AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★   Mer 28 Mar - 21:37

Aujourd’hui … j’en … j’en avais marre. J’avais eu droit au sermon de Dead Master sur mon comportement avec Alyssa, par la suite, elle m’avait reproché de ne pas être assez proche des élèves, pour finalement me faire foudroyer par une certaine personne parce que celle-ci n’appréciait pas mon regard pesant sur elle. Et savez-vous qui est ce con, débile profond ? C’est évidemment mon cher et tendre Hibari.

Mais parlons d’abord du pourquoi du comment. Comme à mon habitude, j’étais tranquillement dans la salle du conseil des étudiants à faire mes taches scolaires. Entre copier des dossiers, les encoder, regarder les nouvelles venues à Undai et gérer les départs sans oublier de rester dans l’Arène lors des passages en rang, je ne savais plus où donner de la tête.

Et évidemment, c’est à mon moment de dépression profonde qu’Hibari se décidait de rentrer dans la salle du conseil. Regardant celui-ci du coin des yeux, je soupirais intérieurement en le voyant se regarder dans son miroir. Assis à sa place autour de la table, je me décidais d’ignorer celui-ci. J’étais exténuée, et voilà que je devais me taper sa présence. Je crois que si je n’avais pas eu un sang-froid monstre, je me serai tout simplement tiré une balle dans la tête, ou encore mieux, j’aurais attaqué cette ordure.

Laissant ma main diriger mon stylo sur les feuilles afin d’y porter ma signature, je m’obligeais à m’arrêter en entendant un bruit fort dérangeant en provenance de l’unique autre personne se trouvant dans la pièce. Grinçant légèrement des dents, j’essayais de me reconcentrer en vain. Serrant fortement mon stylo plume, je me décidais à le balancer sans plus tarder en direction d’Hibari telle une fléchette. De la puissance de mon lancé ainsi que de la vitesse de celui-ci, le mine du stylo vint se planter juste devant le jeune homme avant que la cartouche n’explose à l’intérieur, laissant un joli jet tacher les vêtements de mon cher compagnon.

- Silence … Tu m’épuise, rien que ta présence … me tue. Va jouer ailleurs, va te trouver une victime mais sors de cette pièce avant que je ne fasse un malheur.

Retournant à mes pilles de papiers, je soupirais une fois de plus. Attrapant la première feuille, je la regardais de haut en bas avant d’y apporter le cachet de l’école ainsi qu’une petite signature de ma part avec un des nombreux stylos se trouvant sur mon bureau. Après avoir signé la quarante-septième feuille, je relevais le regard pour remarquer que ce décervelé était toujours dans les parages.

- Tu es sourd ou tu as perdu la compréhension de la langue Ishinose-San ?!

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★   Jeu 29 Mar - 21:04

En cette belle journée, je me décidais de sortir de ma chambre qui n'était plus seulement la mienne. La première raison de ma désertion du bâtiment des dortoirs, n'était autre qu’Izaya. Il me tapait sur le système avec son comportement trop extravagant. Il était partout, tournant comme une toupie sans pouvoir s'arrêter un instant. Trop d'activité et de bruit me tuait, même si j'étais un Dieu résistant. C'est ainsi que je me retrouvais dans les couloirs de Undai Gakuen à la recherche de Black Rock Shooter. Tu vas trouver ça étrange ? Je te dirai juste que je voulais en finir rapidement avec cette histoire de chambre commune. Mais il ne fallait pas croire que j'allais débarquer dans le bureau du Conseil des étudiants en gueulant comme pas possible à quel point cette situation m’écœurait. Oh non, le Dieu que j'étais n'allait pas se comporter comme ces primates qui m'entouraient, j'avais un autre moyen de faire craquer cette asociale minable qui me servait de partenaire de « travail ».

C'est sur cette pensée merveilleuse que je me retrouvais devant la porte du Conseil avec une dizaine de cartes et fleurs donnés par mes fans. Je devrais leur dire que je les jetais dans la poubelle ou non ? Je leur dirais cela, rejetant la faute sur Yume, comme quoi c'est elle qui n'aime pas que je me ramène avec leurs présents au Conseil. Oui, encore un plan parfait, elles lui en voudront à mort et moi je me débarrasserai des problèmes et fausses appréciations à donner quand au dernier bento que j'ai soi-disant, mangé.

Rentrant avec tous les paquets sous mes bras, je vis la chose la plus laide au monde assise devant une pile monstrueuse de papiers en tout genre. Le pire dans tout ça, c'est que ma pile m'attendait aussi non loin de là, même si elle était beaucoup moins imposante que la sienne. J'avançais d'un pas calme vers la poubelle sans même lui jeter un coup d'oeil. Je balançais les présents avec une mine de dégoût avec un grand bruit, dans la poubelle avant de m'asseoir calmement à un banc. Enfin, calmement en grinçant bien fort la chaise sur le passage. Je sortis mon miroir et m'admirait dedans. Oh que j'étais magnifique ! Aucune imperfection, mes cheveux en place, mes yeux toujours aussi attirant ! Oh Dieu, si je pouvais je me marierai avec moi. Sublime. Je laissais échapper un petit rire de contentement, et je pense que c'était une chose de trop que la personne assise sur le banc non loin du mien, ne supporta pas. D'ailleurs, j'ai complètement zappé sa présence, tellement la mienne prenait de la place. Sans que j'eusse le temps de réagir, ce microbe lança son stylo en ma direction. Ce dernier se ficha dans le banc devant moi et m'éclaboussa de son contenu. Je ne dis rien sur le moment, mais mes yeux ne montrèrent que de la haine et mon magnifique visage se déforma par la même occasion, tandis qu'une voix morne sortie d'un cimetière raisonna dans la pièce. Que je pouvais détester ce son si morbide.

-Silence … Tu m’épuise, rien que ta présence … me tue. Va jouer ailleurs, va te trouver une victime mais sors de cette pièce avant que je ne fasse un malheur.

Un large sourire apparut sur mon visage et je me détournais de cette tâche noir et blanche qu'elle était. Qu’importe ce qu’on pouvait en dire, elle sortait vraiment d'une tombe pour être aussi pâle. Retirant mon veston tâché, je me levais pour aller me nettoyer le visage tout ça dans un bruit monstre. Toilette faite, il ne restait plus aucune tâche sur mon visage aux traits resplendissants. Habillé de ma chemise blanche qui m'allait à ravir, je me rassis à ma place initiale et sentit un regard glacial se poser sur moi.

- Tu es sourd ou tu as perdu la compréhension de la langue Ishinose-San ?!

Oh mais que je vois là ? La petite bestiole commence à s'énerver. Comme d'habitude en passant. Cette gamine était vraiment une impatiente de la vie, j'espère qu'elle mourra un jour sur la tonne de papiers à faire, ça me rendrait l'homme le plus heureux du monde.

-Si ça te plaît pas que je sois là, va en parler à ta maîtresse Kuroi...-San.

Je dis ça d'une voix calme mais tout de même froide et en même temps que je prononçais ces paroles, je pris le stylo fiché dans le banc, du bout des doigts pour faire un geste souple et global de la pièce avec ce dernier. En conséquent, des gouttelettes d'encre qui coulait tout autour, vinrent s'éparpiller un peu partout dans la pièce sans oublier de faire un petit passage sur les feuilles... les tonnes de feuilles du zombie. Fier du résultat, je matérialisais une chaîne de titane dans l'autre main qui était sous la table, juste question de précaution si ce monstre voulait m'attaquer. Après tout, je ne permettrai pas à cette chienne de balafrer mon extraordinaire visage. Je la regardais de haut avec une expression moqueuse peinte sur mes sublimes traits.

-Si ma prestigieuse présence t'étouffe, va te promener dehors, sauf si tu as besoin d'une laisse. À ce moment, je peux t'en faire une.

Que j'étais gentil non ? Je lui adressais même la parole. Un Dieu doit faire des sacrifices de temps en temps.


____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★   Ven 30 Mar - 19:07

- Si ça te plaît pas que je sois là, va en parler à ta maîtresse Kuroi...-San.

Il venait … il venait … je me sentais toutes choses en croisant son regard, j’avais autant envie de le tuer que de le torturer sur place. Et je crois que mon envie se décupla quand je le vis me renvoyer le stylo qui m’avait taché au par avant. Mais ce con ne s’était pas juste décidé à me tacher, non, la salle entière, ainsi que mes documents étaient remplis de petits points d’encre qui s’étaient échappés de la cartouche du stylo. Mordant ma lèvre jusqu’à ce que j’ouvre celle-ci de mes dents pointues, je n’attendais qu’une seule chose pour lui sauter à la gorge et le décapiter.

-Si ma prestigieuse présence t'étouffe, va te promener dehors, sauf si tu as besoin d'une laisse. À ce moment, je peux t'en faire une.

Cette chose là, entendre sa voix encore une fois. Il ne me fallut pas plus de deux secondes pour que mon œil s’entoure de flammes, que je monte sur mon bureau pour me propulser vers lui, matérialiser une épée et l’abattre sans plus tarder à l’endroit ou sa tête devait être. Ce n’est que par pur « gentillesse » que je ne laissais pas ma lame lui trancher la gorge, laissant celle-ci à moins de cinq millimètres de son cou.

- Tu … Tu ne perds rien pour attendre, Hibari Ishinose.

Reculant de quelque pas, mon regard se posa rapidement sur mon bracelet ayant prit une couleur rouge vif. D’un mouvement souple de la main, je fis matérialiser un canon enveloppant la moitié de mon bras droit avant de le pointer vers le jeune homme devant moi. Je le détestais, je ne voulais qu’une chose, qu’il crève, qu’il comprenne sa douleur, mais surtout pour une fois, j’aurais aimé le voir à mes pieds, me supplier de lui laisser la vie sauve.

Cet être … cet homme ne devrait pas pouvoir rester sur cette planète. Ce traite, ce monstre qui a osé trahir les siens pour se sentir supérieur, ce voleur, ce menteur, ce trompeur, je le détestais, je le haïssais, je ne voulais plus que …

C’est à ce moment là, que je sentis une fois de plus quelque chose d’étrange en moi. Je pouvais voir ma robe de combat se matérialiser sous une forme que jamais je n’aurais voulu revoir. A la place de ma cape, de mon short et de mon dessus ressemblant à un bout de tissus laissant mon ventre libre, j’eus droit à un long manteau noir aux bordures grises recouvrant chaque extrémité. Une longue ceinture vint prendre place sur mon corps tandis que mes cheveux se recoiffaient étrangement. Ma flamme vira au mauve tandis que je sentis un doux sourire se dessiner sur mes lèvres.

Cette chose abjecte venait de me faire perdre le contrôle de moi-même, oui, rien que son sourire et son regard me donnait la nausée. D’une voix relativement amusée -rare d’entendre celle-ci-, je l’attrapais par le col avant de le soulever légèrement afin de lui cracher au visage, les quelques mots qui fusèrent de ma bouche :

- Oui … tu n’es pas … tu n’es rien. Tu te crois supérieur, mais tu ne vaux même pas d’être traité comme un animal, tu n’es qu’un parasite que je me ferai … le plaisir d’éliminer. Des gens … des comme toi … comment peuvent-ils rester alors que ce qui en valent la peine meurent ?

Saviez-vous … que j’ai un lourd secret ? Saviez-vous que j’ai déjà « apprécié quelqu’un » ? Ne serait-ce qu’une fois et cette personne ne fait plus partie de ce monde. Elle était … ma seule amie et je l’ai tuée.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★   Ven 30 Mar - 20:33

-Tu … Tu ne perds rien pour attendre, Hibari Ishinose.

Je n'eus pas le temps de répondre à ça qu'elle se lançait sur moi telle une chauve-souris, griffes à l'extérieur pour s'arrêter, une épée en main, à quelques millimètres de mon cou. J'écarquillais mes yeux bleus de surprise, je ne pensais pas qu'elle allait s'énerver aussi instantanément, et pourtant ce fut le cas. Mais ma surprise se transforma doucement, comme au ralenti en un grand sourire moqueur, et quand elle retira sa lame de sous ma gorge, j'éclatais d'un rire cristallin, un rire si doux et méprisant à son égard. Mais mon rire s'étouffa quand je vis sa robe de combat se transformer, devenir différente ainsi que son œil aux flammes bleues virer au mauve et tout ceci accompagné d'un énorme canon pointé sur mon être sublime.

-Oui … tu n’es pas … tu n’es rien. Tu te crois supérieur, mais tu ne vaux même pas d’être traité comme un animal, tu n’es qu’un parasite que je me ferai … le plaisir d’éliminer. Des gens … des comme toi … comment peuvent-ils rester alors que ce qui en valent la peine meurent ?

Oh mais elle faisait dans de la poésie maintenant, notre petit caniche ? Mais en même temps un frisson d'adrénaline me parcourut le corps, je pouvais la sentir, cette haine qui émanait d'elle à flot, je pouvais sentir toutes ces ondes d'énergie frapper contre mon corps. Mais ça ne me fit pas l'effet prévu au moment même, je vis rouge. Comment cette enfoirée osait m'insulter, comment elle osait lever la voix sur un être aussi puissant et beau que moi ? Comment osait-elle toucher à mes vêtements ?! Avec ces questionnements dans mon esprit, mon visage se déforma sous une grimace de dégoût, mais je n'allais pas perdre contrôle aussi vite que cette minable.

-Tu n'as que de la glace dans les veines, hein Kuroi-san et voilà ce que ça donne. Regardes toi avant d'oser juger un Dieu tel que moi !

J'éclatais de rire, un rire puissant, c'en était hilarant et pourtant, je savais que je jouais avec le feu, un feu devenu plus puissant qu'avant. Je devais agir en conséquent, et rapidement. Sans attendre, je balançais ma chaîne déjà matérialisée au part avant sur elle. Cette dernière vint s'entourer autour de son corps comme un serpent venant étouffer sa proie. Pendant ce temps de surprise, je me libérais de son emprise. Je savais qu'elle ne me laissera pas beaucoup de temps avant de vouloir me bousiller avec son canon. C'est pourquoi sans attendre une seconde de plus, je matérialisais toute ma combinaison de combat. Mon manteau noir apparut, mes chaussures se transformèrent et une chemise noire déchirée apparut en dessous de tout ça. Quand à ma tête, mes yeux, ou plutôt mon seul œil visible, vira dans un bleu beaucoup plus intense, mon cou s'entoura d'un collier qui, maintenant je devais l'avouer, était très utile comme protection contre une perte de tête instantanée, mes mains gantées se placèrent devant moi et je matérialiser un énorme marteau d'un coté pointu et de l'autre coté plat, avec le métal se trouvant dans la pièce. Il me donnait un air de Dieu de la guerre, comme Thor mais en beaucoup plus class. Mais je savais pertinemment que ce n'étais pas assez contre cette furie, non, il fallait quelque chose qui roxe bien fort. C'est pourquoi j'enlevais précipitamment mon cache-œil de mon œil droit, et je dévoilais ce qui s'y cachait. Ce n'était autre qu'un dragon argenté qui dansait dans mon œil rouge, fixé sur ce monstre. Mon expression concentrée mais tout de même de dégoût n'était rien par rapport au sentiment de haine intense que je ressentais à son égard. Utilisant ça comme un bon prétexte pour mon cœur divin, je matérialisais un autre instrument, mais cette fois-ci fait de titane blanc. Ce n'était autre qu'un énorme bouclier duquel sortaient des chaînes indestructibles aux bouts pointus. Je pointais tout mon arsenal sur la petite chose se trouvant devant moi. J'allais la mettre en pièce, elle n'avait pas le droit de défier le Dieu, elle n'avait pas le droit de me prendre pour un moins que rien, elle n'avait pas le droit de se sentir supérieur à moi avec son fichu sourire! Et j'allais la massacrer pour ça, elle n'allait pas s'en sortir !

-Tu vas goûter au pouvoir de Dieu, sale monstre !

Combien de fois nous nous sommes déjà retrouvés dans ce genre de situation ? Tous les deux pointant nos armes les plus puissantes l'un sur l'autre ? Combien de fois, on se retrouvait épuisés et surtout énervés après un combat qui se voulait à mort ? Combien de fois nous avons transgressé les règles en se battant partout et n'importe où dans l'académie et en dehors ? Et combien de fois nous nous sommes fait arrêté dans notre frénésie meurtrière ? Énormément, c'est aussi une des raisons pour laquelle je ne comprenais pas pourquoi cette fichue chienne de directrice ne nous séparait pas, et au contraire nous donnait encore plus de tâches à faire en commun. Elle voulait que son école soit totalement détruite sur notre passage ? Avec cette folle on ne savait jamais. Mais je devais avouer que la haine et la puissance tirée de même haine qui me parcourait, en me battant contre Yume, m'enchantait. La voir sortir de ses gongs, savoir que j'étais capable de lui infliger un sentiment qu'il soit du mépris ou de la haine, me prouvait bien que j'étais un être capable de tout. Oui, car j'étais capable de mettre ce glaçon en état d’ébullition totale. J'étais vraiment un Dieu sur terre. Mais là, j'avais du pain sur la planche, c'était le moins que je pouvais dire.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★   Sam 31 Mar - 15:53

..Sa capacité à matérialiser du titane m’énervait au plus haut point, ce métal indestructible dont je n’arrivais toujours pas à trouver la faille. J’avais beau me creuser les méninges, la seule chose qui pouvait le détruire était peut être le feu, mais savez-vous à quelle chaleur cette chose se désintégrait complètement ? Déjà pour le faire fondre il fallait que la chaleur du feu soit à 1600°, chose que je savais faire avec mon canon, mais qu’adviendrait-il de l’académie si je déversais une telle quantité de chaleur dans le conseil des étudiants ? La réponse était simple, je ferais tout exploser, les murs ainsi que les élèves.

Tentant une petite approche, je m’élançais vers lui, essayant d’être assez rapide pour pouvoir le prendre par derrière, mais ce que je voulu faire ne se résuma à rien étant donné que son bouclier se trouvait à présent autour de moi. Matérialisant une hallebarde, j’essayais de traverser sa protection sans succès. Ma lance se heurta violemment contre son bouclier ce qui se résuma par briser mon arme. La pointe trop fragile, comment faire ? Matérialiser moi-même du titane ? Cela aurait été inutile, le même objet avait les mêmes capacités ainsi que les mêmes failles.

Mais cette technique pouvait s’avérer utile si je faisais en sorte d’attirer mon attention sur mon arme en titane et de briser mon bouclier avec celui-ci. Essayant le tout pour le tout, je changeais les composant de ma hallebarde cassée, je lançais celle-ci dans le bouclier d’Hibari. Se heurtant dedans, je la vis s’enfoncer légèrement, assez pour moi. Pointant mon arme dans l’impacte, je chauffais mes canons avant de tirer. Ce que j’espérais se produit, le bouclier se brisa.

Reculant légèrement, je me mis debout sur mon bureau en pointant une fois de plus mon arme sur la tête de celui qui se prenait pour Dieu. Sourire aux lèvres, je lui demandais d’un ton morbide :

- Une dernière volonté avant que je te tue ?

Ne lui laissant pas le temps de répondre, j’envoyais déjà une bourrasque de feu en sa direction.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★   Mar 3 Avr - 17:45

Cette fille était plus forte que l'on pouvait croire, elle était la terreur de l'académie et beaucoup la craignaient sans même l'avoir vu ne serait-ce qu'une seule fois dans leurs vies. C'était quand même étrange comment cette Yume s'est fait la réputation d'un monstre. Mais je pense que ce n'est pas si difficile que ça, il suffisait de connaître quelques tours de passe-passe, savoir utiliser ses matérialisations à merveille, faire partie du Conseil et hop le tour est joué, ainsi qu'une réputation bien forgée. Évidement pour grimper si haut sans l'aide de quiconque ou sans les faveurs de la directrice, il fallait être un Dieu, un peu comme moi.

Pourtant, pour le moment Dieu que j'étais, je me trouvais devant le diable en question, c'est pourquoi je ne pouvais pas baisser ma garde devant ce monstre. Oui, je le reconnais, Yume était digne d'être mon adversaire, même si elle n'avait pas la class que j'avais. Parlant de ça, elle était en train de réfléchir à comment briser mon titane, et à ma grande surprise, elle y arriva tout simplement en créant du titane à son tour, rien que pour briser mon bouclier. Sale vermine, petit vaut rien, elle n'attendait rien pour oser créer les armes de Dieu. Enfoirée, seul moi j'avais le droit de modeler du titane, impardonnable !

Je vis son sourire s'agrandir tandis que son immense arme, ou plutôt le canon de celle-ci, était pointé droit sur mon corps qui, propulsé par l'impact de l'attaque précédente, était contre un des murs de la classe. J'allais me faire avoir ?

-Une dernière volonté avant que je te tue ?

Je n'eus pas le temps de répondre, même mon sourire n'eut le temps de se former sur mon magnifique visage, que l'arme de ladite Yume chargea pour me propulser dans l'autre monde. Tentant le tout pour le tout, je lâchais mon bouclier brisé et formais une spirale qui durci instinctivement dans ma main droite que je tendis devant mon visage tout en plissant les yeux. Celle-ci devait envoyer l'onde dans une autre direction que la mienne, mais je n'eus pas le temps de compléter ma défense.

Tout de même cela me sauva la vie, j'en étais certain. Pourtant, ma main droite était dans un piteux état. Je sentais le gant la recouvrant, complètement disparaître sous la chaleur qui eut le temps de filtrer entre ma spirale et le feu, ainsi que ma main brûlée par le feu. Ne laissant pas la fumée se dissiper totalement, je lançais une contre-attaque aussi rapidement que l'éclair.

Avec ma main encore valide, je formais des chaînes aux bouts pointus et les enfonçais dans le sol, de sorte qu'ils apparurent sous l'arme de Yume et se plantèrent de par en par de celle-ci, ainsi je la brisai en l'entourant. Me retrouvant enfin face à face au démon qui me combattait, je souris à ma victoire, me relevais du mieux que je pus et formai une sorte d'épée à six lames que j'allais abattre sur la tête de mon adversaire.

-Adieux !

Mais quand je criais victoire, je ne fis que effleurer l'oreille de Yume. La raison de cela ? Peut être c'est car elle a réussi à esquiver... ou plutôt à cause de la fumée qui s'est dissipée pour me montrer un spectacle épouvantable des lieux, ou encore les cris qu'on pouvait entendre de là où les murs devaient se trouver. Oui c'était des raisons valables. Mais ce n'était pas le cas. Mon bracelet venait de se briser en milles morceaux sans que je ne comprenne la raison. Restant planté dans les décombres de la pièce, je dus faire la même tête que Yume au moment présent. Ma matérialisation s'est volatilisée, mon bracelet n'a pas supporté la chaleur et, après quelques secondes de résistance, s'est brisé.

-Merde... Je crois qu'on a un sérieux problème, Yume-san.

Sans blague, nous étions là, dans les décombres de ce qui était une salle de classe il y a de ça trois minutes. Mais ce n'était pas tout, on n'avait plus nos bracelet et boucle d'oreille de matérialisation, et pour couronner le tout, avec l'explosion on a dû alerter toute l'école, faisant régner une pagaille infernale dans l'académie. J'en connais une qui va nous tuer... Dans des grandes tortures que même moi le Dieu, je ne pourrais supporter.

Désolé pour l'attente, la prochaine fois je poste plus vite ^^

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★   Mar 3 Avr - 19:27

Il arriva à contre-attaquer mes attaques, j’aurais voulu l’éliminer en moins d’un instant mais ce ne fut pas le cas. Je ne compris pas vraiment ce qu’il se passa, il générait une sorte de spirale qui fit dévier le laser de mon canon. Il … il avait réussi à survivre, mais pas seulement, ce malade voulait m’attaquer également. Des chaînes vinrent me bloquer et m’immobiliser moi et mon arme tandis qu’il sauta dans ma direction en matérialisant une épée à six lames. L’une d’entre elle m’effleura le visage, me laissant une petite marque mais ce n’est pas ça qui me fit cri de surprise, mais la puissance générée dans mon cristal qui éclata sans crier garde.

-Merde... Je crois qu'on a un sérieux problème, Yume-San.

Regardant autour d moi, je laissais un soupir sortir de mes lèvres tandis que ma matérialisation se dissipa d’elle même. Plus de boucle d’oreilles, plus de cristal donc plus de matérialisation. C’était la fin de notre combat, mais sans doute pas la fin de notre malheur en ce jour peut glorieux. La salle du conseil était complètement détruite, les murs explosés, une odeur de souffre se propageait tout autour de moi. Sentant une légère douleur au niveau de la poitrine, je me courbais légèrement avant de poser un genou sur le sol. Regardant mes mains, je vis mes habits disparaître en même temps que j’avais l’air de vieillir. De l’apparence d’une enfant de seize ans, je venais de prendre la forme d’une femme d’une vingtaine d’années. Je restais étonnée en voyant cela, j’étais nue et vieille. Voyant le regard étonné d’Hibari, je laissais un petit cri d’étonnement m'echapper en me retournant rapidement. Cachant de mes mains mes parties féminines, je crachais telle une vipère :

- Ne me regarde pas pervers !

C’était … la fin du monde. C’était bien la première fois que quelque chose comme ça m’arrivait, je ne savais pas reprendre mon apparence humaine, je ne savais même pas dématérialiser ma robe de combat à mes propres vouloirs et voilà que je me retrouvais pour la première fois depuis dix ans sous ma forme humaine avec l’âge adéquat à celui que je devrais avoir.

- Comment … comment as-tu osé briser mon cristal ! Tu … tu ne sais pas les conséquences de cette connerie Hibari ! Elle … elle va le savoir, elle va arriver, elle va …

Non, je ne devenais pas folle. Dead Master devait sans doute savoir que mon cristal devait s’être brisé à cet instant même. Elle devait savoir que je n’étais plus sous son emprise, elle devait sans doute hurler en me pointant du doigt en disant que je la trahissais. Mais c’était faux, ce n’était qu’un accident, une saleté d’accident qui nous amènera sans doute à une mort certaine si la directrice nous retrouvait.

- Ne restons pas ici, une aura meurtrière approche à grand pas. Il y a … il y a d’autres bijoux de matérialisation dans le bureau de Dead Master, si on y arrive avant qu’elle nous retrouve, on aura un chance de ne pas mourir. Pour une fois … Viens avec moi … Hibari.

Spoiler:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Hibari Ishinose

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Sur un trône

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Ghost★Shadow
★ Age : 20 années de magnificence
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★   Mar 3 Avr - 22:13

Je n'aurais jamais cru voir ça de mes yeux, jamais de jamais. Mes magnifiques yeux ont subis un choc d'une ampleur inimaginable. Oh mon Dieu ! Non moi le Dieu, j'étais... surpris. Devant moi se tenait Yume Kuroi, mais pas la Kuroi que je connaissais, loin de là. Devant moi ce tenait une jeune femme qui devait être un peu plus vieille que moi, elle avait la vingtaine si pas la trentaine et ressemblait beaucoup à Yume. Évidement c'était elle. Mais ce n'est pas ça qui me traumatisa, non. Ce que Dieu ne put supporter c'était le corps dévêtu de mon adversaire. Je ne l'avais jamais vu ne serait-ce qu'en soutien-gorge, alors là, voir tout son corps de cadavre animé en entier, était un énorme événement pour mes yeux bleus et profondément outrés par ce... cette apparition.

-Ne me regarde pas pervers ! Comment … comment as-tu osé briser mon cristal ! Tu … tu ne sais pas les conséquences de cette connerie Hibari ! Elle … elle va le savoir, elle va arriver, elle va …

Quoi ? Elle va encore dire que c'était de ma faute, je lui signale qu'elle a brisé le mien aussi avec sa force de frappe ! Comme par coup de bâton, je revenais à la réalité et détournait empressement mon regard. Je n'étais pas gêné, loin de là. Mais j'étais sur un territoire interdit, il ne fallait pas que je me montre aussi familier avec le zombie. Non mais je débloquais complètement après avoir vu ça. Je tournais mon regard dans l'autre sens et détaillai ma main brûlée tout en réfléchissant à ses dires. Merde ! Donc c'était ça son vraie apparence ? C'est vrai qu'elle ne dématérialisait jamais sa tenue de combat ! Et là elle n'avait pas eu le choix, vu que j'ai brisé son cristal. Et c'est là que mon visage se décomposa virant du rouge au blanc. Le monde venait de s’effondrer autour de moi, je flottais dans un espace vide et mes mains étaient moites. J'étais un être suprême, mais cette chienne... cette... Elle !

- Ne restons pas ici, une aura meurtrière approche à grand pas. Il y a … il y a d’autres bijoux de matérialisation dans le bureau de Dead Master, si on y arrive avant qu’elle nous retrouve, on aura un chance de ne pas mourir. Pour une fois … Viens avec moi … Hibari.

J'étais complètement d'accord avec cette jeune... nudiste ? Pour une fois, je devais l'accorder, même si ca blessait mon amour propre, Yume avait raison. Si Dead Master découvrait par malheur que nos cristaux étaient brisés, j'étais fini. Et si elle découvrait qu'ils s’étaient cassés à cause d'un combat entre deux Terminales dans son académie, chose interdite, elle allait nous massacrer en prenant un malin plaisir à le faire doucement, lentement jusqu'à ce qu'on crève de douleur. Je serrais mes poings en revenant à la réalité. Je détaillai de nouveau la jeune fille, devenue femme, de haut en bas avant d'acquiescer à ses dires d'un ton calme mais tout aussi pressant.

-D'abord prends ça Yume. Tu fais mal à mes yeux avec ta... enfin, comme ça.


J'étais un Dieu, mais j'avais un sens de l’intimité, surtout s'il s'agissait d'une femme. D'ailleurs sans son air gamin et froid, elle était une belle femme, je venais de le prouver scientifiquement. Ainsi, je lui tendis mon veston d'uniforme qui, par sa grande taille, recouvrait aisément son corps jusqu'en bas des fesses. Non je n'étais pas pervers, juste bien observateur. Je me détournais d'elle en réfléchissant à un plan d'attaque. Aller Dieu, réfléchis ! Il fallait dire que le bureau était juste à coté, mais si elle se trouvait dedans, on était mort.

-Je te suis ! Mais attends, comment se fait-il que tu ressembles à ça ?

Sinon on était brûlé vif sur des bûchers et ma brûlure à la main, à coté de ça n'était qu'un vulgaire petit pincement. Je savais que ce n'était pas le bon moment pour poser ce genre de question, mais voir ça, donnait toutes les raisons valables pour demander. On pourra toujours en parler quand cela sera fini, non ? J'éclatais d’un rire cristallin à mes propres pensées, ce rire qui exprimait mon état nerveux quant à la confrontation avec la directrice et mes pensées moqueuses quant à Kuroi-san.

END --> Suite dans la forêt au temple maudit.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre lui & moi, on a toujours su que cela finirait par un meurtre ★

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» «Quand une personne entre dans votre cœur, elle y reste pour toujours.» [Demon Murray]
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Bureau de la direction :: Conseil des étudiants-