AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Sam 21 Avr - 2:24

Qu'est-ce que je pouvais bien faire ? Cela faisait quelques temps que j'étais arrivée à Undai. C'était un endroit vraiment étrange. Je me baladais dans l'établissement. L'air pensif. Soudain, je vis une carte indiquant qu'il y avait une piscine ici... Une piscine ?! Ici ? Pourquoi ne pas y aller pour changer ? Ah, mais j'avais un problème... Je n'avais pas de maillot. Enfin, je peux bien aller à une boutique et en trouver un non ? Donc, je partis dans une boutique et essayais les maillots les uns après les autres. Soudain, un maillot attira mon attention. Un super maillot deux pièces shorty rouge et blanc. Comme mes yeux et mes cheveux. Un large sourire apparut sur mes lèvres quand je le vis.

Spoiler:
 

Je le pris à ma taille avant de l'essayer. Il était parfait. Je l'achetais avec une serviette de bain et je partis en direction de la piscine comme le plan l'indiquait. C'était beaucoup trop grand pour moi aussi. Et encore une fois, les gens me regardaient bizarrement. Pour mes yeux rouges sûrement. J'ai l'habitude de ça, mais c'est pas grave. Pourquoi ? Parce que ils n'étaient tous que des jouets.
Une fois devant, j'allais dans les vestiaires et je mis mon maillot. Ce maillot m'allait vraiment bien putain... Enfin bref. Une fois enfilé, je libérais mes cheveux de ma pince avant de mettre ma serviette et ma pince dans mon sac et je sortis des vestiaires. La lumière m'agressa les yeux, mais je continuais d'avancer. Je posais mon sac avant de me balader légèrement vers le bord de la piscine, l'air pensif de nouveau. Il n'y avait pas énormément de monde. Je décidais alors d'aller dans l'eau. C'était dur de rentrer dedans, elle était plutôt froide quand même. Une fois dedans, je grelotais légèrement avant de me mettre la tête sous l'eau. Je remontais à la surface de l'eau les cheveux dans les yeux quand quelqu'un me rentra dedans. Je reculais d'un pas, complètement sonnée. J'avais la tête qui tournait.

- Vous pouvez pas faire gaffe où vous allez non ?


J'enlevais les cheveux de mes yeux et je remarquais que je voyais un peu flou. Ca devrait se dissiper je suppose. Je posais une main sur mon front en titubant légèrement. Mais quel est l'imbécile qui m'est rentré dedans ?

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Sam 21 Avr - 23:21

Cela fait deux ou trois jours peut-être que je suis arrivé. Je n'ai pas compté, trop fatiguant pour moi. Je me rappelais la rencontre avec Yume-san, cette fille qui voulait me sortir avec perte et fracas de l'arène. Depuis j'avais passé mes journées à dormir ou flemmarder dans le parc. Que voulez-vous, je suis quelqu'un de fatigué c'est normal. Mais aujourd'hui j'avais envie de changer, j'étais parti en direction du gymnase.

Lorsque j'entrai dans le gymnase, je remarquais une piscine. Le temps était chaud, trop chaud pour moi. J'en conclus qu'un petit plongeon me ferai le plus grand bien. Malheureusement, j'avais oublié mon maillot dans ma chambre. Je repartis traversant la moitié de l'académie. Je montais au dortoir. J'ouvris la porte de ma chambre et en entrai. Je partis dans mon armoire récupérer mon maillot noir. Je le fourrai dans un sac et repartis en direction du gymnase tranquillement.


Après plusieurs minutes à marcher, je me retrouvais devant la porte du gymnase que je poussai à nouveau. J'entrai et partis en direction de la piscine. J'ouvris la porte et partis me changer dans les vestiaires hommes. J'enlevai ma tenue noire et enfilai mon maillot. Je sortis vers les bassins faisant le tour. Il y avait quelque personne çà et là. Je remarquais rapidement une fille qui entrait dans l'eau. Je ne pus m'empêcher de relever ses deux yeux rouges semblable au miens. J'entrai dans l'eau. Je voyais beaucoup de gens nager. Mon corps était découvert, on arrivait facilement à distinguer mes muscles assez travaillé. Je n'étais pas le plus laid, j'étais certainement l'un des plus repérables avec mes deux yeux rouges qui brillaient assez intensément. Je nageais près de la jeune fille, lorsque je remarquais un type la bousculer.

-Vous pouvez pas faire gaffe où vous allez non ?

Elle était assez énervé, je la comprenais se faire bousculer comme ça n'a rien de génial. Elle titubait et aller très certainement tomber. J'étais derrière elle, je remarquai rapidement que la personne qui l'avait bousculé était un homme. Impossible de le louper. Je m'étais arrêté de nager, je sentais que la jeune fille allait tomber, peut-être me trompais-je

Spoiler:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Dim 22 Avr - 20:26

Ca faisait maintenant plus d’un mois que j’étais à Undai, j’avais de mieux en mieux de maîtrise en ce qui concernait la matérialisation, j’étais devenu assez populaire, aussi bien dans l’arène que dans l’institut en lui même. Les gens m’appréciaient, ils me trouvaient amical, bienveillant, heureux et n’hésitaient pas à me dire que si j’avais besoin de quoi que ce soit, que je leurs demande. J’avais beau dire que beaucoup de gens me connaissaient, moi je ne connaissais qu’une partie de ceux-ci. En seconde, les gens de ma classe était Alyssa, un dénommé Rhees qui se faisait reluquer par un gars blond ; Ryan, ma petite princesse Kaïla, un jeune homme très silencieux que l’on voyait rarement qui s’appelait … qui s’appelait … Ozu…Ozu truc, je sais plus. Ah ! Faut pas oublier l’autre là, la froide … la … putain, elle parlait anglais en plus, comment encore … Bo…Bonnie !

Mais bon, ce n’était pas ça le plus important de ma journée, non, aujourd’hui allait être un jour magnifique, grandissime, parce que oui, pour la première fois j’allais à la piscine de Undai. Pourquoi faire un plat d’une flaque d’eau vous allez me demander, bah c’est simple, je suis une moule, je ne suis pas un poisson, et je ne sais pas nager. Mais alors pourquoi y aller ? Bah pour  apprendre tout simplement.

Arrivant dans les vestiaires, je retirais mes vêtements rapidement avant de les enfoncer dans une cabine, ayant mon maillot en dessous de moi, c’était assez simple de se dézapper rapidement. Mon maillot était simple en fait, un short bleu pour nager, orné d’une ligne orange sur le côté, on pouvait voir dépasser le dessous du maillot qui était blanc avec des petits points rouge/rose. Ouais, le truc qui m’allait juste à merveille quoi. Mais bon, comme je ne savais pas nager j’avais pris une big bouée rouge qui faisait facilement trois fois ma taille. Si je la lâche, je coule.

Une fois arrivé devant l’eau, je mis ma main dedans. Putain qu’elle était froide, il fallait donc que j’y rentre rapidement, histoire de ne pas sentir la fraîcheur de l’eau et m’empêcher d’y rester. Balançant ma bouée, je reculais de quelques pas avant de me mettre à courir, et de sauter. Arrivant dans l’eau comme une bombe, j’essayais d’attraper ma bouée pour remonter et secouer mes cheveux en criant un :

- NICE !

Comme jamais. J’aimais l’eau, mais je n’avais jamais appris à flotter dedans. Pourquoi ? T’savais pas qu’en Angleterre t’avais pas cours de piscine ?! Bah maintenant si. Voyant au loin deux personnes que je connaissais, je me rapprochais d’eux tout en faisant battre mes pieds, aidé de ma bouée. Arrivant à leur hauteur, je leur dis amicalement :

- Hello guys ! Vous vous souvenez de moi ? On est dans la même classe, je suis Izaya Renzou !

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Dim 22 Avr - 23:29

Continuant à tituber légèrement, j'enlevais les cheveux de mes yeux et levais la tête en voyant que c'était un gars avec des cheveux bleus qui m'était rentré dedans. Et le gars il me regardait bizarrement en plus ! Il me cherche des cross en plus ?! Ce con ricanna avant de dire :

- Bah t'as qu'à faire gaffe espèce de...

Sa voix se coupa lorsqu'il croisa mon regard, je revoyais bien et j'étais droite, posant une main sur ma hanche. Un large sourire plutôt sadique apparut sur mes lèvres. Son visage devint légèrement pâle puis il s'inclina.

- Dé... Désolé Seven Rings !

Puis il plongea sous l'eau, je lâchais un looong soupir. Mais j'étais plutôt satisfaite. Je restais debout à observer la piscine, reprenant un air calme et... serin ? Je me perdais dans mes pensées quand j'entendis quelqu'un s'exclamer :

- Hello guys ! Vous vous souvenez de moi ? On est dans la même classe, je suis Izaya Renzou !

Je clignais plusieurs fois des yeux, revenant à la réalité, je vis un gars avec des cheveux et des yeux... roses ?! Il était entouré d'une bouée. J'arquais légèrement un sourcil. Ah, mais ouais il est dans ma classe. Mais pourquoi il dit vous ? Je tournais la tête et je vis qu'il parlait à moi et à un gars non loin de moi qui avait les même yeux que moi... Je gardais mon sourcil arqué et ma main sur ma hanche.

- Euh... salut. Je me disais bien que ta... tête ? Me rappelait quelque chose...


Je devais paraître conne non ? Roh et puis on s'en fout ! Aller vous faire foutre ! (Mais à qui je parle moi alors ?) Bref ! Je soupirais intérieurement, ce gars était plein de... comment dire ? Joie de vivre ? Il était tout souriant, enthousiaste et tout ! C'était... bizarre de recevoir autant d'ondes positives. Moi qui était comme lui avant "l'incident". Et puis, le monde entier m'a rejeté alors bon... Je n'avais jamais rencontré un gars comme ça. Bon. Je suppose que je dois me présenter non ? Bon... Let's go alors !

- Moi c'est Bonnie. Bonnie Amber Sâto. Mais les gens préfèrent m'appeler par mon surnom.

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Dim 29 Avr - 14:13

Oh dieu, je voyais déjà le mec aux cheveux bleus finir la tête en sang devant le regard glacial de la demoiselle. Moi je m'étais écarté prenant place sur un bord de la piscine non loin. J'observais les gens présents, il n'y avait personne d'intéressant mises à part un gars avec des cheveux roses qui flottait avec une énorme bouée et la jeune fille près de moi massacrant d'un regard glacé la plupart des choses qu'elle regardait.

Je soupirais en voyant arriver le gars avec la bouée. Il ne savait vraiment pas nager, il venait en se laissant flotter au grès de son artifice. Se devait être assez hilarant pour une personne normalement constitué. Moi ça m'était égal. Il était pas doué c'était son problème, pas le mien.

-Hello guys ! Vous vous souvenez de moi ? On est dans la même classe, je suis Izaya Renzou !

Izaya Renzou un gay un peu spécial, avec une très grande joie de vivre. Il avait beaucoup d'amis, il était aussi appelé Gold Booster. Comment ça se fait que j'ai ses informations sur lui alors que je ne suis allé qu'une fois en cours ? Lorsque vous passez du temps dans un parc d'étudiant, beaucoup de langue se délit. Voilà comment j'ai pu savoir les dernières nouvelles. Comme le fait que Yume-san fasse partie du conseil des étudiants et qu'elle était froide. Enfin bon ça je l'avais remarqué tout seul. Pendant que j'étais perdu dans mes réflexions la jeune prit la parole.

-Euh... salut. Je me disais bien que ta... tête ? Me rappelait quelque chose...

Effectivement, leur tête ne m'étaient pas inconnus. Impossible de leur parler sans les connaître davantage ! Je plaçai mes deux pupilles écarlate dans le regard d'Izaya-san en premier. Je ne décelais que de la joie de vivre et des ondes positives qui me rendaient assez mal alaise. Il était très amical. Un peu trop peut-être, il avait l'air d'être quelqu'un de gentil et honnête.

Mes yeux décrivirent une courbe pour venir scrutais le regard de la jeune fille. Premièrement elle était encore énervé, sa main sur sa hanche en témoignait. Deuxièmement c'était une sadique, le petit sourire sur les ses lèvres, en dis très long. Trois elle a perdu quelque chose de précieux il y a longtemps. Les yeux ne mentent jamais, on peut connaître une personne seulement en la regardant dans le blanc des yeux. Il suffit d'analyser, rien de bien compliqué pour quelqu'un comme moi.

-Moi c'est Bonnie. Bonnie Amber Sâto. Mais les gens préfèrent m'appeler par mon surnom.

C'était donc à mon tour de me présenter. Je redoutais vraiment ce moment. Qu'est-ce que j'allais dévoiler ? Qu'est-ce que j'allais leur cacher ? J'espérais que mes yeux ne me trahissent pas. Leurs impacts fus immédiat. Une grande tristesse s'installa en moi. Je détestais ça, me poser toutes ses questions faisaient remonter l'horreur de mon passé. Je soupirai en fermant les yeux. C'était le seul moyen de cacher ma tristesse.

-Ozuki Kirame, Aussi connus sous le nom de Lionheart.

Ma voix résonnait, ses mots étaient bien vide de sens pour quelqu'un comme moi. Le ton était froid, presque cassant. Je n'espérais qu'une chose, pouvoir me faire le plus petit possible. Au lieu de ça Izaya-san me regardait avec un sourire en coin.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Dim 29 Avr - 18:08

-Euh... salut. Je me disais bien que ta... tête ? Me rappelait quelque chose... Moi c'est Bonnie. Bonnie Amber Sâto. Mais les gens préfèrent m'appeler par mon surnom.

Elle venait de dire ça en foudroyant du regard tout ce qu’il y avait autour d’elle, elle avait beau s’être présentée, j’avais qu’une envie c’était de m’enfuir en courant en vue de son air renfermé. Ouais, tu vois le genre de meuf qui vit dans une grotte et qui sort que pour aller chercher du gibier ? Bah voilà, t’as la description de comment je voyais Bonnie à cet instant précis.

Continuant à battre des jambes pour rester à la surface attaché à ma bouée, je me grattais légèrement la tête en lui adressant un sourire. Tournant les yeux vers le jeune homme qui nous fixait d’un air … d’un air « mais c’est qui ces gens ?! », il daignait enfin se présenter.

-Ozuki Kirame, Aussi connu sous le nom de Lionheart.

Il avait lâché ça avec tellement de froideur que je crus sentir la piscine se refroidir ainsi que des petits flocons de neige se transformer en glaçon, se créer dans l’eau autour de la silhouette du jeune homme. Continuant quand même à sourire sans laisser paraître mon air légèrement terrifié de côté, je m’exclamais en levant le pouce :

- Cœur de Lion, c’est vachement stylé comme surnom. Et toi Bonnie … c’est … Heu … Seven Rings ou un truc du genre non ?

Je n’étais déjà pas doué pour me souvenir des prénoms de gens, alors de là à me demander de me rappeler de leurs surnoms, c’était trop. Mais soit, fallait que je sorte quelque chose, sinon on allait rester là des heures à se regarder dans le blanc des yeux. Avançant légèrement avec ma bouée, je fis un faux mouvement et glissais légèrement sur celle-ci. Perdant le contrôle et sentant mon corps couler dans les deux secondes qui allaient suivre, je m’agrippai à la première chose que je pus. Évidemment, ce n’était pas la bonne chose à la quelle j’aurais dû m’agripper étant donné que je me retrouvais à présent, sur le dos de Bonnie, son dessus défait entre mes doigts et un violent coup de chaleur me montant à la tête.

Rouge comme une pivoine, je retournais à ma bouée avant de lancer le dessus à Ozuki en le pointant du doigt. Le bout de tissus atterrissant sur son visage, et Bonnie les seins disant bonjour au monde, je m’exclamais :

- Owh … Fuckin’ Shiiiit, I’m soo sorry Darling … Heu … C’est lui !

Ouais, j’allais pas me dénommer coupable face à la femme de cromagnon, et puis quoi encore ? Essayant de faire demi-tour avec ma bouée, je me décidais qu’il était temps de partir, mais je ne pus étant donné que ma bouée était accrochée ou plutôt, tenue par quelqu’un ou plutôt quelque chose.

- Ca va chauffer …

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Lun 30 Avr - 0:37

-Ozuki Kirame, Aussi connu sous le nom de Lionheart.

Il avait parler froidement. C'est bizarre, ce gars me faisant penser à moi en parlant comme ça. Ozuki Kirame... Ouais, je me souviens, c'est celui qui dort toujours en cours ! Il est toujours au fond de la classe. Son surnom était pas mal quand même... Lionheart... Cœur De Lion. Izaya avait le sourire aux lèvres, il s'exclama en levant le pouce :

- Cœur de Lion, c’est vachement stylé comme surnom. Et toi Bonnie … c’est … Heu … Seven Rings ou un truc du genre non ?


Je fis un miiiiiiiinuscule sourire avant de hocher légèrement la tête.

- En effet, moi c'est Seven Rings.

Le plus drôle, c'était que je n'enlevais jamais mes bagues et que bah... à l'instant précis je les avait toujours aux doigts. Soudain, un silence s'installa. Aucun de nous ne parlait. Rien. Nada. Pendant un instant, j'observais Ozuki. Il avait exactement les mêmes yeux que moi. Je sentais quelque chose comme de la tristesse dans son regard. Mon frère m'avait appris à voir les émotions des gens à travers le regard. C'est pratique pour voir si quelqu'un à peur ou pas. Puis j'entendis un léger bruit, je détournais mon regard vers Izaya et je vis qu'il glissa sur sa bouée, on aurait dit qu'il était sur le point de couler dans l'eau. Seulement... ce qui se passa ensuite... je n'aurais jamais pu le deviner. Izaya, prit de panique, s’agrippa à moi, se retrouvant sur mon dos. J'allais me mettre à l'engueuler quand je sentis quelque chose de bizarre. Je ne sentais plus mon haut de maillot. Il y avait quelque chose qui clochait... Ca ne sentais pas bon tout ça. Puis, il retourna à sa bouée et cette fois-ci, je ne sentais quasi plus le haut de mon maillot vu que Izaya c'était amusé à l'envoyer sur Ozuki. Ma poitrine à découverte, je restais figée de panique durant un petit instant.

- Owh … Fuckin’ Shiiiit, I’m soo sorry Darling … Heu … C’est lui !


Restant droite, je me mis à hurler avant de croiser les bras sur ma poitrine et de m'enfoncer dans l'eau. Je rougissais, j'étais aussi rouge que mes yeux quasi... Ce qui n'était pas naturel chez moi. Putain... Pourquoi il fallait que ça arrive à moi ?! Pourquoi ? Je sais qu'être une fille n'est pas simple mais merde quoi ! Je respirais profondément, tentant de me calmer. Je m'approchais d'Ozuki avant de sortir d'un coup et de chopper le bout de tissus qu'il était sur son visage à grand, ne lui laissant le temps de rien voir, puis je m'éloignais d'eux, remettant mon haut de maillot et faisant des nœuds qui ne pourrait pas être défait aussi facilement. J'entendis quelqu'un qui battait les pieds au loin. Je continuais de rougir, mais d'humiliation et de colère. J'étais humiliée par ce qui venait de se passer. Je plongeais tout de suite sous l'eau et une fois près de Izaya, je choppais la corde qu'il y avait d'accroché sur sa bouée.

- Ca va chauffer …

Je tenais fortement la corde, tirant sur la corde pour qu'il revienne vers nous. Oh que oui ça va chauffer ! Une fois qu'il était à côté de nous, je fronçais légèrement les sourcils.

- Oh Fuck... T-Tu as osé ? Tu croyais que tu pourrais t'enfuir après m'avoir foutu la plus grosse honte de ma vie ? Sorry Darling. Game Over. Dis-je en accentuant bien mes mots en anglais. Après tout... je suis américaine et japonaise à la fois !

Un large sourire apparut sur mes lèvres. Un sourire... amusé ? sadique ? On peut dire ça. Il pensait vraiment pouvoir s'en sortir face à moi ? A moins qu'il est une très bonne excuse ou un truc qui me ferait vraiment plaisir pour ce faire pardonner ou autre chose... Il va pas s'en sortir aussi facilement. Ma gêne de tout à l'heure disparut pour laisser place à mon envie de.... vengeance ? Ou un bidule dans le genre. Tenant toujours la corde, je tournais la tête vers Ozuki.

- Il t'accuse alors que t'a rien fait et... Tu dis rien toi ?


Enfin c'est vrai quoi ! Qu'il dise quelque chose je sais pas moi ! Perso, je n'aurais rien dit et j'aurais mit une bonne droite mais bon. Chacun sa façon d'agir. Je passais ma main libre dans mes cheveux, gardant mon sourire malgré le fait que j'étais encore un peu rouge. Bah oui je reste une fille et je reste féminine. Tout s'embrouillant dans ma tête sur le coup. Beaucoup de choses venaient de se produire en si peu de temps. Si Lucas était là... il m'aurait réconforté sûrement ou il m'aurait fait un câlin. Je soupirais intérieurement. J'ai l'impression d'être dans un monde incontrôlable... Soudain, je fus prise de vertiges.

- Oh non... murmurais-je.

Ah merde, j'avais oublié de manger ce matin ! Je lâchais la corde avant de reculer brutalement et de m'accrocher au bord. Mon énergie était légèrement parti. J'aurais dû manger ce matin, mais j'avais vraiment oublié. Et puis la cafétéria était vide, il n'y avait plus de nourriture quand j'étais arrivée. Je fermais les yeux, essayant de me calmer et de me dire que je ne tomberais pas dans les pommes. Je continuais de m'accrocher au bord, quelque chose roula sur ma joue... une larme ? Non... impossible ! Enfin j'espère ! J'essuyais la chose en question, secouant la tête je relâchais le bord avant de respirer un bon coup et de poser ma main sur mon front. C'était pas bon pour moi de bouger autant quand je suis dans ce genre d'état là. Je me sentais pas bien sur le coup. Pas du tout. Je pense que si je pouvais... je m’effondrerais là. Seulement il ne le fallait pas. Izaya n'allait pas s'en sortir aussi facilement.

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Lun 30 Avr - 18:24

-Cœur de Lion, c’est vachement stylé comme surnom. Et toi Bonnie … c’est … Heu … Seven Rings ou un truc du genre non ?

Izaya était vraiment trop plein de bonheur, j'en étais presque écoeuré, à croire que le monde est rose avec un gars comme lui. Il était plein d'entrant en s'adressant à moi, alors que lorsqu'il parlait de la jeune fille, j'arrivais à sentir un petit malaise. Il devenait hésitant. Je remarquais un sourire minuscule sur les lèvres de Bonnie. Un sourire furtif, comme ceux qui illuminaient mon visage de temps en temps.

-En effet, moi c'est Seven Rings.

Sept anneaux hein ? Plutôt sympa aussi. Je gardais le silence. Je compris pour son surnom, elle portait des bagues au doigt. Elle devait certainement les garder constamment sur elle. C'était la seule explication plausible. La suite se passa très vite. Bonnie me scrutais, quelque chose dans son regard me faisait savoir qu'elle avait compris mon état. Un léger bruit suffit à lui faire tourner le regard. Izaya était en train de couler. Il glissait rapidement de sur sa bouée. Il eut pour réflexe de s'agripper sur le dos de Bonnie. Je ne comprenais pas vraiment comment il s'y était prit, mais le haut du maillot de la jeune fille atterrit sur mon visage. Impossible de bouger j'étais comme paralysé. Non le temps semblait s'être arrêté à cet instant précis, je n'entendais plus rien, je ne voyais plus rien. Toujours plongé dans mes sombres pensées, j'entendais à peine Izaya.

-Owh … Fuckin’ Shiiiit, I’m soo sorry Darling … Heu … C’est lui !

Sa voix résonnait à peine dans ma tête. J'étais toujours dans mes pensées. C'est fou ça, rien ne pouvais m'en détourner. Ce ne fus que lorsque Bonnie repris son bout de tissu que je revins à moi. Regardant Izaya dans les yeux. Alors que Bonnie c'était retirée pour refaire son noeud. Je m'approchais lentement d'Izaya rien dans mes yeux ne laissaient pas présagé que j'allais être violent, ou autre. Non, mes yeux étaient vide de tous sentiments. Lorsque j'arrivais à sa hauteur mon poing fusa dans son ventre. Une fois qu'il fut plié, je repris ma place. Bonnie attrapa la corde de la bouée. Elle n'avait rien vu de la scène.

-Ca va chauffer …

Évidemment que cela allait chauffer. Je soupirai déjà à l'idée de devoir me battre contre eux... Enfin moi je n'avais rien fait. Je m'étais vengé d'Izaya alors que Bonnie avait le dos tournée. Elle tirait fermement sur la corde ramenant l'autre abruti vers nous.

-Oh Fuck... T-Tu as osé ? Tu croyais que tu pourrais t'enfuir après m'avoir foutu la plus grosse honte de ma vie ? Sorry Darling. Game Over.

Je ne comprenais rien. L'anglais et moi on était pas copain... apparemment d'après le ton de la jeune fille aux yeux écarlate. Le mec avec les cheveux roses allait prendre très cher. Comment je le savais alors que je ne comprenais pas leurs paroles hein ? C'est simple elle avait une sourire sadique sur son visage. Ses mains étaient prêtes à le frapper, placées légèrement en avant. Le poing fermé, des signes qui ne trompent pas. Je fus seulement surpris lorsqu'elle se tourna vers moi.

-Il t'accuse alors que t'a rien fait et... Tu dis rien toi ?

Hum, c'est bien ce que je pensais, elle n'avait pas vu mon premier coup. Pourquoi premier parce que j'attrapai la corde à mon tour la tirant avec beaucoup plus de facilité. Izaya approchait rapidement. Lorsqu'il se fut stabilisé mon poing parti dans sa mâchoire l'envoyant valser dans l'eau. Disons simplement que c'était un simple retour des choses. Je regardai Izaya lui présentant ma main. Il n'avait pas à avoir peur. Je m'étais vengé, bon ok je l'avais frappé deux fois, mais il le méritait.

-Tu compte rester combien de temps dans l'eau à couler ?

Non mais vraiment, ce type avait l'air d'un gros boulet totalement à la masse. Enfin bon, pendant ce temps je voyais Bonnie qui ne se sentait pas très bien.

-Oh non...

Un simple murmure que je ne mis pas longtemps à comprendre que Bonnie n'allait pas bien. Il fallait faire un choix, la fille ou le gars ? Le choix était vite vu. Je commençais à partir vers elle, retirant ma main de devant Izaya. Au fur et à mesure que j'approchais, elle titubait de plus en plus. Il était impensable qu'elle arrive à rester debout. Je réussis mon coup. J'étais derrière elle. Elle tombait en arrière dans mes bras. Je n'avais rien d'un héros. Après tout j'avais empêché qu'elle finisse dans l'eau inconsciente. Elle ne me serait pas vraiment reconnaissante. C'était pas son style si j'avais bien compris la personne. Mais ça m'étais bien égal. Au moins je venais de prouver que mon surnom n'était pas qu'une illusion.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Mar 1 Mai - 8:49

Je n’avais pas vraiment compris ce qu’il venait de se passer, elle m’avait attrapé par le cordon de ma bouée, m’avait tiré à elle avec un sourire sadique tout en prétendant que je n’allais pas m’en sortir comme ça. J’avais pas peur, non, j’étais complètement terrifié, cette folle serait encore capable de faire un massacre dans la piscine, et fallait se l’avouer, je ne comptais pas vraiment que mon sang serve d’eau dans l’étendue profonde se trouvant à mes pieds et puis, si j’ai plus de sang, je vais couler moi !

Mais Dieu devait avec moi aujourd’hui, étant donné que tête blanche semblait ne pas se sentir si bien que ça, titubant légèrement, elle s’avançait vers le rebord pour s’y tenir. Voyant qu’elle allait tomber d’un instant à un autre, l’autre mec qui comptait aussi me faire la fête, alla à la rencontre de la Bonnie pour la retenir avant que celle-ci ne se noie. Ouais donc résumé de l’histoire, c’était pas mon cadavre qui allait finir au fond de l’eau, mais celui de mademoiselle monokini.

Approchant en battant des pieds du rebord, je me hissais hors de ma bouée en aidant Ozuki à trainer la jeune fille évanouie hors de l’eau. Laissant ma bouée s’en aller un peu plus loin, je portais mon attention sur la jeune fille qui … elle est morte ?

- Dis, tu sais faire les soins genre, … les trucs là, les premiers soin, trucs de secouristes ou je ne sais quoi ?

En vue de sa tête me demandant littéralement « De quoi tu parles du con ?! » je me décidais donc de m’en charger moi-même. J’avais pas déjà fait ça, j’avais vu ça à la télévision plusieurs fois, les gens qui se noient et le fameux bouche à bouche. Et puis ce n’est pas comme si je lui donnais mon premier baiser, j’espérais juste ne pas lui voler le sien et puis merde, du bouche à bouche ça n’avait rien avoir avec un baiser ou quoi que ce soit d’autre.

Soit, il fallait que je le fasse sinon, elle allait crever non ? Alors, alors … comment on fait ça encore ?

• Point un : regarder si la personne respire … Oui, elle souffle comme un bœuf là.
• Point deux : faire un massage cardiaque … pour le fun et non pas pour toucher ses seins pervers !
• Point trois : écouter la respiration … toujours un bœuf.
• Point Quatre : les lèvres. ouais, fallait que je m’y lance !


M’approchant de sa bouche, je lui pinçais légèrement le nez avant de déposer mes lèvres sur les siennes tout en lui donnant du souffle. Continuant au moins trois fois, je m’arrêtais en m’essuyant la bouche … attend, tu fais ça quand les gens ce noient non ? Mais là … elle a juste eu … un malaise. Alors ? C’était inutile, c’est ça hein ? Je viens de bisouter une meuf pour rien quoi !

- Heu … ça va Darling ?

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Mar 1 Mai - 15:42

Après que je commençais à tomber en arrière, tout était devenu flou. Puis noir. Qu'est-ce qu'il se passait ?

- C'est bon Bonnie. T'es prête ? Tu te rends compte de l'importance de notre acte ?

- Je suis prête. Bien sûr que je me rends compte de l'importance de notre acte ! C'est pas tous les jours qu'on ferait ça ! Aller. Respire un bon coup, on y va.

Cette voix... c'était celle de mon frère et la mienne. Un flash-back ? Non... Des fragments de souvenirs. Mais pas n'importe quel souvenir. Il date du soir où... où mon frère et moi avons tué nos parents. Mais qu'importe. C'est du passé. Nous l'avons fait et c'est tout. D'ailleurs, je me demande comment va Lucas ? Ca fait un petit moment qu'on s'est pas appelés. J'espère qu'il ne s'est pas fait attrapé. Et puis, quand je dis "nos parents" je suis sûre qu'ils ne sont pas nos vrais parents. Impossible ! Nous n'avions pas les mêmes yeux, l'un avait les yeux verts et l'autre noirs. D'où vient nos yeux rouges alors ? Je trouverais la solution. Soudain, j'entendis une autre voix :

- Dis, tu sais faire les soins genre, … les trucs là, les premiers soin, trucs de secouristes ou je ne sais quoi ?


... Izaya ? Pourquoi je l'entends ? Peut-être que même si je suis... inconsciente ? J'entends ce que les gens disent. C'est possible je crois. Non ? C'est pas comme si j'étais une sorcière et que j'avais des pouvoirs magiques genre "Ma sorcière bien-aimée" ! Enfin bref. La suite se passa très vite. Lors d'un instant, je me demandais bien pourquoi, tout le malheur ne venait que sur moi. Puis tout à coup, je revins à moi et rouvris les yeux. Et dès mon réveil je vis le visage d'Izaya juste tout près du mien. Mais c'est quoi tout ce bordel ? Qu'est-ce qu'il foutait à pincer mon nez et à... D'accord, je viens de comprendre. Le truc du bouche à bouche c'est ça ? Je me souviens jamais du nom. Le temps que je capte bien la situation, il arrêta et s'essuya la bouche. Pourquoi. J'ai juste eu un malaise c'est pas comme si j'étais morte... Alors là je dis STOP à tous ça moi.

- Heu … ça va Darling ?

Si ça va ?! Oui bien sûr que ça va ! Un crétin vient de me faire du bouche à bouche (je crois) après m'avoir sauter dessus alors pourquoi ça n'irait pas ?! Je levais un sourcil.

- Je suppose. A un détail près... Je peux savoir ce que tu foutais y a un instant aussi près de moi Izaya ? Et pourquoi je me retrouve hors de l'eau d'un coup ? Il s'est passé quoi en fait ?


Oui bon, c'était un peu plus qu'à un détail près mais voilà quoi ! Et puis je voulais vraiment savoir parce que... il m'avait fait un peu penser à un pervers, il faut l'avouer. Je me relevais légèrement afin de m'asseoir en tailleur. Je secouais légèrement la tête, reprenant biiiiien mes esprits. Je n'aurais jamais crû dire ce que j'allais dire. Ca me faisait mal à la gorge rien que d'y penser. J'eus un air légèrement gêné avant de croiser les bras et de regarder sur le côté.

- J'arrive pas à croire ce que je vais dire, murmurais-je avant de respirer un bon coup. Je suis... désolée pour... tout ça..

J'en avais presque mal à la tête d'avoir sorti ce mot. "Désolée". C'est pas dans mes habitudes de dire ça. Mais alors pas du tout. Donc je peux vous dire que ça me faisait bizarre et mal de dire ça. Je lâchais un long soupir avant de grommeler :

- Ça m'apprendra à oublier de manger. Pfff
.

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Ven 4 Mai - 16:22

J'avais Bonnie dans mes bras inconsciente. Un bruit de brasse me parvint, Izaya arrivait sur sa bouée. Je me contentais de soupirer et de commencer à sortir la jeune fille de l'eau. Elle était blanche comme un linge. Je la portais avec une extrême facilitée. Izaya se manifesta alors que je m'apprêtais à la hisser hors du bassin. Je pris la tête et lui les jambes. Il avait insisté pour m'aider... Il était gentil ce type, peut-être trop. Je déposais Bonnie sur le sol en même temps que lui. Il semblait très inquiet. Rien qu'à son regard, je pouvais certifier qu'il se demandait si elle n'était pas morte.

-Dis, tu sais faire les soins genre, … les trucs là, les premiers soin, trucs de secouristes ou je ne sais quoi ?

Heu pardon ? Il pensait vraiment que je pouvais l'aider sur ça ? Surtout qu'elle ne s'était pas noyée ! Il était donc inutile de lui faire un bouche à bouche. Je regardais autour de nous. Personne n'avait encore remarqué ce qui venait de se passer. Je soupirai de contentement.

Pendant ce temps, Izaya avait approché sa bouche de celle de Bonnie. Je voulais le retenir, mais trop tard. Il commençait déjà un massage cardiaque. Je soupirai encore. Faisant tous pour que l'on évite de se faire remarquer. Je me tournais une nouvelle fois vers le gars. Il avait comprit que ce qu'il faisait était inutile.

-Heu … ça va Darling ?


-Je suppose. A un détail près... Je peux savoir ce que tu foutais y a un instant aussi près de moi Izaya ? Et pourquoi je me retrouve hors de l'eau d'un coup ? Il s'est passé quoi en fait ?

Je regardais Bonnie se relever. Elle était encore un peu pâle. Je les écoutais silencieusement. Lui, était inquiet de la réaction de la jeune fille. Alors qu'elle voulait avoir des précisions sur ce qu'il s'était passé. Je réfléchissais à une solution qui arrangerait les deux. Elle me vient toute seule. Je soupirai regardant Bonnie droit dans les yeux.

-Tu es tombé dans les pommes. On t'as sorti de l'eau et Izaya-san voulait voir si tu respirais encore afin de t'amener à l'infirmerie de toute urgence.

Je soupirai à la fin regardant Izaya qui était légèrement perdu. Cette abruti allait tout faire rater ! Je regardais Bonnie elle s'était assise et fuyait nos regards. Comportement étrange pour quelqu'un comme elle.

-J'arrive pas à croire ce que je vais dire. Je suis... désolée pour... tout ça..

Comme si elle avait fait exprès. Enfin bon, elle n'allait pas mieux pour autant. Je regardais Izaya et Bonnie tour à tour.

-Ça m'apprendra à oublier de manger. Pfff.

Effectivement je trouvais que c'était une bonne punition. Je continuais de les regarder dans les yeux avant de déclarer.

-Izaya-san à quelle heure ferme la cafétéria ?

Ma voix résonnait avec son vide habituel. Mes yeux n'exprimaient rien. Je soupirai lourdement regardant Izaya droit dans les yeux.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Ven 4 Mai - 18:13

-Je suppose. A un détail près... Je peux savoir ce que tu foutais y a un instant aussi près de moi Izaya ? Et pourquoi je me retrouve hors de l'eau d'un coup ? Il s'est passé quoi en fait ?

La réponse la plus clair devait être « j’essayais de te donner un bisou » mais j’étais presque persuadé que si je lui disais ça, elle me foutrait son poing dans la gueule sans plus de cérémonie, restant donc à côté d’elle, je regardais la jeune fille d’un air mi-angoissé, mi-soulagé. Si elle s’était vraiment… comment dire « mourut » j’aurais été dans la merde, pas vraiment, mais ca m’aurait fait un choc quand même de voir une meuf crever sous mes petites prunelles roses.

-Tu es tombé dans les pommes. On t'as sorti de l'eau et Izaya-san voulait voir si tu respirais encore afin de t'amener à l'infirmerie de toute urgence.

Avec ténacité, Ozuki répondit aux demandes de Bonnie. Ouais, on venait de la sauver en quelque sorte, et encore heureux qu’on était là. Parce que y avait qu’à voir la réaction des autres personnes se trouvant dans la piscine, aucun n’avait porté attention à la perte de conscience de Bonnie. Je suis sûr et je pourrais même parier qu’elle aurait eut le temps de couler et mourir avant que quelqu’un ne vienne à sa rescousse.

-J'arrive pas à croire ce que je vais dire. Je suis... désolée pour... tout ça… Ça m'apprendra à oublier de manger. Pfff.

S’excusant face à son malaise, je restais sans bouger, regardant la fille avec amusement. Bah si j’aurai cru que j’allais recevoir un merci pour ça, je me serais pendu par les pieds ! Mais bon, maintenant on savait pourquoi cette chose elle était à moitié tombée, tout simplement parce qu’elle n’avait pas mangé. Les gens ne savaient-ils pas que manger et dormir étaient des choses plus que primordiales dans la survie de l’être humain ? Sérieusement !

-Izaya-san à quelle heure ferme la cafétéria ?

Tournant les yeux vers le jeune homme, je levais les yeux, à la suite de sa question, vers la grosse horloge se trouvant dans la piscine. La cafétéria ne devait pas être fermée, non, bien au contraire, nous étions en plein après-midi donc bon.

- Tard, et là il est encore tôt, donc ca doit être ouvert. On pourrait y aller ensemble ? J’ai un petit creux de toute façon et nager ça creuse le bidou !

M’étendant légèrement, j’invitais les autres à me suivre en direction des vestiaires, me séparant d’eux pour aller dans ma cabine, je me changeais et m’essuyais rapidement avant de me rendre compte que j’avais zappé ma bouée… Bah, je la laisse à qui veut bien la prendre hein ! Sortant de ma cabine trois secondes plus tard, fraîchement habillé avec une petite odeur de chlore sur la peau, j’attendis que les deux autres viennent pour qu’on aille à la cafétéria.

Comme la piscine se trouvait juste devant le lieu de repas, il ne nous fallut pas plus de quelques minutes pour nous retrouver dans l’enceinte, le royaume de la bouffe chère et bonne de Undai Gakuen. Sans perdre de temps, je repérais une table des yeux pouvant accueillir trois personnes, me dirigeais vers la serveuse pour prendre de quoi manger d’un ton amical :

- Un soda, un pain jambon crudité, des nouilles sautés « AMA » les gold, heu … une mousse au chocolat, un cookie géant et et … et c’est tout pour moi !

Me retournant vers les deux autres, je leur demandais :

- Vous voulez quoi vous ?

HRP: Si mon poste vous convient pas, je veux bien le changer <3

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Ven 4 Mai - 20:35

Après avoir sorti la "chose" que je n'aurais jamais crû dire, Izaya me regarda bizarrement. Il était comme... amusé. Qu'est-ce qu'il y avait de si drôle hein ? C'est parce que j'ai oublié de manger ? C'est ça ? Et donc il se foutait de moi alors ? J'ai raison ou j'ai tord pour dire ça ?

-Izaya-san à quelle heure ferme la cafétéria ?

Je tournais la tête vers Ozuki qui fixait Izaya, il avait un regard vide. Mais quand je dis vide, c'est genre... vide comme un coquillage quoi. Ces deux gars étaient étranges quand même. Entre celui qui avait les même yeux que moi et qui avait souvent le regard vide ou alors le regard triste et celui qui me fait penser à un peu à un pervers... Enfin voilà. Après faut pas s'étonner nous sommes à Undai Gakuen aussi !

- Tard, et là il est encore tôt, donc ca doit être ouvert. On pourrait y aller ensemble ? J’ai un petit creux de toute façon et nager ça creuse le bidou !

Je penchais la tête légèrement avant de hocher de la tête. Je lâchais un léger soupir.

- Pourquoi pas. Allons-y.

Je me relevais doucement avant de vérifier si je pouvais marcher. Aller. Pied droit. O.K. Pied gauche. O.K. Je fis un pas en avant puis je me retournais vers Ozuki qui était toujours là, le regard vide, l'air pensif. Je passais une main dans mes cheveux avant de lui dire d'un ton calme et simple :

- Aller ramènes-toi. Je suis sûr que t'as faim toi aussi. On se retrouve à la sortie des vestiaires !

Je lui fis un léger sourire avant de prendre mes affaires et de partir en direction des vestiaires. Une fois dans ma cabine, je m'essuyais avant d'enfiler mes sous-vêtements, un slim zébré bleu et noir, un débardeur bleu avec une veste noire et un bonnet noir. J'adore mettre cette tenue, ça fait classe je trouve. J'enfilais mes bottes, je me brossais les cheveux puis je mis un peu de crayons sous mes yeux. Je remis toutes mes affaires dans mon sac avant de sortir, le sac sur une épaule. Izaya et Ozuki étaient déjà là, en train d'attendre. Je lâchais un léger soupir, puis nous sortions du bâtiment avant de nous diriger vers la cafétéria.

Une fois entrés, nous nous dirigeâmes vers la serveuse. Voyons... Qu'est-ce que je pourrais prendre... Hum... Continuant de réfléchir sur ce que je voulais, Izaya prit la parole en premier :

- Un soda, un pain jambon crudité, des nouilles sautés « AMA » les gold, heu … une mousse au chocolat, un cookie géant et et … et c’est tout pour moi !

Eh bah, il a faim celui-là. Il se retourna vers nous avant de nous demander :

- Vous voulez quoi vous ?

Posant une main sur ma hanche, je continuais de réfléchir à ce que je voulais. Il était temps que je me décide. Voyooooons euh...

- Alors ? Ca sera quoi pour toi Bonnie ? Tu es vraiment pâle pour quelqu'un d'aussi jolie que toi. Tu ne manges pas ou quoi ?

Je fus sortie de mes pensées par la serveuse qui me fit un large sourire. Oui bon, ne me demandez pas pourquoi mais je connais la serveuse. C'était rare qu'on me dise que j'étais jolie... Surtout que je pensais pas l'être. Je soupirais intérieurement avant de faire un sourire en retour à la serveuse :

- C'est rien Marge t'inquiètes pas. Quelqu'un d'aussi jolie que moi ? Il ne faut pas exagérer voyons. Dis-je en lâchant un léger rire. Alors je vais prendre... euh... un Red Bull, des spaghettis bolognaise, une mini pizza au thon, un pudding et euh... une boîte de Mikado chocolat au lait.

Je pense que ça devrait me remplir l'estomac pour jusqu'à ce soir je pense. Je sentais la bonne odeur me monter au nez. Mon ventre se mit à gargouiller. Mon large sourire se transforma en sourire en coin. J'étais de... bonne humeur ? Un peu mais trop sûrement. Peut-être parce que j'avais trop faim. Je tournais le regard vers Ozuki.

- Et toi alors tu prends quoi Ozuki ?


HRP: T'inquiètes c'est bon ^^

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Mar 8 Mai - 18:54

-Tard, et là il est encore tôt, donc ca doit être ouvert. On pourrait y aller ensemble ? J’ai un petit creux de toute façon et nager ça creuse le bidou !

Izaya venait de me répondre. Ainsi donc nous pourrions aller nous sustenter. Pendant que je continuais de regarder dans le vide, Bonnie accepta l'offre en soupirant doucement. J'étais perdu dans mes pensées. Me demandant si je devais les suivre ou pas. Tout ça était nouveau pour moi. La jeune fille aux yeux pourpres remarqua que j'étais assez absent.

-Aller ramènes-toi. Je suis sûr que t'as faim toi aussi. On se retrouve à la sortie des vestiaires !

Elle sourit légèrement avant de partir en direction des vestiaires. J'étais resté quelques secondes. Seul au bord du bassin. Je lâchai un soupir avant de partir dans les vestiaires à mon tour. La cabine était petite, un simple carré assez grand pour une personne, avec un porte-manteau et un banc. Sur l'un des bords. Je soupirai en ouvrant mon sac. Pour en sortir ma tenue. J'enfilais mon caleçon et mes chaussettes noires avant de passer mon t-shirt et mon pantalon tout aussi sombre. Je sortis enfin ma veste. Cette veste noire créé par ma mère. Je souriais enfilant le tissu. Chaque fois que je la mettais c'était pareil, je voyais les cadavres de mes parents étendus devant moi. Je souriais, je ne m'en voulais pas de leur avoir ôté la vie. Au contraire ce fut une renaissance !

Je finis par sortir de la cabine en montant la fermeture éclair de ma veste. Le gars aux cheveux roses était déjà là. J'approchais en silence. Parler ne servait à rien là. Bonnie arriva peu après. Elle était tout aussi pâle. Je soupirais et nous partîmes dans le bâtiment d'en face.
C'était plutôt calme. Il faut dire que nous étions en pleine après midi. Peu de personnes venaient déjeuner à cette heure. Izaya avait déjà repéré la table. Il n'avait rien dit, mais son regard c'était posé sur une table en fond de salle, près des fenêtres. Je restais légèrement en retrait, réfléchissant à mon repas du moment. Nous approchions de la serveuse. J'étais resté en retrais. Izaya s'adressa à la serveuse.

-Un soda, un pain jambon crudité, des nouilles sautés « AMA » les gold, heu … une mousse au chocolat, un cookie géant et et … et c’est tout pour moi !

Un gros mangeurs selon le regard étonné de Bonnie sur Izaya. Je détestais vraiment ce dons de pouvoir comprendre tant de choses seulement avec un regard. Izaya se tourna vers nous.

-Vous voulez quoi vous ?

Bonnie avait posé une main sur sa hanche. Elle était pensive. Elle ne savait pas quoi prendre. Je soupirai légèrement. La serveuse était une connaissance de la jeune fille. Lorsque la voix de la femme derrière le comptoir pénétra nos oreilles, Bonnie revint parmi nous. Elle répondit en souriant légèrement à la serveuse.

-C'est rien Marge t'inquiètes pas. Quelqu'un d'aussi jolie que moi ? Il ne faut pas exagérer voyons. Alors je vais prendre... euh... un Red Bull, des spaghettis bolognaise, une mini pizza au thon, un pudding et euh... une boîte de Mikado chocolat au lait.

Elle se tourna ensuite vers moi. Je n'avais toujours pas choisis. J'étais encore dans mes sombres pensées.

-Et toi alors tu prends quoi Ozuki ?

Je soupirai, avant de regarder la serveuse avec mes deux billes rouges. Elle était légèrement effrayée, mais elle ne laissait rien transparaître. Si ce n'est la lueur au fond de ses yeux. Je pris enfin la parole calmement.

-Un soda, un bol de ramens, des onigiris et une glace au thé vert. Merci

Je ne mangeais que japonais. Je ne trouvais pas la nourriture Occidentale à mon goût. Mon plateau apparut devant moi, la serveuse venait de l'apporter. Elle m'avait mis trois onigiris. Je la remerciai une deuxième fois, détachant mon regard du sien. Elle lâcha un léger soupir. Oui peu de gens soutenait mon regard. La plupart en on peur. Je partis vers la table. M'installant au plus près de la fenêtre en regardant les deux autres.

-Bon appétit.

Je fermais les yeux en prenant mes baguettes, je pris un onigiri que je commençais à manger doucement. Me délectant de chaque bouché.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Mer 9 Mai - 14:18

Arrivant donc à table, je pris place à côté d’Ozuki. Regardant avec envie ce que celui-ci avait choisi, j’hésitais un instant de lui demander si je pouvais goûter l’un de ses onigiri, mais voyant que j’avais énormément dans mon assiette, je me devais de ne pas être trop gourmand et encore moins, avoir les yeux plus grands que le ventre. J’aime cette expression, elle veut rien dire, et je sais même plus si c’est grand ou gros qu’on dit… mais on s’en bat les boules hein ? Sur cette pensée des moins étranges qui me fit tirer un sourire, je me décidais de commencer directement par mes nouilles. Dans une logique normale, on mange d’abord le plat principal et puis les desserts non ? Ouais, j’aurais pu prendre le pain en premier, mais je comptais me garder celui-là pour plus tard, ca conserve bien ces merdes et comme ça, si j’ai faim, je ne devrai pas revenir ici pour m’acheter quoi que ce soit.

- Bon Appétit !

Répétant les dires d’Ozuki, je m’attaquais enfin à mon plat. Détachant les baguettes les unes des autres, je m’apprêtais à prendre ma première bouchée, sourire aux lèvres. Vous êtes vous déjà demandé pourquoi les asiatiques mangeaient avec des baguettes et non pas des couverts normaux ? Moi ? Si, je me suis posé la question, j’avais beau émettre des centaines de scénarios différents sur le fait du comment et du pourquoi, je ne savais toujours pas le fin mot de l’histoire. Laissez moi vous donner quelques exemples pour passer le temps ; premièrement, peut être que c’était parce qu’un mec, sorti de nul part, ne voulant pas manger avec ses mains (qui étaient sales parce qu’il travaillait dans son jardin) attrapait deux morceaux de bois (sorti de nulle part) et attrapa sa viande et son riz avec. Suite à cela, c’est devenu une habitude pour l’homme de manger avec des bouts de bois, et un jour, quelqu’un l’a vu, l’inconnu a fait ce que faisait le jardinier et ainsi de suite, jusqu’à ce que des milliers, des millions si pas des milliards de gens le fassent également. Deuxièmement, c’est parce que c’est une coutume de riches, de ne pas manger avec ses mains. Les pauvres ont voulus copier les riches qui avaient trouvés cette idée… De je ne sais où et depuis lors, riches comme pauvres asiatiques mangent avec des baguettes. Troisièmement… Vous me laissez regarder sur Google et on en reparle ? Soit.

- Et sinon, parlez moi un peu de vous, vous avez des frères, des sœurs ? Pourquoi vous avez accepté l’invitation de Undai vous ?

Tout en finissant mes nouilles, je demandais cela. J’étais curieux de savoir qui étaient mes camarades de classe, moi-même j’allais me plaire à décrire ma petite histoire, et justement, je comptais le faire. Peut être qu’en agissant de la sorte, ils allaient me dévoiler leurs secrets les plus fous, ou je ne sais quoi d’autres.

- Moi j’arrive tout droit de l’Europe, l’Angleterre plus précisément. Comme ma maman est japonaise, cela ne lui a pas causé de soucis que je vienne faire mes études ici. Et je dois dire que je me plais assez dans cette école… Elle est étrange, mais kiffante non ?

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Mer 9 Mai - 18:35

Une fois le plateau en main, je rejoignais alors Ozuki et Izaya. Je m'assis donc à côté de Izaya avant de m'étirer légèrement. Voyons... Par quoi allais-je commencer ? Une chose était sûr... Les Mikados en der-nier ! Pourquoi ? Parce que c'était l'un de mes plaisirs les plus secrets les Mikados ! Niveau Gourmandise hein ! (Bande de vicieux vous avez crû à quoi ?) Ce que mangeais Ozuki et Izaya avait l'air d'être bon. Je me décidais à commencer par la mini pizza au thon.

- Bon appétit.

- Bon Appétit !

Je lâchais un léger soupir avant de dire à mon tour :

- Bon Appétit...

Je pris les baguettes avant de les détacher. Heureusement que la mini pizza était déjà coupée en morceau pour que je puisse chopper avec les baguettes. J'attrapais un bout avant de le mettre dans ma bouche. Je fermais les yeux. Dieu que c'était bon. Je lâchais un léger "Mmmm" à peine audible. Malgré le fait que derrière moi j'entendais des gens qui disaient des choses bizarres à notre sujet, je les ignorais et je commençais à me perdre dans mes pensées. Repensant à tout ce qui c'était passer aujourd'hui. Entre l'entrée d'Izaya et sa bouée, Ozuki et son air calme, notre discussion à trois... Izaya qui a failli couler et qui m'a prit pour une barre pour s'accrocher et qui par la même occasion m'a enlevé mon haut de maillot, mon malaise... Tout ça. Ça n'avait aucun sens voyons ! Enfin rien n'avait de sens à Undai aussi. Rien n'est normal ici alors pourquoi notre triple rencontre serait-elle normal ? Enfin je sais pas moi ! Je ne suis pas le druide dans Astérix non plus ! Enfin bref. Quelques minutes plus tard, j'avais presque fini ma pizza. Il ne restait qu'une bouchée. Je la fixais. Puis je l'attrapais d'un coup, mais d'une vitesse inouïe ! Rapprochant le morceau de ma bouche, je me stoppais net en entendant ce que Izaya prononça.

- Et sinon, parlez moi un peu de vous, vous avez des frères, des sœurs ? Pourquoi vous avez accepté l’invitation de Undai vous ?

Fr-Frère ? Il... Il avait bien dit frère ?! Je restais immobile, gardant la bouche ouverte. Mauvaise Question au mauvais moment. Mais pourquoi ?! Je sentis alors que mon coeur s’accélérait. Je commençais à me sentir mal... Pas comme si j'allais m'évanouir mais, émotionnellement. Comme si je venais de recevoir un choc électrique.

- Moi j’arrive tout droit de l’Europe, l’Angleterre plus précisément. Comme ma maman est japonaise, cela ne lui a pas causé de soucis que je vienne faire mes études ici. Et je dois dire que je me plais assez dans cette école… Elle est étrange, mais kiffante non ?

Je fermais la bouche avant de lâcher mes baguettes ainsi que le morceau de pizza. Frère... Lucas. Pourquoi j'ai accepté l'invitation de Undai ?! Pour sauver ma peau contre les flics ! Et j'ai dû abandonner mon frère qui lui aussi était poursuivi ! Je l'ai... abandonné. Abandonné. Ce mot résonnait vrai dans ma tête. Je fermais les yeux. Revoyant des images de Lucas dans ma tête. Revoyant nos bons et nos mauvais moments. Des larmes coulèrent sur mes joues. Gardant mes yeux fermés, je répondais à sa question :

- J'ai... un frère. Et... je... je l'ai abandonné pour venir à Undai. Pour sauver ma peau alors que je ne voulais pas l'abandonner. Mon frère et moi... depuis des années sommes des criminelles recherchés depuis longtemps sous le nom des "Enfants du Démon". Nous sommes passés de crime en crime. Tuant nos sois-disant "parents" de nos mains et d'autres encore. Nous nous cachions quand j'ai reçu la lettre de Undai. Même si je savais que cette lettre sauverait ma peau, je ne voulais pas l'abandonner mais il m'a dit que tout irait bien mais pourtant... Je me sens si mal de l'avoir abandonné. Si je pouvais, je remonterais le temps pour pouvoir lui dire de nouveau ce que je ressens pour lui.

Je rouvris les yeux, laissant les larmes coulés. Je suis quelqu'un de froid, d’agressif mais pourtant... quand c'est sûr ce sujet, je suis plutôt "sensible" on dira. Je baissais la tête. Je me sentais mal. Très mal d'avoir reparler de tout ça. Lucas. Un jour je te retrouverais je te promets. J'espère que les flics ne t'ont pas choppé. Je croise les doigts pour toi, chaque jour qui passe. Malgré le fait qu'on se téléphone souvent... Chaque jour je me sens mal. Déversant la haine que j'ai à travers mes poings.


____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Mer 9 Mai - 19:21

Nous avions tous commencé à manger en silence. Mes onigiris étaient vraiment délicieux. Chaque bouché était exquise. Izaya regarda mon plat avec envie. Il voulait en avoir un, je le compris rapidement voyant son regard alléchant sur mes boulettes. J'en pris une que je déposai dans son assiette, sans rien dire. Il ne le remarqua pas tout de suite. Je soupirai lourdement. C'était souvent autour d'une table que les choses s'éclaircissaient. J'avais à peine pensé que la voix d'Izaya retentit comme un coup de tonnerre dans mon esprit.

-Et sinon, parlez moi un peu de vous, vous avez des frères, des sœurs ? Pourquoi vous avez accepté l’invitation de Undai vous ?

Je sentais une profonde tristesse s'installait lentement. Me bouffant progressivement les boyaux. Impossible de dire que j'étais un assassin drogué par mon père pour lui faire prendre son pied. Je ne pouvais pas révéler que j'étais un démon... Mon regard vide s'emplit peu à peu de tristesse, il semblait recevoir toute la tristesse du monde. Me faisant devenir un simple catalyseur. Izaya commença à parler de lui.

-Moi j’arrive tout droit de l’Europe, l’Angleterre plus précisément. Comme ma maman est japonaise, cela ne lui a pas causé de soucis que je vienne faire mes études ici. Et je dois dire que je me plais assez dans cette école… Elle est étrange, mais kiffante non ?

Il cachait une autre histoire derrière son air joyeux, quelque chose de plus sombre. Je n'arrivais pas à expliquer comment je pouvais le sentir. Mais c'était bien mon sentiment. Bonnie était devenue livide. Elle aussi cachait un lourd passé. Ses larmes sur ses yeux et ses menus tremblement en témoignaient. De fines larmes se mirent à couler le long de son visage. Elle parla enfin.

-J'ai... un frère. Et... je... je l'ai abandonné pour venir à Undai. Pour sauver ma peau alors que je ne voulais pas l'abandonner. Mon frère et moi... depuis des années sommes des criminelles recherchés depuis longtemps sous le nom des "Enfants du Démon". Nous sommes passés de crime en crime. Tuant nos sois-disant "parents" de nos mains et d'autres encore. Nous nous cachions quand j'ai reçu la lettre de Undai. Même si je savais que cette lettre sauverait ma peau, je ne voulais pas l'abandonner mais il m'a dit que tout irait bien mais pourtant... Je me sens si mal de l'avoir abandonné. Si je pouvais, je remonterais le temps pour pouvoir lui dire de nouveau ce que je ressens pour lui.

Sombre histoire... Similaire à la mienne ? Je ne pense pas... Le fait est que cette histoire avait complètement bouleversé Bonnie. Elle était en larme, nous regardant de ses grands yeux rouges. Je ne regardais plus personne. Cette fois c'était mon tour, j'avais la tête baissée mes cheveux vinrent se positionner sur mes yeux cachant les larmes qui circulaient le long de mes joues. Un frisson parcourut mon échine. J'étais mis à mal. Impossible d'y échapper. Je pris une profonde inspiration.

-j'ai plus aucune famille. C'est compliqué et peu intéressant. Un moment heureux dans ma vie ? Oui lorsque j'étais avec mon amie. Ma voix se perdit au fond de ma gorge, je respirais un grand coup avant de reprendre. Si je suis à Undai c'est grâce à la même lettre que vous. Et oui je me plais ici.

Ma voix était tremblante, mes mains tremblaient légèrement. La lettre couverte de sang séché tomba au sol. Je soupirai, gardant la tête baissée.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Jeu 10 Mai - 15:02

- J'ai... un frère. Et... je... je l'ai abandonné pour venir à Undai. Pour sauver ma peau alors que je ne voulais pas l'abandonner. Mon frère et moi... depuis des années sommes des criminels recherchés depuis longtemps sous le nom des "Enfants du Démon". Nous sommes passés de crime en crime. Tuant nos soi-disant "parents" de nos mains et d'autres encore. Nous nous cachions quand j'ai reçu la lettre de Undai. Même si je savais que cette lettre sauverait ma peau, je ne voulais pas l'abandonner mais il m'a dit que tout irait bien mais pourtant... Je me sens si mal de l'avoir abandonné. Si je pouvais, je remonterais le temps pour pouvoir lui dire de nouveau ce que je ressens pour lui.

Laissant littéralement tomber mes baguettes, je regardais Bonnie avec un air indescriptible sur le visage. Je ne sais pas à quoi je ressemblais, mais suite à ses dires, je restais presque bouche-bée. Je savais qu’elle n’était pas le genre de fille normale, qui vit tranquillement dans sa chambre à jouer les petites racailles de temps en temps, non, je me doutais déjà qu’elle devait avoir un lourd passé, mais bon, y avait quand même une différence entre lourd et complètement fou. Pour résumer ce qu’elle disait, je retenais que deux choses : criminelle, tueuse. Oui, ca la décrivait parfaitement, et la seule réaction que peut avoir un garçon normal en entendant ça ? C’est appeler INTERPOLE évidement !

Non mais vous le croyez-vous ? je me retrouve assis avec une tueuse bouffeuse de pizza au thon et je dois rester calme peut être ? Ouais, je trouvais ça aussi étrange qu’elle le sorte comme ça, oui, c’était pas intelligent du tout en fait. Fallait être blonde pour avouer un lourd passé comme ça, sérieusement… Mais alors ? Vous m’expliquez pourquoi elle pleure ? Elle fait exprès hein, genre pour me faire gober son mensonge hein ? Mais ma surprise n’eut pas de limites quand Ozuki prit à son tour la parole, laissant la jeune fille pleurer dans son coin pour expliquer brièvement son histoire à lui :

-J'ai plus aucune famille. C'est compliqué et peu intéressant. Un moment heureux dans ma vie ? Oui lorsque j'étais avec mon amie. Si je suis à Undai c'est grâce à la même lettre que vous. Et oui je me plais ici.

Ouais, c’était vague, mais on pouvait deviner que lui aussi n’avait sans doute pas eut une enfance glorieuse avant son arrivée à Undai. Regardant le bout de papier qui venait de glisser de sa poche, tomber sur le sol, je remarquais dessus diverses éclaboussures rouges. Donc, on fait simple ? Je me retrouve, moi, le garçon le plus gentil et banal de Undai, en compagnie de Jack l’éventreur et d’un personnage genre, grand fléau sortit tout droit d’un animé Shonen de guerres de gangs. Ma place dans tout ça ? Le concierge qui n’apparaît qu’une fois dans l’histoire pour écouter celles des autres.

Me sentant mal à l’aise en voyant les deux personnes en face de moi pleurer, je soupirais légèrement avant de faire basculer ma main de gauche à droite. Me décidant de sortir un paquet de mouchoirs, je fis glisser celui-ci sur la table afin que mes amis du jours, essuient les quelques larmes qui percèrent sur leurs joues. L’atmosphère devenait lourde, j’avais même l’impression que le temps s’était arrêté un instant. Un silence prit place, tandis que les autres élèves se trouvant à la cafétéria partirent afin de ne pas être en retard pour leurs cours de l’après-midi. Et nous ? Bah non, on restait à table, eux la tête baissé et moi à fixer mon paquet en me disant que j’aimais les motifs dessus. Mais il fallait que je fasse quelque chose, quelque chose pour retirer ce poids et cette peur qui grandissait et s’immisçait petit à petit en moi. Levant les bras en criant un « YOSH » sans doute assez audible pour les faire sursauter, je me levais et m’approchais premièrement de Bonnie. Me mettant devant elle, un genou sur le sol tel un prince charmant, je pris une de ses mains dans la mienne, retirais légèrement le reste d’une larme ayant tracé son sillon sur son visage avant de lui dire tout feu tout flamme :

- Tu es une femme forte et magnifique, ne laisse pas ces larmes gâcher un si beau visage.

Oui, j’étais légèrement « prince charmant » à mes temps perdu. Et puis, une demoiselle qui pleure c’est moche et ca… ca… c’est moche. Alors autant essayer de la reconforter, mais le problème, c’était qu’elle n’était pas la seule à déprimer, regarder la gueule d’Ozuki et vous comprenez de quoi je parle, et c’est pour cela, qu’à son encontre, je tendis également une main :

- Aller mon chéri, fais pas ta gueule de déprimé, un homme c’est fort et viril. Ne montre pas ta tristesse devant une demoiselle !

Tout en lui faisant un clin d’œil, je l’invitais à se rapprocher de nous. On fait les Teletubbies ?

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Jeu 10 Mai - 22:01

Après avoir tout déballé je me rendis compte d'un truc... Pourquoi est-ce que j'ai tout dit d'ailleurs ?! Surtout à deux gars que je connais pas vraiment en fait... J'aurais juste pû dire que "Moi ? Bah j'ai eu un passé dur et j'ai du abandonner mon frère dans une baraque pourrie pour venir dans cette école pour sauver ma peau !" Enfin... ça serait mieux passé que le fait que j'étais une criminelle hein ? Au moins je saurais qui m'a dénoncé le jour où on viendra me chercher. Enfin bon, plus sérieusement... ça craint. Raaah voilà le problème quand je suis trop prise par mes émotions sur ce sujet là. Si je pouvais je m'en foutrais une. Une bonne grosse claque. Je lâchais un long soupir intérieur tandis que je continuais à pleurer essayant de me remettre, Ozuki prit la parole :

-J'ai plus aucune famille. C'est compliqué et peu intéressant. Un moment heureux dans ma vie ? Oui lorsque j'étais avec mon amie. Si je suis à Undai c'est grâce à la même lettre que vous. Et oui je me plais ici.

Ce que je venais d'entendre confirmait encore plus ma connerie... Voilà ! C'est ce genre de truc que j'aurais dû dire ! Un truc vague qui n'intéresserait pas vraiment les gens ! Je m'en souviendrais pour la prochaine fois... Je vis que lui aussi était en train de pleurer. Un papier tomba de sa poche, il y avait dessus des tâches rouges. Du premier je devinais ce que c'était. Du sang. Bah oui, vous croyez que c'est quoi hein ? Du feutre peut-être ? Et pourquoi pas de la sauce pendant que vous y êtes ! Bref.

Soudain, j'entendis un soupir léger. Celui d'Izaya. On devait avoir l'air de deux gros déprimés. Entre celui qui raconte peu de chose sur lui et qui tout le temps calme et l'autre qui est une tueuse en série, rejetée du monde qui dévoile tout sur elle à la moindre "crise émotionnelle" on dira. Je soupirais intérieurement de nouveau quand j'entendis quelque chose glisser sur la table. N'y prêtant pas attention, je fermais les yeux. Le silence était lourd. Très lourd. Un silence de mort en fait. Il vaudrait mieux y mettre un terme, mais j'avais pas le courage quand tout à coup, Izaya leva les bras en criant "YOSH", ce qui me fit sursauter. Je ne m'attendais pas à ça. Pas du tout en fait. Et ce qui suivi me surpris encore plus. Izaya se leva, se mit devant moi avant de mettre un genou à terre et de prendre l'une de mes mains dans la sienne. Il retira légèrement le reste d'une larme qui était coincée sur ma joue. Un seul mot : Pourquoi ?

- Tu es une femme forte et magnifique, ne laisse pas ces larmes gâcher un si beau visage.

... Pardon ? Malgré la pire chose que j'ai dit... Il reste galant ? Il ne me détestait pas ? Il n'avait pas peur ? Non. Il essayait de me réconforter. Devrais-je le prendre comme un geste de pitié ou d'affection ? Une femme forte et magnifique... Forte, sûrement mais magnifique... je n'y croyais pas vraiment. Franchement. Moi ? Magnifique. J'en suis pas si sûre que ça voyez-vous... Izaya tendit une main à Ozuki qui lui aussi était en train de pleurer.

- Aller mon chéri, fais pas ta gueule de déprimé, un homme c’est fort et viril. Ne montre pas ta tristesse devant une demoiselle !


Il lui fit un clin d'oeil. Et moi... je fus prise d'un énorme fou rire. J'éclatais de rire, mais complètement. La façon dont Izaya avait dit sa phrase me faisait exploser de rire. Pendant de longues minutes, je rigolais. J'en pleurais de rire cette fois-ci même ! J'avais jamais autant rigoler de ma vie je crois ! Puis je réussis à me remettre en quelques sortes, soufflant un bon coup, gardant un léger sourire sur les lèvres :

- Désolé, mais la façon dont tu as dit ta dernière phrase Izaya m'a trop fait rire. Ne le prenez pas mal les mecs hein ?

J'essuyais avec ma main libre les quelques larmes restant sur mon visage. C'était plutôt bizarre quand même, en un clin d'oeil... mon humeur déprimante avait disparu pour le moment. Je lâchais un léger soupir avant de rajouter :

- C'est bizarre... J'ai trop dit sur moi, j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas. Qui fait fuir les gens, qui force les gens à me détester et toi... tu continues à déborder d'énergie et de bonne humeur. Tellement que ça m'a touché et que sur le coup je le suis presque. Alors que tu devrais me détester et pourtant... Tu me réconfortes et... tu es en mode "charmant". Même si certaines choses que tu as dit sont... légèrement fausses.

Il y a quelque chose qui clochait quand même non ? Ce mec... a des pouvoirs magiques quoi ! Undai Gakuen est vraiment un endroit de fou qui contient des élèves fous et différents des gens à l'extérieur. Regardez Ozuki et Izaya et vous comprendrez parfaitement ! Je tournais le regard vers Ozuki.

- Reste pas dans ton coin Ozuki. Aller ramène toi.

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Ven 11 Mai - 8:52

J'avais réussi à passer inaperçu avec mon histoire vague. Enfin bon, je sentais qu'ils se posaient des questions, surtout Izaya. Ce mec avait quelque chose de bizarre, de réconfortant je dirais. La lettre était toujours au sol, la tâche de sang séché aux yeux de tous. Je regardais mon assiette continuant à manger mon dernier Onigiri en silence. Un soupir d'Izaya, pour lui ça devait être vraiment ennuyeux se retrouver ainsi avec deux personnes au passé plutôt lourd. Enfin j'avais passé sous silence la partie assassin... Je serrai les dents, revoyant avec clarté le dernier moment de mon amie... Pendant que j'étais perdu dans mes souvenirs, un paquet de mouchoir glissa sur la table, s'arrêtant devant Bonnie.

Le silence m'était bénéfique, je ne me voyais pas parler maintenant. Izaya rompit ce silence. Il lança un « Yosh » qui fit sursauter Bonnie, j'eus pour seule réaction que de tourner la tête vers lui. C'était le comportement prévu pour lui, je n'étais pas surpris lorsqu'il se leva et mit un genou à terre et prit la main de Bonnie comme un prince charmant.

-Tu es une femme forte et magnifique, ne laisse pas ces larmes gâcher un si beau visage.

Elle semblait surprise et confuse, moi pas du tout, je savais qu'Izaya était un type de ce genre, à vouloir donner la bonne humeur aux gens autour de lui. Je hochais la tête en soupirant, séchant mes larmes. Izaya se tourna vers moi et me tendit une main. J'avais toujours la tête inclinée vers le bas.

-Aller mon chéri, fais pas ta gueule de déprimé, un homme c’est fort et viril. Ne montre pas ta tristesse devant une demoiselle !

Je ne fus pas non plus surpris par cette réponse. Mais elle avait eu son petit effet. Mes larmes avaient cessé de couler et un petit sourire se trouvait sur mon visage. Chose peu courante chez moi. C'était un moment en or que j'offrais aux deux personnes assisse à cette table. Le droit de voir un sourire éclairer mon visage. Bonnie était morte de rire, plusieurs larmes coulaient le long de ses joues, des larmes de joie cette fois.

-Désolé, mais la façon dont tu as dit ta dernière phrase Izaya m'a trop fait rire. Ne le prenez pas mal les mecs hein ?

Je ne comprenais pas pourquoi elle voulait que je le prenne mal. Après tout rire détendait l'atmosphère lourde qu'on avait installé. Je souriais toujours, sans vraiment pourquoi. Elle essuya les quelques larmes qui parsemaient son visage.

-C'est bizarre... J'ai trop dit sur moi, j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas. Qui fait fuir les gens, qui force les gens à me détester et toi... tu continues à déborder d'énergie et de bonne humeur. Tellement que ça m'a touché et que sur le coup je le suis presque. Alors que tu devrais me détester et pourtant... Tu me réconfortes et... tu es en mode "charmant". Même si certaines choses que tu as dit sont... légèrement fausses.

Je soupirai regardant Bonnie sans rien dire. Nous étions trois personnes totalement différentes. Mais j'étais bien avec ces gens, peut-être le début d'une amitié ? Je n'en savais rien. Je ne voulais pas non plus vraiment savoir. Bonnie se tourna vers moi.

-Reste pas dans ton coin Ozuki. Aller ramène toi.

Hum, Bonnie s'intéressait donc à ce que je faisais. Je me levai, m'approchant d'Izaya serrant sa main avec force et virilité. Je me tournai ensuite vers la jeune fille aux yeux pourpres.

-Le lion Solitaire ne l'est plus vraiment hein ?

Je souriais avant d'ajouter.

-Ce qu'a dit Izaya-san n'est pas faux. Ses paroles venaient du coeur, accepte les pour l'honorer au mieux.

Je soupirai avant de revenir à ma place ramassant la lettre regardant Izaya dans les yeux.

-Elle me sera encore utile ?

Je lui montrais la lettre en soupirant. Selon sa réponse je la détruirais. Je repris mes baguettes. Mon visage redevint inerte et vide en quelque seconde, mais mon coeur était réchauffé par tant de bonté. Je commençais à attaquer mes ramens.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Ven 11 Mai - 12:34

-Désolé, mais la façon dont tu as dit ta dernière phrase Izaya m'a trop fait rire. Ne le prenez pas mal les mecs hein ?

Je venais de réussir, oui, j’avais réussi ce que je voulais faire avec elle, elle se mit à rire, à éclater de rire à vrai dire. Son visage rayonnait de mille feu tandis que ses dires me réchauffaient le cœur. Elle avait beau se dire « criminelle », la femme au sourire rayonnant que je voyais devant moi, ne me faisait pas peur, non, elle me faisait même plaisir. Bonnie, tu es à présent mon amie, oui, une nouvelle amie bien que son passé soit trouble, son présent et son futur peuvent être différent. Si besoin est, je me jurais presque de la remettre sur le droit chemin, espérant ainsi préserver son sourire.

-C'est bizarre... J'ai trop dit sur moi, j'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas. Qui fait fuir les gens, qui forcent les gens à me détester et toi... tu continues à déborder d'énergie et de bonne humeur. Tellement que ça m'a touché et que sur le coup je le suis presque. Alors que tu devrais me détester et pourtant... Tu me réconfortes et... tu es en mode "charmant". Même si certaines choses que tu as dit sont... légèrement fausse.

Elle se justifiait, c’était mignon et attendrissant. J’avais l’impression de me voir quand j’étais enfant, devant maman à essayer de lui donner des explications sur ce que j’aurai dit de travers ou si j’avais cassé quelque chose. Bonnie était donc ce genre de personne ? Le genre que si on approche soit on meurt, soit on découvre tout d’elle ? J’avais été chanceux sur le coup, regardez nous, et regardons aussi notre ami solitaire qui s’approchait enfin de nous.

-Le lion Solitaire ne l'est plus vraiment hein ?

Lui adressant un sourire tout en affirmant ces dires d’un ‘YOSH’ et d’un mouvement de la tête, je regardais la lettre qu’il me montrait après l’avoir ramassé. Son visage expressif redevient neutre en peu de temps … Ouais, il a un peu sourit, je dois me sentir satisfait avec ça non ? Oui, je l’étais.

-Ce qu'a dit Izaya-san n'est pas faux. Ses paroles venaient du coeur, accepte les pour l'honorer au mieux. Elle me sera encore utile ?

Tout en me saisissant de sa lettre, je la regardais sur toutes les coutures. Oui, c’était donc bien du sang … vous allez trouver ça bizarre, mais j’ai toujours autant envie d’appeler INTERPOLE même si ces deux fous furieux venaient de devenir mes amis. Genre, tu vois, c’est pas parce que t’es ami avec quelqu’un que tu l’envois pas en prison hein ! Si ? Ah … j’ai des définitions à revoir alors ! Tout en esquivant un petit sourire en me redressant, je lui rendis sa lettre, d’un ton calme et légèrement charmeur, je répondis à sa demande :

- Elle ne te sera sans doute plus utile, mais ne représente-t-elle pas ton passé ? Il faut se débarrasser des choses qui nous rappellent nos moments tristes, mais je crois que tu devrais la garder quand même. Pour bien montrer … que tout ca, c’est du passé, et que cette lettre montre le début d’une nouvelle vie.

Là … je me sentais trop intelligent et méga philosophe d’un coup ! Putain que je pouvais en sortir de ces choses quand je m’y mettais moi ! Mais grave, je suis fier, je suis le meilleur ? Ouais, le meilleur des crétins sur tout !

- Pareille pour toi Bonnie, faut plus penser au passé, c’est le présent et ce qu’on va faire de notre futur qui compte le plus …

Tout en disant cela, je sentis mon cellulaire vibré. Sortant de ma poche le téléphone, je regardais le numéro qui était inscrit dessus avant de décrocher, d’une voix platine, tendre et sensuelle, je dis :

- Hello Darling !

Ecoutant mon interlocuteur, je soupirais lourdement avant de répondre à ses demandes tout en me grattant les cheveux. Une fois la conversation finie, je rendis mon attention à mes deux compagnons pour leurs dires :

- Je ne peux pas rester avec vous plus longtemps les amis, j’ai des courses à faire !

Tout en prenant une mine désolée, je me levais de ma chaise, attrapais rapidement le reste de ma nourriture non mangée tout en poussant de mon pied, la chaise sur laquelle j’étais assis. Vous savez pourquoi je ne peux pas rester ? Parce qu’une certaine personne, ouais tu vois de qui je parle hein ? M’a demandé d’aller chercher sa veste au pressing et que cela faisait genre … une semaine qu’elle m’attendait là bas. Et bon, soit je dépense plus de 500 euros pour lui en donner une nouvelle, soit je bouge mes fesses jusqu’au centre commerciale. Dieu, j’étais trop bon.

- On se revoit demain en cours ! Bonne journée les gars !

D’un mouvement de la main en disant « Bye », je m’engouffrais dans les couloirs de Undai en direction des dortoirs premièrement. Allez ! La journée ne fait que commencer !

HRP: fini pour moi ici - Merci de m'avoir accordé un rp <3

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   Ven 11 Mai - 21:25

-Le lion Solitaire ne l'est plus vraiment hein ?

Ozuki s'était enfin rapproché de nous. Un sourire aux lèvres. Attend... il sourit ?! Amen ? Enfin bref, en tout cas... C'est mieux quand il sourit. Non ? Vous préférez voir ce gars avec un air neutre et les yeux vides ? Non ? Alors la ferme quoi. Izaya lui adressa un sourire avant de redire un "YOSH", tout content. Ce mec dégage vraiment beaucoup de bonne humeur.

-Ce qu'a dit Izaya-san n'est pas faux. Ses paroles venaient du coeur, accepte les pour l'honorer au mieux. Elle me sera encore utile ?

Oui eh bah, je les acceptes. Mais j'ai vraiment du mal à croire que je sois "Magnifique". Bref. Je vais pas me casser la tête dessus hein. Je vis la lettre passer de la main d'Ozui à celle d'Izaya en un clin d'oeil. J'avais bel et bien raison, c'était du sang qu'il y avait dessus. De jolies tâches. Comme si on avait peint un tableau. Continuant de scruter la lettre, je vis qu'Izaya esquiva un sourire en se redressant, lui rendant la tête, il lui répondit d'un ton calme et... charmeur ?

- Elle ne te sera sans doute plus utile, mais ne représente-t-elle pas ton passé ? Il faut se débarrasser des choses qui nous rappellent nos moments tristes, mais je crois que tu devrais la garder quand même. Pour bien montrer … que tout ca, c’est du passé, et que cette lettre montre le début d’une nouvelle vie.

Ce qu'il disait n'était pas faux quand même. Ce gars peut-être philosophe aussi ?! Entre Monsieur Tout Le Monde et Monsieur Bonne Humeur... Il y a Monsieur Le Philosophe ?! C'est bien ce que je dis... Rien n'a de sens à Undai ! Tout est possible ici ! Tu pourrais même croiser une licorne en train de chier des arc-en-ciels... tout le monde trouverait ça normal quoi !

- Pareille pour toi Bonnie, faut plus penser au passé, c’est le présent et ce qu’on va faire de notre futur qui compte le plus …

Je lâchais un léger soupir. Eh oui, ça je le sais bien. Mais bon, j'essaierais. Izaya sortit de sa poche son téléphone.

- Hello Darling !


Ecoutant avec intention son interlocuteur, en attendant, je scrutais mes ongles. Faut que je les refasse... J'en ai cassé un en donnant un coup de poing à un gars la dernière fois. Cet enfoiré m'avait bien cherché... J'irais le faire plus tard.

- Je ne peux pas rester avec vous plus longtemps les amis, j’ai des courses à faire !

Il prit une mine désolée avant de se lever de sa chaise. Il attrapa rapidement le reste de la nourriture, poussa la chaise avec son pied. Je hochais légèrement la tête avant de garder mon léger sourire et de lui dire :

- Bah, c'est pas grave.

- On se revoit demain en cours ! Bonne journée les gars !

Il nous fit signe de la main en disant "Bye", je fis de même en lui faisant un léger signe puis il partit dans les couloirs. D'ailleurs il fallait que je m'en aille aussi. Je lâchais un léger soupir avant de me lever à mon tour avant de prendre tout ce que je n'avais pas manger.

- Désolé, je dois y aller aussi Ozuki. Je dois aller faire un truc plutôt important. On se voit en cours ! Enfin... si j'ai le courage, sinon... je resterais sous ma couette. A plus tard !

Je lui adressais un sourire avant de sortir de la cafétéria. Une fois dehors je sortis une cigarette et mon briquet avant d'allumer ma cigarette et de tirer un bon coup dessus. J'ai bien l'impression qu'une nouvelle amitié vient de naître. Une amitié à trois. Trois êtres. Trois... cœurs. Soudain, mon téléphone sonna. Un large sourire apparut sur mes lèvres en voyant le nom s'afficher.

- Lucas ! Ca faisait un petit moment que tu m'avais pas appelé !


- Coucou Bonnie ! Comment ça va ? Tu es plutôt... de bonne humeur.

- C'est une longue histoire. Mais oui ça va et toi ?

- Oui et justement...

- Quoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? Me dis pas que tu m'appelles de la prison ?!

- Mais non nounouille. T'inquiètes pas ! En fait, j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer.

- Hum ? Laquelle ?

- Pour le moment, la police et tout le tralala nous ont oublié. Un jour, j'ai croisé un flic et sur le coup quand il m'a regardé je me suis figé. Il m'a scruté et il est parti. Comme ça. Nous sommes en sécurité pour le moment je pense.

- Mais c'est super ! Mais reste quand même prudent hein ! Je suis contente de savoir que tu peux vivre d'un genre normalement pour le moment.

- Mais oui, mais oui !


- Mes recherches avancent super bien. Je saurais bientôt qui sont nos vrais parents.

- C'est cool ça ! Et sinon quoi de neuf ? Je veux tout savoir ! Tu as un copain ? Tu as cassé des gueules depuis que tu es dans cette école ?

Nous continuâmes à parler pendant plus d'une heure, voir plus, fumant ma cigarette. Bon après, direction le gymnase ! Faut que je m'entraîne à faire... des trucs ! Bande de curieux va !

END *-*


HRP: C'est moi la sublime Bonnie qui cloture ce RP *o* Merci pour ce RP, je me suis bien éclatée xD ! J'espère qu'on pourra se faire d'autre RP comme ça :D

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Plutôt tranquille comme endroit. Ou plutôt presque non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MEREDITH ➺ Hier j'étais fraiche comme la rosée du matin, aujourd'hui je suis plutôt fraiche comme la bouteille de rosé de la veille.
» La carotte plutôt que le bâton et c'est tant mieux !
» [JEU] Plutôt ça ou ça ?
» [JEU] Plutôt ça ou ça ?
» Un coin tranquille pour discuter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Gymnase :: Piscine-