AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Je crois que je suis maladroite ^-^'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Lun 13 Aoû - 2:13

Undai Gakuen. Une école qui est censée (et je dit bien censée) existait que dans les livres de héroic fantasy(et encore). Une école où on a le droit de ce battre parce que la tête de notre voisin nous reviens pas ( je ne l'ai pas encore fait, mais expérimenter). Dans l'Arène.
L'Arène. J’y allais peut déjà parce que je n'en avais pas le temps (je trouve toujours mieux à faire...comme réveillé mon allergie au lapins><') et puis je ne savais pas quoi y faire. Bien sur le principe de cette école c'est quand même d'évoluer dans l'Arène mais moi j'étais foncièrement Pacifique (passablement destructrice mais pacifique quand même).Alors devoir me battre...
Je le reconnais, mon ego n'a pas supporté aussi de ce faire battre la première fois que j'y suis rentré (à l'époque je ne savais pas qu'il y avait un gouffre entre les secondes et les premières...).
Ce n’est pas méchant en soi, rare sont les personnes qui aiment perdre. Mais quand même...
Enfin malgré tout j'avais envie de devenir meilleur. Ceux qui impliquait un aller pour l'arène.

Ce matin là, la chambre est vide. Aria était déjà partit de puis plus d'une heure et moi je pouvais encore lézardé car mes quatre heures d'Art étaient annulées. Ma motivation fût entamée par l'envie irrésistible de rester au lit sous ma couette. Mais ma conscience ne me permettait pas de me languir.
Je sortis, direction la douche, où je perdis bien vingt minutes à chanter de vielle chanson française.
C'est un peu ringard mais au moins cela me fait rire (dérisions quand tu me tiens...)
Douchée et plein d'énergie, j'enfilai mon uniforme et m'attachai les cheveux en une couette haute. Un simple coup de crayon noir même si à l’évidence cela ne changeait rien.
Je me posai un cas de conscience au moment de choisir mon livre du jour. J’optais pour celui que j’avais réussi à faire venir avec les autres livres de démonologie que j’avais commandé à mes parents. Le japonais c’est bien mais l’alphabet latin c’est mieux. Me voila donc prête pour une journée sûrement moins joviale que mon humeur. Quoi que…
Je me dirige vers l’Arène sentant une boule se formé dans mon ventre. J’ouvre enfin la porte et traverse le mur de verre. Je sens mon uniforme se transformé. Ma tenue de combat enfin prête je déambulais dans l’Arène observant les autres… Ils matérialisaient leur armes avec faciliter. Je me mis dans un coin et commençais à essayer moi aussi de matérialiser mon arme : une chaîne pour le moment c’est déjà ça. Je tendis ma main et tout en l’imaginant, une chaîne se créât maillon par maillon. Quand je la trouvais une longueur satisfaisante je le fit prendre plusieurs forme : en rond en carré, triangle etc.… Puis comme le grand fan que j’étais je m’amusais à faire de ma chaîne un ruban. Mais la triste réalité ma rattrapa au moment ou un geste maladroit la fit passer trop prés de ma joue et la coupa. Sous le coup de l’étonnement (et de la douleur) la chaîne disparut. Je pestais contre moi-même. Comme lors de mon combat avec Kurayami. La coupure se refermât et j’effaçai avec mépris le sang qui coulait sur ma joue.
Je soupirais de plaisir quand la douleur disparut. Qu’elle idiotes j’avais été. J’aurais bien besoins d’un tuteur. Mais dans cette école l’entraide n’était pas la base.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Mar 14 Aoû - 0:59

Le Roi... Voilà ce qui me mit en colère, Moi, le majestueux maître de ce monde de minables. Ce mot, ce microbe qui l'a prononcé a bousillé l'humeur de Dieu, oui toujours moi. Pour faire simple, je me trouvais de toute ma gracieuse silhouette devant une chose, un étudiant de Undai ne valant pas plus qu'un insecte que je me faisais le plaisir d'écraser de mes chaînes. Ce garçon banale de première, avait osé m'appeler comme étant un roi, un simple roi ! Je ne pouvais pardonner un tel écart de conduite de qui que ce soit, c'est pourquoi, de ma main divine, je lui ai fait mordre la poussière en moins de deux secondes, lui encrant au plus profond de son esprit d'imbécile que je n'étais pas un simple roi, j'étais un Dieu, LE Dieu.

Ça s'est passé le matin avant que je n'aille en cours. Alors, je dois avouer que Dieu fut en colère toute la journée, mais bon que j'étais, je ne me défoulais pas sur les autres mollusques léchant mes pieds. Répugnant, parfois je me demandais pourquoi je donnais tant d'importance à ces choses sans valeur, ou plutôt pourquoi je faisais comme si je les aimais. Tout bonnement, parce que j'avais une image à tenir, une image de sauveur, de Dieu, de l'être suprême et aimable que tout le monde se devait de vénérer. Pour accomplir tout ça, je me devais d'être bon. Je l'étais. Mais ma bonté avant quelques limites quand mon humeur n'était pas à son apogée. C'est pourquoi ma journée se passa dans la morosité digne d'un maître des ténèbres. Une morosité bien sentie qui me procurait la présence de quelques pimbêches stupides criant à tue-tête des « Hibari-sama, vous allez bien ? Vous voulez quelque chose ? Puis-je vous servir ? ». Oui, je voulais quelque chose, je voulais que ces imbéciles me laisse tranquille que je puisse respirer cet air déjà bien pollué par eux. Mais bon que j'étais, merveilleux que je pouvais me montrer, je n'avais pas le choix que de sourire, de faire mon malheureux en leur disant de disposer. Ça marchait à chaque fois.

C'est à la fin de la journée que je me décidais de faire un tour en dehors du bâtiment principal de l'académie. J'avais une envie folle de me défouler ne pouvant plus supporter ces mollusques se pavanant autour de moi tels des vautours espérant un regard de ma grande divinité. Mais même étant un membre de l'élite, je souligne le meilleur membre de l'élite, je ne pouvais me permettre de taper par plaisir sur des étudiants en dehors de l'arène. Ce n'est pas que j'avais peur de représailles, Dieu n'avait peur de rien, mais je me devais de contenir mon image d'être gentil et aimé, et non d'un cruel monstre s'attaquant sans raisons aux pauvres petites choses peuplant cette école. De mon intelligence, je pouvais toujours trouver une raison pour m'en prendre à ces êtres inférieurs, mais je ne voulais pas pousser aussi loin aujourd'hui. C'est ainsi que mes pas me menèrent vers l'arène, lieu où j'étais un Dieu autant qu'en dehors, mais où je pouvais montrer ma force et me faire admirer encore plus.

C'est dans des « Hibari-sama ! Il est magnifique ! », « Oh mon Dieu, c'est Ishinose-sama ! Venez ici, regardez ce que je sais faire ! » que je pénétrais cet espace fait de matérialisation. Avec grâce et dignité tel que mon rang l'exigeait, je lançais des sourires charmeurs à tous mes admirateurs comme aux jaloux qui étaient présents dans l'arène. Mes chaînes cliquetaient à chaque pas que je faisais et c'est sans moindre surprise qu'un attroupement m'encercla, tous voulant me montrer leur progrès et prouesses que je jugeais de minables. Mais ça, ça ils ne le savaient pas. C'est ainsi qu'après quelques sourires doux et quelques compliments faux, sans oublier des conseils de Dieu, que je me libérais de la foule pour me mettre en « attaque » contre un terminale auquel j'ai donné grâce de pouvoir être mon adversaire. Oui, Dieu devait se rabaisser parfois pour montrer encore plus sa suprématie. Après quelques coups échangés en entraînement, sous des cris de stupéfaction, d'horreur en vue des membres déchirés et admiration, je battis mon adversaire à plate couture. Lui souhaitant bonne continuation dans son apprentissage, ou du moins à ce qu'il restait de lui, je m'éloignais de ce perdant dissimulant mon sourire dédaigneux. J'étais un Dieu, j'étais imbattable.

C'est avec perplexité que mon regard se posa sur une fille, une fille banale que je n'aurais même pas remarqué si sa chaîne ne serait pas passée à quelques centimètres de moi. D'abord bombant mon torse de toute ma hauteur, je la regardais faire avant de... d'éclater de rire en voyant son incapacité à manier ce qui m'était le plus familier, des chaînes. Moi, Dieu, qui était de mauvaise humeur toute la journée, voilà que je me trouvais devant une incapable et faible, tout hilare. Ce n'est rien que parce qu'elle me divertissait avec ses mouvements inutiles et son automutilation, que je me décidais d'adresser la parole, ma parole de Dieu, à cet être inférieur. M'approchant d'elle avec un sourire amusé mais posé, je fis un geste vague de la main en sa direction avant de faire raisonner ma voix mélodieuse dans l'air.

-Voyez-vous, quelle étrange façon de s'entraîner. Ce n'est pas ainsi qu'il faut utiliser ce genre d'arme, jeune demoiselle.

Effectivement, ce n'est pas en essayant de jouer à la géométrie qu'elle allait survivre. Non qu'un mollusque en moins sur cette planète ne ferait pas de mal, juste que j'avais presque de la compassion pour cette pauvre créature inférieure. Non, ce n'était pas de la compassion, c'était du mépris pour son utilisation de chaînes, arme divine depuis que je l'utilisais. Sans plus de ménagement, dissimulant mon aversion derrière un sourire charmeur, je matérialisais une vingtaine de chaînes autour de moi que je fis danser en harmonie meurtrière tel une armure impénétrable avant de créer un dragon de métal tout en chaînes aussi. Le faisant virevolter dans les airs, je le fis disparaître d'un claquement de doigts quand Dieu, Moi, décida que les yeux des choses dans l'arène n'avaient pas honneur de voir d'avantage de mon savoir-faire grandiose. M'approchant de cette même fille qui m'a fait rire quelques instants auparavant, je la détaillais de haut avant de faire preuve de politesse, tel un gentleman parfait.

-Mon nom est Ishinose Hibari, le meilleur membre du conseil des étudiants. Quel est ton nom, à toi ?

Non que ça m'intéressait comment mes sujets s'appelaient. Mais je devais lui donner mon nom par simple constatation dans des bonnes formes, même si elle se devait de le connaître déjà. Après tout, j'étais connu. Je devais avouer, j'aimais être le centre de l'attention, et donner un conseil ou deux à cette petite chose, serait certainement bien vu par mes admirateurs. Dieu était parfait, j'étais Dieu.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Jeu 16 Aoû - 2:15

-Voyez-vous, quelle étrange façon de s'entraîner. Ce n'est pas ainsi qu'il faut utiliser ce genre d'arme, jeune demoiselle.

J'aurais voulu répondre, à l'espèce d'idiot qui venait de me critiquer sur ma façons de m'entrainer (même si je sais qu'elle est fortement déplorable) quand mes yeux se posèrent sur lui... Je sais que c'est pas bien de fantasmer sur les garçons( quoi que...) Mais avec une telle auras de confiance, il est difficile de ne pas apprécier être en la présence du grand brun qui ce trouvait en face de moi. Ce même grand brun qui m'attira tout les regard méchant, violent et tout ce qui si rapproche de la part des files et garçons présent. Genre c'est qui ce gars? Il est beau je l'accorde (bon vraiment beau, voir même trop mais enfin...). enfin revenons au fait qu'il venait de me critiquer. En soi ce n'était pas méchant surtout après la démonstration de son talent. Il fit apparaitre une vingtaine de chaine (oui je n'ai pas réussi à les comptés...) les faisant virevolté avec une aise qui moi me prenait trop de force. Les maniant au point d'en crée une armure puis un dragon qui disparut en un claquement de doigt. Derrière lui des regards ébloui.. Moi? moi j'étais dégouté parce que sa démonstration venait encore de montrer mon incapacité pouvoir quoi que ce soit avec mon unique chaine (même si dans ma tête l'idée d'en avoir plusieurs... plus tard, me tentais).
Il s'approcha de moi avec son sourire si particulier. Un mélange de dégout (c'est pratique de pouvoir voir les aura) et de..de sourire tout simplement. Sa lui donnait une espèce de supériorité que j'avais déjà connu (elle ne venait pas de moi).

-Mon nom est Ishinose Hibari, le meilleur membre du conseil des étudiants. Quel est ton nom, à toi ?

Hibari Ishinose... Pourquoi ce prénom me disais quelque chose? Ah oui Aria m'en avait parlé le jour de mon arrivé. J'avoue qu'elle n'en à pas dit que des gentillesse, mais elle aurait put me dire à quoi il ressemblait. M'aurais éviter de me retrouver en admiration devant... Attend il vient pas de dire le meilleur membre du conseils des étudiants? Je croyais que c'était Yume! Enfin, après tout dans cette école dés que l'on peut volé dans les plates bandes des autres... Et pis si il est au conseil c'est qu'il doit être en Terminal donc à éviter les erreurs risquant de m'emmener plus vite que prévus à l'infirmerie.

-Le mien est Yamamura Miharu. Je suis une élève de seconde.

Je lui répondit avec un léger sourire en inclinant légèrement la tête. Personnellement je ne savais vraiment ce qu'il fallait que je fasse. Après tout a part Yume je n'avais jamais parler avec un Terminal (et c'était pas la grande joie...)

-Je sais que ma technique n'ai pas très élaborer. Je suis pas vraiment non plus pour la violence alors...

Alors quoi Miharu? Je ne sais pas vraiment e battre si je suis là c'est juste pour fuir (ce qui est pour moi quelque chose qui me retourne le ventre donc imaginer mon cas de conscience) Mais non. Je fis une chose que même moi je m'en croyais pas capable:

-Mais puisque vous êtes présent, pourriez vous me donnez un cours?...


Qu'est qui m'avait pris. Je ne suis pas aussi folle d'habitude. Et puis dans un sens pourquoi je panique à l'attente de sa réponse? Surement par rapport à ce qu'Aria m'a dit. Enfin espérons que tout ne soit pas vrai....







____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Dim 19 Aoû - 14:46

Évidement avec ma magnificence, je n'avais pas longtemps à attendre avant que la fille me remarque et ne me réponde à mes questionnements de formalité. Je m'approchais davantage près de cette fillette gardant tout de même une bonne distance entre moi et elle, rien que parce que Dieu n'avait pas à se mélanger de trop à la populace. Déjà que je devais respirer le même air qu'ils polluaient, je n'allais pas encore subir leurs souffles.

-Le mien est Yamamura Miharu. Je suis une élève de seconde.

Yamamura... Jamais entendu parler. Ça devait être encore un des nombreux routiers pêchés par la chauve-souris de directrice de Undai. J'esquissais un magnifique sourire à son encontre sans relever ses dires. Évidement qu'elle ne devait pas être plus haut gradée qu'une petite seconde, ne sachant rien faire, ne m'arrivant même pas à la semelle. Croire que c'est justement cette incapacité et cette prestance médiocre qui attira mon sublime attention sur cet être inférieur. Si je n'étais pas si parfait et ingénieux, je m'aurais peut-être posé la question du pourquoi du comment, mais j'étais trop bien pour ça. Oui, Dieu, Moi, je savais parfaitement bien ce que je faisais et ce, spontanément.

-Je sais que ma technique n'est pas très élaborées. Je suis pas vraiment non plus pour la violence alors...

Je passais ma magnifique main fine dans mes cheveux soyeux avec une grâce digne d'un top modèle. Mes yeux saphirs plongés dans ceux de la dénommée Miharu, je fis en sorte de la persuader qu'elle avait tout mon attention. Elle devrait être honorée que je posais un regard sur elle, même si le but initial ne fut que se moquer de sa personne si insignifiante. Je devais avouer qu'à part sa technique minable, si on pouvait appeler ça comme ça, elle ne ressortait pas du lot des mollusques se pavanant sur cette terre. Simple, elle n'avait rien d'intéressant en elle qui pouvait accrocher le regard, je me surpris même de faire ce constat. Parce que oui, si Dieu faisait cette remarque c'est qu'il détailla la jeune fille, même si ce fut indifférent, dans le sens sans moindre importance.

-Mais puisque vous êtes présent, pourriez vous me donnez un cours?... 

Je ne sus si je devais rire en me moquant de sa demande ou tout simplement la mépriser de haut avant de partir après avoir sortis une remarque bien cinglante. Je devais me l'avouer, le fait qu'elle eut la bonne idée de me vouvoyer, me ravissait. Enfin, d'un coté je pouvais être dégoûté qu'elle m'adresse la parole, mais d'un autre, j'étais clément et bien content qu'elle reconnaisse ma suprématie. Un bon sujet. Inutile à première vue, mais un sujet respectueux quand même. Un soupir léger comme la brise d'été sortis de ma bouche dessinée à la perfection, je fis un pas vers la fille avec un sourire amical sur le visage. Devais-je perdre mon temps si précieux avec elle ou partir ? N'avait-elle pas de professeurs pour lui enseigner tout ce qu'elle devait savoir ? Un rire traversa mes lèvres, évidement que j'étais beaucoup plus compétent que toute cette école réunie, j'étais un Dieu, je étais insurpassable ! Le meilleur.

-Yamamura-san, donc. Je veux bien te montrer quelques astuces, mais je ne te promets pas une réussite.

Non que je me croyais incompétent, j'étais parfait. Mais je ne pouvais pas dire que c'était son cas aussi, elle n'avait pas l'air douée et j'avais des doutes quand à son assimilation. Mais j'avais envie de tester tout de même la performance de mes sujets. D'ailleurs après ma déclaration, des cris et exclamations outragés de mon fan club s’élevèrent jusqu'à mes oreilles. Évidement que Dieu était demandé, c'était logique qu'avoir accepté la demande d'une chose invisible devait mettre en rogne ceux qui essayaient désespérément de monter dans mon estime. D'un autre coté, je pourrais tout simplement traîner cette Yamamura dans la boue et partir telle une divinité, mais je voulais aussi montrer mon coté soucieux et bienveillant, tel un Dieu miséricordieux. J'avais une chance en or pour ça, là. Au pire, si elle n'apprendra rien, je n'aurais même pas à le lui faire payer, mes groupies, jaloux, allaient de toute façon lui mener la vie dure dès que je tournerais le dos. Après tout « C'est qui elle pour demander ça à Ishinose-sama ?! Non mais elle se prend pour qui cette fille de seconde ?! », toutes ces remarques haineuses n'allaient pas me porter préjudices, mais bien à cette fille encore inconsciente de sa demande.

-Ne perdons pas plus de temps, crées une chaîne et écoutes bien ce que je vais te dire.

Après un clin d’œil envers elle, je levais ma main délicatement devant moi et, tel un chef d'orchestre, je fis bouger ma main en coordination avec mes chaînes matérialisés rien qu'après un claquement de doigts. Je fis virevolter mon titane autour de moi, et autour de Yamamura le faisant danser, valser en prenant la précaution de ne pas effleurer la joue de la jeune seconde quand mes chaînes passaient trop près d'elle. D'un geste brusque mais gracieux, j'abattis mes mains vers le sol tandis que mes chaînes effectuèrent un dernier tour spectaculaires avant de s'arrêter net dans les airs, créant un genre de cercle autour de moi et la demoiselle.

-Ta matérialisation doit être comme une partie de toi. Elle n'est pas faite pour t'obéir, mais pour suivre ton mouvement. Tu dois considérer ta chaîne comme ton bras, la faire bouger spontanément sans y penser.

Un sourire charmeur vint s'installer sur mon visage parfait. Mes paroles divines et sages se propageaient dans l'arène où des étudiants avaient des yeux braqués sur ma silhouettes, admirateurs. Ma noblesse divine n'avait pas de limite et je me plaisais de le démontrer à tout bout de champ. Mais je n'étais pas certain que mes paroles si intelligentes qu'elles pouvaient être ne serait pas trop intellectuels pour une personne de bas étage telle qu'elle. C'est pourquoi de ma gentillesse démesurée, je reformulais autrement, faisant résonner mon beau tonus grave et séducteur.

-Autrement dit, quand tu bouges ton bras pour saisir quelque chose, tu ne penses pas « je dois bouger mon bras », tu le fais tout bonnement. C'est la même chose, garde toi de te concentrer sur la structure de ta chaîne, sur chaque maillon et ensuite, essayes juste de ne pas trop penser à comment tu vas la bouger. À toi.

J'étais dégoûté de devoir user de ma salive et de ma voix pour donner ces conseils ingénieux. Mais rien qu'entendre des cris admiratifs ou des paroles flatteurs à mon égard, ça me mettait de bonne humeur. D'ailleurs, je dématérialisais mes chaînes et croisais les bras, sans trop plus faire attention à Yamamura. Je jetais des coups d’œils discrets autour de moi sur mes fans. Je me demandais laquelle de ces hystériques minables se retrouvera dans mon lit ce soir. Non qu'une d'elle puisse être à la hauteur, mais Dieu avait besoin de divertissement. Un claquement de doigts et la plus part me supplieraient de leur accorder ce moment divin... Une grimace apparut sur mon visage si bien sculpté, j'allais encore me contenter d'une de ces fans stupides. J'espérais qu'un jour j'allais tomber sur quelque chose, minable que ça puisse être, de plus intelligent pour se retrouver en ma compagnie si demandée. Après un dernier « triage », je me concentrais sur Miharu.

-Si tu as des questions, ne te gênes pas, jolie demoiselle.

Un sourire charmeur sur mon visage, je l'encourageais d'un mouvement de main à ce qu'elle me demande ce qu'elle voulait.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Mer 22 Aoû - 3:23

-Yamamura-san, donc. Je veux bien te montrer quelques astuces, mais je ne te promets pas une réussite.

"Ne te promet pas une réussite"? J'ai le droit de me sentir médiocre? Non que je me sentait reine et puissante, mais cette petite phrase ma sonné comme une remarque désagréable. Une remarque que je pris mal mais que j'oubliais au moment ou il posa son regard sur moi. Même si je savais que pour lui je n'étais qu'un pion quelque chose qu'il pouvait supprimé, je ne pouvais m'empêcher d'apprécier sa présence.

-Ne perdons pas plus de temps, crées une chaîne et écoutes bien ce que je vais te dire.

Comme si j'allais me permettre de ne pas écouter sa voie. Il me fit un clin d'œil et je du me faire violence pour ne pas baisser les yeux et admirer les chaussures que je portais. Je fit apparaitre une fines chaîne dans ma mains la laissant doucement s'enrouler autour de mes doigts

-Ta matérialisation doit être comme une partie de toi. Elle n'est pas faite pour t'obéir, mais pour suivre ton mouvement. Tu dois considérer ta chaîne comme ton bras, la faire bouger spontanément sans y penser.


Cette façons de faire me rappeler vaguement celle que j'utilisais pour voir les auras. Au point que maintenant je voyais d'abord l'aura et après la personne. Je suis d'ailleurs dans l'incapacité de pouvoir arrêter ma façons de voir. C'est comme si sa c'était emparée de moi. Mais dans un sens je n'avais pas à me plaindre. Moi j'avais que le cotés positif mais mon maitre avait tout les aspect (même si dans sa foie tout mal est un bien). Enfin pour en revenir à ce que me demandais Hibari, pour moi ce n'étais vraiment difficiles même s le fait qu'il me ré explique me laissa penser que lui n'y croyait pas trop.

-Autrement dit, quand tu bouges ton bras pour saisir quelque chose, tu ne penses pas « je dois bouger mon bras », tu le fais tout bonnement. C'est la même chose, garde toi de te concentrer
sur la structure de ta chaîne, sur chaque maillon et ensuite, essayes juste de ne pas trop penser à comment tu vas la bouger. À toi.


Pendant qu'il regardait ses fans avec gourmandise (qui finit par passer au mépris), je fis grossir ma chaîne de manière à qu'elle prenne la taille de ma main. Je la laissais glisser sur le sol formant un puits. Moi aussi je regardais les admirateur de Hibari. Ils doivent me détester, bien qu'à la base ce n'ai pas moi qui est provoqué cette discussion. Cela me fi sourire ces jeune filles et jeunes hommes qui ne demandait qu'un regard de Hibari devaient trépigner d'impatience de me voir sortir. Et vue l'aura maléfique qui ce dégageant d'eux je ne doutais pas qu'ils est créent un plan machiavélique.

-Si tu as des questions, ne te gênes pas, jolie demoiselle.

Je lui rendis son sourire et décida de faire remonter ma chaîne à hauteur de mon bassin. Elle ondulât-elle un serpent. Le plaisir s'affichait sur mon visage. Il était tellement simple de manier les chaînes. Bien sur je ne m'aviserais pas de montrer cette faciliter que j'avais à Hibari. J'avais encore envie de l'avoir pour moi.
Et pour cela il fallait que je l'impressionne un minimum. Je fermais les yeux quelque second et quand je les rouvris ma chaine c'était divisé en deux. Refermant le poing, la chaîne disparut.

Le sourire au lèvres je regardait Hibari fière de moi. C'est à ce moment là que ce qui aurait du être un simple entrainement devins un truc qui ressemble plus à un cauchemar(pour moi, je sais pas mais pour elle...). Une des jeunes filles c'était approché. Le sourire inscrit sur le visage, mais l'aura noir de mauvais intentions. Je réagis sans vraiment le remarquer. Elle m'attaqua et je levai la main en défense. Quand je rouvris les yeux, elle était loin d'Hibari et de moi, le visage en sang, et juste devant moi, une chaîne flottait avec des gouttes de sang.

- qui a fait ça ? demandai-je en regardant Hibari le regard vague.


____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Sam 25 Aoû - 15:21

J'étais tellement sublime que j'adorais le constater encore plus dans le regard des autres. J'étais un Dieu qui se devait d'être vénéré et admiré de tous les cotés, ce qui se passait tout le temps quand je mettais les pieds dehors. Ainsi va le monde, j'étais parfait, beau, intelligent et fort, tout pour faire de moi un être convoité par tous. J'aimais le savoir, j'aimais en profiter à mes temps perdu, mais ce que je préférais par dessus tout, c'était d'éveiller cet amour envers ma grande personne chez les autres. Il ne suffisait que d'un regard saphir de ma part, un sourire charmeur et me voilà étant le plus grand séducteur de l'univers. Mon charme n'avait pas d'égal.

Contrairement à ce qu'on puisse croire, j'étais un homme de parole, traître et mauvais jeu, mais de parole. Par conséquent, quand j'ai dit que je donnerai quelques conseilles à la brune qui construisait ses chaînes devant moi, je tenus parole. Maintenant, il ne me restait qu'à regarder et valoriser ses « prouesses ». évidement que je ne trouvais rien de beau à ce qu'elle faisait, son manque de savoir-faire me donnait froid dans le dos, mais étant généreux, je ne pouvais pas tout bonnement lui dire qu'elle ne valait rien. Au contraire, mes conseils, si merveilleusement sortis de mes cordes vocales aux timbres le plus doux, lui servaient, vu qu'elle s'en sortait déjà mieux qu'avant. Fier de moi d'exceller même en temps que professeur, Dieu se devait d'être parfait après tout,je constatais l'agitation autour de moi.

Rendant le sourire à une Miharu tout aussi contente de ce qu'elle venait de faire, à savoir décupler ses chaînes avec une facilité déconcertante, je passais ma fine main pâle et douce dans mes cheveux tout aussi soyeux. Dieu, oui Moi, j'étais merveilleux. Droit et fier, des plis sur mon front apparurent quand je fronçais les sourcils à l'approche d'une fille inconnue à mes yeux. Jolie fille, en tout cas assez pour tenir la compagnie à un être suprême tel que moi. Je fis un pas en avant, me rendant compte qu'elle avait après Miharu. Doué que je suis, je me posais une question à présent. L'aider ou pas, surtout que mon élève improvisé n'avait pas l'air d'avoir remarqué qu'on l'attaquait. Non. Non, je n'avais pas à la défendre, le seul fait de lui donner de mes conseils était énorme. De plus, j'avais prévu dès le début que mes fans allaient s'en prendre à elle pour le peu de favoritisme dont elle avait honneur de ma part. J'eus un moment d'étonnement quand la fille se prit une chaîne en plein dans le visage avant de tituber à quelques mètres en arrière.

-qui a fait ça ? 

Je pouvais voir que Miharu me regardait quand elle me demanda ça. Je n'avais pas du tout prévu qu'elle me pose ce genre de question, certainement pas après avoir fait jaillir une chaîne de nulle part pour se défendre. Une action involontaire ? Intéressant. Mais pas intelligent. Je la fixais durement un instant avant de m'approcher d'elle d'un pas gracieux. Je fis disparaître sa chaîne d'un seul mouvement de main puis posais cette dernière sur sa joue, la caressant doucement.

-C'est toi qui à fait ça, je vois que tu comprends l'essentiel de ce que je voulais t'enseigner. Par contre...

Je laissais planer le silence un instant, je pouvais sentir autour de ma magnifique personne, que les autres retenaient leurs souffles en attendant la suite. Un regard hautain de ma part et je rompis tout contact avec la demoiselle pour lui tourner le dos.

-Il est fort peu intelligent de baisser sa garde ainsi dans l'arène.

Je m'approchais de la fille en sang dont la colère se voyait sur son visage déformé. Elle allait se relever bientôt et il était probable que cette fois-ci Miharu n'aurait pas autant de facilité à la mettre K.O. Je matérialisais un mouchoir et le tendis à la blessée avec un magnifique sourire. Elle le prit et j'eus du mal à refréner le dégoût qui voulu se peindre sur mon magnifique visage. Minable. Minable. Quelles mollusques, si ils voulaient se battre pour moi, il serait mieux qu'ils le fassent bien. Pitoyable.

-Sors d'ici. Et vous... vous me dérangez.

Comme la première phrase s'adressa à la chose ensanglantée, la deuxième se voulut plus globale. Je détestais qu'on me dérange. Je fis apparaître une surface de pierres que j'entourais de chaînes solides autour de Yamamura. Je passais aussi de l'autre coté de ma maille pour la rejoindre. À deux dans ce cercle, j'élevais la voix tel un Dieu disant sa sentence.

-à présent personne ne va nous déranger. Yamamura-san, voici un défi. Utilises tes chaînes pour te défendre contre les miennes.

Sans attendre qu'elle n'obéisse ou ne réagisse, je matérialisais une chaînette fine au bout pointu et la dirigeai vers ma proie. Lui entaillant la joue, je laissais un sourire triste se dessiner sur mes lèvres désirables. Je me mouvais jusqu'à sa personne sans même me préoccuper d'une certaine attaque pouvant venir d'elle, je lui tendis un mouchoir en soie puis me reculais à nouveau. Je matérialisais des chaînes plus menues mais non de titane, après tout je risquais juste de la tuer sans plus de cérémonie. Une par une, d'abord doucement puis plus rapidement et avec plus de force, je les lançais en sa direction. Une chaîne, puis deux, puis trois en même temps. Quand effondreras-tu sous la force de ton Dieu, jeune demoiselle ? Dieu était impitoyable, mais c'était la meilleure manière de faire apprendre quelque chose. Pourquoi perdais-je encore mon temps avec elle ? Ah oui, parce que ça m'amusait.

-Ne baisses pas ta garde, jeune demoiselle.

Je lui fis un clin d’œil et poursuivis mon manège. Dieu était clément, c'était Moi le Dieu, et j'allais arrêter de l'attaquer dès qu'elle n'en pourra plus... ou quand ça commencera à m’ennuyer. Nonchalamment, je me créais un fauteuil dans lequel je m'assis, un coude sur l’accoudoir, ma tête au creux de ma main, je la regardais se défendre.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Lun 27 Aoû - 5:20

-C'est toi qui à fait ça, je vois que tu comprends l'essentiel de ce que je voulais t'enseigner. Par contre...

Bien sur il y a un bien sur... Je l'avais vexer, c'était une de ses poules et je l'avais blesser. Foutue instinct à la noix. Je le vie s'éloigner de moi. Je me relevais dangereusement. En ce moment c'était voulu. Après mon allergie, mon escapade avec Ryuko voila que je tiens de nouveaux plus sur mes jambes. Je l'avais dit, j'étais pacifique, je n'aime pas la violence, et même si j'y suis forcer cela me révulsais. Pauvre de moi....
Après mettre relever, je vis que mon espaces de déplacement c'était restrain par d'énorme pierre et de grosse chaine que je devinais matérialiser par Hibari. Je crois que je ne vais pas aimer la suite:

-à présent personne ne va nous déranger. Yamamura-San, voici un défi. Utilises tes chaînes pour te défendre contre les miennes.

Qu'est que je disais! Comme si j'avais cette capacité! En plus je ne peut même pas m'y soustraire. Sa première attaque me surpris je ne m'attendais pas à que l'on m'attaque avec une chaine aussi fine. Il matérialisa un mouchoir et se remit dans sa positions d'origine, qui soit dit en passant n'est pas une position d'attaque.
Il es créa d'autre que je ne pus arrêter. Au bout du compte je me retrouvais ensanglanter sur le sol, mais vivante et Hibari continuais. J'avais bien renter de le contrer avec mes chaine mais cela c'était souvent retourner contre moi si il ne l'avait pas arrêter avant.
Je n'arrivais plus à réfléchir, je ne voyais que des images: simple. Des images d'épée, de haches, des fléaux et tant d'autres mais rien qui ne pouvait m'aider. Puis soudain comme une évidences une armure, j'essayais de la matérialiser mais bien sur je n'y arrivais pas. Un bouclier? Bien sur, en plus je dépenserais moins d'énergie.
Il fut petit, et les chaines qui retombais dessus me touchais quand même. Puis il grossit et me protégeas le visage me permettant de voir ou se trouvait Hibari. Il était installé sur un trône. Je fis grossir le bouclier et le fis tourner, les chaine de l'homme du trône commencèrent à s'enrouler elle aussi d'en mon bouclier le grandissant. Avec ma vision des auras je remarquais que ses chaine était encore imbibé de son pouvoir. Je les fit toute tomber, il ne fallait pas que mon bouclier ce retourne contre moi.
Je créais d'autre petit bouclier autour de moi. J'avais une tactiques défensives plutôt que offensives. Bien sur avec mon état je ne pourrais pas riposter et il n'y aurait que mon grand bouclier qui pourrait supporter une attaque plus forte que les autres.....



____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Dim 14 Oct - 11:07

Mes magnifiques saphirs étaient posés avec nonchalance sur la petite chose qui me servait de disciple. Je me disais, avec toute l'intelligence grandiose dont je faisais preuve, que j'étais trop bon, trop gentil, trop parfait pour ne pas être admiré. Je voyais des blessures apparaître sur le corps si peu gracieux de Miharu, elle me donnait l'impression d'être une poupée en chiffon que je pouvais diriger à ma guise. Ce pouvoir dont je jouissais sous son être inférieur me rendait tout au plus amusé. Mais cet amusement disparaissait à force des minutes. Même un Dieu ressentait l'ennui quand rien ne se passait. J'accentuais mes chaînes et leurs trajectoires avec une force cruelle, de sorte à voir son impuissance grandir sous ma magnifique force de Dieu.

-Faible.

Un murmure sortit de ma bouche, en un filet de son délicat, suivit d'un doux soupir de braise. Je la voyais se démener de toutes ses forces en construisant des boucliers, petits. Trop petits. Je n'aimais pas ce qui était petit, minable... Mes sourcils droits se froncèrent en un arc des plus subtiles, un simple geste, un simple geste divin qui voulait tout dire. Trop faible pour être mon disciple. Elle était largement inférieure à mes attentes. Mais que devais-je attendre d'une seconde en bas de l'échelle ? Déçu. Le Dieu était déçu. Le Dieu n'aimait pas l'être, et j'étais Dieu.

-ça suffit.

Je me relevais en claquant de mes doigts fins. Je fis disparaître toute l'arène improvisée ainsi que mes chaînes. Je m'approchais d'un pas gracieux et décidé de la jeune fille sans me départir d'un sourire mi-désolé mi-fier. Je plaçais une de mes mains si bien sculptées, sur un des boucliers encore flottant dans les airs, et sous une petite pression, je les fis tous éclater en morceaux en y envoyant un peu de mon pouvoir. Vraiment faible. Je poursuivis mon chemin, apercevant avec la perspicacité divine que nous étions toujours entourés des autres étudiants de Undai. Avec une suffisance digne de ma noblesse, je tendis une main à la jeune blessée et la relevais d'un coup sec. Cette fois, mon sourire se changea en une compassion pleine de gentillesse.

-Tu t'es bien débrouillée, désolé si j'y suis allé un peu fort.

Sans attendre de réaction de sa personne, je posais ma main sur sa joue et tout en me penchant, déposais mes lèvres sur son front. J'omis ma révulsion envers tout insecte de cette planète, en affichant mon visage serin et calculateur. Je n'étais pas gentil, mais Dieu était miséricordieux. Je me devais de montrer une bonne image de moi. Je me reculais avec un sourire bienveillant et tournais les talons sous un dernier clin d’œil.

-Fais attention à toi, Mi~ha~ru.

Je marchais d'une démarche digne sans me retourner, en direction de la sortie. Je n'étais toujours pas satisfait de cette journée, mais elle était déjà plus acceptable selon mes critères glorieusement définis. Je ne m'en faisais pas pour la jeune demoiselle que je laissais derrière moi. Avec un peu de chance, elle ne mourra pas sous les assauts des autres étudiants. Ou alors, elle me suivra jouissant de ma protection momentanée. Jusqu'où me suivrait-elle ? Un sourire amène se dessina sur mon visage. J'étais un Dieu, j'étais irrésistible.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Mer 17 Oct - 4:11

« -Tu t'es bien débrouillée, désolé si j'y suis allé un peu fort. »
Il déposa un léger baiser sur mon front, me valant ainsi encore plus de haine de la part des groupies de Hibari. Je ne sais pas si il la fait exprès mais ce fugace moment me fit rougir. Il ne la pas vue, j'étaie déjà bien rouge après tout ce que je venais de faire.ou au moins à eu la délicatesse de ne pas me le faire remarquer. Lui avait l'air aussi frais qu'au commencement de notre « duel ».
-Fais attention à toi, Mi~ha~ru.
Et il partit. Simplement, comme ça. Comme si, il ne venait pas de me frapper avec des chaînes pendant quinze minutes. Dans sa voix il y avait du mépris. Au moins, même si je l'ai déçu, moi j'avais appris à déceler l’amertume et le mépris qu'il cachait au autre. Mince victoire si il ne ne m'adressait plus la parole ou si il ne cachait plus son mépris à mon égard- quoi que dans un fonds tordu cela voudrais dire qu'il à une certaine reconnaissance de ma personne....
Ouaip autant espérer survivre au regard tueur de ce qui m'entouraient. Si je suis Hibari, ils ne me feront aucun mal, mais.... « Ego quand tu me tient. »
Je m'assis, le temps de reprendre mon souffle et un minimum d'énergie. Je crois que pour me défendre je vais devoir compter sur ma capacité à voir les auras des « autres ». J'étais bien trop fatigué pour ouvrir les yeux.
Il sortaient tous leur armes, passant du fléau, au ailes de.... je sais pas trop c'est un peu trop flous. Pourquoi j'attire les problèmes ? Moi je voulais simplement apprendre. Mas non il avait fallu que j'ouvre ma bouche et que ma charmante énergie attire les problèmes. Au début je l'accorde, il n'y avait rien de problématique mais maintenant. J'avais demandé au garçon le plus en vue de toute l'école de me donner un peu de son temps. Temps qu'il devait ce dire avoir gâcher. Et me voilà, entouré de ses groupies au regards assassins et à l'aura violente et noir.
Halleluja, y avait même des gens de ma classe. Je sens que je me suis fait de nombreux ennemis. Je souris doucement, l'infirmière va en avoir marre de me voir. Enfin...
On commença à m'attaquer sur la droite. Une jeune fille au longue boucle blonde, une tenue de poupée en porcelaine taché de sang, je ne veux même pas savoir ce que cela révèle sur sa personnalité. Tueuse ? Sûrement plus, en tout cas je ne risquait de me faire battre par une pyrophosphate en puissance. Ne pouvant plus me lever à cause de mon effort passer, ma seul défense résidait dans mes chaînes qui ce déplaçaient autour de moi au nombres de mes assaillants (environ une dizaines). Tant qu'ils n'approchaient pas de mon champs de défense je ne voyait d'eux que des formes noirs, que seul la colère permettais de faire bouger quand mes chaînes/serpents les enlaçaient pour les briser. Que pouvais donc représenter Hibari à leur yeux pour que le fait de lui parler soit aussi réprouver ? Que leur avait-il fait. Je soupirai, un corps venait tomber prés de moi. Il ne bougeait plus, bien qu'il ne soit pas mort. D'ailleurs je crois que c'est impossible dans cette école, enfin cette partie de l'école. Le corps avait des poils un peu partout, on aurait dit un chien,. Du sang tachait son poil normalement blanc. Une larme coula sur mon visage, et le goût du sang s'infiltra dans ma bouche. L'un des agresseurs c'était défait d'une de mes chaînes et ma faible énergie me le faisait payer chère. Je me mit à cracher du sang. Dans le cas peut probable ou je sort vivante de ce duel, je finirais quand même à l'infirmerie. La plus part mis accompagnerais sûrement pas de leur plein grès et à demi conscients. J'aurais voulu avoir la capacité de pouvoir leur pomper de l'énergie. Mais que ce soit dans la vrai vie ou dans cette école je n'ai jamais réussi à me rabaisser à vivre sur les dos des autres.
Mais, je me posais un question, Pourquoi n'avais-je pas ainsi agi avec Hibari ? Un deuxième éclat de sang me donna la réponse. Il y avait un gouffre entre Lui et moi, un gouffre que je voulais faire disparaître. Hibari était bien évidement nettement plus fort que. Je le voyais, un peu à l'écart de mon duel inégale, l'aura calme sans aucune once de modestie. Je voulais le battre et pour cela il ne fallait pas que je perde.
Je reprit le contrôle complet de mes chaînes qui se déplaçaient telle des serpents formant ainsi une barrière de défense. Chaque chaîne sortaient de l'une de mes manches, et à chaque création j'avais l'impression de me séparer de quelque chose. Une chaîne de détruite me faisait la sensation de retrouver ce que j'avais perdu au pris d'une douleur atroce dans le bas du ventre et dans la main d’où elle était sortit.
Les chaînes ainsi ramener à mon entier contrôle je les fit rétrécir en de simple chaînettes qui s'enroulèrent délicatement autour des jambes des cinq agresseurs, tenant encore debout, une chaîne pour chaque doigt de mes mains, ou gouttait des perles de sang. Elles coupèrent tissus et peaux si ce n'ai chair. Je déglutis de dégoût, le cœur au bord des lèvres, cela me rappelais trop mon aventure avec Ryuko.
Ils ce débattaient, essayant de les enlever. Une chaînes pour chaque bras, puis pour chaque mains. J'entendais le bruit que faisait les chaînettes en entrant dans leur peaux. Je voulais les arrêter pourtant elles continuais à avancer.
Je réussi à les désintégrés avant qu'elles ne s’empennent au cou. Puis je perdis connaissances, pas longtemps, juste assez pour oublier pourquoi j'avais été si loin. L'une des filles pleurais, elle sentait encore la sensation des chaînes sur sa peaux. Ses larmes résonnaient dans ma tête. Comment j'avais put en arriver là ? Pourquoi je n'avait pas abandonner ?
J'ouvris les yeux et la première silhouette que je vis fut celle de Hibari. Je me moquais de ces filles, mais je ne valais peut-être ps mieux qu'elle...

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Lun 29 Oct - 11:01

Les sujets, ceux qui forment mon royaume... Je ne suis pas fier d'en avoir d'aussi stupides, mais un Dieu tel que moi se doit d'être miséricordieux et accepter tous les microbes qui lui lèchent les pieds. C'est ce que je fis, après m'être éloigné de mon apprentie potentielle. Quelle idée de lui avoir donné de mon précieux temps ? Peut-être était-ce pour voir ce qui se déroulait à présent devant mes magnifiques saphirs ? Certainement. J'étais un Dieu qui savait se divertir et cette fois encore j'ai réussi à atteindre mon but. Oui, je suis parfait.

Je croisais mes bras sculptés à la perfection sur mon torse, sur lequel beaucoup voudraient poser leurs têtes, et je regardais avec nonchalance la scène qui se déroulait devant moi. Quel spectacle, digne d'un roi, mais pas d'un Dieu. Pas de moi. Il y avait au moins une dizaine de mollusques qui s'attaquaient à Miharu sans moindre pitié. Je voyais des armes s’entrechoquer, des étudiants se marcher les uns sur les autres pour atteindre leur cible. C'était minable mais tellement amusant, je ris. Je riais un bon instant avant de trouver cela tellement ridicule que agaçant. Je n'étais pas cruel, j'étais juste. Un monarque digne de confiance, c'est pourquoi je ne pouvais pas laisser la jeune fille se faire démolir par une bande d'animaux acharnés. J'étais tout de même flatté, voir autant de gens m’idolâtrer au point de haïr leur prochain... Répugnant. Il était temps que ma main divine, gracieuse et impeccable, mette fin à cette mascarade.

Je fis un pas en avant et m'arrêtai. Je voyais Miharu s'en sortir pas si mal que ça contre ses adversaires enragés. Je ne pouvais dire qu'elle était douée, Dieu ne voit pas les mollusques de la sorte, mais je devais affirmer qu'elle se débrouillait assez bien. J'allais partir tout simplement avec ce constat, mais une chose dans ses actions m'arrêta. Elle se battait de toutes ses forces pour sa survie, abattant même ses assaillants avec une facilité déconcertantes, utilisant ses chaînes d'une manière que je trouvais subtile, même si je ne me l'avouerai pas. Ligne droite, c'est ainsi que je portais mes attaques, sans moindre défaillance, j'attaquais avec la certitude que rien ne peut me résister. Et c'était le cas. Mais elle, elle utilisait ses chaînes comme des extrémités visqueuses qui peuvent se glisser dans des failles invisibles. Intéressant, c'était vraiment amusant.

- Arrêtez, ça devient vraiment indécent ici.

Je m'éclaircis la gorge quand son corps tomba au sol entouré d'autres minables tout autant amochés. Le spectacle était pathétique et j'en avais assez vu. Je menais mes pas d'une manière noble jusqu'à sa personne, mes chaînes repoussant les attaques imprudentes qui continuaient à affluer contre Miharu. Stupides, ils étaient tous stupides. Un soupir délicat sortit de mes lèvres dessinées pour être aimées, mes chaînes s'enroulèrent autour de la jeune fille avant que je ne tourne les talons pour le diriger vers la sortie, mon apprentie lévitant derrière ma si parfaite silhouette. J'attrapais une autre fille par le bras, une fille quelconque qui se trouvait sous mon passage. Avec un dégoût non-dissimulé, je la traînais elle aussi en dehors de l'arène dans ma gentillesse démesurée.

-Bien. Je vais appeler l'infirmière pour qu'elle s'occupe de vous et de ceux à l'intérieur. Ne me causez plus de soucis.

Sans demander mon reste, je laissais les deux filles dehors et parti. Non, pas pour aller chercher l'infirmière qui de toute façon est certainement au courant du massacre qui s'est passé ici. De mon pas assuré, je me dirigeais droit sur les dortoirs pour jouir tranquillement du calme de ma chambre. J'étais un Dieu magnifique. Un peu mécontent, mais parfait tout de même.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   Jeu 1 Nov - 6:34

Je dormais, d'un de ses sommeil sans rêves. J'avais été transporté à bout de force jusqu'à l'infirmerie. J'avais eu un sourire pauvres pour l'infirmière, après moi il y en aurait d'autres et sûrement plus amoché que moi.
Je dormis trois heures pour me retrouver à mon réveille dans une salle vide. Je respirai normalement même si je ne réussis pas de suite à me lever. Je me levai à la troisième reprise retenant de justesse un cri de douleur. Je regardai mes main. Elles étaient entièrement bandée mais malgré ça une tache de sang ce forma des deux cotés. Paniquer j'enlevai mes bandage pour me trouver face à deux mains barder de nombreuse cicatrice suivant une trajectoire bien particulière. Relevant mes manches je remarquas que j'avais d'énorme bleu à la forme parfaitement reconnaissable d'une chaîne de très gros calibre. Sur mes main les cicatrices venaient des dernière que j'avais crée.
Le sang finit par arrêter de couler, mon uniforme en était tacher mais pas comme le dernière fois je pourrais passer un peu plus inaperçue. Je remis les bandages et me mis à la recherche de l'infirmière qui ne devais pas ce trouver bien loin.
Il y avait beaucoup de gens aujourd'hui à l'infirmerie et parmi eux beaucoup venaient grâce à mon invitation expresse.
L'infirmière ce trouvait dans la chambre de la jeune fille qui c'était mis à pleurer. J’eus un haut le cœur en repensant au bruit que fessaient mais chaînes en s'introduisant dans leur corps.
L'infirmière délaissa sa patiente et m'aida à rejoindre son bureau :

- Et bien être déjà debout c'est un remarquable exploit avec toute l'énergie dépenser dan s l'arène il y a peut.

J'opinai docilement la tête, je voulais retrouver mon lit ma chambre, et dormir, mais surtout pas rester ici. Cette endroit me fessait penser à l'hôpital.

- Tu devras te ménager à l'avenir et ne pas utiliser d'un seul coup toute t-on énergie.

J’opinai une seconde fois de la tête. Elle me donna des tranquillisant pour dormir (comme si j'en avait besoin) puis des énergisants. Avant de me laisser partir rejoindre le doux et merveilleux royaume de Morphée, elle m'interpella me demandant qui avait été mon adverse premier :

- Ishinose Hibari. Madame.

Elle parut surprise mets finalement ce mit à rire :

- Et tu es déjà consciente. Peut-être que « Dieu » est bon alors !....

♣FIN♣

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je crois que je suis maladroite ^-^'   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je crois que je suis maladroite ^-^'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui veut un padawan?
» (✩/N.) tu me crois la marée, et je suis le déluge.
» PHEONIX ☼ Je suis à l'entour de toi peut importe ce que tu crois ☼ terminer
» Tu crois que tu es le premier que je vois ? Détrompe toi !
» Tout ce que tu crois savoir, n'est rien de plus que le fruit de ton imagination, une joyeuse illusion.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène-