AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Mer 25 Avr - 10:04

Je venais d’avoir une entrevue avec Hibari, après l’épisode du cristal brisé, de la découverte d’un cristal pur et finalement le combat qui nous avait opposé, j’avais demandé à le voir dans mon bureau. Un rendez-vous qui n’avait pas pris plus de cinq minutes, après quelques paroles échangées, je l’avais littéralement viré pour cause d’avoir marre de voir son visage insolant. Quittant à mon tour mon bureau, une dizaine de minutes après le départ du jeune terminale, je me dirigeais d’un pas rapide vers l’arène. Oui, aujourd’hui encore je devais me farcir des élèves, et pas n’importe lesquels, non, j’avais à faire avec des bleus.

Arrivant devant l’arène, je regardais autour de moi à la recherche d’un groupe d’étudiants, trouvant ceux-ci, je m’approchais d’eux avant de faire résonner ma voix dans leurs dos.

- Bonjour, vous êtes … Shen Krave et Lindsey McFlair ?

Les deux jeunes étudiants se retournèrent, me regardant de long en large avant de me dire oui d’un signe de la tête. Le jeune homme pris la main de la jeune fille avant de me regarder et de me dire :

- Madame la directrice, nous nous sommes fiancés cet après-midi … Et nous voulons faire notre première fois dans l’arène ainsi que nous marier dedans, pouvez-vous être notre curé ?

Les regardant longuement, je me demandais comment j’allais réagir. N’avais-je pas dit que toutes relations entre des sexes opposés étaient interdites dans l’école ?! N’avais-je pas fait une règle à ce propos ! Dieu mais c’était quoi ça ?! Et en plus, en plus, ils voulaient que je fasse la none ?! Serrant le poing, je détournais le regard en essayant de me concentrer, oui, je devais me concentrer pour ne pas, pour ne pas … pour ne pas !

Attrapant le jeune homme par le col, le faisant lâcher sa copine, je le levais du sol en enfonçant mon regard vert devenu noir dans ses pupilles orangées. D’un mouvement lent mais dit douloureux face au bruit de l’impacte avec sa tête sur le sol, je lui criais dans les oreilles à lui et sa copine :

- VOUS CROYEZ QUOI ?! C’EST PAS UNE EGLISE, L’ARENE BANDE DE CONS !

Après avoir hurlé ça, d’autres personnes s’étaient retournées sur le chemin. Voyant mon visage froid et démoniaque ils firent directement volte face avant de reprendre leurs occupations suite à un « Quoi » qui eut fusé de mes lèvres.

Suite à cela, les deux tourtereaux partirent en courant, me laissant seule comme une conne devant l’arène alors que je devais les aider pour « leurs premières fois ». Les cons, sérieusement, les prochaines invitations que j’enverrai ne seront plus tapées au pif, non, je ferai une sélection ! Ou pas, mais on se comprend.

Ce n’est qu’une dizaine de minutes après mon attente qu’un autre groupe arriva près de l’arène. Alarmé par la tête rose d’une certaine personne et le visage fin et timide reconnaissable entre tous, je m’approchais de ceux-là en disant amicalement :

- Alyssa-Chan ! Cela fait un moment que je ne t’avais plus croisée, comment vas-tu ?

Oui, j’ignore la tête rose. Je n’aime pas les hommes, j'en avais vu assez pour aujourd'hui, un seul, le pire, Hibari.

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Erstein

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 15/03/2012
Age : 20
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque... ?

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Raven's Tears.
★ Age : 16 Ans.
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Lun 30 Avr - 17:46

Aujourd'hui était un jour spécial. Un jour étrange. Un jour que j'attendais et redoutais à la fois : J'allais enfin voir l'Arène. Si certain était excités par cette perspective, de mon côté, j'avais plutôt peur de me rendre là-bas. En fait, après qu'Izaya Renzou me l'ait demandé, j'y avais longuement réfléchi, une fois dans ma chambre, regardant lentement passer les heures. Et puis, là, la question la plus débile de ma vie s'était imposée.

Je m'habille comment, aujourd'hui ?

Oui, parce que bon, c'était un peu étrange de débarquer en sous-vêtements à pois... Bref. J'avais attendu l'heure pile que m'avait fixée Izaya, et je m'étais mise en route. Les genoux tremblant, mais je m'étais tout de même mise en route... J'avais fait simple, avec le peu de vêtements présents dans mon armoire, une tenue banale de sport m'était apparue comme la solution la plus sobre. Et puis, de toute façon, dans l'Arène, les vêtements changeaient aussi, hein ? Alors peu importait. J'avais abandonné mon uniforme habituel pour enfiler un tee-shirt blanc et un short en jean. Mes cheveux étaient attachés en deux longues couettes châtains. Je me dirigeais à pas légers en direction du lieu de rendez-vous... Lorsqu'une voix hurlante m'agressa les oreilles. Levant les yeux, mon regard s'arrêta sur une femme qui tenait un jeune homme par le col, l'une visiblement en colère, l'autre terrifié pour le restant de ses jours.

- ... UNE ÉGLISE, L’ARENE BANDE DE CONS !


Une partie de sa phrase me parvînt, et une fois que toutes les personnes présentes se soient écartées, je rejoignis la furie. Ce qui n'était pas littéralement mon intention, mais elle était à deux centimètres très exactement de l'entrée de l'Arène en question. N'était-ce pas l'adorable... Dead Master ? Super. La femme qui me faisait le plus peur au monde. D'ailleurs, sa voix mielleuse me fit de nouveau sursauter, en comparaison à ses cris précédents.

- Alyssa-Chan ! Cela fait un moment que je ne t’avais plus croisée, comment vas-tu ?

J’aperçus à quelques pas de là, mon... ma... comment l'appeler, exactement ? Ma connaissance, disons, aux cheveux plus que visibles. Reportant mon attention sur la Directrice, je déglutis discrètement avant de répondre de ma voix la plus blasée possible.

- Bien. J'ai été... conviée par lui, annonçais-je en pointant du doigt Izaya.

Dans la même classe que moi. Ce que je n'avais découvert qu'après une petite altercation avec Bo... Bi... Bonnie. Qui elle aussi était dans ma classe. Pourquoi avais-je tout les cas sociaux les plus effrayants avec moi ?! Secouant la tête pour revenir à la réalité, je saluais brièvement le garçon et marmonnais un "Salut, toi." avant de fixer la Directrice, attendant patiemment qu'elle... s'explique ?


HRP : Désolée du retard Y_Y J'espère que vous m'en voulez pas... trop.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Mar 1 Mai - 9:05

Là c’était le début de la fin, j’étais au somment de mon excitation, c’était enfin la premier fois, c’était enfin aujourd’hui que j’allais avoir la chance de rentrer dans l’arène, de faire mes premiers pas, d’arriver à faire quelque chose en étant ici et surtout, surtout ! J’allais rencontrer madame la directrice en compagnie d’Alyssa. J’étais heureux, et je le montrais dès mon réveil.

Me levant ce matin de bon pied, je pris directement une douche avant de sortir de ma chambre. Hibari dormait encore quand je suis sorti, enroulé comme un tortilla dans sa couverture, il ne daignait même pas me répondre quand je lui disais au revoir. Je sais que c’est laid, mais je ne peux pas m’empêcher d’attendre quelque chose de lui même si cela serait vain. J’étais … fou, fou comme pas possible de ce mec et lui, ce n’était qu’un connard de première classe. Mais soit, c’était moi la vedette aujourd’hui !

La journée de hier vous, vous ne souvenez je suppose, c’était dans le parc que j’avais rencontré Alyssa pour la première fois. Après avoir mené pied et tête, je réussis à la convaincre de m’accompagner dans l’arène. Cependant, nous n’eûmes pas la chance de rencontrer la directrice, paraitrait qu’elle était déjà occupée avec X et X personnes et que nous devions revenir aujourd’hui, si nous voulions tant que ça « faire notre première fois ». ca connaît vachement pervers, genre, on ce dépucelle en rentrant dans l’arène ? Ce serait marrant.

Rencontrant Alyssa à la sortie de la cour, nous arrivâmes ensemble devant l’arène et là … on a vu, quelque chose ou plutôt quelqu’un, hurler comme un putois contre deux élèves qui … qui … le mec il s’est fait éclaté ou c’est moi ?

- Alyssa-Chan ! Cela fait un moment que je ne t’avais plus croisée, comment vas-tu ?

Ce n’est qu’en remarquant notre présence que la femme qui ressemblait à une libellule vint nous saluer. Parlant à Alyssa en ignorant complètement ma présence, je lui fis tout de même un signe de la tête en signe de bonjour dont je n’eus aucune réponse de sa part.

- Bien. J'ai été... conviée par lui.

Me pointant du doigt, je levais le pouce en faisant un clin d’œil à l’encontre des deux jeunes femmes se trouvant devant moi. Même si j’allais sans doute me faire ignorer tout le cours par madame aux yeux verts, tête de libellule, je n’allais pas perdre ma bonne humeur, et je le montrais en disant amicalement :

- J’ai réussi à ce qu’elle vienne avec moi, j’en suis fier ! Et sinon, ca consiste en quoi l’arène en fait ? C’est seulement pour combattre ou ça un sens plus profond que ça ?

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Dim 6 Mai - 15:34

Youpi ! c'était aujourd'hui ! le premier jour à l'arène ! vous pouviez pas savoir à quel point j'étais enchantée de pouvoir enfin regarder le lieu pour lequel j'avais accepté l'invitation à me rendre à Undai. L'arène, et aujourd'hui, je m'habillais en conséquence. Cette fois, au revoir les petites tenues courtes que je met quand je n'ai rien à faire de spécial, il me fallait juste de quoi être à la fois a l'aise, et en même temps, je ne savais pas trop ce qui allait se passer dans cette arène, car généralement, lorsqu'on pense au mot "arène" on pense soit au sable du même nom, soit à des combats, et donc, peut être que cette dénomination était pour un lieu de bagarres, et donc qu'un combat arriverait peut être, qui sait, mieux vaut être préparée à toute éventualité.

Suite à mes cinq minutes de choix pour "comment j'allais y aller" je décidais une tenue simple, composée d'un simple haut et d'un bas léger, dans lequel je pourrai me déplacer assez rapidement dans le cas où j'en aurai besoin. Bon, maintenant, c'est parti, je me déplaçais vers ce lieu mystérieux et vaste, et à peine arrivée, l'accueil qu'on y réservait me faisait penser que ça rigolait pas ici
BANDE DE CONS !
Quoi ? "Bande de cons" ? alors que l'on vient d'arriver ? mais quoi que c'est ce bordel ? Ah bah non, ça parlait à d'autres personnes, j'ai eu peur, je pensais que c'était destiné pour moi... mais bons passons.

La personne qui avait gueulé tout à l'heure venait enfin de parler, bien que moi, je me fichais de ce que ces gens pouvaient se raconter, et ni de QUI ils étaient. mais bon, il fallait surement que j'annonce mon arrivée à ces gens là, car je pense que je n'était pas la seule à avoir été appelée ici.

Bon, je suis enfin là... mais j'ai une question : POURQUOI ?
oui, je me demandais bien pourquoi j'étais là, car je ne le savais pas, et je n'ai aucune idée de ce que je suis censée faire ici...
Revenir en haut Aller en bas
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Dim 6 Mai - 16:25

- Bien. J'ai été... conviée par lui.

De sa voix sans émotions, elle me pointa du doigt le jeune Izaya, sourire aux lèvres. C’était donc ça, je m’étais déjà dis à notre première rencontre qu’Alyssa ne serait pas du genre de personnes à se rendre à l’arène, de combattre ou encore même de se faire remarquer. Elle était comme une poupée en porcelaine qu’on plaçait dans une chambre d’une petite fille, là pour faire décoration, inaudible, invisible et si par malheur l’enfant remarquait ce jouet, il le prendrait, le laisserait tomber sur le sol et elle se casserait. Oui, voilà comment je voyais Alyssa, peut être que j’avais tord, peut être qu’un jour elle se démarquerait des autres et qu’elle me serait utile pour mes ambitions futures … mais pour le moment, elle ne restait qu’un objet risquant de finir à la poubelle d’un instant à l'autre.

- J’ai réussi à ce qu’elle vienne avec moi, j’en suis fier ! Et sinon, ca consiste en quoi l’arène en fait ? C’est seulement pour combattre ou ça a un sens plus profond que ça ?

D’une voix plus enjouée et plus masculine, bien que la tête rose me fit plus penser à une barbe à papa qu’autre chose, Izaya prit la parole. Heureux d’avoir encouragé son amie à la suivre, il me demandait également quelques informations sur ce qu’il allait se passer. N’ayant le temps de lui répondre qu’une autre voix vint percer mes tympans, je laissais cependant mes yeux glisser sur le jeune homme. Izaya était le genre d’homme … fin, légèrement musclé, beau, mais trop … trop efféminé pour qu’on ne se rende pas compte que cet homme n’avait qu’une passion, celle d’être l’amant d’un homme. Ce n’était pas forcément sa couleur rose, non, c’était sa gestuelle, sa voix et sa manière d’être en elle même qui trahissait cet être censé être viril. En terme clair, Izaya était un gay se dandinant comme une ballerine.

- Bon, je suis enfin là... mais j'ai une question : POURQUOI ?

Me retournant vers l’autre fille qui venait d’arriver, je levais un sourcil en me demandant si il était écrit « service d’information » sur mon front pour qu’on me pose ce genre de questions. Détaillant la nouvelle arrivante des yeux tout en croisant les bras, je regardais celle-ci de haut en large avant de décréter mentalement que celle-là, je la mettais dans la catégorie des grandes gueules inutiles. Donc en terme clair, j’avais trois personnes devant moi, une poupée qui risque de tomber en miette, une diva qui se prend pour une super star et finalement, un animal qui n’a pas l’air d’avoir été dressé.

- Silence.

C’était froid, méchant et mon visage exprimait la colère. Oui, il l'exprimait genre deux minutes pour après, laisser apparaître un sourire radieux sur mes lèvres si douces si bellement dessinées. Claquant des mains pour attirer l’attention, j’invitais les trois personnes à me suivre tout en répondant aux questionnements de celles-ci.

- Si vous êtes ici c’est afin de vous rendre dans l’arène. Soyez chanceux de m’avoir comme guide pour cette première fois, cette chance ne s’offre pas à n’importe qui. Les paroles ne servent à rien, rentrons donc.

Tout en disant cela, je passais le mur de l’arène. Mon corps se fit manger par des flammes vertes tandis qu’une robe de combat relativement simpliste se dessina sur mon corps. Attendant que les autres arrivent et que leurs robes se créent pour la première fois en franchissant le mur, je laissais mes yeux se balader sur l’arène. Malheur, elle était bombée aujourd’hui, il y avait des étudiants partout vêtus de leurs robes, tant qu’un combat ne s’annonce pas, ça va encore non ?

- Aussi magnifique que vous l’êtes, vous avez sans doute remarqué votre bijou briller en traversant le mur invisible et cette chaleur se poser sur vous. Ceci est ce qu’on appelle la robe de combat.

Le procédé était simple pour un seconde, il entrait dans l’arène, sa robe se créait, son bijou étincelait et parfois même, des effets spéciaux apparaissaient sur son corps. Sur le mien, mon corps se voyait entouré de flammes, sur d’autres, c’était des étoiles, ou encore de la fumée, ou rien du tout même.

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Erstein

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 15/03/2012
Age : 20
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque... ?

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Raven's Tears.
★ Age : 16 Ans.
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Mar 8 Mai - 21:20

Une fille arriva brusquement, visiblement en retard et plutôt de mauvaise humeur. Je n'étais pas la mieux placée pour répondre, en fait, j'étais même la plus mal placée, c'est pour cela que j'attendis patiemment que Dead Master lui donne des explications. Ce qu'elle ne fît pas. Non, elle préféra carrément envoyer bouler la jeune fille qui venait d'arriver, en lui intimant le silence d'un ton cassant. Ou était-ce à nous tous qu'elle demandait de se taire ? Et puis en quelques secondes, elle retrouva consistance, souriant chaleureusement et répondant finalement.

- Si vous êtes ici c’est afin de vous rendre dans l’arène. Soyez chanceux de m’avoir comme guide pour cette première fois, cette chance ne s’offre pas à n’importe qui. Les paroles ne servent à rien, rentrons donc.


Chanceux ? J'aurais surtout dit qu'on était dans un sacré pétrin ! Au vu de l'humeur merveilleuse dans laquelle était la Directrice, aucune erreur ne serait tolérée, et encore moins de questions idiotes. Et puis un phénomène bizarre s'opéra : Dead Master brûla. Non, je veux dire, des flammes... verdâtres coururent sur son corps un instant, et soudainement, ses vêtements changèrent en un claquement de doigt. C'était... c'était fou, c'était totalement impossible, et cela me coupa le souffle. Dans un monde qui expliquait tout par la logique... comment prouver ça ? C'était comme si même son niveau de dangerosité avait changé, augmenté même. Comme si tout le "Dead Master" prenait enfin son sens. Aussi craintive que j'avais été blasée en arrivant ici, j'avançais mes doigts, m'attendant à entrer en contact avec une porte, où quoi que ce soit. Mais non, c'était comme un mince film plastique transparent que l'on traversait d'un seul coup, un portail direct vers un autre monde. Me décidant à m'avancer d'un seul coup, comme lorsque l'eau est trop froide et que l'on plonge brutalement, je m'avançais toute entière dans l'Arène. Je fermais les yeux, et les rouvris aussi abruptement. Je m'attendais à beaucoup de changement, mais en tâtant ma tête, mes mains et mon dos, je découvris avec un soulagement visible (et aussi une pointe de déception, je dois l'avouer) que je n'avais ni ailes, ni cornes, ni queue ou quoi que ce soit qui m'aurait totalement affolé dès le début. Je jetais un coup d’œil à mes vêtements qui, eux aussi étaient restés les mê-... AHEM. Erreur. Je fixais avec horreur la tenue noir et blanche qui remplaçait désormais mon tee-shirt. Paniquée. Je crois que c'était pile le mot qui décrivit ma réaction, réaction que je n'aurais jamais - Ô Grand jamais ! - eu en temps normal.

- Aussi magnifique que vous l’êtes, vous avez sans doute remarqué votre bijou briller en traversant le mur invisible et cette chaleur se poser sur vous. Ceci est ce qu’on appelle la robe de combat.

La voix placide de la directrice me fit sursauter aussi fort que si un troupeau de vaches ailées était passé devant mes yeux, et, rigide, je me tournais vers elle, plus que terrifiée.

- Pourquoi... pourquoi je... bégayais-je, affolée, pourquoi est-ce que je porte ce truc ?! Je ne suis pas une... une sorte de poupée, finis-je par exploser.

Une tenue de... maid. J'en avais les larmes aux yeux, tant l'envie de pleurer l'emportait sur mon self-control. Je crois que j'ai jamais été aussi humiliée de ma vie.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Mer 9 Mai - 14:10

Je me sentais… complètement ignoré. En plus d’être le seul garçon en compagnie de trois demoiselles, je me retrouvais là comme une tache indigne sur une assiette d’un grand restaurant. Restant légèrement en retrait, j’écoutais cependant attentivement les dires et les consignes d’une directrice, de mauvaise humeur. Me grattant légèrement la tête en voyant Dead Master disparaître derrière un espèce de voile invisible, j’attendis que Alyssa se lance elle aussi dans l’inconnu pour y aller à mon tour. Regardant premièrement ce que j’avais devant moi, je passais ma main à travers je ne sais quoi. Rien, je touchais du vide. Courageux que je pouvais être, je soupirais longuement tout en lançant mon corps à l’aveuglette à l’intérieur de l’arène. Trois choses me sont venues en tête en passant le mur invisible :
• Je vais crever, je viens de me faire détruire en poussière en passant le mur invisible.
• Je vais devenir un super-héros.
• Je sais pas quoi penser tellement que … tellement que ?!


Sans que je comprenne quoi que ce soit, mon corps venait de se faire enlacer dans un espèce de halo de couleur rose, des petites étoiles émanaient de tout mon corps tandis qu’un espèce d’éclair cette fois-ci doré jaillit de nul part. C’était juste … trop cool ! Ma tenue de combat, je dois dire qu’elle n’est pas particulière, du moins pour le peu de vêtements que je porte à cause d'elle. Mon torse est dénudé, en signe de pantalon j’ai un espèce de sarouel. Tu ne vois pas ce que c’est ? C’est le pantalon trois quart qui te tombe un peu sur les genoux… comme ceux des ninjas. Le reste visible de mes jambes est entouré d’un bandage noir/gris. Pour ce qui est de mes chaussures, j’appelle ça des sandales, ca sert à rien, et on sent les cailloux quand on marche avec. J’ai l’air de me plaindre de ma tenue de combat, mais sérieusement… Je trouve qu’elle ne me va pas si mal que ça. Ah ! J’ai faillit oublier, j’ai une écharpe autour du coup, une écharpe ou un bout de tissus en lambeau ? Va savoir. Sinon, pour ce qui est du corps en lui-même, j'ai une queue de démon qui me pousse en bas du dos et des ailes noirs... Un peu comme les ailes des anges déchus, belles et soyeuses, mais d'un noir qui rappelle l'enfer. Mes cheveux changent de couleurs également, je tourne du rose flash à une couleur plus sombre, ca reste rose... mais plus sombre quoi !

- Pourquoi... pourquoi je..., pourquoi est-ce que je porte ce truc ?! Je ne suis pas une... une sorte de poupée ?!

Me retournant à l’entente de ses mots, je regardais avec surprise l’accoutrement d’Alyssa. Contrairement à moi qui me faisais un remix de Naruto sur place en mode Sasuke, Alyssa quant à elle ressemblait aux serveuses qu’on trouvait dans les mangas. Le genre de Maid, méga bonne et méga kiffant. Applaudissant avec enthousiasme  à son encontre, je lui dis avec amusement :

- Tu es juste trop magnifique Darling !

Faisant un cœur avec mes mains, je m’approchais d’elle en la détaillant sur toutes les coutures, Dieu, que j’aurais aimé avoir une robe de combat comme la sienne !

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Ven 11 Mai - 8:58

Bon, une fois arrivée, je voyais tout le monde passer à travers une sorte de mur invisible, et des couleurs, telles des flammes, briller et bruler un peu partout. Alors on entrait pour finir en cendres ici ? mais c'est quoi le problème ici ? on est tous censés être invités à mourir où quoi ?

Bravant mon indécision et ma peur de ce qui pourrait arriver, je me décidais à passer moi aussi, tandis que mon corps s'entourait de flammes, non pas de couleur vertes où roses comme les autres, celles-ci étaient en fait un petit dégradé de rouge vers une couleur s'approchant de celle de ma chevelure. Alors c'était ça le phénomène qui se produisait et qui nous donnait notre tenue de combat ?
D'ailleurs, la mienne était assez spéciale, car contrairement aux deux autres, elle ne consistait pas qu'en un changement de vêtements, mais aussi de ma morphologie.
Mon uniforme avait laissé place à une jolie tenue grise-blanche, et je sentais quelques picotement à certaines parties du corps.parmi celles-ci, mes doigts, dont les ongles avaient changé pour une forme un peu plus rapprochée de la forme d'une griffe animale, ma tête, sur laquelle je sentais quelque chose apparaitre : des oreilles lupines, et enfin, le bas de mon dos, où apparaissait une queue anilmale, dont la couleur faisait penser à celle d'un renard, mais dont la forme se rapprochait de celle d'un loup. Alors ma tenue de combat c'était une forme semi-animale ? La classe tout de même, et en plus, j'avais l'impression de mieux voir et de mieux percevoir les images et les sons... pratique ça.

à coté de ça, on avait eu le droit à un ninja et à une servante, des tenues ma foi très belles, mais qui ne comportaient aucun attribut supplémentaire. dommage pour eux.

Elles ont la classe vos tenues.
disais-je, de même étonnée de part le changement radical des habits de mes partenaires
Revenir en haut Aller en bas
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Ven 11 Mai - 13:12

Nous étions tous dans l’arène, mes élèves du jour venaient de découvrir pour la première fois leurs robes de combat et moi également. Regardant avec amusement les réactions de ceux-ci, je jouais de ma faux que je venais de matérialiser avant de les regarder sous toutes leurs coutures. Une description s’imposait, regardez moi ces trois animaux, vraiment … divertissant.

Comme je me l’étais imaginée, Alyssa se trouvait en tenue de poupée, une tenue dévoilant beaucoup de parties de son corps tandis que l'air gêné sur son visage lui donnait un air irrésistible. Oui, si je n’étais pas directrice, que je n’avais pas autant de responsabilités et une certaine personne me tenant loin des tentations encouragées par les élèves, je me serais bien faite une petite étudiante dans son genre. Perverse ? Ce n’est qu’un début.

A sa suite, venait la demoiselle du jour, oui, Izaya était une demoiselle, une ballerine, une … une femme. Bien que ses vêtements, sa robe de combat soit à l’image d’un homme, ses faits et gestes nous montraient le contraire. Complètement le contraire à vrai dire, il était vêtu tel un ninja avec des attributs de démon. Je l’aurais vu plutôt avec des ailes blanches, mais ses plumes étaient noires et à la place d’une queue de démon, ne serait-ce pas plutôt une auréole flottant au dessus de sa tête qui aurait du être créée ? Finalement, ce jeune homme, n’était pas si angélique que ça. La robe de combat montre qui vous êtes … après tout.

Finalement, ce fut le tour de Nijiko. Contrairement aux autres, ses habits restaient normaux, la différence flagrante, c’était le fait qu’elle venait de passer de humain à animal. Des oreilles, une queue, des pattes de minous. Oui, une vraie chatte ou louve, à vous de me le dire. Sous cette apparence, je la trouvais mignonne mais féroce en même temps, un minou n’est pas tendre s'il n’est pas dressé n’est-ce pas ?

Soit, continuons un peu mes explications à la place de lire ce que je pense. Et pour ce fait, une fois que j’aurai expliqué les rudiments de la chose, je pourrai enfin être tranquille et partir loin… très loin de ces trois spécimens.

- Bon, maintenant que vous avez découvert votre robe, nous pouvons passer à autre chose. Votre robe se matérialisera d’elle-même en rentrant dans l’arène, il ne sert à rien d’essayer de la faire apparaître par envie, elle viendra automatiquement en traversant le mur invisible. Il en va de même dans l’autre sens, vous n’êtes pas capables de retrouver votre apparence humaine dans l’arène, votre robe se détruira en sortant de ce lieu magique.

Tout en claquant des mains, je fis disparaître et réapparaître ma faux. Parlons de la matérialisation, nous sommes ici pour cela, après tout !

- Vous allez essayer de matérialiser quelque chose, une balle ronde, verte par exemple. Elle ne doit pas être plus grosse que votre poing, commençons par ça, en espérant que vous y arriviez.

Comment s’y prendre ? Tu fermes les yeux, tu y penses fortement dans ta tête et tu la fais apparaître dans ta paume. Faisant cela, je fis apparaître dans ma main gauche cette balle que j’avais décrite. Avec un support visuel, les trois enfants auront plus facile ? Ou pas ? Soit, je ne m’attends pas vraiment à ce qu’ils réussissent du premier coup non plus, en tant que secondes et pour la première fois surtout, ils étaient faibles, archis faibles.

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Erstein

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 15/03/2012
Age : 20
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque... ?

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Raven's Tears.
★ Age : 16 Ans.
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Sam 12 Mai - 21:30

Quand j'assure que plus jamais je ne remettrai les pieds dans cet endroit, je ne rigolais pas. Pourquoi avais-je droit à quelque chose d'aussi embarrassant, de plus, en public ! Le pire était que mes compagnons d'infortune possédaient des tenues bien plus classe, je dirais.

Même si Izaya était à peine habillé (de mon point de vue ?), il avait l'air sûr de lui, avec ses... ses... ses ailes ? Voilà, ça, c'était quelque chose de cool ! En plus ça servait à éviter ses adversaires plus facilement, comparé à une tenue de serveuse... Non, mais je vous jure que j'étais à deux doigts de m'écrouler ! En tout cas, mon degré de panique intense descendit un peu lorsqu'il m'assura que j'étais géniale, déguisée en personnage de manga. Super. Pour finir, il ajouta d'un ton joyeux un léger "Darling", qui m'acheva. Littéralement. Ils allaient tous me tuer. J'allais finir en pâté pour... pour... pour Black Rock Shooter, si ça continuait ainsi, et encore, j'étais persuadée qu'elle ne mangeait que les élèves un minimum doués...

Et puis il y avait l'inconnue du groupe, la fille impatiente qui, elle, se retrouvait littéralement changée physiquement. De longues oreilles félines ainsi qu'une épaisse queue de... loup ? D'accord, c'était plus un monde normal, pour moi, c'était surtout la 5ème dimension ! Pourquoi une personne banale pouvait à tout moment obtenir des attributs d'animaux ? Je trouvais cela totalement... fou !

- Bon, maintenant que vous avez découvert votre robe, nous pouvons passer à autre chose. Votre robe se matérialisera d’elle-même en rentrant dans l’arène, il ne sert à rien d’essayer de la faire apparaître par envie, elle viendra automatiquement en traversant le mur invisible. Il en va de même dans l’autre sens, vous n’êtes pas capables de retrouver votre apparence humaine dans l’arène, votre robe se détruira en sortant de ce lieu magique.

Dead Master, encore Dead Master, toujours Dead Master... Elle venait donc, une fois de plus, d'interrompre le cours de mes pensées jetées dans tout les sens à l'intérieur de mon crâne. Mais pour une fois, elle m'impressionna fortement : Sans aucun effort apparent, elle fît disparaître et revenir une arme, tout en nous expliquant ce que, à présent, nous devions faire.

- Vous allez essayer de matérialiser quelque chose, une balle ronde, verte par exemple. Elle ne doit pas être plus grosse que votre poing, commençons par ça, en espérant que vous y arriviez.


Pardon ? On pouvait faire ça ? Lors d'une rare fois dans ma vie, on pouvait voir l'étonnement, le désespoir et l'agacement se disputer la place sur mon visage. Cela avait l'air bien facile à dire, pour elle, mais une question... Comment on fait ça ? Et qu'on ne me sorte pas qu'il faut juste se concentrer, ou bien je commet un meurtre ! Ou pas. En parlant de ça, la Directrice, elle le accomplissait cela comme si c'était l'action la plus facile de savie. Ce qui devait l'être. Bon. Autant essayer ? Fermant les yeux, je me concentrais un long moment, espérant que les autres s'y mettrait aussi, histoire de ne pas faire tâche, et visualisait la même chose. Bon, maintenant... C'est dans ma main ? C'est pas dans ma main ? C'est dans ma... Ah, ben non. Soupirant imperceptiblement, j'observais les deux autres personnes, curieuse de leur manière de travailler. J'étais un génie, mais pour le coup, échouer m'effrayait un peu. Reportant mon attention sur la Directrice, je me demandais discrètement si elle comptait vraiment nous aider ou si nous l’agacions suprêmement... Vraiment, je n'aurai jamais dû accepter pour les beaux yeux d'un inconnu. Il y a des jours où je me déteste. Fermant une nouvelle fois les yeux, je priais pour réussir, même si ma balle se trouvait être aussi grosse qu'un petit pois, ce serait déjà une avancée formidable pour moi... Tu parles.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Lun 14 Mai - 14:39

On y était tous, on était surprenant, magnifique, juste magique. C’était le mot, oui, on était magique ! J’étais complètement sous le charme de ma robe de combat, mais pas uniquement, celles de Nijiko et Alyssa valaient de l’or, entre une qui revêtit l’apparence d’une louve et l’autre en poupée Maid, je ne savais plus où donner des yeux.

- Bon, maintenant que vous avez découvert votre robe, nous pouvons passer à autre chose. Votre robe se matérialisera d’elle-même en rentrant dans l’arène, il ne sert à rien d’essayer de la faire apparaître par envie, elle viendra automatiquement en traversant le mur invisible. Il en va de même dans l’autre sens, vous n’êtes pas capables de retrouver votre apparence humaine dans l’arène, votre robe se détruira en sortant de ce lieu magique.

Donc si je captais, il ne fallait pas se faire chier à se concentrer comme des cons pour faire apparaître cette chose. Mais bon, une fois en première, ca allait être autre chose, parce que là, on pouvait matérialiser la robe de combat en dehors de l’arène. Je me voyais déjà bien comme un con, a essayer de la faire apparaître. Ou pour faire plus simple, je devrais me rendre à l’arène pour la matérialiser mais en sortant, je me retrouvais quand même sans… donc bon, y avait matière à réfléchir !

- Vous allez essayer de matérialiser quelque chose, une balle ronde, verte par exemple. Elle ne doit pas être plus grosse que votre poing, commençons par ça, en espérant que vous y arriviez.

Tout en jouant comme une folle avec son joujou, à dire son arme, elle se décidait à matérialiser un ballon, une balle verte plus précisément. Et comme si c’était logique et totalement normal, elle nous demanda,à  nous pauvres petits incompétents, de son air supérieur de créer la même chose. Regardant la balle sur tous ses angles de ma place, je croisais les bras en me disant que ca n’allait pas être si difficile que ça.

Me décidant d’y aller, je tendis ma main devant moi, fermai les yeux et essayais de visionner la balle. Une balle ? Une pomme ? Owh un asticot ! Merde ! Concentration putain ! C’est fou comme quand on me disait de me concentrer sur quelque chose et de voir l’image dans ma tête, y en avait des centaines d’autres qui apparaissaient à la place, genre là je veux une balle verte, et tu sais ce que je vois ? Une vieille femme, grosse, et laide attendant son bus. Oui, j’en pense à de ces choses zarb !

Ce n’est genre que… ouais, deux minutes plus tard que je vis enfin la balle correctement dans ma tête, expirant, inspirant, je fermais les yeux un peu plus, genre quand tu fais la moue pour donner plus de concentration à celle-ci. C’est en sentant un poids sur ma main que je rouvris les yeux. Sourire aux lèvres, je m’exclamais :

- YEAH MAN ! LIKE A BOSS !

Fier d’avoir réussi la demande de la directrice, je regardais ce que faisait les autres. Ouais, je voulus regarder plutôt, parce que ce n’est genre que trois secondes après que ma balle eut disparue subitement que je me fis ensevelir sous une centaine de balles -vertes- tombant tout droit du ciel. Me retrouvant donc sur le sol assommé, les yeux fermés et la langue dépassant, près à gerber, que je me disais que « réussir » si facilement était « trop » simple pour « moi ».

Me relevant en gardant une des balles faisant au moins ma tête en main, je regardais celle-ci, admiratif. Quand on est doué, c’est pour la vie hein ?

- Je suis sur que tu sais pas faire mieux que ça Nijiko !

Demander à Alyssa de faire mieux… avec le pois qu’elle avait en main ? Non, je passe mon tour. LOL.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Ven 18 Mai - 7:45

- Bon, maintenant que vous avez découvert votre robe, nous pouvons passer à autre chose. Votre robe se matérialisera d’elle-même en rentrant dans l’arène, il ne sert à rien d’essayer de la faire apparaître par envie, elle viendra automatiquement en traversant le mur invisible. Il en va de même dans l’autre sens, vous n’êtes pas capables de retrouver votre apparence humaine dans l’arène, votre robe se détruira en sortant de ce lieu magique.

Bla, bla bla, je n'avais même pas écouté tellement que ce discours était trop long pour moi (plus de 3 phrases), et je n'avais entendu que quelques parties comme "Il ne sert à rien de "..." "Robe, détruira sortant de ce lieu." oui, je n'avais écouté que quelques phrases,e t encore, c’était en soi un miracle que j'écoute ne serait-ce que quelques morceau d'un discours de plus de trois phrases... et comme par hasard, mon cerveau avait compris uniquement la partie qui me semblait intéressante...
Tiens, il était donc impossible de matérialiser hors de l'arène ? mais alors comment avait-ce été possible qu'il me soit arrivé un "petit problème" il n'y a ce cela quelques jours, le jour de mon arrivée ici d'ailleurs, car une certaine personne avait bien réussi à matérialiser quelque chose dans ma chambre (à mon plus grand malheur d'ailleurs), en réalité, suite à ça, je ne pus m'empêcher de poser une question qui semblerai débile pour toute personne arrivant ici, mais qui, pour moi en par rapport à ce qui m'était arrivé, était en fait tout sauf idiote.
Dites, si c'est impossible de matérialiser hors de l'arène, c'est normal que certaines personnes *Niji fit une tête bizarre, surement encore troublée par les récents évènements arrivent à matérialiser dans certaines pièces, comme une chambre ?

Suite à ma (pas si bête) question, j'entendais d'autres instructions de nôtre Si gentille et bien aimée directrice nous avait demandé de tenter de matérialiser une balle verte, nous expliquant comment faire : se concentrer en pensant à l'objet voulu

Commençant à me concentrer, j'arrivais à peine à visualiser une balle, bien qu'elle soit bleue et non pas verte (surement car je préfère le bleu au vert), ma concentration se dissipa à l'entente d'un cri :YEAH MAN ! LIKE A BOSS !" Rooh mais quoi ! il avait réussi, très bien pour lui, mais on, moi j'y arrivais pas, la concentration est tellement difficile à obtenir ici, surtout pour faire apparaître quelque chose comme une balle, surtout quand on savait que celle là serait totalement inutile... mais là, je tentais de me concentrer pour y arriver, oui, il fallait bien que j'arrive à matérialiser quelque chose si je voulais prendre ma revanche contre Kiyo. Gardant l'objectif en tête, déterminée à me venger, je fermais mes yeux, je ne voyais que du noir maintenant, et j'essayais de faire abstraction des bruits environnants, de façon à ne visualiser que cette balle bleue.

- Je suis sur que tu sais pas faire mieux que ça Nijiko !

Un défi ? le truc qui, malgré mon état de concentration, parvient quand même à mes oreilles, en même temps que l'envie de lui montrer que cette fois, j'y arriverai, et là, après trente secondes, je sentis enfin un poids sur ma main, et la balle était enfin apparue dans ma main, et je la montrais, cette belle balle qui, bien qu'elle n'avait pas la couleur demandée, était quand même la preuve que j'avais réussi, mais aussi que j'avais des progrès à faire.

Peut être ps mieux, mais j'y suis arrivée !

j'avais plus qu'à attendre la suite des évènements, bien que ma balle venait de s'évaporer devant mes yeux... Dommage, plus de preuve de réussite, et elle n’était restée qu'a peine le temps de pouvoir la montrer, avant de se volatiliser comme ça... c'était pas juste, pourquoi QUE 3 secondes ? là, c'était pas des progrès qu'il fallait que je fasse, c'était un apprentissage et des entraînements intensifs...
Revenir en haut Aller en bas
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   Ven 18 Mai - 12:13

- Dites, si c'est impossible de matérialiser hors de l'arène, c'est normal que certaines personnes  récents événements arrivent à matérialiser dans certaines pièces, comme une chambre ?

Soit on se foutait vraiment de ma gueule, soit cette fille n’avait rien à foutre de ce que je lui disais depuis presque dix minutes pour oser me demander quelque chose que je lui avait déjà expliqué, de trop mauvaise humeur pour répondre trop simplement, je préférais ignorer celle-ci et plutôt me concentrer sur l’augmentation du pouvoir de mes élèves du jour. Oui, j’arrivais à voir le flux du pouvoir des gens, c’est un don que j’avais, moi la créatrice de ce monde et de cette énergie, en pouvant voir le flux des élèves, je pouvais prédire quand l’un ou l’autre était apte à passer d’un rang à un autre. De plus, cela pouvait être assez utile en cas de problème, en voyant l’augmentation du pouvoir, on pouvait également voir les lacunes de leurs possesseurs ce qui signifiait que si une personne perdrait le contrôle, je serai apte à gérer celle-ci avant que cela ne dégénère.

Mais regardons plutôt les trois devant moi, premièrement, ce fut Alyssa qui essaya, ma mignonne petite poupée se concentra longuement avant de faire apparaître ce qui semblait être un petit point verdâtre dans le creux de sa main. Inutile, elle ne finira jamais son cursus scolaire en matérialisation avec un niveau si faible. Oui, je vous entends déjà venir en me proclament que ce n’était que sa première fois et qu’ils étaient tous nul pour la première fois et je ne sais quelles autres conneries pouvant sortir de vos lèvres, mais je ne faisais que commenter sans la moindre pitié ce qu’il y avait devant mes yeux.

Les deux autres avaient l’air un peu plus doués, dans le genre ils s’en sortaient sans doute assez bien pour ne pas mourir après la première semaine. Vous allez me crier au favoritisme si je dis qu’Alyssa est une bite en matérialisation et que les autres sont relativement très nuls, mais acceptable ? Qui sait, mais si je suis si rude envers la jeune Alyssa c’est parce que j’apprécie celle-ci et étrangement, j’attends à ce que cette poupée se casse pour mieux se reconstruire. Oui, il fallait qu’elle se brise pour sortir de sa timidité maladive et de son air si fragile qui me donnait qu’une envie, l’attraper par les épaules et la secouer.

Me levant tout en claquant des mains et affichant un sourire à l’encontre de mes élèves, je ne retenus pas un petit rire amusé avant de m’exclamer :

- Bravo, vous êtes très doués ! Je suis fière d’avoir assisté à votre première matérialisation. Alyssa, essaye que ce soit un peu plus gros prochainement, Izaya, épater la galanterie ne te fera pas t’améliorer, Nijiko… Nijiko, écoute quand je parle, je ne me répéterai pas une deuxième fois pour tes beaux yeux.

Oui, c’était du mensonge atrocement mensonger. Dans le sens que ce que je venais de dire, je ne le pensais pas un seul instant, pour moi ces trois là n’était rien d’autres que des insectes aussi doué qu’une mouche pour se faire écraser. Sourire toujours aux lèvres, je poursuivis mon petit discours d’un ton enjoué :

- Je disais donc, qu’il est impossible de matérialiser quoi que ce soit en dehors de l’arène à votre rang de secondes. Une fois arrivés en première, vous pouvez matérialiser votre robe de combat en dehors de l’arène mais seulement dans l’institut, et en terminale, vous n’avez plus de limites. Mais n’oubliez pas, sans votre boucle d’oreilles ou votre bracelet, vous ne savez rien matérialiser alors ne les perdez pas.

Tout en finissant ma phrase, je laissais une fois de plus un petit rire traverser mes lèvres. D’une révérence à l’encontre des personnes se trouvant devant moi, je décidais de prendre congé de ces larves avant qu’elles ne m’infectent.

- Sur ce, je vous quitte, amusez-vous bien.

Partant sans plus attendre dans une petite explosion de fumée verdâtre, je me retrouvais propulsée ou plutôt téléportée dans mon bureau. Que c’était amusant d’être Dieu, on pouvait tellement faire que c’était enivrant rien que d’y songer.

END

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un trio du tonnerre ? Allons savoir quelle conneries ceux-ci vont me faire subir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand évoluer évoli
» La Betty Boop de CC...
» Volucité : Le destin. {Terminée.
» [humour] Mais quelle tocard ceux i là...
» Quelle serait votre forme ANIMAGUS ?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène-