AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là   Sam 21 Avr - 0:50

ça faisait maintenant un jour déjà que j'étais ici, mais je n'avais pas encore eu cours. J'étais partie dans le parc pour travailler (je m'étais fais des fiches de cours en prévision hier soir...Je n'étais jamais allée à l'école, mais puisque j'ai finalement atterri ici, je m'étais promis de devenir bon élève). C'était un peu compliqué, mais j'y arriverai.
Après deux heures passées à lires des bouquins de physique et mathématiques, le temps se couvrit, je décidais de rentrer au dortoir pour finir mes révisions.
Je grimpais à ma chambre, m'assis à mon bureau et mis de l'ordre dans toutes mes fiches que j'avais mis tant de temps à faire (ba oui, j'écrivais lentement) et me rendis compte qu'il en manquait une.
Tsss...J'ai dû l'oublier au parc.
Énervée, je descendis en courant et pris la direction du parc. J'arrivais et m'arrêta un instant pour reprendre mon souffle, abaissant un instant mon visage.
Lorsque je relevais la tête, je remarquais quelque chose qui n'allait pas.
Ma feuille était là sur le banc, je pouvais en voir un bout. Mais sur le banc, il y avait aussi...un garçon. Il dormait profondément, son arrière-train sur ma précieuse fiche de révision. Je me rapprochais pour observer son visage.
Il n'est pas laid, remarquais-je (je reste une fille, malgré les apparences), mais avait l'air un peu sévère...ou triste? En tout cas, il dégageait une aura de "me dérange pas ou t'es mort"...ce qui ne m'impressionnait guère. Vraiment, des types louches et dangereux, j'en avais rencontré des tonnes, c'est comme ça quand on est pas quelqu'un de propre sur soi et dont les parents ont le chics pour déraper avec des gens méchants. Cependant il est vrai que chez lui, c'était différent...mais je ne saurai dire en quoi exactement. N'empêche, il est toujours assis sur ma feuille.
J'eu envie de dire "Hé, bouge ton cul" mais bon...comme je suis désormais civilisé, sage et poli, je dis très sobrement:

-Yo. T'es couché sur ma feuille.

Quoi, c'est plus poli, nan?
Je penchais un peu ma tête pour mieux le voir, mes cheveux tombants en mèches à une soixantaine de centimètre de sa figure endormie, attendant qu'il réagisse.

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là   Dim 22 Avr - 0:33

Deuxième jours à l'académie, je m'ennuyais déjà, rien à faire quoi que je fasse j'avais toujours ce sentiment d'ennuis profond. Je décidais d'aller au parc, afin de dormir comme d'habitude sur un banc, ou étalé sur l'herbe.

Je quittais ma chambre lentement, prenant soin de refermer la porte derrière moi. Je descendais les escaliers, sortis pour me retrouver dans le parc. Lieux de sérénité et de paix à mes yeux. Je ne m'imaginais pas courir comme les autres ou bien danser. Je voulais seulement dormir, c'était ma façon à moi de me sentir vivant. Cela et la pluie c'étaient mes deux moyens pour me sentir exister. Je trouvais un banc sur lequel je m'installai sans remarquer qu'il y avait une feuille. Je restais assis, écoutant le son du vent. Mes yeux commençaient à devenir lourds. Ils finirent par se fermer.

-Yo. T'es couché sur ma feuille.

Qui avait parlé,?Qui m'avait sorti de ma torpeur ? Mes yeux s'ouvrirent laissant apparaître mes deux iris rouges qui se posèrent sur la personne qui avait parlé. C'était une fille malgré les apparences et son uniforme masculin, les yeux ne trompaient pas. Elle avait un regard assez dur, mais pourtant j'arrivai à voir clairement qu'une fille se cachait derrière. Je la regardais droit dans les yeux, on m'avait forcé à porter l'uniforme scolaire, je n'aimais pas vraiment, mais il allait parfaitement avec mon style. Je me levais pour lui donner sa feuille.

-Désolé, je ne l'avais pas vu.

Rien dans ma voix, rien sur mon visage qui ne laissait apparaître un quelconque sentiment. Je n'avais pas était froid non plus. Je crois qu'il y avait un petit air d'excuse, enfin rien de vraiment frappant. Je lui tendais la feuille sans pouvoir m'empêcher de la zieuter (Curiosité tu me tueras un jour) je relevais des maths, elle avait certainement des difficultés dans cette matière. Me rappelant que j'étais assez doué, j'allais peut-être lui offrir mes services ? Pourquoi pas après tout.

-Hum, si tu veux je peux t'aider, je suis assez calé sur cette matière et sur le reste aussi.

Aucune hésitation dans ma voix, rien qui ne trahissait un quelconque malaise inexistant chez moi. J'attendais sa réponse, silencieux, mes yeux étaient toujours plongés dans son regard.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là   Dim 22 Avr - 1:53

Une éternité sembla s'écouler lorsque le garçon ouvrit ses yeux, se relava et me tendis ma feuille en s'excusant mollement d'une voix grave:

-Désolé, je ne l'avais pas vu.

Je croisais son regard pour n'y rencontrer...que du vide. C'est peut être faux, mais dans ses grandes prunelles écarlates, je n'arrivais à distinguer qu'un immense néant. Ou peut être de la tristesse, je ne saurai dire.
Il était grand, je pouvais le voir maintenant...mais en même temps, je suis assez petite. Mais c'est vraiment la façon qu'il avait de me regarder qui me mettais mal à l'aise, comme s'il savait déjà pleins de trucs sur moi. Sous le coup de ce soudain stress inexpliqué, je me mis à froncer mes sourcils (enfin, plus qu'au naturel) et lui pris la feuille des mains avec toute la délicatesse dont j'étais capable, soit...pas beaucoup. J'allais tourner les talons pour échapper à ses yeux lorsqu'il me dit:

-Hum, si tu veux je peux t'aider, je suis assez calé sur cette matière et sur le reste aussi.

-Hein? Ah, eu...

Comment expliquer que jamais de ma vie je n'étais allée à l'école et que le peu que je savais, je l'avais appris toute seule dans des vieux bouquins volés ou ramassés dans la rue? C'était vraiment gentil de sa part de proposer de m'aider, mais comme je suis pitoyable en tout moi...C'était des fiches de niveau milieu de collège. Je savais lire, écrire, compter, multiplier, diviser, et je m'y connaissait pas mal en histoire grâce à un petit vieux dont j'ai sauvé le neveu mais ça s'arrêtait là. Jamais de ma vie je n'ai fais d'anglais, de géographie ou encore de chimie ni de biologie (sauf si on compte la biologie humaine...je connais parfaitement toutes les faiblesses corporelles d'un être humain, obligé). Et puis si j'acceptais son aide, je devrais encore quelque chose à quelqu'un. Kami-sama, deux jours, deux dettes, ça va pas lfaire! Depuis que je suis ici, je n'arrive plus à rien contrôler, c'est rageant.
Cependant, j'allais bientôt commencer les cours...et je m'étais promis de travailler autant que je pouvais...un peu d'aide serait le bienvenue, je crois. J'acceptais donc son aide, et tentais un maigre sourire en guise de remerciements.

-Oui, merci, ça me sauverai la vie! Mais t'es...t'es pas obligé, parce que...

Parce que je suis si pitoyable que pour me faire comprendre ces trucs là, il faudrait au moins cent ans, et j'ai pas envie de te déranger, je te devrai quelque chose à toi aussi et ça va m'énerver. Et puis en plus, je viens de bafouiller, ça m'énerve encore plus. Kami-sama, je suis en train d'avouer à un fils de bourge que je suis une idiote finie, ça, c'est le plus énervant!

-...parce que j'ai jamais fait de math de ma vie, avouais-je en rougissant légèrement de honte (que ça m'énerve d'avouer une faiblesse!) Donc je ne voudrais pas te déranger avec ça.

Wouaw, ma politesse m'étonne de jour en jours! Je m'assis précipitamment sur le banc, les joues encore rouges de honte, serrant ma feuille contre moi, attendant sa réponse. En guise de maigre contenance, je gonflait mes joues (je sais, c'est un réflexe de gamin...d'ailleurs, je n'avait jamais fais ça avant) et trouva un soudain intérêt aux arbres alentours, les fixant avec attention, sans oser regarder du côté de mon voisin.
Il va s'en aller...il va s'en aller, c'est obligé, puisque je viens de dire que j'étais une idiote...et puis une idiote pauvre en plus.

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là   Mar 24 Avr - 11:14

J'attendais toujours sa réponse impassible, rien ne me dérangeait. J'étais très patient. Elle était surprise ça se comprenait bien, sans même la connaître j'avais le sentiment qu'elle avait vécu seule la plupart du temps. Elle ne devait donc pas beaucoup étudier, ce qui expliquerait le niveau de ses fiches de révisions. J'étais assez calé sur les matières scientifiques, peut-être que je pourrai la remettre à niveau histoire qu'elle ne soit pas trop larguée.

Elle était en pleine réflexion ça se voyait à des kilomètres, silencieuse et plutôt confuse. C'était le type même de la yankee ce qui voudrait dire qu'elle refusera pour ne pas avoir de dettes. Après tout c'était son choix. Je m'apprêtais à partir lorsqu'elle prit la parole.

-Oui, merci, ça me sauverai la vie! Mais t'es...t'es pas obligé, parce que...


Sa voix n'était pas assurée, elle était vraiment confuse. Énervé contre elle-même. Elle devait certainement me prendre pour un enfant de riche, ça semblait logique. J'avais tout le caractère d'un fils de bourge, mais ce n'étais pas le cas. Elle avait fait une courte pause avant de reprendre d'une encore moins assurée.

-...parce que j'ai jamais fait de math de ma vie. Donc je ne voudrais pas te déranger avec ça.

Elle paressée plus féminine sur les dernières paroles, comme une petite fille à qui ne savait pas répondre. Elle s'était assisse sur le banc. Elle était rouge, la honte peut-être ? Je ne serais dire. Je regardais le sol, pensant à ce que je devrai lui enseigner.

Mes yeux regardèrent le ciel, de sombre nuage approchait très vite. Je me tournais vers la fille. Mes deux yeux écarlate pénétrant une fois de plus dans ses yeux. Je détestais ce moment c'était comme si en regard, je pouvais tout apprendre sur la personne que je regardais. Je humais l'air sentant un violent orage approcher.

-La pluie arrive. Ne t'en fais pas tu ne me devras rien, je n'ai besoin de rien. Alors, ça te va ?

J'attendais la réponse silencieusement, je scrutais les nuages approcher rapidement. Dans quelques minutes ils déverseraient leurs trop plein d'eau. Si la jeune fille décliner mon offre, je resterais dehors à dormir sous la pluie

Spoiler:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là   Ven 27 Avr - 23:01


Il va s'en aller, il va s'en aller, il va s'en aller...'Tain et plus, on dirait qu'il va pleuvoir! C'est mon jour! Primo j'avoue publiquement que je suis idiote, deuxio je l'ai fais devant un de ces fils de bourge qui n'a jamais eu a bosser de sa vie et qui aime sa maman, tertio il doit être-en-train-de-se-ficher-dmoi et le pire c'est qu'il y a de quoi, quatrio je suis en train de rougir, cinquio son regard me rend toujours aussi mal à l'aise et je sais même pas pourquoi et pour couronner le tout, il va pleuvoir!
Bon, il va s'en aller, il va s'en aller, il va s'en...

-La pluie arrive. Ne t'en fais pas tu ne me devras rien, je n'ai besoin de rien. Alors, ça te va ?

Je tournais mes yeux vers lui. Il n'avait pas l'air de se moquer de moi, ni d'être dérangé...en fait, il n'avait pas l'air de quelque chose. C'était vraiment indéfinissable...
Et pourtant, j'ai eu envie tout d'un coup qu'il rigole, ou qu'il pleure, qu'il crie...juste pour me prouver que ce type devant moi n'était pas qu'une coquille vide. Oui, décidément, c'était le meilleur mot que j'ai trouvé: vide.
Cependant, il ne devait pas l'être tant que ça puisqu'il se montrait gentil envers moi, non? Bref, inutile de me creuser les méninges, qui vivra verra,hein...

-O...Oui, merci. On devrait aller ailleurs, je crois que plus loin dans le parc, il y a un endroit abrité...Ou peut être que tu préfère aller autre part?

Je me levais. Une goutte d'eau tomba sur mon nez. Voir ce ciel nuageux me rappelais Kobe. Là-bas, les gens que j'ai laissé ne doivent pas regarder le ciel...Est-ce que mes parents vont s'en sortir? Quand j'aurai du travail, je leur enverrai la moitié de mon salaire. C'est vraiment des parents -des personnes tout court-abominables...mais je ne suis pas comme eux. Ils m'ont laissée seule face au monde, mais moi, je ne leur ferai pas ça. Ils restent mes parents malgré tout. Et puis, si je ne le fais pas, ils vont peut être se ramener ici et me ramener, ou vont continuer de m'envoyer des lettres...
La pluie n'allait pas tarder.
Je me tournais vers l'inconnu et lui tendis une main:

-Moi, c'est Nadeshiko Harui.

C'était peut être pas le moment, mais c'est pas comme si se présenter prenait des plombes... et puis, c'est la politesse, puisqu'il a proposer de m'aider. Mon regard plongea dans le sien. Brrr, il faut vraiment que je m'habitue à son regard rayon X! Cependant, mes yeux ne flanchèrent pas. Détourner le regard ne me ressemble pas, et puis si j'avais l'air agressive, c'est pas ma faute.

HS: T'inquiète, c'est pas grave...ô comme je te comprends! xD

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ozuki Kirame

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 13/04/2012
Age : 22
Localisation : Un endroit unique

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Lionheart
★ Age : 16 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là   Lun 30 Avr - 19:35

-O...Oui, merci. On devrait aller ailleurs, je crois que plus loin dans le parc, il y a un endroit abrité...Ou peut être que tu préfère aller autre part?

Je soupirai. Les gouttes commençaient à tomber. L'effet fut immédiat. Le vide de mes yeux fut remplacé par une profonde tristesse et une petite larme roula sur ma joue. Je me dépêchai de fermer les yeux, elle ne devait pas voir l'effet qu'avez la pluie sur moi. Je remarquais qu'elle était très nerveuse. Je rouvris lentement mes pupilles, impossible de cacher ma profonde tristesse lorsque la pluie arrivait. Je revoyais en boucle les différents meurtres que j'avais commis, plus précisément que l'on m'avait forcé à commettre. Dans ses conditions je ne pus déceler que quelques partis de ses pensées. Elle me prenait certainement pour un fils de bourge. Elle s'en voulait d'avouer ses faiblesses à quelqu'un comme moi. Je soupirai une autre fois, fermant les yeux afin d'éviter les larmes incontrôlables qui voulaient suinter le long de mon visage.

Elle s'était levée, j'étais encore assis plongé dans mes sombres souvenirs. J'avais envie d'hurlais, j'ouvris la bouche comme un tétraplégique. Je n'arrivais plus me contrôler, la pluie me rendait heureux c'est vrai que je ressentais un profond bonheur. Mais elle laissait s'écouler mes sentiments. J'ai toujours pensé que la plus grande faiblesse de l'homme c'était ses sentiments. Elle s'était retournée vers moi. J'avais fermé les yeux une fois de plus. Sa voix résonna à travers tout mon corps.

-Moi, c'est Nadeshiko Harui.

Harui ? Un prénom inconnu, mais je le trouvais beau. Je réussis à me lever. L'intensité de la pluie augmentait. J'ouvris mes deux yeux rouges sang. En serrant la main de la jeune fille.

-Ozuki Kirame

j'avais à peine souffler mon nom. Je n'étais pas sûr qu'elle l'avait bien compris. J'étais encore dans mes souvenirs. Entendant la voix de ma première amie, mon premier amour aussi. Me supplier de ne pas la tuer. Je soupirai lourdement avant d'ajouter.

-Primo, je ne suis pas un fils de bourge. Deuxio, tu es loin d'être faible. Maintenant si tu le veux bien allons-nous mettre à l'abri.

Ma voix devait encore résonner dans sa tête, c'était bizarre malgré mon triste visage ma voix continuait de résonner sans sentiment. Un vide absolu dans ma voix, mais un flot de sentiments incontrôlables dans mes yeux. Je pris sa main avec délicatesse et l'amenai dans le dit abris. Il y avait une table entre quatre planches de bois et un toit. Je levais les yeux en l'air. Impossible que cet abri tienne plus de trente minutes avec ce qui se préparait.

-Je propose un autre endroit. L'abri ne tiendra pas trente minutes devant les trombes d'eau qui se prépare à couler. Pour être tranquille, je ne vois qu'une unique option. La chambre, je n'ai pas envie de me mêler à la foule, pas maintenant. Si tu veux j'ai une chambre individuel. Personne ne nous dérangera pendant que je t'aiderais à étudier.



C'est fou, la pluie m'avait délié la langue. Ces dans ses moments que mon surnom Lionheart prenait tous son sens. Ma voix résonnait encore une fois, j'étais totalement désintéressé. Rien ne pouvait se lire dans mes paroles, pas comme se visage qui me trahissait, il laissait s'échapper ma terrible tristesse, mon terrible fardeau que je gardais depuis des années. Cette demande pouvait être prit dans deux sens. Le sens premier, celui que j'avais voulu faire ressortir. Et le sens second, celui qui voulait dire "vient on va dans ma chambre, réviser", mais en réalité on va faire autre chose. Je soupirai déjà même sans avoir la réponse. Elle semblait avoir vécu beaucoup de choses. Peut-être qu'elle arriverait à comprendre que je veux seulement l'aider à réviser. Dans le cas contraire, je garderais le silence et tournerais les talons pour trouver un coin tranquille où je pourrais purger ma peine. Je la regardais droit dans les yeux. Mon regard emplit de tristesse me faisait vraiment pitié.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là   Lun 30 Avr - 23:20

Il serra ma main et dit:

-Ozuki Kirame

Il parlait d'une voix faible et...c'est moi où il s'est mis pendant un instant à pleurer? Nan, ça doit être une goutte d'eau que j'ai vu. Ozuki Kirame? Jamais entendu un tel nom, mais c'étais joli.
Ce type est étrange, mais je l'aime bien.

-Primo, je ne suis pas un fils de bourge. Deuxio, tu es loin d'être faible. Maintenant si tu le veux bien allons-nous mettre à l'abri.

Je m'arrêtai un instant de respirer, des sueurs froides parcourant mon dos. Késskiladilà?
Ah ça y est. J'en étais sûre. Ce type est télépathe et lis dans les gens avec ses yeux rayon X. En voilà la preuve, il vient de sortir ça comme ça, comme s'il m'avait entendue, alors que je n'ai fais que le penser! Et je ne pense pas que ma figure soit si expressive...
Je rougis devant la honte d'avoir vu mes pensées démasquées. Non non non non! C'est pas l'moment!
Finalement, je sais pas si je l'aime bien. Il est bizarre, devine tout ce que je pense et j'ai l'impression que lorsqu'il me regarde, il sait déjà qui je suis.A moins que ce ne soit qu'une impression. Mais oui, c'est juste quelqu'un de bizarre, mais gentil, c'est tout.
J'étais encore confuse lorsque soudain Ozuki se saisit délicatement de ma main, ce qui eut pour effet de me faire rougir de plus belle. Moi...MOI, Dark Wrath, le maître absolu de tout Kobe...Autrefois, PERSONNE n'aurait eu l’effroyable idée de ne serait-ce que me regarder. Personne n'osait s'attaquer à moi, même en gang entier...où alors, ils ont osé, mais l'ont trèèèès amèrement regretté par la suite, ha ha. Bref, rien que m'approcher terrifiait les gens et là, ce type...bizarre sorti de nul part me prend par la main!
Je le regardais avec l'intention de râler mais fut coupée dans mon élan. Ses yeux...Il ne me regardait pas, mais je pouvais voir ses yeux, et ils semblaient...différents de ce qu'ils étaient il y a trente secondes. Je ne saurais dire s'il était très heureux ou très triste. Quoi qu'il en soit, au lieu de le lâcher, ma petite main s’agrippa un peu plus à la sienne.

Nous arrivâmes enfin à l'abri et j'enlevais rapidement ma main de la sienne, avant de contempler les planches de bois misérables qui étaient censées nous protéger de la pluie. Ahem. C'est quoi ça? On est plus dans un lycée de riches? Bon, c'est pas grave si shuis un peu mouillée....Je me retournais.
Les nuages étaient de plus en plus lourds, de plus en plus gris et surtout...de plus en plus ici. Finalement, cet abris ne fera pas vraiment l'affaire...

-Je propose un autre endroit. L'abri ne tiendra pas trente minutes devant les trombes d'eau qui se prépare à couler. Pour être tranquille, je ne vois qu'une unique option. La chambre, je n'ai pas envie de me mêler à la foule, pas maintenant. Si tu veux j'ai une chambre individuel. Personne ne nous dérangera pendant que je t'aiderais à étudier.

Oh! Il est bavard tout d'un coup! C'est bizarre... Décidément, ce type est très étrange. Sa voix ne changeait pas, mais quelque chose était différent...Je me penchais sur le côté pour observer son visage...C'est ça! Ce n'est pas que ses yeux, maintenant, toute sa figure ne ressemblait plus à quelque chose de vide. Maintenant, j'avais compris: il étais triste. Je ne sais vraiment pas pourquoi, mais le voir ainsi abattu me rendit triste à mon tour. Sans doute parce qu'il s'était montré gentil envers moi.
Il me regarda de ses grands yeux rouges, mais je n'étais plus mal à l'aise.

-Oui, je crois que tu as raison, dis-je. Il vaudrait mieux qu'on y aille maintenant d'ailleurs.

J'essayais de sourire, ne serait ce que pour ne pas le déprimer encore plus et me retournais avec joie. Ah! Il pleut encore plus que tout à l'heure... et merde. Je suis terriblement frileuse... ça me mit un peu en rogne. A Kobe si je me retrouvais mouillée, tout le monde pourrait deviner que j'étais une fille, il en allait donc de ma vie d'éviter l'eau. Une autre fois, je m'étais (encore) enfuie de chez moi alors que je devais avoir dans les dix ans, et j'étais tombée dans une rivière, et ce fut un policier qui me repêcha. Bref, c'est devenu un reflexe chez moi d'éviter l'eau.
Je me saisis rapidement de sa main et l’entraîna en courant vers les dortoirs.

-Allez, grouille!

Je sais maintenant ce que je vais m'acheter avec ma première paye: un imperméable et un parapluie (immense. épais. qui ai la forme d'un igloo. ouais, autant m'acheter une tente et me déplacer avec quand il pleut. ou un tank, c'est génial un tank).
Et, sans que j'y pense vraiment, une autre pensée s'était glissée dans ma tête: ce serait bien si un jour je voyais ce type bizarre sourire.

END

et suite...quelque part

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le parc, un type et ma feuille...y'a qu'la feuille qui m'intéresse là

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Meilleurs double type
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Petite question sur le Mithril
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Alentours de l'Académie Undai :: Parc-