AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Concours Kiseki : Je veux qu'elle super trouve quelqu'un à qui faire super l'amour !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiseki Ketsuki

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Là où personne ne s'attend à me voir, super !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 selon vos critères
★ Relationship:

MessageSujet: Concours Kiseki : Je veux qu'elle super trouve quelqu'un à qui faire super l'amour !   Mer 6 Aoû - 16:38

Cette super aventure, jamais je n’aurais cru super la vivre. C’était super inespéré, jamais je n’aurais cru que super maman accepterait de m’accompagner et encore moins, qu’elle obligerait super Hikari de venir avec nous ! Je savais que ça allait être super compliqué, mais regardez super moi ! J’étais juste super heureux.

Avec mon groupe, on a super réussi les super premiers tests, on était vachement stressés mais je ne sais super pas pourquoi, ca s’est arrêté dès qu’on a mis la première fois les super pieds sur scène. Super. C’était le terme qui ne me quittait pas et d’autant plus à ce stade de la compétition !

Quand on a super appris qu’on allait être en super finale avec d’autres super groupes, on a juste super explosé de joie ! La première chose qu’on a super fait, fut de boire, danser, chanter et baiser. Parce que oui, même si super maman ne pouvait rien faire avec super d’autres personnes, moi c’était super pas le cas ! Et je les ai super fait ! One, Two, Three, Five et même super Manager ! On a super pas fait de partouze hein, j’ai juste couché avec chacun à son tour ! J’aimais sucer et enfourner, c’était super pas ma faute !

Aujourd’hui, c’est dans les bras de Three que je me suis réveillé. Il était grand et super musclé, j’ai eu un peu de mal à super retirer son super bras qui s’était abattu la nuit après nos super ébats. Il en avait… De ces supers bonnes pratiques celui-là !

Une fois levé, c’est vers notre super salle de bains que j’ai été me super rafraîchir. Un super coup d’eau sur le corps et je ressortis super frais, super parfait !  Comme on avait super pas de répétition aujourd’hui, je m’étais super dit que je pourrai sortir avec la bande pour un peu super décompresser de nos agendas de malade mais lorsque j’ai ouvert les rideaux et que j’ai super compris qu’on était déjà super le soir… Bah il restait super pas grand chose à faire.

Sortir, faire la fête et super boire !

C’est donc vers la super chambre d’Hikari que j’ai super couru pour hurler à son encontre quand je l’ai vue « Super on sort ce soir ! Je vais super te trouver un petit copain ! » Parce que ouais, j’aimais super pas Mei, et qu’importe avec qui d’autre Hikari irait, ca serait bon si ce n’était pas Mei. Je disais super ça maintenant, mais je sais que dès qu’elle super sortira avec quelqu’un d’autre, je l’aimerai super pas non plus.

- SHINAI !

Bah elle a super pas changé ma super jumelle ! Je me suis super protégé avec mes super bras quand elle a essayé de super me tuer avec tout objet contondant à sa portée. J’ai fini par partir en pleurant parce qu’elle avait super réussi à me super toucher… Ca faisait super mal !

C’est chez super Harue que j’ai couru pour qu’elle me super console avant que je ne l’embrasse et que je me soulage avec elle… Bah super après que j’ai remis mon pantalon, je lui ai super proposé de sortir ce soir et elle a super accepté en me disant tout de même « Ne le dis pas à Akiha-San… Ce que nous partageons Kiseki. » Ah bah super pourquoi ? C’était super bon de faire super l’amour avec moi ! Mais je n’ai pas cherché à comprendre, je n’aimais pas quand c’est trop compliqué.

Après ça, j’ai essayé de trouver mes super amis qui ont acceptés directement et il me restait plus qu’une super personne à convaincre. Super maman Akiha ! Et quand je l’ai super vue… J’ai super hésité. Y a pas super longtemps, je l’avais vue en train de… Voilà et j’ai pas attendu que Hikari me super capte pour partir en courant.  

Alors cette fois-ci, j’ai super toqué à sa porte avant de débouler pour mieux lui demander ;

- Super on va en boite ce soir ? J’ai des super entrées pour un endroit super trop branché ! Les gars et super Manager sont super chauds en plus !

Comme elle avait pas l’air de faire super quelque chose d’étrange, j’ai super décidé d’avancer un peu plus vers elle. Bon… Je sais que ça se fait super pas, mais si je peux la super aider…

- T’sais super maman… Tu pourrais super te soulager avec quelqu’un hein… Maman super Ayame ne doit pas être super au courant non plus, je sais que super Five il aime tes… Tu veux ?

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Concours Kiseki : Je veux qu'elle super trouve quelqu'un à qui faire super l'amour !   Mer 6 Aoû - 20:46

Les réunions, le studio, les répétitions avant le grand jour. Au début, je ne m'attendais guère que cela me prenne tant de temps et d'énergie que de m'en occuper. Si j'ai cru un instant minime que j'aurais du temps pour moi-même, je me suis trompée sur toute la ligne ~ Avec le concours qui eut débuté favorablement pour « The Queen », notre voyage d'une semaine, se transforma en celui, d'un mois assurément, étant donné que les huitièmes du final, auraient lieu dans ce laps du temps. Évidemment, j'étais heureuse pour mon fils qu'il réussit à se sélectionner, mais cela mit à part, mes journées furent remplies. Tellement que c'est en courant que je rejoignais deux bouts du studio en cette belle journée ensoleillée, faisant la navette entre le studio où les chants détonnaient, et les pistes de danse où les chorégraphies s'enchaînaient. J'étais presque autant débordée que la manager, qui donnait toutes ses forces pour mener le groupe à la victoire, maintenant que le premier stress est passé. Mais que faisait donc ma fille pendant ce temps ? Alala... « Heh, prude qu'elle puisse l'être, cela m'étonne qu'elle ait survécu, heh. » Silence. Il n'y avait guère matière à rire. Du moins... Cela dépendait des points de vue, cela va de soi ~

Flash back

Le manque. J'étais tellement en maque que tout m'irritait. Et cela ne faisait pas plus d'une semaine que je n'eusse sentie les lèvres de mon épouse posées sur ma peau. Si peu, mais tellement long en même temps. Je n'en pouvais littéralement plus de cette abstinence forcée qui me tourmentait au point d'en avoir des crampes. Une addiction, oui, j'étais attachée mentalement et physiquement au sexe... Tellement que toute personne que je croisais dans la rue ou à l'hôtel, me donnait des envies perverses. Fantasmer, je ne m'arrêtais plus d'imaginer mille et une scènes mettant en œuvre ma personne, chevauchée par mon épouse ~ Dans ces moments là, je me retenais, en essayant de l'appeler, de lui parler de tout et de rien, de prendre des nouvelles de notre petite dernière, sans omettre de mouiller devant son regard insistant, même à travers un écran.

En ce jour, je ne dérogeais guère à la règle. Régie par des envies ne pouvant être refrénés, je me pressais à rejoindre ma chambre après une altercation avec un beau américain m'ayant parut tellement appétissant, que je l'eusse fui sans plus attendre. Sachant que Hikari ne reviendrait guère avant le soir, étant donné qu'elle se trouvait avec son frère, je refermais la porte de notre suite derrière ma personne, avant de me diriger d'un pas ferme vers le lit, où je me jetais sans moindre grâce avant de me saisir de mon portable. Appeler Ayame, me changer les idées. C'était le plan. Mais rien ne marcha comme il se le devait, étant donné qu'il devait être sept heures du matin au Japon, et que mon épouse devait être occupée avec... Une réunion, si mes souvenirs étaient exacts après notre conversation passée où j'étais tellement distraite par son beau sourire, que j'en oubliais d'écouter ses paroles. En colère contre cette impuissance qui me rongeait, je jetais le cellulaire à l'autre bout de la chambre, cachant mon visage d'une main, immobile. « Cela ne nous apportera rien de s'abstenir. Elle n'est pas là, elle n'en saura rien. Retourne donc voir cet homme, ou laisse moi le faire, Akiha ~» Il n’en était pas question. Il va de soi que je comprenais les motivations de mon ombre, tiraillée par les mêmes besoin que ma personne, mais comparé à elle, j'avais une conscience. Certes embrumée par l'envie folle de baiser, mais elle était toujours là. Moindre qu'elle puisse l'être.

Prise par un violent désir, je glissais ma main en-dessous de ma jupe, caressant mon intimité tout en mordant ma lèvre inférieure dans un mouvement se voulant sensuel. Comme il fallait s'y attendre, il n'a guère fallu longtemps pour que je sente un liquide chaud se déverser entre mes doigts, accentuant mon plaisir d'autant plus. Tellement que je pénétrais mon antre dans de longs vas et viens consentis, tandis que mon autre main s'acharnait déjà sur mon téton durcit. Et ce jusqu'à ce que cela ne soit plus suffisant, et que j'ouvre avec fracas le tiroir de ma table de chevet et en sorte un jouet -vibrant- que j'apposais consciencieusement contre mon clitoris, m'imposant des mouvements circulaires avant que ce dernier ne se retrouve en moi. Gémissant du plaisir que je m'accordais, je me détachais de la réalité, une image nette d'Ayame gravée dans mon esprit.

- Ay... Ayame...

Accélérant les mouvements à m'en faire mal, je me déhanchais au gré de mes envies bestiales, et ce jusqu'à ce que toute la passion du moment ne s'envole sous un bruit sourd qui me ramena à la réalité. « Dé... Akiha... Oka... Désolée... Je... » A moitié déshabillée, je me redressais, les joues rougies par les actions passées, le regard brillant d'envie. Seul le bruit d'une porte claquée à la volée, me parvint de là où j'étais. Laissant un fin soupir chargé traverser mes lèvres afin de dissiper mon étourdissement, je finis par me lever et aller prendre une douche, consciente de ce qui venait de se passer. Hikari m'a vue... dans une position délicate. Après être sorte de la salle de bains personnelle qui m'était destinée en ce lieu, je pris soin de m'habiller avant de toquer à la porte de la chambre de Hikari, décidée à en parler avec sa personne. Oui, je connaissais la timidité légendaire de mon enfant, c'est pour cela que j'étais devant sa porte, à vouloir mettre les choses au clair, afin de ne guère me retrouver avec une fille mal à l'aise pour le reste du mois -si pas plus.

- Hikari, mon chaton... Pourrais-je te parler ?

Et sur ce, je rentrais dans sa chambre, refermant délicatement la porte dans mon dos. Je ne saurais dire combien de temps je suis restée à discuter avec elle, tout en la retenant de s'enfuir par moment, mais je ne sortis de sa chambre avant d'être certaine que la situation s'est arrangée.

Fin flash back.

Cela dit, je pouvais aisément discerner les regards fuyards de mon enfant de temps en temps, ainsi que le soin qu'elle prenait à ne guère regarder dans ma chambre, même si les portes étaient grandes ouvertes. Il va de soi qu'après cet incident, j'ai pris soin de fermer les portes si des envies sexuelles me passaient par l'esprit ~ Mais revenons à aujourd'hui ~ La journée s'est passée relativement bien, installée tranquillement sur le sofa de la suite, je sirotais un verre, consciente que c'était ma journée de libre. Mais qu'avais-je d'autre à faire que de me reposer ? Strictement rien, malheureusement. D'un coté, je préférais ne guère bousculer Hikari, et de l'autre, je ne songeais même pas à chercher mon fils dans les nombreuses chambres de cet hôtel. Oui, cet enfant était impossible, me rappelant mon jeune âge. Il ne fallait guère être divin pour se rendre compte qu'il dut passer dans le lit d'au moins un étage complet de clients du bâtiment que nous occupions. Certes, j'étais ravie qu'il ait autant de succès, mais j'avais tout autant peur qu'il ne prenne goût à des pratiques... plus dérangeantes qu'un simple moment de plaisir entre deux personnes. Alala... Parlant de cela, je me plairais dans des caresses charnelles, et gémissements étouffés ~

C'est un bruit sur la porte qui me sortit de mes songes. Prête à passer sous la douche pour un moment de divertissement qui aurait refroidi mes envies, je fus étonnée de voir mon fils rentrer dans ma suite. Ne devrait-il être en compagnie de ses amis, à s'amuser dans la ville ? ~ Justement ~

- Super on va en boite ce soir ? J’ai des super entrées pour un endroit super trop branché ! Les gars et super Manager sont super chauds en plus ! 

Quelle gentille attention que d'inviter sa mère ~ Certes, je pouvais largement être sa grande sœur, si le concept même, que je sois la mère n'était ancré dans les esprits de mes jumeaux. Hésitant à donner une réponse directe à mon enfant, ne tenant plus en place, je finis par me redresser et venir déposer un baiser sur sa joue en signe de bonjour. Alala ~ Sortir en boîte ? Quelle idée saugrenue ~ Devrais-je accepter ? Évidemment, c'était le moins que je puisse faire. Après tout, cela faisait longtemps que je n'étais sortie dans un endroit bruyant, chauffés par des corps en effusions ~

- T’sais super maman… Tu pourrais super te soulager avec quelqu’un hein… Maman super Ayame ne doit pas être super au courant non plus, je sais que super Five il aime tes… Tu veux ?

Aurait-il lu dans mon esprit ? Non, mon fils n’était doté du pouvoir de télékinésie, et de plus, il n'était qu'en Première ~ Perturbée par sa proposition, je le fus d'autant plus quand mon ombre rieuse surenchérit sur ce sujet dans un « Je suis certaine que ce serait déjà meilleur avec lui qu'avec l'autre timide ~ Heh ~ » Silence. Jamais je ne... Outrée par les pensées sombres de mon alter-ego, je me détournais de mon fils afin de reprendre contenance. Définitivement, ses propos me déstabilisèrent au point que je ne sache qu'en penser ~ Alala... Five donc ? Le garçon ressemblant à une fille... Non que j'ai des critères de sélection précis, mais je ne comptais coucher avec un mineur. Même... Avec qui que ce soit d'autre, à part Ayame. Reprenant contenance, je me tournais vers Kiseki tout en consultant l'heure.

- Non mon chéri, je ne veux pas ~ Ce n'est guère correct que de tromper quelqu'un qu'on aime ~ Mais j'accepte de vous accompagner ~ Donne-moi un instant ~

« Heh ~ Depuis quand, c'est mal de baiser ? ~ » Depuis que j'étais marié à un être monstrueux ? ~ Il va de soi que je n'ai jamais été une personne fidèle, j'étais fort loin de me décrire comme telle, aimant le corps humain d'autrui, comme mon travail de scientifique ~ Mais depuis que j'avais une personne parfaite à mes cotés afin de satisfaire mes besoins les plus sombres, je ne regardais que très rarement les courbes alléchantes d'un homme ou une femme tierce ~ Certes, comme le dirait mon ombre détestable, Ayame n'était guère présente. Alala... Si je ne désirais faire attendre le groupe ainsi que Harue, il serait temps que je me prépare ~ Mais avant cela, je devais appeler ma femme, étant donné que je ne saurais répondre à ses appels tout le long de la soirée. Revenant dans ma chambre en demandant à mon fils de patienter, c'est vers l'ordinateur que je me tournais, m'asseyant sur le lit, la boite électronique sur les genoux, je laissais la tonalité de l'appel résonner dans la pièce. Et ce, jusqu'à ce qu'une voix caractéristique -me donnant des frisons- se mette à parler de l'autre coté, quelques secondes avant que la caméra ne s'active.

- ... MAMAN ! Y a ton pc qui te réclame.

Kaori donc ~ Alala, quel enfant ~ Ne m'attardant guère sur le fait qu'elle eut répondu à mon appel, j'affichais mon plus beau sourire quand le visage d'Ayame apparut à l'écran ~ La voir me rendait toute chose ~ Et toute taquine également ~ « ... Alala ~ Le pc aimerait savoir comment vous allez, Ayame ~ » Il va de soi que mon épouse était tout autant amusée que ma personne par ces conversations dénuée de logique ~ « Maaah ~ Je vais très bien merci ~ et comment se porte Akiha-Chan ? ~ » C'était une question rhétorique, à laquelle l'envie de répondre que j'étais terriblement en manque me tentait, mais je me contentais seulement de sourire, connaissant les réactions à ce que j'allais lui avouer dans les secondes à venir. À savoir, que je sortais ~ Non que je ne puisse le faire, mais étant en manque, il va de soi que nous étions à cran pour tout sujet... délicat ~

- Bien ~ Je profite de prendre de vos nouvelles, parce que je ne saurais répondre ce soir ~

était-ce une manière subtile de lui dire que je ne serais disponible pour cause d'une soirée arrosée dans une boite de nuit remplie d'hommes et femmes pouvant convenir à tous les goûts ? Certes. Et il va de soi que ma chère épouse eut compris de suite où je voulais en venir, étant donné qu'elle reprit, d'un ton égal, mais tellement chargé en mesquinerie ~ « Ah ? Sors-tu ce soir mon cœur ? ~ » Optant pour la sincérité, je n'attendis guère un instant pour poursuivre, l'air perplexe « Oui ~ Kiseki désire "me faire sortir" ~ » Ce qui n'était guère faux, au contraire, il n'y avait plus vrai. Même si j'omettais qu'il désirait tout autant que je couche avec quelqu'un pendant cette sortie afin d'être -plus- en forme. Alala... Jamais je ne dirai cela à Ayame, de peur qu'elle ne vienne étrangler notre enfant.

- Huhu, quelle charmante attention ~ Et où comptez-vous vous rendre ? J'ai également été invité ce soir ~

Invitée ? Étrangement intéressée par la nouvelle qu'elle m'eut donnée entre deux questions, je répondis vaguement où j'allais, tout en demandant plus ample information sur sa propre destination. Définitivement, la jalousie ne me seyait guère ~ « Un casino vient d'ouvrir à Kyoto, nous ferons son inauguration ~ » Nous. Et qui était donc ce nous ? ~ évidemment, j'ai posé la question, sentant dans ma voix, l'empressement. Alala... Devrais-je me calmer en activant le jouet mauve caché dans un des tiroirs à coté du lit ? ~ Cela me détendrait, sans nul doute. « Hum ~ Nous, effectivement ~ Ne t'avais-je pas dit que Maria-Chan venait de prendre un poste en tant qu'enseignante à Undai ? Huhu, quelle mégarde de ma part ~ » Quelle plaisanterie du mauvais goût ~ Je passerais par dessus cela, si cela en était vraiment une. Mais malheureuse, Maria Quartz tournait véritablement autour de mon épouse. À contrecœur, je soulignais ce fait amèrement. Où était donc passée ma maîtrise de soi ? Envolée en même temps que j'eus appris que la maîtresse favorite de ma femme, revenait à la charge au moment exact où je n'étais guère dans les environs. Maria... à mon retour, elle aura une vie difficile à Undai ~

- Que me vaut ce faux sourire mon cœur ? ~ Ne sais-tu pas que j'ai de parfaits gardes du corps tel que Yume-Chan et Kaïla-Chan ce soir ? ~ Sache que celles-ci ont... un intérêt certains à laisser mes mains loin des demoiselles trop alléchantes. Sans compter Kaori-Chan... Qui n'a guère envie de me voir avec une autre personne... Que sa personne ~

Riant à ses dires ainsi qu'à la moue qu'elle me présentait, je la gratifiais d'un sourire doux tout en notant de remercier ma fille pour son caractère possessif, ne serait-ce que pour la raison abordée par Ayame. Alala... étais-je soulagée d'apprendre qu'elle ne pourrait s'amuser avec Maria ? Cela va de soi ~ Et comment pouvais-je en être certaine ? Ma fille était têtue et tenace, cela, je l'ai vu et revu quand je me trouvais encore à Undai.

- Vraiment ? ~ Je suis ravie de l'apprendre ~ Prenez soin de ne guère remplir les caisses du casino dans ce cas ~

De bonne humeur, je repris sur un ton amusé, taquinant la chance de mon épouse pour des jeux de hasard ~ Taquinerie à laquelle Ayame avait déjà une réponse, plus que... coquine ~ Tandis que mon fils me quémandait de me dépêcher. « Akiha-Chan, accepterait-elle de se dévêtir sous mes yeux de dépensière ? ~ » Je ne voyais guère de raison de refuser ~ Riant légèrement à la perversité de l'instant, à peine voilée, je me mordis la lèvre inférieure avant de hocher lentement de la tête en signe positif ~

- Kiseki, mon chéri... Va rejoindre tes amis, j'arrive dans peu ~

Déposant l'ordinateur portable sur le lit, j'ajustais la caméra afin qu'Ayame puisse avoir tout mon corps en visuelle ~ Un strip-tease improvisé ? Afin qu'elle sache que ce n'est guère dans les bras de Maria qu'elle trouvera son bonheur ~ Passant un doigt sur mes lèvres, je descendis l'une de mes mains sur les premiers boutons de mon chemisier que je déboutonnais lentement, sans quitter le visage de mon épouse du regard ~ La laisserais-je profiter jusqu'au bout du spectacle ? ~ Bien évidemment ~ Et ce, jusqu'à ce que je me retrouve seulement vêtue d'un string, que j'enlevais sensuellement, le faisant glisser le long de mes jambes avant de m'approcher du pc -nue- et prendre une position dite provocatrice, sur le lit ~

- Cela vous plaît, n'est-ce pas ? ~ Je dois y aller à présent... Passez une bonne soirée, mon amour ~

Un dernier clin d’œil et je raccrochais, un léger soupir traversant mes lèvres. Alala... Me dévêtir ainsi, me faire dévorer par le regard perçant d'Ayame, m'excitait ~ Tellement que j'en mouillais ~ Me relevant après ce moment intime entre nos deux personnes, j'entrepris par chercher un vêtement convenable pour la soirée. « Ca m'énerve. » Le choix consciencieux d'une tenue ? ~ Non. Mais je ne comptais relever les pulsions sexuelles de mon alter-ego. Finissant par opter pour une robe légère et moulante m'arrivant pile en dessous des fesses dont le décolleté plongeant attirerait plus d'un regard indiscret, je me permis d'agrémenter celle-ci par un collier tombant au creux de mes seins, ainsi que des talons assortis à la couleur de la robe. Un petit tour dans la salle de bain pour accentuer mes traits par un zeste de maquillage et parfum, et j'étais prête à sortir ~

Laissant mes talons hauts taper le sol, j'arrivais auprès du groupe au complet, composé des membres de The Queen, la manager ainsi que ma fille. Hikari... Devrais-je remonter pour lui trouver une tenue plus aguicheuse ? ~ Je me contenterais de zieuter sur Harue qui quant à elle, prit soin de mettre ses formes en valeur ~ « Trop canon ! » Ces enfants ~ C'était donc Five qui aimait mes fesses ? Alala, il était servi s'il voulait se rincer l’œil ~ Non, chauffer des enfants par mon apparence, ne me divertissait guère.

- Prenons la limousine ~ Hikari, détends-toi voyons ~

Invitant les jeunes gens à sortir de l'hôtel, tout en prenant soin de traîner ma fille à notre suite, nous n'attendîmes guère longtemps que ladite limousine se gare à l'entrée, le temps que nous rentrions et repartions en chemin. Et où allions nous donc ? ~ La fameuse boite de nuit dont Kiseki parlait tant ~ Pourquoi y allais-je ? Premièrement pour surveiller mes jumeaux, ensuite pour boire un verre ou deux dans un endroit où je pourrais converser avec des gens divers, ainsi que les aborder -et que regarder, cela va de soi- ~

- As-tu réservé une table, Kiseki ? ~


____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiseki Ketsuki

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Là où personne ne s'attend à me voir, super !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 selon vos critères
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Concours Kiseki : Je veux qu'elle super trouve quelqu'un à qui faire super l'amour !   Mer 6 Aoû - 21:12

- Non mon chéri, je ne veux pas ~ Ce n'est guère correct que de tromper quelqu'un qu'on aime ~ Mais j'accepte de vous accompagner ~ Donne-moi un instant ~ 

Je voyais super pas pourquoi, Five était le genre de gars super bon au pieu. Ouais, j’ai super pas vraiment couché avec, mais je connais quelqu’un qui connaît quelqu’un qui a super couché avec ! Et je savais d’autant plus que je pouvais faire confiance à cette même super personne qui m’avait raconté ce que la personne lui avait super dit… Vous comprenez ?

Mais j’allais pas surenchérir, si elle voulait super pas tromper super maman Ayame c’était peut être super mieux. J’étais du genre à super pas réfléchir avant de super parler, mais après coup, si super maman directrice apprend que j’ai super incité sa femme à super la tromper… Je resterais super pas longtemps en vie. Fallait être super logique.

Quand super maman est partie pour je ne sais que faire, j’ai super décidé de l’attendre en m’asseyant sur l’un des super fauteuils de leur super suite mais avant que je ne puisse déposer mes fesses sur le super coussin, la porte s’ouvrit sur super Hikari. Je dois avouer que j’ai eu un moment de super silence avant de dresser un super sourire heureux et m’avancer vers elle pour la super prendre dans mes bras.

On a eu quelques super soucis et ce n’est que super depuis peu, qu’on était redevenu ce que nous aurions dû toujours être. Donnant un bisou à ma super sœur, je la regardais de haut en bas avant de super lui demander si elle voulait super bien nous accompagner super ce soir. J’ai même mis un super genou à terre ! C’est Izaya qui m’avait super montré ça en disant que comme ça, les super nanas elles disaient toujours super oui. Et…

- Je n’ai pas envie de sortir Kiseki… Mei-Sama…

Mei ? Qu’est-ce qu’elle a encore celle-là ? Fronçant les sourcils en voyant ma super jumelle super triste, je posais mes super mains sur ses épaules pour l’enfermer dans une étreinte. « C’est super pas grave, moi je suis super là » Et je l’ai consolé sans savoir pourquoi elle était super comme ça.

C’est genre cinq minutes plus tard que j’ai fini par la super pousser dans sa chambre pour qu’elle se super change. Parce que même si elle était pas bien, fallait qu’elle super sorte… Comme ça elle ira super mieux ! Alors je lui ai choisi des super habits, qu’elle n’a pas mis. Évidemment, elle s’est juste super habillé comme d’habitude avec mon super caleçon -je comprends super pas pourquoi elle le super porte- avant que je ne retourne dans la pièce principale de la suite et que je demande à super maman de se super dépêcher.

- Kiseki, mon chéri... Va rejoindre tes amis, j'arrive dans peu ~

J’avais pas vraiment super le choix alors je suis parti le premier avec super Hikari. Une fois en bas, mon super groupe était déjà là, j’ai salué tout le monde avant de me tourner vers ma super jumelle pour lui parler un peu. Et ce, jusqu’à ce que super maman arrive à son tour, super trop belle ! Mes amis n’ont pas attendus un moment pour super siffler, faut dire moi aussi, j’acclamais son look !

- Prenons la limousine ~ Hikari, détends-toi voyons ~

Et la limousine arriva, un dernier mot au chauffeur concernant le super endroit et nous nous mettons en route alors que super maman me demandait « As-tu réservé une table, Kiseki ? ~ » Aïe. J’ai super pas fait ça ! Mais c’était super pas grave, de mon plus beau anglais je super demandais à la femme que j’avais au bout du fil de nous réserver une table en super soulignant que nous étions le super groupe Queen ! Ca aide la popularité, puisqu’elle m’informa qu’un cube super VIP nous attendait !

C’est genre super pas longtemps après avoir quitté le super hôtel que nous sommes super arrivés. Dès le début, on a été super accueillis par de super hôtesses super trop belles ! La super musique tapait déjà super fort sur mes oreilles et dès qu’on est arrivé à notre super table, on nous a super servi une coupe de super champagne ! C’était juste trop parfait, mais ma super jumelle elle n’avait pas du tout l’air super à l’aise.

Pour changer super ça, je l’ai tiré à ma suite sur la super piste de danse tout en lui disant « On va super bouger, tu vas super aller bien ! » Elle m’avait super pas répondu, ou peut être que si, mais la musique allait tellement fort qu’il m’était super impossible de l’entendre.

- …C’est fini…

Comme je l’entendais pas bien, j’ai super demandé qu’elle répète et même quand elle le faisait super bien, je comprenais toujours pas. « Elle me… » J’entendais pas, alors j’ai juste levé mon pouce ne mode « Super ok ! » Mais en vue de sa tête, ma réponse n’était pas bonne. En moins d’un instant, elle m’avait repoussé pour super partir vers les toilettes. Levant la super tête vers maman en ne comprenant pas ce qu’il se passait, j’ai super été suivre ma jumelle… Et lorsque je l’ai super vu en pleurs… Mon monde s’est super arrêté.

- … Elle… Elle a quitté… Undai… Mei… Mei-Sama… Nous…

J’allais la tuer. Personne… Ne pouvait faire pleurer ma sœur.

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Concours Kiseki : Je veux qu'elle super trouve quelqu'un à qui faire super l'amour !   Jeu 7 Aoû - 18:30

Mon fils n'était suffisamment prévenant pour penser à réserver une table dans ladite boite de nuit qu'il complimentait tant. C'est pourquoi, j'ai pris soin de lui poser la question, et fus contente qu'il prenne les choses en main, en appelant et réservant un coin tranquille où nous pourrions nous poser. Une parcelle VIP à ce que j'ai pu entendre. Alala... à croire que mes enfants étaient plus célèbres que ma personne ~ N'était-ce pas le sang de mon épouse coulant dans leurs veines qui les rendait tellement ambitieux ? ~ Je me le demandais vraiment.

Un quart d'heure après des conversations anodines avec mes charmants accompagnateurs, ainsi que quelques promesses de danse, nous arrivâmes devant l'endroit convoité par les billes bleutés de mon fils, joie qui ne fut guère partagée par Hikari, étrangement muette et effacée. Qu'avait-elle donc à se comporter de la sorte ? Mon alter-ego détestable avait sa petite idée, se résumant au fait qu'Hikari a toujours été ainsi. Mais au fond, mon instinct maternel me hurlait que je devrais m'occuper d'elle au lieu de me plaire à trinquer tout le long de la soirée. Parce que à boire, il y en avait à profusion ~ Et je le réalisais quand nous nous assîmes tous -sur des banquettes confortables- devant une table destinée à contenir des dizaines de verres. Du moins, autant qu'il en serait nécessaire pour que notre petit groupe finisse par ne plus pouvoir ingurgiter davantage de degrés ~

Coupe de champagne en main, je détaillais la salle du regard, y descellant autant de jeunes que de personnes d'âge mûrs pouvant convenir à mon regard clair et insistant ~ Relevant le regard sur mes jumeaux chéris quand ils se levèrent, je fus agréablement surprise qu'Hikari acceptait de danser avec son frère. Les laissant à leur entente mutuelle -que je ne pus voir depuis que Mei eut remplie la vie de ma fille aînée- je me consacrais pleinement aux discussions avec Harue ~ Conversation qui prit un chemin parsemés d'embauche quand je vis à quelle vitesse elle vidait les verres que les serveurs lui apportaient. Alala... Une bonne descente, à ce que je voyais. J'étais d'autant plus soulagée d'avoir accepté d'accompagner ces jeunes gens, étant donné que leur surveillante attitrée risquerait de lâcher prise dans moins de temps qu'il faudrait pour le dire ~

- Hi beauté ! Ca te dit de danser un peu ?

Relevant le regard sur un jeune homme devant être mon cadet d'au moins cinq ans, je le gratifiais d'un sourire aimable avant de refuser son offre, préférant de loin me divertir en la compagnie de Five -par exemple ~ Mais contrairement à mes espérances, mon refus ne fut pris au sérieux, étant donné que l'homme -qui se présenta sous le nom de Jack- s'assit à mes cotés, et s'engagea sur un flirt dépourvu de sens aux yeux d'une personne de mon calibre ~ « Aller, je suis pas méchant, tu sais. C'est quoi ton nom ? » Évidemment qu'il n'avait l'air d'un tueur en série, pas plus que ma personne ~ Mais il était tout de même visible, qu'il réfléchissait avec son membre viril, plutôt que son cerveau ~ Répondant par politesse en trouvant mon verre étrangement intéressant, je ne daignais montrer mon outrance quand il attrapa ma main pour admirer ma bague. « Wa, ça dut coûter quelques boules ça ! T'es mariée à un banquier ? En même temps, avec ton physique... haha. Après, ça dépend ce que tu fais dans la life... attends, je vais deviner. Secrétaire ! » Devrais-je l'arrêter avant qu'il ne s’enfonce dans sa bêtise ? Cela va de soi ~ Et je ne me gênais guère de le reprendre sur ses paroles, soulignant le fait que j'étais mariée à une femme, n'étant guère banquier, et que j'exerçais le métier de chercheuse au premier plan. Sa réaction ? ~ Alala... Définitivement, cette soirée s'annonçait longue si je restais avec un homme au cerveau de la taille d'un pois-chiche ~

- Et tu cherches quoi ? Le point G ? Hahaha !

Définitivement... Sa compagnie me dérangeait plus qu'autre chose ~ Et cela dut se voir sur mon visage, étant donné que Harue reprit le flambeau en invitant ledit gentleman à s'en aller. Il va de soi que j'aurais pu m'en défaire moi-même, mais mon attention fut attirée par une autre charmante créature qui me fixait depuis que je sois arrivée dans la boite. Me levant afin d'aller à sa rencontre, c'est près du bar réservés aux personnalités VIP que je pris place, sur un siège haut. « Ethan. Je vous offre un verre ? » Avec plaisir ~ Prenant mon temps pour accepter, je détaillais le beau brun discrètement. « Heh ~ Trentaine, travaille dans les finances, assez riche, pas marié et... nous sommes tout à fait son genre ~ » Mon ombre avait un don certain pour cibler un gros poisson d'un battement de cils ~ Sirotant le liquide alcoolisé plus par réflexe que envie réelle, je ne quittais ledit homme des yeux tandis que nous nous engageâmes sur une conversation quelconque. Riant à ses anecdotes, acquiesçant à ses dires, je fus obligée d'avouer que sa compagnie était agréable. Du moins, bien plus que celle du dit Jack, qui... disparut dans la nature. Lançant un regard en biais vers la table de The Queen, je fus étonnée de n'y voir personne, tout le groupe devant s'amuser sur la piste. Piste sur laquelle Ethan m'invita. J'aurais pu aller danser avec lui, si un détail plus important ne m'aurait sauté aux yeux. Et celui-ci n'était autre que mes enfants, dont Kiseki paniqué -ou en colère- et Hikari en pleurs. Déconcertée, je me levais en m'excusant auprès de l'Américain.

- Je reviens tout de suite ~

Ébauchant un sourire ravageur sur les lèvres... je laissais ce beau monsieur en plan ~ Danser et plaisanter pouvaient attendre, mais mes enfants non. Traversant aisément la foule, j'arrivais à leur hauteur, interceptant des bribes de conversation dans la musique ambiante « … Elle… Elle a quitté… Undai… Mei… Mei-Sama… Nous… » Mei ? Mashiro ? Pourquoi parlait-elle de cette fille qui -en l'occurrence- se trouvait à l'autre bout du monde ? Alala... Mais que se passait-il ici ? « On s'en fiche, le mec est bien plus intéressant que les états d'âme de ce stupide môme, Akiha. » Patience voyons ~ Affichant une inquiétude évidente, je vins prendre Hikari par les épaules pour mieux la serrer dans une étreinte maternelle, avant de la consoler, sans pour autant connaître véritablement la raison de cette... effusion d'émotions.

- Tout va bien ma chérie... Chuuut... Je suis certaine que ce n'est guère ce que tu crois... Allons ~

Rassurant mon enfant tout en caressant sa chevelure particulièrement remarquable, je rivais mon regard clair sur Kiseki, lui demandant silencieusement ce que sa sœur avait au juste. Que voulait-elle dire par le fait que Mei eut quitté Undai ? Était-elle diplômée pendant le peu de temps que nous étions en Amérique ? Voulait-ce dire qu'elle a rompu avec mon enfant ? Je ne saurais le dire, sans avoir plus de détails. Informations que je ne saurais avoir dans un endroit tel que celui-ci. Hikari toujours dans les bras, je me décidais à réagir comme il se devait pour une mère. Demandant à Kiseki de me donner de son attention -guère difficile en vue de son état vis-à-vis de sa jumelle- je décidais qu'il était temps pour ma personne de rentrer.

- Kiseki, je vais rentrer avec Hikari, d'accord ? ~ Saurais-tu prévenir le reste du groupe ? Nous prendrons un taxi afin que vous puissiez rentrer en limousine. Et... Ne bois pas trop, et ne tombe pas dans les bras d'une personne te paraissant louche ~

Autant prévenir que guérir, comme le disait si bien le dicton ~ Même si je savais que mon fils couchait avec tout ce qui lui plaisait à première vue, je n'étais pas moins sa mère, et il va de soi que je voulais éviter des complications quant à ses actions. Alala... Et croire que la soirée se proclamait des plus amusantes.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiseki Ketsuki

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Là où personne ne s'attend à me voir, super !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 selon vos critères
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Concours Kiseki : Je veux qu'elle super trouve quelqu'un à qui faire super l'amour !   Jeu 7 Aoû - 18:49

Quand elle pleurait, mon monde s’effondrait. Elle ma sœur, ma vie, ma chérie, la lumière de ma vie, ma Hikari. Et là, cette même lueur qui me faisait sourire de jour en jour venait de s’éteindre à cause d’un amas de glace que j’allais trancher sec quand je la retrouverai. Je me le promettais, personne ne pouvait faire du mal à MA jumelle ! La blesser, c’est comme le blesser.

J’avais beau être là super pour elle, je ne savais pas comment super la consoler… Elle était tellement triste que qu’importe mes super, je n’arrivais à en sortir un seul. Au bout d’un moment, je me suis moi même mis à pleurer avec elle tellement que la voir comme ça, c’était juste atroce.

Puis, c’est maman super Akiha qui est arrivée pour savoir ce qu’il super se passait. Elle avait beau me questionner du regard, je ne savais super pas quoi lui répondre. « Tout va bien ma chérie... Chuuut... Je suis certaine que ce n'est guère ce que tu crois... Allons ~ » Ce qu’elle croyait, je le ressentais. Et cela se dessinait comme étant de la tromperie, Mei venait de briser le cœur de ma jumelle. Voilà ce qu'il fallait savoir !

Entre mes propres pleurs, je rageais à cette nouvelle des plus mauvaises, je n’avais qu’une seule envie, et celle-ci était de retourner à super Undai pour aller super tuer c’te tache blanche ! Oui, j’allais même super appeler maman super Ayame pour qu’elle super punisse Mei. Shinai, shinai, shinai Mei !

- Kiseki, je vais rentrer avec Hikari, d'accord ? ~ Saurais-tu prévenir le reste du groupe ? Nous prendrons un taxi afin que vous puissiez rentrer en limousine. Et... Ne bois pas trop, et ne tombe pas dans les bras d'une personne te paraissant louche ~

Non, ça j’acceptais super pas. Levant les bras pour faire barrage devant super maman Akiha, je secouais ma tête de gauche à droite pour qu’elle arrête de bouger. Je n’allais pas la laisser super partir comme ça avec ma super jumelle ! Je n’allais pas non plus l’empêcher de ramener Hikari à l’hôtel, c’est juste… Que j’étais son frère et un frère doit être là pour protéger sa sœur. Alors c’était mon devoir d’agir comme mon rôle le voulait, et comme mon cœur me l’ordonnait.

- Super hors de question, je super rentre avec super Hikari, toi tu peux super rester ici.

C’était pas une question, plutôt une affirmation parce que je pris ma sœur dans mes bras pour la porter. Je sais qu’elle était super pas blessée ou autre, mais ça aussi, ca faisait partie de mon devoir de futur super justicier comme Izaya. Sourcils froncés, je me retournais avec Hikari dans mes bras avant de crier à l’encontre des gens me bloquant le passage vers la sorte « Super faites de la place, super convoi spécial ! » Hikari a-t-elle ri ? Super non… Pas quand on a le super cœur en miette.

Lui adressant tout de même un super mini sourire, je me retournais à moitié pour super voir maman Akiha… Elle va super bien s’en sortir toute seule, je n’avais super pas d’inquiétude à super avoir. Prenant une longue super inspiration, je sortis avec Hikari. Et ce, jusqu’à trouver un taxi super vite pour qu’on puisse super rentrer à l’hôtel… Et là… J’ai super fondu en larmes.

Je suis du genre super émotif, et aussi con que super à dire… C’est Hikari qui m’a super consolé en super pleurant avec moi. On était super qu’à deux, le monde aurait super pu s’arrêter… Je m’en foutais super trop. Parce que c’est ce soir là, que j’ai compris que mon monde se trouvait devant mes yeux, là… C’était Hikari.

Jamais super plus, je ne laisserai super personne toucher à ma super Hikari.

END

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours Kiseki : Je veux qu'elle super trouve quelqu'un à qui faire super l'amour !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Concours Kiseki : Je veux qu'elle super trouve quelqu'un à qui faire super l'amour !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Recherche quelqu'un pour me faire une bannière
» Peut importe où elle se trouve dans le ciel, et peut importe où nous nous trouvons sur terre, si on tend la main et qu’on ferme un œil, la lune n’est jamais plus grosse que le pouce.
» Eileen ♥ Elle riait comme quelqu'un qui avait sérieusement réfléchi à la vie et qui avait compris la blague
» Surprise d'un été [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Le monde :: Le monde :: L'Amérique-