AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un nouvel air (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Willow Kyerald

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Un nouvel air (libre)   Dim 7 Avr - 23:12

Etait ce le fait de changer de vie ou le simple fait d'être arrivé dans un endroit qu'il ne connaissait qu'à peine ? Willow ressentait un étrange frisson le parcourant de toute part. Redoutait il le fait de se lever tôt ou le fait de se retrouver de nouveau à l'école ? Au fond, comme beaucoup de personnes, il ressentait cette étrange sensation qui saisissait sa gorge sans qu'il ne puisse trouver le courage de l'exprimer. Etrangement, une sensation d'oppression le parcourait également. Néanmoins, la beauté des lieux et la fantaisie du port de son bracelet et de l'uniforme le confortait à l'idée de certainement débuter une année riche en surprise et en découverte, même s'il venait d'arriver en plein cours de semestre. Voyant les groupes d'amis dans la cour, il ne put s'empêcher de se rappeler de l'époque où ses amis avaient trahis sa confiance. Au fond, le simple fait de voir des groupes d'amis lui martelait le coeur comme des coups de poignard. Mais il s'avait au fond de lui qu'il fallait garder un minimum de courage pour poursuivre son "aventure" au sein de l'établissement. Il se décida donc à prendre une grande aspiration et aborda sa vision de l'établissement avec la plus grande fantaisie possible, car c'était bien cette fantaisie qui maintenait son morale malgré tout. Il se décida à marcher d'un pas décidé pour se diriger vers l'entrée de l'établissement quand il bouscula sans le faire exprès une jeune fille.

"Ouch... Je vous prie de m'excuser, je rêvassais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un nouvel air (libre)   Lun 8 Avr - 1:18

Pour de multiple raison je ne voulais pas me lever... la fatigue surement.
Une fatigue que je ressentais pleinement mais même en dormant un week-end entier ne disparaissait pas. Il faudrait que j'aille a l'infirmerie pour voir ce que je pourrais faire contre.
J'avais dit plusieurs raisons: évidement j'avais développer une maladie connue sous le nom de la flémingite maintenant en Première les cours c'était un peu espacer, bon pas ce de matérialisation, d'ailleurs c'est avec cela que je dois commencer ma journée. Bien que ce cours ne soit pas vraiment vraiment obligatoire, il était néanmoins conseillé de si rendre, on ne sais jamais ce qui peut ce passe dans la tête de certain professeur.
C'est donc avec une énorme envie de rester près de mon lit pour une journée de plus que je me levais.
Une bonne demi heure plus tard, je sortais enfin de ma chambre, j'avais du prendre un peu de fond de teint à Aria. J'avais d'énorme cerne sous les yeux et même si je me foutais de ce que disais les autre, je ne m'étais pas reconnue dans le miroir, j'étais une autres personnes. Maigre et creuse, bien trop pales pour être moi.
Je m'étais même essayer à quelle que sourire mais rien, ce n'était pas mi.
Peut-être la fatigue me touchait trop et je n'arrivai pas à remettre mes pensée dans le bon sens.

Me dirigeant vers l'Arène je passais par la cours pour pouvoir prendre un de ses délicieux gâteau japonais qui vendent dans les machines. La cour était déjà pleine de monde, et je devrais surement faire la queue avant de pouvoir récupérer mon gâteau. Je pris mon mal en patience, pour de la nourriture il le fallait bien.
Et puis ce n'ai pas comme si j'avais un régime à faire dans cette école.
Patientant, je mis en route mon nouvel appareil iPhone. Cadeaux trop coûteux que mes parents m'avaient pour me dédommager face au fait qu'il ne voulaient pas me rendre mes livres de démonologie.
Je n'avis d'ailleurs pas toucher à ce que j'avais acheter dernièrement enfin plus exactement j'avais pas eu le courage dans prendre des notes.
J'écoutais pour la énième fois une chanson de Fun. Juste give me a reason
J'adore ce groupe Fun, bien sur la chanson est de Pink, mais le fait qu'il y est Nate de Fun qui chante dessus sa la rends tout de suite mieux.

- Excuse moi, mais tu pourrais te dépêcher de choisir?

Je sursaute, ah c'est mon tours, je m’excuse vite fait et prends mon gâteau. J'ai eu de la chance il n'en reste plus qu'un.
Je regarde mon téléphone, je ne sais pas pourquoi mais je m'attends toujours a que Mihaïl m'appelle, qu'il dise quelque chose, qu'il crie. Mais rien, a part la lettre glisser dans mes affaires rien.
Je voulais encore me perdre dans mes souvenirs mais on n'en me laissa pas le temps.

"Ouch... Je vous prie de m'excuser, je rêvassais."

J'avais mal à l'épaule. Je me retourne pour ma trouver face à homme, enfin jeune homme dune vingtaine d'année. J'ai envie de crier, de lui dire d'aller ce faire voir chez ... Je ne sais même pas chez qui d'ailleurs. Mais je n'en vois pas l'intéret et je ne vois même pas l’intérêt de me mettre en colère contre lui alors que moi même dans le fond je suis autant en tord que lui.
Je me frotte l'épaule parce que bien évidement je me suis fait mal, et pourtant avec le nombres de coup que je me suis pris dans l'Arène je devrais être rodée Non? et bien il faut croire que non.
Bref, je regarde celui qui ma bousculé, je ne l'ai jamais vue, il doit être nouveaux. C'est un seconde vue le bracelet qu'il a. J'arque un sourcil, il est quand même vieux, enfin peut-être que juste qu'il fait vieux.

- Ce n'est rien, moi aussi je rêvassais. Tu es nouveau?

Je lui tends la main pour le saluer. J'avoue que ma phrase pour engager une conversation n'est pas forcément très très original, mais je ne vais pas lui dire qu'il est entrer dans un territoire bien plus que dangereux, Non?
Dans un sens j'aurais bien voulu qu'on me le dise. Mais à quoi bon? Peut-être le sait-il déjà et qu'il est même venue en le sachant pertinemment?

- Je me présente Miharu, élève nouvellement passée en Première.


Spoiler:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Willow Kyerald

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Un nouvel air (libre)   Lun 8 Avr - 5:31

Spoiler:
 


Willow remarqua que la personne qu'il avait bousculée était une jeune fille apparemment moins âgée que lui.

- Ce n'est rien, moi aussi je rêvassais. Tu es nouveau?

"Oui, en effet. Je viens d'arriver il y a quelques heures. Encore désolé de t'avoir bousculée. Je suis quelque peu perdu ces derniers temps..."

La jeune fille lui tendit sa main pour le saluer et Willow lui tendit la sienne et la serra chaleureusement tout en daignant à lui adresser un sourire.

- Je me présente Miharu, élève nouvellement passée en Première.

"Enchanté. Je m'appelle Willow. Willow Kyerald. Félicitation pour ton passage en Première. Dit moi Miharu, c'est quelque peu égoïste de ma part de te demander un service surtout après ce léger incident, mais peux tu me dire ce qu'il y a à savoir sur cet endroit ? Je veux dire, y a-t-il des éléments importants à connaitre sur cette école comme une idole de l'établissement, un club privé, un champion de l'arène ou ce genre de chose ? Ma question est peut être un peu directe, mais j'aime savoir ce qu'il y a d'important à savoir là où je suis."

C'était peut être une occasion de faire connaissance ou bien de s'instruire pour Willow, ou bien les deux options en même temps. Lui seul le sait. Il avait besoin de s'instruire sur cette école afin de ne pas être pris au dépourvu lors d'une quelconque situation où certaines choses auraient été bonnes à savoir. Il voyait également une occasion de sympatiser avec quelqu'un. Cela le réconfortait quelque peu que son premier contact ne soit pas conflictuel et lui fit étrangement reprendre une petite dose de confiance en plus pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un nouvel air (libre)   Mar 9 Avr - 12:38

J'étais épuisée. Avec mes nuits ne durant pas plus de trois quatre heures, des leçons à donner à la maison et une vie nocturne plus qu'épanouie, je n'avais vraiment le temps de fermer les yeux pour reposer mon corps de temps d'efforts. Un bon café, voilà ce qu'il me fallait dès le matin pour tenir le coup pour toute la journée. Entre les cours et mes obligations parascolaires, je n'avais le temps de souffler un peu. Non que je me plaigne de cela, au contraire j'aimais mon métier et tout ce qui était inclus dans le contrat que j'eus signée en arrivant dans cette école, il y a de cela un an. Un an... Le temps passe irrévocablement vite. Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, était un jour comme les autres dans ce complexe rempli de petits chatons plus dangereux les uns aux autres. J'ai passé une mauvaise nuit, assez pour dire que j'étais d'une humeur relativement irritante, mais il allait de soi qu'un café noir serré, me remonterait le moral pour toute la journée.

C'est pour cette fameuse raison que je me suis levée bien tôt pour m'abreuver de ce délice remontant. Ceci fait, je m'habillais d'une tenue légère et sexy. Une robe moulante d'un bleu clair pour s'assortir à merveille avec mes yeux de la même couleur, tout cela surplombé par mes éternels talons. Parfait, j'étais... « Sublime comme toujours ». Oui, comme toujours. À croire qu'il fallait peu pour me remettre de bonne humeur, une belle tenue et voilà qu'un sourire des plus ravageurs se peignit sur mon visage tandis que je sortais de mes appartements, mallette des cours en main prête à affronter les monstruosités de cette Académie. Mes petits chatons adorés ~ Je mes adorais tant et c'est avec joie que je les guidais sur le droit chemin faisant face à leurs esprits d'incultes. Alala.

Sortie des dortoirs, j'empruntais d'un pas ferme le chemin menant vers le bâtiment principal de l'Académie, là où les étudiants devaient rester des heures assis sur des chaises à écouter leurs professeurs déballer leurs matières avec toute la conviction du monde. Quel plaisir était-ce de donner cours, rien que cela me fit presser le pas. « Au pire, s'ils t'énervent, je peux toujours les torturer ». Même mon mauvais coté était tout chaud pour enseigner à sa manière en cette belle journée. Regardant ma montre, je constatais avec un certain recul que j'étais en avance. En même temps, cela me permettrait d'aller faire un tour dans la salle des professeurs, à la recherche d'une conversation plaisante avec mes collègues. C'est en arrivant dans la cour -oui, j'ai opté pour un chemin plus long afin de prendre l'air- que je m'amuser à saluer mes petits chatons en passant entre leurs petits groupes éparpillés ci là. Pauvre d'eux, combien allaient tuer leur ami sous l'excès de colère ? Ou plutôt, combien allaient se faire tuer aujourd'hui sous l'humeur impitoyable de leur professeur. J'espérais que peu, ou mieux encore, aucun.

Soupirant sous cette pensée dérangeante, un détail me fit stopper ma marche vers le bâtiment. « C'est pas la gamine qu'on rencontré avec Sousei ? Elle est encore en vie ? Hehe ». Levant mon regard clair pour voir deux étudiants discuter tranquillement dans la cour, c'est avec une certaine joie -ou plutôt su soulagement- que je vis la personne dont mon ombre parlait. Comment s’appelait ce chaton encore... ? Miharu. Oui, c'était bien ça le nom de cette jeune fille. Je me rappelle l'avoir laissé avec Sousei et Dead Master-Sama sous une contrariété et divergence de mes opinions avec celles des deux femmes. Qui aurait cru que cet enfant s'en sortirait, et ce, indemne. Devrais-je la féliciter d'être toujours en vie ? Non, cela serait inconvenant dans un sens. Mais lui dire bonjour, cela était plus qu'envisageable. C'est sous cette pensée saugrenue, que je m'apprchais des deux étudiants avec un sourire des plus amicaux sur les lèvres, entendant par la même occasion quelques bribes de leur conversation.

-...Willow Kyerald. Félicitation pour ton passage en Première. Dit moi Miharu, c'est quelque peu égoïste de ma part de te demander un service surtout après ce léger incident, mais peux tu me dire ce qu'il y a à savoir sur cet endroit ? Je veux dire, y a-t-il des éléments importants à connaitre sur cette école comme une idole de l'établissement, un club privé, un champion de l'arène ou ce genre de chose ? Ma question est peut être un peu directe, mais j'aime savoir ce qu'il y a d'important à savoir là où je suis.

C'est avec amusement que j'écoutais la tirade du garçon, déduisant qu'il était nouveau dans cet établissement. Joli garçon, assez grand, yeux d'un vert... J'adorais les yeux verts, c'était terrible. Willow Kyerald... Un petit Seconde se prenant d'amitié avec une Première, que c'était mignon dans un sens. Miharu était en Première ? Eh bien sa valeur dépassait mes estimations, c'était un bon élément à ce que je peux voir. Quoi qu'il en soit, je ne pus m'empêcher de m'immiscer dans cette conversation des plus amusantes. « Quoi de mieux pour se divertir avant les cours. » Et qui sait, peut-être que j'aurais ces enfants dans ma classe dans un futur proche, autant tâter le terrain. Déposant ma main sur l'épaule de la jeune fille, je ne tardais pas à afficher un sourire bienveillant avant de prendre la parole dans cette cour grouillant d'étudiants.

-Bonjour Miharu-Chan, je suis contente de constater que tu ailles bien ~

Lui faisant un clin d’œil pour qu'elle comprenne de quoi je parlais, je me détachais de sa personne pour regarder de plus près le petit nouveau. Oui, un très beau garçon même. « Bon pour tes expériences ouais haha ». Qui sait. Mais il allait de soi qu'il serait plus que dérisoire de s'attaquer à des petits nouveaux qui n'ont même pas eu le temps d'exploiter leurs potentiels. Souriant à l'encontre du dénommé Willow, je me permis de lui répondre à ses questions de chaton ignorant.

-Il y a énormément de choses à assimiler pour vivre tranquillement dans cet établissement, mon chaton ~ Tout d'abord, renseigne toi sur la matérialisation en rapport avec ton bracelet . Je suis sûre que Miharu saura te montrer qu'est-ce.

Frôlant le poignet pourvu du bracelet du ledit Willow, je lui fis un clin d’œil avant de me détourner à nouveau vers Miharu, toujours mon sourire impeccable sur le visage. Avais-je des mauvaises intentions envers ces chatons ? En aucun cas. Pas pour le moment. Détaillant la jeune fille de mon regard perçant, je brûlais de lui demander comment s'était-elle sortie sans séquelles après la dernière fois que je l'aie vue. Mais finalement, était-ce si important ? Peut-être pas, et j'étais certaine de pouvoir expérimenter sur sa personne le jour où son potentiel sera au niveau d'un Terminal. Un sourire énigmatique sur les lèvres, je pris une voix plus sérieuse avant de reprendre la parole.

-Parlant des informations importantes, je te donnerai un bon conseil Willow. Fais attention à ne pas t'attirer d'ennuis tant que ta pierre reste bleue. Je ne voudrais voir un chaton mort prématurément à cause de son imprudence ~

Moi, m'inquiéter pour les chatons peuplant cette école ? «Ou pas. » Plutôt si, mais dans des buts purement personnels. Devrais-je rappeler que j'aimais les humains et surtout leurs corps ? Non, ce détail est évident.

HRP:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un nouvel air (libre)   Jeu 11 Avr - 2:44

Enchanté. Je m'appelle Willow. Willow Kyerald. Félicitation pour ton passage en Première. Dit moi Miharu, c'est quelque peu égoïste de ma part de te demander un service surtout après ce léger incident, mais peux tu me dire ce qu'il y a à savoir sur cet endroit ? Je veux dire, y a-t-il des éléments importants à connaitre sur cette école comme une idole de l'établissement, un club privé, un champion de l'arène ou ce genre de chose ? Ma question est peut être un peu directe, mais j'aime savoir ce qu'il y a d'important à savoir là où je suis.

Willow? Jolie prénom. Tiens c'est le premier qui me félicite pour mon passage en première. ici on à plutôt tendance a te regarder de travers quand tu as un passage en rang. Ce qui est normal, la chance étant que les seconde ne peuvent pas faire grands chose, si tu es passer en Première c'est que tu le vaut.
Égoïste? cela dépend du service.
Savoir ce qui a à savoir sur cette endroit? Savoir ce qu'il y a à savoir sur Undai? Ce jeune homme n'est pas si imprudent que cela. Et je me sens un peu idiote de n'avoir pas fait l même chose quand je suis moi même arriver. mais il faut dire que je ne suis pas tomber sur la meilleurs des personne. D'ailleurs j'avais appris qu'elle était morte. Tant mieux.
Ce qu'il y a à savoir d'important ici? La réponse est simple et à la fois tellement compliquer. Il faudrait lui expliquer la matérialisation et... et la tendance skyso et Psyco de la trop grande majorité de l'école.
Mais avant que je ne puisse dire quoi que ce soit quelqu'un arriva:

-Bonjour Miharu-Chan, je suis contente de constater que tu ailles bien ~

Je regarde la nouvelle arrivante et souris. C'est Akiha sensei. Sa question par contre m'intrigue. "Constater" que je vais bien? C'est bizarre,comme cette impression de trouble que j'ai. Il sais passer quelque chose avec Elle? Je n'arriva pas à me rappeler. Il y a comme un voile, je n'arrive pas à me rappeler la dernière fois que je l'ai vue. Et je sais que c'était important. Enfin surement vue que ma conscience veux absolument pas que mon inconscient s'en souvienne. Il faudrait vraiment que j'aille voir l'infirmière peut-être m’aidera t-elle aussi a me souvenir de ce qui me manque. Ou peut-être que je me fait un film, qu'il n'y a rien et que ma têt me joue des tours. des tours plutôt pourris alors.

-Il y a énormément de choses à assimiler pour vivre tranquillement dans cet établissement, mon chaton ~ Tout d'abord, renseigne toi sur la matérialisation en rapport avec ton bracelet . Je suis sûre que Miharu saura te montrer qu'est-ce.

je hochais de la tête pour approuver ce que Akiha Sensei disait, même sis vivre tranquillement était à bannir dans cette école. mais savoir certaine chose, je l'accorde m'aurait permis d'éviter de me prendre une verrouiller la première fois que je suis entrer sur l'Arène en plus avec la préférer de Yume.
Elle se tourne vers moi et me détaille comme si elle savait quelque chose que j'aurais du savoir. Comme si on partageait un secret. Un secret bien terrible vue comment ma conscience ce crispe.
quand a je vue Akiha sensei pour la dernière fois? ...avant ton passage en rang..Non ce n'ai pas possible, je n'ai plus cours avec elle depuis au moins trois semaine et sa fait moins de trois semaine que je suis passer en rang.
Donc je deviens juste un peu folle, et sa va me passer.

- Je serais ravie de lui montrer si il le veux.

J'articule avec peine tant ma tête est embrouiller par ce voile. Akiha sensei ce retourne vers Willow et je reporte mon attention sur lui; Tiens il a les yeux vert, je ne l'avais pas remarquer, pas aussi claire que les miens, mais vert; Il a de jolie yeux. .

-Parlant des informations importantes, je te donnerai un bon conseil Willow. Fais attention à ne pas t'attirer d'ennuis tant que ta pierre reste bleue. Je ne voudrais voir un chaton mort prématurément à cause de son imprudence ~

Je montre ma boucle d'oreille à Willow. La mienne est verte du à mon passage en rang.
Akiha sensei est l'une des rare professeur a ce soucier des élèves. je n'arrive pas à savoir si c'est parce qu'elle est foncièrement préoccuper par notre bien être. et la je lui tire chapeua bas; Rester gentille malgré le fais de vivre à Undai.... Ou si elle à un plan bien ficeler popur nous mettre en charpie, du genre à cette charogne de Sousei.
Dans un sens même si Willow ne faisait d'imprudence il risquait de ce faire attaquer. ici il fallait être le plus fort, et même la tu risquait à chaque instant ta vie. Mais c'est vrai qu'être fort et puissant était la meilleurs défense. Passer inapercut ici? Même pas en rêve.

- Je pourrais aussi te conseiller, d'être toujours sur tes gardes. Ici le moindre pas, le moindre parole peut être une raison d'un combat. Même si tu ne cherche pas les combat c'est eux qui vienne a toi.

Je prendrais pour exemple cette fois ou j'allais simplement peindre et ou je me suis fait attaquer par des lapins. En sachant que je suis allergique au lapins ça rends la situation beaucoup moins drôle. Ou cette fois ou je voulais simplement prendre l'air et ou j'ai finit à l’infirmerie après avoir sauvé d'une mort certaine Ryuko. Franchement et puis cette fois ou..; Tiens je ne me souviens plus. enfin.
Je regarde Willow et lui sourit amusé:

- On ne te dépeint pas un tableau très bien de Undai, mais aprat sa les profs font du bon boulot et tu apprends tes leçons et tu les connais.

Sa si elle sont pas apprise, peu d'élèves veulent savoir ce que les profs font quand on est retenue en colle.

Spoiler:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Willow Kyerald

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 07/04/2013

MessageSujet: Re: Un nouvel air (libre)   Jeu 11 Avr - 3:57

Spoiler:
 

Une jeune femme blonde fit alors son apparition et commença par saluer Miharu avant d'apporter les réponses aux questions de Willow.

-Il y a énormément de choses à assimiler pour vivre tranquillement dans cet établissement, mon chaton ~ Tout d'abord, renseigne toi sur la matérialisation en rapport avec ton bracelet . Je suis sûre que Miharu saura te montrer qu'est-ce.

- Je serais ravie de lui montrer si il le veux.

Willow ôcha à son tours la tête bien que quelque peu perplexe. Il adressa alors un doux sourire à Akiha en gage de reconnaissance.

"Je vous remercie pour vos précieux conseils mademoiselle. Je n'ai pas très bien compris à quoi sert précisément ce bracelet, mais quelques explications à son sujets ne seraient pas de refus Miharu. J'imagine que faisant partie des premiers colis d'admission, ce bracelet doit être important pour la suite."

La jeune femme prit alors un ton plus sérieux afin de porter conseil à Willow.

-Parlant des informations importantes, je te donnerai un bon conseil Willow. Fais attention à ne pas t'attirer d'ennuis tant que ta pierre reste bleue. Je ne voudrais voir un chaton mort prématurément à cause de son imprudence ~

Willow semblait alors réfléchir quelques instants, puis il sourit d'avantage.

http://www.youtube.com/watch?v=Byi4FOOXrbo

"J'avoue ne pas comprendre en quoi la couleur de ma pierre confine à une certaine importance, mais j'imagine que l'on me l'expliquera sous peu. Néanmoins, soyez rassurée, je ne suis pas homme à faire preuve d'actes démesurés quand cela n'est pas nécessaire. Si je comprends bien, cette école semble cacher une face sombre qui cherche à mettre à l'épreuve ses élèves, souvent sous peine de graves conséquences, sinon, je ne vois pas pourquoi vous auriez parler de mort et tant d'aspect dogmatiques tel que ce bracelet soit instaurés. Si la mort me guette, qu'il en soit ainsi, je l'ai côtoyée depuis si longtemps que le fait d'être encore en vie aujourd'hui est un véritable privilège à mes yeux. La vie est ainsi faite. La mort va de paire avec elle si bien qu'il est presque impossible de prévoir qui mourra ou qui vivra encore. Ce n'est pas pour autant que je m'en inquiéterais, si je dois mourir dans moins d'une minute, j’accueillerai la mort comme une amie et si je dois poursuivre ma vie, et bien je le ferais sans hésiter tant que j'en ai le privilège. Je resterai tout de même le plus prudent et le plus vertueux possible."

Willow revit alors en mémoire la mort d'être qui lui étaient chers, d'autres visions sombres dont il se souvenait à peine hormis la négativité de ces bribes de souvenirs. Il ferma alors quelques instant ses yeux et reprit une bonne inspiration avant de les rouvrir et d'adresser à l'enseignante un sourire plus chaleureux encore.

"Mademoiselle, si ma question ne vous semble pas trop déplacée pouvez vous me dire, que savez vous de la mort ?"

Le jeune homme souriait tellement qu'on devinait bien que ce sourire d'ange cachait une arrière pensée. Malheureusement, il était difficile de cerner cette même arrière pensée. Willow gardait tout enfouie en lui et ne chercha pas à maintenir d'avantage son ressentis. Il se contenta de rester attentif aux paroles et aux conseils qu'allaient lui donner les deux jeunes femmes. Aussi, son sourire diminua.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un nouvel air (libre)   Mar 16 Avr - 13:18

Je ne pus qu'être ravie d'entendre la jeune Miharu donner le même conseil avisé que moi à cet enfant sorti de nulle part venant faire ses premiers pas à Undai. Cette école où tout nouveau était comme un nouveau né avec une intelligence dépassant peut-être celle de ce dernier, mais avec une expérience de vie toute aussi moindre. Quoi qu'il en soit, rien de ce que l'on pouvait trouver ici, ne ressemblait à ce que l'on voyait en dehors de ces murs, de cette prison qui donnait l'impression à ses occupants d'être libres. C'est avec un sourire toujours aussi impeccable que je laissais la jeune fille -ayant déjà vécu des horreurs et donc ayant de l'expérience en la matière- exposer sa vision des choses. Miharu, cette Première qui savait où mettre les pieds et où il était préférable de ne pas marcher, un vraiment bon élément dans cet institut. La seule chose qui pourrait la handicaper dans son ascension vers le pouvoir était sans doute le fait d'aider les autres sans chercher à les manipuler. Que voulais-je dire par là ? Tout simplement que même les monstres gardaient une part d'innocence en eux jusqu'à ce qu'ils dépassent le stade de la trahison. Pour vivre ici en tant qu'étudiant intouchable, il fallait se faire un nom et trouver des alliés, de préférence en les manipulant. Ceux qui faisaient confiances aux autres, étaient des imbéciles, même si je trouvais cela mignon dans un sens.

-On ne te dépeint pas un tableau très bien de Undai, mais à part ca les profs font du bon boulot et tu apprends tes leçons et tu les connais.

Esquissant un sourire cette fois-ci amusé, je ne relevais pas ses paroles. Après tout qu'aurais-je pu dire à cela ? « Que tu tortures tes étudiants quand ils t’exaspèrent, par exemple ~ » Oui, mais non. Pourquoi donner une si mauvaise première impression au dénommé Willow dès son premier jour ? Quand il aura cours avec moi, il saura à quoi s'attendre et ainsi, il devra faire gaffe à chaque professeur, en apprenant leurs manies et leurs exigences afin de ne pas se retrouver attaché à un banc une barre métallique plantée dans la jambe. Personnellement, je désapprouvais la violence physique, préférant attaquer le corps humain de l'intérieur. Mais cela n'avait aucune importance dans cette conversation. Autant parler des choses joyeuses quand nous sommes entourés de chatons innocents ~

Je scrutais posément Willow tandis qu'il prenait un air songeur. Que devait-il se dire dans sa petite tête ? Était-il effrayé ou plutôt amusé ? Ou, dans le dernier cas, cela ne lui faisait ni chaud ni froid ? Tout pouvait être possible dans ce cas de figure, et je le découvris quand il prit la parole. Parole à laquelle je souris sans me démonter tandis qu'il argumentait son point de vue sur la vie et la mort. Devais-je lui délivrer un petit secret qui pourrait le choquer sur la question ? Pas encore, j'étais intéressée par ses dires dignes d'un humain blasé de la vie, mais tout de même reconnaissant de la vivre. Étrange, tellement paradoxal. Bon sang, j'adorais les humains et leurs complexités. « Décevant... » Mon alter-ego était plus qu'agacé d'entendre ce garçon affirmer qu'il fera attention à ne pas se retrouver dans des situations périlleuse. Et pourquoi cela ? Parce que s'il devenait une gêne souffrant de milles et un martyrs, nous nous ferions le plaisir de l'exploiter avec joie et ardeur. Après tout, nous aimions les esprits torturés. Par contre, si je ne faisais attention à mon deuxième moi, je féliciterais tout de même ce petit nouveau, de faire preuve de bon sens.

-Mademoiselle, si ma question ne vous semble pas trop déplacée pouvez vous me dire, que savez vous de la mort ?

Je dois avouer que sa question me prit au dépourvu au premier instant. Cette fraction de seconde qu'il m'a fallut que mon air surpris se transforme en un large sourire suivit d'un rire plus qu'amusé. Il était audacieux de demander à un monstre, tuant sans scrupule, ce qu'il savait de la mort. Que pourrais-je lui répondre ? Je donnais la mort, je trempais la mort en sauvant des vies, je vivais avec la mort à chaque inspiration, je pouvais même dire que ma vie n'était qu'un deuil interminable de la mort. Devrais-je lui dire que je donnais la mort pour donner la vie ? Paradoxal, non ? Terriblement, c'est pour cette raison que je préférais ne pas m'avancer sur le sujet. Après tout, un jour, ce bonhomme risquerait de se retrouver sous un de mes scalpels ne voulant que lui donner le coup final, et ce le jour, où je lui affirmerais que je ne veux que son bien. Définitivement, je ne pourrais lui dire cela question de ne pas l'effrayer ou projeter une mauvaise image de ma personne dans sa caboche. Plantent mon regard clair dans ses yeux d'un vert attirant, je ne me départis pas de mon éternel sourire tranquille, tandis que ma voix résonna dans la cour avec un calme fou.

-Pour les vivants, la mort est comme une sentence dont personne ne peut réchapper, mais dont beaucoup veulent se tenir le plus éloignés possible. La mort est une absence pour les personnes qui restent en vie. Mais cela reste une mauvaise question à me poser... Après tout, j'accorde la mort autant que je déjoue son toucher. La mort est un fait qui ne m'émut pas, Willow.

Si je devais mourir... Je ne me suis jamais posée cette question là. Je n'étais pas du genre à craindre pour ma vie ayant un pouvoir qui me laisserait la poursuivre jusqu'à un âge avancé. Mais le jour où cette dernière me rattrapa de sa main invisible, je la laisserai venir à moi à condition que j'eusse accomplie ce que j'aurais prévu au long de ma vie. Aurais-je dû dire que la mort était une chose normale et simple à mes yeux ? Je n'en savais rien. Mais demander à un meurtrier en série s'il trouvait que tuer était mal, c'était dérisoire. Et le demander à une scientifique, l'était d'autant plus. Oui, la mort c'était le simple fait de voir ses cellules qui ne peuvent se régénérer au point que le corps meure. Ainsi que la mort d'une personne, pouvait donner la vie aux milliers d'autres, c'est de la sorte que je pensais quand je m'apprêtais à découper un chaton encore vivant sous ma lame aiguisée. Tournant autour de l'étudiant auquel j'eus donnée toute mon attention depuis sa question déroutante, je vins me placer dans son dos avant d'enrouler mes bras autour de ses épaules et m'approcher de son oreille pour lui souffler une unique parole qui prenait tout son sens dans ce nouveau monde.

-Ce n'est pas la mort qui est la pire des choses dans ce lieu. C'est la vie -je devrais dire plutôt la survie- et toutes les souffrances qu'elle apportera qui sont à craindre. À toi de choisir ta voie, Willow-Kun.

M'éloignant de sa silhouette fine, je lui fis un clin d’œil avant de regarder ma montre. Les cours n'allaient pas attendre, et j'avais encore envie de passer dans la salle des professeurs pour un petit meeting avec certains des enseignants. Un meeting ? Je dirais plus un moment plaisant à regarder des disputes futiles entre deux adultes ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez. Amusant. À se demander si je ne préférais pas rester avec ces deux étudiants. Non, définitivement, j'avais des obligations, ce serait mal de se prélasser de la sorte tandis que mon café m'attendait.

-Quoi qu'il en soit, je suis ravie d'avoir fait ta connaissance, Willow. Je suis certaine que Miharu saura s'occuper de toi. Ne soyez pas en retard en cours ~

Faisant un signe de la main au nouveau, je gardais mon sourire amusé sur les lèvres tout en laissant ma personne réapparaître dans le champ de vision de mes deux interlocuteur avant de passer aux cotés de la jeune fille. Alala, à croire que ceux à qui je parlaient gentiment devaient avoir des yeux verts. Serait-ce une nouvelle manie chez moi, d'être amicale avec ces personnes là ? Dérisoire. M'arrêtant une seconde pour ajouter une autre parole, je laissais ma voix porter à l'intention de Miharu.

-Encore une fois, toutes mes félicitations pour ton passage en rang, Miharu-Chan ~

« C'est pas comme si elle allait vivre longtemps, connaissant le taux de mortalité chez les Premières... » Si, j'étais persuadée que justement, elle allait se débrouiller et même dépasser les attentes de ceux qui misaient sur elle. Pourquoi donc ce pressentiment ? Parce qu'il y avait une ombre qui planait au-dessus de sa personne, une force maléfique qui la protégeait tout autant que la blessait. Sans oublier qu'elle se débrouillait aisément pour le moment dans ce lieu, et surtout elle faisait attention à ses mouvements. Quoi qu'il en soit, j'adorais ces chatons pleins de souffrances et de problèmes, c'est pourquoi, c'est avec une joie certaine que je me dirigeais vers l'intérieur des bâtiments principaux, vers l'endroit infesté par la souffrance.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un nouvel air (libre)   Ven 26 Avr - 10:37

-Pour les vivants, la mort est comme une sentence dont personne ne peut réchapper, mais dont beaucoup veulent se tenir le plus éloignés possible. La mort est une absence pour les personnes qui restent en vie. Mais cela reste une mauvaise question à me poser... Après tout, j'accorde la mort autant que je déjoue son toucher. La mort est un fait qui ne m'émut pas, Willow.

C'est vrai Akiha-sensei était un grand médecin. La question de Willow m’intrigua. Pourquoi une jeune personne demande t-elle cela ? A t-il eu a faire avec la mort ? Ou peut-être que la mort avait eu a faire avec lui. Ce qui dans un sens ne pourrait pas vraiment m'étonner vue les cas particulier qu'il y avait dans Undai. (noter l'évolution, je ne les ai pas traiter de fou, après tout c'est normal de changer dans une école pareil... Quoi que certain....).
« La mort est un fait qui ne m'émut pas ». Comment fait-elle moi elle me fait faire des cauchemars horrible. Je ne les côtoyer que trop de fois pour me sentir encore bien vulnérable face à elle.
Sur ce point je ne pourrais surement, jamais suivre Akiha Sensei. J'avais peur qu'Elle vienne un jour me chercher et m’emmène avec Elle dans l'oublie. J'avais peur de ne jamais accomplir ce que je voulais. Je voulais faire tant de chose. Mais si la Mort décidais de me prendre avant rien de ce que j'ai accepter de subir n'auras servi et cette idée me révulsais au plus profond de moi.
Rien ne sert de regarder les étoiles si tu ne peut les atteindre me réprimandais souvent mon père.
Mais je pouvais m’empêcher de me dire que j'étais née trop tôt que la Mort viendrait me prendre bien avant que je les atteignent ;

Ce n'est pas la mort qui est la pire des choses dans ce lieu. C'est la vie -je devrais dire plutôt la survie- et toutes les souffrances qu'elle apportera qui sont à craindre. À toi de choisir ta voie, Willow-Kun.

La mort... ici oui c'est vrai que en relativisant la mort, la simple mort est plutôt un moyen de ce libérer mais ce n'ai surement que l'acte d'un lâche que d'accepter sa mort en ses lieux. Même si Dead Master avait des pratique bien à Elle. J'avais réussi à m'affirmer à devenir un peu plus ce que je voulais, ce à quoi dans un sens j'ai voulu être. Avoir foi dans mes choix et mes actes et surtout les assumez.
Akiha Sensei regarda sa montre et je fit de même sur mon I phone. Oh les cours allait bientôt commencer, bon c'était des cours de matérialisation mais quand même c'est toujours bien d'arriver à l'heure. D'ailleurs Willow avait-il cours ou pas ? Si il vient juste d'arriver et que cela fait comme moi il va être juste pour entrer en cours, mais enfin sa lui permettras de ce mettre directement dans le bains de l'école.

Quoi qu'il en soit, je suis ravie d'avoir fait ta connaissance, Willow. Je suis certaine que Miharu saura s'occuper de toi. Ne soyez pas en retard en cours ~  -Encore une fois, toutes mes félicitations pour ton passage en rang, Miharu-Chan ~ 

Je la saluai poliment en me baissant et la regardais partir avant de me retourner vers Willow, un grand sourire au lèvre. J'avais le chic pour faire tomber sur les nouveaux, et maintenant j'avais affiner mon sens de l'orientation... ou plutôt devrais je dire que j'ai retenue les directions au à peu près près. En tout cas je ne me perdais plus ce qui était une bonne chose. Surtout si je devais encore aider quelqu'un. Je ne montrais cette horrible et désagréable défaut qu'est mon non sens de l'orientation.

Alors, euh... Et bien il me reste encore un peu de temps avant d'aller en cours alors si tu as besoin d'aide durant les...

Je regarde l'heure fait un bref calcule du temps qu'il me faut pour aller jusqu'à l'Arène... le temps que le prof décide de sortir de sa profonde torpeur...
15 minutes si tu m'accompagne jusqu'à l'Arène.

Je ne lui demandais pas vraiment son avis et lui pris le poignet en l'entrainant avec moi.

L' Arène vaut vraiment le détour. C'est un spectacle bien particulier auquel tu vas assister, à moins que tu fasse avant d'entrer de la magie ou quel que chose s'en approchant.

Je me fit rire seul. Mais bon ce n'ai pas comme si c'était pas impossible. Moi personnellement j'avais put facilement contrôler la matérialisation c'est parce que j'ai du apprendre à contrôler ma vision des auras et ma propre auras. Je ne sais pas si je serais arriver aussi facilement sans ce premier apprentissage.
D'ailleurs Willow avait une auras plutôt … Je ne put me retenir de le dévisager quand je remarquais enfin ce qui n'allait pas avec son auras.
Il y avait un trou, un trou au niveau d'un de ses yeux. Comme si on le lui avait arracher, comme si d'une main griffus ou avec de long ongles on le lui avait arracher cette partie de l'aura.
J'avais vu plusieurs fois des gens à qui il manquait une partie de leur auras mais c'est gens la était souvent amnésique ou même handicapé d la partie ou il leur manquais l'auras , mais cela était du à un accident pas et çà ne laissait pas des trace comme ça.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouvel air (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouvel air (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Voeux de nouvel an
» LES VOEUX ET LES DOUBLES V DE KAKAKOK POUR LE NOUVEL AN !
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Cour-