sous sa propre respiration. Il… souffrait ? Non, il ne le sentait pas, mais je le voyais assez pour que je reste figée sur ce fait alors que lui, profita de mon moment d’inattention pour arriver à ma hauteur et insérer dans mon corps vide… Une arme à retardement. Entrouvrant les lèvres en sentant la chose en moi, je n’eus le temps de faire grand chose qu’elle explosa, formant un énorme trou au niveau de mon abdomen… Vide.

Un creux, sans aucune matière, sans aucune douleur. Si je pouvais arrêter d’être choquée à chaque fois qu’une partie de mon corps se fissurait, je serais sans doute l’une des plus fortes Undai’enne. Mais là n’était le cas.

Marchant à reculons, je lâchais par mégarde mon arme, celle-ci se dématérialisant dès qu’elle touchait le sol. Fuir. C’était la meilleure chose à faire, là, dans ma position, j’étais trop à découvert et je savais que Kiseki n’allait pas attendre éternellement pour venir m’attaquer.

Réagissant au quart de tour, je matérialisais -avec mon propre pouvoir- de fines lamelles en verres feuilletés. Bien plus résistant, bien plus performant. Montant sur l’une de mes créations pour ne pas finir comme Kiseki, de peur de me voir engouffrée par un puits d’eau, je tentais de trouver un certain équilibre avant de regarder ce que je pouvais utiliser comme arme… Il n’y avait rien… Rien d’assez… Puissant.

Et pourtant, c’était faux. Et lorsque mon reflet se fit voir dans l’eau, je compris que je pouvais tourner mon désavantage en avantage. Passant ma main dans l’eau, je laissais une fine lamelle de verre s’y former. Ne laissant Kiseki prévoir mon attaque, je fonçais sur lui, mon surf improvisé sur l’eau, me donnant l’élan nécessaire pour essayer de le taper.

Alors que je lançais déjà mon bras pour l’abattre dans ses côtes, je laissais ma précédente matérialisation jaillir et transpercer l’une des articulations au niveau du genou de mon jumeau. Sans bouger… Il ne sera plus combattre.

C’était une attaque que je venais d’expérimenter pour la première fois, et ma maîtrise n’était assez bonne pour que cela ne soit à double tranchant. Perdant rapidement contrôle de mon propre pouvoir, ma planche de verre disparut, me laissant tomber dans l’eau.

Le sol… n’était évidemment pas là pour me rattraper. Ce fut dans un trou d’eau que je finis, ma gorge se serrant sous le manque d’air imaginaire alors que le cratère causé par Kiseki dans mon corps précédemment, se remplissait de plus en plus, alourdissant mon corps pour me tirer vers le fond.

Mourir noyée, avais-je dit.

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiseki Ketsuki

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Là où personne ne s'attend à me voir, super !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 selon vos critères
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki   Dim 13 Juil - 20:54

C'était le seul moyen. Je le croyais sincèrement en passant à travers le corps de ma super jumelle, rendant ma bille aussi transparente que moi pour mieux la solidifier dans son corps, tandis que je trébuchais quelques pas plus loin, pour mieux me retourner et, hésiter. Mais genre, une super fraction de seconde qui s'acheva par une grimace de ma part, et une explosion. Je n'avais le droit d'hésiter, ce n'est pas comme ça que ce combat s'arrêterait. Alors j'ai regardé le trou qui s'est formé au niveau de son abdomen, là où j'ai laissé ma bille de verre exploser, je l'ai fixé perdre pieds sous le choc, que je ressentais également au fond de mon super cœur inexistant dans l'Arène. J'avais super mal pour elle, malgré que je savais que ce n'était que mon imagination. Après tout, nous ne ressentions la douleur, non ? Super ouais... Alors pourquoi je me sentais super si faible, passant la main sur mes yeux qui voyaient flous. C'était un des désavantages d'être insensible. Je n'arrivais super pas à gérer mon énergie, et quand je perdais le fil de mes attaques, je ne pouvais juger de ce qu'il me restait de mon super pouvoir. Hikari m'a super dit de faire attention à cela. Mais j'ai oublié.

Matérialisant une bille par une pour ne pas risquer de m'effondrer à bout, en ayant créé trop, je ne perdais pas ma super jumelle du regard, me demandant ce qu'elle faisait. Parce que je n'arrivais vraiment pas à desceller pourquoi elle avait besoin d'une planche -sorte de- pour combattre... Super si ! C'est pour ne pas super tomber dans un des cratères ! Regardant sous mes pieds où on voyait des profondeurs -plus sombre que le reste du sol- je notais les quelques trous, avant de devoir relever la tête parce que... Hikari sur sa planche de verre, fonçait super vite vers moi. Tellement vite que j'eus seulement le temps de placer mes mains en signe de défense avant qu'elle n'arrive à ma hauteur. Super prêt à riposter, je... je finis au sol, flottant dans l'eau la tête la première. Comment ? Je n'ai super pas compris pourquoi j'ai perdu l'équilibre. Me redressant tant bien que mal, finissant sur les fesses à regarder tel un ahuri ce qui s'est passé, je constatais que je n'avais plus de genou. Super Hikari m'a pris au dépourvu ! Choqué par cela, pataugeant dans les étendues de flaques, j'étais super étonné que ma sœur n'était là pour continuer à m'attaquer. Et pourquoi ? Parce que... Sous l'eau...

- Hikari... ?

Ne la voyant remonter de là où elle est super tombé, je me relevais en courant -façon de parler j'étais super HS- pour plonger mes mains dans le trou en question. Mais super rien à y faire, je n'arrivais à l'atteindre ! Super paniqué, je plongeais dedans, ouvris les yeux, mais n'arrivais à la retrouver ! C'était... Hikari ! Remontant à la surface par là où j'étais super venu, je me mis à crier à l'encontre de... je sais même super pas qui, pour qu'on arrête ça !

- Arrête ce combat ! Arrête le ! Hikari... Hikari !

Les larmes aux yeux, impuissant, je tapais l'eau de mes mains, hurlant qu'on enlève cette eau ! Elle... Elle allait se noyer si ca continuait comme ça ! Je ne voulais pas ! Mamans !

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki   Dim 13 Juil - 21:27

Contre toute attente, les deux protagonistes montraient des ressources que je n’aurais jamais imaginé. Kiseki matérialisait tant bien que mal des formes ovales pour les abattre sur sa sœur, Hikari évitait, renvoyait, se débrouillait mieux que je ne l’aurais cru. Me sentais-je fière de voir deux secondes se dépêtrer autant pour gagner ? Je l’aurais été si ce n’avaient été les enfants d’Akiha.

Mon regard se perdait longuement sur sa personne, analysant chacune de ses mimiques de peur alors que sa main broyait la cuisse d’Ayame pour mieux la soigner avant de la détruire sous une poussée de stress. Si le combat que j’avais sous les yeux n’était dénué de sens, je pourrais en dire de même pour les réactions de leurs mères respectives.

- Tu as faussé le jeu, Miri… Ils ne devaient passer aussi vite.

Je le savais, parce que j’étais celle qui commanditait les passages en rang à venir. « Quelle idée, je ne ferais jamais cela voyons ~ » Tellement perfide que je me demandais comment j’ai pu admirer cette femme à une époque. Ne répondant rien à sa tirade, c’est mon cellulaire que je matérialisais, sachant parfaitement qu’une autre personne sur le sol japonais, se demandait ce qu’il se passait ici.

Survolant les dizaines de messages manqués, je me décidais à l’appeler, attendant qu’elle réponde pour venir lui dire avec nonchalance un bonjour ne valant la peine. La réaction de la concernée se fit dans un cri aigu suivi d’un « Commente ! ». N’était-elle censée être en cours ?

Qu’importe, à chaque action des enfants, je les décrivais, annotant toutes leurs attaques ainsi que les ripostes, allant jusqu’à dire lequel des deux était à bout de souffle. Kiseki tomba, elle me demanda « Il est mort ?! » Était-elle vraiment anxieuse de la survie des gosses d’Akiha ? Je répondis négativement, le soulagement s’entendait à l’autre bout de l’appareil.

Bien qu’elle me demande de filmer, je refusais, acclamant que cela était contre le règlement d’Undai et après quelques protestations de sa part, elle accepta et me demanda de reprendre mon rôle de commentateur.

C’est lorsque Hikari montra ses plus grandes prouesses que je m’excitais moi-même au bout du fil, décrivant Ô comment elle venait de mettre à nu son frère pour mieux… disparaître. La tension était à son maximum alors que je me relevais moi-même lorsque la petite ne revint à la surface…

- Hikari... ?

Je n’étais pas la seule, toute l’Arène venait de marquer un haut-le-cœur alors que l’aînée des Ketsuki semblait toujours enfuie dans un siphon d’eau. M’approchant du rebord de mon pilier, je me penchais pour essayer de la trouver… Vainement, elle coulait. Kaïla à l’appareil hurlait pour que je lui dise ce qu’il se passais, mais je ne savais quoi dire, vraiment pas… La petite… mourrait ?

- Arrête ce combat ! Arrête le ! Hikari... Hikari !

Kiseki avait sauté dans le trou pour trouver Hikari, vainement… Elle n’était pas là. Bien trop profonde pour qu’il puisse la saisir. Alors que ses cris retentirent dans l’Arène, je restais immobile, n’étant toujours décidée à intervenir. Et contre toute attente, personne ne le fut car une plate-forme sortit du trou dans lequel Hikari s’était engouffrée, la soulevant de la noyade par sa force de matérialisation… Elle… avait modifié l’arène pour  se sauver.

Sans plus attendre, ce fut Mei qui accourut vers elle, glaçant toute l’eau sous ses pieds pour qu’elle puisse arriver rapidement à la hauteur de sa promise, l’enfermant dans une étreinte alors qu’Hikari tremblotait sous l’hypothermie qu’elle eut subie.

- Cela suffit Yume ! En tant que membre du conseil, je donne ma voix à cette enfant ! Moi, Mei Mashiro, déclare Hikari et Kiseki Ketsuki vainqueurs !

Elle… n’en avait le droit. « Que ceux qui sont pour ma décision, lèvent le bras ! » Mais elle était la princesse blanche d’Undai. Tous les gradins s’étaient levés, les bras tendus vers le ciel grisâtre de l’arène pour encourager la terminale dans sa décision. Tous allaient dans son sens, seul un bras, restait inerte… Ayame.

Les regards se perdirent rapidement sur sa personne, attendant qu’elle agisse, qu’elle donne son accord pour que cette lutte cesse également. Je crois, que c’est la première fois qu’autant de suspens plane autour de sa personne. Elle ne réagissait pas, ne faisant que sourire… Jusqu’à ce que sa paume se lève. Elle… les laissait gagner.

- C’est… fini.

Me retournant lorsqu’un souffle froid me fit tressaillir, c’est le vide que je vis. Miri… Était déjà partie, ou plutôt, avait déjà disparu. Rejoignant rapidement le sol, je courrais à mon tour vers les deux secondes… Ils avaient gagnés.

Ma main s’aventurait jusqu’à celle de Kiseki, l’autre chez Hikari avant que je ne dépose, tour à tour mes lèvres sur leurs boucles, les faisant scintiller d’un vert envoûtant.

« Bienvenus… En première. »




OMAKE

Pendant ce temps, dans l’une des plus grandes universités japonaises en technologie, nous retrouvons Kaïla, accrochée à son téléphone, hurlant à la mort pour qu’on lui donne des informations concernant le combat…

- Allo ?! Putain Yume réponds ! Allo ?!
- Kurayami-San ! Nous sommes en plein cours !
- Non mais attends ! C’est important là ! Allo ?!
- Kurayami ! DEHORS !
- Mais attends je te dis !
-KURAYAMI !
- Et merde ! … Allo ?!

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hikari Ketsuki vs Kiseki Ketsuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nodox >> Hikari
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
» L'oeil des Hikari
» "Salut toi ! Une chocolatine ?" with ketsuki iwasaki
» [Autres] Clan Kyûketsuki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène :: ★ Passage en rang ★-