AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Dim 3 Mar - 18:09

Ca fait maintenant depuis 2 jours que j'ai quittée l'orphelinat pour Kyôto , avant de partir j'avais pris soin de prendre les derniers objets que j'ai gardée depuis le drame de mes parents dans ma valise soit : Des cigares , le journal intime de ma mère et diverses autres choses qui ne vous ne regarderons pas. Au début de mon trajet les coins et les quartiers étaient fort peuplés mais plus je me dirigée vers l'académie de cette certaine "Dead Master" plus je me rendais compte combien les lieux devenérent silencieux, peut être que c'est un établissement privé qui n'est pas très réputé ou alors qui n'a pas besoin d'être connus, m'enfin bon inutile de se posée trop de question je verrai bien une fois arrivé là bas si il y 'a du monde... J'espère ne pas me retrouver seule je me trouverai bien idiote de ne pas savoir ou aller une fois rentrée ni quoi faire. Bref des heures et des heures de marche après avoir déambuler dans les quartiers de la ville puis plusieurs chemin je me retrouve enfin né à né avec un portail d'une taille gigatesque ! Si grand que j'ai l'impression qu'il touche le ciel ! A moins que ce n'est que moi qui est trop petite... A travers ce portail je portail je pouvais distinguée l'académie qui elle était encore plus impressionnante que ce portail , l'eau d'une sublime couleur bleu turquoise y était présente autour , les lieux et ses couleurs s'harmonisaient à merveille.J'étais tellement émerveillé par ce que je voyais que j'en étais bouche bée et je ne pouvais pas me retenir de sortir le moindre mot de bouche

"Cette académie est vraiment un bijou architectural ~

Il fallait l'avouer que cette académie n'était pas construire à la vite fait comme certains autres établissement scolaires que j'ai pus voir... Bon , maintenant il faut que je trouve comment ouvrir ce portail et la c'était pas de la tarte parce qu'il n'y avait pas d'interphone , ni bouton , ni levier , mais vraiment que dalle.


"Mais je l'ouvre comment ce mach'...


Voila maintenant que le portail s'ouvre tout seul comme par magie !? Quelque part je m'en estimais satisfaite de ne pas à avoir à chercher d'avantage comment on l'ouvre donc d'un pas décidée j'entre à l'intérieur de l'académie , le portail se ferme et comme je le redoutais au plus profond de moi même il y'a personne dans les parages et ben... C'est vraiment pas ma veine aujourd'hui je pense que je vais devoir appeler à l'aide avant de me retrouver dans une situation encore plus désagréable dans laquelle je me trouve pour éviter les ennuis, je rassemble mon souffle dans la gorge pour bien crier voulant à tout pris que quelqu'un m'entende.

B-Bonjour ! Il y'a quelqu'un ?

Et me**e finalement j'ai a peine réussie à crier , je me trouve ridicule maintenant. Je posa ma valise sur le sol en croisant et je soupir assez désespérée , comment j'allais faire alors que je suis seule venant à peine d'entrée ici si j'ignore totalement ce que je dois faire ? Il me reste plus à qu'a attendre je pense.

____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon © Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Dim 3 Mar - 19:41

Un matin comme les autres je dirais, je me lève, je me lave, je m’habille. Rien d’inhabituel, en somme. Même Kaïla vautrée dans mes draps semblait normale, pourtant, j’avais ce sentiment étrange, ce drôle de truc qui grogne en vous disant « Ca va pas, quelque chose ne va pas ». Oui, mais quand tout parait aller si bien, comment trouver ce qui cloche ? Je ne saurais le dire, et de ce fait, je ne faisais que continuer cette journée avec la plus grande des simplicités. Une fois vêtue d’un petit tailleur -parce que oui, quand vous avec la vingtaine, l’uniforme fait tache-, je me dirigeais d’un pas lent vers le bâtiment principal. Traînant presque les pieds en ignorant le salut de la réceptionniste, je traçais mon chemin vers le bureau du conseil. Lentement mais sûrement.

Et c’est en posant la main sur la poignée que je compris que quelque chose n’allait pas, mais vraiment pas. Mon regard se dévia automatiquement sur le bureau de Dead Master, fronçant les sourcils, je fis un pas en avant en direction de ladite porte et dans un geste sec, je l'ouvris. Et là … là je crois que mon visage s’est décomposé, passant du blanc au rouge, sans oublier de piocher dans les couleurs de l’arc-en-ciel. Mais que se passait-il pour que je sois ainsi ? Haha. La pire chose qui pouvait arriver dans cette école, et sans doute la plus amusante pour moi … dans un sens. Un peu plus loin de ma personne, Dead Master se trouvait là. Allongée sur le sol, était-elle morte ? Non, cela aurait été trop beau pour être vrai. M’avançant donc, sourire aux lèvres, je m’agenouillais devant la carcasse de la femme, la retournant tout de même pour voir son visage, je ne pouvais qu’élargir mon visage en voyant sa tête déconfite.

- Je crois … que Yume-Chan devra me conduire dans mes appartements … ~

Haha. Sans blague. Soulevant ladite femme en prenant soin d’être le moins délicate possible, je la portais à force de bras en dehors de son bureau, ses bras posés autour de mon cou alors que mes mains soutenaient ses jambes. « Et je peux savoir ce qui t’a mit dans un état pareil ? ». Bah oui, je voulais au moins savoir, et finalement, quand je vis son visage « pervers », toutes idées de vouloir savoir disparurent. Décidant qu’il serait plus sage de l’abandonner à l’infirmerie plutôt que de la traîner jusqu'à chez elle, je passais les couloirs sous le regard interrogateur des élèves que je pus croiser. Il était si rare que ça de voir la directrice dans un tel état ? Et bien oui, justement et rien que pour cela, je prenais mon temps. Dead Master pouvait aussi être faible. Ou pas, mais oui en même temps. Si elle ne se reposait pas, ne mangeait pas, ne faisait pas ce qu’un humain normal devait faire, elle s’affaiblissait … en quelque sorte. Parce que même faible, il était impossible de la tuer, cette garce.

La lâchant donc dans un lit en demandant aux infirmières de faire attention à sa personne -bien qu’il était inutile de le dire-, je me décidais de retourner à mes propres occupations, la laissant donc entre les mains de femmes expérimentées. Haha. C’est mon esprit qui est pervers où vous aussi vous y voyez un double sens ? Soit, je n’allais pas m’étendre là-dessus. Laissant mes pensées salaces de côté, je me dirigeais d’un pas lent vers mon bureau. Une fois dedans après avoir évidemment expulsé tous intrus quelconques, je me posais sur mon siège, un dossier déjà sous les yeux et une tasse de café fraîchement matérialisée.

Ce n’est qu’une bonne heure plus tard qu’un bruit sourd me fit sortir de mon bureau, ouvrant la porte pour voir ce qu’il se passait, je restais un instant immobile devant la scène bizarre me faisant face. Deux gamins … robes de combat et en plein combat. Où ça ? Dans les couloirs bien sûr ! Haha. Avaient-ils oubliés qu’il était interdit de faire cela dans les couloirs ?! Parce que oui ! Undai avait un règlement et moi … moi je faisais respecter à tous ce dit règlement. Et comment le faire lorsque deux personnes se tapent dessus ? Haha. Rien de plus facile.

Il ne fallait que me faire voir pour … du moins c’est ce que je voulus, mais quand je me pointais devant eux et que ceux-ci ne dégainaient me regarder … j’ai perdu patience. Matérialisant ma lame, je passais entre les deux jeunes hommes, tranchant aisément un point assez sensible pour les immobiliser. Une fois fait, je les attrapais par les jambes et … je les balançais sans plus de modération dans la baie de Kyoto. Mort ? Non, quand même pas, mais tout de même n’était-ce pas mieux de faire un petit plongeon que de se ramasser une journée de colle en ma compagnie ? Autant pour eux que pour moi, la baie paraissait plus … mieux.

Soupirant après cela, je me posais contre le bureau de la réception d’un air las. Ça y est, c’était fini. Même ladite réceptionniste n’était pas là, il n’y avait que moi … moi et ça. « Ca » fut une personne arrivant de nulle part en demandant si il y avait quelqu’un. Par réflexe, j’aurais voulu me retourner, l’ignorer et partir mais je ne sais pourquoi, je fis l’inverse. M’avançant vers elle en défroissant inutilement les plis invisible de mes vêtements, je gardais mon expression froide sur le visage avant de la juger du regard. Faible. Non, pire, nouvelle. Fronçant les sourcils en cherchant activement son bijou de matérialisation, je soupirais une fois de plus en voyant celui-ci bleu. Une nouvelle donc, fraîchement arrivée d’autant plus en voyant son … sa valise. Lui faisant dos pour attraper quelques documents se trouvant sur le bureau de la femme supposée accueillir les arrivants, je lui tendis un plan de l’académie, un livret du règlement de Undai ainsi que … une sorte de calepin ne sachant à quoi cela lui serait utile.

- Nouvelle donc. Prends ça et débrouille toi, rends toi aux dortoirs, tu y trouveras un réceptionniste, il te montrera ta chambre ainsi que … Ouais.

Me décidant qu’il serait plus facile de le lui montrer plutôt que de bavarder inutilement, je lui fis un signe de la tête pour qu’elle me suive. Attrapant sa valise, je me dirigeais d’un pas rapide vers les dortoirs. Passant la cour en détaillant le pont, je m’arrêtais un instant en voyant une sorte de portail à l’entrée de l’académie … Quel con avait matérialisé cette chose immonde ? Un portail et puis quoi encore, le tapis rouge tant que nous y sommes ! Haha. Foutaises. Arrivant rapidement dans le hall des dortoirs, je m’arrêtais à la réception où notre cher employé se trouvait, le regard toujours hautin avec sa sale expression de je ne sais quoi. J’aurais pu dire que sa tête me faisait défaut mais ce fut le contraire, il était là, il faisait son travail, je n’avais rien à lui dire. Qu’il soit froid ou asociale, je n’en avais que faire tant qu’il était poli … plus ou moins ?

- Yume-Sama donc … que puis-je faire pour vous servir ?

Lui montrant d’un signe de la tête l’enfant m’accompagnant, je pris la parole pour lui expliquer brièvement qu’elle venait d’arriver et qu’il lui fallait donc une chambre et sans doute diverses explications. Pour seule réponse il leva le regard avant de le dévier vers ma personne en me demandant « Et quel est son nom ? ». Oui … Ca peut toujours être utile de le savoir … Haha.

- Alors ? Ton nom ?

Bah oui, je n’allais pas lui faire un discourt pour savoir comment elle s’appelait non plus. Dieu, était-ce moi où les jeunes étaient d’une lenteur … indescriptible.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Mar 5 Mar - 18:33

Ben enfin c'est pas trop tôt voila quelqu'un ! Et ce fameux quelqu'un qui viens donc vers moi est donc une fille , me voila plûtôt rassurer moi qui ne voulais pas me retrouver en compagnie d'un gros musclor arrogant qui se prends pour un beau gosse, je hais les "beaux gosses". Sauf que cette personne qui m'est inconnue n'a pas vraiment l'air bien contente de me voir ici, franchement c'est quoi ce regard de tueuse la !? J'ai une mouche sur la tronche c'est ça ? Mais arrête de me fixer ! Et en plus elle soupir d'un air du genre "Tu me saoule" et bien quelle aimabilité ici c'est charmant. J'essayée de gardée mon sang froid le mieux possible en moi mais c'est une chose qui n'est pas évidente j'ai horreur qu'on me tourne le dos et qu'on me prenne pour un "fardeau" sauf qu'en fait j'avais pas captée qu'elle cherchée des trucs à me donner, "Prends ça" "Débrouille toi" Chouette alors donc je t'ai appellé pour rien ? Cette fille zarb' m'a donc donner le plan de l'académie , le réglement et...un machin.Finalement elle s'arrête son explication , me dit de la suivre de la tête , puis me prends ma valise. En la suivant de derrière je feuilletais ce qu'elle m'avait donner, alors déjà en voyant qu'il y'avait une arêne ici j'haussais un sourcil, comment une académie pouvait-il posséder une arêne ? C'est dingue , est-ce un lieu historique faisant partit de l'académie ? Je l'ignore ma foi.

Et je fus encore plus surprise en lisant quelques mots du réglement "Robe de combat" "Matérialisation" Et tout un tas de question se bousculée dans ma tête soudainement, du genre "Cette académie est-elle un établissement ordinaire ? " ce genre de chose, et la demoiselle que je suivais elle aussi me paraissait mystérieuse avec son attitude qui pour moi est taciturne. Une fois arrivée à destination je me retrouvais dans le hall des dortoirs ayant remarquer les chambres , dans cette même pièce je pus enfin avoir connaissance du nom de celle que je suivais elle était nommé "Yume" jolie nom peut être que finalement elle n'est pas si "méchante" que je le pense. En revanche l'employé lui me faisait penser à sale porc pervers vus sa corpulence , son regard grave et sa petite moustache qui part en l'air tel un magicien sortit tout droit d'un film.

Maintenant les deux individus voulaient savoir mon nom je m'inclinais comme tout bon èleve et leur répondais poliment.

Je m'appelle Ki-...

Mon béret bleu tomba de ma tête , et flûte ! Je le ramasse , le remet sur ma tête , et je me relevais en répondant l'air embarassé.

Je m'appelle Kirai , Kirai Rui pour être exacte.

J'espère qu'ils me prenderont pas pour une cruche la , pour me rattraper je me disais que c'est le bon moment pour poser mes questions étant en quête de réponse après avoir vue les mots étranges dans le livret et cette arêne dans ma carte, mais j'en étais quand même à l'aise et malgré moi je faisais tout pour câcher mon trouble , avais-je peur ? Je ne comprenais pas vraiment.

J'ai feuilleté le réglement de l'académie et votre carte.Certaines choses ont attiré mon oeil et j'ai besoin de réponse.

L'employé lui pouffait de rire , Hmph un porc qui rit pas étonnant.Mais je préférais ne pas être trop direct avec les questions pour l'instant, juste curieuse de ce que cette Yume me réserve même si j'ai un mauvais préssentiment c'est stréssant..


____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon © Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Mar 5 Mar - 20:34

Déprimant. Cela était terriblement déprimant de voir comment cette enfant pouvait être maladroite. L’être à Undai était signe de mort, imaginez la en plein combat, faisant tomber malencontreusement son épée par « mégarde ». Sa tête volerait dans les secondes qui suivraient son geste stupide. Ne faisant que la détailler du regard en la laissant se présenter, je reportais mon attention sur l’employé. Lui, ignorant déjà notre présence, il se lança dans sa paperasse alors que la voix de la dénommée Kirai Rui résonna une fois de plus dans le hall des dortoirs.

- J'ai feuilleté le règlement de l'académie et votre carte. Certaines choses ont attiré mon œil et j'ai besoin de réponse.

Et bien qu’elle parle. Attendant un instant que celle-ci formule ses demandes, je restais silencieuse en attendant patiemment qu’elle se décide à parler. En vain. Non, mais je veux dire, quand on dit avoir besoin de réponses, n’était-il pas logique de placer sa question en même temps ? Du moins, selon moi … c’était normal mais sans doute pas pour elle. Laissant le réceptionniste me tendre les clés de sa chambre, je m’en saisis avant de reprendre son bagage et de lui montrer d’un signe de la tête ce qu’il y avait devant nous. Si elle ne demandait rien, autant tout lui expliquer non ? Dieu, qu’était-ce donc cet élan de gentillesse ? Je ne saurais le dire, disons plutôt qu’elle est bien tombée pour une fois, et que par je ne sais quelle grâce, elle me rencontre quand je suis apte à formuler des phrases.

- Il y a le restaurant devant nous, celui-ci est ouvert et gratuit pour les résidents. Les frais de nourritures et de scolarité sont payés par Dead Master. La directrice de Undai …

Directrice hein ? Chienne en chaleur plutôt. Soit, je n’avais pas à donner des détails sur sa personne, si Kirai voulait en savoir plus, qu’elle aille lui parler … ou pas. Plus loin on se tient de la directrice, mieux c’est pour notre survie. Après tout, n’étais-je pas celle qui connaissais le plus cette femme ? « Mon maître », moi le toutou de « Dieu ». Foutaises, ce n’était qu’une sale folle psychopathe trop puissante pour que je puisse la tuer à présent. Malheur. Quoi qu’il en soit, Ayame (la directrice) avait tout de même de bons côtés … Non. J’avais beau chercher, je ne trouvais pas.

- A gauche se trouve l’aile des hommes, et celle de droite est réservée aux filles. Il est interdit pour une fille de se retrouver dans le couloir des garçons sauf si elle est accompagnée de l'un d'eux, mais cela uniquement jusqu’à 23h. Il y a également un couvre-feu à 23h, si tu te retrouves dehors, tant pis pour toi.

Me dirigeant d’un pas lent vers le couloir des filles, prenant les escaliers pour atterrir au premier étage, je lui expliquais hâtivement que l’étage d’au-dessus était celui des professeurs. Avançant jusqu’à sa porte, j’ouvris celle-ci avant de m’y engouffrer sans plus de cérémonie. Un endroit simple, deux lits, des meubles, un sol en parquet, des murs « normaux ». Une chambre banale, ayant quand même un mobilier consécutif. L’académie ne se limitait pas dans les dépenses, il ne fallait que voir les ordinateurs portables trôner sur les bureaux ainsi que d’autres objets électroniques quelconques.

- Chaque élève est en droit d’arranger sa chambre comme bon lui semble, cependant il est demandé que le mobilier reste le même. Tu as un ordinateur sur ton bureau qui sera tien à présent, il te sera utile pour tes cours. Tous les livres sont rangés dans la bibliothèque à côté de ton bureau, si tu veux plus de livres, l’école à une bibliothèque dans le bâtiment principal.

Déposant sa valise sur son dit lit, je me retournais pour lui faire face et continuer mes explications d’un ton neutre. Aucune intonation joyeuse n'était présente dans ma voix, ce n’est pas comme si j’allais la prendre dans mes bras en lui souhaitant la bienvenue. Undai n’était pas une école banale que l’on pouvait trouver au premier carrefour de Kyoto, ici, personne n’était jamais sûr de réussir ses années entièrement … Fallait déjà survivre à la seconde pour ~

- Pour ce qui est des dortoirs, tout est dit, je pense. Concernant l’extérieur, as-tu des questions explicites ou comptes-tu sur ce que je te lise le règlement ?

Haha. Quelle gentillesse. Dieu, depuis quand étais-je devenue si aimable ? Évidemment, cela était sarcastique ~

Info utile:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Mer 6 Mar - 17:34

Ca fait déjà quelques minutes que je suis en train de suivre Yume dans le hall des dortoirs pour entendre les nombreuses explications à mon initiation à Undai pour commencer je dois dire que j'ai une chance folle que le restaurant ici soit gratuit puisque je n'ai pas un sou sur moi bien que quand j' entendus le nom de "Dead Master" sortir de sa bouche cela resonnée dans ma tête plusieurs fois , comment dire...Une arêne , des mots comme "matérialisation" ou "robe de combat" dans le réglement , une direction qui porte un nom bizarre , tout ça sa sonne assez "ésotérique" je trouve.Le trouble et la confusion s'installé d'avantage en moi mais peut importe je continuais de rester attentive à ce qu'elle me disait.


"A gauche se trouve l’aile des hommes, et celle de droite est réservée aux filles. Il est interdit pour une fille de se retrouver dans le couloir des garçons sauf si elle est accompagnée de l'un d'eux, mais cela uniquement jusqu’à 23h. Il y a également un couvre-feu à 23h, si tu te retrouves dehors, tant pis pour toi."

Hmph , je ne vois pas pourquoi je perdrai mon temps avec un stupide garçon , je hais les garçons de toute évidence enfin non...Juste certaines catégories comme ceux qui se prennent pour des rois , qui attirent les pisseuses , les "beaux gosses" quoi , brr..c'est le genre de mec qui me répugne mais passons.J'avance dans les couloirs en défilant les portes de l'allé des filles puis monte les escaliers jusqu'au premier étage laissant Yume ouvrir la porte pour y découvrir sans plus attendre ma chambre.

Une fois rentrée à l'intérieur je trouvée que ma chambre est bien simpliste mais elle a son charme, je pense l'arranger un petit peu pour qu'elle soit plus jolie mais tant que j'ai le confort qu'il me faut ce n'est pas gravissime , j'ai même le matériel qu'il faut pour étudier c'est parfait.Je m'assis sur le lit étant épuisée de mon périple à pieds , vous pouviez pas savoir comme c'est agréable de s'assoir sur quelque chose de mou et de confortable...


"Pour ce qui est des dortoirs, tout est dit, je pense. Concernant l’extérieur, as-tu des questions explicites ou comptes-tu sur ce que je te lise le règlement ?

Je m'empressais de reprendre le livret à la page ou j'avais vue les deux mots qui paraissait louche à la bonne page et j'éssayée de faire face au regard sèvére de Yume .

Non merci j'ai pas besoin que vous me relisiez le réglement mais ...qu'est-ce la "matérialisation" ? La "robe de combat" et puis cette arêne ? C'est un endroit historique de l'académie ? C'est peut être idiot ces questions mais ca me met à l'aise ! Jamais auparavant j'aurais vus sa dans le réglement d'une académie.

Ma voix était enrouée , impossible de câcher mon trouble face à ces "drôles de choses" , puis aussi je n'aimais pas tutoyer les gens que je connaissais à peine , j'osée pas vraiment regarder droit dans les yeux celle qui me faisait face , j'avais l'impression qu'elle allait me manger tout cru cette fille.A vrai dire je peux m'attacher très vite à quelqu'un tout comme je peux très vite avoir peur pour un rien.Je passais ma main vers une de mes oreilles et d'un doigt je lui montré la boucle d'oreille bleuté qui m'a été donner avant mon arrivée ici

Et cette boucle d'oreille ? C'est un élément de l'uniforme ?

Tant d'autres questions rodée dans ma tête...


____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon © Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Ven 8 Mar - 16:21

Ce n’était pas comme-ci cette gamine me dérangeait ou quoi que ce soit d’autre, je n’avais rien contre elle non plus. Disons juste que c’était dans ma nature de ne pas me lier d’amitié avec n’importe qui et même apporter une quelconque attention pouvait m’être néfaste en partie. Je n’étais pas amicale, sociale ou quoi que ce soit d’autre relatif au relations humaines. Je me plaisais à moi-même et sans amis, je ne pouvais que mieux me sentir. Oui, il allait de soit qu’il y avait des exceptions, mais ces mêmes exceptions n’étaient pas des gens « normaux ». Entre Dead Master dont j’ai été liée depuis mon enfance et Kaïla qui … qui voilà, elles n’étaient en rien comme les autres.

- Non merci j'ai pas besoin que vous me relisiez le règlement mais ...qu'est-ce la "matérialisation" ? La "robe de combat" et puis cette arène ? C'est un endroit historique de l'académie ? C'est peut être idiot ces questions mais ca me met à l'aise ! Jamais auparavant j'aurais vus sa dans le règlement d'une académie.

Restant silencieuse en la laissant poser ses questions en feuilletant le règlement, je ne dis rien en un premier lieu, examinant enfin ladite enfant se trouvant devant moi. De longs cheveux blonds lisses, un visage fin, une petite silhouette assez attrayante. Elle était jolie, oui, voilà quelque chose d'intéressant. Du moins pour une personne comme moi qui n’apportait pas plus d’importance que ça au physique, en terme clair … Non, rien. Plissant les yeux un instant sous ses demandes, je me frottais instinctivement la tête dans un geste précis avant d’ouvrir la bouche pour lui répondre quand elle me demanda ce qu’était « les boucles d’oreilles » d’Undai. Haha. Dieu, combien de fois avais-je dit à Ayame de mettre un mode d’emploi dans ses lettres d’invitations ? Soit, répondons, répondons … gentiment ? Ou pas.

- Haha. Et bien beaucoup de choses je dirais, il sera plus facile que je te montre l’Arène plutôt que t’entendre poser des questions dont je ne saurais qu’apporter réponse en partie.

Oui, la gentillesse était innée chez moi. Lui faisant un signe de la tête pour me suivre à l’extérieur de sa chambre, je poursuivis mes dires, cependant avec un ton beaucoup moins glacial ;

- En ce qui concerne les boucles, sache qu’il existe également des bracelets, ceux-ci te permettent de te matérialiser dans l’arène et en dehors de celle-ci. En tant que seconde, ton bijou est bleu, mais lorsque tu montes en classe, il change de couleur. Donc, les secondes en ont des bleus, les premières des verts et les terminales des rouges. C’est grâce à cela qu’on reconnaît ton rang. Pour le moment tu es en bas de l’échelle, si tu restes en vie, tu auras la chance de voir la couleur de ta boucle changer.

Descendant les escaliers pour passer au rez-de-chaussée, je traversai rapidement le hall, ignorant totalement le réceptionniste s’y trouvant. Traçant mon chemin par le parc pour me diriger vers l’arène, je ne manquais pas de donner plus d’information ;

- Sache également que si tu la perds, on ne t’en donnera pas une nouvelle. Prends en soin.

M’arrêtant à l’entrée de l’arène, où le mur invisible se gravissait sous nos yeux, je me retournais pour juger du regard celle qui me suivait depuis la tantôt. Affichant un petit sourire en coin, je plissais un instant les yeux pour venir lui attraper le bras et la lancer -tirer- vers ledit mur. Traversant celui-ci en même temps qu’elle, nos corps se changèrent pour laisser place à nos robes. La mienne connue de tous, se dessina avec aisance sur mon corps alors que mon œil gauche s’enflamma de sa bleuté magique. Lâchant la fille en avançant sous les saluts des personnes présentes dans l’arène, vêtus tous de leurs robes, je me dirigeais vers le centre avant de dire à ma chère accompagnatrice ;

- Cet endroit est mon sanctuaire. L’arène est utilisée pour les combats opposants deux personnes, le règlement est présent dans le calepin que tu avais là tantôt. On peut dire que cet endroit est historique, dans un sens …

Laissant un fin rire traverser mes lèvres, je poursuivis de plus belle en matérialisant une balle dans ma main. Jouant de celle-ci sur un doigt en la faisant pivoter, j’agrandis mon sourire pour venir dire à l’enfant ;

- Cette école n’est définitivement pas comme les autres. Undai est un institut créé par Dead Master … les raisons de sa création ne sont pas importantes, sache juste qu’ici nous t’offrons une nouvelle vie. La robe de combat est ce que tu portes sur toi, grâce à celle-ci, tes compétences physiques sont augmentées, mais fais attention tout de même. On ne devient pas puissant du jour au lendemain.

Balayant de la main l’arène, je lui montrais cet espace infini, le ciel gris surplombant le tout, le sol en damier et ces croix disparates poussant par-ci par là. L’arène était mon endroit, ma vision du monde, mon monde et je ne laisserai personne le profaner.

- En tant que seconde, seule l’arène te permettra de matérialiser ta robe, plus tu gagneras en puissance, plus tu graviras les échelons pour atteindre le sommet. Nous ne suivons pas le principe des autres écoles disant qu’il faut réussir un examen théorique pour passer d’une classe, ici, ce n’est qu’une fois que je sentirai que tu seras prête pour aller en première que tu y iras.

Tapant du pied pour faire sortir du sol un trône fraîchement matérialisé, je pris place dessus en usant de son accoudoir pour que mon coude soutienne mon visage. Jambes croisées, je lui proposais un petit tour qui pourrait lui être utile ;

- Tant que nous y sommes, autant te montrer les bases de la matérialisation. Pour ce fait, il te suffit de penser à une boule en plastique de la taille de ta paume, essaye de la faire apparaître dans ta main.

C’était les bases, nous passions tous par là pendant de jours et des jours, réussir à faire une boule plus grande, avec plus de détails et ainsi de suite. La plupart du temps, la première fois, les gens rataient leurs matérialisations, ce n’était pas grave non plus, des débutants, voilà ce qu’ils étaient. La pauvre tout de même, m’avoir moi, Black Rock Shooter comme professeur … Haha. Que je n’oublie pas de raconter ça à Kurayami, combien parient qu’elle sera pliée en deux ?

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Dim 10 Mar - 20:29

Le temps passé..Je marchais, suivais , écoutais , m'arrêtais , sans manifester la moindre choses excepté des gestes timides comme des hochements de tête ou de simple sourire en faisant attention a ne pas faire tomber mon beret bleu une fois de plus.Je suis toujours accompagné de Yume une fois sortit de ma chambre qui m'en disait plus sur les boucles d'oreilles de Undai , elle représentaient les rangs et j'ai pus comprendre qu'elles étaient liés à la "matérialisation" avec un bracelet et celles-ci changent de couleurs quand j'augmente de rang , interessant ma foi.Toutes les deux , moi derrière une nouvelle fois je pouvais comtempler Undai de l'extérieur une nouvelle fois , l'intérieur est mi-coloré/sombre mais bon dieu l'extérieur est magnifique ! Voir autant de couleur dans un seul endroit c'est magique et tout ces cerisiers ~ Mais il fallait que je reste concentré puis arrivait a un grand mur je ne compris pas ce qu'il se passait Yume m'a tirer le bras et je me retrouve dans...l'arêne ? Qu-Quoi !? Hey mes vêtements ils sont passés ou !?? C'est quoi ce nouvel acoutrement de ouf que j'ai la ? Et pourquoi elle a une flamme qui sort de son oeil elle ? Raaah je pige plus rien la et je veux plus comprendre !

Son sanctuaire hein ...Quel drôle d'endroit ..Je peux décrire ? Si je vous résumes concrétement je me trouve en compagnie d'une demoiselle à couettes qui a une flamme bleuté qui sort de son oeil droit , et en plus avec des gens "bizarres" surement d'autres étudiants lui souhaitant peut être bonjour avec des armes à la main ou avec des cornes sur la tête etc...passons à cet endroit ! C'est une sorte d'échécier infini plombé de croix , une plaine lune blanchâtre dans le ciel , étrangement je trouvais l'atmosphère plombante ici voir malfaisante je ne serais expliquer mais c'est pas une chose agréablement , c'est dingue qu'une personne comme elle a un endroit comme ça à elle toute seule.Mais la chose éffrayante qu'il y'a ici c'est le fait de combattre , alors on peut mourir ici ? Non non non c'est impossible ! Je veux pas mourir moi.Voyant un léger flash blanc venant de juste à côté de moi , je sentais Yume s'approchais de moi faisant tournicoter une balle à la main , jusqu'à maintenant c'est bien la première fois que je la vois avec un tel sourire...disons quelque peu malsain ? , donc la matérialisation est donc un pouvoir permettant de faire apparaitre un objet ? Et je peux devenir puissante ?


La "puissance" voila ce que je cherche depuis que mes parents sont morts , il fallait que je le devienne c'était mon but ultime pour me venger de tout ces cafards , tout ces traitres à Tokyo , après tout c'était mon devoir.Sentant un tremblement comparable à celui d'un seisme un trône fit son apparition dans ce qu'on nomme "l'arêne" Yume y tronait dessus avec son air observatrice , quelque part j'avais l'impression d'être comme "prise au piége" ici et l'atmosphère tendue de l'arêne me donner mal à la tête , j'étais nerveuse et je cherchais constablement à comprendre ce qui m'arrivait j'en avais assez de me poser trop de question trop de "pourquoi si , pourquoi ça" D'ailleurs dans les reflets or du trône de la demoiselle aux couettes ébenes je pouvais m'y voir vaguement , mes yeux avaient changer de couleurs ils étaient d'un bleu ciel vraiment clair , mes cheveux sont plus court et plus épais , un plastron bleu dôtée de cornes métalique se trouve sur mon front et vestimentairement c'était aussi spécial , surtout très "futuristes " .

Dorénavant ~ Je devais montré ce que je savais faire et je comptais bien y arriver , quand on m'apprends quelques choses je le saisis vite , faire apparaître une balle en plastique m'a pas l'air si "compliquer" , je fermais les yeux pour plus de façilité , je me laissais visualiser et dessiner un cercle dans ma tête , cela de fait j'y ajoutée la matière , et comme je voulais montrer plus de mes comptétences même si c'était la première fois j'y ajoutée même la couleur : du bleu.Sauf que je n'eut pas reussit...La moitiée d'une balle est apparu tandis qu'au loin j'entendais brailler un sombre bouffon.

"Mahaha j'ai reussi ~ j'ai reussi à faire apparaître cette baballe je suis un boss un vrai ~

Pfff' il a pas bientôt finit de brailler celui-la !? par pur jalousie en vérifiant que Yume avait la tête tourné dans une direction opposé je jetais ma moitié de balle en pleine de celui-ci en laissant siffler un "Abruti.. entre mes dents , comme j'ai horreur que quelqu'un de plus faible que moi me surpasse je n'ai pas peut être pas confiance en moi mais tout de même ! Enervée je repris ma tactique de visualisation de A à Z et ce n'est pas une motié de balle qui sortit de ma main quelques secondes plus tard mais deux jolies balles bleutés en plastique d'une taille moyenne peut être pas de ma paume mais deux c'est mieux qu'une ! Fière et joyeuse de cette seconde matérialisation je haussais la voix , et dans l'arêne même mon timbre de voix à changer il était plus grave plus femme j'avoue que cela me déplaisait pas au contraire.

Yume-Sempai ! Regardez donc ~

Je lui montrer mes deux jolies balles bleus laissant un grand sourire se dessiner sur mon visage , en ignorant maintenant tout ce qui pouvait me pertuber , finalement peut être que cette nouvelle vie était pas si mal puis ma nervosité s'en ira avec le temps.

Dites ? Je peux vous appellez Yume-"Sempai" si cela vous déranges pas?

C'était plus fort que moi de l'appeller Sempai , depuis tout l'après-midi je me contente de l'écouter comme si j'étais bonne èléve donc bon..

Que dois-je faire maintenant Yume-Sempai ?

Maintenant j'étais impatiente de pouvoir faire apparaître quelque chose de plus volumineux que de simples balles.



-----

HRP : dadah ~ Bon ça sert un peu à rien ce lien mais voila concrétement à quoi ressemble Blue Pain x)
http://www.zerochan.net/620378#full

____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon © Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Dim 10 Mar - 21:43

Le temps passait mais rien ne bougeait vraiment, je restais là assise à regarder d’un œil attentif les faits et gestes de Kirai, un léger bâillement voulait pointer son nez mais par pure « gentillesse » de cause, je n’en fis rien. Plissant les yeux en laissant mon regard se porter un peu plus loin, je rencontrais le regard d’une demoiselle, semblant apprécier ma présence dans l’arène. Me faisant un petit signe auquel je ne répondis pas effectivement, je la vis tirer la tête pour finalement … Haha. Foncer sur le premier abruti se trouvant dans son chemin et lui abattre son espèce de massue sur la tête. Une fois son ennemi hasardeux au sol, elle me refit un signe, plus vaste cette fois-ci, le pied en signe de conquéreur sur le torse du type au sol. Devrais-je lever la main pour lui répondre ? Un simple sourire et quelques doigts qui bougent, oui, voilà, c’est mieux. Dieu, les élèves de Undai sont fous.

Il ne fallait que remonter une semaine plutôt, après la parution dans le journal de Undai de ma relation avec Kaïla, les élèves se comportaient étrangement … étranges. Entre rentrer dans le bureau du conseil en ne faisant que rire en me voyant, les crétins qui eurent osés faire cela n’ont trouvé mieux que comme excuses « Mais si vous êtes avec Kurayami-San, c’est que vous avez un cœur et si vous avez un cœur, vous ne nous tuerez pas ! ». Faux. Ils flottent actuellement dans la baie de Kyoto. Il allait de soi que je ressentais des sentiments comme toutes humaines -bien que je me demande parfois si j’en suis une-, ce n’était pas pour autant que je ne restais pas ce que j’étais. Et ce que j’étais se résumais en trois mots : Froide, distante, autoritaire.
Assez n’est-ce pas ?

Relevant la tête en entendant mon élève du jour geindre, je penchais ma tête sur le côté pour voir ce que celle-ci faisait, déviant le regard quand elle essaya de fuir le mien, je regardais tout de même d’un œil curieux ce qu’elle venait de jeter sans plus de cérémonie. La moitié d’une balle ? Maaah, elle a au moins réussi à faire ça. Bravo petite chose, encore un effort et tu réussiras ! Haha. Et c’est ce qui se passa, en plus de cela, il fallait que mademoiselle « science-fiction » -en vue de son accoutrement- accoure vers ma personne pour me montrer ces deux petites ballettes, fraichement matérialisées. Devrais-je applaudir ? Haha. Non.

- Dites ? Je peux vous appelez Yume- "Senpai" si cela vous dérange pas?

A votre avis, si je demandais à Kaïla ou encore mieux, à Yomi de venir répondre à sa question, quelles auraient été leurs réponses ? Oui, non ? Ou plutôt un gros démerde-toi, je n’ai pas que ça à faire ? Quoi qu’il en soit, je n’en avais que faire à vrai dire. Ce n’était pas parce qu’elle m’appelait Senpai que j’étais son professeur n’est-ce pas ? Ce n’était qu’une marque de respect quelconque … Haha. Oui, mais en même temps, pourquoi pas. « Que dois-je faire maintenant Yume-Senpai ? » Et bien que dirais-tu de faire le tour de l’arène une vingtaine de fois pour habituer ton corps à l’endurance d’un combat ? Non, il était trop tôt mais en même temps, n’était-il pas mieux de commencer directement difficilement pour qu’après avoir subis tant de douleurs et avoir donné tant d’effort, soulever une pierre se relève être facile ? Soit, cela était une manière d’entrainement comme une autre.

- Black Rock Shooter. C’est mon surnom. « Senpai » ne me dérange pas, fais comme tu veux.

Me levant de mon trône, je levais le bras pour venir matérialiser mon canon qui me valait mon surnom. Laissant des disques plats de matérialisation entourer mon bras, petit à petit -à une vitesse hallucinante tout de même-, des pièces s’ajoutèrent, telle une extension parfaite de mon bras, gardant en main la poignée de mon arme, les artifices tels que mes étoiles et les inscriptions se dessinèrent après que la base du canon se soit formée. Un dernier souffle de ma part et voilà que dans un bruit sourd, on entendit celui-ci « se poser » -taper- le sol sans plus de ménagement. Mon canon, mon arme, celle qui est mienne et celle que j’eus matérialisé la première fois.

- Cette arme est la première que j’ai matérialisé, elle est devenue une extension de mon bras. J’ai commencé la matérialisation à un jeune âge, au tout début, il ne faisait pas plus d’une trentaine de centimètres et les compositions de celle-ci étaient assez simplistes. Petit à petit, je lui ai donné de la taille, du poids, des détails et une fonction certaine également.

Oui, une arme était une extension de son corps, on devait sentir chaque vibration de son cœur dans le métal ainsi que la sensation douloureuse d’un coup sur ladite arme. Mon canon est sans doute ce que je chérissais le plus, il était lourd, inconvenant pour les déplacements à premier coup d’œil, mais quand on suit un entrainement avec celui-ci, il va de soi que le corps suit le mouvement. Il avait beau être lourd, il me semblait terriblement léger alors que je savais que personne d’autre n’aurait la force de le porter, son design est certes sobre, mais en même temps, n’était-il pas celui qui me représente le plus ?

- A ton tour, penses, crées et finalement, regarde.

Il était tôt certes, je savais que lui demander de faire son arme maintenant la viderait de son énergie et qu’elle finirait immobile avec sa dite arme -si elle y arrive du moins- mais cela n’était pas grave, elle apprendrait deux choses de la sorte, matérialiser une arme prend de l’énergie et cette même énergie une fois épuisée te vide à un point tel que tu ne sais plus bouger. Etais-je sadique ? Non, j’étais la pour le lui faire comprendre. Fermant les yeux un instant pour « évaluer » sa jauge, je remarquais avec étonnement que ses boulettes bleutées lui avaient déjà retirées une petite partie, si je compte sur 15 pourcent, une arme lui avalera le tout … Haha. Dieu, je suis un monstre, mais en même temps … n’était-ce pas mieux ainsi ?

- « Blue Pain ».

Hum ? C’est écrit, juste là. C’est en elle, je le vois, je le sens, je le touche … Comment, pourquoi ? Parce que je suis une originelle.

INFO:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Dim 17 Mar - 18:25

Dans l’arène , on entendant les bruits de métal s’entrechoquer , des bruits de sang gicler , le ciel lui était toujours plombant , quant à moi avec mes deux boules bleutés dans les mains je ne cachais pas ma satisfaction d'avoir réussie ma toute première épreuve ~ Je levais mon regard de mes mains pour le laisser dériver sur Yume-Senpai , elle s'est lever de son trône rougeâtre aux gravures dorées m'expliquant briévement qu'ici son surnom est donc "Black Rock Shooter" et fait apparaître à une vitesse phénoménale un canon d'une taille gigatesque ! Chaques pièces se mélangèrent entre elles , se rentrés en elle , jusqu'à formé l'arme voulus , un spectacle impressionnant ma foi au point que mes yeux fut écarquillés puis ma bouche formé un gros O.Je me demandais comment-pouvait-on porter une arme de cette taille d'ailleurs...Soit je peux faire aussi apparaître une arme , celle-ci sera l'arme de mon "coeur."

Dans ma tête j’imagine un katana bleuâtre , long , et j'y laissais chaques part de ma souffrance à l'intérieur , chaques images de mes périodes les plus difficile , jusqu'à la mort de mon père et celle-de ma mère ou je me revoyais dans ses bras en pleure baignant dans son propre sang réclamant une soif terrible de vengance , voila ce que je transmettrai dans mon arme ma "vengeance" ma "peine" ce katana représenterai mes sentiments les plus négatifs , mes pensées les plus morbides , ma douce peine.. Celle qui me hante depuis l'âge de mes 9 ans. Puis enfin dans ma main , laissant mes balles bleutés de côtés , avec une certaine difficulté , mais avec du courage mélanger à ma colère intérieur , mon katana apparaissait lentement jusqu'à ce qu'un son triste s'en dégagea montrant qu'il est enfin apparu.

- Blue Pain.

Blue Pain ? Était-ce mon surnom dans cette arène ? Hmph , après tout il me convient bien , il représente bien le "vrai" moi.Soit une idée suicidaire me traversa la tête mais je voulais absolument essayer d'utiliser mon arme.

Yume-Sen...

J'avais fais le moindre pas et d'un seul coup une entrave intense m'avait paralyser le corps , j'étais prise de vertige et de sueur froide , je gardée mon sang froid et réessayée de placer les mots que je voulais dire , je voulais me tester absolument.

Senpai....Reculez...Et tirez-moi dessus..

Voila ce que je voulais , qu'elle me tire dessus avec son canon gigatesque , une idée folle mais intéressante pour moi , mon corps était courbaturé j'avais mal de partout mais...Si j'arrivais à me défaire de ce mal ce sera un premier pas.

[HRP : Le code couleur à dut avoir un bug : o Peut être pour ça qu'il était vert xD]

____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon © Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Dim 17 Mar - 23:19

Imbécile. Cette gamine se prenait pour … Non, elle avait le courage de faire plus que son corps ne pouvait. Mais dans quel but ? Se voir aussi lamentable qu’un torchon alors qu’elle aurait pu reporter sa matérialisation à demain ? Non, je n’avais pas à l’insulter, mais plutôt à féliciter son courage mais en même temps, recevoir des éloges alors qu’on est assez con pour ne pas écouter son corps, c’est de la bêtise pure et dure. Soupirant silencieusement, je laissais mes yeux se poser sur sa nouvelle création, un sabre, rien de plus rien de moins. Mais ce katana n’était pas que ça, cette chose qu’elle brandissait, aussi fièrement et avachie qu’elle pouvait l’être, était sa première arme. Celle qui lui octroiera la victoire et la survie dans ce monde. Undai, Undai était dégueulasse avec les nouveaux, mais sans ce passage, personne ne sait vraiment ce qu’il vaut. Affichant un fin sourire en coin en me demandant si sa persévérance la tuerait ou pas, je m’arrêtais tout contentement quand elle parla.

- Senpai....Reculez...Et tirez-moi dessus…

Cruche. Tellement que je fronçais les sourcils en posant mon regard sur elle. Oui, ce sera sa bêtise qui la tuera sans doute. En voulant en faire trop, elle ne risquait qu’une chose, la mort. Dans un combat réel, dans son état, elle ouvrait de multiples possibilités à son adversaire de lui trancher la gorge. Vous allez me dire que ce n’est que de cette manière qu’on peut tuer quelqu’un, en lui arrachant la tête, couper le cou. Encore même, si on découpe une personne de haut en bas, tant que la tête restait accrochée, la personne survivrait. Pourquoi ? Parce qu’en sortant de l’arène, toutes blessures dans celle-ci se refermaient. Mais tant bien que mal, la douleur restait. Vous avez perdu un bras ? Maaah, il est de retour, pas de soucis ~ Vous avez mal ? Vous-vous croyez au pays des licornes roses pour croire bêtement qu’après tout ça, tout disparaissait ? Bande d’imbéciles. Un combat était un combat, une défaite restait une défaite et une douleur dans l’arène vous suivrait jusqu’à ce qu’elle se guérisse. Grinçant des dents en faisant un pas dans sa direction, je dématérialisais mon canon. Inutile de faire du grand jeu, je tire, elle meurt.

- Dans ton état …

Dans son état, non. Ne laissant qu’un souffle traverser mes lèvres pour qu’une nouvelle arme se matérialise dans ma main -cette fois-ci un katana également- je ne lui accordais qu’un clignement de cil pour qu’elle voit que mon corps se trouvait à deux centimètres du sien, ma lame plongée dans ses intestins sans plus de cérémonie. Enfonçant encore un peu plus ma lame dans son corps, je ne laissais nulle expression naître sur mon visage. Même la froideur était de rigueur quand je battais quelqu’un à mort. Soupirant dans son oreille une fois de plus, je me reculais d’un coup sec afin d’extraire ma lame. Un simple revers de la main et je la nettoyais. Se remettre debout ? Elle ? Impossible et c’est ce que j’attendais. Attrapant son arme pour la lui faire lâcher prise, je balançais celle-ci un peu plus loin alors qu’elle se dématérialisait déjà.

D’un simple croche-pied, je la fis basculer pour venir la rattraper et la prendre dans mes bras, manière de la porter jusqu’à l’extérieur et lui apprendre une nouvelle facette de l’arène. Corps en main, regard vers la porte, je marchais vers celle-ci, ne laissant nulle contradiction atteindre mes oreilles. Elle ne voulait pas ? Elle voulait se débattre ? Je n’en avais que faire, quand c’était fini, c’était fini. Arrivant dehors alors que nos robes de combats disparurent en même temps que sa blessure, ce fut d’un pas rapide que je marchais à présent vers l’infirmerie se trouvant dans le bâtiment principal.

- Tu as beau avoir la volonté de continuer, si ton corps ne suit pas, seule la mort t’attend au virage, Kirai-San.

Disant cela d’un ton calme, nous arrivâmes rapidement dans le Hall principal, traversant les couloirs jusqu’à l’infirmerie, j’ouvris la porte de mon pieds pour venir déposer l’enfant sur le lit, ignorant les salutations des infirmières s’y trouvant. Je détestais cet endroit, « le sanctuaire d’Akiha et de ses folles » disais-je. Qui était Akiha ? La responsable de ce pseudo centre médical, la prof de biologique et par la même occasion la … de la directrice. Grimaçant invisiblement en y pensant, je me tournais vers l’une des infirmière pour venir lui demander « des soins ». Un bandage quand il n’y a pas de blessures ? Non, juste de la matérialisation histoire de faire remonter la jauge de la gamine, oui, la matérialisation nous aidait à guérir aussi. Quel soulagement, que ferrais-je sans elle ?! Je crèverais tous les jours.

- Mes excuses Kuroi-Sama, sans Akiha-Sensei, nous ne savons …

Sans Akiha, elle ne savait pas lui donner une quelconque souche de matérialisation étant donné que cette femme n’était qu’une simple humaine, foutaises. J’allai péter un câble. Lui donner la mienne ? Impossible, si quelqu’un l’apprenait, je me ferai abattre par Kaïla. Soupirant en me levant, je jugeais du regard l’enfant avant de … de lui accorder du repos, seule manière -autre- pour qu’elle se rétablisse. Et comment lui donner du repos ? En lui tordant la nuque bien évidemment, un simplement mouvement de la main et hop, bonne nuit Kirai-San ~

Lui faisant dos en passant comme si de rien était devant les personnes présentes, je fermais la porte soigneusement derrière moi. Un dernier soupir et hop, retournons … Qu’allais-je faire à présent ? Que faisais-je déjà avant ? Je ne saurais le dire, secouant la tête je restais fixe dans les couloirs, attendant que quelque chose surgisse pour me dire la prochaine étape de ma journée. Un grognement se fit entendre, baissant les yeux vers mon ventre, je soupirais une fois de plus. Direction la cantine et après, retour dans ma chambre. Quelle belle journée … Oh. J'ai oublié de lui dire ... une blessure hors de l'arène? Haha. Ca fait mal et c'est une blessure normale bien entendu. Même si la matérialisation aide ... Aurais-je dû m'abstenir de lui briser le cou ? Au pire, elle aura une minerve pour deux petites semaines.

Spoiler:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Kirai Rui

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/02/2013

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Blue×Pain
★ Age : 15
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   Ven 22 Mar - 16:42

Tu peux mettre un END.

____________________________


                             
I'm The Destroyer of all living creatures...I am death
Merci à Yume pour ce si jolie kit *-*




Icon © Shattered-Earth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvelle Vie, Nouvelle rencontre {PV : Yume Kuroi}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle planète, nouvelle excursion
» Pas de nouvelle, Bonne nouvelle ? ft .Amanda
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Hall d'entrée-