AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Dead Master, le recueil d'un monstre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Dead Master, le recueil d'un monstre   Ven 30 Mar - 19:58

Premier point, la création du monde.

Je ne dois pas expliquer qui j’étais avant que l’académie ne soit construite, je ne dois pas expliquer non plus tout ce que j’avais pu faire dans mon enfance, qui étaient mes parents, quel était mon mode de vie. Je me résumerai à vous expliquer mon histoire, à partir du jour où le chantier de Undai Gakuen s’est mis en route.

C’était un lundi matin quand des ouvriers, venus de par de là le monde, s’étaient pointés devant la baie de Kyoto. Les cheveux dans le vent, ils regardaient tous dans la même direction. J’étais également présente, mais non pas sous ma forme de jeune enfant, mais celle de la femme que j’étais. Aucune robe de combat, aucunes cornes ni pouvoirs, j’étais une simple humaine à l’époque.

Il fallut un peu plus de deux ans pour créer la plate-forme sur laquelle l’académie tient, il ne fallut pas plus de temps non plus pour que cette école attise la curiosité des habitants de la ville. Évidemment, il n’est pas commun de voir une école sur les eaux et encore moins, complètement vide. Bien que l’école en elle-même était finie, il restait l’arène à créer, j’avais déjà cette idée de faire combattre mes élèves, mais pas pour les mêmes motivations que celles que j’avais aujourd’hui.

Ce n’était pas pour exprimer leurs sentiments que je voulais voir du sang, ce n’était pas pour être libre, ce n’était que pour mon propre divertissement et rien d’autre.



____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Dead Master, le recueil d'un monstre   Ven 30 Mar - 20:49

Deuxième point, la création du pouvoir.

Je ne m’étais jamais considérée comme une personne normale, personne d’autre que moi, aurait autant réussi avec un passé aussi sombre que le mien. Qui aurait cru que l’enfant que j’étais deviendrait une puissante femme aux capacités multiples. Je n’ai jamais eu la chance d’être entourée, ni de fréquenter l’école primaire à vrai dire. Peut être est-ce grâce à cela que j’avais tant envie d’ouvrir une Académie ? Mais la simplicité ne me plaisait pas, il ne fallait pas que ce soit une simple école ... non, je voulais … quelque chose de grandiose ?

C’est à partir de ces pensées là que je me suis livrée à des expériences multiples en passant mes nuits et mes jours, le nez dans les bouquins ou entre des fioles comportant des produits aussi étranges les uns que les autres. Je ne croyais pas en la magie, j’étais rationnelle, une scientifique qui croyait que ce qu’elle voyait. Mais la véritable question était, qu’est-ce que je cherchais ? Un remède pour une maladie ? Un virus pour détruire le monde ou une autre toxine pour obliger les gens à me servir ? Non, loin de là ces idées farfelues.

Je ne cherchais rien d’autre que la transformation d’un corps … pouvoir utiliser toutes les facultés de l’humanité, pousser celles-ci au dessus de ses limites, créer une nouvelle race. J’ai toujours été un peu folle, mégalomane et surtout incompréhensible.

J’ai passé à peu près une année entière dans une salle entourée de quatre murs de bétons sans en sortir. Cloîtrée dans mes expériences que je m’infligeais, ne voyant personne, ne mangeant que par nécessité, je n’étais plus qu’un bourreau du travail. Mon seul but était de réussir une mutation parfaite, une chose dont personne d’autre n’avait  le contrôle, être le maître d’un empire dont les personnes me respecteraient et m’appelleraient « Dieu ».

C’est un jour noir de terreur que j’arrivais enfin à créer quelque chose, ce n’était pas exactement une mutation génétique, non c’était plutôt une sorte de données informatiques dans lesquelles des équations représentant le monde humain étaient décrites point par point. C’est en déchiffrant celles-ci que je réussis à créer ce qu’on appelle à présent l’Arène. Mais ce n’était rien d’autre qu’un monde parallèle dont j’étais maître … mais cela ne touchait pas les humains, ça ne les transformait pas et ça ne les lobotomisait pas non plus.

Peu contente d’avoir fourni autant d’effort pour arriver à cela, je pétais un câble. Détruisant tout ce qu’il y avait sur mon bureau, je m’enfonçais accidentellement une seringue dans le dos, remplie d’une substance dont je n’avais pas encore testé les  miracles, je sentis le virus se propager dans mon corps, ce n’est qu’après de multiples bruits de douleur que je m’évanouis.

Ce n’est que trois jours plus tard que je rouvris les yeux, baignant dans les substances chimiques que j’avais pu créer depuis trois ans. Me relevant tant bien que mal, je prenais appui sur une étagère vide. Je pouvais sentir quelque chose de changé en moi, quelque chose d’étrange … De surhumain. Ce n’est qu’en analysant mon sang que je compris … que j’avais enfin surpassé l’humanité en créant le pouvoir de matérialisation.



____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Dead Master, le recueil d'un monstre   Ven 30 Mar - 22:20

Troisième point, la création des objets.

Après avoir réussi l’inimaginable, je m’attelais à trouver un moyen pour en faire profiter tous ceux qui allaient rejoindre mon Académie. Après avoir examiné mon sang, avoir transformé mes cellules tout en essayant de trouver un moyen de le transférer dans un corps étranger sans tuer celui-ci, j’arrivai sur un échec flagrant. Mes cellules modifiées détruisaient le système immunitaire des autres, mes recherches se vouaient à l’échec, de plus, je ne pouvais plus « emprunter » des personnes pour mes expériences douteuses sans en alerter les forces de l’ordre.

Ce n’est qu’en songeant à créer quelque chose de complètement simpliste que je trouvais réponse à mon énigme. Le cristal est une matière pure dont on pouvait transformer les composant, celui-ci pouvait « contenir » le pouvoir de la matérialisation bien que sa fragilité représentait un grand défaut. Mais je n’avais pas le choix, je devais trouver le parfait équilibre entre la fragilité de la pierre précieuse et sa capacité d’absorber le pouvoir.

Après quelques mois de recherches, je trouvais enfin un moyen de combiner ces deux différences. Le premier cristal que je créais à base de pouvoir avait été encré dans une petite boucle d’oreille bleutée, cependant il me fallait à présent un cobaye, une personne que je pouvais utiliser sans que qui ce soit ne m’en veuille.

Bien que j’étais restée enfermée, je rappelais certaines de mes connaissances afin que celles-ci m’aident. Ce n’est que suite à un échos que j’entendis parler d’un vieillard pédophile qui achetait des enfants dans les orphelinats du tiers monde. Réussissant avec facilité à en apprendre beaucoup au sujet de ma victime, je remarquais que celui-ci avait gardé un enfant à ses côtés dont l’identité était inconnue au monde. Une personne aussi visible qu’une poussière sur le sol, elle n’était rien et je la voulais comme sujet d’expérience. Je le crus, jusqu'à ce que je fasse connaitre mes intentions à une poignée de gens. Son visage, était-il si étranger finalement ?

Afin de ne pas m’attirer trop d’ennui, je me décidais premièrement à envoyer des invitations à cette enfant pour qu’elle rejoigne l’Académie. Mais je n’eus jamais aucune réponse de sa part, j’avais beau envoyer des centaines de lettres, appeler le domicile dans lequel elle résidait, rien à y faire, elle était intouchable.

C’est sur un coup de tête que je décidais de me déplacer jusqu’à sa prison de briques, j’aurais pu choisir quelqu’un d’autre, trouver un autre cobaye, mais le fait que je n’arrivais pas à l’atteindre m’obligeait presque à y aller. Revêtant mon apparence enfantine (cette spécialité est liée à la matérialisation de mon corps, en m’injectant des composés non établis, j’arrivais à changer mon apparence physique, je pouvais tout aussi bien ressembler à un enfant de cinq ans qu’à une femme d’une centaine d’années), je me dirigeais vers ce que je convoitais le plus à ce moment là.

Je n’eus aucun mal à tuer le gros lard, et bien que cela soit étrange, la jeune fille que je voulais m’avait suivi. Je représentais la liberté pour elle, la personne qui venait de la faire sortir de son enfer. Elle ne sut que plus tard que je ne la voyais que comme un objet, un bout de chair sur lequel je pouvais tout faire, tout expérimenter sans que qui que soit m’arrête.

Elle fut mon premier prototype, ma première réussite. J’eus la chance de voir l’évolution de ma création sur la matérialisation, j’appris beaucoup en observant cet enfant, j’eus la chance de voir que le cristal réagissait aux personnes qui le détenait. J’ai assisté à toutes les phases d’évolutions de mon art, je fus étonnée de voir que le cristal changeait de couleurs selon ses phases d’évolution. Bleu en tant que fœtus, vert en tant que deuxième évolution et finalement rouge, l’aboutissement final du pouvoir et de son utilisation aux multiples capacités.

Afin de garder mon rang de maître, j’obligeais l’enfant que j’eus recueilli à revêtir l’apparence d’une enfant de seize ans à tout jamais tant que celle-ci portait le cristal pur que j'avais créé pour elle. Mais bien que ma main soit serrée contre le collier que je lui avais passé autour du coup, le destin en décida autrement. L'enfant était parfaite, mon unique chef-d’œuvre, ses capacités étaient puissantes, son imagination débordante et sa force sans pareil. J’eus du mal à contenir son pouvoir, je n’eus d’autres choix que de poser un frein éphémère sur cette jeune fille qui évoluait de jour en jour. Un frein pour assurer ma place sur le trône de peur qu’un jour, elle dépasse ma puissance infinie, qu’un jour en vue des actions que je lui ordonnais, elle ne veuille me tuer. Entre maître et esclave, entre dominance et soumission, il était de mon devoir de garder mon rang et ma « chose » à mes côtés, lui interdisant sans mon accord de quitter les murs de Undai. À tout jamais.

La suite fut simple, les invitations pour la Undai Gakuen se firent envoyer au quatre coins du monde, en ce laps de temps, j’avais réussi à changer les capacités du cristal. J’étais devenue la seule à pouvoir débloquer les grades de transformations. De plus, les personnes matérialisant la robe de combat ne savaient changer leurs apparences physiques ainsi que leurs âges.

Les raisons pour lesquelles j’avais battis l’Académie changèrent également, les élèves étaient présents non plus afin de me divertir, mais de dévoiler leurs sentiments grâce à la matérialisation. La peine, la douleur, la joie, libre à eux de les montrer de la plus belle manière qu’il soit, par l’art du combat.



____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dead Master, le recueil d'un monstre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dead Master, le recueil d'un monstre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I am Dead Master and You are my Destiny. | Pv.Destiny.|
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Guitare Snaker THE Guitare Master !
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Administration :: Evénements de Undai Gakuen :: Journal-