AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Un Cristal Pur, rien que ça ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Un Cristal Pur, rien que ça ?   Ven 20 Avr - 17:28

Vous souvenez-vous de mon affrontement avec un certain Hibari Ishinose ? Oui, celui qui se prend pour Dieu avec ses airs hautins et dépourvus de gentillesses. L’avez-vous déjà croisé dans l’Académie, si c’est le cas je vous plains ou alors vous faites partie de ce genre de personnes qui, malencontreusement sont tombées sous son charme. Moi ça n’a jamais été le cas, je n’ai rien trouvé d’exceptionnel à ce garçon hormis son passé. N’êtes vous pas au courant que notre Cher Hibari n’est autre qu’un imposteur, usurpant de son pouvoir et de la confiance des autres afin de rentrer dans l’institut Undai ?

Je ne me souviens plus vraiment du pourquoi du comment, disons plutôt que ce jeune homme, se prenant pour Dieu, cru que sa place était ici, qu’il devait suivre le chemin divin que j’accordais à certains mortels. Pour ce fait, cet individu n’eut d’autre choix que de tromper son meilleur ami, lui mentant, prenant son identité afin d’acquérir l’invitation de Undai et ainsi, rentrer dans ces lieux. Je sus dès le premier instant que l’homme à l’époque adolescent, se trouvant devant moi n’était pas le Hibari que j’attendais.

Pourquoi ? Rien que par son air je pouvais sentir qu’il n’était que mensonge et tromperie. Déjà jeune il était beau, faisant craquer plus d’une fille sur son chemin, la seule qui lui résistait n’était autre que Yume. Combien de fois ai-je dû intervenir entre ses deux là ? Combien de fois ai-je donc essayé de les « calmer » sans succès ? Des centaines, voire des milliers.

Je me rappelais encore d’une petite histoire entre ces deux membres du conseil, c’était … je ne sais plus, quelques années d’ici, Hibari venait tout juste de rentrer à l’Académie depuis une semaine. Pour sa première fois à l’arène, il avait décidé de faire dans le grandiose, entouré de ses fans multiples, la tête de macaque s’était avancé vers le mur invisible et se transforma pour la première fois. On pouvait voir à sa tête que sa robe ne lui plaisait pas, mais il n’en dit rien.

Ce n’est qu’à l’arrivée de Yume dans l’arène que le jeune homme l’offusqua en disant que celle-ci aurait pu se présenter ou même s’excuser d’avoir « bousculé » Dieu en rentrant dans l’arène. Imaginez donc la réaction de notre chère Black Rock Shooter. Oui, vous l’avez vite compris, elle l’a regardé, ignoré et partie. Je crois que depuis ce jour là, la rivalité entre les deux a commencée.

Mais cela était une histoire du passé, parlons du présent. Je crus comprendre que les cristaux de Yume et Hibari étaient brisés, alors expliquez-moi comment ces deux énergumènes ont réussi à activer leurs robes. Chose simple, une a avalé un cristal pur et l’autre l’a toujours en sa possession. Ou les avaient-ils trouvés ? Si je crus bien comprendre, c’était dans le temple interdit. Je détestais tellement ces lieux que je n’avais pas songé à y aller pour vérifier son contenu. Mais alors la question maintenant, c’est comment se faisait-il qu’il y avait des cristaux de première génération dans ces lieux ? Ceci est une autre historie, si un jour un élève me pose la question, je lui expliquerai quelques détails sur l’ouverture de l’Académie.

Soit, ce que je devais faire maintenant, c’était attendre que le cher Dieu vienne dans mon bureau. J’avais demandé à ce qu’on l’appelle, nous avions à discuter.

- Je n’attends plus que toi, Hibari.

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un Cristal Pur, rien que ça ?   Ven 20 Avr - 22:53

Ce matin je venais de sortir de ma convalescence. Je me trouvais encore en compagnie de l'infirmière perverse. Je devais l'avouer, elle me divertissait grandement, évidement elle n'était pas assez distrayante pour le Dieu que j'étais... mais je dirais que quand je m’ennuyais, elle pouvait faire des miracles pour me faire passer ce temps désagréable que je devais passer dans un lit de l'infirmerie à remuer mes mauvais souvenirs et ma haine intérieure. Mais ce n'est pas du bon accueil de l'infirmière dans son lieu de travail que je vais parler. Non. Je me suis donc décidé de sortir de ce lit qui me tenait dans ses griffes depuis bien deux semaines, sous les regards et cris de protestations de la femme en blouse blanche. Désolée minable chose, tu ne m'intéresse plus. J'avais besoin de me divertir et non rester inlassablement dans cette pièce trop blanche pour ma peau magnifique. J'avais besoin du soleil qui viendrait caresser ma belle peau et la réchauffer de ses rayons faisant briller mes cheveux bleus et soyeux dans sa lumière. Alors l'idée naturelle qui me passa par la tête fut de ramasser mes affaires et d'aller vers le lieu de ma convoitise.

C'est ainsi que je me retrouvais dans le couloir je m'habituais à marcher avec mes pansements, j'ai vite pris la cadence de la grandeur et de la grâce dans ma démarche. Je me dirigeai vers les dortoirs, il était temps que je prenne la peine d'aller voir les dégâts que mon colocataire non-voulu a bien pu faire en mon absence. Mais je n'eus pas le loisir d'y arriver qu'un élève essoufflé m'interpella dans le couloir. Je me décidais de l'ignorer, mais il me pourchassa jusqu'à ce que je le fixe et le regarde d'un œil noir. Je n'avais pas envie que ces choses, ces insectes répugnants m'acclament dès ma sortie, un moment de paix pour le Dieu quoi ! Ma colère divine monta en pique quand la chose ouvrit sa dégoûtante bouche pour me dire qu'une certaine directrice de Undai Gakuen voulait me voir sur le champ. Sous l'emprise de la colère, je poussais le pauvre garçon assez fort pour qu'il se fracasse contre un mur du couloir et je partis en direction du bureau de la directrice. Je dus faire marche arrière, je me demandais ce qu'elle me voulait cette sale chauve-souris et comment elle a appris que j'étais sortis. La salope, je la haïssais, elle avait des yeux et des oreilles partout dans cette école. J'affichais un air glacial et hautain quand je toquais sans hésiter à sa porte. Si elle croyait que j'aurais peur d'elle après le dernier accrochage, elle se trompait lourdement. C'est d'un air fier que je rentrais dans la pièce plongée dans le noir. J'ai jamais compris pourquoi l'ambiance ici était aussi glauque pour le peu de fois que j'ai pu mettre les pieds dans ces lieux. Je devais affirmer que m’y retrouver ne me plaisait pas.

- Que me voulez-vous ?

Je me postais droit et fier devant son bureau. J'étais sur son territoire, je le savais, je la haïssais. La seule chose que Dieu ne comprenait pas, c'est le pourquoi de cette convocation.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un Cristal Pur, rien que ça ?   Lun 23 Avr - 16:42

- Que me voulez-vous ?

Le voyant débarquer dans mon bureau de son air hautin, j’esquivais un sourire. Il avait beau faire son grand, son Dieu ou je ne sais quelles autres fabulations, ce garçon savait très bien qu’il n’était pas dans un lieu sûr. A vrai dire, qu’importe l’endroit où je me trouvais, ce n’était pas sûr pour lui. Pourquoi ? Il n’y avait qu’à regarder notre dernier combat. Je l’avais tranché en deux sans plus grande cérémonie, j’avoue que j’avais même pris du plaisir à le faire, c’était si exaltant, oui … je me retenais de victimiser mes élèves et là, un abrutit de première classe avait sauté dans la gueule du loup. J’aimais ce genre de personnes, complètement dénuées de sens et bonnes pour se faire mettre en charpie.

- Prends place, je t’en prie. Je vois également que tu as l’air guérir… du moins les deux parties sectionnées de ton corps sont rattachées, je m’en vois ravie.

Affichant un petit sourire moqueur, je me levais de mon siège imposant en me dirigeant vers mes fenêtres couvertes de rideaux. Tirant sur le tissu afin de laisser filtrer la lumière, je plissais légèrement des yeux avant de m’habituer à la luminosité ambiante. Dieu que je n’aimais pas le soleil, c’était aussi néfaste pour ma peau que dérangeant à ma vue.

- Je n’ai eu le temps de te demander comment tu avais réussi à te matérialiser sans ton cristal la dernière fois. Heureusement que Yume m’a expliqué votre périple, sans cela je serai restée dans le noir complet.

Dans le noir complet, oui, belle métaphore pour moi qui restait enfermée dans mon bureau les trois quarts du temps.

- Cependant, je ne comprends pas comment un cristal pur s’est attaché à toi. Tu n’es pourtant pas spécial, tu es d’un commun mortel et tu utilises, cependant une des premières pierres que j’eus créées. Sens-tu un quelconque changement ?

Me retournant pour regarder par dessus mon épaule, je ne lui laissais pas le temps de répondre que je continuais d’une voix dite calme :

- Je ne compte pas te le reprendre, mais il te faut sans doute un support pour celui-ci. Sauf si tu désires le garder indéfiniment dans ta paume quand tu l’utilises. A toi de voir si tu préfères la boucle ou le bracelet.

Oui, je voulais voir jusqu’où le cristal pur pouvait tenir avec Hibari. Saviez-vous qu’un cristal n’était pas qu’un simple objet ? Non, c’était bien plus que ça. Ils changeaient de couleurs en fonction de la puissance des élèves les détenant, bleu en seconde, vert en première et rouge en terminale. Cependant, les cristaux purs étaient différents, ils gardaient leurs éclats transparents, brillants jusqu’à ce que je ne le touche. Une sorte de transfert de pouvoir, en contacte avec ma peau, mes gênes, leurs « métabolismes » changeaient de tout au tout.

- J’ai également appris que Yume, contrairement à toi avait avalé son cristal… Je me demande parfois ce que je peux bien faire de cette enfant.

Un peu d’humour, ca ne va pas le tuer n’est-ce pas ?

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un Cristal Pur, rien que ça ?   Mar 24 Avr - 18:54

-Prends place, je t’en prie. Je vois également que tu as l’air guérir… du moins les deux parties sectionnées de ton corps sont rattachées, je m’en vois ravie.

Elle se foutait royalement de moi, elle osait critiquer Dieu et le tourner en dérision. Je la haïssais, mais si je devais rester en sa compagnie encore longtemps, je préférais alors être assis. Je saurais mieux me contrôler de cette manière avant de lui sauter à la gorge. Je m'installais tranquillement devant une chaise de son bureau, tout ça sans relever quoi que ce soit, avec un visage impassible.

-Je n’ai eu le temps de te demander comment tu avais réussi à te matérialiser sans ton cristal la dernière fois. Heureusement que Yume m’a expliqué votre périple, sans cela je serai restée dans le noir complet.

Je ne relevais pas son ton joueur et encore moins sans sourire moqueur. Elle n'était rien qu'une relique du passé qui faisait tout pour rester au pouvoir. Une momie qui était sortie de son sarcophage pour se faire connaître, être infâme, impure, dégoûtante. Je ravalais une grimace de dégoût, non qu'elle serait désagréable à voir sur mon visage, mas tout bonnement car je me devais de rester inflexible comme le Dieu que j'étais devait faire.

-Cependant, je ne comprends pas comment un cristal pur s’est attaché à toi. Tu n’es pourtant pas spécial, tu es d’un commun mortel et tu utilises, cependant une des premières pierres que j’eus créées. Sens-tu un quelconque changement ?

Je n'ai pas pu empêcher le sifflement sortir d'entre mes lèvres. J'étais en colère, si elle m'avait dit de venir ici pour me rabaisser, je ne me gênerai pas de lui montrer sa place, à cette chauve-souris. Elle osait encore me poser des questions, genre elle voulait quoi ? Me reprendre mon acquisition ?

-Je ne compte pas te le reprendre, mais il te faut sans doute un support pour celui-ci. Sauf si tu désires le garder indéfiniment dans ta paume quand tu l’utilises. A toi de voir si tu préfères la boucle ou le bracelet. J’ai également appris que Yume, contrairement à toi avait avalé son cristal… Je me demande parfois ce que je peux bien faire de cette enfant.

Elle continuait son monologue avec toujours son visage de gamine et sa voix stridente. Elle me donnait mal à la tête, elle me dégoûtait et seul respirer le même air qu'elle me donnait la nausée. Je ne prêtais même pas attention à ses dire tellement j'étais outrée de la condition dans laquelle je me trouvais. Je voulais juste lui enfoncer sa faux dans la tête et partir de là sans demander mon reste. J'étais Dieu, je n'avais pas à subir ça. Ou alors si, mais certainement pas sans protester.

-Votre sens de l'humour est...

à chier. Mais j'étais trop bien élevé pour sortir ça comme ça. Autant utiliser des mots d'un niveau élevé. Maintenant si elle n'avait pas le même sens de poli que moi, ça ne m'intéressait pas.

-... déplorable. On dirait bien que vous vous êtes trompé, j'ai plus de la valeur que vous ne le pensez, même... vos créations le constatent. Vous devenez sénile, Dead Master.

Oui, j'avais un sens de l'humour bien placé. Si elle ne voulait pas me reprendre mon bracelet, elle n'avait pas à se demander le pourquoi du comment. Je croisais les jambes d'un air gracieux, mais cette fois j'affichais un sourire narquois. Si elle voulait jouer à ce jeu là, jouons.

-Sinon, je veux bien un bracelet, aimable que vous êtes.


Je m'aimais, c'était le moins qu'on puisse dire et ce n'est pas un fossile qui allait me dégrader. Je tendis mon cristal que je sortis de ma poche, je le déposais sur son bureau et attendis qu’elle le saisisse.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Un Cristal Pur, rien que ça ?   Mer 25 Avr - 9:43

-Votre sens de l'humour est...

Il laissa sa phrase en suspens avant de me dire de son ton détaché et tellement plat que mon humour était déplorable. Je savais que je n’avais aucun sens d’humour, je ne riais pas des blagues des gens, seulement des gens en eux-mêmes, oui, je me foutais les ¾ du temps des personnes. Pourquoi ? Parce que je n’avais rien d’autre à faire. Quoi que, aujourd’hui, après avoir vu Hibari, j’aurai à faire. Oui, je donnais cours une fois de plus ! Joie.

-... déplorable. On dirait bien que vous vous êtes trompé, j'ai plus de la valeur que vous ne le pensez, même... vos créations le constatent. Vous devenez sénile, Dead Master.

Sénile ? Mais pour qui se prenait ce crétin ? Il se prenait pour Dieu alors qu’il n’était rien, il se croyait puissant alors qu’à la moindre attaque, il succombait sous les coups. Si Dieu était comme lui, je jure de ne jamais être croyante. Il se disait avoir de la valeur ? Laissez moi rire ! Si le cristal entre ses mains ne s’était pas éclaté, ce n’était que pur hasard et chance.

-Sinon, je veux bien un bracelet, aimable que vous êtes.

Disant cela en posant son cristal sur mon bureau, je me dirigeais vers celui-ci. Regardant la petite pierre se trouvant à présent dans mes mains, je vis une légère fissure, tellement petite qu’on ne pouvait pas vraiment le voir à l’œil nu. Mais je n’étais pas normale n’est-ce pas ? Moi, j’étais spéciale. Ouvrant un tiroir de mon bureau, j’en sortis un petit bout métallique que je modelais afin de former un bracelet léger et beau. Incrustant la petite pierre avec mes ongles dans le métal, je fis multiplier la pierre en trois et celles-ci ornèrent à présent le bijou. Regardant pour voir un quelconque défaut à ma création récente, je finis par sourire en voyant qu’aucun détail n'avait été épargné.

- Voilà qui est fait. Je ne compte pas te retenir plus qu’il ne faut, je te demande donc de quitter mon bureau.

Lui tendant le bracelet, je vis que les pierres pures changèrent de couleur en contact avec sa peau. Prenant à présent une couleur rougeâtre, proche du sang, contrastant à merveille avec les iris bleutés d’Hibari. D’un signe de la main, je l’invitais à s’en aller. Me retournant en me dirigeant vers la fenêtre, je me demandais si il était temps pour moi de partir également.

Oui, une fois de plus j’allais « aider » des nouveaux pour leurs matérialisation … Sérieusement, combien d’entre eux étaient assez con pour ne pas savoir faire leurs premières fois seuls ?!

END

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Cristal Pur, rien que ça ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un Cristal Pur, rien que ça ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...
» Plus rien, ni personne. (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Bureau de la direction :: Bureau de la directrice-