AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daichi Fukashiro

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 20
Localisation : Quoi ? Tu m'cherches ?

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Panda Hero
★ Age : 20 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]   Dim 7 Avr - 19:12

Ennuyante. Ouais, voilà ce qu'était devenue la vie de Daichi : Ennuyante. Elle qui pensait qu'en revenant à l'Académie Undai tout deviendrait beaucoup plus actif et que jamais elle ne pourrait se posé un instant. C'était faux. Enfin... Non, Daichi n'avait jamais le temps de se posé, mais elle commençait justement à se lasser de cette sorte de train-train quotidien qui s'était instauré. Matin on se lève, on boit un bon café, puis on va cours, on bute des élèves, on mange, on retourne en cours buter d'autres élèves, on re-mange et hop on part corriger des copies et remplir de la paperasse pour Deady pour enfin aller au dodo... Des journée épuisantes quoi !

D'ailleurs en ce moment même la professeure d'anglais en était à l'étape "correction de copies" elle se demandait pourquoi elle en avait toujours à corriger alors qu'elle faisait ça quasiment tout les jours. Peut-être qu'elle devait arrêter de faire des contrôles à tous bout de chant. Mais c'était tellement marrant de rabaisser ses élèves en leur rendant leurs copies... Bon et après il y avait bien des bons élèves dans sa classe, tout les étudiant de l'Académie n'étaient pas Japonais et il y avait plusieurs bilingues anglophones. Dans ce cas ben... C'était pas drôle de leur rendre les copies, m'enfin il faut bien de tout pour faire un monde !

S'étirant longuement, Daichi bu une bonne tasse de café avant de se mettre au travail. Posant son premier tas de copie sur son bureau, la jeune professeure matérialisa une paire de lunette pour faire plus professionnel ainsi qu'un stylo décoré de pandas. Elle commença donc à lire les premières faute d'une copie d'un Terminal. OMG comment pouvait-il se tromper ainsi alors que ce contrôle était sans doute le plus simple qu'elle n'avait jamais fait dans une classe de Terminale... Un nouveau soupire sortit de la professeure. Certains élèves étaient désespérants. Soudainement un cri aiguë parvînt aux oreilles de Panda Hero... Roh non, pas encore ?! Daichi avait pour chance d'avoir comme voisin le professeur le plus manipulateur de l'Académie. Il était arrivée il y a quelques temps à peine, mais tout les soirs il ramenait une nouvelle victime dans son lit et celle d'aujourd'hui semblait particulièrement bruyante... Comment travailler dans de telle condition ?!

Se levant de son siège, la professeure, pris ses quelques tas de copies sous les bras et sortit de sa chambre. Non, elle n'avait pas l'intention de les faire manger à Mihaïl, mais bien de les rendre un jour à ses élèves. Alors elle sortit du bâtiment pour aller chercher un endroit plus calme. Seulement Daichi n'avait aucuns sens de l'orientation... Elle passa donc une bonne heure à errer dans les couloirs sans parvenir à trouver la sortie. Une fois dehors, Panda Hero s'arrêta un instant juste histoire de réfléchir un peu... Il devait-être près de trois heur du matin, il n'y avait pas un chat... Donc... Tout le monde devait dormir... E il ne devait y avoir personne dans l'arène ! Un grand sourire pris place sur le visage de la professeure qui, d'un pas joyeux partie en direction de son endroit préféré dans toutes l'académie hormis son lit : l'arène.

Une fois le portail passé, la peau de Daichi reprit les mêmes que celle d'un panda, d'ailleurs les oreilles de se même animal lui apparurent sur la tête et ses pieds furent remplacer par des pattes d'ours noires. La professeur s'installa au sol, matérialisant une table basse pour être plus à l'aise. Cependant la professeure restait perplexe, comment allait-elle pouvoir écrire avec les coussinet qui lui étaient poussés sur les mains ? Barf, c'était une expérience à tenter ! Rematérialisant son stylo-panda, Daichi la pris en main et remarqua qu'au final sa nouvelle apparence n'était pas si gênante pour écrire.

____________________________



Spoiler:
 


~♥~:
 

Merci pour ce kit Bonnie-chan ! ♥


Dernière édition par Daichi Fukashiro le Sam 20 Avr - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/
Tomiji Akio

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Ici, ailleurs, partout...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: GoldenDragon
★ Age : 19
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]   Sam 20 Avr - 18:45


Je suis toujours dans le bureau de la directrice. Depuis combien de temps je n'en sais rien et à vrai dire je m'en fiche. Surtout quand j'ai face à moi le dieu de la mort avec sa faux, c'est assez impressionnant. Après avoir poser ma question sur le quand, où et avec qui je pourrais aller dans l'arène, je sentis qu'elle était contente que j'ai envie d'aller dans ce lieu. Je suis pressé. J'ai vraiment hâte de savoir ce que cette école va m'apprendre, ce que je vais pouvoir faire et... quelle tenue j'aurai dans l'arène. Le dieu de la mort est vraiment incroyable.

- L’arène est le seul endroit où les secondes savent matérialiser quoi que ce soit mon cher ~ Quand tu rentreras dans l’arène, ta robe de combat se créera directement sur ta personne, tu ne la choisis pas, elle s’impose à ta personne comme étant ton reflet ~ Par après …

Je ne peux pas choisir. Bon, ce n'est pas grave, j'espère juste éviter le costume de lapin... sérieusement, s'est-on jamais sur quoi je peux tomber. Enfin, si ma robe de combat est censé être mon reflet, je ne vois pas comment je risquerais de devenir un lapin. La directrice ce lève vers une armoire et en sort un livre qu'elle dépose ensuite devant moi. Mon regard se pose immédiatement sur celui-ci. Je suis intrigué. Je prend le livre entre mes mains, il n'est pas gros. Sur la couverture est noté : règle de l'arène. J'ai l'impression qu'il y aurait pu être écrit : "Les règles de survie dans l'arène, pour les nuls". Je serre le livre entre les mains. Un frisson me parcoure, c'est la vie ou la mort dans l'arène. Je lirai attentivement, tous les mots de ce livre!

- Tu n’es guère obligé de t’entraîner avec quelqu’un en particulier. Il n’est pas rare de voir deux nouveaux faire leurs débuts ensemble, il en va de même pour une personne seule ne sachant à qui demander de l’aide ~ Mais si tu le désires, les professeurs ainsi que d’autres personnes peuvent t’être d’un grand secours. Commencer doucement, mais parfaitement est un point que l’on oublie souvent en se masquant sous un « ce n’est pas grave si tu ne réussis pas maintenant, demain tu y arriveras ». Faux ~ Tu réussis, c’est bien, tu rates, tu meurs ~ Autant garder cela en tête, il n’y a rien de mieux pour réussir que quand sa vie est en danger, n’est-ce pas ? ~

Autant essayer de trouver un professeur. Je suppose qu'ils connaissent pleins de choses, c'est avec un d'eux que je vais en apprendre le plus. Si je le fais de moi-même ou avec un novice, je risque de perdre du temps inutilement. Les mots "Tu réussis, c'est bien. Tu rates, tu meurs" se gravent en lettre rouge dans mon cerveau. Il me suffira de repenser à cette phrase si jamais je suis en mauvaise posture. Néanmoins, je ne compte pas sur le fait d'être dans une posture qui me vaudrait la mort. Je vise la réussite. Je tuerai pour ça.

- Le mieux que je puisse te conseiller, serait de te rendre à l’arène immédiatement, je suppose que tu trouveras une personne là bas ~ Va y mon beau, cours, vole et vis ~

Quelle merveilleuse idée, aller à l'arène. La directrice se téléporte je ne sais où... comment a-t-elle fait ça? Je veux pouvoir faire ça! Mais bon, je suppose devoir commencer au base. Cette matérialisation est pour les experts, voir seulement pour le dieu de la mort qui sait! Je me lève du siège et me dirige vers la porte de sortie. Direction l'arène. En chemin, je feuillette le livre que la directrice m'a donné, plus vite je connais les règles, plus vite je m'adapterai... Je demande mon chemin à un élève, c'est qu'elle est grande cette école.

J'arrive devant l'arène et pénètre une sorte de champ m'entoure. Ma robe de combat se matérialise. Je n'aurais jamais cru ça aussi excitant. Vite, vite! Une fois de l'autre côté, mes vêtements se changent pour devenir blanc. Un long pull ouvert avec la capuche sur ma tête. Mon T-shirt est noir à longues manches. Des chaines blanches y sont dessinés. Mon pantalon est aussi blanc que mon pull. L'écharpe qui est habituellement autour de mes hanches se place autour de mon cou. Mon collier? Je l'ai toujours. Un soupire de soulagement m'échappe. J'avance. J'aime mon apparence.Je me sent enflammés, en feu! J'ai un regain d'énergie, j'aime ça. Je souris, fier et content de mon apparence, pas de lapin. Avant que je ne termine ma pensée, je sent une chose me pousser dans le dos, ainsi que dans le bas de mon dos. Je passe ma main dans le dos. Je sent des ailes, des écailles sur celles-ci... Une queue et des ailes. Impressionants. Mes yeux me picote légèrement. Il y aurait aussi un changement à ce niveau? Je n'en sais rien, je ne vois pas mes propres yeux et il n'y a pas de miroir tout près. Il faudrait que je demande à quelqu'un.

J'avance dans l'arène. C'est impressionnant, c'est grand, c'est... une arène comme dans les films. Mon regard est attiré par une chose un peu plus loin de moi. Un animal? La chose non identifié ressemble fort à un panda. La directrice ne m'avait pas prévenue que je risquais de croiser des animaux. Ce qui est le plus étrange c'est que ce panda est installé autour d'une table basse. Je ne sais pas ce qui est le plus étrange ; voir un panda assis autour d'une table ou voir une table basse en plein milieu d'une arène. Après ce que j'ai déjà vu, plus rien devrait m'étonner, sauf quand le panda écrit avec bic sur un bout de papier... j'hallucine. J'avance vers l'humain-panda et m'arrête à côté de la table basse. J'ai rêver, c'est plus un humain qu'un panda. Je lève un sourcil.

- Bonjour, je suis nouveau. Sais-tu où je pourrais trouver un professeur dans le coin?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daichi Fukashiro

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 20
Localisation : Quoi ? Tu m'cherches ?

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Panda Hero
★ Age : 20 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]   Dim 28 Avr - 20:53

Raillant une nouvelle fois une horriiiiible faute d'orthographe, Daichi soupira longuement. Même si elle était au calme dans l'arène, elle en avait marre de corriger ses copies et pire qu'un gosse, elle se laissait distraire par la moindre petite chose. Elle avait donc du dématérialiser son stylo panda qui l'amusait beaucoup pour un vieux stylo bic basique. Mais Panda Hero se mit à le mordre, tout en lisant son ultime copie. Donc, elle était à bout de nerf et explosa littéralement son stylo. Pourquoi elle mettait plus de temps à corriger ses derniers contrôles alors que les premiers se faisaient à toutes allures ? Rah ! Le mystère de la profession ! Cassant son cinquième stylo en l'espace d'une minute, Daichi ne remarqua même pas que quelqu'un était rentré dans l'arène, elle sursauta donc quand on lui demanda :

- Bonjour, je suis nouveau. Sais-tu où je pourrais trouver un professeur dans le coin?
Levant la tête vers son interlocuteur, Daichi découvrit un jeune homme blond, fort beau, il fallait l'avouer, mais ce qui étonna la professeure c'était sa tenue. Elle semblait bien normale pour une robe de combat, mais bon... Cela lui donnait une certaine classe contrairement à elle qui devenait une sorte de femme-panda à chaque fois qu'elle passait le portail menant à l'arène. La première fois qu'elle était venue dans cette dimension, Panda Hero devait bien avouer qu'elle n'avait pas comprit pourquoi elle se retrouvait avec une telle apparence. Avec des oreilles de panda sur la tête elle était beaucoup moins effrayante qu'elle ne l'aurait imaginée.

Faisant donc abstraction des apparences, la professeure lança un regard bizarre au nouveau en face d'elle. Il lui demandait s'il y avait un professeur dans le coin ? Il était aveugle ou quoi ? Il avait justement en face de lui la personne dont il avait apparemment besoins et il ne s'en rendait même pas compte ? D'accord, du haut de son mètre soixante-sept, Daichi n'était pas très menaçante, surtout avec son air fatigué. Elle fit donc mine de regarder autour d'elle, termina d'inscrire la note sur sa dernière copie qu'elle avait à corriger et satisfaite de son travaille, elle matérialisa une boite où ranger ses précieuses feuilles afin de ne pas les abîmées. Panda Hero reporta alors son attention à ce jeune homme en face d'elle et lui répondit :

- Bonsoir. En ce qui concerne ta question, tu as exactement un professeur devant tes yeux. Alors que puis-je faire pour toi ?

Daichi n'attendit cependant pas de réaction précise de la part de son interlocuteur. Au contraire elle était persuader qu'il resterait planter là à ce demander qui était ce drôle de truc qui prétendait être prof... Panda Hero prit donc soin de préciser :

- Je sais je n'ai pas la tête de l'emploi, mais asseyes-toi donc ! Et raconte moi tout...

Avec la fatigue, la voix de la professeure avait perdu son habituelle teinte de sarcasme et d'agressivité qui la caractérisait. Là... Elle avait juste l'air un peu ennuyer qu'on la prenne pour une simple étudiante insomniaque et un peu bizarre. Parce que oui, il fallait vraiment être bizarre pour venir dans l'arène en pleine nuit pour y trouver un peu de calme. L'académie recelait de nombreux endroit calme alors... Pourquoi choisir l'arène ?! Mais Daichi se sentait bien ici et c'était peut-être un des seule endroit aux monde où elle se trouvait en sécurité. Un peu paradoxal non lorsqu'on sait que cet endroit avait connu presque autant de morts que la Seconde Guerre Mondiale. Si ce n'est plus.


____________________________



Spoiler:
 


~♥~:
 

Merci pour ce kit Bonnie-chan ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/
Tomiji Akio

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Ici, ailleurs, partout...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: GoldenDragon
★ Age : 19
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]   Dim 16 Juin - 19:24


Le panda était en train de faire des corrections. Serait-ce un professeur? Elle n'est pas super jeune, mais elle n'est pas vieille non plus... donc je ne saurais dire ce que le panda était réellement.

La fille-panda leva la tête vers moi, un peu surprise. J'observais le moindre détails de la personne en face de moi. Je ne rêvais pas, c'est bien un demi panda... c'est vraiment étrange. Je suppose que c'est un robe de combat. J'ai l'impression que mes simples vêtements sont banales face à un mi-humain, mi-animal. M'enfin, mes attributs queue et ailes étaient bien cachés, je faillis les oubliés.

Elle me lança un regard noir avant de regarder autour d'elle. Elle veut me tuer sans aucun témoin? La directrice m'avait prévenu de faire attention, mais je ne vois pas ce que j'aurais pu dire ou faire pour mériter d'être tuer sur le champ. Je fais en sorte de réfléchir et d'être tactique pour éviter de me faire tuer bêtement directement. La stratégie est aussi importante que la force.

- Bonsoir. En ce qui concerne ta question, tu as exactement un professeur devant tes yeux. Alors que puis-je faire pour toi ?

C'est donc bien un professeur, elle doit être plus forte qu'elle en a l'air alors. Intéressant.

- Je sais je n'ai pas la tête de l'emploi, mais asseyes-toi donc ! Et raconte moi tout...

Je me suis fait sonder en l'espace d'une demi-seconde... impressionnant.. ou alors elle a l'habitude qu'on pense ça d'elle. M'asseoir? Où donc par terre? Je regarde la table et aperçois une chaise vide. Comment a-t-elle fait? Je suis sûr qu'il n'y avait rien à l'instant. Je m'assieds et la fixe quelques secondes en détournant rapidement la tête... elle va se sentir oppresser et va vouloir me buter... réfléchir est le meilleur moyen de survivre 24h.

Je décide enfin à répondre au question de mon interlocutrice.

- Je suis Tomiji, mais appelé moi Tomi. Je suis arrivé il y a à peu près 2 heures, je reviens du bureau de la directrice. Elle m'a raconter ce qu'était cette école... ce qui s'y enseignais.

Dois-je vraiment raconter tous ce que j'ai appris. Je croise le regard de Dame-panda, non... elle sait déjà tout bien sûr. Je vais faire bref.

- La directrice m'a conseillé de trouvé un professeur qui pourrait m'apprendre à... survivre ou tout du moins connaitre les rudiments de l'arène et de l'utilité du bijou que je possède à l'oreille. Apprendre à ... enfin à matérialiser une chaise comme vous venez de le faire pour celle où je suis assis en ce moment, je suppose.

Je stoppe de parler. Reprenant ma respiration. Attendant la réaction du professeur, je regarde autour de moi. C'est incroyablement grand. C'est tranquille, je me sent étrangement bien ici... suis-je normal de me sentir bien dans une arène?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daichi Fukashiro

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 20
Localisation : Quoi ? Tu m'cherches ?

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Panda Hero
★ Age : 20 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]   Sam 22 Juin - 21:58

Juste après avoir proposé au nouvel arrivant de s'asseoir pour lui expliquer ses problèmes, ce dernier regarda Daichi d'un air bizarre ce qui lui rappela qu'il n'avait pas de chaise. Sans bouger de sa place, la professeure matérialisa donc un chaise, le nouveau paru étonné de voir le meuble apparaître soudainement ce qui fit sourire Daichi. C'était vraiment adorable de voir les réaction des secondes face à la matérialisation. Le jeune homme s'assit donc et commença :

- Je suis Tomiji, mais appelez moi Tomi. Je suis arrivé il y a à peu près 2 heures, je reviens du bureau de la directrice. Elle m'a raconter ce qu'était cette école... ce qui s'y enseignais. 

Jusque là la professeure n'était pas étonnée, Deady aimait bien accueillir ses élèves de temps à autres pour leur expliquer dans quel genre d'aventures ils s'embarquaient en arrivant ici. Donc jusque là il n'y avait pas de graaande nouvelle. Enfin sauf le prénom du jeune homme qui était Tomiji. Original, mais son surnom n'était vraiment pas difficile, quoique Daichi doutait que ce serait ainsi que ces adversaires l’appelleront dans l'arène quand il se mettra au combats. 

- La directrice m'a conseillé de trouvé un professeur qui pourrait m'apprendre à... survivre ou tout du moins connaitre les rudiments de l'arène et de l'utilité du bijou que je possède à l'oreille. Apprendre à ... enfin à matérialiser une chaise comme vous venez de le faire pour celle où je suis assis en ce moment, je suppose. 

Panda Hero sourit. Cet étudiant devait vraiment être impatient pour venir dans l'arène juste après avoir vu Deady. Comment savait-il qu'il trouverai un professeur ici ? Il ne le savait peut-être pas en faites... C'était sans doute juste un coup de chance. Ou pas. avoir Daichi comme premier appuis pour apprendre à matérialiser n'était peut-être pas un très bon choix. Noooon ! Ce n'était pas que la professeure s'énervait vite et n'était pas le plus douée de l'académie en matérialisation mais... C'était tout comme. Enfin bref, Daichi hocha la tête avec résolution et répondit.

- Hé bien tu as de la chance d'être tombé sur moi ce soir alors. Je suis Daichi Fukashiro, professeure d'anglais mais dans l'arène on m'appelle Panda Hero et je ne pense pas avoir besoins de t'expliquer pourquoi.

En effet il n'y avait qu'à regarder le tête de la professeure pour savoir pourquoi on la désignait par ce surnom. Mais cela n'avait pas beaucoup d'importance non plus il fallait bien l'avouer. Ce jeune homme voulait donc apprendre à matérialiser hein ? Daichi fit donc craquer son cou avant de reprendre :

- Ce bijou qu'on t'a donner mon cher te set à matérialisé, et oui, comme je l'ai fait pour cette chaise. Mais pour le moment je pense que tu devrais viser un objet plus simple pour commencer comme... Tient comme ce stylo par exemple !

Pointant son stylo bic, tout ce qu'il y avait de plus basique sous le regard de son nouvel élève, Daichi laissa Tomiji l'observer un instant avant de dématérialiser le stylo pour expliquer :

- En soit la matérialisation, ce n'est pas compliqué il suffit d'être concentrer et de savoir ce que l'on veux faire. Pour matérialiser un stylo comme celui-ci il faut que tu prennes conscience des éléments qui le compose, soit, la mine, la cartouche, l'encre et le plastique qui est autour. Il faut alors que tu commence par matérialiser la mine comme ceci, ensuite, la cartouche que tu rempli d'encre de la couleur que tu veux et puis tu ajoute le plastique ! Ça semble simple non ? Vas-y essaye, imagine un stylo comme si tu te le dessinais en détail dans ton esprit pour le faire balancer dans la réalité.

Ces explications données, Daichi ne pouvait pas vraiment en faire plus pour le moment, elle devait attendre de voir ce que Tomiji ferait pour lui donner d'autre conseils.

____________________________



Spoiler:
 


~♥~:
 

Merci pour ce kit Bonnie-chan ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/
Tomiji Akio

avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 02/04/2013
Localisation : Ici, ailleurs, partout...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: GoldenDragon
★ Age : 19
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]   Dim 7 Juil - 19:21


Tout en étant lancé dans ma tirade, je l’observe. Je suppose que ma tenue d’arène doit vraiment faire banale face à celle de la personne en face de moi. Mes pensées s’égarent. Ais-je vraiment envie de trucider quelqu’un ? Pourquoi pas. J’ai plusieurs fois eu l’envie de le faire dans ma vie, surtout face à cet homme. Et ici ? Face à quelqu’un dont je ne connais rien, ou pratiquement peu de chose… Pour tout avouer, je suis plus intéresser par le côté matérialisation… qui est le génie qui à inventer ce système ? La directrice sûrement. Un pur génie. J’en ai de l’admiration. Et si je pouvais matérialiser n’importe quoi… ça serait tellement jouissif… tellement… je jubile… j’ai envie d’en connaitre au moins les bases avant de mourir. Plus même, en connaitre tout de A à Z... La dame-panda parle. Pendant un instant, j’étais dans ma bulle… dans mon monde tellement loin.

- Hé bien tu as de la chance d'être tombé sur moi ce soir alors. Je suis Daichi Fukashiro, professeure d'anglais mais dans l'arène on m'appelle Panda Hero et je ne pense pas avoir besoins de t'expliquer pourquoi.

Professeur donc. Je m’en doutais… un peu. Elle doit être terrible aussi. Moins que la directrice. Je doute que quelqu’un lui arrive à la hauteur étant donné la puissante aura meurtrière –entre autres- que dégage cette femme. Panda Hero ? Un nom d’arène ? Comment connait-on notre nom d’arène ? J’ai un lancement dans le dos. C’est gênant, mais supportable. Mon attention retombe sur Panda Hero.

- Ce bijou qu'on t'a donné mon cher te set à matérialisé, et oui, comme je l'ai fait pour cette chaise. Mais pour le moment je pense que tu devrais viser un objet plus simple pour commencer comme... Tiens comme ce stylo par exemple !

Oui oui, parlons matérialisation, j’aime vraiment l’idée. De ce que j’en ai lu… c’est assez compliqué dans un sens. Un stylo ? Je la fixe la bouche grande ouverte. Un air ébahi collé au visage. Non pas que je trouve cela ridicule… mais ça m’a l’air complexe en réalité. Un stylo contient pas mal de choses en lui.

- En soit la matérialisation, ce n'est pas compliqué il suffit d'être concentrer et de savoir ce que l'on veut faire. Pour matérialiser un stylo comme celui-ci il faut que tu prennes conscience des éléments qui le composent, soit, la mine, la cartouche, l'encre et le plastique qui est autour. Il faut alors que tu commences par matérialiser la mine comme ceci, ensuite, la cartouche que tu remplis d'encre de la couleur que tu veux et puis tu ajoutes le plastique ! Ça semble simple non ? Vas-y essaye, imagine un stylo comme si tu te le dessinais en détail dans ton esprit pour le faire balancer dans la réalité.

Donc, ce n’est pas compliqué. C’est un professeur après tout, elle sait ce qu’elle fait. Je ne rechigne pas et tends déjà la main en face de moi. M’imaginant pièce par pièce ce que contient ce minuscule stylo. Si petit et pourtant si chiant ce stylo. Panda Hero a arrêté ses explications et m’observe me laissant me concentrer. Grr, comment me concentrer avec ces choses dans le dos, je ne suis pas encore habitué, c’est perturbant. Je passe une main dans le dos. Je fixe ensuite la table, j’ai l’image du stylo dans ma tête, c’est déjà bien. Alors, analysons le tout. Il y a la mine, la cartouche, ensuite… le stylo autour.
Non j’ai oublié l’encre… Je lève la tête vers le professeur. J’espère que je ne suis pas un débile si je n’y arrive pas d’un coup… c’est qu’il faut vraiment penser à tout, au moindre petit détail.

Je recommence mon observation sur la table… comme si j’allais la calciner du regard. La mine, la cartouche, l’encre, le contour du stylo. Et la matérialisation est parfaite. Je souris et prends le stylo dans la main. Et au moment au je veux le faire écrire sur ma main, pour être sûr qu’il marche… celui-ci ne fonctionne pas. Que manque-t-il ? Le tout y est… mais je n’ai pas pensé à la mine plus précisément… elle doit pouvoir rouler… Je lève un regard exaspéré sur le professeur. Je n’abandonne pas. Je souris et dépose le stylo sur la table. Je penche la tête sur le côté. Il faut que je pense à tout. Du moindre petit micro-centimètre au détail le plus flagrant. Une lueur passe dans mon regard. Je m’en sens capable. Je sens que c’est en moins. J’en ai envie, j’en ressens le besoin…

- J’espère que je ne suis pas le plus médiocre de tous les élèves, pour une première fois. J’ai compris les bases, la structures, les éléments qui entoure l’objet en question. Les compositions des éléments… il faut penser à tout.

Je souris. Un vrai défi ! Ça me plait. Je ne suis pas près de sortir de l’arène. Il a tellement à faire…

- Comment on obtient notre nom de l’arène ? Il faut passer un test ? Où c’est moi qui doit le choisir ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daichi Fukashiro

avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 24/03/2012
Age : 20
Localisation : Quoi ? Tu m'cherches ?

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Panda Hero
★ Age : 20 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]   Jeu 8 Aoû - 20:10

Regardant son élève se concentrer sur sa future matérialisation, Daichi ne se posa pas la question un instant de savoir si l'exercice était à la porté du nouveau ou non. Elle avait une certaine confiance en Tomiji et si il n'arrivait pas du premier coup à matérialisé son stylo, il aurait au moins de quoi s'entraîner si jamais il revenait ici. D'ailleurs c'était amusant de voir sa tête concentré à ce point. La professeure se demandait si le seconde serait aussi concentré durant ses cours. Non. A l'évidence non. Aucun élève ne préférait un autre cours à la matérialisation. Pourtant Tomiji affichait une mine bizarre comme si quelque chose le démangeait, et pour confirmer les hypothèses de Daichi, le jeune homme porta une main à son dos. Peut-être que son sweat le grattait, si c'était le cas, il n'avait pas de chance.

Un stylo apparu alors dans la main de Tomiji, pas mal pour une première, mais le jeune homme ne semblait pas satisfait. Il dématérialisa le stylo pour recommencer. Ah ! Maintenant le nouveau stylo apparu, Daichi remarqua que le premier manquait d'encre. La professeure resta tout de même concentrée, elle ne matérialisait pas elle, mais elle devait resté attentive. Sait-on jamais si soudainement Tomiji faisait exploser son stylo ou une autre catastrophe du genre. Mais lorsque le nouveau stylo apparu, le jeune homme voulu l'essayer seulement il ne fonctionna pas. Daichi fronça les sourcils, c'était bizarre ce truc. L'étudiant posa calmement le stylo sur la table et dit :

- J’espère que je ne suis pas le plus médiocre de tous les élèves, pour une première fois. J’ai compris les bases, la structures, les éléments qui entoure l’objet en question. Les compositions des éléments… il faut penser à tout.

Un petit sourire s'afficha sur le visage de Daichi, cet élève était loin d'être le plus médiocre des secondes, la professeure elle-même avait été un vrai boulet durant sa première année à Undai. Enfin il fallait dire que Daichi n'avait jamais été une très bonne élève, la preuve, elle avait même du redoublé sa Terminale ! Et question matérialisation elle n'était sans doute pas la plus douée des professeurs. Hors Tomiji avait réussit à comprendre le système de la matérialisation sans troop de problème. A croire que Panda Hero était très douée pour les explications ! Ou alors c'était Tomiji qui était doué... Mais Daichi aimait bien l'idée que c'était elle qui expliquait bien.

- Comment on obtient notre nom de l’arène ? Il faut passer un test ? Où c’est moi qui doit le choisir ?

Oh ! Une question intéressante en effet. D'accord, elle était plutôt marrante pour quelqu'un qui connaissait la réponse. Mais avant de répondre, Daichi attrapa le stylo que le jeune homme avait matérialisé un peu au paravent. Elle fit apparaître un feuille de papier pour tenter de le faire marcher. Ha... Il y avait un problème dans la mine en effet, l'encre ne pouvait pas passer si la bille ne roulait pas parfaitement. La professeure modifia donc cela et traça un trait sur la feuille. Voyant que celui-ci fonctionnait à présent à la perfection, elle sourit à son élève et pris le stylo à deux main et le brisa avec un facilité déconcertante.

- Non, tu n'es pas le plus médiocre de mes élèves, j'étais moi-même très peu douée pour la matérialisation. Et je ne suis toujours pas la meilleure dans la matière non plus... Enfin, ton stylo était bien réussit, juste un petit problème au niveau de la bille, mais il faut avouer que je ne t'ai pas donné un exercice très facile pour débuter. Habituellement, c'est Dead Master qui se charge de briefer les nouveau et elle leur fait matérialiser un ballon. C'est beaucoup plus simple étant donné qu'il n'y à qu'il n'y a rien dedans. Oh et comme tu as pu le remarquer ce stylo était très fragile, mais t'inquiètes pas ça c'est parce que tu n'est qu'en seconde, tes matérialisation gagneront solidité plus tard.

Daichi laissa à son élève le temps d'assimiler les informations, puis elle réfléchit à la question du jeune homme qui la fit rire doucement. Puis elle répondit :

- En ce qui concerne ton surnom, ça dépend de ton apparence de l'arène, soit c'est toi qui le choisit et le cri à tout le monde pour qu'on l'assimile bien, soit c'est les autres qui le choisissent et le cri à tous le monde pour toi. Je crois que j'ai pas besoins de te faire de dessin en ce qui me concerne... Panda Hero... Ça me va bien non ?

Pointant ses oreilles noires, Daichi les fit remuer un petit peu pour montrer qu'elles étaient bien vrai. Puis un petit détail lui revient à l'esprit, fixant le dos de Tomiji, la professeure remarqua que celui-ci n'avait pas une forme très normale... Elle redirigea donc son regard ver le visage de son élève et lui demanda :

- Ton dos ça va ? Enfin... Je veux dire... Tu cache quoi sous ta veste ?

____________________________



Spoiler:
 


~♥~:
 

Merci pour ce kit Bonnie-chan ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gakuenbakemono.lebonforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit cours de matérialisation ? [PV Tomiji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit cours de lecture, ça vous tente ? - Feat Bael-en-feu
» Un petit cours de graph' pour Herby ?
» [PV] Petit cours particulier
» Petit cours d'Anna'tomie !
» petit cours de cuisine ou la chasse au slibard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène-