AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jun Itsuko

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Cronos
★ Age : 18
★ Relationship:

MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   Sam 23 Juin - 0:57

Je m'agite doucement face à ses caresses de plus en plus appuyées et sens mon souffle se bloquer dans ma gorge quand un de ses fins doigts glissent délicieusement en moi. Je me penche légèrement en avant, essayant de reprendre ma respiration et finalement laisse échapper un lourd soupir de volupté. Un seul ? Ce n'était pas suffisant mais mes mots restaient comme coincés dans ma trachée alors que je balançais légèrement mes hanches contre sa main. S'amusait-elle avec mes nerfs ou n'était-elle juste pas assez audacieuse pour se permettre plus de "fantaisies" ?
Je grogne légèrement et agite un peu plus mon bassin avant de me relever soudainement. Je l’agrippe par le collier, passant plusieurs doigts dans l'encolure et l'oblige à se mettre debout pour mieux la pousser sur mon lit moelleux et trop confortable pour que je me permette de le délaisser.
Je grimpe sur le matelas, m'allonge contre elle et l'embrasse longuement. Ses lèvres étaient vraiment délicieuses et plutôt douées pour des débutantes. Je souris à cette pensée et ouvre ma table de chevet coquine qui n'avait cessé de me narguer depuis le début de nos ébats.
Combien avais-je de jouets ? Assez pour pouvoir m'amuser plusieurs années sans m'ennuyer.
J'attrape un harnais et mon cher Bunny, mon sex toy favoris qu'avais déniché l'obscène Naoko lors de mon emménagement à Undai Gakuen.

-Je te présente Bunny !

Je ne peux m'empêcher de pouffer de rire ironiquement. J'avais la mauvaise manie de personnifier mon jouet rouge au design très "lapin" que j'avais acheté avant de quitter la France. Bunny, Bunny, Bunny ~ Nous en avions vécus des choses ! D'ailleurs, je l'avais amplement nettoyé après que ce gros porc de déménageur avait posé ses sales pattes graisseuses sur lui. Pauvre Bunny ~
Les présentations faites, je déposes brièvement mes lèvres sur celle de mon amante avant de lécher soigneusement mon sex toy. Ça faisait longtemps que je n'avais pas pu l'utiliser.
Je regarde longuement mon joujou et enfile les sangles sur le bassin de ma partenaire tout en les faisant glisser lentement sur ses cuisses. J'avais bien fait d'acheter ce harnais à mon arrivée au Japon, il lui sied à ravir.
Je referme mon tiroir et grimpe aussitôt sur ma propriété pour mieux m'asseoir sur son bas ventre, mes yeux se fermant automatiquement lorsque je sens mon superbe jouet s'enfoncer lentement en moi. Pfiou, Bunny avait un peu grossit, non ? Je souris diaboliquement. Ce n'est pas grave, j'allais lui faire faire un peu d'exercices.
Je me relève pour redescendre à nouveau tout aussi doucement à plusieurs reprises,mon regard désireux plongé dans celui de Ryuko et m’assoit complétement sur son bassin, me régalant de mon plaisir.

-Étonne-moi, Ryuko~

Ce dit, je bascule sur le côté en serrant ma beauté pâle contre moi pour échanger nos places.
C'est en s'exerçant qu'on apprend. Je lui laisser l'occasion de développer ses "capacités" sexuelles et de faire quelques expériences enrichissantes. D'ailleurs, ne dit-on pas qu'on apprenait mieux en s'amusant ?
Je souris malicieusement, les yeux mi clos. Quelle pédagogue je pouvais faire, j'étais fière de moi.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuko Hirano

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 23

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ruby Dragon
★ Age : 19
★ Relationship:

MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   Sam 23 Juin - 1:55

Je sens les hanches de Jun se balancer contre ma main alors que j’agite toujours lentement mon doigt en elle. Mais je vois bien que ce n’était pas assez pour ma maîtresse, qui avait l’air d’en vouloir plus. Avant que j’aie pu faire quoi que ce soit, Jun se lève et me force à me lever en me tirant par le collier. J’étouffe légèrement pendant un instant avant qu’elle ne me pousse sans ménagement sur son lit, où je reste docilement étendue tout en reprenant mon souffle. Jun grimpe alors sur le matelas et s’allonge sur moi, collant son corps contre le mien, avant de m’embrasser longuement. Je lui rends son baiser, faisant glisser mes mains dans le bas de son dos. Puis Jun étire son bras vers la table de chevet et y farfouille un moment avant d’en ressortir… oh… mon dieu. Elle ne voulait tout de même pas… Mes joues tournent au cramoisis alors que je regarde Jun dans les yeux.

-Je te présente Bunny !

Et en plus, elle donne des noms à ces choses? Je me mords la lèvre inférieure, ne sachant plus trop quoi faire. Jun se penche de nouveau vers moi, me dérobant un nouveau baiser, puis je la vois lécher sans gêne le sex toy. Sans hésitation, elle m’enfile alors le harnais, le faisant glisser sur mes cuisses. Je suis un peu inconfortable avec cet ajout, et très, très gênée. Jamais je n’aurais pensé qu’un jour, j’enfilerai ce genre de chose. Jun referme le tiroir de sa table de chevet puis elle remonte dans le lit, prenant une fois de plus place au dessus de moi. Sans hésitation, elle place son bassin sur le mien et je vois alors le sex toy s’enfoncer en elle. Elle ferme les yeux et laisse échapper un soupir, avant de bouger son bassin de haut en bas. Je suis hypnotisée par ce que je voyais, et je ne savais pas comment réagir. J’étais sensée faire quoi avec cette chose? Comment je m’y prenais?
Jun plonge son regard dans le mien et je peux y voir du désir. Après un moment, elle s’assoit complètement sur moi, un sourire étirant ses lèvres.

-Étonne-moi, Ryuko~

Je n’ai pas le temps de lui demander ce qu’elle voulait dire par là qu’elle se retire de moi et se laisse tomber sur le côté, tout en m’agrippant, me forçant ainsi à me retrouver au dessus d’elle. Je supporte mon poids avec mes bras posés de chaque côté de ma maîtresse et je plonge mon regard dans le sien, mes cheveux cascadant sur ma poitrine. Je reste immobile un moment, ne sachant pas quoi faire. J’étais tétanisée par la gêne, mes muscles refusant de bouger. Je sentais cette chose pendre entre mes jambes et je n’aimais pas vraiment ça. Mais maîtresse Jun m’avais demandé quelque chose… il me fallait donc obéir. J’abaisse une de mes mains vers mes cuisses tandis que que j’écarte doucement celles de Jun avec de l’un de mes genoux, prenant appuis sur mon bras valide, et j’empoigne avec hésitation le sex toy. Puis j’abaisse mes hanches contres celles de Jun et, précautionneusement, j’enfonce l’objet dans l’intimité de ma maîtresse. Une fois cela fait, je reprends appui sur mes deux bras et je bouge mes hanches une fois, afin d’être certaine que le sex toy était bien en place. J’abaisse mon visage vers Jun et l’embrasse tendrement, puis je me redresse légèrement, avant de commencer à bouger mes hanches contre celles de ma maîtresse. Au début, mes mouvements étaient hésitants et gauche. Je n’étais pas habituée à faire ça. Mais après un moment, je pus accélérer la cadence, faisant de long et profond mouvement contre Jun. Mon cœur bat la chamade dans ma poitrine et je commence à haleter alors que je continue mes mouvements, cachant mon visage dans le cou de Jun. J’espérais que je faisais ça de la bonne façon. Je voulais faire plaisir à Jun, je voulais qu’elle aime ça. Mais j’étais effrayée qu’elle me repousse parce que je n’étais pas assez bonne ou trop inexpérimentée.
Je cesse mes mouvements pour mieux reprendre appui sur mes bras puis je continue de bouger, accélérant une fois de plus. Je décidai encore une fois de suivre mon intuition, laissant mon corps faire les mouvements inconnus et pourtant familiers.

____________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Itsuko

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Cronos
★ Age : 18
★ Relationship:

MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   Dim 24 Juin - 20:49

Elle reste un long moment immobile - comme indécise et gênée - puis se décide enfin à se mouvoir alors que je commence à m'impatienter, terriblement affamée. J'étais loin d'être patiente et plus ça allait, plus j'avais envie de lui faire découvrir les plus vilaines choses qui m'avaient été donné de pratiquer.
Elle empoigne avec réticence Bunny, mon fidèle compagnon de baise et écarte mes jambes à l'aide de ses genoux, ses mains étant déjà parfaitement occupées. Je ferme les yeux, excitée rien que par ce geste, anticipant ses prochains mouvements. J'espérais secrètement qu'elle me chevauche sauvagement, qu'elle se montre sèche et intransigeante envers moi. Je m'étais caché quelques attitudes de soumise apparemment et ça ne me déplaisait nullement, au contraire.
Je soupire de contentement quand elle s'abaisse un peu plus vers moi pour me pénétrer avec son habituelle délicatesse avant de grogner légèrement quand ses hanches rencontrent les miennes, signe que mon jouet baigne entièrement en moi, m'arrachant un doux soupir par la suite. Je sentais délicieusement mes muscles se resserrer autour du god, ma libido déjà bien haute s'en déchainait agréablement.
Ses lèvres douces et appétissantes se posent soudainement contre les miennes pour mieux cruellement les quitter par la suite, leur maîtresse passant finalement aux choses sérieuses, à mon plus grand plaisir.
Elle balance gauchement son bassin, encouragée par quelques gémissements sincères qui m'échappent lorsque Bunny frotte méchamment contre les parois de mon sexe, la maladresse "inouï" de Ryuko y aidant beaucoup. Pouvait-on parler de chance du débutant ou était-elle naturellement "douée" ? Je n'en savais rien mais Dieu : sa gaucherie était aussi excitante qu'efficace. J'adorais l'idée de dévergonder une naïve et si jolie demoiselle. C'était certain, j'allais le payer mais ... Plus tard pour l'instant l'heure était plus à la jouissance qu'au fouet.

Au fur et à mesure, ma partenaire prend de plus en plus ses aises et entreprend de plus profonds et longs va-et-vient qui me font délicieusement tourner la tête. J'écarte un peu plus les jambes, approfondissant légèrement les pénétrations et entoure son cou de mes bras frémissants. Ma beauté pâle me plaisait de plus en plus. Je lui réservais de grands "projets" et des expériences plus "dangereuses" et "approfondis" qu'aucune personne saine d'esprit ne pouvait naturellement imaginer. Je ne peux retenir un sourire ambitieux à cette ravissante idée. Cette demoiselle là allait devenir une tuerie du sexe et je ne pouvais que me réjouir de l'avoir sous ma tutelle.
Ses halètements me sortent de mes pensées coquines et mes yeux se plongent automatiquement dans les siens. Ouh, ma petite Ryuko commencent à s'échauffer méchamment ~ Qu'allons nous bien pouvoir faire ? J'hésite longuement à m'occuper d'elle dès à présent ou à la laisser se consumer encore un peu plus sous ses propres assauts.
Je resserre mon étreinte sur elle et donne un léger coup de rein avant de la retenir complètement contre moi, limitant ses mouvements de sortes à ce que Bunny reste bien entièrement entre mes jambes. Puis Je lèche gauchement sa joue et ronronne très lentement à son oreille entre deux lourds soupirs :

-Vais-je devoir m'occuper de ma jolie petite Ryuko ?


Je lui dérobe un long baiser en agitant une deuxième fois mon bassin et la questionne encore de ma voix mielleuse :

-Ou peut-elle attendre encore un peu avant que je ne la dévore des pieds à la tête ?

Je la relâche finalement un peu, la laissant continuer ses va-et-vient et m’intéresse de plus près à s'être aguicheuse poitrine qui s'exposait sans gêne à mes yeux obscènes et avides. Puis, j'approche mes lèvres de l'un de ses tétons et le tête par pure gourmandise, avant de le mordiller férocement.
Je n'allais pas tarder à jouir mais je ne pouvais m'empêcher de penser qu'il manquait une toute dernière petite chose. Quelque chose qui m'étais rarement arrivé de réclamer et que je n’appréciais qu'avec quelques rares personnes ... Quelque chose dont Ryuko n'était naturellement pas dotée ... Quelque chose qui s'opposait clairement à son obéissance et sa douceur. Je souris face à ma diabolique idée et me redresse légèrement en prenant appui sur un bras afin de me retrouver à la même hauteur que ses yeux.
J'attendais sa réaction avec impatiente. Au pire des cas, je me paierais une bonne partie de rigolade devant son visage rougissant et au meilleur des cas ... Je pense que je jouirais dans la minute qui suit.

-Hum, et si Ryuko se montrait plus vilaine avec moi ?

Le sadisme ne me faisait pas peur, loin de là ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuko Hirano

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 23

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ruby Dragon
★ Age : 19
★ Relationship:

MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   Dim 24 Juin - 23:34

Je me laisse guider par les soupirs et les grognements de plaisir de Jun, accélérant la cadence et haletant sous l’effort. Mes hanches cognent contre celles de ma maîtresse tandis que je continue de les abaisser et de les relever en rythme. Elle avait l’air d’apprécier ce que je faisais, donc je continuai mes mouvements. Après un moment, je la sens qui écarte encore plus les jambes afin de me faciliter la tâche et je me plaque un peu plus contre elle, enfonçant le sex toy plus profondément en elle avant de continuer mes mouvements. Je sens les bras de Jun entourer mon cou je baisse les yeux vers elle, regardant ses paupières à demi fermées. Je souris et me penche vers elle pour l’embrasser de nouveau avant de me redresser et de continuer mes mouvements. J’halète un peu plus mais je ne me sentais pas fatiguée.
Après un moment, je sens les bras de Jun se refermer sur moi et elle me tien serrée contre elle, m’empêchant de continuer mes mouvements. Je la regarde, perplexe. Avais-je fait quelque chose de mal? Je ferme les yeux par réflexe lorsqu’elle me lèche la joue, me tirant un frisson.

-Vais-je devoir m'occuper de ma jolie petite Ryuko ?

J’ouvre les yeux et regarde Jun, ne sachant pas quoi répondre. Puis Jun m’embrasse tout en agitant son bassin contre le mien.

-Ou peut-elle attendre encore un peu avant que je ne la dévore des pieds à la tête.

Je rougis et détourne le regard, restant silencieuse. Après un moment, Jun me libère et je reprends mes mouvements, me délectant de ses petits gémissements. Je sens alors la bouche de Jun sur l’un de mes seins et je ne peux retenir un gémissement de surprise. Puis je lâche un petit cri de douleur lorsqu’elle mord mon téton. Elle le relâche après un moment et elle se redresse sur ses bras afin que nos visages soient à la même hauteur.

-Hum, et si Ryuko se montrait plus vilaine avec moi ?

J’arrête immédiatement mes mouvements et regarde Jun droit dans les yeux, restant immobile et silencieuse un moment. Je soupire et je secoue la tête, avant de détourner le regard, me tenant toujours immobile au dessus de Jun.

-Je… désolée Jun mais je ne suis pas comme ça…

Je me mords la lèvre inférieure et repense à mes propres paroles. Ne pas être comme « ça » ne m’avait pas empêché de coucher avec pourtant. Mais j’avais mes limites et je savais écouter mon instinct lorsqu’il me criait quelque chose… enfin, la plupart du temps. On reste silencieuse un moment, et je me demande si je l’ai fâchée. Probablement. Je venais juste de lui refuser quelque chose. Mais je ne le ferai pas.

-Je vais comprendre si tu es en colère… mais je ne suis pas comme ça, Jun Onee-sama.

Je baisse une fois de plus la tête, attendant son courroux avec résignation. Allait-elle me punir? Allait-elle être fâchée? Soudainement, je n’avais plus vraiment envie d’être dans la même pièce qu’elle. Tout ce que je voulais, c’était jouer du violon, pour expulser mes sentiments… et expulser l’ancienne tristesse qui me rongeait de nouveau le cœur. Je voulais pleurer avec liberté la perte de ma sœur jumelle, mais là n’était pas vraiment le moment pour le faire. Plus tard, me promis-je.

____________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Itsuko

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Cronos
★ Age : 18
★ Relationship:

MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   Lun 25 Juin - 0:42

Ryuko arrête immédiatement ses mouvements, m'arrachant un grognement de frustration digne du pire ours mal léché. Elle pouvait très bien rougir et continuer de s'occuper de moi, l'un n'empêchait pas l'autre.
Je ne peux m'empêcher de lui jeter un regard froid et rageur, tiraillée entre mon petit plaisir et mon sadisme naturel. J'avais envie de la serrer contre moi pour reprendre là où on en était et de la gifler tout à la fois. Dieu, qu'elle continue avant que je deviennes dingue ... Ma main vibre irrémédiablement, elle me démangeait horriblement.

-Je… désolée Jun mais je ne suis pas comme ça…

Elle n'était pas comme ça ? Je m'en doutais bien, je lui avais simplement proposé d'essayer de nouvelles choses. Je comprenais parfaitement son refus mais s'arrêter pour si peu ... Argh ! A ce rythme, j'allais finir par ne plus en avoir envie du tout ... Bon d'accord, j'en avais tout le temps envie mais ce n'est pas une raison !
Je la regarde, énervée, se mordre les lèvres, gênée et tente de garder mon calme alors qu'une violente vague de violence me submerge. Elle baisse la tête et bredouille vaguement un faux-fuyant inutile :

-Je vais comprendre si tu es en colère… mais je ne suis pas comme ça, Jun Onee-sama.

Je l'observe un bon moment et n'en pouvant plus, bascule sur le côté pour lui ôter prestement le harnais qui maintenait encore Bunny contre son bas ventre. J'avais méchamment envie de jouer ~
Je souris diaboliquement et l'enfile finalement, serrant bien les lanières contre ma peau encore frémissante de désir. Vilaine Jun ~ Je lui dérobe un baiser langoureux et profite de sa surprise pour mieux la pousser et la plaquer contre le lit, sa poitrine appétissante posée contre le matelas moelleux, moi allongée contre son dos. Je ne peux m'empêcher de laisser traîner mes mains sur sa superbe chute de reins et son alléchant fessier, les remplaçant bien vite par mes lèvres gourmandes qui embrasse délicatement sa peau.
Je remonte au bout de quelques minutes et l'oblige à se redresser un peu pour mieux faire glisser mes doigts en elle après les avoir brièvement léchés. Elle mouillait terriblement, ce qui me fit sourire curieusement. Pas besoin de lubrifiant ou de bave, ça allait glisser tout seul ~

-Ryuko, perverse ~

Pauvre petit chiot, j'allais être sans pitié ~
Je fais quelques allers et retours tortueux, appréciant - certainement trop - la chaleur et l'humidité de son sexe et m'agenouille derrière elle, baisant une dernière fois le haut de son dos avant de la pénétrer le plus lentement possible, histoire de faire durer le moment un maximum de temps. J'étais sûre et certaine que Bunny allait beaucoup apprécier son nouvel habitat ~ C'était doux et brûlant, rien de mieux pour mon jouet préféré. J'espérais qu'il puisse en profiter un maximum de temps ... Voyons voir, combien de minutes allait tenir ma proie ~
Je bouge très légèrement mon bassin, appuyant à peine mes va-et-vient et caresse de mes doigts, tout ce qui se trouve à ma portée.

-Ne jouis pas trop vite ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuko Hirano

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 23

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ruby Dragon
★ Age : 19
★ Relationship:

MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   Lun 25 Juin - 1:50

Je m’attends à ce que Jun explose de colère ou me fasse regretter mon effronterie, mais au lieu de ça, elle me fait soudainement basculer sur le côté et je sens qu’elle m’enlevait le harnais. Elle l’enfile contre ses hanches et, alors que je la regardais avec surprise, elle se penche vers moi, m’embrasse puis elle me force à me retourner et à me coucher à plat ventre sur le lit. Je reste immobile, un peu inquiète. L’avais-je fâchée? J’espérais que non. Je sens Jun s’allonger contre moi et je frissonne au contact de sa peau contre la mienne. Ce qu’elle pouvait être chaude. Je rougis lorsque je me rends compte de l’ironie de cette expression à double sens. Je frissonne lorsque les mains de Jun caressent le bas de mon dos pour finalement aller me caresser les fesses et je ferme les yeux, enfouissant mon visage dans le matelas. Je ne peux m’empêcher de remarquer que l’odeur de Jun était présente partout. Puis ses mains sont remplacées par ses lèvres, embrassant ma peau que très légèrement.
Jun me force alors à redresser le bassin et je ne peux m’empêcher de gémir lorsqu’elle enfonce ses doigts en moi. Je sens l’excitation monter en moi immédiatement et j’empoigne les couvertures dans mes mains par réflexe.

-Ryuko, perverse ~

Moi, perverse? C’était pourtant elle qui avait décidé de sortir son petit jouet! Et c’était elle qui m’avait demandé de lui faire l’amour (et j’avais lamentablement échoué). Je gémis de nouveau lorsque Jun entame des va-et-vient en moi, me tirant des frissons de plaisir. Je ferme les yeux et pose ma tête contre l’oreiller, essayant de calmer mon cœur qui battait la chamade. Pourquoi c’était encore moi qui se retrouvait en position de victime? Peut être parce que j’étais incapable de résister au charme de Jun… e grogne de colère contre moi-même, mais mon grognement est vite changé en un petit gémissement de douleur lorsque quelque de bien plus gros remplace les doigts de Jun. Je ressens une douleur dans mon intimité, et je sus que Jun m’avais enlevé ma virginité pour de bon cette fois. Je me retiens pour ne pas me retourner et la faire basculer sur le côté afin d’enlever cette chose qui me faisait mal. Au lieu de quoi, je restai docilement couchée sur le lit, me mordant les phalanges autant de gêne que de douleur.
Puis Jun bouge lentement et je sens le jouet glisser dans mon intimité avec facilité. Le souffle coupé, j’essaie de reprendre mes esprits, mais avec Jun qui bougeait ses hanches contre moi, c’était très difficile. Elle y va doucement au début, des mouvements lents et incomplets, comme si elle voulait me faire languir, ce que je comprenais. Elle voulait probablement me faire regretter le fait que j’avais refusé ce qu’elle voulait.
Je sens les mains de Jun courir sur mon corps et je soupire d’aise à ses contacts, commençant alors à me calmer tandis que la douleur dans mon entre jambes se changeait peut à peu en excitation.

-Ne jouis pas trop vite ~, me dit alors Jun.

Je jette un regard par-dessus mon épaule et, paupières à demi fermées, je croise le regard de Jun. Elle semblait s’amuser de la situation, un sourire malicieux au coin des lèvres.

-Jun…

Je reporte mon regard sur le mur devant moi tandis que ma maîtresse continue de bouger, tout aussi lentement. J’avais envie de serrer Jun contre moi, de l’embrasser, mais je n’étais que sa source de relation sexuelle, et rien d’autre. Combien de temps tout cela allait-il durer? Tout le long de la scolarité, comme elle le voulait, ou pouvais-je refuser? Refuser et éviter Jun? Allais-je en être capable? J’essaie d’imaginer ce que ça donnerait, une scolarité complète qui se résumait entre fuite et regret. Même si cette relation était complètement malsaine pour moi, je me pouvais me résigner de laisser Jun derrière. J’avais besoin de quelqu’un. Après toutes ces années de solitude, Jun était la seul personne à me démontrer ne serais-ce qu’une infirme quantité d'attention.
Je gémis de nouveau lorsqu’un des mouvements de Jun envoie une décharge électrique partout dans mon corps, me ramenant au présent. Je n’ai plus les moyens d’avoir des pensées cohérentes lorsque Jun se met enfin à la tache.




____________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Itsuko

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Cronos
★ Age : 18
★ Relationship:

MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   Mar 26 Juin - 22:05

-Jun…

Je ne peux m'empêcher de sourire lorsqu'elle prononce mon nom. N'était-elle pas adorable à appeler ainsi sa maîtresse alors qu'elle s'amusait avec son superbe corps ?
J'attrape brusquement ses hanches et donne un puissant coup de rein avant de reprendre des va-et-vient plus rapides mais aussi plus doux. Je me régale longuement de ses gémissements et décide enfin à accélérer le mouvement quand je commence à me lasser.
Je balance rapidement mes hanches qui cognent parfois contre son appétissant fessier entre deux allers et retours hâtifs, puis, voulant voir son doux visage rougi de gêne et grimaçant de plaisir, je la pousse sur le côté pour mieux la retourner, Bunny quittant son antre quelques instants.
Je souris diaboliquement et plaque ses poignets contre le matelas après être entré de nouveau en elle pour mieux l'admirer.

-J'aime voir ma proie quand je la dévores ~

Je ne voulais pas qu'elle croit qu'elle était simplement ma proie. Non, je l'aimais d'une certaine façon. Ce n'était pas un amour pure et innocent, ni un amour véritable et fou. Non, c'était un amour physique et purement affectif mais un amour quand même. Je l'adorais au lit, je l'appréciais au quotidien : C'était simple et à la fois assez compliqué ... Non, en fait, ce n'était juste pas commun à vos yeux.
Je scrute malicieusement son doux visage alors que je m'amuse à alterner entre légers mouvements de bassin et coups de reins violents et m'excite de plus en plus, malgré moi. J'avais chaud ... NON ! Je brûlais littéralement et dieu seul savait à quel point je détestais la chaleur.
J'halète difficilement et maudit silencieusement Ryuko qui n'y était pourtant pour rien.

-T'as de la chance que je t'adore, parce que sinon je t'aurais déjà briser depuis longtemps ~

J'aurais tout à fait pu la prendre à même le sol ou même dehors - Pourquoi pas dans l'Arène nous exhibant aux yeux de tous ? J'aurais pu sortir le fouet, le bandeau et les menottes. Et pourquoi pas même la bâillonner ? J'aurais pu la maltraiter, m'occuper de ses jolies petites fesses ou l'exhiber mais elle ne méritait aucun de ces traitements. Elle était pure, docile et tellement mignonne, je ne pouvais pas me résoudre à me montrer trop cruelle avec elle.
Je me colle à elle, accélérant le pas ou non en suivant les indications floues qui s'échappait de sa bouche sous forme de gémissements et l'embrasse longuement. Ses lèvres ~ Je soupire d'aise contre ses lèvres et lâche ses mains pour mieux caresser ses cuisses puis ses seins parfaits.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuko Hirano

avatar

Messages : 103
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 23

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ruby Dragon
★ Age : 19
★ Relationship:

MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   Mar 26 Juin - 23:29

Jun continue de se mouvoir en moi et des gémissements de plaisirs m’échappent sans que je ne puisse les retenir. Elle y allait doucement mais avec efficacité. Soudainement, Jun agrippe mes hanches et je la sens faire un coup de hanche contre moi, et j’échappe un petit cri, empoignant les couvertures sous moi. Les va-et-vient de Jun deviennent plus rapides et je ferme les yeux, sentant l’excitation monter en moi. Encouragée par mes gémissements, Jun accélère encore la cadence et je commence à haleter sous elle.
Elle me prend alors par surprise lorsqu’elle se retire de moi, me fait rouler sur le côté afin que je me retrouve sur le dos. Jun me sourit et tandis qu’elle enfonçait de nouveau le sex toy en moi, me tirant un gémissement, elle me plaque les poignets contre le matelas, m’emprisonnant.

-J'aime voir ma proie quand je la dévores ~

Je regarde Jun dans les yeux, les joues brûlantes et le cœur battant la chamade. Elle ne pouvait pas mieux trouver pour me désigner. Elle était le loup, j’étais l’agneau. Ma maîtresse recommence à bouger en moi et je frissonne de plaisir sous elle, me mordant la lèvre inférieure. Mon souffle se coupe lorsqu’elle me surprend avec un violent coup de rein avant de reprendre des mouvements plus doux mais rapides. J’entends Jun haleter au dessus de moi et je la regarde tandis qu’elle me dit :

-T'as de la chance que je t'adore, parce que sinon je t'aurais déjà briser depuis longtemps ~

Jun, m’adorer? Je reste confuse, n’osant pas trop le croire. Avait-elle dit ça seulement pour s’amuser, ou le pensait-elle vraiment? Était-il possible qu’une personne s’attache à moi? J’hésite entre y croire ou ne pas y croire, et finalement, je me dis que ça ne ferait de mal à personne (à part moi-même peut être) si je croyais en Jun. Tandis qu’elle continuait à bouger en moi, Jun se colle contre moi et je soupire d’aise à son contact. Puis elle m’embrasse et je réponds volontiers à son baiser. Je la sens soupirer contre ma bouche puis finalement, elle relâche mes bras et ses mains viennent caresser mes cuisses et puis mes seins, et je frissonne à son contact. J’entoure Jun de mes bras et la serre contre moi tandis qu’elle continue de bouger, et j’écarte les jambes afin qu’elle puisse se caler plus contre moi. Je cache mon visage dans son cou et je fais glisser une de mes mains dans sa chevelure, lui caressant le bas de la nuque puis montant dans sa tignasse noire. Mon autre main vient se placer dans le bas de son dos afin de la maintenir contre moi. Je gémis de plus en plus sous elle et je commence à avoir chaud. Ma tête commence à me tourner et j’halète contre le cou de Jun. Je commence alors à bouger mes hanches contre les siennes, et je sens que je vais bientôt céder. Je resserre mon emprise sur Jun. Quelques coups de reins de plus et j'en peu plus.

- J... Jun, je... je vais... Gnn!

L'orgasme m'atteint de plein fouet et mon corps se tend sous Jun, mes muscles internes se serrant sur Bunny. Un gémissement plus fort et plus long que les autres s'échappe de ma gorge tandis que je serre Jun contre moi, murmurant son nom sans m'en rendre compte. Après un moment, mon corps se détent sous Jun et j'halète tandis que mon coeur bat la chamade. Je ferme les yeux et je soupire. Dire que j'étais sensée faire l'amour à Jun au départ, mais finalement, c'était elle qui m'avait fait l'amour, une fois de plus.
Je laisse mes mains glisser dans le dos de Jun, savourant sa peau chaude sous mes paumes. La prochaine fois, je promets de m'occuper de Jun. Et de la faire gémir de plaisir.


____________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jun Itsuko

avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 24
Localisation : Dans tes rêves ~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Cronos
★ Age : 18
★ Relationship:

MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   Mer 27 Juin - 0:00

- J... Jun, je... je vais... Gnn!

Ma beauté pâle se tend brusquement sous moi, ses bras serrant dangereusement mon corps contre le sien alors qu'un long gémissement lui échappe. Je souris, fière de moi et étouffe sa voix en capturant sauvagement ses lèvres. Pas mal, pas mal. Bunny devait être ravi ~
Elle finit tout de même par se détendre, son corps réclamant un repos bien mérité que j'acceptais de lui accorder - du moins pour aujourd'hui - et halète furieusement tandis que je parcours son corps frémissant de doux baisers. Délicieux ~
Un soupir lui échappe et je me demande vaguement si elle n’avait pas été déçue par quelque chose avant de retirer lentement mon jouet, le faisant glisser doucement hors de son sexe, mon regard toujours diabolique et moqueur. J'entends clairement un bruit de succion quand je l'ôte entièrement, ce qui me fait pouffer de rire. Pauvre Bunny, il est tout trempé maintenant ~
Je détache le harnais et lèche amplement mon jouet humide et tiède sous les yeux fatigués de ma partenaire avant de le poser sur ma table de chevet et d'approcher mes doigts humectés du visage de Ryuko, ma belle Ryuko.

-Ryuko est si mignonne quand elle jouit ~

J'adorais taquiner les autres. Oui mais ... Je sens mon envie me tirailler encore alors que l'humidité entre mes cuisses commence à me gêner atrocement. Je soupire et me redresse élègamment pour de nouveau admirer ma victime. Mah, tant pis, je m'occuperais de ça plus tard ~ De toute façon, mon petit chiot ne semble pas en état de me prendre ... Peut être une autre fois. Ce qui est sûre c'est qu'elle n'allait pas s'envoler de si tôt, j'ai tellement d'autres choses à lui faire découvrir et essayer. Non, je ne parlais pas uniquement de cochonneries pour une fois !
Je l'étreins longuement contre moi, caressant affectueusement ses cheveux jusqu'à ce qu'elle sombre dans un sommeil réparateur et salvateur. Dommage, je me serais bien permise d'autres fantaisies.

-Bonne nuit, Ryuko ~


END

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'arène n'est pas un endroit pour piquer un somme~ (nc-16 Yuri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]
» Un endroit pour réfléchir... Pas seule. | Pv Tempête Argentée | Libre pour les gens qui s'ennuient XD |
» [Toilettes de Mimi Geignarde] Drôle d'endroit pour se cacher
» Quel endroit pour Xp pokémon haut level !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène-