AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Kaïla Kurayami vs Unknown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Kaïla Kurayami vs Unknown   Mar 24 Juin - 11:56

C’était… absurde. Littéralement, lorsque j’appris cette nouvelle, je ne savais plus quoi faire, le simple fait de manger était devenu impossible, déglutir comme un porc au plein milieu du repas ? Je l’ai fait. Et pourquoi cela ? Haha…

Revenons quelques jours plus tôt. Nous avions décidé d’inviter Mei et Hikari a manger chez nous, un repas qui allait s’annoncer des plus amusants. A dire vrai, l’ambiance y était, entre les rires et les cris, les moqueries et les conversations sérieuses, je m’étais plu dans ce moment entre amis. Agréable, ca l’a été, que ce soit la manière si subtile de Mei de faire rougir Hikari ou encore leur manie de répéter non-stop « Mei-Sama… » « Hikari-Chan ~ » Certes, c’était saoulant, mais ça restait amusant… Du moins, on pouvait se plaire à se moquer des deux énergumènes. Mais là n’était pas le sujet non.

« Ca y est ! Mercredi prochain, je fais mon passage en rang Yume ! »
Et là… Ce fut la fin du monde. J’ai hurlé. Littéralement avant de bafouer des insultes, complètement perturbée par l’information dite.

Voilà en gros pourquoi depuis quelques jours, je stressais dans mon coin, incapable de savoir ce qui allait arriver ce fameux mercredi. Parce que oui, dans sa grande ingéniosité, elle ne m’avait même pas dit qui elle voulait combattre pour ce combat ultime… J’en devenais folle, non, j’étais folle.

Premièrement je crus que c’était moi qu’elle voulait combattre… Après tout, quoi de plus excitant que d’affronter son professeur pour le dernier passage en rang décisif. J’ai donc pris des mesures drastiques pour m’y préparer… Carrément. Qui s’est amusée à se lever à pas d’heure pour reprendre un entraînement titanesque ? Et tout ça pour quoi ? Pour rien.
« C’est moi que tu vas combattre ? » Fut ma question alors que mon amie se trouvait en pleine séance de jeu vidéo… La réponse ? « Heu, non. » J’ai ri. Terriblement.

Mais cela ne m’aidait toujours pas à savoir qui elle voulait affronter, et c’est là, que mon esprit se tortura pour trouver qui était l’élue… Ou qui allait tuer ma Kaïla en soi.

Miri Okugi. Elles s’entendaient bien, du moins assez pour que Kaïla veuille la tuer et ose demander à ce que ce soit cette femme qui lui arrache la tête. C’est donc lundi matin que j’ai pris mon courage à deux mains pour aller voir Miri-Tan, bien que nos relations n’étaient pas au beau fixe, je ne pouvais pas laisser les choses traîner sans que je ne connaisse le fond de l’histoire. C’est ainsi que je me retrouvais devant elle, le regard perdu vers un point invisible pour lui demander de but en blanc « Kaïla t’a-t-elle demandé de faire son passage en rang avec elle ? » Réponse -> Non. Qu’est-ce que je me suis sentie bête de lui avoir demandé ça. Conneries.

Akiha Ketsuki. On ne sait jamais ! Après tout, elles se détestent, autant Akiha car Kaïla a détruit mon petit cœur selon elle, et Kaïla parce que… Parce que certains faits du passé ont fait que cela se finisse par un « Je vais te buter, sale blonde ! ». C’est également lundi que je suis arrivée en trombe dans les appartements d’Ayame pour la trouver, elle jouant avec sa petite chose blonde dans un monde rempli de rose et de lapins blancs. Me raclant la gorge d’un air désintéressé, je tentais le coup en lui demandant de manière détournée si Kaïla n’était pas venue la voir… « Mhmmm… Qui est donc Kaïla ? » Fut la question de la petite avant que sa mère ne lui réponde que c’était une mauvaise personne qu’elle n’avait vu depuis longtemps… Ouais, j’avais ma réponse, mais ca n’en restait pas moins de plus détestable. Faisant dos aux deux personnes, je m’en allais sans demander mon reste.

Qui… Restait-il donc ? Mei ? Non, elle lui aurait demandé lorsqu’elle a annoncé la nouvelle et pourquoi combattre la princesse blanche d’Undai ? Cela relevait à de la stupidité. Oui, Kaïla est stupide. Cela expliquerait beaucoup, mais tout de même… Je tentais quand même ma chance en le lui demandant, ce qui résultait sur une négation également.

C’est mardi que je traînais mes pieds d’un air désespéré vers le bureau d’Ayame, espérant vraiment qu’elle soit là. Toquant à la porte par éthique, c’est une fois que l’on m’autorisa à y rentrer que je pénétrais le lieu étrangement clair… Moi qui avais l’habitude de voir ce bureau plongé dans les ténèbres, c’est étrange d’admirer la vue d’Undai par les baies de cette pièce. Me détachant de la contemplation de l’extérieur, je laissais mes talons claquer sur le marbre du sol jusqu’au bureau de la directrice, endroit sur lequel je tapais du poing tout en m’exclamant ;

- Je n’y arrive pas !

Et que n’arrivais-je pas à faire ? A trouver qui Kaïla voulait combattre bon sang ! J’avais beau me creuser les méninges… C’était… impossible. « Maaah ~ Voyons cela demain mon cœur, elle n’aura qu’à désigner quelqu’un dans les gradins ~ Nous serons toutes présentes, ne t’inquiète donc pas ainsi ~ » Elle avait beau me dire ça, j’en restais stressée. Et si… et si finalement c’était moi qu’elle voulait combattre ?!

Ma tête allait exploser.

Et mercredi vint enfin. Aujourd’hui en soi. Arrivant dans l’arène dès le matin, c’est sans véritable étonnement que je vis les gradins surpeuplés, le bruit battait déjà à son comble alors qu’au premier rang, les spectatrices les plus importantes attendirent déjà le début du spectacle. En ligne droite, Keitaro à côté de Miri, qui se trouvait à côté de Dead Master dont Kaori avait trouvé sa place entre la directrice et Akiha pour que finalement se trouve à côté les jumeaux et Mei… Et dire qu’il ne manquait plus que Yomi.

Me détournant des gradins, c’est vers le centre de l’Arène que je me dirigeais. Endroit où je matérialisais comme à mon habitude, ce fameux trône. Y prenant place en croisant les jambes, je n’attendais plus que l’actrice principale de cette scène… Kaïla, ne meurt pas.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   Jeu 10 Juil - 19:53

Attaquer, esquiver, riposter, matérialiser. C'étaient les actions qui remplissaient mes journées depuis déjà trois années complètes, si pas plus. Mais jamais je n'y ai prêté tant d'intérêt que ce mois-ci, et surtout, dernière semaine où j'ai lancé à tort et à travers, qu'il était temps que je fasse mon passage en rang. Et pas n'importe lequel, le dernier, le plus important, mais aussi, le plus difficile. Après, le dernier adjectif ne m'affectait pas tant que cela, étant donné que je m'y suis préparée. Et pour être sûre de gagner et me barrer de ce lieu peuplé de fous furieux, je m'entraînais toujours, et encore, jusqu'à la date d'échéance, celle où je poserais mes pieds dans l'Arène pour me défouler une dernière fois. Ouais bon, y a plein de derniers trucs à faire, j'avoue, mais on s'en fout, c'est assez important pour que je le mentionne, bande de cons ! Soit ! Il y a plus important que de s'arrêter sur le sentiment de joie qui me submergeait rien qu'à penser que j'allais faire un massacre dans le sanctuaire de Yume.

Yume... Parlant d'elle, haha... ha. Je me découvris un coté mesquin, ayant fait en sorte qu'elle ne sache qui j'allais défier pour ce combat final. Au point qu'elle ne savait même pas que je voulais le faire dans... bah là, c'était demain. Et pourquoi ? Parce que, j'aimais mettre du piment dans notre petit mode de vie, et la voir stresser valait tout l'or du monde. Tellement que je me plaisais -littéralement ouais- de la voir zieuter sur moi, pour mieux s'en détourner, sans oser poser la question fatidique. Et quelle était donc ladite question ? Et bien, si je l'ai choisie elle. C'était le cas ? Hum. J'ai longuement hésité à le faire, mais étant au courant de ce qui s'est passé quand je lui ai proposé un combat plus qu'amical, j'ai pu remarquer qu'elle n'arrivait à se battre convenablement. Ouais bon, lucidité mise à part, il fallait pas être divin pour réaliser que je n'avais aucune chance contre la grande Black Rock Shooter, si cette dernière décidait de se donner à fond... Ou perdrait contrôle sous une attaque qui lui ferait croire que j'étais à moitié morte. Ouais je vous assure, cette folle était assez douée pour me défoncer, constater que je me noie dans mon propre sang, et prise de panique, m'achever. Douée ? Elle l'était. Suffisamment pour que je ne tente pas ma chance contre elle. C'est aussi pour cela que je lui dis de but en blanc qu'elle ne serait mon adversaire, quand elle me l'eut demandé tandis que j'étais occupée à massacrer un zombie.

Comment ça, je n'aurai aucune chance de gagner si je passe mes journées à glander devant la télé ?! Je vous emmerde ouais. Je m'entraînais plus qu'assez pour démolir mon futur adversaire. La preuve ? Je séchais tous les cours -ayant une excuse valable ce n'était pas un crime- pour passer des heures et des heures dans l'Arène, perfectionnant jusqu'au bout ma technique, choisissant les attaques que je risquais d'utiliser contre ma future victime, et celles qu'il serait préférable d'éviter vue leurs inefficacités. J'étais tellement au point, que selon toutes les statistiques que je supposais, et que si tout se passait comme prévu, toutes les chances seraient de mon coté. Et c'est confiante que je suais toute l'eau de mon corps, traînant mon meilleur ami à ma suite, pour qu'il devienne le cobaye de mes assauts.

Et cela dura... toute la semaine, sauf le mardi soir, quelques heures avant le jour fatidique, où je me permis une pause, et du repos bien mérité. J'étais prête, et pas du tout du genre à douter de moi-même. Quoi que... Le mercredi matin, je m'étais levée à l'aube, extirpée du lit par l'excitation de gloire éternelle. Ouais mais non. Si. Peu importe. Il faut juste retenir que le soleil n'était pas encore levé et que j'ai débarqué à Undai au sprint. Ouais, littéralement, j'ai fait le chemin en courant de chez nous -à Yume et moi- jusqu'aux abords de l'Académie. Arrivée sur place, j'ai mangé à la cafétéria et puis suis partie pioncer sur le toit. Sérieusement, vous aviez quand même pas cru que j'allais me mettre à stresser ou je ne sais quelle autre connerie ? Et puis... J'étais crevée faut l'avouer.

C'est mon portable qui me sortit de mes songes, rêves dans lesquels je voyais sa tête voler dans les airs avant que je ne vienne l'écrabouiller de mon pied, dans un surplus de haine bienvenue dans le combat. Râlant ouvertement quand la vois de Giso vint me péter les tympans, je réalisais que c'était l'heure. « T'es où ?! Les gradins sont pleins à craquer ! » Seule réponse à l'extase générale ? « Elle est là ? » La réponse du concerné ne pouvait me faire plus sourire qu'à cet instant précis. « Ouip', t'es sûre de ton coup ? » Et comment ! Sourire diabolique aux lèvres, je raccrochais, prête à montrer à tous ce que je valais. D'accord, je n'avais que faire des autres, d'ailleurs savoir qu'il y aurait plein de gens à me regarder, m'angoissait un peu. Seule l'envie de démolir -enfin- mon adversaire, me donnait des ailes. Haha !

Sautant du toit sans moindre retenue -c'est bon je comprends qu'il faut économiser son énergie- je matérialisais ma robe de combat quelques millisecondes avant de toucher le sol. Me redressant après un atterrissage réussi, je me dirigeais d'un pas rapide vers l'Arène. Marche qui ralentit quand je me retrouvais juste devant l'entrée invisible, d'où je pouvais sentir toute la matérialisation se compresser dangereusement. Yosh ! Aller, ce n'était pas le temps de se retirer. Je n'avais plus le choix. Et j'allais gagner haut la main, non ? Ouais, ouais. Prenant une grande inspiration, j'entrais dans l'Arène, la tête haute, l'air -à mon habitude avant un combat- arrogant.

Et juste au moment où je crus que j'étais invincible et tout le bordel des guerriers, je voulus faire demi-tour en constatant qu'une bonne partie de l'institut, était assise dans les gradins, à me dévorer des yeux avec curiosité. Peut-être que finalement, j'aurais pu afficher officiellement qui serait mon adversaire au lieu de le confier seulement à Giso, mec qui me fit de grands signes d'encouragement. Ouais bah, c'est pas lui qui allait saigner en ce jour non plus, donc bon... Essayant de garder un semblant de sérieux qui voulut s'évaporer sous un sourire jaune, c'est deux yeux océans qui attirèrent mon attention. Lançant un sourire déterminé à Yume, je m'avançais vers le centre de l'Arène, matérialisais ma Silver Sword et la pointais sur mon adversaire, tandis qu'une flamme de sadisme se dessina dans mon regard de braises et que je crachais son nom avec dédain.

- Ketsuki Akiha, tu seras mon adversaire.

Depuis le temps que j'ai attendu ce moment. A savoir, depuis que je sus qu'elle faisait partie de la grande communauté qu'était Undai. Enfin, le jour de vengeance suprême est arrivé, et l'ayant piégé, j'étais certaine qu'elle ne pourrait se défiler qu'elle soit un prof ou la femme de la directrice. Après tout, refuser un combat de telle envergure, dans une Arène à craquer de monde, était impossible. Aller Akiha, viens que je te tranche ~

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   Jeu 10 Juil - 20:50

Les passages en rang étaient le divertissement le plus attendu par tout chaton suivant un cursus à Undai. C'était comme un concert, sauf que rempli de sang et de techniques de combat en tout genre, mêlés à la matérialisation brute ~ Il va de soi que ceux des Terminales, attiraient davantage l'attention et ravivaient l'intérêt, que ceux des petits Secondes débutants ~ Mais il n'en restait guère moins vrai qu'au final, la compétition était la même. Déterminer qui était digne de monter en grade, par les poings ~ évidemment, je ne faisais guère exception à la règle, et assister à un passage en rang était toujours une activité reposante dans un sens ~ Oui, il ne fallait guère oublier que peu importe mon sens moral inné, je suis également sortie de cette Académie, et je partageais quelques souvenirs agréables de ce lieu ~ Suffisamment pour accepter d'assister aux combats auxquels Ayame prenait part, que ce soit par curiosité, ou un vilain besoin de voir du sang couler.

Par contre, je ne saurais déterminer si c'était cela qui poussait ma femme à se lever du bon matin, et décider fermement, que nous allions passer la matinée dans les gradins de l'Arène ~ Et pourquoi donc ce doute se faufila dans mon esprit, malgré qu'il s'agissait d'un passage afin d'être diplômé ? Parce que la protagoniste clé de l'événement n'était autre que Kaïla Kurayami, jeune chaton dont j'avais un millier de raisons pour la mépriser ~ Que ce soit car elle eut partagé un lit avec mon épouse -autrement qu'amicalement- ou encore, brisé par ce fait, l'esprit déjà bien torturé de Yume ~ Quoi qu'il en soit, c'était suffisant pour me démotiver, tandis que mon ombre acclamait presque le besoin de s'y rendre, ne serait-ce que pour voir la tête de la jeune fille tomber. Chose qui n'arrivait guère aussi souvent que cela le paraisse, tuer dans l'Arène avait une signification large ~

Mais quel choix avais-je ? ~ Aucun, étant donné qu'une fois habillée, ce ne fut guère un restaurant chic qui m'attendait à la sortie des appartements, mais bel et bien cet endroit regorgeant de matérialisation et toute sorte de souvenirs pour ma part. Entre l'exaspération et la résiliation, seul un détail me contraria allégrement, pour que je vienne en faire part à ma chère femme, tenant une certaine petite fille dans ses bras.

- Ayame... Kaori ne devrait guère assister à cela ~

Réponse de la concernée ? Difficile à dire, étant donné que c'est ma fille qui prit la parole, certaine de ses allégations. « Mhmm. Je veux aller à l'Arène pour voir c'est quoi un... Mhmm. Maman a dit que ce n’est pas dangereux. » Dangereux peut-être pas, mais traumatisant pour un enfant de si bas âge, sans nul doute. Secouant de la tête en signe d'abandon, je me fis traîner dans ce lieu de mort, notant bien que si le combat devenait trop sanglant à mes yeux, je ferais en sorte de sortir Kaori de là, qu'elle proteste en pleurant ou non ~ « Heh, des gamins s'entre-tuer, ça peut-être marrant ~ » Je préfère les choses excitantes ~ Tel ce magnifique déhanché qui me faisait de l’œil là ~ Et ce jusqu'à l'entrée de l'Arène, puis les gradins où Ayame prit place aux cotés de Miri... Qui était à coté de Keitaro. C'est avec un sourire forcé que je les saluais par politesse avant de me placer près de ma femme -Kaori entre nous deux-, faisant abstraction de ces gens détestables ~ Oui, je n'ai guère oublié certaines scènes et révélations qui me firent mépriser ces personnes ~ Mais oublions les, et faisons des signes encourageants à mes enfants, qui vinrent également de pénétrer dans ce lieu, les invitant à s'asseoir à mes cotés.

S'enquérant du bien-être de mes enfants, ainsi que de Mei, fidèle à son poste de copine modèle pour Hikari, c'est ainsi que je passais le temps, zieutant tantôt sur Ayame quand elle prenait trop ses aises à parler avec Miri, ou encore à répondre aux diverses questions de Kaori -sans nul doute intéressée par des milliers de robes de combat qu'elle voyait. Et tout cela, en évitant tout commentaire abjecte de mon ombre, flottant sans peine derrière moi, et ainsi, gâchant impitoyablement la vision de ceux qui se trouvaient au rang de derrière ~ D'ailleurs, je l'entendis menacer un étudiant avec toute la conviction du monde, quand celui-ci démontra son mécontentement quand à cela ~ Alala... Cette matinée s'avérait être épuisante ~ Certes, je n'avais idée à quel point quand Kaïla entra finalement dans les lieux, pointant son épée vers nous. Aurait-elle décidée de combattre Ayame ? ~

- Ketsuki Akiha, tu seras mon adversaire.

Aucunement ~ Je crois que mon rire déconcerté qui suivit sa déclaration, fut déplacé, étant donné que j'avais l'impression d'être la seule personne qui croyait que c'était une blague de mauvais goût. Et du goût à cela, il n'y en avait guère ~ Finissant par perde tout sourire, tirant presque la tête sous les acclamations des gradins, je voulus refuser tout de suite, avant que mon ombre ne vienne explicitement me suggérer le contraire. Il va de soi, que je n'avais d'autres choix que de l'écouter, étant donné que refuser m'était interdit en quelque sorte. Autant que perde ~ Et même si je ne m'attendais guère de prendre part dans un passage en rang officiel, supposant que mon dernier s'est déroulé pour la remise de mon diplôme, me voilà debout, comme poussée par mon alter-ego jusqu'en bas des gradins. Certes, j'ai pris tout mon temps pour descendre les marches, pesant les pours et les contres d'un affrontement de telle envergure. Parce que des enjeux, il y en avait. Et pas seulement parce que j'étais une enseignante de Undai, mais également, -et surtout- parce que derrière mon nom de famille, il y en avait un autre, ayant un grand impact à Undai. Il n'était guère toujours facile d'être la femme de Dead Master-Sama ~ Je m'en rendis compte plus que jamais, en ce jour ~

- Quel choix saugrenu, Kaïla ~

Mais guère imprévisible, si nous y réfléchissions de plus près. Je n'étais guère étonnée que je sois sur sa liste noire, après tout, n'avais-je attenté à sa vie une ou deux fois pendant sa scolarité ? ~ Alala... Et croire que j'avais encore le temps pour de tels enfantillages ~ Lançant un clin d’œil amusé à l'encontre de mon épouse assise dans les gradins, je ne fus guère impressionnée par l'air déterminé de la jeune Terminale, prenant librement mes aises sous la parole de Yume, décrétant le début du combat. Et comme je pouvais m'y attendre, le chaton me faisant face, fonça sur ma personne sans attendre, brandissant son bout de métal -dangereux en soi- avec force et conviction ~ évitant ses attaques un court instant, je finis par prendre mes distances, et me mettre à l'abri des attaques au corps-à-corps. Matérialisant mon miroir géant, j'invitais mon ombre à coincer mon adversaire de sorte à ce qu'elle plonge son regard feu dans son propre reflet. Après tout, plus vite je n'avais le temps d'éterniser ce combat, et le faire serait de mauvais augure, surtout pour les yeux de mon enfant. Autant éviter les gisements de sang ~

- Regarde par ici, mon chaton ~

Un peu de persuasion ne ferait du mal à personne, n'est-ce pas ? ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiseki Ketsuki

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Là où personne ne s'attend à me voir, super !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 selon vos critères
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   Jeu 10 Juil - 21:13

C’était trop fort ! Trop bon, tellement que je sautillais comme une puce ! Attends, c’était juste super génial ! Et qu’est-ce qui était si super pour que je sois à ce point SUPER MEGA SUPER excité ?! La sortie de mon nouveau single bien entendu ! C’était super, je m’étais super entraîné avec mes super potes du groupe de chant et le super résultat était là ! NOUS VENIONS DE SORTIR NOTRE PREMIER SINGLE !

Faut se douter qu’après ça, je suis parti en courant chez Hikari pour lui annoncer la bonne nouvelle ! J’ai carrément sauté dans ses bras en lui enfournant les écouteurs sur ses oreilles tout en lui disant « SUPER ECOUTE ! » Et aussi impatient que je suis, j’ai quand même attendu qu’elle finisse la chanson pour avoir son résultat ! Et il arriva par un super micro sourire de sa part qui voulait tout dire qui s’en suivit par une accolade qui me rendit l’homme le plus heureux du monde. Y a rien à dire, ma super jumelle, sans elle je serais vide de sens. Me frottant le bout du nez en déviant le regard sous un surplus de gêne qui montrait le bout de son nez, j’accentuais mon état par un super grattement de tête avant que la main super douce de ma super sœur ne vienne trouver la mienne.

- Elle est superbe Kiseki… Omedeto.

Ouais comme je disais, j’étais super content. Levant les pouces en signe de bonheur pur, je fis un tour sur moi-même avant de prendre une inspiration et demander à Hikari si elle avait quelque chose à faire avant que nous partions à l’arène. Ah que j’ai rien dit du tout en fait ! Aujourd’hui c’était le super passage en rang de Kaïla, celle qui sortait avec Yume et qui était accessoirement le tyran de ma sœur. J’étais quand même excité par ce super combat, c’était pas tous les jours qu’on pouvait assister à une telle chose aussi, les gens avaient tendance à mourir avant d’arriver à leur ultime passage en rang…

- Maman nous a super demandé d’y être à l’heure, mais on peut super toujours faire un petit super truc avant non ?

Parce que oui, je me voyais mal arriver… avec dix minutes d’avance. Étonne qu’il soit déjà si tard, je restais un instant super silencieux avant que le rire de ma jumelle ne me sorte de ma torpeur. Ouais mais elle était super pas obligée de se moquer ! Prenant un air boudeur en sortant de ma poche une barre chocolatée que j’enfournais dans ma bouche, je détournais le corps alors qu’elle, bah elle riait encore.

Mais bon, on avait plus tant de super temps que ça, alors il fallait que je bouge et elle aussi. Et même si je râlais encore, on était déjà sur le chemin de l’Arène lorsqu’on croisa Mei… Ah. Je la déteste celle-là. Lançant un regard mode terminator à l’encontre de la copine de ma super sœur, je restais en retrait alors qu’elle me salua d’un simple sourire accentué par un mouvement de tête… Décidément, je l’aime super encore moins.

Rentrant dans l’arène, je m’étonnais de la voir aussi pleine, c’était fou, presque tout Undai se trouvait là ! Même Izaya y assistait ! Faisant de grand signe de la main à mon ami, je suis passé lui dire bonjour avant que maman Akiha ne vienne nous demander de nous asseoir en attendant que le combat commence. J’étais toujours aussi surexcité, même l’idée de faire tourner mon nouveau single dans l’arène m’est venue en tête. Idée qui disparut en même temps que je l’eus émis à Hikari qui me fit comprendre que c’était une super mauvaise idée…

Soupirant en me tournant vers maman Ayame, je sondais l’enfant sur ses genoux un instant avant que le regard de la directrice ne se lève sur l’arène lorsque Kaïla est arrivée… Bon, les effusions d’hémoglobines commencent !

- Ketsuki Akiha, tu seras mon adversaire.

Bah ça, je m’y attendais super pas ! Et je crois que personne non plus puisqu’il y a un BIG silence avant que toute l’Arène ne se mette à hurler le nom de maman et Kaïla. J’avoue que je me suis super mis à hurler avec, en encourageant ma mère tandis qu’Hikari semblait étrangement soucieuse.

Et ça ne tarda pas à commencer, les premiers coups s’échangeaient déjà. Crispé à ma place, je ne ratais aucune miette du combat et je me suis même mis à protester lorsque la lame risquait de toucher de trop près maman Akiha. Attends c’est ma super maman ! Faut qu’elle super gagne oui !

- SUPER TUE LA ! DEGOMMMMMMMMMMMMME LA !

Ouais ! Tu peux le faire super maman ! Poing levé, air déterminé, l’arène acclama à ma suite mes dires en hurlant à son tour pour encourager ma super maman ! Après tout c’était une Ketsuki, tous ces fans étaient présents, et je sais que beaucoup ont déjà super fantasmés assez sur elle pour qu’elle devienne une image de marque à super Undai !

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   Jeu 10 Juil - 21:34

Aurais-je vu de la peur dans son regard ? J'aurais voulu que ce soit le cas, effectivement. Mais à part cela, seul un sourire trop sûr d'elle, se dessina sur son visage, me donnant l'envie immédiate de la trancher en deux, ou en trois... Bon, peut-être en quatre, pour mieux empiler les morceaux en une tour symétrique. Glauque ? Je l'étais quand il s'agissait de cette femme m'ayant détruit toute la vie. Sérieusement, je le pensais assez fort pour grincer des dents quand ses talons -à croire qu'elle était obsédée par cela, vu que même sa robe de combat en comportait- résonnèrent au sol, me donnant l'envie de la tuer. Ouais, je détestais ce bruit également. Quoi qu'il en soit, peu importe de se poser tant de questions, je détestais tout en elle. Et j'avais de bonnes raisons pour. Ce n'est pas par hasard que j'ai décidé de défier Akiha, malgré que je connaissais l'étendue de son pouvoir. Non, je ne me suis pas dite du jour au lendemain, que je voulais défier une prof, comme ça, cela mettrait un peu d'amusement dans l'affrontement. Non, j'ai bien calculé mon coup, pour une fois... Trop même, je dirais. Je me suis carrément intéressée à son pouvoir, à ses techniques, à sa manière de se battre en elle-même, je l'ai analysée, j'ai essayé de trouver une faille dans tout cela également, avant de me décider à la choisir pour ce passage en rang. Et plus j'étudiais tout ce que j'ai accumulé à son sujet, plus je la détestais. Ouais, on dit que plus on connaît son ennemi, on finit par l'aimer d'une certaine façon. Ce n'était pas mon cas, je la haïssais d'autant plus.

 - Quel choix saugrenu, Kaïla ~  

Pauvre conne arrogante. Bon, j'arrête et je me concentre. Première règle, ne pas céder à sa langue de vipère qui essayerait de me provoquer et donc, me faire commettre une erreur. Deuxième consigne à suivre, rester loin de ses miroirs et surtout, ne pas les fixer. Troisième chose, était de faire attention à son ombre débile, qui je savais, était presque autant dangereuse que la blondasse là. Si pas plus. Alors avec tant de contraintes, qu'est-ce qu'il me restait à faire ? Bah, éviter que son ombre ne me passe en travers, ou ne me touche tout simplement, tout en essayant de rester dans un corps-à-corps avec Akiha, mais gardant ma tête loin de ses mains de pute. Hum... Ouais, dis comme ça, ce combat serait impossible pour moi... Mais détrompez-vous, toute personne avait une faille, et la sienne se résumait à sa stupide croyance qu'elle était invincible. Ouais bon, peut-être que ce n'était pas le cas, mais, la rendre pire qu'elle l'était déjà, me remontait le moral et me poussait à me battre encore mieux.

- Regarde par ici, mon chaton ~

Mais oui, bien sûr. Le pire, c'est que j'ai failli céder à sa demande, avant de me reprendre, juste à temps avant que mes yeux ne plongent sur mon reflet. Sifflant de colère, ne pouvant poursuivre l'affrontement avec mon épée, vu qu'elle se trouvait trop loin, avec son putain de miroir tel un rempart devant elle, je procédais à l'exécution de mon plan. Et de quoi s'agissait-il ? De fermer les yeux. Non, bande d'imbéciles, je n'étais pas suicidaire, je savais ce que je faisais. Et je le fis comprendre à tous -même si plus rien qu'Akiha n'attirait mon attention- en matérialisant mon cher Wolf Deflagration, plus grand que jamais, plus menaçant, plus performant, plus bestial. Laissant ma vision se connecter à la sienne, je tentais le tout pour le tout et lui fit regarder le miroir. Rien. Comme je m'y attendais, il n'était affecté par son pouvoir détestable. Yosh ! Voilà de quoi se motiver. Affichant un sourire vainqueur, je le perdis rapidement quand une voix de gradins retentit suffisamment fort pour que je la capte, malgré mes préoccupations premières. Prise par un mécontentement suite au tonnerre d'encouragement qui retentit à l'égard de la blondasse, je râlais ouvertement, avant d'esquiver de justesse l'ombre qui n'attendit un instant pour se jeter sur moi.

- Tsss... Si tu crois que tes conneries de sale manipulatrice vont fonctionner, tu te mets le coude dans l’œil.

J'aurais pu le dire de manière bien moins jolie, non ? Ouais, j'étais trop sympa en soit. Râlant contre le monde entier, je fis en sorte qu'un œil de Wo-Kun ne perde jamais de vue la zone où je me trouvais-bah ouais, faut que je vois ce que je fais aussi, tandis que l'autre était déjà tourné vers la personne derrière le miroir. Prêt à l'attaque, Wo-Kun fonça droit dessus sans se préoccuper de la suite, mais, en plein saut, il se fit intercepter par l'ombre, qui -pendant une infime mais trop longue fraction de seconde- embruma toute la visibilité. Que ce soit la mienne ou celle de ma matérialisation. Contrariée, je fis apparaître de fils d'électricité autour de moi au cas où Akiha voudrait bouger son cul pour m'attaquer elle même. Chose qu'elle fit, vu les miettes de miroir qui vinrent se heurter à ma protection, tandis que la couche magnétique autour de Wo-Kun, s'activa pour dissiper l'ombre. Chose accomplie avec succès, je me lançais sur le « main » miroir de la blonde, avant de le briser d'un coup d'épée, voulant la trancher par la même occasion. Action qui débouta sur le résultat voulut. Fière de l'avoir touché, j'ai compris que trop tard qu'elle s'est laissée faire exprès, cette putain de masochiste ! Tellement que le seul moyen que sa main ne se pose sur moi, fut de me téléporter plus loin. Et merde... Je commence à avoir chaud tout d'un coup.

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Hikari Ketsuki

avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 11/09/2013
Localisation : Undai

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Nin'gyou no Ketsuki
★ Age : 16 bocaux
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   Jeu 10 Juil - 21:52

J’en tremblais, mon corps entier se crispait à chaque attaque de Kaïla-Sama. Pourquoi tout cela devait-il se produire de la sorte ? Je n’étais nullement au courant de devoir assister au combat d’Akiha-Okasama et celle de Kaïla-Sama… Tout ceci était absurde et je m’étonnais moi-même d’avoir osé lever les yeux sur Dead Master-Sama pour voir de mes propres yeux ses réactions. Jouissif, elle jubilait littéralement devant le combat… Un monstre, cette femme était un monstre.

- Hikari-Chan, ne t’inquiète pas ~

Ne pas m’inquiéter alors qu’il s’agissait de ma mère dans le combat ? J’avais levé vivement les yeux sur Mei, lui faisant comprendre d’un seul regard ce que je pensais de ses paroles. Je n’agissais pas ainsi normalement, mais les enjeux étaient bien trop grands pour que ce combat soit aussi banal. Je connaissais la haine qu’éprouvait mon senpai envers ma génitrice et il était assez palpable de se dire qu’Akiha-Okasama ne pouvait perdre en ce jour. Elle était l’épouse de la directrice, cet unique rôle l’oblige à combattre jusqu’à la victoire… Mais je ne voulais pas qu’elle gagne forcément, je voulais juste que ce combat n’ait lieu.

- SUPER TUE LA ! DEGOMMMMMMMMMMMMME LA !

Sursautant sous les cris de mon jumeau, je m’étonnais de voir toute la scène crier en cœur à ses dires. Les estrades tremblèrent sous les cris des supporters, certains plus enthousiastes que d’autres tentèrent de jeter des objets inconnus sur l’arène. Rapidement arrêtés par Yume qui fit taire l’assemblée d’un seul regard…

- Mhmm maman va avoir mal dans peu…

Et c’est à ce moment là que mon regard s’est posé sur une scène d’horreur où l’épée de Kaïla-Sama vint s’abattre sur le miroir d’Akiha-Okasama tout en tranchant allégrement celui-ci. J’eus un cri d’horreur avant de… perdre connaissance.

____________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akiha Ketsuki

avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 03/06/2012
Localisation : Dans ton coeur

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Hyouri Shi
★ Age : 26 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   Jeu 10 Juil - 22:37

J'aurais juré que ma proposition l'eut tentée ~ Au point de croire que le combat se terminerait sur cela ~ Mais tel ne fut le cas, à mon plus grand malheur, étant donné que l'enfant -jeune femme à présent- sut sortir de mon emprise mentale. Alala... Que du travail en plus ~ Ne me départant guère d'un sourire amusé, similaire à celui de mon alter-ego excité à son possible, je laissais mon ombre faire le tout du combat, tandis que je me risquais à regarder de temps en temps en direction des gradins, montrant délibérément ma lassitude, avant de mieux retourner dans le combat, quand une sorte de monstre à quatre pattes vint perturber ce qui me servait de coéquipier. Définitivement, je n'étais friande de bêtes sauvages et poilues me fixant avec l'intention de me dévorer ~ Le seul monstre qui pouvait me manger, se trouvait dans les gradins après tout ~ Mais laissons de coté les fantasmes sur mon épouse ténébreuse et concentrons nous sur... «  SUPER TUE LA ! DEGOMMMMMMMMMMMMME LA ! » Les cris de mon fils, dirait-on ~ Riant légèrement sous ses cris d'encouragement, je fus contraire de reconnaître qu'il avait un certain sens de directives, en voyant la foule faire de même à sa suite ~ Mais malgré cela, je ne désirais prolonger le combat, persuadée que cela risquerait de porter préjudice à mes défenses.

- Tsss... Si tu crois que tes conneries de sale manipulatrice vont fonctionner, tu te mets le coude dans l’œil.

Comme il serait plaisant que cela soit le cas ~ Certes, il fallait accorder à Kaïla un certain sens d’ingéniosité ~ J'aurais également pu être flattée en constatant qu'elle a dû étudier ma manière -si subtile- de se battre, pour trouver de telles contre-attaques ~ Décidée à mettre un peu du mien dans tout cela, je projetais des morceaux tranchants de miroirs sur la Terminale. Attaque qui n’eut pas de grand effet en soi, et qui se termina par une riposte de la concernée. Riposte à laquelle... Je ne répondis guère. Et contrairement aux certaines croyances des chatons des gradins, non, je n'attendais guère que mon ombre vienne me protéger, mais laissais l'épée de mon adversaire détruire la glace me protégeant, ainsi que me transpercer de tout son long. Profitant du moment de surprise, je ne m'offusquais guère de la blessure -douloureuse cela dit, mais vite disparue- avant de plonger ma main vers sa tête, à ma portée, tellement que mes yeux s'illuminèrent de milles couleurs avant que... mon emprise ne se referme sur du vide. Alala... La téléportation, bien évidemment ~

- Me fuirais-tu ? ~

Moyennement agacée, mais davantage amusée, je cherchais du regard la fuyarde avant de la retrouver plus loin dans l'Arène, à bonne distance de mes mains baladeuses ~ Riant moqueusement à son égard, je fis un pas décidé vers sa personne, sans me préoccuper des difficultés qu'avait mon alter-ego à détruire la masse de métal lui faisant face. « Tas de ferraille. » Un mouvement négligent de la main à son encontre, et je lui donnais un seul ordre, sans quitter la vraie combattante des yeux, tandis que les siens, ne pouvaient me voir que par ceux de sa bête. Et quel fut cet ordre que je ne prononçais de vive voix -cela étant inutile- ? De faire en sorte de cacher la vue du loup métallique, et ainsi pousser Kaïla à ouvrir les yeux ~ Et c'est dans une synchronisation parfaite que Akiha tenta de voiler la vue de l'animal, en même temps que je tendis mes mains devant ma personne, matérialisant des miroirs. Partout -littéralement- ~ Le sol, les cotés, même le ciel se virent recouverts de glaces réfléchissantes, ne laissant aucune échappatoire à la fille aux cheveux ébènes, la plongeant dans une sorte de dimension où un seul faux gestes de sa part, lui coûterait cher. En l’occurrence, la perte du combat ~ Sourire aux lèvres, la lune rouge comme témoin de mes agissements, je me fis absorber par le sol -tapi de verre- pour en sortir, devant mon adversaire ~

- Finissons en ~

Après tout, une telle quantité d'objets, avait son prix en énergie ~ Déposant ma main sur sa joue sans qu'elle ne s'y attende, je pouvais sentir tout son désarroi émaner de sa personne. Et il y avait de quoi avoir peur, n'est-ce pas ? ~ Plus que déterminée à mettre fin à ce ridicule combat, je... ne m'attendais guère à la suite. Et je dois l'avouer, je fus prise de court ~ Tellement que je me retrouvais plantée au milieu de l'Arène pendant une fraction de seconde, et juste l'instant d'après, je me fis littéralement déchirer par une explosion venue de nulle part. Nulle part disais-je ? ~

« - Akiha ! »

Oui, j'ai cru comprendre, avant que tu ne disparaisses, emportée par le feu, avec le reste de mes miroirs ~ Me retrouvant au sol, en sang, je fermais les yeux quelques temps, comme ennuyée par la situation. Je pouvais sentir tout mon corps irradier de douleur, que ce soit à cause des brûlures, des coupures, ou des membres brisés. Rouvrant les yeux, un filet de sang s'écoulant de ma bouche, c'est dans une grimace -à peine visible- que je me redressais dans un craquement sinistre, remettant mes vertèbres en place, ainsi que recousant tout mon corps, pour qu'il redevienne comme neuf. Sauf que ce ne fut guère un sourire aimable qui se peignait sur mon visage, mais une expression glaciale, ainsi qu'un regard noir. Prenant la peine de repérer Kaïla dans la fumée opaque recouvrant l'Arène, je tournais mon regard -seulement un instant- vers les gradins, et dit, étrangement froidement.

- Sortez Kaori de l'Arène.

Parce que contrairement à mes attentes, ce combat serait plus violent que prévu. Et je ne voulais que ma plus jeune fille y assiste. Définitivement contrariée, les sourcils froncés, je fis un dernier mouvement des bras avant que toute blessure me recouvrant s'évanouisse en même temps que la fumée. Mon ombre ? S'étant prise l'impact de plein fouet, elle n'était disposée à revenir avant quelques temps encore. Bien. Très bien ~

- Alala... Définitivement, tu me mets dans une situation délicate, Kaïla ~ C'est pourquoi... ~

Laissant ma voix suave parvenir à ses oreilles, je marquais un temps d'arrêt tandis qu'un large sourire carnassier vint se peindre sur mes lèvres. Figeant mon regard dans les billes rouges à quelques mètres de ma personne, mon expression devint plus cruelle que jamais. Un battement de cils, un doux métal froid dans la main, un dos auquel je me collais, une oreille dans laquelle je soufflais un « Je dois te punir ~ », et un mouvement léger du poignet ~ C'est ainsi que ma main se vit recouverte du sang, jaillissant furieusement de la gorge tranchée de Kaïla, qui s'écroula à moitié au sol, tandis que je me reculais, le scalpel toujours en main, l'air innocent, un soupir fatigué traversant mon visage sous le silence général. Quoi donc ? Je n'ai jamais parlé du fait que j'aimais expérimenter énormément de choses ? ~ Mêmes celles qui me valurent quelques organes en moins dans le corps -vite rematérialisés, cela dit- ? Alala... J'ai dû omettre ce petit détail ~

- Je ne l'ai pas tué, voyons ~

Pourquoi me justifier ? ~ Parce que j'aurais pu le faire ~ Lui trancher la tête d'un souple mouvement, et ainsi me garantir la victoire, serait préférable pour ma personne ~ Mais, cela me vaudrait aussi plus que ce regard étrange que me lançait Yume, n'est-ce pas ? ~ Alala, que ne ferais-je pas pour plaire à tous ~ Je m'étonnais de ma gentillesse, étant donné que la Terminale -victime de ma téléportation improvisée- revint à la charge, plus furieuse que jamais. Bien... Combien d'énergie me restait-il encore ? ~ Nous verrons cela ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   Jeu 10 Juil - 22:54

Dieu, que je me sentais excitée devant tant d’adrénaline. Si il m’était permis de prendre part au jeu, depuis longtemps je me trouverais au cœur du combat, battant de ma faux comme s’il s’agissait d’une partie de plaisir sans nom ~ Mouillais-je sous tant d’effluve ? Littéralement ~ Me mordant la lèvre inférieure pour ne pas succomber au plaisir de le montrer, ce n’est que par éthique d’avoir ma fille sur les genoux que je ne me dandinais pas sur place ~

Oui, l’interaction avec Hikari-Chan m’a vite faite déchanter alors qu’un gradin plus bas, les gens s’inquiétèrent de voir la fille d’Akiha-Chan tomber comme une mouche. Quelle molasse, pourquoi venir si elle finit par déranger autrui ? Roulant des yeux alors que ma fille tirait sur la manche de ma robe, je déposais mes pupilles verdâtres sur son petit corps avant qu’elle ne me demande d’un air frôlant l’inquiétude « Hikari est morte ? » Non, malheureusement. Rassurant ma fille avant de me pencher vers Mei, je demandais à celle-ci de faire sortir cette erreur de la nature -certes pas ainsi, j’eus choisi mes mots- avant de retourner à l’excitation du jour, à savoir Akiha-Chan combattant Kaïla ~

Soupirant en croisant le regard de mon épouse, je lui adressais un fin sourire afin de lui faire comprendre qu’elle avait intérêt à gagner cette rencontre. Après tout, n’était-elle pas ma femme ? Imaginez déjà les gros titres, la femme de Dead Master-Sama, perdant devant une Kurayami ~ Voilà quelque chose de peu plaisant pour mes affaires futures, j’en frissonnais de dégoût ~

- Toilettes.

Toilettes ? Comment ça toilettes ? Levant un sourcil sous l’incompréhension, je me poussais légèrement de Kaori-Chan, me sondant de son regard en attendant que j’agisse… Dieu. Écarquillant les yeux, je n’attendis plus une seule seconde avant de me volatiliser avec l’enfant et ce, pour une destination que jamais je n’aurais cru entreprendre. Arrivant rapidement dans les cabinets du bâtiment principal, je poussais l’enfant pour qu’elle aille se libérer de ce besoin pressant… Et dire que je me trouve dans des toilettes pendant que ma femme se fait lacérer le corps… Quelle femme indigne suis-je pour rater cela ?

- Mhmm… Maman ?

Tournant le regard vers la toilette dans laquelle j’avais poussé ma fille, je me rapprochais de la porte tout en lui demandant ce qu’elle désirait. La réponse ne se fit pas prier lorsque la petite me répondit aussi innocemment soit-il « Mhmm, je voulais savoir si tu étais toujours là… » Oui mon cœur, maman ne va pas t’abandonner pendant que tu fais pipi, que crois-tu donc ? ~ Tellement ridicule. Poussant un soupir en attendant que la petite ait fini, c’est une fois le déclique de la porte entendu que j’ouvris la porte. Kaori s’empressa d’aller se laver les mains -comment nous lui avions si bien appris- avant de se rendre compte qu’elle n’était assez grande pour atteindre le robinet, une fois ses mains remplies de mousse…

Secouant légèrement ma tête de gauche à droite, je finis par me saisir du corps de mon trésor avant de la lever et la laisser se rincer pour finir par lui sécher les mains moi-même. Bien, il était temps de retourner à l’Arène à présent, qu’avais-je déjà manqué ? ~

Arrivant devant les portes invisibles, je m’y engouffrais avec mon enfant dans les bras, me dirigeant sans plus attendre dans les gradins, je retournais à ma place avant de m’arrêter en plein mouvement lorsque la petite pointa du doigt la scène de massacre en me disant « Regarde… » Regarder quoi ? Quelque chose de peu joli pour un enfant de son âge… Maaah, elle apprendra les rudiments d’une vie à Undai, en ce jour ~ Étais-je un monstre pour laisser ma fille vivre cela ? ~
Malheureusement.

- Sortez Kaori de l’Arène.

Bien sûr mon amour, mais attends donc un peu avant de te relever si tu ne veux pas que notre fille voit une vile créature à l’apparence de sa mère craqueler chaque parcelle de son corps ~ « Occupe toi en, Kiseki-Kun sortez d’ici ~ » Contrairement à Akiha-Chan, je n’étais gré de partir dans un si magnifique combat ~ Le fils de mon épouse n’attendit guère longtemps pour agir selon mes ordres, me prenant mon enfant des bras avant de sortir à toute hâte de l’Arène sur un « Hai, Dead Master ». Quel garçon obéissant ~

Maintenant que nous sommes seules… Amusons-nous ~ Et c’est sourire aux lèvres que je regardais ma femme se dresser, frémissant à chaque parcelle de son corps ensanglanté pour mieux jubiler dans mon coin sous le regard étranger de Miri-Chan ~ Dieu, quelle était magnifique, si belle, si parfaite, si mienne ~

- Alala... Définitivement, tu me mets dans une situation délicate, Kaïla ~ C'est pourquoi... ~

Et ce fut à cet instant que je m’étonnais moi-même de ce que je voyais. Était-ce possible que… Entrouvrant les lèvres en voyant Akiha-Chan disparaître aussi rapidement qu’un courant d’air, mon cerveau brûlait le peu de calories que je détenais en mon sein pour arriver à une conclusion des plus surprenantes. Non, elle n’avait couru à ce point vite pour que je ne voie ses mouvements, elle venait tout bonnement de se téléporter derrière Kaïla-Chan pour mieux…
La trancher ~

- K… Kaïla !

Un cri inutile qui distrayait d’autant plus la protagoniste qu’autre chose, présumais-je. Riant à gorge déployée, je tentais de me contenir de mon euphorie alors qu’Akiha-Chan sortit les dernières phrases qui eurent raison de ma personne. « Je ne l'ai pas tué, voyons ~ » Dieu, je n’en peux plus ~ Et que l’on me fouette pour ainsi rire, je n’en ai que faire ~

Dérangeant le silence plat de mon rire détonnant, je ne pus me retenir alors que tous les regards s’étaient rivés sur ma personne, aussi bien celui incrédule d’Izanagi que les sourcils froncés de Miri-Chan ~ Allons, cette scène est amusante n’est-ce pas ? Huhu ~

- Maaah ~ Continuez, ne vous arrêtez pas en si bon chemin pour moi, voyons ~

Décidément, ce combat était des plus… Hum ~ Exaltant ~

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   Jeu 10 Juil - 23:37

Finalement, je crois que je me suis un peu -beaucoup- fourvoyée sur les probabilités de gagner ce combat facilement. Et pourtant, j'ai tout prévu, chaque riposte, chaque attaque, tout. Alors pourquoi cette fichue blonde arrivait encore à me mettre des bâtons dans les roues ?! Pourquoi son sourire ne pouvait disparaître une fois pour toute de son visage si... tellement détestable ?! Parce qu'elle était le démon qui me poussait dans mes dernières limites depuis la nuit des temps, et ce n'était pas aujourd'hui, que cela allait prendre fin. Malheureusement ouais.
Et j'en fus consciente dès la première fois que je dus me téléporter loin de ses mains avides.

 - Me fuirais-tu ? ~

Comprenant qu'elle est passé outre mes défenses, et qu'avait la possibilité de m'atteindre malgré que j'eusse fait tout pour ne devoir croiser son regard. Et la sensation de sa main sur ma joue après l'attaque qui suivit ma téléportation, me brûlait telle une morsure. Tandis que je me retrouvais loin de sa personne -usant de cet art une fois de plus-, enveloppée dans un brouillard de fumée étouffante. Furieuse, je pouvais l'être. Je l'étais. Cette folle m'a poussé jusqu'au bord de mon pouvoir, me faisant sortir mes deux armes secrètes d'un seul coup. Celle de la téléportation à deux reprises, ainsi que l'explosion de Wo-Kun. Que pouvais-je faire à présent, si tout était vain contre cette fichue blonde ? Je ne savais plus trop. Mais une chose était certaine, perdre m'était interdit. Pas contre elle.  

Positionnée sur un sol ferme dépourvu de toute trace de miroir et autre, j'ai pris la peine de souffler un court instant, vérifiant mentalement ce qu'il me restait de jus. Soupirant bruyamment, impuissante en quelque sorte, je ne me laissais tout de même pas décourager. Et entendre les craquements des os d'Akiha, ainsi que voir son corps en miettes, achevèrent de me motiver. Un micro-sourire sadique aux lèvres, je fis apparaître ma Silver Sword que je laissais traîner au sol sans bouger. A cette distance, elle ne pouvait rien tenter contre moi, surtout que maintenant son ombre s'est volatilisé. D'ailleurs où était cette chose immonde ? Ah ? Serait-ce ce truc difforme essayant de se battre avec l'air pour se recréer ? Hahaha ! La bonne blague quoi ! Mais bon, revenons à la folle.

 - Alala... Définitivement, tu me mets dans une situation délicate, Kaïla ~ C'est pourquoi... ~

Vos suggestions de l'attaquer tandis qu'elle se reconstruit pour mieux me narguer de son sourire de pute, je vous les fais avaler. Fallait pas être débile non plus, et suicidaire que je puisse l'être, je savais pertinemment bien que cela ne servirait à rien, à part me mettre en danger, en cédant à sa provocation. Ouais, les centaines de combats divers et entraînements, me firent réfléchir assez pour que je ne fonce pas tête baissée dans la gueule du lion. Ouais... Enfin, nous verrons cela plus tard, là, je dois préparer un assaut digne de ce nom et...

- K… Kaïla !

Que... ?! J'eus juste le temps de dévier le regard de la place vide qu'occupait auparavant Akiha, pour croiser le regard de Yume avant que je ne m'effondre -ahurie- au sol, dans un jet de sang me faisant tourner la tête -au mauvais sens du terme hein. Suffocant du manque d'air, ainsi qu'à cause du sang qui emplissait ma gorge autant que ma bouche, j'essayais de reprendre de la contenance, à moitié écroulée dans mon propre liquide vital. Apposant ma main sur ma gorge comme pour retenir le flot rouge de s'en échapper, il m'a fallut quelques interminables secondes avant de me redresser, sur un rire dont je ne descellais la provenance sur le moment. J'étais... Je n'ai pas compris comment je me suis retrouvée avec une Akiha debout devant mon corps souffrant, l'arme de son crime en main. Elle... Non... Impossible. Et pourtant.

Des sueurs coulant le long des tempes, je réussis à réparer les dégâts causés par son attaque, enveloppant cette partie du corps d'un ligament métallique. Pourrais-je en faire de même pour le reste de mon corps ? Non, je n'avais assez d'énergie. C'est pourquoi, j'optais par protéger ma tête, ainsi que mes bras, parties du corps qui me serviraient dans un dernier assaut, sans doute.

- Enfoirée...

La vision redevenue claire, c'est avec fureur que je fusillais la femme devant moi, si hautaine, si... Salope. Elle se croyait puissante peut-être ?! Elle allait voir. Prise d'une envie monstrueuse de la massacrer une fois pour toute, je me redressais, crachant les dernières effluves du sang s'étant logées dans ma gorge, pour mieux grincer des dents, ma fidèle Silver Sword fermement dans les mains. Blondasse de merde ! J'allais la défigurer, malgré son pouvoir de régénération, j'allais la trancher à une telle vitesse qu'elle n'aura jamais le temps de se soigner ! Un grognement sauvage traversa mes lèvres avant qu'une flamme rouge ne vienne orner mon œil droit, preuve de ma perte de tout bon sens. Si je ne pouvais la battre avec des stratégies, je ferai au feeling !

- Crève Akiha !

Me lançant à corps perdu en prenant pour cible sa personne, je n'avais que faire qu'elle puisse matérialiser des boucliers ou ses miroirs. Usant de tout mon pouvoir pour l'atteindre, j'optais pour la pleine vitesse avant d'abattre mon épée sur son corps. Un coup, elle évita. Deuxième coup, je l'effleurais, troisième coup, je sentis des objets tranchants se loger dans mon corps, quatrième coup, je me retrouvais derrière elle, la tranchant de tout son long. Cinquième coup, je haletais sous l'effort tandis que je la transperçais et, qu'elle bloqua mon attaque sans se préoccuper plus que cela, du trou dans son ventre. Sixième coup, je réussis à m'extirper de son emprise, et vis dans ses yeux cette lueur de colère et de crainte mêlée. Septième coup, un cri de rage et je pris appui sur mes jambes avant de faire un mouvement circulaire de ma lame que je tenais à deux mains, en direction de sa tête. Ce coup fut unique, et inespéré. Cette lame que je vis se rapprocher de son cou au ralenti, tandis que sa main se levait dans un dernier mouvement pour se protéger, bras qui vola tandis que mon épée dévia suffisamment pour qu'elle puisse l'esquiver. Mais je ne perdis espoir et avant qu'elle ne se remette en garde, je fis le même mouvement dans l'autre sens. Et là...

Rien ne valait son regard, sa posture tétanisée avec ma lame plantée dans son cou, seulement retenue par des bras difformes appartenant à son ombre solidifiée, qui luttait contre le reste de ce qui me servait de force physique pour que je n'enlève la tête de sa maîtresse du reste de son corps. Et dans ce paysage, à bout de patience, je hurlais de frustration en poussant sur ma lame sans plus de cérémonie avant de me sentir écartée de force, malgré que je m'en débatte. Loin d'elle.
Aucune de nous deux ne souriait.

- POURQUOI ?!

J'étais si près. Si près du but que je me suis fixée. Et pourtant, c'était terminé.


____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   Ven 11 Juil - 0:06

La gardienne d’Undai, l’Arène était mon sanctuaire, le lieu sacré où les étudiants se combattaient, priant inconsciemment un Dieu qui les surpassait de loin. Bien que ma place dans la société Undai’enne soit favorable, je n’étais apte à prendre part à toutes les décisions concernant le lieu, moi-même… J’étais soumise à un règlement strict.

« En tant que gardienne, il te sera interdit d’intervenir lors des combats » M’avait-on dit tant de fois. Et pourtant, je venais de céder à cette règle d’ordre en voulant prévenir Kaïla de ce qu’elle ne voyait pas, et malgré ma bonne intention, cela se finit en massacre, me mettant cette erreur sur le dos. Tremblant comme une feuille devant l’effusion de sang se déroulant sous mes yeux, je me retins de déverser mes tripes. Moi qui massacrais, déchiquetais, écartelais quiconque, j’avais la nausée en voyant la trachée de mon amie découpée… C’en était hilarant. Conneries.

Je… venais de mettre fin à la vie de mon amie. Mon désarroi ne s’arrangea pas lorsqu’Akiha m’annonça sans grand dédain qu’il était inutile que j’agisse ainsi puisque de toute manière « Je ne l'ai pas tué, voyons ~ ». Je bouillais, des filaments électriques se formaient au bout de mes doigts alors que le rire d’Ayame retentit dans toute l’arène, fermant les lèvres des pauvres êtres ayant tenté de commenter ce qu’ils venaient de voir. Craquant mes doigts les uns après les autres dans un mouvement disparate, je m’étonnais de voir mon canon se dessiner sur mon bras, prêt à être brandi sur la tête d’Akiha… Cette vipère.

Tout ce combat n’était pas officiel à ses yeux, et elle le montrait assez pour que le plus idiot des spectateurs le comprenne. Elle riait, souriait, se lassait pour mieux s’énerver avant de faire l’imbécile heureuse en essayant de justifier ses actes barbes en montrant ses dents scintillantes. Une lionne dans un poulailler, voilà ce qu’elle était à cet instant précis.

- Crève Akiha !

C’est ce cri qui me fit perdre contenance, alors que l’arène hurlait pour encourager Kaïla à se relever, je restais interdite devant ce qu’il se passait. Mon amie puisa dans ses dernières ressources pour donner à ce combat, ce côté bestial qui lui manquait, faisant partir son arme dans tous les sens sous le rire amusé d’une Akiha qui déchantait au gré des coups. Et même si sa posture semblait être impériale pour le reste des spectateurs, d’où j’étais, je pouvais voir que cela devenait de plus en plus difficile pour elle d’éviter les attaques de son adversaire.

Je sursautais lorsque deux mains se sont posées sur mes épaules, me faisant perdre quelque vision de sang avant que quelqu’un ne me souffle dans mon oreille « Elle ne mourra pas, nous sommes toutes deux juges en ce jour, Yume-Chan. » Il ne s’agissait pas d’Ayame à ma plus grande surprise, mais Miri. Elle était là, si proche de moi, je ne l’avais vue ou même sentie venir, j’étais tétanisée dans sa pseudo étreinte, la vision encore braquée sur le coup de mon amie… Kaïla…

Et un dernier cri de rage retentit alors que la scène passait d’une vitesse fulgurante à des micros secondes interminables. La Silver Sword de Kaïla se dirigeait dangereusement vers le cou d’Akiha avant de s’y planter, j’ai vu sa chair s’ouvrir pour laisser la lame s’y loger, j’ai senti l’air s’affaisser alors qu’une ombre brouilla ma vision et qu’un cri mortuaire retentit. Une lutte… pour la vie.

Depuis combien de temps, n’avais-je autant frissonné devant un combat, depuis quand n’avais-je été bouleversée au point que tout mon corps se contracte sous une délicieuse odeur qu’était celle du sang… Le temps s’arrêta et un amas d’air frais prit place devant l’épée, une main tendue avant que celle-ci ne vole en éclat.

- POURQUOI ?!

J’étais incrédule alors que Miri n’était plus à mes côtés mais dans le dos de Kaïla, la retenant de tout acte inutile alors que le combat… Était déjà fini. Ni Akiha, ni elle n’avaient la force nécessaire pour matérialiser quoi que ce soit. Ayame s’était aventurée contre le visage de sa femme pour lui redonner des forces alors que sa main passait lentement sur son cou déchiré, refermant sur son passage la ligne rougie comme s’il s’agissait d’une poussière sur un habit.

Quant à mon amie, elle se débattait toujours dans l’étreinte de Miri, la contenant en attendant que j’agisse… Ce… Cette fin, me laissa sans voix.

Reprenant contenance tant bien que mal, mes jambes tremblantes reprirent de l’assurance lors de mon ascension vers Kaïla. Mon corps se mouvait de lui même en enfermant Kurayami dans une étreinte chaleureuse se voulant amoureuse et qu’au creux de son cou, je vienne susurrer quelques paroles rassurantes avant de me saisir de son bras et le lever à la vue du public.

- Kaïla Kurayami, GAGNANTE !

Le silence n’eut lieu, des cris se firent entendre, la foule était en délire alors que les trois quarts descendirent dans l’arène pour venir soulever celles qui venait de leur offrir l’un des plus beaux spectacles d’Undai. Prise par la marrée de peuple, je m’étais reculée laissant pleinement l’urticaire pousser sur ma copine… Pauvre d’elle.

Une fois que le calme revint ne serait-ce qu’un peu sous ses élévations de poings pour que les gens arrêtent de la toucher, je m’avançais vers elle, non plus comme la gardienne d’Undai ou sa supérieure hiérarchique, mais comme la femme que j’étais à ses yeux. Me glissant jusqu’à son corps, je me lovais un court instant dans ses bras avant de me saisir de sa main et y déposer un baiser qui transforma son bracelet d’un rouge éclatant en une douce lueur orangée. Une fine lumière s’en alla d’Ayame à ce même instant où son sourire s’agrandit…

Kaïla Kurayami, Undai te délivre de son courroux.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kaïla Kurayami vs Unknown   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kaïla Kurayami vs Unknown

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Evie ∾ I walk alone in the unknown
» Battaille du chateau de merac
» Invitation guilde
» Ré-ouverture du forum "Centre de Recrutement"
» buff des mobs dans la pyra...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène :: ★ Passage en rang ★-