AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Alala ~ Quelle journée en perspective !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaori Eimin
★ Modo ★

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 11/07/2014

MessageSujet: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Mar 19 Aoû - 22:28

« Kaori, bouge toi et trouve moi mon manuel de physique. » Tellement doux, tellement Kaïla. Ouvrant un œil sur les dires de ma meilleure amie, grande sœur, mère et moins si pas d’affinité, je bougeais du divan sur lequel je m’étais accordée une petite sieste. Baillant tout en m’étirant, je la regardais courir dans tous les sens, ne comprenant pas la raison d’un tel remue ménage. Attends… Pourquoi il fait si sombre dehors et pourquoi elle a l’air si réveillée ? Inquiète, j’attrapais mon téléphone portable pour mieux déchanter en voyant qu’il était sept heures du matin…

- IMPOSSIBLE !

Non ! Pas du tout même, hier quand je me suis endormie… Il n’était pas plus tard que seize heures, c’était juste ? WAW quoi ! J’ai fait un aussi gros dodo ? Foutage de gueule. Choquée plus que coutume, je restais inerte devant mon téléphone, remontant la liste des appels manqués… Akiha, Akiha, Akiha, Ayame ? Akiha. Non, je n’allais pas me faire tuer, je me suiciderai moi-même d’avoir raté ses appels et c’est d’un son plaintif que je répondis à mes pensées avant de composer un message et me lever.

Cela faisant une semaine à présent qu’Akiha était revenue des USA en compagnie des jumeaux. Elle, je l’aimais mais eux… Dieu. Ils étaient juste trop eux pour que je les apprécie, entre ma dite grande sœur qui ne cessait de me casser les oreilles avec ses « Akiha-Okasama » et ses « Mei-Sama », j’en devenais folle. Quant à mon grand frère… Qu’est-ce qu’il était con celui-là ! Ce n’était pas ses appellations qui me dérangeaient, mais plutôt sa manière de parler. Tout simplement. C’était juste inconcevable de compter le nombre de fois qu’il arrivait à placer « super » dans une SEULE phrase. Monstrueux. D’ailleurs, lorsque je lui en ai fait la remarque, ca à vite tourné au vinaigre et de ma nature dominante, je supporte pas quand un gars me sort « T’es super méchante » Attends, c’est quoi cette réaction de tapette ? Mon frère est gay. Bi pour être plus exacte, tant que t’as un trou, tu lui plais. En même temps, ne montez pas sur vos grands chevaux en me traitant d’homophobe, j’étais entourée d’homosexuelles hein ! Ma mère était mariée à une femme, ma meilleure amie à la fille adoptive de ma mère et ma sœur courrait après une héritière. Il ne manquait plus qu’à ce que je présente ma copine pour envisager de créer un village pour gays à Kyoto ~ Non, je n’ai pas de copines, faut pas croire, personne n’a le bon physique selon mes critères. Et quels étaient ceux-ci ? Grand, blond, yeux bleus, anglais de préférence ~
Silence ~

Mais arrêtons le racontage de la semaine et allons nous laver si je ne veux pas moi-même être en retard à Undai. Certes, je n’avais toujours pas cours, mais j’avais comme projet de passer la journée avec maman Akiha -même si elle n’était au courant de ce fait- histoire de me faire pardonner de l’avoir ignorée pendant plus de vingt quatre heures consécutives. Après un passage rapide sous la douche, je demandais à Kaïla de m’aider pour mes cheveux et après ses plaintes non-justifiées, elle finit par agir et cinq minutes plus tard, j’étais prête à partir ~

- Mon livre Kaori ?!

Oui, oui, le livre. Soupirant en allant dans la cuisine, je sortis le livre de la réserve à nourriture sous le regard incrédule de Kiwi. Bah quoi, ce n’était pas moi qui l’ai mis là, ne me regardez pas comme ça ! Et comment savais-je où il était ? Parce que je me souvenais parfaitement de la veille où lorsque je suis arrivée chez ma super amie, celle-ci était dans le garde-manger en train de faire ses devoirs tout en mâchouillant un concombre. Ca l’aidait à étudier, me disait-elle.

Descendant les cent étages de l’immeuble, c’est sur la moto de Kaïla que j’arrivais à Undai. Me faisant lâcher d’une manière nonchalante sur le pont, un dernier signe à l’encontre de mon hébergeuse de la nuit précédente et je trottais vers les bâtiments principaux. En quelques minutes j’y étais, j’avais déjà salué quelques gens que je connaissais également, je m’étais même arrêtée pour leur parler un peu avant d’ouvrir les portes du bureau de la directrice pour savoir si elle était dedans. Et aussi matinale qu’il était pour la grande Dead Master-Sama, celle-ci se trouvait déjà derrière son bureau, acharnée devant des documents dont je ne comprenais l’intitulé.

- C’est du lourd, tu devrais avoir quelqu’un pour t’assister lors de tes réunions et tout. Tu serais plus souvent là, et ça t’éviterait de te lever aussi tôt pour soupirer toute la matinée.

Ce que je disais était vrai et je savais également que maman le savait. M’approchant d’elle pour la saluer d’un chaste baiser sur ses lèvres, je me permis de prendre une farde dans laquelle se trouvaient des graphiques, des prix et des trucs trop chelou. Non, jamais je ferai son boulot, c’était tellement rasoir. Arf, ca me dégoûte. Frissonnant devant tant de nombres et formules et trucs pas cool, je redéposais le document dans un large soupir avant qu’elle ne daigne enfin me répondre.

- Kaori-Chan sait-elle qu’un jour, elle devra reprendre les reines de ce travail ? ~

Hors de question et je le soulignais assez bien en utilisant ma position familiale -aussi rare soit-il- sous un « Je suis la cadette, par logique, c’est à Hikari ou Kiseki que tu dois donner ta société, très chère ~ » Chose qu’elle n’était gré de faire, et je le savais assez pour la narguer à ces sujets ~ Tirant la langue d’un air mesquin à son encontre, je laissais mon rire détonner dans son bureau avant de me diriger vers la sortie.

- On se voit plus tard, Akiha… ?

« Dans la salle des professeurs. » Bien ~ Si froid que j’en aurais frémi si je n’avais été d’aussi bonne humeur. Lui lançant un dernier au revoir de la main, je fermais la porte dans mon dos avant… De me diriger vers la fameuse salle des profs. Salle qui se trouvait à deux pas de ma position, c’est donc après avoir traversé le couloir sur sa largueur que j’entrais sans préavis dans le bureau, passant premièrement ma tête avant de m’excuser de ma présence.

Akiha dans mon champ de vision, je me dirigeais vers elle avant de déposer mes lèvres sur sa tasse, buvant ainsi le café s’y trouvant d’un air non gêné ~ Bien, maintenant que j’étais revigorée, les mains derrière le dos, le regard en contraste avec celui de ma Akiha, je laissais mon plus beau sourire se dessiner sur mes lèvres avant de la saluer… A ma manière ~

- Maaah ~ Comment se porte Ma Akiha aujourd’hui ? ~

Bien l’espérais-je ~

____________________________





★ RDC ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Jeu 21 Aoû - 13:55

Une semaine. Une semaine que j'ai retrouvé ma famille au complet ~ Une semaine que Kaori m'appelait maman, à mon plus grand bonheur. Mais c'est également une semaine que je travaille d'arrache-pied afin de remettre mes cours en ordre, autant ceux pour mes classes de Premières et Terminales, que ceux pour l'unique classe de Secondes que j'ai repris à une certaine enseignante incompétente ~ Pourquoi ai-je demandé explicitement à Yume d'inscrire six heures en plus à mon horaire déjà suffisamment chargé ? Parce que je tenais à ce que Kaori m'ait en tant que professeur, voilà tout ~ Il était de mon devoir de lui construire un cadre sécurisé dans sa scolarité à Undai ~ Même si de ce coté, j'ai remarqué que ma fille cadette n'avait du mal à s'intégrer parmi les autres étudiants malgré qu'elle ne soit encore l'une d'eux. Un sens de sociabilité aigu ? Je ne pouvais qu'en être fière ~

Et je le montrais chaque jour, profitant du temps que je restais à la maison, à apprendre davantage sur Kaori, allant jusqu'à délaisser mes préparatifs quant au métier que j'exerçais, afin de passer le plus de moments possibles en compagnie de mon enfant. L'aimais-je ? Autant que mes autres chatons qui -quant à eux- revinrent à leur vie d'avant le voyage. Du moins, en quelque sorte. Kiseki ayant gagné la deuxième place avec son groupe de chanteurs, se vantait de son succès à travers toute l'Académie, n'ayant que peu de temps libre entre les cours et ses responsabilités d'idole. Quant à Hikari, contrairement à ce que j'eus cru, elle ne s'enferma guère à double tour dans sa chambre, déprimant d'avoir perdu sa bien-aimée. Pourquoi donc en sachant qu'elle fut affectée d'apprendre que Mei Mashiro quittait le pays pour ses études ? Alala ~ Après un interrogatoire mené sans relâche sur ma fille aînée, j'ai appris que l'héritière Mashiro réussit à convaincre ses parents de rester à Kyoto, ainsi, elle s'est trouvé une université guère loin du centre-ville. Et c'est sans surprise que je voyais Hikari sortir de Undai à la fin de cours pour attendre sa promise devant ladite université ~ L'amour de jeunesse, c'était tellement beau, n'est-ce pas ? ~ « Heh ~ Pauvre petit cœur qui va se faire briser ~ » Silence. N'ai-je pas dit que j'espérais le meilleur pour mes enfants ? À croire que mon ombre ne partageait guère les mêmes valeurs que ma personne. Parlant de cela, j'avais quelques appréhensions vis-à-vis de la relation qu'entretenait ma fille avec une personne portant un nom important dans ce pays. Évidemment, je me doutais fortement que cela ne durerait longtemps, c'est pourquoi je me mis en tête d'ouvrir le monde à Hikari, pour qu'elle ne se referme guère sur une seule réalité.

Mais qu'importe les projets que j'envisageais pour mes chatons, il fallait d'abord que je sache où ils se trouvaient, n'est-ce pas ? Si. C'est également pour cela que j'appelais Kaori plus de trois fois en soirée, étant donné que je n'eus de ses nouvelles depuis le début de l'après-midi. Aurait-elle décidé de dormir dans la demeure de Kyoto ? Non, j'ai conclu qu'elle détestait la solitude, après une observation minutieuse de son comportement quand elle se retrouvait seule dans une pièce. Mais alors... Pourquoi n'était-elle dans les appartements le soir venu ? C'est cela que je désirais savoir. Mais quand ma fille ne répondit à mes messages -sans qu'Ayame ne s'en inquiète- je me mis à stresser, ma paranoïa reprenant le dessus sous des pensées désagréables. À savoir, qu'après une semaine de vie commune, elle eut assez de ma personne, et recommence à m'ignorer. Aurais-je fait un faux pas quelque part ? Je ne saurais le dire... Tellement peu que je demandais à mon épouse de l'appeler. Et étrange que cela puisse l'être, j'étais soulagée -dans un certain sens- que Kaori ne répondit à l'appel de sa mère de directrice. Étrange ? Cet enfant me rendait ainsi.

Le reste de la soirée s'est relativement bien déroulé, après que nous eûmes la confirmation de Yume que Kaori dormait chez elle ~ Et ce, jusqu'au matin, où -reprenant les bonnes habitudes- je me levais à l'aube, afin de finir de préparer mes cours du jour. La fameuse classe de Secondes m'attendait ~ Classe que ma fille n'intégrerait guère avant deux semaines en l'occurrence.
Bouclant ma mallette sous un dernier baiser tendre adressé à mon épouse, je sortis des appartements, me dirigeant vers le bâtiment principal -la salle des professeurs pour être plus précise. Endroit que j'arpentais d'un pas léger sous les regards cernés d'autres enseignants ~ Saluant ces derniers, je procédais au rituel matinal qu'était de me servir une tasse de café -aide incontestable pour le travail du cerveau-, puis, m'installer au bureau m'étant dédié afin de vérifier si mon cours était complet et cohérent. Et c'est ainsi, tasse de café dans les mains, que je feuilletais le bouquin, ayant tout de même la chance d'avoir donné cours au Seconde l'année passée. La raison de cela ? Mes jumeaux, je les traits de la même manière que Kaori ~ Du moins, j'en prenais autant soin ~ En parlant de cette dernière, elle vint justement d'apparaître sous mes yeux ébahis, sirotant -si non siphonnant- mon dit café. Les sourcils levés, je ne bougeais guère, et ce jusqu'à ce que ma chère fille se redresse, réveillée au possible.

- Maaah ~ Comment se porte Ma Akiha aujourd’hui ? ~ 

Quel enfant énergétique ~ Ce fut la première chose que je notais. La suivante étant qu'elle buvait du café -étrange connaissant les goûts de ma femme. Quant à la dernière... Je m'arrêtais sur son « ma Akiha » Alala... Ne lui ai-je pas dit qu'elle pouvait m'appeler maman ? À croire que son sourire était contagieux, étant donné que j'en dressais un à mon tour, étonnée tout de même qu'elle soit là. Me redressant sans lui dire mot, je contournais le bureau et vins poser mes lèvres sur son front en signe de bonjour, avant de repartir me servir une tasse sous les œillades des rares professeurs de la salle.

- Je vais bien, merci ~ Mais que fait Ma Kaori debout à cette heure matinale ? ~

Taquinerie quand tu nous tiens ~ Sourire aux lèvres, du café fumant au creux des mains, je revins me rasseoir à ma place, tirant une chaise pour ma fille afin qu'elle y prenne place également. Trop d'énergie dès le matin, n'était bon signe pour le reste de la journée ~ Du moins, pour un corps normalement constitué, même si ma fille ne pouvait être considérée comme un enfant tierce. J'aurais pu ainsi passer des heures à la contempler en riant, mais mes responsabilités prenaient le dessus, et je le compris quand d'une seconde à l'autre, la salle se remplit davantage. Zieutant discrètement sur l'heure, je soupirais légèrement avant d'informer Kaori sur la situation.

- Alala ~ J'aimerais discuter plus longtemps avec toi, mais je dois aller en classe ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Eimin
★ Modo ★

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 11/07/2014

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Jeu 21 Aoû - 14:23

J’avais coutume de parler comme maman Ayame, pour certaines personnes c’était choquant, pour d’autres juste intéressant ~ Quand il s’agissait de Kaïla par exemple, elle faisait toujours une drôle de moue avant de balbutier quelques mots à l’arrache avant de construire une phrase correcte sans oublier, de finir celle-ci par « Parle normalement, bestiole. » Haha, j’adorais et rien que pour l’énerver davantage, je continuais sur ma lancée « Ayami’enne » ~ Un monstre ? Ouais, et j’en étais fière. Quant à Akiha… Je crois qu’elle s’y est faite, trop vite à mon goût mais que voulez-vous, je ne vais pas lui dire « Et OH regarde ! Je parle comme Maman, sois émoustillée ! » Non, ca ferait trop malade mentale ça. Mhmm…

Mais revenons au vif du sujet, à savoir l’humeur de ma mère. Bonne j’aurais dit étant donné qu’elle se leva pour mieux me saluer d’un baiser sur le front. Ca ne me dérangeait pas, mais si j’avais des lèvres c’était pour qu’elles servent à quelque chose… Faut dire, on a pas encore eu, ce genre de bisous. Dans le sens, j’avais beau embrasser maman démoniaque à longueur de journée de la sorte, avec Akiha… C’était plus réservé peut être ? Je ne sais pas, fallait que je teste pour conclure ce tourment. Objectif de la journée : Rouler une pelle à Ma Akiha !

- Je vais bien, merci ~ Mais que fait Ma Kaori debout à cette heure matinale ? ~

Ouais et vu comme c’est parti, j’y arriverais sans nul doute ~ Je dois l’avouer, j’ai trop kiffé son « Ma Kaori » Parce que si j’étais sienne, j’étais pour ! Je me préserverai même pour elle si il le faut et… Et oui, j’adorais cette femme. Riant en me frottant le bout du nez d’un air légèrement gêné, je pris place à même son bureau, posant mes pieds sur la chaise qu’elle m’avait tirée.

Regardant en arrière la salle des professeurs se remplir, je me saisis de la tasse de café que maman venait de se faire couler pour la porter à mes lèvres. Quelle heure était-il ? Fronçant les sourcils en suivant le mouvement d’Akiha, je laissais un fin soupir traverser mes lèvres en remarquant qu’il était déjà neuf heure moins quart. Arf, et pourquoi ça me déprimait ?

- Alala ~ J'aimerais discuter plus longtemps avec toi, mais je dois aller en classe ~

Pour ça justement. Levant les épaules d’un air disant bien qu’il n’y avait d’autre choix, je déposais la tasse en me levant du bureau… En même temps, j’étais pas vraiment obligée de la quitter, je pouvais aller en cours avec elle non ?

- C’était pour te voir, je ne pourrais pas venir avec toi en cours ? Du moins, si ca ne te dérange pas…

Regardant son emploi du temps, je vérifiais sa classe… Des secondes. Je ne risquais pas de me faire crever un œil avec des gens qui ne savaient même pas ce qu’était la matérialisation hein ? Sans nul doute, et c’est pour ça que je prenais sa mallette tout en lui lançant un large sourire ~ Bien, c’est décidé non ? Haha, pour ma part en tout cas !

- Si tu as du temps après tes cours, on pourrait sortir faire les magasins, il me manque deux trois petits trucs.

Du genre ? Une veste. Je suis en rade de vêtements chauds. J’ai genre une centaine de T-shirts, hauts légers, débardeurs, et autres habits d’été. En même temps quand on habite au Japon, on n’a pas vraiment besoin de se couvrir chaudement mais comme le Tsuyu allait bientôt débuter… Autant prévoir le coup non ?

- Désolée de ne pas avoir répondu à tes appels hier, je suis tombée comme une masse. Si tu as une urgence, le mieux, c’est de se déplacer directement. Tu sais te téléporter toi ? Comme maman… et Kaïla… et Yume aussi ? Quand j’aurai mes pouvoirs actifs, ce sera la première chose que je voudrai apprendre ! Attends, c’est trop excellent non ? Plus besoin de taxi, de se dépêcher alors que tu n’as plus qu’à calquer des doigts pour arriver à l’endroit voulu et tout ! Et… Je m’emballe ~

Riant légèrement tout en ouvrant la classe de sciences de maman, je l’invitais à y entrer avant que je ne la suive à mon tour. Déposant son sac sur son bureau, je saluais d’un sourire les quelques étudiants déjà présents alors que pour ma part…

- Je m’assoie à ton bureau ?

Je savais qu’elle n’allait pas me dire de m’asseoir parterre, mais tout de même… Peut être qu’elle préférait que je me mélange à la masse non ?

____________________________





★ RDC ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Jeu 21 Aoû - 17:09

L'enseignement n'était guère un métier de prédilection pour ma personne. Pourtant, contre toute attente, je me plaisais à donner cours aux chatons du monde entier ~ Rencontrer des étudiants aux caractères divers, aux vécus plus improbables les uns aux autres, aux capacités qu'ils ne purent exploiter en dehors des murs de Undai, c'était enrichissant. Certes, pas au point que je veuille établir ma carrière en tant que professeur de lycée ~ Il ne suffisait qu'à écouter l'avis de mon alter-ego pour comprendre que la seule chose qui me motivait à répéter dix fois une matière que je connaissais sur les bouts de doigts, c'était le fait qu'à coté, j'avais l'infirmerie et l'hôpital pour me changer les idées dans un domaine que j'aimais par dessus tout. Il va de soi que si je n'ai toujours pas quitté mon poste d'enseignante à Undai, c'était également parce que je désirais être le plus proche possible d'Ayame qui en était la directrice. Comment réagirait-elle si je décrétais du jour au lendemain que je ne désirais travailler dans son Académie ? Ou du moins, que seul un mi-temps à l'infirmerie m'intéressait ? Je ne saurais répondre à cela ~ D'un autre coté, je préférais continuer à enseigner, ne serait-ce que pour contenir un taux de mortalité bas au sein de Undai ~ Après tout, plus proche j'étais des élèves, plus efficace était le lavage de cerveau subtile que je leur faisais, n'est-ce pas ? ~ Rien d'illégal, cela dit ~

- C’était pour te voir, je ne pourrais pas venir avec toi en cours ? Du moins, si ca ne te dérange pas…

Venir avec ma personne ? Je ne l'ai guère envisagé, même si l'idée me semblait charmante ~ Moi qui eus déjà mal au cœur de devoir l'abandonner pour m'occuper d'autres chatons, j'y vis une opportunité certaine de pouvoir la faire sourire. Définitivement, voir mon enfant déçu ne me convenait guère. Tellement que j'étais prête à accepter. Sauf que contrairement à ce que j'aurais vraiment cru, ce n'est plus une moue triste que j'avais sous les yeux, mais un sourire rayonnant. Alala... Ce n'était guère une question, n'est-ce pas ? ~

- Si tu as du temps après tes cours, on pourrait sortir faire les magasins, il me manque deux trois petits trucs.

Définitivement non ~ Suivant Kaori -qui s'empara de ma mallette au passage- en dehors de la salle des professeurs, c'est d'un pas pressé que nous montâmes les étages. Non que je sois en retard, il restait encore dix minutes avant que la sonnerie du début des cours ne résonne, mais autant être en avance pour donner une bonne impression aux étudiants ~ « Ouais, pour leur faire comprendre qu'un faux pas leur coûtera des nuits d'insomnies ~ » Je ne doutais guère que mon ombre ne râlait pas lorsque j’inculquais des informations basiques aux élèves, tout simplement, car elle adorait les torturer. Un passe-temps comme un autre, que je ne lui laisserai l'exprimer sous la présence de ma fille. Enfant qui par ailleurs me proposa de faire du shopping. Ma réponse quant à cela ? Elle fut positive. Devrais-je avouer que j'attendis avec impatience de découvrir si elle aimait se promener dans les rayons des magasins de vêtements ? Alala ~

- Désolée de ne pas avoir répondu à tes appels hier, je suis tombée comme une masse. Si tu as une urgence, le mieux, c’est de se déplacer directement. Tu sais te téléporter toi ? Comme maman… et Kaïla… et Yume aussi ? Quand j’aurai mes pouvoirs actifs, ce sera la première chose que je voudrai apprendre ! Attends, c’est trop excellent non ? Plus besoin de taxi, de se dépêcher alors que tu n’as plus qu’à calquer des doigts pour arriver à l’endroit voulu et tout ! Et… Je m’emballe ~ 

Si elle était friande des boutiques autant qu'elle parlait beaucoup, je passerai un après-midi des plus agréables en sa compagnie ~ Quant au sujet de la téléportation, je me promis intérieurement de dissuader Kaori d'entreprendre un tel entraînement. Oui, même si j'avais quelques aptitudes quant à l'art de se dématérialiser pour mieux se rematérialiser dans un autre endroit, ce n'étaient que des bases durement acquises. La téléportation n'étant accessible à tout le monde. Ce n'était tellement pas évident que j'étais heureuse de savoir reconstruire chaque partie de mon corps. Il était évidemment, hors de question que ma fille risque de se tuer sous un essai raté. « Heh ~ Ce serait amusant qu'elle repeigne la moitié de Undai de son sang ~ Quel gaspillage de l'ADN d'un Eimin, ne trouves-tu pas ? ~ » Définitivement non. Et non, je ne comptais m'avancer sur le sujet si subtilement posé par mon alter-ego lugubre, dont l'idée d'expérimenter sur Kaori persistait toujours, malgré le temps qui passait, et malgré l'abstraction que j'essayais de contenir vis-à-vis de cela.

- Je m’assoie à ton bureau ? 

Mais comment pouvais-je avoir de telles pensées devant cette enfant adorable ? ~ Adressant un sourire doux à l'encontre de ma fille, je m'approchais du dit bureau afin de sortir les copies que j'eusse préparé la veille tout en tirant la chaise -confortable cela dit- et inviter Kaori à y prendre place. Quant à ma personne ? Rester une heure debout n'était guère une activité difficile à mener à bien ~

- Bien sûr ~ Par contre, je n'ai pas prévu d'occupations pour toi, mon chaton... Si tu t'ennuies, tu peux quitter la classe à tout moment, d'accord ? ~

C'était préférable plutôt qu'elle subisse deux heures sans avoir à faire quoi que ce soit, et finisse par détester venir à mes cours. Définitivement, quitte à lui trouver une occupation, je ferai en sorte qu'elle adore les sciences -sous ma main savante ~ Tout sourire, je me plaçais devant le tableau, les mains jointes, dans une posture droite en attendant que les étudiants prennent place et surtout se taisent. Évidemment, la première chose à faire, c'était de se présenter, question de respect ~ Attendant que tous soient installés, c'est avec assurance que je pris la parole devant les jeunes bleus ~

- Bienvenus dans ma classe ~ Dès aujourd'hui, je serai votre nouvelle enseignante de sciences ~ Mon nom est Akiha Ketsuki, mais Sensei fera l'affaire ~

Toisant la classe de mon regard clair, je jugeais un par un les étudiants se trouvant sous mes yeux. Pauvre petits chatons, je les plaignais dans un sens. Ils étaient en bas de l'échelle de survie et de puissance... Alala ~ Je ferai en sorte qu'ils se plaisent dans cet endroit, du moins, lors mon cours ~ Tout sourire, je fis claquer mes talons jusqu'au bureau où les feuilles que je désirais étaient tassés en un tas symétrique. Gratifiant Kaori d'un clin d’œil plein de sens, je me saisis des dites copies avant de m'approcher du premier banc où je déposais deux exemplaires, un pour chaque étudiant, tout en donnant des explications quant à mes faits.

- Bien ~ Avant que nous ne commencions la matière, j'aimerais vérifier vos niveaux respectifs ~ C'est pourquoi j'ai préparé un questionnaire de base ~ Vous avez une heure pour le compléter.

Distribuant lesdites copies, je me plus à analyser de plus près les chatons auxquels j'enseignerai dès à présent. Alala, entre des cas aux regards noirs et des petits malins, il y avait du boulot ~ Tellement qu'après que tous eurent leurs contrôles sous les yeux, j'ajoutais de manière détendue :

- Faites le sérieusement et ne trichez pas ~ Je vous assure que vous ne voulez guère me voir en colère ~

Un avertissement signalé avec tant de douceur que je sentis mon ombre frémir d'excitation en mon sein ~ Tout cela avec le sourire, cela va de soi ~ Demandant à ce que les étudiants débutent, je revins vers l'avant de la classe, au bureau de Kaori. Que pourrions-nous faire ? La curiosité quant à son niveau me tiraillait au point que je dépose une copie devant elle, et lui propose de passer le test -formatif- pour passer le temps ~

- Cela ta dirait de le faire également, mon chaton ? ~ évidemment, si tu as des questions, je me ferai un plaisir d'y répondre ~

Et en attendant ? Mes talons donneront la cadence aux étudiants sous les cents pas de ma personne entre les bancs ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Eimin
★ Modo ★

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 11/07/2014

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Jeu 21 Aoû - 17:35


Évidemment que je n’allais pas finir au sol dans un coin… Après tout, le carrelage de la classe n’avait l’air forcément confortable et je tiens directement à taire tout ceux qui diront que qu’importe l’endroit, j’étais assez douée pour m’y endormir ! Il faut que ce soit au moins chaud et… Et non, on arrête ce sujet là avant que je m’énerve. GRRR, faites attention, moi je suis une lionne !

- Bien sûr ~ Par contre, je n'ai pas prévu d'occupations pour toi, mon chaton... Si tu t'ennuies, tu peux quitter la classe à tout moment, d'accord ? ~

Un chaton, c’est bien aussi ~ Prenant place sur le siège de maman, je remontais mes jambes instinctivement pour croiser celles-ci en dessous de ma personne. Me rapprochant du plan de travail à force de bras, je lui répondis d’un signe négatif des mains qu’il n’était guère utile de s’inquiéter pour ma personne. Je savais m’occuper quand j’étais seule… Du moins, quand on ne s’occupait pas de moi. Après tout, avec maman j’ai pris l’habitude de rester dans son bureau pendant qu’elle, travaillait. Ouais, toutes les vingt minutes je lui réclamais un câlin mais ça on va le taire, Ok ?
Bien… Distraction ~

- Bienvenus dans ma classe ~ Dès aujourd'hui, je serai votre nouvelle enseignante de sciences ~ Mon nom est Akiha Ketsuki, mais Sensei fera l'affaire ~

Et celle-ci fut le sac de maman. Attrapant celui-ci alors qu’elle commençait son speech de nouvelle enseignante, moi je regardais ce qu’il y avait dans son sac. Un carnet, un plumier -que je sortis-, des trucs de femmes, des mouchoirs… Son téléphone ? Sa tablette aussi et… Des strings. Fronçant les sourcils en touchant le tissu en dentelles que j'effleurais des bouts des doigts, je relevais le regard d’un air inquisiteur. Pourquoi, avait-elle des strings dans son sac de cours ? Sérieusement, il n’y avait qu’elle… Pour avoir ça quoi. Moi dans mon sac à main j’ai mon porte-monnaie et un paquet de mouchoirs. POINT. En parlant de portefeuille… C’est bon, trouvé !

- Bien ~ Avant que nous ne commencions la matière, j'aimerais vérifier vos niveaux respectifs ~ C'est pourquoi j'ai préparé un questionnaire de base ~ Vous avez une heure pour le compléter.

Regardant les cartes d’Akiha, je m’arrêtais dans mes explorations lorsqu’elle parla. Un contrôle ? Déjà ?! ATTENDS ! Elle vient de se présenter, ce qui veut donc dire que ce sont des nouveaux et que c’est leurs premiers cours ! Et là, BAM ! Contrôle, montrez vos pièces d’identité. Sérieusement, c’était choquant. Tellement que je me fis toute petite sous les regards étonnés des étudiants… Alala, les pauvres.

Déposant le sac de maman en sortant sa tablette alors qu’elle somma à ses étudiants de faire leur travail correctement, je me détournais de ceux-ci pour mieux… Jouer ? C’est ce que je comptais faire, mais sur la tablette de maman, y avait rien. Mais quand je dis rien, c’est rien ! Elle a même pas Facebook ! C’est quoi cette…

- Cela ta dirait de le faire également, mon chaton ? ~ évidemment, si tu as des questions, je me ferai un plaisir d'y répondre ~

Arnaque ? Levant un sourcil sur le contrôle qui se glissait sous mes yeux, je me pinçais les lèvres en survolant les questions avant de hausser les épaules. Ca ne me dérangeait pas de le faire… D’ailleurs, je serai dans peu avec elle en cours, donc autant en profiter et prendre de l’avance ? Même si je serai tout simplement en retard… Mais en même temps, je suis sûre que Shizuru elle m’enseigne de la matière de terminale !

Attrapant le plumier d’Akiha, c’est son stylo que je pris pour commencer le fameux test… Qui ne semblait pas si dur à première vue, mais plus les questions avançaient, plus le simple fait de comprendre la question était difficile. Attends… Ca veut dire quoi ça ? « Qui a révolutionné l'histoire des sciences grâce à une pomme ? » … Qu’est-ce que j’en sais ? Prenant un air songeur, je finis par répondre ce qu’il me semblait juste, même si je n’étais pas forcément sûre de ma réponse…

- Isaac Newton… C’est aussi le truc avec l’électricité non ?

Me grattant la tête en me parlant à moi-même, je finis quand même par demander à Akiha de venir. Et ce, sur un joli « Sensei… Pour la question cinq, vous... pouvez venir ? » Parce que désolée, c’est vraiment des sciences ça ? Et en regardant la suite, j’en profitais pour lui demander ;

- Et pour la septième, que signifie... Non, c'est quoi la pénicilline ?

Ouais là c’était la seule question à choix multiple et comme tout étudiant, j’aurais pu répondre au pif, mais en même temps, je voulais savoir.

____________________________





★ RDC ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Sam 23 Aoû - 21:50

Le silence d'une classe plongée dans un contrôle, la sensation de chaleur s'échappant des esprits échauffés des chatons en pleine réflexion ~ C'était l'extase à l'état pur ~ Concevoir seulement que je détenais toutes les réponses que les étudiants sous ma tutelle désirait connaître, le malsain plaisir de les voir exaspérés tandis qu'il ne suffisait que lire dans mes pensées afin de tout savoir ~ Agréable qu'était le sentiment de puissance avec lequel je narguais ces enfants ~ Ce n'était guère mesquin, je me ferai tout autant plaisir à leur inculquer ces mêmes connaissances ~ En heure et temps voulu, cela va de soi ~ Sourire aux lèvres, j'arpentais les dalles de la classe, jetant des regards inquisiteurs par dessus les épaules de certains, fronçant les sourcils quand leurs écrits étaient faux, ou souriant davantage quand la réponse notée me convenait ~ Ainsi, je repérais rapidement les enfants ayant un certain don pour mon cours, comme ceux dont l'étude serait intensive avant qu'ils ne puisse atteindre le niveau désiré par ma personne, à ce cours ~ Sans oublier ceux qui ne notaient aucune information sur leur feuille, ceux-là étant catégorisés de délinquants. Les premiers qui s'attirent des ennuis, qui reçoivent des heures de colle. Mais, non les premiers à mourir. Après tout, si l'étudiant était mauvais pour les matières théoriques, il excellait pour la pratique, n'est-ce pas ? ~ Parfois cette vérité était fausse également. Malheureusement.

- Isaac Newton… C’est aussi le truc avec l’électricité non ? 

Relevant le regard que j'eus rivé sur un enfant qui trichait délibérément sous mes yeux, je fronçais délicatement les sourcils sous les marmonnements de ma fille, me parvenant parmi les autres bruits dont les nouveaux Secondes croyaient que je n’entendais guère. Combien de temps leur faudra-t-il pour comprendre que l'ouïe d'un humain possédant la matérialisation dépassait de loin celle d'un simple homme ? Le temps de se faire arracher la langue par un professeur ayant moins de bon sens que ma personne, supposais-je ~ Mais là, n'était guère l'important, non. Ce qui l'était davantage, c'était sans nul doute le fait que ce n'était guère Isaac Newton qui eut donné le nom à l'électricité ~ Devrais-je m'approcher de Kaori pour le lui dire ? Non, son contrôle n'était qu'à titre formatif, et j'aurais encore le temps de le corriger en sa présence ~ Pour l'instant, une classe d'à peu près vingt élèves devait être ma seule préoccupation ~

- Sensei… Pour la question cinq, vous... pouvez venir ?

Il était rare qu'un étudiant se permette une question au milieu d'un interrogatoire ~ Ce qui était dommage cela va de soi, étant donné que je n'ai donné aucune indication interdisant aux étudiants de m'adresser la parole pendant le temps que durerait leur contrôle ~ Je saluais la bravoure de l'enfant qui vint perturber le silence -fictif- de la classe afin de m'appeler. Émoustillée que ce soit ma propre fille -d'autant plus qu'elle m'appela Sensei- je m'en approchais sans plus de cérémonie, m'asseyant à moitié sur le banc, aux cotés de Kaori ~ Que désirait-elle savoir ? ~

- Et pour la septième, que signifie... Non, c'est quoi la pénicilline ? 

Alala ~ Charmant, vraiment adorable ~ Un doux sourire peint sur les lèvres, je m'abaissais davantage afin de lire ce que la jeune fille eut marqué sur sa feuille. Question cinq premièrement ~ Celui qui eut révolutionné le monde de la science, était effectivement la personne dont elle cita le nom ~ Voilà que j'étais ravie que ma fille ait un certain savoir de la culture générale ~ « Bonne réponse pour la cinquième ~ » Gratifiant mon enfant d'un clin d’œil encourageant, je profitais pour vérifier les autres réponses. Du moins, celles auxquelles elle eut déjà répondu. La trois aurait pu être formulée autrement avec plus de détails. Tapotant mon doigt près du numéro concerné, je lui proposais de développer davantage sa réponse, avant de descendre sur la question sept. La pénicilline donc ~

- La pénicilline appartient à la famille des antibiotiques bêta-lactamines ~ C'est une toxine obtenue à partir des moisissures du genre Penicillium ~ Elle sert à traiter les infections ~

Évidemment, son utilité n'était guère écrite dans le choix-multiple, mais une information en plus ne pouvait lui faire du mal, n'est-ce pas ? ~ Autant qu'à tous les chatons qui venaient de baisser leurs yeux sur ladite question sept et cocher la bonne réponse ~ Que des cachottiers, Alala ~ Souriant de plus belle à cela, je ne fus gère étonnée d'entendre -littéralement- un véritable silence s'établir dans la classe, les étudiants attendant impatiemment que Kaori pose d'autres questions par rapport au questionnaire qu'ils avaient sous les yeux. Et ce, jusqu'à ce qu'un autre étudiant lève sa main et me demande de l'aide. Adorable ~ Tellement que je laissais mon enfant, et vint à la rescousse dudit étudiant, qui désirait des explications pour la question dix, à savoir « Quel est le fruit de la sciences ? » Alala ~ Non, guère une pastèque, ni une banane pour la biologie ~ Répondant que je désirais un avis sur ce que les sciences représentaient et à quoi ils servaient, je fus ravie que les étudiants eurent compris où je désirais en venir, et se mirent à rédiger quelque chose de correct. Du moins, la plupart ~ Parce qu'il y eut un chaton qui dérogea à la règle, balançant son crayon à la volée afin de mieux s'exclamer « De toute façon c'est de la merde les sciences ! Je me casse. » Avant de se lever, dans un vacarme monstrueusement dérangeant à mon humeur. Son attitude fut tellement contrariante que je me redressais tout en revenant vers ma fille ne montrant guère ma désapprobation quant à l'attitude de son camarade de classe, refermant d'un simple mouvement de la main, la porte qu'il essayait d'ouvrir. Sans bouger de ma place, j'hésitais un court instant à laisser mon ombre lugubre faire son apparition, mais le doute fut de courte durée quand d'autres petits malins voulurent suivre leur camarade violent.

- Cette attitude est inacceptable dans ma classe ~

En colère ? Je ne l'étais guère ~ Mais mon ombre... C'était une autre histoire ~ Laissant la masse sombre jaillir de nulle part, je posais ma main sur la tête de ma fille afin de la rassurer, tandis que mon alter-ego vint s'enrouler autour du garçon vulgaire ayant interrompu mon cours, afin de mieux lui rire au visage tout en s'exprimant à sa manière ~ « Heh ~ La seule merde que je vois ici, c'est toi ~ Regarde, t'es sale ~ » Et qu'était donc ladite saleté sur le nouvel uniforme de l'étudiant ? Du sang qui se propagea sur l'épaule de l'enfant, à l'endroit où une main difforme plongea. Voyons, pas de brutalité ~ Et la fumée aux yeux rouges suivit mes demandes, finissant par passer à travers l'enfant qui s'effondra au sol dans un hurlement atroce. Quel genre d'horreur lui a fait voir mon ombre ? Un corps démembré, le sien en l'occurrence. Mais cela, seul lui et moi, le savions.

« - Mauviette ~ Désires-tu peut-être une couche ? ~ Heh ~ Quelqu'un d'autre veut dire quelque chose ? Je me ferai le plaisir de vous coudre la bouche ~ »

Tellement explicite ~ Tellement poétique que je pourrais en rire dans d'autres circonstances. Mais étant donné que ma fille se trouvait parmi les chatons -étrangement silencieux-, j'évitais tout acte malveillant ~ Claquant des doigts afin que l'ombre disparaisse, je laissais un doux sourire orner mon visage avant de me diriger d'un pas ferme vers l'enfant se trouvant toujours au sol. Pauvre petit chaton... Le plaignais-je ? Tellement que je demandais à un autre garçon de la classe d'amener ce dernier à l'infirmerie pour qu'il se repende de ses actes indécents ~ L'enfant sortit, je dépêchais les autres à continuer ce qu'ils eurent commencés, d'un ton aimable cela va de soi.

- Il vous reste dix minutes, mes chatons ~ Quand vous aurez terminés, déposez les feuilles sur mon bureau ~ Et pour votre effort, vous aurez dix minutes d’intercours ~

N'étais-je guère la meilleure enseignante qu'ils ne purent avoir ? J'en mouillais ~ Et c'est également pour cela que je leur donnais un temps soit peu de pause avant que nous ne commencions vraiment le cours ~ Revenant vers ledit bureau où ma fille était assise, je m'excusais à mi-voix de ce dont elle fut la spectatrice.

- Excuse-moi de cette interruption ma chérie... J'espère que tu n'as guère eu trop peur ?

Inquiète ? Je l'étais vis-à-vis de ce qu'elle pouvait penser de ma personne, après avoir vu le monstre qui dormait en mon sein. Non, je ne voulais en aucun cas qu'elle fuie mon regard comme la plupart de ses camarades à cet instant précis. Aurais-je dû agir autrement ? « Trop tard ~ » Malheureusement.


____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Eimin
★ Modo ★

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 11/07/2014

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Sam 23 Aoû - 23:42

C’était chaud. Je veux dire, ce contrôle en soit n’était pas vraiment difficile, c’est juste la manière qu’elle utilisait pour tourner ses questions qui l’était. Genre, quand tu demandes si une poule à des plumes, tu demandes clairement si une poule à des plumes quoi ! Tu ne vas pas commencer à dire, la poule n’a pas d’écailles, sa peau est recouverte mais non d’une pilosité douce, qu’a-t-elle donc sur la chair ? Des boutons ? Non, ce genre de questions te fout la rage alors qu’il était si facile, de le demander simplement.

Et sur le coup, bah y avait des trucs que je ne comprenais pas et c’est quand même avec un certain soulagement que je souris, lorsque maman arriva pour mieux s’asseoir sur son bureau. Sex tout ça ~ Certes, mais ne nous égarons pas. Et en mode concentration, je le fus lorsqu’elle posa son doigt sur ma question trois… Elle n’était pas bonne ? Non, ce n’était pas ça hein ? Parce que pour moi, lorsqu’on demande ce qu’était l’oxygène, je décrivais son composant chimique et sa formule de synthèse… Je devrais écrire plus ? Genre à quoi il sert, où il y en a et en quoi on peut le transformer ? Parce que ça je peux le faire… Je crois. TO MUCH.

« Bonne réponse pour la cinquième ~ » Mais au moins, j’avais eu bon pour l’autre qui me trottait dans la tête ! Souriant à pleines dents sans cacher ma joie, je hochais positivement de la tête avant de descendre sur les autres questions. Parce que oui, si elle n’a pas relevé ma question un, deux, quatre et six, ca veut dire qu’elles sont bonnes hein ? Ou alors… Elle était ce genre de prof. Celle qui sourit en regardant ta copie, te persuadant que tu as tout bon et que lors de la cotation, OUT. Elle te baise. Ouais mais pas dans le sens que je voudrais quoi !

- La pénicilline appartient à la famille des antibiotiques bêta-lactamines ~ C'est une toxine obtenue à partir des moisissures du genre Penicillium ~ Elle sert à traiter les infections ~

… Chose à retenir ? Ca sert à cicatriser des plaies, ok. Parce que désolée de le dire ainsi, je n’ai pas capté un centième de ce qu’elle a dit avant ça. Je crois qu’elle a parlé d’aluminium… C’est pas un métal ça à la base ? Alala, ces scientifiques ! Haussant les épaules en finissant par entourer la bonne réponse, je retournais dans ma feuille alors qu’un autre gars de la classe, posa à son tour une question. Ouais, comme tout les autres j’ai écouté, sautant de sept à dix sans m’en détourner pour mieux avaler les dires de maman. « Quel est le fruit de la sciences ? » …J’avoue, j’avais eu envie d’écrire un fruit également. Genre, la pomme de notre ami Isaac. Heureuse que je fus de ne pas écrire des conneries lorsqu’elle expliqua qu’elle attendait notre avis et non une nourriture ! Haha, cette femme. Sérieusement, pourquoi elle avait pas écrit « Qu’est-ce la science selon vous ? » Parce que ça aurait été tellement plus simple ! C’est décidé, je vais lui donner des cours de japonais moi !

- De toute façon c'est de la merde les sciences ! Je me casse.

Peut être, mais en même temps j’acceptais pas. Fronçant les sourcils lorsqu’un pauvre type décréta cela, je sentais mes traits se crisper alors que celui-ci fut vite arrêté à coup de porte qui claque pour que d’autres cons ne se lèvent à leurs tours pour l’aider à défoncer la porte. Genre quoi, t’as pas capté que t’es dans une classe et que tout le monde te regarde ? Non qu’il ait voulu être discret, aucun gangster n’irait braquer une banque en hurlant la veille « Attention hein, demain je fais un HOLD UP ! » Mais oui et moi je suis la Reine d’Angleterre, cochonne ! Levant les mains en mode, t’es con ou quoi, je n’eus vraiment le temps d’agir que… Bah un autre truc le fit.

- Cette attitude est inacceptable dans ma classe ~

Non, ce n’est pas maman « le truc » mais plutôt la chose noire qui venait d’apparaître pour mieux harceler le gamin. C’est moi… Ou elle m’a regardé, genre trois millièmes de seconde avant de s’exclamer « Heh ~ La seule merde que je vois ici, c'est toi ~ Regarde, t'es sale ~ » ? Haha… Mais quelle tâche ! J’espère qu’il a du bon produit lessive hein ! Non mais WTF ?! Levant un sourcil tout en lâchant mon stylo, je regardais la scène -à savoir un mec qui se met à crier avant que la chose ne passe en travers pour mieux… le laisser s’effondrer. Genre quoi, on aurait cru qu’il venait de voir un zombie ! Oui, un mort-vivant était plus terrifiant que la masse noire selon mon avis catégorique du gore.

- Mauviette ~ Désires-tu peut-être une couche ? ~ Heh ~ Quelqu'un d'autre veut dire quelque chose ? Je me ferai le plaisir de vous coudre la bouche ~

Et quel sarcasme. Histoire de calmer les jeux et rapporter un semblant de joie dans cette classe à l’atmosphère courte, j’aurais levé la main en mode « Viens, viens mon chaton ~ » Mais après coup, non. Ca va, merci. Je passe mon tour, haha… Ha ? Ouais.

- Il vous reste dix minutes, mes chatons ~ Quand vous aurez terminés, déposez les feuilles sur mon bureau ~ Et pour votre effort, vous aurez dix minutes d’intercours ~

Et là, c’est la claque dans la gueule. Parce qu’en plus de t’être faite interrompre pendant genre dix minutes, t’apprends qu’il ne te reste plus que ce temps là pour finir ? Mais sérieusement, tu m’expliques comment les pauvres paillots qui me font face vont réussir à se reconcentrer après avoir vu un gars crier à la mort ? Perso, je n’avais pas du mal… L’habitude d’Undai ! Ouiiiii vive le sang et la torture. Non mais sérieux, j’avais pris l’habitude de vivre ici et voir une chose -à savoir l’ombre de maman…

- Excuse-moi de cette interruption ma chérie... J'espère que tu n'as guère eu trop peur ?

Ne me terrifiait pas du tout, contrairement à ce que pouvait penser ma Akiha. Levant un sourcil en la regardant d’un air dubitatif, je répondis du tac au tac un « Nein » avec toute la conviction du monde. C’est comme demander à un porc si il avait peur de la boue, c’était pas logique hein ? Accordant quand même un sourire à maman, je lui montrais du regard que je repartais dans mon contrôle -vu le peu de temps qu’il me restait.

Et c’est avec chance, quand la sonnerie retentit que je finis le test. Peut être pas avec brio, mais tout était complété, même la question trois à laquelle j’ai ajouté plus ample information ! Genre y a qu’à la huit que j’ai répondue n’importe quoi. Sérieusement, j’ai parlé de tout et de rien… C’est comme si on te demandait de décrire ce qu’était une pomme de terre et que tu dirais que c’est un animal sans poils qui se traîne au sol dont la langue était rose. Logique ? Pas du tout, mais je m’en fous ~

Soupirant en déposant la feuille sur le bureau -dont d’autres étudiants faisaient de même-, je levais le regard lorsqu’un garçon me dit bonjour… Ah ? AH ?! Me relevant d’un bond en voyant Shuu, j’ai pas attendu trois secondes de plus pour faire le tour et lui sauter dans les bras avant de lui demander, comment il se portait.

Shuu, c’est mon ami. Je l’ai rencontré… Dans le bureau de maman. Il venait de s’inscrire à Undai, du moins, il venait d’y être convoqué lorsque je m’étais aventurée dans le fameux bureau de Dead Master. C’est maman qui m’eut demandé de lui faire visiter Undai, de lui parler un peu de comment ça se déroulait ici et qu’au bout du compte, même si j’étais chaude pour devenir son Escort-girl, on a fini par sympathiser. Et puis, j’ai appris un autre détail important, ce petit gars, c’était le prince ! Genre ~ J’ai fini par y croire, mais au début je me suis juste foutue de sa tronche, haha ~ Non mais attends, t’as un mec qui vient vers toi et te dit qu’il a du sang royal. Ma réaction ? « Ouais et alors ? Moi je suis une Eimin. » Franc, sec et parfait. Comme je l’aime !

- Je ne savais pas que tu étais dans cette classe, c’était ton premier cours également ?

Parce que si je l’avais su, depuis longtemps je me serai pointée ici ! « Non, non, j’étais dans une autre classe auparavant ~ Dead Master-Sama m’a confié au bon soin de cette enseignante ~ » Suivant son regard jusqu’à maman, je haussais les épaules avant de me retourner une fois de plus et aller jusqu’à ma Akiha justement. Prenant ses mains dans les miennes, je la regardais avec fatalité avant de lui dire…

- Je reviens.

Et où partais-je ? Quelque part avec Shuu que je tirais à ma suite ! Et ce quelque part sonna comme la cafétéria ~ Parlant avec mon ami de tout et de rien, c’est après avoir commandé un café extra-large sans sucré ni lait que je me lançais sur un autre sujet ;

- Tu connais Akiha-Chan toi ? Je veux dire, avant aujourd’hui ?

« En quelque sorte ~ » Et genre ? Et genre il ne dit rien de plus le bâtard. Insulte que je lui envoyais en pleine figure avant de rire avec sa personne. Conclusion ? Je peux rien tirer de ce mec, malheureusement. Soupirant en finissant par revenir en classe, c’est sous deux éclats de rire que nous nous séparâmes, lui pour prendre place à côté d’une fille ne semblant commande et moi, pour le bureau de maman.

- Un café ? ~

Ce n’était guère pour moi que j’eus pris cette chose revigorante, non, moi je tournais au Coca la journée ~ Déposant un baiser sur sa joue, j’enroulais mes bras autour de son cou avant de regarder par-dessus son épaule ce qu’elle faisait. Correction… du test. Déjà ?! Et le pire ! C’est que c’était MON TEST A MOI ! Je… JE ! Ah Fuck.

- Ca… Ca va ?

Haha, tu ne le vois pas, tête de queue ? Si, mais y a beaucoup de rouge quand même. Peut être que ce qu’elle a souligné, c’est justement pour dire que c’est bien ? Non, oui ? Pourquoi les profs ils ne faisaient pas leurs corrections en rose ou en vert fluo ?! Ca serait tellement plus joli. Alala…

____________________________





★ RDC ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Dim 24 Aoû - 22:05

Les décisions de ne guère divulguer ce qui concernait les vérités morbides tournant autour de notre famille, se virent détruites sous mon manque de jugement. Moi qui ne voulus guère présenter mon alter-ego de la sorte, à Kaori. Je me vis contrainte à le faire sous l'impolitesse d'un étudiant tierce qui -malheureusement pour lui- devra supporter ma présence six heures par semaine, dans une classe confinée. Devrais-je le plaindre ? Certes, mais je plaignais davantage mon enfant, projetée au devant de la scène. « Elle verra pire que toi, Akiha ~ » Alala, quelle vulgarité de me comparer à cette chose sombre et difforme ~ Et ce n'était guère la parole de mon ombre qui me réconforta, tandis que je m'inquiétais des pensées de Kaori vis-à-vis de ce qu'elle venait de voir. Avait-elle peur qu'au fond de mon être se cachait une chose épouvantable ? Certes, si elle connaissait Ayame aussi bien que ma personne, son attitude à mon égard ne devrait être empeigné de peur. Cela dit, je préférais mettre les choses en ordre, disant qu'elle n'avait à s'en faire de mon autre moitié. En y pensant, que savait-elle dessus ? Que lui a dit Ayame concernant notre vie avant que Kaori ne vienne au monde ? Sans doute rien de traumatisant ~ Après tout, n'étions nous guère une famille parfaite ? ~ Les apparences, n'est-ce pas ? ~

Et ce, je le réalisais quand Kaori décréta qu'elle n'a guère été perturbée par mon ombre, et que cela résultait d'une journée normale à Undai. Devrais-je avouer que je fus soulagée de l'entendre, avant qu'elle ne retourne tranquillement au contrôle sous ses yeux ? ~ Alala, quel enfant surprenant ~ Sourire aux lèvres, je me détournais de la jeune blonde afin d'englober la classe de mon regard clair. Quels chatons adorables et sages que j'avais sous les yeux ~ Décidée de rester à l'avant de la classe, je fus contente de voir qu'aucun des étudiants ne trichait après l'inopportune intervention d'il y a cinq minutes. Voilà qui arrangeait les choses quant aux corrections ~ Après tout, à quoi servait de tricher, si ce contrôle était censé évaluer le niveau de tout étudiant, individuellement ? ~ Les enfants étaient tellement puérils ~

Immobile pendant cinq minutes restantes, je bougeais quand la sonnerie marqua la fin de l'heure. Demandant à ce qu'ils apportent leurs copies sur mon bureau, mon attention fut attirée par un garçon qui venait de rentrer en classe, jeune homme que j'eus déjà croisé quelque part. Mais où ? Alala, Akiha, comment pouvais-tu oublier cela ? ~ « Je ne savais pas que tu étais dans cette classe, c’était ton premier cours également ? » Je n'avais eu vent que le prince du Japon serait dans ma classe, au même titre que je n'étais au courant du fait que Kaori le connaissait. Suffisamment bien pour parler avec lui sur un ton d'égalité. « De toute manière à Undai, tu ne fais pas de différence entre la viande hachée d'un clochard et celle d'un friqué ~  Ca a la même couleur ~ » Charmant. Définitivement, mon ombre se plaisait dans des métaphores guère appétissantes.

- Non, non, j’étais dans une autre classe auparavant ~ Dead Master-Sama m’a confié au bon soin de cette enseignante ~

Ayame... Quel honneur. Le pensais-je ? Nullement ~ Et je comptais en toucher deux mots à la concernée ~ Pourquoi avoir transféré un prince dans cette autre classe, celle de ma fille en l'occurrence ? ~ Peut-être... Serait-il possible qu'elle projette de rapprocher les deux enfants jusqu'à ce qu'ils finissent ensemble ? Une Eimin assise sur le trône impérial, était un avenir plus que prometteur pour Kaori, n'est-ce pas ? ~ Ma femme pensait bien loin ~ Tellement que je me flagellerais de penser de telles choses, si je ne savais Ayame capable d'une ineptie du genre.

- Je reviens.

Un mouvement de flottement sous l'entrain de mon enfant à me rassurer avant de me quitter, je la gratifiais d'un sourire doux avant qu'elle ne parte, accompagnée du dit prince. Définitivement, je ne saurais comment réagir avec ce garçon. Qu’il soit un étudiant dans cette Académie, je ne pense guère que sa mort -malencontreuse- passerait sans difficultés vu son rang. Ma femme se rendait-elle compte de cela ? Sans nul doute. Du moins, je l'espérais ~ Et maintenant que je me retrouvais seule -avec quelques étudiants éparpillés entre les bancs à faire connaissance- qu'allais-je faire ? M'occuper ~ Et c'est dans les copies posée sur mon bureau que je trouvais l'intérêt. Cela faisait si longtemps que je n'ai corrigé ce que les étudiants pouvaient sortir de leurs cerveaux ~ Alala, je me sentais toute excitée dorénavant ~

M'asseyant sur la chaise qu'eut occupée Kaori pendant l'heure précédente, c'est un stylo rouge entre mes doigts fins que je parcourrais le premier questionnaire rempli ~ Après correction -qui ne dura plus de quelques secondes à vrai dire-, j'associais la copie à la tête du chaton qui l'eut rédigée. Bien, dix-huit sur vingt, la fille du premier banc était un bon élément ~ Le suivant ? ~ Huit... Malgré qu'il ait l'air sympathique, le jeune homme du troisième banc n'était guère doué pour les sciences. Bien, il faudra que je remédie à cela ~ Ensuite ? ~ Vingt. Et ce, malgré que je sois décrite comme un professeur qui était... vache. « Heh ~ Il a déjà la tête d'intello, c'est normal ~ Attends une semaine ou deux, avec la bestialité de Undai ce môme sera le premier détraqué ~ » Promis que si il perd un bras, je lui montrerai comment le reconstruire sans douleur ~ Du moins, rapidement ~ Qu'avions-nous là ? A la seizième copie ? Trois. La pire note pour le moment. Relevant le regard à la recherche de l'enfant qui eut -littéralement- bâclé son contrôle, je fronçais légèrement les sourcils sous la vision d'une fille sombre, assise négligemment dans un coin de la salle, montrant ouvertement son antipathie envers autrui. Un élément difficile ? Devrais-je aller lui parler ? En bonne psychologue, je me levais, mais fut attirée par un autre point qui passa en coup de vent devant ma classe.

- Ayame ? ~ Et mon baiser ? ~

L'ai-je dit trop fort ? Suffisamment pour que quelques étudiants tournent leurs têtes intriguée vers ma personne ~ Sourire aux lèvres, j'attendis que la femme étant passée devant ma classe sans me saluer, revienne sur ses pas et s'exécute ~ Et elle le fit, venant à mon encontre afin de déposer ses lèvres glaciales sur les miennes et repartir aussi vite qu'elle fut venue. Quelle femme imperturbable ~ J'en mouillais ~ Tellement que je me demandais si changer de string n'était primordial, malgré que le cours allait reprendre dans peu.

- T'as vu ça ? La prof est une...

Une... ? « Tais-toi ! T'as oublié ce qu'elle a fait à l'autre gars ?! » Cela parlait anglais ? Si je n'étais adepte de cette langue, j'exigerais qu'ils s'expriment en japonais, mais comme tel ne fut le cas, je ne fis que tendre l'oreille aux chuchotements de l'autre coté de la classe, me rasseyant devant les dernières copies que j'avais à corriger. « Oui... Mais... » Mais ? Était-ce à ce point choquant ? ~ Alala, et croire qu'ils verront pire que cela dans les jours à venir ~ « Même... Ce n’est pas comme si tu n’avais jamais embrassé une fille non plus. » Vraiment ? ~ Ces enfants. Quelqu'un pourrait m'expliquer pour quelle raison j'avais sous les yeux un nom qui revint une deuxième fois ? Serait-il possible qu'un chaton aurait copié sur son voisin au point de retranscrire le nom de ce dernier sur sa propre feuille ? Les sourcils froncés, je relevais la tête pour repérer lesdites filles qui écrivirent le même nom de famille, et là, j'ai compris la raison de cela. Des sœurs donc ~ Ayame se serait-elle trompée dans l'envoi de son courrier ? ~ Je me ferai un plaisir à la charrier là-dessus, le soir venu ~

Mais revenons aux interrogations ~ Surtout que celle que j'avais sous les yeux, m'intéressait plus que les autres ~ Pourquoi donc ? ~ Car il s'agissait de la feuille de Kaori, cela va de soi ~ Enthousiaste quant à découvrir ce qu'elle put écrire, c'est consciencieusement que j'entourais chaque faute d'orthographe, soulignant une structure de phrase ne me plaisant guère, comme écrivant une remarque positive à coté d'une réponse qui me convenait. Et, il fallait le dire, j'étais fière de ma fille ~ A part peut-être pour l'une des questions où elle sortit totalement du contexte des sciences pour raconter plutôt ce qui lui passait par l'esprit ~ Et j'ai eu la preuve que la tête de ma fille était remplie de choses inimaginables comme incroyables ~

- Un café ? ~ 

Laissant ma main en suspens au dessus de la feuille, je relevais le regard sur ladite enfant qui revint en classe, déposant un café sur le bureau. Quelle gentillesse ~ « Ca… Ca va ? » Parfaitement bien, merci ~ N'était-elle pas adorable à s'inquiéter de ces points ? Tellement que l'envie de la tenir en halène me tenta, et ce, malgré que le cours reprenait ~ Prenant le café qui me fut si gentiment apporté, je me levais de ma place et, penchée au-dessus du bureau, j'écrivis un beau dix-huit sur vingt dans le coin de sa copie. Sourire aux lèvres, je vins déposer un baiser chaste sur sa joue, tout en la félicitant joyeusement.

- Tu as fait un très bon contrôle ~ Et merci pour le café ~

Lui laissant la place pour qu'elle puisse s'asseoir, je laissais mon regard se poser un temps soit peu sur le nouvel étudiant, à savoir, Higashiyama-Sama, le prince de ce pays ~ Alala, j'irai le voir à la fin des cours, pour qu'il m'explique amplement le pourquoi de sa présence dans ma classe ~ Même si j'avais une idée sur la question, cela va de soi ~ Bien. Quémandant le silence, j'attendis qu'il se fasse -étrangement instantanément à ma plus grande joie- avant de prendre la parole, commençant un véritable cours de cette année. Devrais-je rappeler que le cours des sciences était l'un des seuls qui prenait en compte la matérialisation ? Bien évidemment, à part celui de matérialisation en soi et de mathématique pour la partie pratique au combat ~ Ce n'est guère au cours de littérature que les étudiants auraient la chance d'apprendre qu'était la matérialisation. Alala, j'avais la survie de ces chatons entre mes mains expertes ~ Définitivement, j'en jouissais ~

- En moyenne, le niveau de la classe est correct ~ Pour ceux qui ont eu des difficultés, vous serez convoqués dans ma classe dans les jours à venir ~ A présent, débutons le cours sur la réaction de la matérialisation sur le corps humain ~

Branchant ma tablette au dispositif du tableau, j'y fis apparaître le dessin d'un corps humain basique, prête à illustrer mes dires par des images afin que mes petits chatons apprennent correctement ce que je désirais leur transmettre. Il était prouvé scientifiquement qu'un cerveau enregistre plus facilement les informations en ayant le visuel en même temps que les explications verbales ~ C'était une des raisons pour lesquels je me suis efforcée à apprendre comment utiliser cet engin guère pratique qu'était une tablette ~

- Pour ceux qui ne saisissent encore la notion de la matérialisation, vous allez l'apprendre dans les jours à venir ~ Pour les autres... Savez-vous où se trouve le noyau du pouvoir dans votre corps ? ~ Allez y, donnez-moi vos suggestions, je ne vous mordrai pas si vous avez faux ~

Curieuse d'entendre les hypothèses des étudiants, je parcourais la classe d'un regard bref, attendant que les mains se lèvent. Espérais-je une quelconque réactivité de notre cher prince ? ~ Cela va de soi, étant donné que je n'eus la chance de voir ses compétences par écrit -à cause de son retard évident à mon cours- j'avais une envie malsaine de le tester par l'oral. Ou alors, devrais-je plutôt m'acharner sur l'étudiante assise à ses cotés, celle qui eut la pire note de la classe ? ~ Alala... Ou alors le garçon qui me fixait en rougissant ? Oui, celui dont le regard pourrait me faire frémir, tellement il était insistant ~ Tant de choix, que je ne savais où en donner de la tête ~ « Heh ~ Cette classe de Secondes est amusante ~ » J'adhérais à ces dires ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Eimin
★ Modo ★

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 11/07/2014

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Dim 24 Aoû - 22:42

Alala, j’étais stressée. Une seconde de plus et je m’évanouissais au milieu de ce beau monde et qu’importe l’indexe levé de Shuu, j’attendais le verdict. Attends, c’est moi ou l’air pue ? Non… Ce n’est pas l’air. Souriant jaune en sentant une goutte de sueur dévaler ma tempe… Je retins ma respiration lorsque ma Akiha se leva et… apposa le résultat dans le coin de ma feuille. Un, huit. Dix-huit ! Haha ! J’ai toujours dit que j’étais la meilleure ~

Affichant THE sourire of THE QUEEN, je me laissais tomber sur sa chaise, rougissant sous son baiser et ses remerciements. « Tu as fait un très bon contrôle ~ Et merci pour le café ~ » Évidemment ! J’étais sa fille, sa réussite, son amour et plus si affinité avec le temps ! Ah… Ne pas oublier l’objectif du jour : baiser ma mère. Non, ses lèvres hein bande de pervers en rut ! Alala, quel peuple. Vous me décevez.

Mais plus sérieusement, revenons au cours. Même si cela ne m’intéressait pas vraiment, je savais que d’ici peu je devrais rejoindre cette classe. Classe dont je connaissais au moins quelques gens, comme Shuu et la bande de gars cool sans compter l’une des pimbêches à ma gauche. Comment j’avais pu tomber sur l’une de celles-là ? Une longue histoire me mettant en scène à quatre pattes avec la miss qui hurlait. Pourquoi ? Parce que je l’avais bousculée, elle avait paumé sa boucle d’oreilles et moi je la cherchais activement sous ses cris… Ouais, on n’était pas potes, mais on se connaissait. Haha… Mhmm.

- En moyenne, le niveau de la classe est correct ~ Pour ceux qui ont eu des difficultés, vous serez convoqués dans ma classe dans les jours à venir ~ A présent, débutons le cours sur la réaction de la matérialisation sur le corps humain ~

M’enfonçant dans mon siège tout en prenant note de ce qu’elle disait, c’est le regard rivé sur ses hanches que je suivais ses mouvements… du bassin ouais ~ C’est pas ma faute si cette femme était sex hein, c’est elle aussi. Quelle idée de montrer autant ses longues jambes lisses ? Et encore, n’y a pas que le bas qui est extravagant, tu as vu ce décolleté de malade ? Elle se la fait en mode détournement de mineurs ou quoi ? Je veux bien… qu’elle me « retourne » ~
C’est bon, je me calme.

- Pour ceux qui ne saisissent encore la notion de la matérialisation, vous allez l'apprendre dans les jours à venir ~ Pour les autres... Savez-vous où se trouve le noyau du pouvoir dans votre corps ? ~ Allez y, donnez-moi vos suggestions, je ne vous mordrai pas si vous avez faux ~

La matérialisation. C’était l’air de cette école, l’arme de nos combattants, la puissance d’un Undai’en. Avec comme maman la directrice, ma meilleure amie comme ancienne étudiante et sa copine qui était la présidente du conseil d’Undai, je savais ce qu’était ce fameux pouvoir. Sans doute trop pour mon jeune âge et mon niveau mais je n’allais pas m’en plaindre. Je savais qu’une fois ma boucle activée, je rentrerai dans le moule de l’académie et plus j’en savais, mieux c’était. C’est également pour ça que je continuais à suivre les entraînements physiques de Kiwi ou maman, histoire d’être THE terminator des secondes. Mon but ? Devenir la plus forte ? Pas vraiment, juste survivre quoi.

Faut pas croire, ce n’est pas parce que j’étais la fille aimée et chérie de Dead Master qu’elle arrêtera quiconque de me foutre un poing. Je serai considérée comme mademoiselle tout le monde et je souffrirai autant que l’inconnu du troisième rang. Même si j’avais hâte de découvrir les vices d’Undai, j’avais quelques craintes quant à la suite de mon évolution…

Peut être que ma Akiha sera du genre surprotectrice et qu’elle me défendra de tous ceux qui oseront essayer de me battre, autant qu’elle les batte avant qu’ils me touchent hein… Mais en même temps, je ne voulais pas de ça. Parce que ça finira par m’apporter plus de merde qu’autre chose. Déjà que mon nom était difficile en dehors de l’école, si en plus à l’intérieur je devenais la chouchoute, ma vie de lycée sera courte et difficile.
Ouais, THE raisonnement.

- Le noyau se trouve au niveau du cortex cérébral. Les premiers porteurs de matérialisation détenaient des boucles d’oreilles comme la plupart d’entre nous, rapprochant ainsi l’extension du pouvoir de sa source. A notre époque, Dead Master-Sama réussit à évoluer l’adaptation de la matérialisation et ce, jusqu’à ce que nous soyons capables de porter également des bracelets et utiliser ce pouvoir sans qu’il soit proche de son noyau. Lorsque nous portons pour la première fois le bijou de matérialisation, notre corps change, de nouveaux vaisseaux de circulations se créent, ceux-ci partant tous… de notre cerveau. Ai-je juste, Ketsuki-Sensei ?

Haha, quel pète-haut celui-là ! Levant un sourcil à l’encontre de Shuu qui venait de se lever et balancer THE explication de la LIFE qui te marche dessus, je laissais un fin gloussement traverser mes lèvres. Non mais t’as vu ça ? Il débarque comme ça, hop hop hop et il se la joue cool guy whom knows everything ~ Attends gars, maman va te casser !

Ah bah non. Parce que même si une envie de sadisme se peignit en mon sein, les dires de Shuu étaient justes. Et c’est donc après un clin d’œil à son encontre que je laissais le cours poursuivre. Répondant de temps en temps pour me montrer « active » au cours, louchant sur le gars qui rougissait à vue d’œil sur ma Akiha et levant un sourcil en voyant l’excitation de celui-ci… Attends mec, t’es en cours là ! Aller quoi, va aux chiottes, branle toi un coup et essaye de revenir avec plus de sérieux. Non mais ces gars, tous les mêmes.

Et l’heure passa, mon calepin rempli des dires de maman jusqu’à ce que la sonnerie ne retentisse et que je m’étende sur ma chaise sous un long soupir. Deux heures dès le matin, de quoi bien te dégoûter du reste de la journée hein ! Haha ~ Personnellement, tant que je suis avec maman, ca ne me dérangeait pas. Me levant de ma chaise alors que la classe se vidait en saluant leur professeur, je m’approchais de celle-ci pour justement enlacer sa personne, déposant mon menton sur son épaule tout en soupirant d’aisance.

- Akiha-Chan veut-elle manger quelque chose ? ~

Me reculant avec un pseudo air pervers sur les traits, j’étirais mes lèvres avant de poursuivre sur ma lancée « Ou… désire-t-elle… me goûter ? ~ » Haha, je suis la meilleure, la plus géniale, THE meuf quoi ! Je m’aime, vous le saviez ? Riant sous mes propres dires et pensées, je lui fis un clin d’œil avant de dévier le regard vers une certaine personne qui caressa mon dos allégrement afin de me saluer.

Saluer hein… Parce que là, je n’ai pas vraiment capté. Il m’a touché le dos, donc moi j’ai dévié mon visage dans sa direction et avant qu’il ne parte, en plein mouvement il venait de me capturer les lèvres dans un french kiss without any conscience quoi ! Levant un sourcil sans pour autant dire quoi que ce soit à cela, je finis par sourire avant de lui faire un signe de la main et me tourner vers maman ;

- Et donc, et donc ? ~

Impatiente ? Maaah ~

____________________________





★ RDC ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Lun 25 Aoû - 19:14

Ce n'était guère sans surprise que je vis notre cher prince lever la main, signe qu'il désirait répondre à ma question. Devrais-je avouer que j'étais prête à tester ses compétences intellectuelles jusqu'au bout ? L'arrêtant à chaque faute qu'il aurait commis dans ses explications ? ~ Non que j'aie une dent contre lui, au contraire, je ne savais comment réagir vis-à-vis d'une telle personnalité, assise à son aise dans ma classe. Si un jour j'aurais eu vent du fait que j'allais enseigner au prince du Japon, j'aurais ri allégrement à cette information ~ Mais à Undai, tout pouvait devenir réalité, n'est-ce pas ? ~ C'était tellement vrai que je me plaisais à considérer ce jeune homme comme un des milliers autres étudiants qui passaient sous mes yeux et mon jugement de professeur. C'est pour cela que -sourire aux lèvres- je lui accordais la parole d'un signe de la tête. Alala ~ Je me sentais toute chose à diriger ainsi ce chaton qui un jour était destiné à devenir la tête du pays. « Heh, tant que tu as Ayame sous ta main, nous avons tout ~ » Tellement vrai ~ Croisant les bras, j'attendis que Shuu s'exprime ~ Et il le fit, plus que bien à mon plus grand étonnement.

- Le noyau se trouve au niveau du cortex cérébral. Les premiers porteurs de matérialisation détenaient des boucles d’oreilles comme la plupart d’entre nous, rapprochant ainsi l’extension du pouvoir de sa source. A notre époque, Dead Master-Sama réussit à évoluer l’adaptation de la matérialisation et ce, jusqu’à ce que nous soyons capables de porter également des bracelets et utiliser ce pouvoir sans qu’il soit proche de son noyau. Lorsque nous portons pour la première fois le bijou de matérialisation, notre corps change, de nouveaux vaisseaux de circulations se créent, ceux-ci partant tous… de notre cerveau. Ai-je juste, Ketsuki-Sensei ?

Quelle délicate et subtile manière de faire crouler les autres étudiants sous le poids d'informations qu'il venait de fournir en moins de trois secondes ~ Et contrairement à ce que je me suis attendue, je n'avais guère de remarque négative à lancer à son encontre, sa réponse était juste ~ Quel enfant, ayant dû être drainé à l'enseignement de la matérialisation depuis tout petit, n'est-ce pas ? ~ Sans aucun doute. Un Seconde lambda ne saurait donner une telle réponse, aussi précise comme recherchée. Où est donc passée l'interdiction de divulguer les informations concernant Undai aux personnes qui n'eurent encore mis leurs pieds en ce lieu ? À croire que les princes et rois n'étaient touchés par cette règle. Alala, Ayame, quel favoritisme faites-vous là ~

Acquiesçant aux dires de l'enfant, je poursuivis le cours sur le même ton aimable, donnant la parole à chaque étudiant, montrant qu'ils étaient tous sur le même pied d'égalité dans ma classe ~ Même Kaori s'est prise au jeu, à mon plus grand bonheur ~ Et c'est avec joie que je la vis s'intéresser à mes paroles savantes, au point qu'elle note ce que je dise. Quelle fille consciencieuse ~ La mienne, cela va de soi ~

Et c'est ainsi que le cours se termina sous le son de la sonnerie ~ Laissant mes chatons sortir sans plus de cérémonie, j'attendis que la classe se vide de jeunes échauffés -ou ennuyés- par deux longues heures d'études, avant de songer à ce que je pourrais moi-même, faire des deux heures de pause qui m'étaient accordées en ce lundi matin ~ Alala... Manger un bout avec mon épouse, cela va de soi ~ Et plus si affinité ~ N'était-il prouvé qu'enseigner amène des envies saugrenues en mon sein ? ~

- Akiha-Chan veut-elle manger quelque chose ? ~ 

Sursautant imperceptiblement n'étant encore habituée à entendre la voix de ma femme provenir de la bouche de Kaori, je tournais mon regard vers elle afin de m'assurer qu'il s'agissait bien de sa personne ~ Définitivement, ma fille avait un don certain à tourner ses mots pour y laisser une connotation perverse se dessiner ~ « Ou… désire-t-elle… me goûter ? ~ » Du moins, quand elle ne l'exprimais clairement. Alala ~ Amusée par ses dires, je ne répondis guère à son invitation d'approfondir notre relation, étant donné qu'un autre point vint perturber ma vision. Shuu Higashiyama. Fort proche de mon enfant.


Et ce, je le remarquais sous le baiser qu'il offrit à mon rayon de soleil avant de quitter la classe, fier de lui. Alala... aurais-je raté un épisode important de l'évolution de mon enfant ? C'était désemparant ~ Non que je refuse qu'elle ait un petit ami, mais si ce dernier était le prince du Japon, cela changeait la donne. Au point que je ne sache que penser de ce que je venais de voir. Et Ayame ? Était-elle favorable à cette union, elle qui détestait les hommes ? Comment réagissait-elle en sachant sa fille avec l'un d'eux ? ~ Alala, tant de questions auxquels je ne saurais répondre.

- Et donc, et donc ? ~ 

Déconcertée par ce qui s'est déroulé sous mes yeux, je ne réagissais guère sous l'empressement de Kaori. Et croire que j'eus espéré que mon enfant soit pure et innocente jusqu'à un âge plus décent... « Avec Ayame comme mère ? C'est étonnant qu'elle n'a pas fini dans le lit de tout Undai depuis lors, heh ~ » Définitivement, cela ne me plaisait guère. Et qu'importe les rires de mon alter-ego prétendant que ma fille était digne de nous, à s'attacher aux personnes ayant de l'argent, je refusais qu'elle fasse de telles choses, si jeune. Consternée, mais gardant mon calme, je décidais d'enquêter sur le sujet. Et le moyen le plus efficace de parvenir rapidement à l'accomplissement de cette mission, était de demander directement à la concernée, tout ce que je désirais savoir ~ Me ressaisissant tandis que Kaori niait littéralement les faits, je finis par lui sourire avant de passer à ses cotés, prendre ma mallette et revenir vers elle.

- Allons à la cafétéria ~ Nous aurons le temps de parler de ton ami, en mangeant ~

Attrapant sa main entre mes doigts, je la tirais à ma suite en dehors de la classe -que je refermais à double tour avant de me rendre à l'étage du dessous. Mais guère pour me diriger vers la cafétéria mais, c'est vers le bureau de ma femme que mes pas me menèrent. Informant Kaori de mes actions sous un léger « Mangeons à trois ~ », j'ouvris la porte en bois du bureau sans préavis. Sourire ravageur peint sur le visage, je parlais avant même de réaliser que mon épouse ne se trouvait guère seule dans ledit bureau.

- Levez-vous Ayame, c'est l'heure de...

M'arrêtant net au seuil de son vaste lieu de travail, je ne me départis guère de mon sourire, tandis qu'à l'intérieur de ma personne, c'était un véritable chantier. Alala... Ma chère et tendre épouse, assise dignement dans son siège ne m'a guère mis dans un état dit embarrassé ~ Ce furent les deux personnes habillées en costumes cravates, qui le firent. N'ajoutant guère davantage, prenant soin de faire bonne figure malgré mon erreur, je me penchais respectueusement devant les pairs d'yeux qui me fixaient avant de déclarer d'un ton égal :

- Veuillez me pardonner cette interruption, Ayame...- Sama ~

Sur ce, je quittais la pièce sans me retourner, refermant délicatement la porte dans mon dos, un sourire jaune adressé à Kaori. Alala ~ Quelle idée ~ Même si la certitude que le soir venue nous en rirons en famille, pour l'instant, je désirais m'éloigner le plus vite possible de cet endroit. Invitant la jeune blonde à me suivre dans la cafétéria, les questions me brûlaient tellement la langue que je ne me retins plus longtemps avant de les poser. Et c'est dans la file d'attente que je me lançais subtilement dans un interrogatoire fastidieux ~

- A quel point es-tu proche de Higashiyama-San, mon chaton ? ~ Êtes-vous ensemble ? ~

Cela changerait-il quelque chose que je le sache ou non ? Tellement de choses que c'est presque excitée que je voulus connaître le fin mot de l'histoire ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Eimin
★ Modo ★

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 11/07/2014

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Lun 25 Aoû - 19:36

C’était quoi le menu du jour ? Des pâtes carbonara je crois. Ou un truc dans le genre, la cafétéria de Undai avait un don certain pour plaire à tous les palets. En même temps, vu le mélange culturel que regroupait cette académie, ne fallait pas être étonné qu’un jour on vous fasse manger chinois pour que le lendemain ce soit africain ! Je n’étais pas difficile non plus, donc je mangeais un peu de tout… Même si je n’aimais pas la plupart des légumes et que certaines sauces -énormément- ne me convenaient pas… la mayonnaise était mon unique Dieu ! Carbo mayo ? Haha, THE mélange quoi, manque plus que mon verre de Coca !

Mais arrêtons là les fantasmes, fallait d’abord que maman s’active et ce n’était guère ce qu’elle faisait. Elle s’est mise sur OFF après son cours ou quoi ? Fronçant les sourcils en passant ma main devant son visage pour la faire réagir, ce ne fut qu’un simple sourire que je reçus en réponse avant qu’elle n’aille chercher son sac et me dise en fermant sa classe ;

- Allons à la cafétéria ~ Nous aurons le temps de parler de ton ami, en mangeant ~

Mon ami ? Haha. C’était donc ça. Levant les yeux au ciel en comprenant -essayant de comprendre plutôt- ce qu’elle eut mal interprété, je soupirais voracement. Genre quoi, ce baiser ne signifiait rien. Rien du tout, Shuu et moi on était comme les deux doigts de la main… Mais simplement amis. Je me voyais mal sortir avec lui ou même quoi que ce soit d’autre. Il était juste trop sympa pour que je tombe amoureuse de lui, je préférais les Bad-boys… Genre le gars qui se trouve deux bancs derrière lui ~ Alala, à quoi pense-je ~

« Mangeons à trois ~ » A plus grand chose devant les dires de maman. Je n’étais pas contre pour qu’Ayame nous rejoigne mais si mes souvenirs étaient bons, elle était en pleine… « Veuillez me pardonner cette interruption, Ayame...- Sama ~ » Réunion. Et sachez que je ne compte lui dire que je le savais, rougissant juste furieusement pour elle devant ce qu’elle avait lâché plus haut ! Connaissant l’ego de Dead Master, ca va baiser sec cette nuit. Alala, quelle femme ! Souriant jaune en me grattant la joue devant son air impassible, je me permis de faire un petit signe de la main à ma directrice de mère avant de suivre la deuxième moitié qui m’eut mise au monde.

Et c’est dans la file que je gigotais dans tous les sens pour voir le menu, vainement. J’avais beau être plus grande que la moyenne, y avait des géants à Undai. Genre, des gars qui faisaient deux mètres de haut, et ce, sans robe de combat hein ! En y pensant, j’ai entendu dire qu’il y a un mec, lorsqu’il rentre dans l’arène, il devient minuscule. Genre la fourmis quoi !

- A quel point es-tu proche de Higashiyama-San, mon chaton ? ~ Êtes-vous ensemble ? ~

Et même que… pardon ? Levant un sourcil sur la question directe d’Akiha, je ne répondis pas, préférant la regarder de haut en bas… Sérieusement, elle ne comprenait rien. Du moins, beaucoup de choses de travers. Je pouvais pas lui en vouloir, maman Ayame m’avait prévenue qu’elle était parfois étrange… Elle et elle, je veux dire. On se comprend hein ? Ahem. Me raclant la gorge en laissant un fin ricanement traverser mes lèvres, je secouais vastement mes mains pour lui faire sortir cette idée de la tête tout en surenchérissant avec des paroles ;

- Du tout, du tout ! On est juste amis. Le baiser d’avant était juste par hasard, je veux dire, un faux mouvement ? Y a rien entre nous, et y aura jamais rien non plus. J’ai d’autres projets et puis je suis déjà… Non mais rien ~ Laisse, et arrête de te faire des fausses idées ~

Riant un peu trop fort en me détournant pour que cela ne sonne pas suspect, je fus heureuse que ce soit notre tour. Commandant le menu du jour ainsi qu’une cannette de liquide qui pétille très fort, j’attendis que maman fasse son choix pour mieux nous trouver une table. Chose aisée étant donné que la plupart des étudiants étaient en cours à cette heure-ci. Dieu, trouvons un sujet… autre que mes relations amoureuses !

- Et dis moi, lorsque tu as rencontré maman, tu étais également étudiante à Undai n’est-ce pas ? Genre quoi, vous avez commencez lorsque tu étais une de ses élèves ? Un relation prof/élève c’est vachement sex’ mais quand même, ca devait être chaud non ? Je veux dire… C’est maman quoi ~

Pourquoi, pourquoi rester sur un sujet parlant d’amour ?! Kaori, t’es un vagin.

____________________________





★ RDC ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Mer 27 Aoû - 16:04

Si jeune est déjà tellement entreprenante ~ Kaori devait tenir cette faculté de ma personne ~ Et c'est amusée que je la regardais d'un œil inquisiteur, cherchant dans ses traits la preuve de ce que j'avançais ~ Devenir impératrice était une aboutissement de la vie à la hauteur des espérances de toute mère, n'est-ce pas ? ~ Tellement que je ne savais si je devais en être heureuse ou perplexe. Après tout, seule Ayame était suffisamment perfide pour arranger un mariage d'une telle envergure entre sa fille et le prince du Japon. Y avait-il question de fiançailles dont je n'aurais été informée ? Alala ~ Devrais-je demander à ma chère femme plus ample information quant à l'avenir qu'elle réservait pour notre fille cadette ? Certes. Et j'en serai satisfaite seulement si Kaori le désirera. Épouser un prince n'était-ce guère un rêve ? ~ Si ~

- Du tout, du tout ! On est juste amis. Le baiser d’avant était juste par hasard, je veux dire, un faux mouvement ? Y a rien entre nous, et y aura jamais rien non plus. J’ai d’autres projets et puis je suis déjà… Non mais rien ~ Laisse, et arrête de te faire des fausses idées ~

Mais contrairement à ce que j'aurais cru, Kaori démentit vigoureusement toute allusion que j'aurais pu faire quant à sa relation avec le jeune garçon promu à un avenir grandiose. Serait-elle en train de me mentir afin d'effacer toute gêne concernant elle et son dit ami ? Ou désirait-elle que cela restait secret, parce qu'en occurrence, Ayame ne voyait d'un bon œil, cette liaison ? Tant de questions qui se dissipèrent quand Kaori avoua être déjà avec quelqu'un d'autre. Certes, à demi, mais c'était suffisant pour que je lève un sourcil interrogateur, tandis qu'elle essayait de détourner mon attention sur... le menu du jour ~ Donnant de la liberté à l'enfant m'accompagnant, je ne poursuivis guère mon investigation, et préférais me concentrer sur le choix des aliments que j'allais ingurgiter. Pour l'instant, cela va de soi ~ Il n'était guère interdit à une mère de connaître la vie amoureuse de son enfant ~ Au contraire, c'était tellement normal que je me plaisais dans le malaise de ma fille quant à la question. Moi qui crus qu'elle n'était guère pudique, me serais-je méprise ? ~

C'est en m'asseyant à une table vide parmi d'autres, que je fixais Kaori sans relâche, l'invitant à s'exprimer avant que je ne vienne l'ensevelir sous des questions dites dérangeantes ~ « Et dis moi, lorsque tu as rencontré maman, tu étais également étudiante à Undai n’est-ce pas ? Genre quoi, vous avez commencez lorsque tu étais une de ses élèves ? Un relation prof/élève c’est vachement sex’ mais quand même, ca devait être chaud non ? Je veux dire… C’est maman quoi ~ » Piquant ma fourchette dans la salade que j'eus choisie, un fin sourire se peignit sur mes lèvres, tandis que j'analysais ses paroles. Alala, Ayame ne lui a guère raconté notre rencontre ? Non, bien évidemment ~ Riant à ses dires, j'imaginais un instant comment ma relation avec la directrice de Undai aurait pu évoluer si nous aurions entretenu une relation telle que décrite par Kaori. Définitivement, cela ne finirait guère suffisamment bien pour ma personne ~

Jaugeant la jeune fille sous mes yeux, je finis par secouer la tête négativement avant de prendre la parole d'un ton posé, définissant à quel point elle se trompait quant à ses allégations ~ « Non ~ C'est à mon retour en tant qu'enseignante que je me suis rapprochée de ta mère ~ Mettons cela dans la catégorie patronne/employée ~ N'est-ce pas d'autant plus... sex' ? ~ » Gratifiant ma fille d'un clin d’œil amusé, je détournais mon regard de sa personne pour zieuter sur la salle, guère remplie à cette heure-ci. Alala... Me demandais-je qu'en était-il de la réunion de mon épouse ? Cela va de soi, même si ce soir, je sentais que les choses seraient pimentées ~ « Heh, raconte lui comment nous avions essayés de tuer Ayame, et comment elle nous la si bien rendu ~ » Silence. Cette partie de l'histoire n'avait de raisons à être divulguée ~ Pour quoi le faire, si nous vivions un amour inconditionnel ? ~ Bien ~

- Le reste de l'histoire, tu la connais en quelque sorte, n'est-ce pas ? ~

Certes, pas en détails, et seulement les points joyeux sans nul doute ~ Mais c'était suffisant ~ Ayame m'eut offert ses biens matériels comme son corps, et moi, en échange, je me vouais corps et âme à sa personne, tout en mettant au monde l'enfant sous mes yeux, lui donnant une progéniture au sang des Eimin ~ N'était-ce guère parfait ? Si ~ Tellement que j'étais toute émoustillée sous les sommets que j'ai atteint grâce à... la subtile manière que j'eus à toucher Ayame des bouts des doigts ~ Mais ceci, était une histoire qui dure depuis quelques années déjà, et que je compte perdurer pendant encore longtemps ~ Tandis que les relations de ma fille, représentaient un mystère à mes yeux. Était-elle plutôt comme Hikari à s'attacher à une seule personne ? Ou serait-elle du genre à collectionner des conquêtes comme son grand frère ? ~ Certes, ces questions n'avaient lieu d'être, pour l'instant Kaori était bien trop jeune pour sortir avec quelqu'un.

- Mais parle-moi donc de ce fameux élu avec lequel tu sors, si ce n'est guère Higashiyama -San, qui est-ce ? ~

Le prince serait le meilleur parti qu'elle pourrait trouver, certes, mais si elle ne recherchait guère la célébrité ni l'argent, il va de soi qu'elle pouvait se tourner vers autrui ~ Mais qui ? Si jeune en plus ? Alala... Quelle idée ~


____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaori Eimin
★ Modo ★

avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 11/07/2014

MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   Mer 27 Aoû - 20:22


En mode, je change de sujet… raté. Et tellement raté que mon plat avait l’air tellement intéressant que la manière si subtile que mes pâtes faisaient pour tourner autour de ma fourchette m’envoûtait… Non mais c’était du n’importe quoi. Et puis mon fameux crush ? J’allais pas lui dire que c’était le gars qui m’avait demandé de sortir avec lui, et qu’après avoir essayé de me tripoter, je l’ai menacé à coup de « JE SUIS UNE TÊTE DE L’EMPIRE JAPONAIS, LA FILLE DE DEAD MASTER-SAMA (…) » Et ainsi de suite. Parce que ce n’était pas de lui que je parlais, non… Non.

- Non ~ C'est à mon retour en tant qu'enseignante que je me suis rapprochée de ta mère ~ Mettons cela dans la catégorie patronne/employée ~ N'est-ce pas d'autant plus... sex' ? ~

Et je dois le dire, je me suis sentie tellement mieux lorsqu’elle me parla d’elle. Au point de relever la tête, sourire sous mon expression roulant si bien sur sa langue, ses lèvres s’étirant comme… Alala, je rougis ~ Mais plus sérieusement, une relation comme ça, ca avait tout son charme. Tout le monde a déjà fantasmé sur son boss, que tu sois un mec, une meuf, un animal ou je sais pas quoi. Parce que par définition, ton supérieur il est plus haut gradé que toi, donc c’est l’intouchable, celui qui te regarde en monde « Héhé, petite merde va. » Voilà ! Mais elle, Akiha Ketsuki, en plus de s’être faite la patronne, elle y était mariée ! Non pas que je disais que maman était rien -après l’avoir retrouvée, j’ai gratté son passé- et je sais qu’elle est une femme remarque excellant dans les sciences et truc bidule. Mais quand même, gros lot quoi !

- Le reste de l'histoire, tu la connais en quelque sorte, n'est-ce pas ? ~

Pas vraiment, je n’étais pas forcément intéressée par Ma Akiha avant. Et maman ne parlait pas du passé, du moins, elle ne m’a pas raconté comment elles se sont mariées, juste que c’est elle qui est tombée amoureuse de ma Akiha et qu’elle a tout faite pour l’avoir. Chaud hein ? L’intouchable qui gratte pour être regardée et attrapée, haha ~

- Mais parle-moi donc de ce fameux élu avec lequel tu sors, si ce n'est guère Higashiyama -San, qui est-ce ? ~

… Et là, mes couverts sont tombés. Relevant la tête sur la personne me faisant face, mes lèvres se sont étirées d’elles-mêmes… Ha… Haha… Non… Je veux dire, non quoi… Non ? Et moi, qui crus… UN COURT INSTANT… Que ce sujet était clos. Déglutissant difficilement, je lâchais un fin rire nerveux avant de me racler la gorge.

- C’est compliqué. Elle, cette personne est déjà avec quelqu’un… Je préfère qu’on n’en parle pas, ok ?

Parce que cette personne était devant moi. Continuant à manger dans une ambiance un peu plus… stressée, je finis par déposer mes couverts et me lever de ma place.

- J’ai cours avec les servantes, on se revoit plus tard.

Un peu trop froid pour que cela soit sincère ? Je mentais, et ce ouvertement. Me grattant le bout du nez, je finis tout de même par m’approcher d’Akiha, relever son visage d’une main et déposer un chaste baiser sur ses lèvres. Mission… accomplie. Un sourire, un petit clin d’œil ;

- A ce soir, Akiha-Chan ~

Et je m’en allais.

- END -

____________________________





★ RDC ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alala ~ Quelle journée en perspective !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alala ~ Quelle journée en perspective !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Grand Marais de Verchamps
» Une longue journée en perspective... [Riri/Willy] [Terminé]
» Une belle journée en perspective ?
» APPART. A-402:(pv) Akita Ikumi ~ Quelle journée!
» Quelle est la base du développement ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Bureau de la direction :: Salle des professeurs-