AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Retrouvailles familiales un peu trop... brutals et imprévisibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas Sâto

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : Bah... Undai Gakuen ._.

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Bloody † Wings
★ Age : 19 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Retrouvailles familiales un peu trop... brutals et imprévisibles   Sam 29 Déc - 2:00

Encore une journée où le soleil n'était pas présent. Encore une journée où mon esprit divague, où le ciel reste grisâtre, sombre et ennuyeux. Encore une journée en salle de retenues. Certes j'avais pété une porte mais ce n'est pas une raison pour me foutre une heure de colle ! Maaah quel injustice ! Bordel il devrait être habitué un peu à mes conneries je suis en Terminal quoi ! Quel bande de pochtrons va. Il devrait avoir plus de compréhension au lieu de se taper des bouteilles de Vodka jusqu'à pas d'heure. Obligé de se lever tôt pour faire ces deux heures de colle. Comme à mon habitude je songeais à ma vie. Je me demandais quel était le sens de ma vie. Encore une journée à me soucier de ma soeur, me demandant comment était-elle aujourd'hui... Apparemment depuis son arrivée elle s'était fait éclater par un Terminal qui est dans ma classe, ce mec je peux pas me le piffer avec son égo surdimensionné... Genre c'est lui dieu, tout le monde sait que c'est MOI le dieu ici nan mais oh ! Bref. Et puis c'est pas le seul à s'être attaqué à elle. C'est bizarre mais ça m'étonne pas du tout. Vu son caractère... Rah la la.'Fin bref. Encore dans le brouillard matinal, je débarquais devant la porte de la salle. Et avant d'ouvrir j'entendis un grognement provenant de mon ventre. Lâchant un long soupir je me dirigeais vers un distributeur, achetant trois/quatre barres de chocolat et une brique de jus, j'entrais dans la salle et saluait tous les habitués que je voyais tous les samedi matin. Je savais que Bonnie n'était jamais en retenue le samedi matin donc je pouvais être tranquille et comater durant mes heures de colles. M'asseyant au fond de la salle à côté de la fenêtre, je sortis un oreiller de ma cachette secrète avant de manger une barre tranquillement. Je commençais à songer encore une fois, me demandant bien ce que je pouvais foutre dans cette salle. Après tout c'est pas ma place ! Quoi que... si bon peut-être mais c'est pas grave ! En fait je me sens comme un pedobear entouré de chasseur. Un endroit qui me plait pas et qui pourrait bien me faire chier des arcs-en-ciel. Remangeant une autre barre et buvant un peu de ma brique, je passais une main dans mes cheveux puis sur mon visage. Bon eh bien je peux continuer mon petit dodo à l'aise hein... Laissant ma tête tomber sur l'oreiller, enfonçant bien mon visage dans l'oreiller, je m'endormis tranquillement, en espérant qu'on ne viendrait pas à me les briser de si bon matin !

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales un peu trop... brutals et imprévisibles   Lun 31 Déc - 0:19

Baillant comme je ne sais pas quoi, se lever le samedi matin n'était pas génial. Enfin nan... se lever tôt un samedi matin n'était pas la plus grande joie que l'on puisse avoir. Ce matin j'étais prise d'une humeur de chien... Je n'avais pas envie de sortir, de me lever ou de faire quoi que ce soit. J'étais bien trop sur les nerfs pour vouloir observer les êtres humains qui me faisait toujours aussi chier. J'en avais par dessus la tête des heures de colles. Alors quand c'est un prof qui détruit quelque chose on dit rien mais quand c'est un élève alors là c'est la catastrophe international ! Attention mesdames et messieurs ! Nan mais comme si les profs étaient des dieux ! Et puis quoi encore ? Vous allez aussi me dire que Chuck Norris est dans l'école ? Putain... C'était pas ma journée. Je m'observais devant la glace, une beauté aussi froide et belle que la mienne m'hypnotisais moi-même... Une peau pâle, des cheveux longs blanc comme neige, un corps parfait pleines de cicatrices malheureusement... et des yeux à en faire tomber un roi, des yeux de sang qui était maquillé d'un noir profond et dont on pouvait voir mes cernes dû à mes longues nuits blanches passer à faire des recherches, penser, songer ou autres. Et va savoir, le temps d'aujourd'hui me donnait un sentiment de mélancolie mais aussi cela agrandissait ma haine. Un paysage sombre, humide et froid. Enfilant ma tenue avec un sweat et une paire de bottes, je lâchais un long soupir. J'étais là, devant ma porte de chambre, hésitant à ouvrir la porte qui m'ouvrait au monde extérieur... Aujourd'hui, il ne fallait pas venir me faire chier, plus que d'habitude. D'ailleurs en parlant d'habitude, c'était bien la première fois que je me retrouvais en colle un samedi matin. Je devais me faire coller Lundi mais va savoir pourquoi, notre chère directrice en avait décidé autrement et ordonna comme une grande prêtresse à la nouille que je devais aller en colle samedi matin. Que le monde est con nan mais c'est pas possible ! Prenant une grande inspiration, je sortis de ma chambre que j'appelle "ma grotte" et me dirigeait d'un pas lent vers la cafétéria. Une fois là-bas, je pris un petit déj vite fait, je mangeais dans mon coin, paraissant encore une fois pour une "Forever Alone" mais bordel je suis pas la seule à manger toute seule ! Raaah c'est bon quoi ! Venez pas me les casser !
Je traversais la cour, profitant d'être dehors pour fumer un coup, pour rejoindre le bâtiment où ma salle de détention habituelle m'attendait. Cet endroit est un peu comme pas deuxième maison... Comme l'asile où j'avais vécu ! 'Fin bref. J'arrivais devant la salle et on pouvait déjà entendre les bla bla quotidien de la salle. J'arrivais en même temps que le connard de surveillant que je haïssais. Il me tapota l'épaule et avec un large sourire bien faux il s'exclama :

- Eh bah alors Sâto ? T'as une de ses têtes aujourd'hui ! T'as mangé avec la Faucheuse pour avoir une tête d'enterrement ce matin ou quoi ?


Je tournais la tête lentement vers lui, lançant un regard froid et un léger sourire sur les lèvres des plus flippants je lui dis :

- Ouais... Elle m'a dit de te botter le cul.

Son sourire parti d'un coup et il ouvrit la porte avant de rajouter d'un ton désagréable :

- Soit... Tu pourrais être un peu plus sympathique sale mioche.

- Et ta soeur Jeff ?!


Il me fixa d'un coup, haussant les épaules, je rentrais dans la salle, je me sentais un peu mieux, le fait d'avoir rendu malade notre petit surveillant m'avait fait du bien. Observant la salle lors d'un instant, je commençais à aller vers ma place habituelle mais... quelqu'un y était déjà installé. Des cheveux blancs ? Ah mais c'est le gars de l'arène là ! Euh... Euh... Rah je l'aime pas alors son nom m'échappe ! Ah ouais ! Ketsueki machin truc ! Qu'est-ce qu'il fout à ma place celui là ?! Arrivant devant la table, je vis des barres chocolatées, je pris un air froid avant de chopper l'oreiller sur lequel il dormait, j'entendis un jolie petit "BOUM" , je levais un sourcil avant de m'exclamer :

- Nan mais t'es sans gêne toi ! Putain Ketsu tu fous quoi à ma place là ?! Barre-toi !


Ne le voyant pas tout de suite bouger, je tapais ma main contre la table, la laissant dessus. Et d'un ton agacé je rajoutais :

- T'es bouché ou quoi ?! Ketsu casse-toi !

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Sâto

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : Bah... Undai Gakuen ._.

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Bloody † Wings
★ Age : 19 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales un peu trop... brutals et imprévisibles   Mer 6 Fév - 16:33

Tandis que le sommeil venait m'emporter avec lui petit à petit vers mon rendez vous avec l'utopie, je fus réveiller d'un coup sec, retrouvant ma tête sur le dessus froid de la table dans un bruit plutôt fort. Ca fait du tout du bien... Mais alors là... Pas.Du.Tout. Je ressentis une légère douleur à la tête. La personne qui venait de faire ça allait passer un sale quart d'heure et ça ne va peut-être pas être super à regarder. Lors d'un instant je ne bougeais pas, reprenant quelque peu mes esprits.

- Nan mais t'es sans gêne toi ! Putain Ketsu tu fous quoi à ma place là ?! Barre-toi !

Euh ? Ketsu ? Ouais mais nan désolé c'est pas moi. Soudain l'information atteignit clairement mon cerveau... Une voix féminine très familière... Nan... Ne me dites pas que... Impossible. Elle n'était jamais collée le samedi. Ca devait être une conne de seconde à tous les coups je suppose. Je lâchais un long soupir intérieurement quand elle tapa sa main contre la table et la laissa dessus avant de meugler encore une fois :

- T'es bouché ou quoi ?! Ketsu casse-toi !


Levant un sourcil d'agacement je choppais le poignée de la personne en question avant de lever la tête doucement d'un air froid et calme :

- Roh mais tu vas la fermer oui ? Je suis pas ton Ketsu je sais pas quoi et de tout façon je-...

En voyant son visage je me stoppais net. C'était elle. Je fus presque choquée de la voir face à moi, ici, à Undai. Ma soeur. Bonnie. Moi qui avait tout fait pour ne pas la croiser car je trouvais que c'était encore trop tôt. Qu'est-ce qu'elle venait faire un samedi matin en colle ? Elle n'y était jamais ! Pfff rah la la...
Quoi qu'il en soit, la revoir comme ça, en face de moi... Ca m'époustouflait de voir à quel point elle avait quand même grandit encore un peu, que ses yeux rouges n'avaient pas perdu son éclat de vie intense. Elle avait l'air d'être encore une forte tête. Cependant la voyant ne pas bouger, je me demandais ce qu'elle pensait de la situation actuelle... Lâchant son poignet, son prénom s'échappa mes lèvres :

- Bonnie...

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie A.Sâto

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 19
Localisation : Dans mes pensées, loin de toi~

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Seven☆Rings
★ Age : 17 Ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales un peu trop... brutals et imprévisibles   Mer 6 Fév - 19:47

Tandis que je m'impatientais, cet enfoiré me choppa le poignée avant de me chopper le poignée. Il leva la tête et s'exprima clairement et froidement :

- Roh mais tu vas la fermer oui ? Je suis pas ton Ketsu je sais pas quoi et de tout façon je-...


Face à son visage je ne bougeais plus et je sentis alors mon coeur qui battait à cent à l'heure. Nan... je n'y croyais pas. Etais-je en plein rêve ? J'eus un doute et pourtant... C'était lui. Je fus tellement choqué je ne bougeais plus et que mes yeux s'écarquillèrent. Mes mains se mirent à trembler et j'étais complètement paumée. Que faire ? Que dire ? Que se passe-t-il ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi ici ?
Une question primordiale arriva dans ma tête : Qu'est-ce que Lucas venait faire ici ? Pourquoi était-il à Undai ? Pourquoi ne m'a-t-il pas prévenu ? Je déglutis sur place tandis qu'il continuait de me fixer de ses yeux qui n'avaient pas changé. Et je sentais une sensation bizarre en moi. Lâchant mon poignet, un seul mot sortie de sa bouche.

- Bonnie...

En l'espace d'un instant, mes genoux flanchèrent et tombant à genoux, mes larmes coulèrent. Je ne pouvais pas m'arrêter. Le fait de le voir comme ça, ici, ça me perturbait. Mais j'étais si contente de le voir aussi.

- T-Tu...

Et voilà que je n'arrivais même pas à prononcer ne serait-ce que quelques mots. C'était bien la première fois que j'étais ainsi. Et la beauté froide jumelle de mon frère était tellement impressionnante. Quand je le vois là, tout de suite, je sens tellement que mon coeur bat vite. Et tandis que tout le monde nous observait, je continuais de pleurer et de me poser milles et une question. Je ne bougeais pas. Mon corps ne voulait pas bouger d'un pouce et cela m'énervait intérieurement car j'aurais préféré avoir des retrouvailles moins... comme ça quoi. Et merde. Qu'est-ce que je peux être conne. En fin de compte... ne serais-je qu'une simple mortelle sans perfection ? Oh mon dieu... Je ne comprends plus rien.

____________________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Sâto

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 01/12/2012
Localisation : Bah... Undai Gakuen ._.

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Bloody † Wings
★ Age : 19 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales un peu trop... brutals et imprévisibles   Ven 19 Avr - 0:02

Soudain, je la vis à terre et les larmes coulaient sur ses joues. Depuis combien de temps ne l'avais pas vu pleurer ? Depuis combien de temps n'avais-je pas vu ses yeux si rouges plein de larmes ? Je n'en ai aucun souvenir. Elle qui était si forte. Le choc était-il si fort ? Etait-elle trop impulsive ? Je crois bien que oui.

- T-Tu...


Je levais un sourcil. L'ambiance était tendue... Je ne savais que dire. J'eus un léger sourire avant de me lever et de m'accroupir devant elle qui me regardait avec des yeux ronds plein de larmes. Je la fixais pendant un long moment d'un air calme.

- Sois un peu plus forte voyons. Tu ne voudrais pas que tous les efforts que nous avons fait s’écroule maintenant ? Allons, Allons.


Je ne pus m'empêcher de lâcher un petit rire, ce qui détendit un peu l'atmosphère. J'enlevais les larmes restées sur ses joues avant de la relever. Ses cheveux étaient encore plus longs que la dernière fois où je l'avais vu. Je sentis mon coeur fait des bonds immenses. J'étais heureux de revoir la personne qui comptait le plus dans ma vie. Ma soeur. Avec elle nous avons vécu absolument toutes les épreuves les plus difficiles. Et nous étions réunis à nouveau dans cette académie. Sans risque que nous nous fassions attrapés par qui que ce soit de la Justice. N'était-ce pas merveilleux ? Bien sûr voyons.
Bizarrement je sentis autre chose mise à part ma grande joie, mais je ne sus décrire ce que c'était. C'était chaud, et cela faisait bouillonné légèrement le sang dans mes veines. Je n'avais pas la tête à y réfléchir.

- Je vais tout t'expliquer. Assis toi. Je suis si heureux de te voir enfin en face de moi, ici, dans cette académie.

Je pris une chaise que je mis à côté de ma table puis je m'assis sur ma chaise de base. Attendant qu'elle s'assoit. Il était temps que l'on parle. Tous les deux. Que l'on voit ensemble les évènements passés. Il était temps qu'elle sache la vérité, je ne pouvais pas plus la cacher dès à présent.
L'heure de vérité est arrivée.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles familiales un peu trop... brutals et imprévisibles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles familiales un peu trop... brutals et imprévisibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles familiales [PV Rosasharn]
» [Bruxelles] Charmantes retrouvailles familiales... [PV]
» Des retrouvailles tragiques...
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Salles de classe :: Salle de retenues-