AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Couloirs du dortoirs des filles : Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hikari Ketsuki

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Undai

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 bocaux
★ Relationship:

MessageSujet: Couloirs du dortoirs des filles : Rencontre   Sam 5 Juil - 18:56

Un nouveau jour se levait sur Undai, la rosée matinale venait de tomber alors que je me mouvais déjà à toute hâte dans le parc, décidée à entraîner mon corps plat pour qu’un jour… Je puisse être à la hauteur de Mei-Sama. Ce fut une résolution que je pris récemment, j’étais bien trop faible, une seconde parmi tant d’autres portant un nom ne lui seyant guère, ayant pour petite amie, un membre de l’élite… Je n’avais pas ma place dans ce tableau.

Pas dans mon état. C’est ainsi que je m’étais mise à l’entraînement, je n’ai pas demandé à Kaïla-Sama de l’aide, non, elle aussi… Était déjà bien assez occupée avec son propre passage en rang. C’est donc à six heures que je commençais ma course matinale, étendant mes membres à leur maximum, bravant les courbatures jusqu’à ce que je m’écroule au sol… Cela faisait déjà quelques jours et je pouvais déjà sentir la différence. Ma chair était tendue, ma résistance à la douleur devenait supportable, mon corps tout entier se changeait sous mon regard incrédule.

En dehors des entraînements physiques, j’allais également dans l’Arène… La matérialisation faisait tout ici, qu’importe l’endurance de mon corps, sans pouvoir, je resterai en bas de l’échelle… Chose que je n’acceptais pas. Moi aussi… Un jour, je pourrai protéger Mei-Sama.

Accélérant mes pas sur cette pensée, ce fut dans des ruelles en terre battue que je m’aventurais. Sale de la tête aux pieds, je n’en avais que faire de mon physique… Non, courir, s’endurcir, être à la hauteur devinrent mes mots d’ordre. Et ce, je poursuivis jusqu’à l’épuisement…

Une heure plus tard, je décidais de m’arrêter pour aujourd’hui, me promettant de refaire quelques échauffements en soirée. C’est dans ma salle d’eau que je me dévêtis pour passer mon corps endolori sous une douche bien méritée, récurant mon corps jusqu’à effacer la dernière goutte de boue, je me délectais sous cette eau réparatrice… Si agréable, si apaisante. Un dernier jet et je sortis, mon corps enroulé dans une serviette afin de rejoindre ma chambre…

Endroit où je crus me retrouver seule, mais contre toute attente, un petit être se trouvait assis sur mon sofa -lit-, livre en mains à essayer de comprendre les images, présumais-je…

- K…Kaori ?

C’est ainsi qu’elles ont décidées de la nommer. Ébauchant un rougissement prononcé sur mon visage, je détournais le regard lorsque les pupilles verdâtres de la chevelure de blé se tournèrent à l’entente de son prénom. « Mhmm… Hikari-Nee-Chan a de drôles de lectures. » Les enfants… Me terrifiaient, semblait-il. Ne sachant que répondre à cela, je tentais de bafouiller quelques mots avant de planter l’enfant seul… Après tout… J’étais venue pour m’habiller ! Enfilant mon uniforme en quatrième vitesse, ce fut dans la salle de bains que je me renfermais une fois de plus pour fuir le petit démon avant de revenir, un temps soit peu… « Mieux ».

- Que… Que fais-tu ici ? Akiha-Okasama ne m’a pas prévenue… Que je devais te garder aujourd’hui…

« Mhmm, cela te dérange ? » Pas du tout ! Secouant la tête afin de lui faire comprendre que ce n’était pas le cas, c’est sous un de ses soupirs de princesse qu’elle se leva pour venir à ma hauteur tout en me tendant sa petite main blanchâtre ;

- Maman a dit que je pouvais rester ici. Alors je vais rester avec toi. Mhmm… Tu as l’école non ?

…École ? Cours ? Oui j’ai cours ! Regardant l’heure hâtivement, je blanchis en voyant que dans dix minutes les cours allaient commencer. Entrouvrant les lèvres, c’est sous un excès de stress que je me saisis de mon sac, ma sœur, et… Et mon cellulaire avant de m’élancer telle une acharnée dans les couloirs. Moi qui étais toujours si discrète, voilà un changement radical, courant à toute hâte dans les couloirs, je tentais de prendre mon tournant correctement… Vainement. J’avais beau m’entraîner tous les jours, je ne me suis jamais exercée au freinage…

Et mon frein fut une personne que je bousculais malencontreusement, me faisant chuter, les fesses les premières au sol, Kaori-Chan toujours dans mes bras. Me redressant en feignant un air de douleur, c’est prise de panique que je regardais la petite fille d’à peine cinq ans que je tenais dans mes bras… « K… Kaori-Chan ? » Elle avait l’air… entière.

Déviant mon regard de la petite fille, ce fut vers la personne que je venais de bousculer que toute mon attention se posa… Une… Une ! Une… Terminale. Écarquillant les yeux alors que mon visage se déformait sous la peur, c’est le corps tremblant que je tentais… tenter… que tentais-je ?!

- Je… Je… D…Dé… !

« Mhmm… Elle essaye de dire « désolé », madame. » Quelqu’un… veut bien me préparer une corde ?

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Couloirs du dortoirs des filles : Rencontre   Dim 6 Juil - 11:12

il y avait longtemps que je n'avais pas heurté quelqu'un dans Undai. Maintenant que j'étais une terminal et que,  qui plus ai j'avais survécu à mon combat contre Alice sensei, peut d'élèves oser m'approcher.
Ce qui est à la fois bien... mais pas cool. Les terminal ne ce parle quasiment jamais si ce n'ai pour te lancer des défis ou pour te demander de l'aide sur la prise de notes d'un cours. Je n'avais plus revue Hibari ou alors furtivement.  

Alors le fait de me faire percuter en plein couloir des filles me parus bien étrange.  

Comme souvent j'avais suivis une routine établit depuis ma sortis de l'infirmerie: réveil cours, arène, cours, manger, arène, dormir. Enfin il n'y avait pas si longtemps que j'avais ce rythme de vie. Deux semaines tout au plus mais le temps semble si long quand on s'ennuie.  

Cela dit, aujourd'hui était une double entorse à mon habituel routine. Premièrement parce que j'avais reçus une lettre de mes parent m'apprenant la prise de drogue de mon "ami d'enfance" et la volonté de ces derniers que je rentre. C'est ainsi que sortant de ma chambre pour leur renvoyer une réponse de refus que je me suis fait percuté par... une seconde. Et pas n'importe la qu'elle, Hikari. la seule fois ou je l'avais rencontrer j'avais découvert que Mihaïl était professeur à Undai (d'ailleurs je ne l'avais point revue comme si il avait disparut) et j'avais eu le droit à la présence de Dead Master prenant Hikari dans ses bras et l'emmenant avec elle.  
De plus elle n'était pas seul. Un enfant de 5 ans grand max ce tenais dans c'est bras... Un mélange de Akiha-sensei et de Dead Master.
 
- Je… Je… D…Dé… !

Je fais si peur que cela pour qu'aucun mots entier ne sorte de sa bouche? Je haussai un sourcil de découragement.
 
-Mhmm… Elle essaye de dire « désolé », madame

Tiens donc la petite à l'air bien plus assurer que Hikari. Enfin il faut de tout pour faire un monde et surtout des enfant qui font peur par leur auras. Franchement je ne sais pas ce que les deux professeurs de leur vie mais pour que une petites chose comme ça leur ressemble autant il doit avoir un truc pas net. tout cela étant j'éviterais de me laissé aller à des divagations aussi folle sous risque de m'attirer des problèmes surtout si ils viennent à moi tout seul.  En attendant Hikari à l'air effrayé que je lui fasse regretter une simple bousculade.  

-Ce n'ai pas bien grave. Vous ne vous êtes pas fait mal au moins ? Comment vas-tu Hikari depuis la dernière fois?
 
Je la vois souvent ce détruire la santé dans l'Arène, rester jusqu'à pas d'heure pour améliorer sont potentielles. Elle à que trop peux changer pour tout les effort fournit. Dans un sens, personnes viens l'aider. Ce qui est plutôt marrant c'est que étant la protéger de Dead master j'aurais pensé qu'elle était un peu plus puissante.  

-Ou alliez vous d'un pas si pressez ?

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Hikari Ketsuki

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Undai

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 bocaux
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Couloirs du dortoirs des filles : Rencontre   Dim 6 Juil - 13:46

Dans ma précipitation, je n’avais pas reconnue la fille que j’avais bousculée, ce n’est que lorsque j’ai osé lever le regard que je me suis aperçue qu’il s’agissait de Miharu-Sama. Était-ce pour autant que je me sentais rassurée de l’avoir bousculée ? Pas du tout, bien au contraire. Notre dernière rencontre n’était pas des meilleures, j’avais perdu contrôle de mes sentiments devant les mots acerbes de son compagnon… Cette situation ne me plaisait pas du tout.

-Ce n'est pas bien grave. Vous ne vous êtes pas fait mal au moins ? Comment vas-tu Hikari depuis la dernière fois?

Elle ne m’a pas oublié… Me relevant tant bien que mal en déposant ma sœur sur le sol, je dépoussiérais discrètement mes vêtements. Mal… Je ne l’étais pas, du moins une petite chute n’allait pas m’apporter de grande souffrance et Kaori n’avait pas l’air de se plaindre d’une quelconque douleur, bien au contraire, lorsqu’on la regardait observer la fille, c’était plus de la curiosité qui se lisait sur ses traits qu’une douleur tierce…

-Où alliez vous d'un pas si pressé ?

Où ? …En cours. Tendant mon bras pour regarder l’heure, je voulus limite me laisser tomber de découragement en voyant que les cours du matin avaient déjà commencés et qu’il m’était donc impossible d’y assister pour les deux premières heures. Je n’étais pas du genre à arriver en retard, et si j’avais un malheureux imprévu, je n’aurais jamais osé toquer à la porte de ma classe en devant me justifier devant mes camarades et le professeur pour mon retard… Aujourd’hui… Rien n’allait.

- Miharu-Sama… Je m’excuse de vous avoir heurté. Merci de vous inquiéter pour ma personne… Je… Vais bien.

Oui, même si j’avais repris l’usage de la voix, je n’en restais pas moins timide. Toussotant légèrement, je poursuivis.

- Je comptais… me rendre en cours, mais il est déjà…

« Êtes-vous une forte personne, madame ? » Me coupant en pleine parole, Kaori s’était approchée de Miharu pour venir tirer sur sa manche tout en lui demandant ces inepties. Si j’avais été assez courageuse pour l’arrêter, je ne serais pas en train de trembler comme à cet instant précis, interdite devant la scène. Que se passerait-il… Si… Si Miharu s’en prenait à Kaori, que la petite se retrouverait grièvement blessée ? On me tiendrait pour responsable, moi qui devais m’en occuper en ce jour. Tendant la main pour la récupérer, ce fut inutile car l’enfant me dévisageait de sa petite taille avant de poursuivre à l’encontre de Miharu-Sama.

- Mhmm, mes mamans aussi elles sont très fortes, mais moi je peux pas encore faire de… de la… Mhmm car je suis trop petite. Mais toi aussi tu es une fée avec des pouvoirs magiques ?

Une… fée ?

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Couloirs du dortoirs des filles : Rencontre   Dim 6 Juil - 18:02

- Miharu-Sama… Je m’excuse de vous avoir heurté. Merci de vous inquiéter pour ma personne… Je… Vais bien.

Qu'elle enfant timide elle est c'est plutôt impressionnant. Je me demande vraiment comment elle peut supporter la vie dans Undai? Même en étant pacifique on à du mal alors si on a du mal a accepté les remarques et en plus on est timide... de toute façon que puis je y faire. Elle est surement intouchable.  

- Je comptais… me rendre en cours, mais il est déjà…

-Êtes-vous une forte personne, madame ?  

Je portais mon regard sur la petite fille. La dernière fois qu'on m'avais poser cette question j'avais eu envie de rire. Mais maintenant... maintenant je pouvais dire que j'étais forte et même dur avec les autres. je sais qu'il y a 1 an de cela j'aurais eu de l'empathie pour Hikari maintenant j'ai un sentiment entre le mépris et la pitié. Le problème étant que malgré tout je ne peut m'empêcher d'avoir de la sympathie pour cette fille.

- Mhmm, mes mamans aussi elles sont très fortes, mais moi je peux pas encore faire de… de la… Mhmm car je suis trop petite. Mais toi aussi tu es une fée avec des pouvoirs magiques ?

J'eu un petit sourire. Elle était adorable. Me mettant a sa hauteur je lui montrais ma boucle d'oreille qui était rouge.  
En supposant que ses mamans soient les deux personnes à qui elle ressemble, elle doit en voir des "trucs" qui font penser à de la magie. D'ailleurs c'est vrai que on pourrais penser que c'est de la magie.  

-Je ne suis pas aussi puissante que tes mamans, mais je suis plus forte que beaucoup d'élèves dans l'école. Tu veux voir un tour de magie ?  

Je mis mets deux mains près de ma bouche et souffle tout doucement dedans. Cela n'affecte en rien l'utilisation de la "magie" de Undai mais ça laisser le surement le plaisir pour la petite fille qu'elle était et qui croyait au fée.  
Je devais me concentrer pour lui le petit objet que je voulais lui montrer.  
Dans mes ce trouvais une petite fée en or. Elle n'était pas bien grosse juste de quoi en faire un pendentif. bon un gros pendentif mais c'était déjà cela. je lui avait fait une petite chaîne avec, pas en or bien sur mais en titan. Bien sur elle ne saurais pas faire la différence entre du simple fer et ce métal qui m'étais encore difficile à créer en grande quantité en combat.  

-Et voila. tiens c'est pour toi.  

Bien sur user d'autant d'effort pour créer un réelle objet avec une forme autre que celle d'une chaîne m'avais vidé et je m'étais mis en tenue de combat. Me relevant je me remis en tenue d'écolière.

-Tu es du coup un peu en retard Hikari-san pour aller en cours. Et je viens de te mettre encore plus en retard avec ce tour. si cela ne vous dérange pas, accompagné moi, je dois allée poster une lettre.  

Je me remis à la taille de la petite fille dont j'ignorais le nom:

-Comment t'appelle tu ?  

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Hikari Ketsuki

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Undai

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 bocaux
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Couloirs du dortoirs des filles : Rencontre   Dim 6 Juil - 18:49

- Je ne suis pas aussi puissante que tes mamans, mais je suis plus forte que beaucoup d'élèves dans l'école. Tu veux voir un tour de magie ?

Moi-même, je voulais voir ce que Miharu allait faire. Elle était une personne puissante, je le savais. J’étais là lorsqu’elle était passée en terminale, que son adversaire était l’un des pires montres de Undai et, auquel elle a survécu. Ce n’était pas une chance que tout le monde pouvait saisir, la plupart, si pas l’entièreté des élèves qui se frottaient à Alice-Sensei mourraient sans plus de ménagement… Mais elle, elle était encore là, fièrement debout à épater ma petite sœur.

Lorsque sa robe de combat s’activa, j’eus un pas de recul alors que Kaori, comparé à ma personne, s’approcha des mains jointes de Miharu-Sama, émerveillée par les fines lumières dorées qui en émanaient. Et lorsqu’un petit objet faisant la taille de la main de la petite naquit dans les mains de notre aînée, ce fut un cri de surprise qui jaillit des lèvres de la fille alors qu’un millier d’étoiles se dessinèrent dans ses yeux… Moi aussi j’aurais voulu faire naître une telle expression sur le visage de la fille d’Akiha-Okasama…

- Et voila. Tiens c'est pour toi.

Mais contrairement à elle, je n’avais pas ce pouvoir… Baissant le regard alors que Kaori se saisit du collier, elle n’attendit pas plus d’une seconde pour le poser autour de son cou, la fée en or dans les mains…

- Tu es du coup un peu en retard Hikari-San pour aller en cours. Et je viens de te mettre encore plus en retard avec ce tour. Si cela ne vous dérange pas, accompagné moi, je dois allée poster une lettre.

Me ressaisissant lorsque Miharu-Sama s’adressa à ma personne, je levais les mains en signe de non inquiétude. Il était déjà bien trop tard, il était donc inutile qu’elle soit préoccupée par mon retard et puis… Cela m’a permis de la revoir, même si elle me terrifiait, elle restait une terminale qui avait l’air de me traiter comme autre chose qu’un simple jouet… Pouvais-je être heureuse ?

- Comment t'appelle tu ?

« Mhmm, Kaori Eimin et vous, vous êtes Michau-Sama ? » Non, ce n’était pas ça. M’accroupissant à la hauteur de ma sœur, je rectifiais ses dires pour l’informer que le prénom de notre aînée était Miharu-Sama, et non je ne sais quelle autre appellation qu’elle lui a donnée… « Miharu ? Fée-Sama alors. » Ce n’était plus une question, mais bel et bien une affirmation. Me redressant en déposant une main tendre sur la chevelure de blé de Kaori, je relevais le regard vers la terminale pour acquiescer à sa demande que j’avais malencontreusement, laissée traîner.

- Où… Où devez-vous déposer votre lettre, Miharu-Sama ?

« C’est chez Yume ? Parce que Yume elle peut aller la déposer pour vous aussi, Fée-Sama ! » Une autre affirmation que l’enfant dit tout en se saisissant de la main de la fille aux yeux verts. Elle n’avait pas l’air de vouloir la lâcher, bien au contraire, elle la tirait déjà avec elle sous un « Mhmm… Je sais c’est où, c’est à côté du bureau de maman. » Dead Master-Sama… Personnellement, je n’avais guère envie de la voir. Toussotant légèrement, je laissais mes pas suivre la petite qui avait l’air décidée d’être l’investigatrice de notre journée…

- Fée-Sama, vous êtes aussi un… Mhmm… professeur ?

Une fée, un professeur et pourquoi pas un Bernard l’Hermite ?

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Couloirs du dortoirs des filles : Rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Couloirs du dortoirs des filles : Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dortoirs des Filles
» Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie]
» Dans le dortoir des filles (la grande chambre)
» «DANS LE DORTOIR DES FILLES?!»
» les filles et le hobby...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Dortoirs :: Dortoir Filles-