AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Mais quelle jolie gare!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyiloo Vanderkinder

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 27
Localisation : Bruxelles / Lyon

MessageSujet: Mais quelle jolie gare!   Dim 15 Sep - 21:31

"Je suis à la gare.

En voilà une observation… Qu’elle est belle. Bon maintenant il serait temps de songer un peu plus constructif. Comme par exemple :

Et maintenant je fais quoi ?

Lààà voilà on y est.
"

Déjà il faudrait résoudre ce léger problème de langue auquel je n’avais pas pensé… Tous ces gens parlent tellement japonais. Je m’installe donc dans un petit coin reclu pour trouver une solution.  35 minutes plus tard un bodygard asiatique vient m’accoster avec son plus beau langage… Enfin je présume. Il semberai que rester assise sur place à trafiquer des engin avec un mini tourne vis paraît étrange. Mais quel drôle de pays.
Toujours est-il qu’il ne me manquait que quelques instants pour finir mon œuvre.
Je lui sors donc dan smon plus beau japonais les deux seuls mots de mon vocabulaire tout en troune-visant comme une éfrénée !
« Matsu… Matsu ! Aligatô ! » (« Arigatō » on en apprend tous les jours. Je ne savais pas que ça s’écrivait comme ça)
Il n’a pas du saisir car il m’attrape par le bras pour me soulever du sol.
« Mais MATSU bon dieu MAAAAATSSSUUUUUUU une seconde quoi !!! »
J’installe le colier que je viens de créer autour de mon cou, et me voilà parlant japonais à cet homme. Ca à l’air de le calmer un instant.
Bon mon modulateur doit être défaillant puisqu’il semble partiellement offensé de temps à autres.
Il finit par aperçevoir ma super sexy boucle d’oreille que j’ai pris la peine de mettre et s’accorde à répondre à mes questions.
« Où se situalise Undai Gakuen ? » (Oui ben modulateur à travailler hein)
« Vous y êtes »
« D’accord mais l’école ? »
« Là-bas » Répond-il en me montrant le centre commercial.
Je ne pense pas qu’il ‘ai comprise mais bon je vais mettre un terme à cette torture en me dirigeant toute pleine de remerciement vers le centre commercial.
J’entre dedant pour trouver enfin une personne qui me dit :
« Traverse le phoque et  tu y seras »
« Arigatō !!! »

Je me dirige donc vers le parc d’un pas assuré. Et c’est là que je remarque ce qui m’entoure et, plus particulièrement, les gens qui vagabondent.  Cet endroit se situe entre le cirque du soleil, la maison de la famille Adams et un jeu vidéo. Je me rends compte que c’est moi qui ai l’air bizarre avec ma chemise, et le pantalon noir que j’ai mis sous ma ceinture plissée. Euh sans souci se balladent avec des cornes, des ailes,… C’est Halloween à New-York !!

Par je ne sais quel miracle, j’atteind ce qui ressemble à des dortoires. D’un côté les garçon de l’autre les filles. Jusque là ça va !
A l’entrée du dortoire se trouve un petit homme particulièrement sympathique. Souriant de toutes ses dents, il m’acceuille par un chaleureux :
« V’voulez quoi ?! »
« Euh ouiii, bonjour, je cherche l’école d’Undai Gakuen »
« Z’y êtes »
« D’accord c’est très gentil de votre part. Mais dois-je me rendre à une reception ? Je suis nouvelle en fait. »
« Z’y êtes »
« Hum… Et donc comme je suis nouvelle je ne sais pas trop comment je dois procéder… »
« Nom !»
« Euh non ? J’avoue ne pas tout à fait… »
(« Mais il commence à me péter les C……. celui –là !
Noon calme toi Lyiloo, c’est ton premier contact avec l’école soit gentille.
Non non non, il est super chiant je ne vois pas pourquoi se serait à moi de faire des effort ?!
Parce que déjà il à l’air de vouloir te bouffer, et qu’ensuite nul ne sait s’il n’y est pas autorisé
C’est moi qui vais l’bouff….
Chut ! Souri et  tais-toi !»)

« Vot ‘nom, me répète-t’il avec douceur »
« Aaaah euh Lyiloo Vanderkinder »
« Là-bas »
Conclu-t-il en me montrant le bout du couloir. J’avance quelques pas pour remarquer que les noms… enfin je crois, sont inscrits sur les portes.
(« Ah Ha tu vois que j’aurai pu ne même pas lui parler à cet….
Chuuut cherches ta chambre ! »)

Je erre donc à la recherche de ma chambre, que je fini par dénicher au deuxième étages (Et tout ça avec 60kg de valises !).

La chambre est assez spacieuse et bannale:
 

Je décide donc de lui apporter quelques aménagements:
 

Il m’aura fallut un week-end entier à voyager entre le centre commercial et ma chambre. Mais me voilà dimanche soir fin prête. Je regarde donc les papiers qui étaient posé sur le bureau.
Je prends donc connaissance des règles, de mon horaire,… J’évite de trop me montré après que j’ai malencontreusement coupé tout internet samedi pendant 15 minutes. L’avantage c’est que le wifi est juste parfait maintenant.
Je décide tout de même d’aller zieuter un coup dans les parages histoire de trouver ma salle de classe de demain… Car je n’aime pas être en retard. Les retardataires sont comme un wifi qui saute, ils font chier le monde.
Lorsque je reviens plus tard, je suis rassurée d’avoir trouver ma classe et une receptioniste sympa… Ce qui me paraâit plus logique. Tu ne travailles pas au contact « clients » si tu donnes en permanence l’impression au gens que tu essayes de faire l’amour avec une sistite !
Je décide donc de me couher assez tôt pour être sûre de me lever.

Le lendemain matin, j’arrive à 9h50 vers la classe.
Et je vis un micro choc… La prof a l’air quasiment plus jeune que moi. Cela remet en doute toutes mes certitudes si je ne peux diférencier les enseignants des élèves. Je vais devoir faire vraiment gaffe !!!
Je m’assois donc avec tout le monde. Pas tout devant mais pas tout derière non plus. Je la joue subtile et ça fonctionne je pense.

Sauf que là... Malheur je me prend une méga décharge au cou. Mon super collier modulateur vient de se transformer en collier à électrochocs comme ceux des chiens.
Je m'exclame donc "Putain de bordel de chiotte ça fait mal!" (Et je remercie le ciel d'être au Japon et d'avoir une petite chance que personne n'ai compris.

Ma subtilité étant morte je vérifie si mon collier fonctionne toujours

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Dim 15 Sep - 21:54

Une journée innovante commença pour moi en ce beau lundi, contrairement à mon quotidien, ma journée risquait d’être bouleversée par un événement dont même moi je ne m’attendais pas. Du moins, pas avant hier soir quand ma charmante épouse me demanda d’avoir congé sans préavis en ce jour saint. Y avait-il une raison pour qu’elle n’accepte de donner cours à « ses chatons » ? Oui, et cela se caractérisa sous le prénom de Kiseki. En vue de la naissance de ce prototype, Akiha-Chan passait ses journées en sa compagnie, ne serait-ce qu’au début, espérais-je silencieusement. Mais je n’avais guère à raconter ce qu’il en était de ma vie privée, non, pas maintenant alors que j’avais tellement de travail.

Le matin fut sinueux, entre quelques mots échangés, un déjeuner pris rapidement, une douche ne me réveillant pas, je me retrouvais dans mon bureau. Une heure, dans une heure je devrai m’occuper de vauriens venant à peine d’arriver à Undai, des êtres incultes qui ne devaient même pas savoir -pour la plus part- qui j’étais. Cela m’arrangerait … En principe. Mais relaxons-nous, l’humanité n’était pas aussi idiote que cela, juste inférieure à ma personne ~

Étudiant le cours qu’Akiha-Chan donnait aux secondes, c’est avec une pointe d’ennui que j’analysais tout cela. Dérangeant. Terriblement dérangeant, ma manière d’enseigner n’était guère la même que la sienne, d’autant plus que MOI, je n’enseignais pas tout court. Soupirant en laissant tomber le dossier sur mon bureau, je relevais mon regard vers la baie vitrée de mon bureau … Ces étudiants ~ Mes enfants, mes chers petits êtres qui un jour finiront par accomplir mes desseins ~ Reprenant un semblant de bonne humeur, je me levais de ma chaise pour venir explorer l’extérieur … une heure, j’avais une heure avant de me plonger dans un cours que je ne voulais guère donner. Cherchant divertissement à gauche et à droite, malheureusement loin de mon amante, ce fut dans la salle des professeurs que je trouvais refuge. Me plaisant -pour la première fois- à discuter avec les enseignants se trouvant en ma compagnie, c’est sous mes rires cristallins que je répondis aux dires de ces êtres devenus puissants grâce à ma sublime personne ~

C’est une fois que la cloche sonna que je me décidais à rejoindre ma classe, du moins celle d’Akiha-Chan ~ Arrivant rapidement dans les locaux, c’est sans une quelconque parole que je passais devant les étudiants venant de se lever pour accueillir leur chère enseignante du jour ~ Déposant mes livres sur le bureau m’étant attitré, je survolais l’assemblée de mon regard d’un vert profond … Des nouveaux, que des nouveaux. Quand étaient-ils arrivés ? Vendredi tout au plus … Devrais-je faire une introduction sur ce qu’était Undai avant de commencer le cours ? Maaah ~ Je ferai ça au feeling surtout que je ne me souviens déjà plus de ce qu’Akiha-Chan avait prévu de faire aujourd’hui ~

Me tournant vers le tableau, j’écrivis mon nom dessus. « Dead Master ~ », certains venaient-ils de se réveiller en comprenant que ce n’était pas leur prof de bio, mais bel et bien la directrice qui se trouvait devant eux ? On dirait bien, oui ~ Ne prêtant guère attention aux chuchotements qui vinrent affluer dans la classe, c’est quand une légère onde magnétique se fit sentir dans la classe que je me retournais pour voir … Un petit chiot excité ~ Et cela se confirma quand la chose hurla de son bon français ;

- Putain de bordel de chiotte ça fait mal!

Mais que c’est mignon ! Oui, mon français n’était guère assez évolué pour que je comprenne l’entièreté des sens de sa phrase, mais je pouvais comprendre une chose. Elle faisait du bruit, trop de bruit dans MA classe ~ Parce que oui, maintenant que j’y suis, je la revendique pleinement … Et après tout, Undai n’était-il pas mien dans son entièreté ? Passons, passons ~ Concentrons-nous sur … cette mignonne petite tête brune à lunettes. Serait-ce un collier à puce qu’elle tenait autour de son cou ? Maaah, les jeunes de nos jours. Devrais-je leur enseigner qu’était le style ? ~ Gloussant légèrement en m’adressant à la jeune demoiselle, je laissais mon regard couler sur sa personne avant que ma voix suave ne vienne chatouiller son ouïe, mélangeant à mon accent de Kyoto des mots français, c’est avec amusement que je répondis à ses cris ~

- Il n’est guère coutume d’entendre de tels mots dans une si jolie bouche ~ Puis-je te demande de t’asseoir ? ~

Toussotant en prenant place sur mon bureau, j’adressais un doux sourire à l’assemblée avant de reprendre parole, en japonais cette fois-ci ~ « Comme vous pouvez le voir, Akiha Ketsuki n’est pas présente en ce beau jour. De ce fait, je serai votre professeur pour les deux heures que nous allons passer ensemble ~ Étant donné que je n’ai rien prévu pour vous, profitons de ce temps pour en apprendre plus sur Undai. Comme vous êtes tous nouveaux … Du moins, pour la plupart, y aurait-il des questions ? ~ » Un monologue ? Du tout ~ J’avais juste du souffle, huhu ~

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyiloo Vanderkinder

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 27
Localisation : Bruxelles / Lyon

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Jeu 19 Sep - 12:27

Résumons donc la situation au combien sympathique dans laquelle je me trouve.
Je me suis électrocutée, et j’ai a présent la voix d’une toxicomane en phase terminale.  
J’ai l’impression que je vais imiter Johnny et Garou toute ma vie !!

Face à moi une femme qui paraît presque plus jeune que moi. Une femme terrifiante qui plus est. Je me rend alors compte que Dead Master dois plus tenir de l’avertissement que de la prétention.
Car lorsqu’elle me demande de m’assoir, mon corps réagit avant que mon cerveau ne lui demande comme un instinct de survie.

« Mais je suis tombée où moi ?!
Tu as suivis ta curiosité et maintenant tu chies dans ton froc !
Pfff mais non elle ne dois pas être si terrible.
Écoutes bien les gens qui t’entoure, observe et apprendre !
»

En fait, elle me rappelle un chien dont s’occupait Bob (Mon beau-père).
Ce chien était un mélange de chien de berger et de chien loups. Et il avait dans ce regard, cette contradiction profondément ancrée en lui. Il semblait perpétuellement partagé entre son besoin de protéger le groupe et de tous les bouffer.
Et bien cette femme m’avait parlé avec beaucoup de douceur mais ses yeux étaient froids comme une planche de toilettes après une nuit de gèle.
Cette impression est renforcée par le brouhaha de murmures qui s’élève autour de moi, sans pour autant sembler l’atteindre, elle.
Ça et là j’entends des bouts de phrases :
« …infirmerie…. »
« … me faire pipi dessus… »
« …presqu’une semaine… »

Bien, bien, bien, voilà qui est rassurant !

Je remarque aussi que tout le monde est tellement en train de partager ses expériences que personne ne lui a répondu, ni même peut-être remarquer qu’elle avait posé une question.

Et là je suis en plein doute…

« Je me suis déjà fait remarquer. Et pas dans le bon sens du terme… Je ne pense pas que je devrais poser une question…
Les autres n’ont pas l’air de vouloir le faire et m’est d’avis que ce n’est pas le genre de personne à qui tu laisses un vent…
Oui mais je poserais quoi sur Undai je ne sais absolument pas où je suis ni ce qu’il s’y passes.
Ben voilà tu as ta question
Non mais faudrait être malade… Et si les autres avaient une information que je n’ai pas. Je vais avoir la réputation de la touriste qui ne s’informe pas du tout !
Tu as déjà celle de vieux Chartier vulgaire est-ce que ça fera une grande différence ?
Je ne suis pas vraiment convaincue par la logique de cet argument…
Il faut le faire pour le savoir
Ouai en gros je le fais et je vois, « En gros » si je me fais trucider sur place…
C’est ça. Mais fais ça super poliment hein… Et vérifies peut-être que ton modulateur fonctionne
»

Et me voilà, après un rapide check up la main levée affrontant mon destin.

« Elle me regarde… J’attends qu’elle me dise de parler ou j’y vais ?
Mais j’en sais rien moi, si elle attend que tu parles tu as l’air conne et tu la fais attendre…
Mais si elle méditer juste sur le fait que tu diras des choses assez intéressantes pour qu’elle prenne la peine de t’écouter tu te grilles ma fille !
Woaw l’aide de péter que tu m’apportes !!
Je suis toi ! Idiote t’as cas avoir plus d’assurance !
Bon on ne va pas se disputer non plus…
Alors vas-y puisqu’elle ne bouge pas
Ben si elle est comme nous il faut peut-être lui laisser plus de temps sur sa reflex…
VAS-Y !
»

« Hum, hum, excusez-moi mais quel est le but d’Undai en fait ? »

Un silence de mort vient de s’abattre… D’ailleurs je suis peut-être morte car je suis à 90% sur que mo sang vient d’arrêter de circuler dans mon corps.

« Voilà je me suis grillée…
Peut-être pas ! Peut-être qu’elle va apprécier de recevoir une question franche d’un des membre de cette bande de couilles mol….
Pffff chut espèce de naïve
Chut toi même pessimiste parano ! Adoratrice du complot ! Ouhouu ça rime et j’ai le dernier mot
Bon si tu arrêtais de te parler à toi-même et que tu écoutais sa réponse
»

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Jeu 19 Sep - 21:36

Le silence plat. Ferais-je peur à ces petits chatons ? Huhu ~ Sans doute, et je parierais que si Akiha-Chan avait été là, depuis longtemps elle m’aurait chassé de sa classe. Assise sur mon bureau, je surplombais l’assemblée de mon regard. Tous, tous de nouveaux membres à notre famille, des êtres issus du monde réel arrivant comme par magie dans cet univers hors du commun. Combien d’entre eux savaient ce qu’allait être leur avenir dans ces lieux ? Peu survivrait, je dirais à tout casser, un dixième de cette classe. Et encore. Ne laissant disparaître mon sourire, j’écoutais avec amusement les quelques murmures qui se hissèrent jusqu’à mon ouïe, entre les « Pourquoi la directrice de Undai nous donne cours ? » ou encore « C’est un monstre, je connais un terminale qui s’est fait découper en deux par elle ! » Rectification, je ne l’ai pas coupé en deux, je l’ai juste décapité ~ Mais là n’était pas le plus marrant, non, la phrase qui me fit le plus sourire -parce que je ne comptais pas éclater de rire devant ces choses- ce fut sans doute « J’ai entendu une rumeur que quiconque croise son regard, meurt ! ». Que c’est amusant, si seulement cela avait été vrai. Huhu ~

- Hum, hum, excusez-moi mais quel est le but d’Undai en fait ?

Maaah, ne serait-ce pas la chose française qui hurlait tel un putois d’entrée de jeu ? Si, justement ~ Laissant mon sourire s’agrandir sur son ignorance, je croisais mes bras avant de lui répondre, laissant ma voix douce couler jusqu’aux oreilles de l’assemblée en faisant attention de bien choisir mes mots ~

- De tous vous tuer ~

Faux ~ Je n’étais pas d’humeur à blaguer … Quoi que ? Huhu ~ Mais revenons au vif du sujet et parlons correctement. Ma phrase tranchante n’était là que pour voir les expressions des élèves. Ceux qui se mettraient à suer comme des porcs mourront d’ici une semaine, les autres qui affichèrent un air étonné, je leur donnais deux mois ~ Ceux qui restaient inertes devant mes paroles, vivraient tout aussi peu ou alors ils ne m’écoutaient tout bonnement pas. Et qu’en était-il de ceux qui survivraient ? C’était ceux comme la jeune fille assise au premier banc, cette petite tête blonde au regard d’un vert profond dans lequel on pouvait voir la motivation, l’envie de survivre qu’importe les épreuves. Elle, vivrait ~

- Du moins, pour la plupart d’entre vous. Cet établissement n’est pas comme les autres, si vous avez et la chance de souiller les lieux de vos pieds sales, vous aurez sans doute remarqué que certains étudiants sont étrangement accoutrés. Nous suivons le cursus de chaque école, cependant nous avons une chose en plus. La matérialisation. Si vous avez la chance d’être ici, c’est que j’en ai décidé ainsi ~ Je, Undai vous accorde, une nouvelle vie, un nouveau départ ~

Me levant de mon bureau, je ramassais les feuilles se trouvant dans mon dos pour venir les distribuer à la classe. Déposant devant chacun un petit tas de trois feuilles, c’est une fois le dernier des tas donné que je repris la parole.

- Devant vous se trouve le règlement d’Undai Gakuen ~ Pour ceux qui ne le savent pas, nous disposons d’une Arène en ce lieu. Pour comprendre son fonctionnement, il faut repartir depuis le début. Nous avons trois années dans cet institut. Les secondes, les premières et les terminales. Du point de vue de la matérialisation …

« C’est quoi la matérialisation, Gakucho-Sama ? ». Oui effectivement … Je m’emballe trop. Soupirant en arrêtant mon monologue, je me plaçais de manière à ce que tout le monde puisse me voir. Tendant la main vers ces étudiants les plus mignons les uns que les autres, je matérialisais dans ma main une petit flamme verte. Vacillant au gré de mes envies.

- La matérialisation est la conception du fait qu’en imaginant quelque chose dans votre petite tête, vous puissiez le créer de manière concrète sous vos yeux ~ En tant que seconde, il est inutile d’essayer cela ici, seule l’arène vous permettra d’utiliser cette science ~

Oui, et je ne comptais me rendre dans l’Arène maintenant, la classe était bien plus confortable que le champ de bataille … Ne serait-ce que pour les cinq minutes qui suivent ~

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyiloo Vanderkinder

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 27
Localisation : Bruxelles / Lyon

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Dim 22 Sep - 21:40

« Oh putain elle a créé une flemme! Elle a créé le feu !!!!
Bon c’est bon mouilles pas ta culotte non plus là.
Non mais tu ne captes pas ?!!! On est dans WOW là ! WOW
Bon elle a fait apparaître une petite flammèche c’est pas non plus une mage pyromancienne. On n’est pas dans World Of Warcraft non plus.
Mais si t’as vu la tronche des gens dans le parc. Si je me transforme en Trolle maintenant ça ne choquerait sûrement personne
… Tu me sidères… espèce de geek . Mais bon au moins elle ne t’as pas descendue pour avoir pausé la question!
Mais il n’est absolument pas question que je quitte cet endroit morte ou vive ! Non mais t’as pas vu elle a fait apparaître ce truc comme ça dans sa main genre : « Tralalalala, ça va toi ? Non non je ne me crame pas les doigts moi, j’suis trop une big boss qui rox la life
»

Bon je dois admettre que sa première phrase l'a un peu grillée.
« De tous vous tuer » j’entends carrément la musique des dents de la mer là.
Mais bon dans me tête, c’est une métaphore et puis la réaction des étudiants me pousse à avoir un léger doute… ça et la flamme bien sûr.
C’était une flammèche !
Chut, la flamme !
»)

Autour de moi, un vent froid vient de passé. Certains élèves se sont mis à pleurer, d’autres semblent paralysés
C’est peut-être un de ses pouvoirs hein ?!
Mais oui et en hiver, elle passe par les cheminées pour fouetter les enfants pas sages !
Ca lui plairait hein !
Probablement
")
D’autres encore tente vainement de camoufler une crise d’angoisse.

Pendant ce temps Dead Master regarde ses élèves, l’un après l’autre. Comme un aigle scrute les champs. Elle semble lire en chacun de nous.
Bon, elle doit déjà avoir une idée très précise de mon cas car son regard glisse sur moi comme un pet sur une toile cirée. Pour s’arrêter sur la blonde au premier rang.

Je jette un rapide coups d’œil au règlement que j’ai sous les yeux. Trop absorbée par ce qu’elle raconte.
« la chance de souiller les lieux de vos pieds sales » … bla bla bla
« Pfiou vaut mieux pas marcher dans une crotte avant de passer devant elle hein !
Elle l’essuierait avec ton cadavre tatatammmm !
»
« Devant vous se trouve le règlement d’Undai Gakuen » … bla bla bla
« ...seule l’arène vous permettra d’utiliser cette science » … bla bl…
« Non mais elle parle d’arène là….
Non ! Parles pas de Wow non !!
Ouhouuu
»

Me voilà donc a moitié debout prête à courir vers l’arène quand, alors que mon postérieur a quitté ma chaise, je me rends compte qu’absolument personne n’a bougé, mais personne. Enfin si, certains on tourné des yeux effarés vers ma personne et je n’ose même pas regarder en direction de la prof.

« Ah ben bravo ! Tu discutes le moindre élément peut palpitant qui t’entoure et d’un coups tu agis sans même réfléchir ?
Et je fais quoi maintenant ?
Ah non ! C’est trop facile j’en ai marre de réparer tes stupidités tu te débrouilles.
Je te signale que je ne suis pas toute seule sur le coup
Oh tu fais chier ! Ben tu te rassois super doucement en espérant que personne n’ait remarqué et tu pauses la question
Mais…
Ah non tu ne discutes pas c’est toi qui a décidé de te lever !
Mais toi c’est moi !!
Ne me le rappelles pas ! Surtout maintenant !
»

Mon popotin ayant retrouvé sa place initiale, je lève paisiblement la main

« Et, hum, quand pourrons nous aller à l’arène ? »

"Et ben! T'es dans la merde là... J'aimerais pas être à ta place!
Mais tu es à ma place tu es moi! D'ailleurs tu vas m'arrêter ce comportement peu productif avant qu'on ne se retrouve avec un dédoublement de personnalité!
Oooh pour ce que j'en dis moi.
"

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Dim 22 Sep - 22:55

Les expressions en disaient long sur les pensées des élèves d’Akiha-Chan, entre ceux que je crus voir mourir sur le coup ou encore ceux qui suaient tellement que leurs transpirations allaient polluer mon air purifié par ma présence. Décidément, ces chatons étaient intéressants, surtout la gamine qui se leva sous les regards tétanisés des autres. Voulait-elle dire quelque chose ? Rassurer la troupe peut être ? Huhu, cela aurait été encore plaisant, sans doute plus que les murmures que je pouvais entendre d’où j’étais. « Que fait-elle ?! » « C’est pas possible, elle veut crever celle-là ! » « Non je suis sûr qu’elle essaye de rentrer dans les grâces de la directrice ! » « Elle va tous nous tuer, je veux pas mourir ! ». Non il n’y avait rien à dire, je me plaisais à cet endroit, c’était tellement divertissant que je ne pouvais que glousser devant leur manière si subtile de prendre soin les uns des autres ~

- Et, hum, quand pourrons nous aller à l’arène ?

Quand, voilà enfin une question intelligente, de qui venait-elle ? De la gourde française bien évidemment. D’ailleurs, je pouvais la féliciter pour son japonais, hormis son accent, il pouvait être décrit comme parfait. Agrandissant mon sourire en posant mon regard sur sa personne, j’élevais ma voix dans cette atmosphère alourdie par la peur des élèves, un fin gloussement et je me lançais ~

- Si je ne m’abuse, vous avez déjà reçu votre horaire ~ Vous aurez cours de matérialisation demain en après-midi, je suis sûre que votre professeur se fera une joie de vous y accompagner … Du moins, ceux qui seront toujours en vie d’ici là ~

Retournant à ma place en me posant sur mon bureau, je croisais les bras en laissant mon regard planer sur la demoiselle. Elle avait son charme, une sorte d’intellectuelle maladroite je dirais en vue de son allure … des petites lunettes faisant fort rat de bibliothèque, une chevelure longue portée en queue de cheval … Serait-ce un câble que je vois là, autour de son cou ? Plaisant, tout autant que la paire de bijoux qu’elle portait. Rectification, une petite bourge française, informaticienne … maladroite ? Maaah ~ Voilà donc ce qui fera son charme dans cet institut. Aller, allons savoir si j’allais abreuver ses désirs en l’amenant moi-même à l’arène. L’envie n’y était pas, mais je devais me résoudre à me dire que je ne savais plus quoi dire à ces enfants. Donner le cours de mon épouse ne me plaisait pas non plus … Et …

- Dead Master-Sama … Nous … Je … Je ne veux pas mourir ! Peut-on … quitter Undai ? Se désinscrire et … Partir tout simplement ? Dead Master-Sama, j’ai une … Non …

Non. Se désinscrire valait à mourir à mes yeux, je ne pouvais laisser sortir de nouvelles recrues aussi facilement, le simple fait de l’entendre me demander cela me mettait d’une humeur massacrante. Je leur offrais la possibilité d’un avenir radieux, d’une vie en valant la peine, et eux ? Ils voulaient partir, renier les efforts que je faisais pour ces êtres misérables. Baissant le visage en secouant doucement ma tête, je soupirais avant de relever mon regard vers le jeune homme qui posa la question. Non, je n’allais pas l’effrayer avant de le tuer ~ Souriant amicalement en me rapprochant de sa personne, je laissais mes cordes vocales vibrer sous mes dires ;

- Il va de soit que dans tout établissement, vous pouvez vous désinscrire ~ Cependant, partir d’Undai … a une toute autre signification ~

Et je leur fis comprendre en matérialisant ma robe de combat. Laissant ma longue robe noire se dessiner sur mon corps en même temps que mes cornes et mes ailes. Mes doigts incrémentés par ces gants sombres aux ongles métalliques s’enroulèrent autour de la faux que je venais fraîchement de matérialiser. Un sourire sadique, un regard de braise et un jet ~ Du sang, un bruit sourd, une tête qui roule, une respiration retenue et ce fut la fin ~
Ramassant la tête en laissant taper mes talons dans un bruit sourd sur le sol, je me penchais gracieusement avant de la montrer à l’assemblée … Était-ce clair ? ~

- Partir, signifie venir à l’encontre de mes désirs ~ Il ne vous reste donc qu’à … Mourir ~

Laissant un fin bruit de satisfaction traverser mes lèvres, la suite des événements me laissait … perplexe ~ Il ne fallut une minute de plus pour que la classe se vide dans des hurlements en disant long sur ce que les enfants pensaient. Vide … me voilà donc débarrassée d’eux pour ces deux heures ~ Cela ne me dérangeait pas, que le troupeau de chairs s’en aille et nourrisse mes lionceaux, qu’ils fassent seulement ~ Huhu ~
Rectification, quand je dis vide, il restait une personne. Une fille. La fille ~ Même la demoiselle sur qui j’avais sondé mes espoirs était partie … Pauvre chose, elle mourra vite finalement. Soupirant en regardant les places vides, je finis rapidement par poser mon regard sur l’unique « rescapée » de mes démonstrations. Pourquoi n’avait-elle pas fait comme les autres ? La peur l'aurait-elle tétanisée ? Non, je ne pense pas, il devait y avoir un autre facteur, à moi de le découvrir ~

- Maaah ~ Si ce n’est pas mignon, nous voilà donc seules … Puis-je savoir ton nom, Ojou-Chan ? ~

Ton nom et la raison de ta présence -encore- dans cette classe alors que tous ont désertés, oui, j’aurais pu inclure cela ~ Maaah, mon regard lui faisait comprendre que je voulais qu’elle me dise pourquoi elle était encore là. Adieu deux heures de paix … Sauf si je la tue ~ En parlant de tuer, j’allais me faire massacrer par Akiha-Chan quand elle apprendra que j’ai malencontreusement tué un de ses élèves … Une excuse, je devais m’en trouver une … Elle ~

- En vue de ta robustesse à ce massacre, je me permettrai de dire que c’est toi qui l’a tué ~ Vois-tu, ma relation avec ta chère prof de biologie est compliquée, je risquerai de payer chair d’avoir touché à l’un de ses chatons ~ Comprends-tu ? Tu deviens dès à présent la fautive de ce meurtre ~ Mais ne t’inquiètes pas, je me débarrasserai proprement de ce corps ~

Et je donnais geste à mes paroles. Un claquement de doigts et le corps s’enflamma, se laissant consumer par les flammes sous ma demande ~ Dieu, que je m’aime ~

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyiloo Vanderkinder

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 27
Localisation : Bruxelles / Lyon

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Lun 23 Sep - 20:04

Elle nous appelle chaton. Je trouve cela très déplacé car je n’ai rien d’une touffe de poils qui se lèche le cul mais bon je ne vais tergiverser après tout c’est elle qui tient la faux. Et surtout, c’est elle qui se trouve à coté d’un corps parti en flemmes.

Justement revenons au cadavre… Mais qu’est ce que je fais encore là moi ?
On pourrait croire que c’est la violence de jeux vidéo qui m’ont bousillé tout sens moral.
Ou encore que je suis là car je discute encore avec moi même pour savoir quelle stratégie aborder…
Mais la réalité est plus simple et découle d’une logique de base :
Cette femme vient de tuer un élève juste parce qu’il voulait partir et qu’elle ne le voulait pas… Il n’y a donc pas d’autre échappatoire que la mort… Alors à quoi bon courir comme un rat qui ne peut quitter le navire.

Il est vrai qu’au début je n’ai pas du tout compris ce qu’il se passait. J’étais trop absorbée par le fait qu’elle venait de changer de tenue, comme ça, imprimant au passage qu’un changement de tenue devait être de mauvais augure.
Le fait est aussi que j’ai été totalement absorbée par son regard au moment où elle décapitait quelqu’un devant moi… Un regard à la fois froid et chaleureux. Elle y avait pris du plaisir mais en même temps autre chose. Je ne saurais dire ce que c’était.
Peut-être les jeux vidéo m’ont-ils niqué le cerveau… Mais le psy que j’ai vu quand j’était petite avait une autre théorie qu’il a soigneusement sorti a ma mère :
« Voyez-vous, il n’y a pas de quoi s’en faire je vous rassure. Mais votre fille utilise quelques pourcents de son cerveau que la moyenne des gens… Elle n’a donc pas toujours la même vision du monde. Elle ne remarquera pas les mêmes choses. Vous ne devez donc pas vous inquiéter. Elle a remarqué que vous étiez enceinte de 7 mois et que vous l’avez perdu. Elle n’est juste pas affectée comme le reste du monde. »

Le tout était que je ne pouvais bouger. Parce que a quoi bon hein. La contrarier veut dire mourir et je suis presque sûre que fuir en hurlant ne fait pas partie de ce qu’elle considère comme une qualité. Et au vu du regard ampli de déception qu’elle a lancé je pense ne pas me tromper.  

Sauf que la je suis dans le caca jusqu’au coups…
Déjà, que diable veut dire « Ojou-chan » ??
Il serait malvenu de sortir mon traducteur maintenant.
En plus, je dois porter la faute, ce qui veut dire que je vais mourir incessamment sous peut par la main vraie prof… Sauf qu’elle ne semble de pas me laisser de choix… Ni se préoccuper de ma mort future.

En plus j’aimerai quand même bien voir l’arène quoi ! Oh merde j’aurais du sortir avec les autres…
Mais tu serais morte encore plus vite à mon avis
Je ne sais pas l’effet de groupe
Ouai bon dans tous les cas le mal est fait donc il te faut une excuse de pourquoi tu l’as tué…
Je pourrai lui pauser la question, en tant que complice ?
A mon avis, elle n’est pas du genre à aimer avoir mille questions d’un coup… Et jusqu’à présent on s’est pas mal démerdées… Choisis bien ta question et surtout ne demande pas a propos des parents du défunt
!

Je me trouve donc devant elle, à la fois impressionnée et effrayée. Je comprenais enfin qu’Undaï c’était elle et seulement elle. Il ne fallait donc pas foirer mon coup pour avoir la chance d’écrire une petite lettre d’adieu à mes parents avant de me faire descendre et surtout
« On sait on sait l’arène bla bla bla ! On a compris ».

« Puis-je savoir ton nom, Ojou-Chan ? »
« Mon nom est Lyiloo Vanderkinder. Je prendrai donc toute la responsabilité de cette mort. Après tout, il a essayé de me faire du mal et je n’ai fait que me défendre… Je présume. J’espère juste que mon châtiment sera moins terrible que fût le sien. »

Je suis sur le point de me tirer vite fait quand l'envie folle et irrésistible me prend

"STUPIDE, STUPIDE, STUPIDE!!!!"

Je me redresse donc et la regarde droit dans les yeux... Après tout quitte à perdre ma tête autant le faire avec dignité.

"Et là encore, STUPIDE, STUPIDE, STUPIDE!!!!"

"Excusez-moi, mais, comme nous ne sommes que deux j'aimerais me permettre de vous demander certains renseignements tels que:
- J'avoue ne pas tout comprend à ce règlement, donc quelles sont les règles qui me permettront de garder la tête sur les épaules, si je puis m'exprimer ainsi
"

Bon esquisser un sourire devant le jeu de mot n'était pas la meilleure chose à faire non plus

[color=#652051]- Mais aussi quelle avenir nous attends ici, si t'en est qu'on survive jusqu'à la fin. Dans quel but peut-on se servir de nos pouvoir.

En résumé je sais ce qu'est Undaï Gakuen car vous nous l'avez expliquer mais quel est son but profond?"

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Lun 23 Sep - 22:04

Nous n’étions plus que deux dans ce local, assises l’une en face de l’autre … un rancard entre prof et élève ? Il était vrai que je faisais cela avant, que je me plaisais à draguer et plus si affinité mes élèves, mais à présent c’était différent. Oui, j’avais changé, j’étais devenue plus raisonnable … plus honnête également peut être ? Quoi qu’il en soit, cette scène pouvait laisser croire bien de choses mais j’arrêtais là vos petits cerveaux carburants à cent à l’heure dans le mauvais sens. Il ne se passait rien, hormis une jeune demoiselle quémandant plus ample information à sa chère directrice bien-aimée ~

- Mon nom est Lyiloo Vanderkinder. Je prendrai donc toute la responsabilité de cette mort. Après tout, il a essayé de me faire du mal et je n’ai fait que me défendre… Je présume. J’espère juste que mon châtiment sera moins terrible que fût le sien.

Dieu ciel, de quelle contrée venait-elle pour s’appeler ainsi ? Il y avait ce pays insignifiant non loin de la France, non pas Les Pays-Bas, l’autre … entre les deux. Je n’arrivais pas à remettre le nom dessus, mais qu’importe, son nom en disait déjà assez long sur ses origines. Une fermière ? Que c’est plaisant, une fermière rat de bibliothèque, informaticienne … maladroite, la liste s’allonge ~ Mais passons, attardons-nous plutôt sur le reste de ses dires, Ô combien appréciés par ma personne. Que ce soit sa manière subtile de trouver une excuse à « son » meurtre ou encore la manière si délicate que celle-ci accepta de porter le chapeau, je ne pouvais qu’en être comblée ~
Amusante ~

- Excusez-moi, mais, comme nous ne sommes que deux j'aimerais me permettre de vous demander certains renseignements tels que … J'avoue ne pas tout comprendre à ce règlement, donc, quelles sont les règles qui me permettront de garder la tête sur les épaules, si je puis m'exprimer ainsi ?

Je vous avoue que j’ai eu moi aussi du mal, non pas à comprendre le règlement mais plutôt ses phrases. Je peux comprendre qu’elle ait du mal à s’exprimer en Japonais, mais tout de même … Non, je devais me montrer gentille et compréhensive devant sa petite personne. Après tout, n’avait-elle pas été la seule courageuse -idiote- du groupe à être restée à mes côtés ? Rien que pour cela, je lui accorderai ces deux heures … Du moins jusqu’à ce que je me décide à la tuer  ~ Oui, oui, je sais, une victime c’est déjà trop, inutile de me préciser que NON, je ne peux pas faire de cette Lyiloo mon quart d’heure ~
Dans tous les sens du terme ~

- Mais aussi quel avenir nous attend ici, s’il en est qu'on survive jusqu'à la fin. Dans quel but peut-on se servir de nos pouvoirs ? En résumé je sais ce qu'est Undai Gakuen car vous nous l'avez expliqué mais quel est son but profond ?

Voilà des questions remplies de sens, au moins une demoiselle qui voulait l’intégralité des explications. Cela ne me dérangeait pas, mais il allait de soit que je ne savais par où commencer. Du début sans doute, devrais-je omettre de lui raconter mon histoire ? Oui, histoire qu’elle rentre chez elle avant ce soir. Affichant un petit sourire, j’allais chercher la bouteille se trouvant sur mon bureau avant de prendre une gorgée.  Hydratée, je me posais sur mon siège, jambes croisées et commençai ma narration de mon ton mielleux ~ Hum, quelle était déjà sa première question ? Oui, comment faire pour rester en vie ~

- Il y a plusieurs manières pour rester en vie, certaines personnes combattent ensemble, s’entraident ~ D’autres s’allient avec des Terminales, demandent d’être coachés par ceux derniers ~ Et il y a les cas rares, ceux qui montrent dès le début des capacités suffisantes pour un jour rentrer dans le conseil des étudiants ~ Ce sera une fois dans l’arène que nous pourrons évaluer ta personne, d’ici là, évite juste de chercher des ennuis à ton entourage ~ Mais ne t’inquiètes pas non plus à mon sujet, une victime me suffit amplement, je ne compte pas te tuer … pour le moment ~

Lui faisant un sourire en gloussant légèrement, je me raclais la gorge avant de poursuivre. Il était vrai que beaucoup d’élèves s’alliaient avec des plus forts pour survivre, ceux aux mêmes niveaux ne fonctionnaient jamais parfaitement étant donné que je me plaisais à les faire se combattre jusqu’à ce que mort s’en suive ~ J’étais sadique, mais je l’assumais pleinement. Mais continuons, il y avait ceux comme Kaïla-Chan, douée qu’elle puisse l’être, elle s’est alliée avec la personne la plus puissante de Undai pour son apprentissage ~ La plus puissante en dessous de moi, cela va de soit ~

- Nous contournons la règle des études dans cet école grâce à la matérialisation, je m’explique ~ Dans toute école, il te faut attendre un an minimum pour passer au cycle suivant, ici ce n’est pas le cas. Si d’ici quatre mois ta maîtrise de matérialisation est  satisfaisante, il t’est possible de rentrer en Première, et d’ainsi acquérir plus de puissance. Il va de soit qu’en changeant de niveau, tu changes également de classe ~ Le programme scolaire évoluera également, ne te méprends pas, si tu échoues tes cours dits théoriques, tu doubles ~

Beaucoup d’élèves se sont trouvés en Terminales avec l’intelligence d’un poireau, malheureusement. Croyez-vous que ceux-ci sont sortis tout fièrement avec leur diplôme de terminale ? Non, sinon cela n’aurait été amusant ~ Que s’est-il donc passé ? Ils ont tout simplement bûché comme des fous pour acquérir les capacités intellectuelles requises, voilà tout ~

- Pour ce qu’il en est de ta dernière question, je n’y répondrai pas ~ Tu le découvriras par toi-même. En ce qui concerne la matérialisation, il y a une chose importante à savoir, l’écart entre les Premières et les Terminales est immense ~ Je m’explique, dis toi que dans ton petit corps se trouve une fiole graduée ~ En tant que seconde, il t’es possible d’utiliser 25 pourcent de cette fiole, une fois vide, tu ne sais plus matérialiser, ton corps est lourd, seul le repos te permettra de ressourcer tes batteries ~ En tant que Première, bonheur, tu doubles ~ Tu passes à 50 pourcent ~ Une fois en Terminale, c’est le gros lot, tu passe à 90 pourcent d’utilisation ~ Tu es donc plus forte, tu as une meilleure maîtrise de ce pouvoir, ton corps est pleinement habitué à cela ~ Comprends-tu ? Ton corps s’y habituera peu à peu, par exemple, tu auras une meilleure résistance aux coups, ta vitesse augmentera, ta stupidité également, et ainsi de suite ~

Non, non, je ne me moque pas d’elle, bien que mon sourire dit le contraire, je ne venais pas du tout de la traiter d’idiote ~ Ce n’était qu’une marque d’affection de ma part, après tout, ne devait-elle pas déjà se sentir honorée d’être en ma présence ? ~

- Veux-tu … découvrir l’Arène, Lyiloo-Chan ? ~

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyiloo Vanderkinder

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 27
Localisation : Bruxelles / Lyon

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Lun 14 Oct - 14:54

J’ai failli me faire pipi dessus tellement il m’a été difficile de retenir mon trop plein de joie.

« Chronologiquement Lyil’s personne ne te suis quand tu es en mode hystérique
- Mais c’est trop… C’est tellement… C’est juste
- Calme toi ! Rebranche l’oxygène vers ton cerveau et repars à zéro
- Oui c’est vrai je reprends donc
»

Je suis à la gare…

« T’es chiante
- Mais je plaisante
- Non je te parle plus demmerde toi et étouffe toi avec ton trop plein de joie… D’ailleurs c’était flagrant ! On aurait dit une crise d’épilepsie tellement tu bougeais !
- C’est bon c’est bon ! Je reprends
»

Donc je me trouvais toujours face à Dead M. Il flottait dans l’air un tas de choses contradictoires. Le personnage qui se trouvait face à moi semblait d’ailleurs être une contradiction vivante changeant de sentiment à la vitesse d’un téléchargement sur un bon wifi en fibre optique… Celui de … Non je m’égare.
A peine avait-elle l’air de me remercier du fait de m’accuser « volontairement » à sa place qu’elle avait repris son ton mi- agacée, mi- amusée.

« Il y a plusieurs manières pour rester en vie, certaines personnes combattent ensemble, s’entraident ~ D’autres s’allient avec des Terminales, demandent d’être coachés par ceux derniers ~ Et il y a les cas rares, ceux qui montrent dès le début des capacités suffisantes pour un jour rentrer dans le conseil des étudiants »

A en juger par son regard, je ne dois pas faire partie de ceux qui ont les « Capacités suffisantes » mais j’ai la capacité pour survivre c’est déjà un plus.

« évite juste de chercher des ennuis à ton entourage »

« Ça, tu vas galérer !!
-  niar niar niar tu es hilarante !! Je croyais que tu ne parlais plus toi ?!!
»

« Mais ne t’inquiètes pas non plus à mon sujet, une victime me suffit amplement, je ne compte pas te tuer … pour le moment »

Ce qui est drôle… (Enfin quand je dis drôle, je me comprends) c’est que plus tôt j’était partagée à savoir lequel de ses airs était réels, celui qui veut vous tuer ou l’autre. Là maintenant je sais lequel et réel et ma préoccupation est passée à savoir quand elle allait finir par m’avoir. Son sourire n’y changeait plus rien et j’espérais secrètement que si je survis jusqu’en dernière année je serai un peu plus à labrit.

Pour ce qui est des informations qu’elle me confia sur les cours, je n’écoutais plus vraiment. J’ai une très bonne mémoire et je n’ai donc jamais eu de problème à ce niveau. Le seul hic me concernant était le Japonais.

On arriva donc au sujet phare, au cœur de mon intérêt, à l’Arène.
Je dois avouer que depuis que j’ai appris pour elle, plus rien n’était digne d’intérêt à mes yeux, ni le cadavre tout juste évaporé, ni la directrice mangeuse d’enfant qui possédait littéralement ma vie entre ses mains.
J’était triste pour ce garçon et ses parents, mais s’il avait attendu, il aurait peut-être même pu le voir venir.
Je ne veux pas mourir… Du moins pas avant d’avoir fait apparaître n’importe quoi, d’avoir ressenti l’épuisement qui doit je suppose en découlé, m’être surprise par ma propre vitesse, mes reflexes,…

C’est pourquoi lorsqu’elle me propose :

" Veux-tu … découvrir l’Arène, Lyiloo-Chan ? ~"

Mon esprit, et apparemment ma vessie aussi, est entièrement accaparé par cette pensée.
A la trappe les fait d’être limité à 90% sans jamais atteindre 100% (Mais après tout un corps est comme une machine je veux voir de moi même si je ne peu pas les atteindre ces 100%)
Aux oubliettes, le Japonais et ses désagréables détails… Pourquoi m’appelle-t-elle Chan ? Ce n’est pas la première fois que je l’entends.

Bref je n’entends plus que le mot Arène, et le cœur qui bat dans mes oreilles. Mes muscles se contractent sous la pression. En effet, comme si mon cerveau avait

« -Disparu »

été déconnecté, mes jambes avaient pris le relai et s’étaient levée d’instinct.

OUI je voulais y aller ! Et a en juger par son air mi- amusé, mi- irritée, elle l’avait compris.

Je prend tout de même la peine de me mordre la joue jusqu’au sang, et tandis que j’en sens le goût au fond de ma gorge,

Je murmure

« -Ca ressemblait presque à une longue plainte, au râle d’un malade en aigu

- Il suffit ! Tais toi !
»

Je murmure donc « Oui se serait avec un grand plaisir »

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Lun 14 Oct - 21:30

Il n’y avait rien à dire, cette demoiselle pouvait peut être me divertir aujourd’hui ~ Ne serait-ce que pour l’heure qu’il nous restait, quitte à m’amuser avec elle jusqu’à ce que je rejoigne ma chère épouse, sans doute plongée dans je ne sais quel ouvrage, ou affalée à moitié nue sur mon lit. Doux rêve, j’en mouille ~

Mais revenons à la réalité, et celle que je vivais était en compagnie d’une petite tête brune, me regardant de ses grands yeux en se tortillant comme … devait-elle aller aux toilettes ? Elle n’avait qu’à sortir, prendre la dernière porte à la fin du couloir et c’était chose faite ~ Maaah, aurait-elle peur que je ne l’y autorise pas ? Je ne comptais guère la voir se vider sous mes yeux, non pas que je faisais le ménage, mais cette vision n’était pas agréable savez-vous ? Encore, si elle se vidait de son sang, j’aurais pu en rire, mais pour ses déchets putrides, qu’elle les garde en elle et les éjecte dans un lieu approprié. Pourquoi restais-je sur ce fait sans nulle importance ? Que sais-je, peut être était-ce causé par le peu d’éloquence que je recevais de cette demoiselle ? ~

- Oui ce serait avec un grand plaisir.

Serait-ce le vent que je venais d’entendre parler ? ~ Maaah, que je suis vilaine, la chose parlait. Certes moins bruyamment qu’avant, mais assez pour que je l’entende et que je rétorque à ses dires par un sourire ~ Allant même jusqu’à glousser, je me dirigeais vers la sortie en l’invitant à emboîter mes pas vers « L’arène donc, allons y ~ ». Marchant d’un pas détendu vers notre destination, nous passâmes entre les étudiants courant vers leurs salles de classes, me faisant saluer timidement par certains d’entre eux, je ne répondis que par des lancés de sourire digne de ma personne ~ Complètement désintéressée en somme. J’étais… magnifique, ma grandeur ne pouvait être mise à nu devant tout le monde après tout. Il fallait que je garde une once de mystère autour de ma personne, que je profite de mon incognito pour certains dans cet établissement pour que je puisse me distraire avec les plus ignorants ~ Maaah, quelle preuve de gentillesse, faisais-je là ~

C’est après être sorti du bâtiment principal que nous marchâmes vers l’Arène, son infrastructure, ressemblant à un Colisée se dressait fièrement sous nos yeux. Passant sur le chemin encadré de colonnes montrant la direction vers l’entrée, c’est en jetant des coups d’œil discrets que je vérifiais que la demoiselle me suivait toujours. Sait-on jamais qu’elle s’égare, qu’elle se mette à courir après un papillon ou que sais-je ~ Une fois postée devant l’entrée invisible, se dessinant comme un grand voile nébuleux, je m’adressais à sa personne avec douceur, laissant ma voix mielleuse traverser son ouïe pour chatouiller ses sens ~

- Cet endroit est défini comme « magique », j’espère que tu t’y plairas autant que le reste des étudiants de cette académie, Lyiloo-Chan ~

Et je traversais la paroi sans plus de ménagement, laissant mes talons taper sur le sol de l’arène en damier, ma robe de combat épousant mon corps à merveille. Une robe noire courte, tombant un peu plus haut que mes genoux, un dessous aussi sombre que le reste allant quant à lui jusqu’à la moitié de mes jambes, un grand nœud blanc se reposait dans mon dos alors que mes mains firent assaillies par des gants se finissant en ongles tranchants ~ Autre chose ? Mes ailes de chauve-souris comme le dirait si bien Yume-Chan et mes cornes de scarabées, aussi bien décrites par sa personne ~ Faisant un tour sur moi-même pour regarder la porte, impatiente de découvrir la robe de combat de la jeune fille, c’est une fois celle-ci dans mon champ de vision que je laissais couler mon regard sur sa personne. Acceptable ~ Intéressant d’ailleurs ~

Mais passons, et concentrons-nous plutôt sur … l’arène ~ Une petite description ? L’arène est composée d’un sol ressemblant fortement à un échiquier, quand celui-ci s’abîme, il se recouvre automatiquement. Ne vous inquiétez pas, si un jour vous tombez dans une de ses crevasses, vous n’allez pas mourir, vous tomberez juste du ciel ~ Pour ce qu’il en est des murs, ils sont juste inexistants, ce n’est qu’un long voile blanc sans fin qui s’étend à perte de vue qui se dessine sous nos yeux ~ Le ciel d’un gris tantôt clair, tantôt sombre peut donner la nausée mais notre corps s’y perdant en s’y noyant finit rapidement par se raccrocher à un autre point. Plus imposant, plus attrayant ~ Et celui-ci n’est autre que la lune surplombant l’endroit de sa grandeur ~ Ah ~ Un détail. Lorsque un combat éclate, qu’une personne désire combattre une autre, sa haine et son envie changent la couleur de la lune. Celle-ci prenant une teinte d’un rouge sanglant, et ainsi oblige la plus part du temps, quiconque ne voulant combattre, à rejoindre les gradins ~

Finalement, il est possible que les combattants se trouvant dans l’arène changent complètement la vision de celle-ci. Ce qui veut dire, qu’une fois un niveau élevé de matérialisations acquis, vous pouvez jouer avec le décor. Si vous voulez créer des piques sortant du sol pour attaquer votre ennemi, cela est possible ~ Il en va de même pour faire apparaître une marre sous ses pieds et votre adversaire tombera donc dans l’eau. Ces créations peuvent durer le temps du combat, une fois celui-ci fini, tous redevient normal (le sol en échiquier, la vision à perte de vue, le ciel blanc, etc.). Il n’y a qu’une seule chose de non modifiable, la lune. Cependant, tout cela n’est possible qu’une fois que la maîtrise parfaite de la matérialisation est obtenue, ce qui veut dire qu’en tant que Secondes et Premières, ne vous attendez pas à savoir faire cela. Même certains Terminales et professeurs en sont incapables ~ Gens inutiles que je me plais à effacer de la liste des personnes vivants à Undai ~ Je plaisante, je ne tue pas tout le monde voyons, je suis gentille, ai-je décidé aujourd’hui ~

- Vois-tu cette lune gigantesque ? ~ Elle est présente afin de prévenir les combattants dans l’arène en cas de combat. Si elle vire au rouge, il est demandé à tous ceux qui ne veulent pas prendre part à une bataille, de s’en aller vers les gradins. Une fois qu’elle retourne au blanc/gris, l’espace est libre pour les entraînements. La lune réagit aux sentiments des combattants, mais cela ne veut pas dire que si quelqu’un est alimenté par la volonté de combattre quelqu’un, qu’elle s’illuminera d’un rouge sang ~ C’est sans doute l’envie de tuer, qui l’active vraiment, huhu ~

Autant donner toutes les explications avant de commencer quoi que ce soit, et pour ce fait, parlons également des alentours de l’arène ~

- Comme tu peux le voir, l’arène n’a pas de fin, on ne voit jamais le bout de celle-ci ~ Tu pourrais passer des journées entières à l’explorer, tes pas te ramèneraient toujours au même endroit, ici en l’occurrence ~

Une chose de faite, devrais-je encore parler d’autre chose avant de passer directement au sujet de la matérialisation ? Non, je ne crois pas ~ A-t-elle seulement compris ce que je lui ai dis jusqu’à maintenant ? ~

- Maaah, passons à l’essentiel ~ Tu viens de faire ta première matérialisation, ces habits que tu portes se créent directement quand tu passes le mur de l’arène. Mais savoir matérialiser ses vêtements est quelque chose d’inné en soi ~ C’est une fonction qui s’active d’elle-même, que tu le désires ou non ~

Lui montrant son bijou de matérialisation du bout de mes longs doigts crochés, j’ébauchais un sourire avant de lui lancer un clin d’œil ~

- Bon, passons au plus amusant ~ Pense à une balle faisant la taille de ta main, tends ta paume et espère que celle-ci apparaisse devant toi ~ Si tu te rates, ne t’inquiète pas, je ne ferai que te trancher la main ~

Il parait que l’instinct de survie améliore les capacité d’autrui ~ Voyons voir si cela fonctionne avec elle ~ « Il ne suffit que d’imaginer, Lyiloo-Chan ~ ». Si simplement dit, allait-elle savoir aussi simplement le faire ? Telle était la question ~

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyiloo Vanderkinder

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 27
Localisation : Bruxelles / Lyon

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Lun 14 Oct - 22:44

« L’arène donc, allons y ~ »

Ca y est je relâche mes muscles balançant presque au passage la chaise sur laquelle j’étais assise. Une fois debout mon envie de faire pipi a totalement disparu. En effet, en tant que geekette, j’ai la capacité de bloquer mes envies si mon attention est captée par autre chose.
Et la dieu sait que c’était le cas !!
Je suivis donc Dead M. quelques pas derrière afin de ne pas la déranger. C’était d’ailleurs plus pratique pour observer les réactions des autres. Elle traversait les couleurs comme flottant sur un nuage, supérieure au reste du monde, comme si elle se trouvait sur un plan d’existence différent.
Une fois dans le jardin, oui à mes yeux tout ce qui contient du gazon est un jardin.
J’avais du mal a ne pas sautiller, courir dans tous les sens tellement mon excitation était à son comble. Il y a bien eu un moment d’égarement, à l’instant ou une bête énorme est passée devant moi, un papillon de la taille d’une chouette capta mon attention. Il était magnifique mais pas assez pour détourné mon attention de l’arène.

« Non mais t’as la concentration d’un taureau en rute face à un drapeau rouge tu t’en rends compte ?!
- Chut Arène
- Mais regarde au moins autour de toi c’est mirifique !
- Arène
- Et ces papillons, il y en a des millions c’est paradisiaque !
-A-RÈNE !!!!!!!!
- Pfff folle furieuse
- C’est vrai, ça doit être chiant d’être le Jiminy de quelqu’un
- Oh regarde l’Arène !
»

J’étais toujours en train de la suivre lorsqu’elle chuchota quelque chose.

"Cet endroit est défini comme « magique », j’espère que tu t’y plairas autant que le reste des étudiants de cette académie, Lyiloo-Chan ~"

Je pense qu’elle se voulait gentille mais son ton mielleux ressemblait plus à une dose massive et mortelle de chloroforme.
Elle traversa un voile grisâtre très Harry Potterien. Si c’est comme ça qu’elle voulait me tuer c’était juste cruel !
Mais elle prononça le mot de passe : MAGIQUE !

Ca y est je cours carrément après elle dans le voile.
Encore une fois la transformation de sa tenue, ses ailes, ses cornes, ses ongles à la Cruella d’Enfer lui allaient parfaitement. Je la voyait bien égorger des bébés dalmatiens… ou des bébés tout court en fait juste pour voir la couleur de leur sang.

J’en était là de ma réflexion lorsque je me rendis compte que j’avais comme on dit un « p’tit coups de frisket à la zezette ». Je baissai donc les yeux pour m’apercevoir que ma tenue avait changer aussi mon super pantalon avait disparu pour laisser place a une jupette classique que je portait lorsque je vivais encore chez papa. Mon collier avait disparu transformé en bracelet de traduction.
Mais le mieux, le top du top c’est le nombre de câbles flambant neuf qui s’enroulaient autour de moi, à la fois rassurant et protecteurs. Et pour finir, mon I-pod taser… Et oui j’ai un I-pod TASER, et celui-ci était fixé à ma cuisse en mode flics américains.
Bref, hormis la jupe pas très confort, j’était trop fan.

Je regardai donc autour de moi, là encore c’était parfait, je vivais dans un mmo ! (un jeu les gars, un jeu en ligne !)

J’étais au centre d’un cimetière en forme d’échiquier géant et accompagnée d’un insecte issu d’un mélange chauve-souris, scarabée, mante religieuse, avec les griffes acérées d’un paresseux et le tout surmonté d’un grand nœud blanc… Comme un cadeau en fait.

"Vois-tu cette lune gigantesque ?"

Je serais profondément outrée de cette réflexion si je n’étais pas aussi submergée d’émotions.

« Peut-être qu’elle pense que tu es aveugle ?
- Ou que je suis conne
- les deux options expliquerai pourquoi tu es toujours avec une femme qui a tué quelqu’un 30 minutes plus tôt ?
- où alors elle aime enfoncer des portes ouvertes juste pour entendre le son de sa voix
- où alors, elle te précise de checker la lune si tu veux pas crever
- Ah oui, oui juste c’est possible !
»

Elle s’approcha de moi :

« Maaah, passons à l’essentiel ~ Tu viens de faire ta première matérialisation »

« Euh… elle vient de te faire un clin d’oeil ma fille… t’es morte !
- Ou alors on s’est trouvé un terrain sur lequel on s’entend toutes les deux
»

« Si tu te rates, ne t’inquiète pas, je ne ferai que te trancher la main »

« Bon ben le coté positif c’est qu’elle ne va pas te tuer…
- Alors ça va c’est bon
- Et plus important, elle aime effectivement s’écouter parler
»

J’essaye donc de me concentrer sur un balle, malheureusement, mon cerveau bouille et tourne à mille à l’heure. Plus j’essaye de me vider l’esprit et plus… bref vous avez compris le principe.
Bon allez concentration :

« Une balle… visualise une balle…
Mais quelle sorte de balle, une balle de tennis, une boule de pétanque, un balle de flingue,…
Et puis elle me prend pour quoi un chien ?
Fait apparaître la baballe, vas-y dogy la baballe
- Non mais tu vas tu calmer là ?! Tu te concentres, pense a quelque chose qui te calmes TOUT DE SUITE
- Oui c’est vrai, bon alors internet, je suis devant mon pc, je m’amuse avec un peu de hacking, de programmation, il me faut une balle, un rond,…
»

D’un coup ma main s’alourdi, chauffe un peu. Mon corps semble avoir perdu une ou deux heures de sommeil.
Je regarde au bout de mon bras…

« Ah ben bravo… Tu as créé la version 3D du logo de Google Chrome ! »

En effet, une balle multicolore repose dans le creux de ma main.

Ca y est je suis accro.

Je me retourne vers elle les yeux pétillants de joie et je lance:

« Et maintenant je fais quoi ?!! »

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Ven 18 Oct - 19:54

Maaah ~ Cette journée allait être amusante, non pas parce que je comptais couper sa main, chose que je ne ferai pas, je n’étais pas aussi sadique que cela après tout … Je mens ~ Mais passons, concentrons-nous plutôt sur ce brin de femme qui avait l’air de souffrir le martyr sous tant de concentration. A se demander si elle arriverait à faire sortir quelque chose avant que sa tête n’explose ~ En parlant de chose qui explosait, une détonation retentit à quelque pas d’où nous étions. Un combat ? Un entraînement dirais-je en voyant la lune. Mais quelle idée d’être aussi barbare pour un entraînement, ne savaient-ils pas faire cela plus silencieusement ? On dirai que non et en vue de l’acharnement des jeunes gens, je ne comptais interférer pour quémander le calme ~

Me tournant vers mon attitrée, élève du jour, je regardais ce qu’elle essayait de me montrer fièrement. Posant les yeux sur … la boule ? Je levais un sourcil en signe d’étonnement … Maaah ~ Quelle idée intéressante, ne serait-ce pas le symbole d’un des moteurs de recherches que la plupart du monde utilise ? Oui, c’était le cas ~ Il n’y avait rien à dire, ma journée s’illuminait de minutes en minutes. Faire autant de détails pour une première fois, voilà quelque chose de surprenant … Devrais-je lui créer un troisième bras pour la féliciter ~ Je ne pense à rien de pervers en disant cela, arrêtez donc vos pensées égarées. Affichant un sourire en me saisissant de ladite boule, je la regardais sous toutes les coutures alors que l’impatience de Lyiloo-Chan se faisait sentir sous sa question ~

- Et maintenant je fais quoi ?!!

Tu en fais une plus grosse ? Aurais-je voulu répondre, mais non, il était inutile de lui dire cela, continuons plutôt un peu sur la théorie avant que je ne lui demande autre chose. Matérialisant à mon tour une balle dans ma main, identique à celle qu’elle avait créé, je la fis léviter à quelques centimètres de ma main avant de prendre la parole. « Avant toute chose, en tant que seconde, tu ne peux interférer avec les matérialisations des autres. Ce qui veut tout simplement dire que lors d’un combat, il te sera impossible d’utiliser l’arme de ton adversaire ~ Si tu fais tomber ta matérialisation, elle disparaîtra également ~ ». Faisant tomber ma balle pour illustrer mes dires, celle-ci se désintégra sous nos yeux en une poussière verdâtre. « Comprends-tu ? ~ » C’était devenu un réflexe de poser cette question à croire que je ne vivais qu’avec des écervelés ~ Mais passons, et continuons les démonstrations. Faisant un pas en arrière, je fis apparaître ma faux, qui se dessina dans ma main pour finir par sa lame tranchante à la lisière du cou de la demoiselle me faisant face. Gardant un sourire espiègle sur les lèvres, j’avoue avoir hésité un instant à lui trancher la gorge ~ Maaah, j’étais gentille aujourd’hui, il fallait que je m’y tienne ~

- Ton arme ~ Celle-ci deviendra une extension de ton corps, imagine ce qui te conviendrait, ce que tu aimerais utiliser ~ La première arme est souvent celle qui nous suivra jusqu’au bout du chemin ~ Peu à peu, tu l’amélioreras, la rendra plus solide, plus belle ~ Vas y, essaye ~

Lance toi donc petite brebis égarée, promis je te remettrai sur le droit chemin si tu te rates ~ Huhu ~

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyiloo Vanderkinder

avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 27
Localisation : Bruxelles / Lyon

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Dim 20 Oct - 22:47

« - Non mais elle fait quoi avec sa faux là ?
- Elle va peut-être te couper la main ?
- Ou me raser qui sais…. En tout cas elle est belle
- C’est clair, mais ce n’est pas ton genre… Comprends-tu ?
- Ha ha ha c’est clair qu’on dirait une émission pour enfants de temps en temps !
- Enfants autistes si tu veux mon avis
- Vu les gens qui étaient dans notre classe on peut la comprendre…
»

J’étais donc plantée devant elle, mon regard focalisé sur sa faux, mes oreilles sur les pétarades qui m’entouraient

« - Sont chiants ces gens ! Peuvent pas se battre silencieusement ?! »

Et enfin, mon esprit était focalisé sur une question majeure, non pas comment allais-je faire apparaître une arme, mais quelle arme ?

« -Déjà, pas un truc coupant, si tu cours tu va te blesser toi-même
- Ha ha ha tu es trop… trop… bon ok là tu as raison !!
»

J’en étais là de mes réflexions, mon cerveaux bouillait et tournait à fond la caisse et je n’en était même pas à essayer de faire apparaître quelque chose.
Et ces bruits d’explosion me déconcentraient…

« -Mais... euh….
- Chut faut pas que je me plante sinon je vais avoir pour le reste de mes jours comme arme un lapin rose en peluche
- Lyil’s baisse les yeux
- Mais chuttttteeee… hein quoi ?
»

Je baissai donc les yeux, pour découvrir que les bruits venaient de moi. Les câbles enroulés autour de moi virevoltaient entourés d’étincelles et un autre câble, plus rigide, digne d’un fouet, lui aussi électrifié se trouvait dans ma main.
Mon cerveau était toujours au top mais mon corps semblait avoir combattu une grippe carabinée.

Ce qui m’’inquiète c’est qu’a chaque fois je suis plus en train de penser que d’essayer de créer quelque chose. Je me demande donc ce qui se passera le jour où je devrai le faire.

Je me retourne vers mon mentor du moment. Elle me regarde, elle a perdu son regard mi-agacée, mi-amusée pour en avoir un beaucoup plus intriguée. En gros elle me regardais comme si j’étais un chimpanzé sans intérêt aucun mais qui soudain avait parlé.

Elle semblais attendre quelque chose, je lui demande donc :

« -Un truc comme ça ? »

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   Jeu 24 Oct - 21:14

Ce n’était que par envie sadique que je me plaisais à toujours matérialiser ma faux sous la gorge d’autrui, ce n’était que par satisfaction personnelle que j’attendais de voir la première sueur froide couler de leurs tempes. Chose qui n’eut vraiment l’air d’arriver avec la jeune Lyiloo-Chan. Quelle déception, cette fille venait de se rendre moins intéressante selon mes critères. Inutile. Puis-je m’en débarrasser ? ~ Maaah, je ne pouvais pas me le permettre, pas avec elle, une autre peut être plus tard, huhu ~

Mais laissons mes rêveries de côté et regardons ce que nous présentait la demoiselle. Après un long moment de concentration, des fins filaments électriques éclatèrent autour de sa personne, formant tantôt des petites bourrasques électrisées, tantôt de simples petites boulettes de décharges disparaissant aussi vite qu’elles étaient arrivées. Ses câbles bougèrent, on pouvait sentir l’air se charger d’étincelles alors que sa première arme se matérialisa dans ses mains ~ Un fouet donc ~ Petite perverse, Huhu ~ Non, non, non, mon esprit n’était nullement pervers, mais il fallait se le dire, quand on voit apparaître un fouet dans la main d’autrui, on ne peut se dire qu'ils sont saints d’esprits ~ Gloussant légèrement quand elle me demanda confirmation vis-à-vis de sa création, j’élargis mes lèvres et lui répondis en laissant ma voix mielleuse résonner dans son ouïe avec délicatesse ~

- Lyiloo-Chan aurait-elle des penchants sadiques ? ~ Huhu ~ Bien, très bien même ~

Gloussant toujours dans mon coin, je la regardais sous toutes les coutures. Cette demoiselle … Je me demande combien de temps allait-elle survivre ici ~ Peut être que déjà demain, je ne la reverrai plus, que d’ici la fin de la soirée, elle apparaisse sur la liste des cadavres retrouvés dans l’académie. Maaah, nous verrons cela plus tard, pour le moment, trouvons quelque chose pour combler sa personne et cela se concrétisa dans mon esprit quand je matérialisais ma faux une fois de plus pour venir lui sectionner le bras. Sectionner ? Non, trancher ~ Complètement, et hop, un bras en moins ~ Sourire toujours présent aux lèvres, j’élevais la voix avec toujours autant de calme ~

- Dans l’Arène nous pouvons nous permettre de nous blesser, de nous mutiler comme bon nous semble, étant donné qu’une fois dehors, ton corps mutilé retrouve tous ses morceaux. Mais cela ne veut pas dire qu’on n’éprouve pas la douleur non plus, tu dois bien le comprendre n’est-ce pas ~ Ne crois pas non plus que tu deviens immortelle, si je t’avais tranchée la tête, en dehors de l’arène ou  ici, tu mourrais aussi simplement que cela ~ Bon, bon, bon ~

Et ce bon, bon, bon se finit quand je me saisis de son corps ensanglanté. La portant dans mes bras jusqu'à la sortie, je passais la porte invisible en sa compagnie pour rejoindre l’extérieur. Une fois dehors, son corps de nouveau entier, je la déposais au sol -doucement- avant de poursuivre mes dires ~

- Vois-tu ? ~ Si la douleur devient trop insupportable, l’infirmerie se trouve dans le bâtiment principal ~ Sur ce, bonne journée, Lyiloo-Chan ~ En espérant que tu restes en vie jusqu’à notre prochaine rencontre ma belle ~

Un dernier gloussement et je lui fis dos pour partir ~ Non, je ne comptais rester là à la regarder se lamenter sur sa peine, je préférais pleinement utiliser mon temps autrement comme … Maaah ~ J’ai envie de prendre un bain, pas vous ? Hum ~


HRP: Voilà, notre rp est fini ~ Dis moi par MP si tu veux y répondre et le clôturer toi-même ou non ^^

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais quelle jolie gare!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais quelle jolie gare!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle chaleur !
» Mais quelle galère...
» Non mais quelle idée d'avoir un singe ! Pourquoi j'ai pas acheté un cochon d'Inde plutôt ?!
» Copier-coller,mais quelle idée!
» Mais quelle grande goule ! Ahah.. hah... Oui, je vais aller en enfer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Alentours de l'Académie Undai :: Gare-