AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La direction, c'est où ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Liddell

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 24
Localisation : En enfer !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: The Madness
★ Age : 20 ans
★ Relationship:

MessageSujet: La direction, c'est où ?   Jeu 14 Juin - 10:40

Cela faisait plusieurs heures que j'étais arrivé sur "l'îlot" qui abritait l'Académie Undai Gakuen du reste de la ville par les eaux qui l'encerclaient. Je sautille dans les couloirs de l'établissement, je suis heureuse de pouvoir vivre ici, dans ce lieu merveilleux et mystérieux, à l'architecture aussi amusante que classieuse.

J'avais confirmé mon inscription un peu plus tôt auprès de l’hôtesse d’accueil du hall, sous le nom de mon ancienne camarade de classe à qui j'avais dérobé l'invitation. Elle m'avait scruter suspicieusement après avoir parcouru mon dossier des yeux, je n'avais rien en commun avec la personne que j'avais volé. J'étais beaucoup plus jolie déjà ("Enfin je ne faisais pas peur aux gens quoi". La vantardise ce n’est pas bien, pas bien du tout ...) mais après avoir affirmé que la chirurgie esthétique et le maquillage faisaient des merveilles, elle n'avait pas chercher plus loin et m'avait donné la clé de mon nouveau dortoir que j'aurais tout le loisir de visiter plus tard.

Maintenant, je cherchais le bureau de la directrice ou le conseil des étudiants. Je souhaitais vivement apporté mon aide à la direction qui devait sûrement faiblir sous le poids des corvées administratives et des élèves trop turbulents. Faire partie des meilleurs et pouvoir avoir des informations capitales sur cette Académie et ses étudiants, étaient mais vraies motivations mais je ne laissais pas de côté ma "bienveillance" naturelle, qualité de choix qui attirait clairement les gens. Ma gentillesse me perdra.

Je tourne au détour d'un couloir et croise un groupe d'élèves que j'évite soigneusement. Ils étaient tous plus étranges les uns que les autres que ce soit au niveau du physique ou au niveau de l'attitude. Il y en avait une de particulièrement immonde d'ailleurs ...
Une fille qui devait avoir certains "problèmes" m'avait "gentiment" remballé quand je lui avais demandé mon chemin, tout à l'heure. Si ils étaient tous aussi agressifs, je préférais me débrouiller toute seule. On est jamais mieux servir que par soi même ...

Soudainement, un des étudiants se détache de son clan et s'approche de moi. Un jeune homme au regard effrayant, le visage couvert de cicatrices en tout genre et à l'allure menaçante. Je n'avais aucune idée de ce qu'il me voulait mais ça ne présageait rien de bon.
Quoiqu'il en soit, je laissais s'approcher ce drôle d'individu en restant quand même sur mes gardes. On ne savait jamais ... Il attrape grossièrement mon poignet (moi qui étais une lady de haut rang) et se colle à moi avec un air vicelard sur le visage.

-Hey, ma jolie, ça te dirait de venir jouer avec nous ?

Je grimace. Ce gars était répugnant et le contact de sa paume contre ma peau me donnait envie de vomir. Je tente de me délivrer en secouant mon bras et finit par le faire lâcher prise sans pour autant le faire reculer.
Je fais un pas sur le côté mais sa troupe de "monstres" nous encercle et je ne peux que me reculer jusqu'à toucher du dos un mur. Je ne donnais pas cher de ma virginité ou de mon intégrité corporelle. J'espérais qu'il se calme et parte ou que quelqu'un d'assez courageux daigne se donner la peine de les arrêter. Mais bon il ne fallait pas trop rêver non plus ...

-Ah, non merci ... Sans façon !

Je perdis toute politesse et compréhension quand sa main pelota ma poitrine. Le coup partit tout seul. La trace de ma main était clairement imprimé sur sa sale face. J'allais le payer, très cher ...

____________________________


Dernière édition par Lyuba Dejniov le Sam 16 Juin - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Ven 15 Juin - 7:10

Je sortais tranquillement de cours. j'étais plutôt démotivé. Les maths et moi ça ne fait pas bon ménage du tout. J'avais les yeux à moitié fermé, et je déambulais dans l'établissement à la recherche des dortoirs. Manifestement je mettais perdu. Pour ne pas changer. A vrai dire, je n'avais jamais fait vraiment attention ou se trouvait cette endroit. Suivant juste les élèves qui y allait. Les seuls chemins que je connaissait par cœur c'était la cafétéria et le réfectoire ainsi que le bureau de la direction( a force de le faire tout les jours...).
J'étais de plus fatigué et pas encore sortie de mon allergie envers c'est affreux lapins. J'eux un frisson rien qu'en y repensant. En plus j'avais perdu mon tableau et je n'avait plus revue Harui depuis hier. Après qu'elle m’aie déposer à l'infirmerie.
Enfin voila ce qui me menas dans ce couloir. Ce couloirs normalement désert, qui ne l'était plus (oui celui menant au bureau de Dead Master est rarement plein de monde, ils sont fou, mais pas suicidaire, enfin pas tous). Une jeune fille se trouvait la entouré de Jeune garçons. J'aurais bien voulu rebroussé chemin, tellement je voulais être fainéante. Mais Le bruit d'une gifle me réveilla (un peu mais assez pour m'y intéressé). C'était la jeune fille je l'avais jamais vue ici. Blonde au yeux rouge. Bien évidement elle n'était pas la de son plein gré et cette gifle n'allait pas arrangé ses affaires, loin de là.
Pourquoi j'ai une orientation pourris. Je sais pas j'aurais put être dans mon lit à ce moment là. Juste à rêver que je dormais. mais non j'étais là à assister une agression. Je ne pouvais décidément pas la laisser seul. Parce que toute puissante qu'elle pouvait être, elle ne pourrait rien contre des secondes qui de l'expérience dans l'arène.

-Oh! Van Derburv, tu n'aurais pas autre chose à faire toi et ta bande de singes?


Je sais c'est Minable comme Nom mais c'est comme ça (enfin je dit ça mais le vrai mien n'ai pas mieux). Il se retourne, et me regarde, les yeux rouge, avec une petite larme la ou il c'est fait giflé. Je ne me retenir un sourire.

-Pauvre choux! Tu t'es fait mal dirais t’ont.

Il s'avance vers moi laissant la jeune fille sous la garde de ces sbires (ou singe moi je suis gentille alors je dit sbires).

-Ta un problème Miharu. Toi aussi tu veux gouter à mon Ami?

Bien sur j'aurais du me douter qu'il avait une tendances à aimer des choses pas respectables, comme l'amour violent...

-Ton ami? Je ne voudrait pas qu'il est honte voyons, Je sais comment vous êtes complexé quand vos Amis son Pe-Tit.

Je l'ai vexé et même ridiculiser. Ah, je crois que j'aurais du me taire. Enfin maintenant ces dit, pourquoi renier la vérité. J'élargis mon sourire. Voulant rajouté quelque choses, mais préfère évité le poing (plutôt gros d'ailleurs) qui menaçait mon visage. Je lui pris le bras et mordis dedans avant de le retourné. Surpris, il tomba facilement. Je m'écartais de lui pour ne pas qu'il m'attrape(j'ai pas envie de savoir si le sol est dur ou pas!) Et porte mon attention sur le groupe entourant la fille:

-Ohayo! Je crois que tu as besoins d'aide, accepte tu la mienne?

HRP:Voici une suite possible si tu veux bien de moi comme partenaire de rp <3

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Alice Liddell

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 24
Localisation : En enfer !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: The Madness
★ Age : 20 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Sam 16 Juin - 22:50

-Oh! Van Derburv, tu n'aurais pas autre chose à faire toi et ta bande de singes?

J'observe la personne qui venait de s'interposer et par la même occasion pris toute l'attention pour elle.
Une fille en uniforme et aux longs cheveux de jais qui me font presque pâlir d'envie ... Presque ! Mes beaux cheveux blonds étaient parfaits, les siens, ils en jetaient un peu, tout simplement.

Van Derburv ? Plus laid que ça tu meurs ... Qu'il soit moche à la rigueur mais là, il n'a rien pour lui ce pauvre mec. Dire qu'il se permettait de chercher les embrouilles ...
Bref, en tout cas, "ma sauveuse" était assez bien faite de sa personne. Pas vilaine, d'apparence civilisée et en plus, "brave" ! Une personne tout à fait banale que je pouvais apprécier ... Ou au moins, tolérer.

-Pauvre choux! Tu t'es fait mal dirais t’ont.

Je secoues toute suite ma main. Je n'apprécies pas d'être vu en train d'user de ma force, surtout pour la souillure que j'avais giflé et qui ne méritait pourtant pas mon attention.
La jeune "chose" s'éloigne de moi pour mieux s'approcher de la brune qui voulait apparemment mourir jeune.

Pas moche mais stupide ... Il fallait que je revoies mon jugement. Mais d'abord ...
Je voulais en profiter pour m'enfuir mais sa bande de sous-fifres m'encerclait toujours, je ne pu faire qu'un unique pas avant d'être stoppée par une erreur de la nature.

-Ta un problème Miharu. Toi aussi tu veux gouter à mon Ami?

Je ne veux même pas imaginer à quoi ressemble son ami, vu la tête qu'il se tape ... Un truc tout pendant et écœurant qui à traîner je ne sais trop où, très peu pour moi.

-Ton ami? Je ne voudrait pas qu'il est honte voyons, Je sais comment vous êtes complexé quand vos Amis son Pe-Tit.

J'éclate de rire, m'attirant les foudres des seconds. Ceux-là, ils n'avaient aucun humour. Comment pouvait-on laisser vivre de tels aberrations à l'air libre ? Il y avait des zoos pour les parquer, voyons. Il y avait même des laboratoires qui auraient payer très cher pour pouvoir effectuer des tests sur eux.

-Ohayo! Je crois que tu as besoins d'aide, accepte tu la mienne?

Je tends mon plus beau sourire à la jeune femme qui vient de rétamer mon agresseur et profite de l'instant de surprise pour me frayer un chemin dans le groupe, attraper sa main et de filer plus vite que mon ombre à travers les couloirs.

Une porte ? Je la prends ! J'ouvre. Un bureau glauque mais vide. Parfait ! Je ferme la porte à clé et lâche le poignet de ma sauveuse de fortune puis reprends mon souffle.
Je plonge mon regard dans le sien vert acidulé et vais m'asseoir contre le pupitre de bois imposant, installé au fond de la pièce.

Je pense que je devais la remercier, comme toute lady qui se respecte. Je tends donc une main amicale vers elle et balance vaguement :

-Je te remercies !

Je détailles rapidement la pièce du regard. Je trouvais la pièce terriblement lugubre ... Pas en elle même, en fait ... Plus en terme d'ambiance. Une atmosphère pesante ... Je n'allais pas trop m'attarder ici, juste le temps de me débarrasser des macaques de toute à l'heure, qui avaient l'air de ne pas nous avoir poursuivies très longtemps. Pourquoi donc ?

Tandis que je me posais la question au pourquoi du comment, je m'attarde sur le fauteuil tout de cuir noir qui m'avait l'air des plus confortables. Je m'y installe, fais tourner le siège sur lui même et lance, l'air amusée :

-Je ne pensais pas me faire agresser aussi vite par des mâles en rut. Mais comme cet endroit me paraît chouette, je vais quand même lui laisser une autre petite chance !


____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Dim 17 Juin - 1:49

Elle me répondit en me gratifiant d'un sourire. Puis profitant de mon intervention et de l’ahurissement des boulets qui l’entouraient,elle s'échappa, en me prenant par la main. On se retrouva à entrer dans la première pièce qui ce trouvait sur notre chemin. Je ne fis pas vraiment
attention, la suivant, parce que j'avais beau avoir fait la fière, je n'en n'aurais pas mené large. La salle est plutôt sombre. Et je n'aime pas cela. Je suis sur qu'on ne devrait pas être ici.
Elle me tendit la main, et me remercia :

-Je te remercie !

Je me baisais légèrement, montrant que j’acceptais ces remerciements. Je ne les prenais pas pour de vrai mais elle avait eu la politesse de le faire. Elle s’assoit sur le pupitre qui ce trouve dans la pièce. En face de moi un énorme meuble à l’allure de bureau de ministre avec la panoplie comprit : des tas de feuilles et documents ce trouvaient entasser dessus. Un nœud ce forma dans mon ventre. Je crois que j’aurais préféré les garçons plutôt qu’a cet endroit. Je reportais mon attention sur la jeune fille, elle n’avait en aucun cas l’air terroriser. Je crois qu’elle ne ce doutait pas de ou on ce trouvait. Elle s’installa dans le fauteuil en cuir. Un frisson glacé me traversa


-Je ne pensais pas me faire agresser aussi vite par des mâles en rut. Mais comme cet endroit me paraît chouette, je vais quand même lui laisser une autre petite chance !


Ce n’ai pas un problème les gars ici, ta juste à un peu t’endurcir et tout ce passeras bien. Quelque claque par ci par la et le tour est joué. Je regarde la pièce de long en large. Priant pour que le maitre du lieu n’arrive pas par une porte dérobé. Ce serait la fin pour moi. Et je ne tenais pas à finir juste coupé parce que j’avais voulu aidée quelqu’un.

-Je crois qu’on devrait sortir. Ce n’ai pas le meilleur lieu pour ce cacher. Si, si…

J’avalais ma salive et respira un bon coup. Si je ne me trompais pas, la pièce ou nous trouvons et le Bureau de Dead Maser.

-C’est le bureau de Dead Master. Et si elle revient, je ne donne pas chère de notre misérable vie. Tout puissante soit ta vie avant d’entrée ici. Je ne pense pas qu’elle le prendra en considération si elle nous voit ici.

J’ouvris timidement la porte. Qu’est ce qui pouvait nous arriver de pire. Oh mon dieu, Les garçons vont surement La prévenir. Je crois que cela s’impose il faudra les envoyer à l’infirmerie. Pourquoi ? Pourquoi j’ai aussi mauvais sens de l’orientation ? Je me retourne vers ma camarade
et lui expose les faits. J’espère qu’elle sait ce battre. Parce qu’autrement on est foutue. Je sors la première. Dans le couloir personne. Mais je les entends à un couloirs plus loin. La surprise sera notre meilleur arme…

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Dim 17 Juin - 13:36

Les jours passèrent, le temps ne s’améliorait pas non plus depuis plus d’une semaine, bien que nous étions en plein mois de printemps, la pluie battait à son comble sans laisser la place à un rayon de soleil qui pourrait nous réchauffer le cœur. C’est dans un élan de mauvaise humeur que je sortis de mon lit sans que mes servantes ne viennent me réveiller. Enfilant mon peignoir en soie pour cacher ma nudité, je descendis les escaliers en verre en direction de ma cuisine, prépare un café avant de me vautrer dans mon fauteuil et d’allumer le téléviseur. Regardant autour de moi un court instant à la recherche de qui que ce soit, je fus surprise en me rendant compte que j’étais seule dans cet endroit magnifique. Où étaient-elles ? Pourquoi n’étaient-elles pas dans mes appartements à cette heure-ci ? Laissant mes yeux se poser sur l’écran montrant l’heure je levais un sourcil en me rendant compte qu’il n’était pas plus de cinq heures du matin … Ara ? Soupirant longuement avant de finir mon café, je me craquais légèrement le cou avant de remonter à l’étage supérieur, de prendre une douche et de redescendre une bonne heure plus tard, habillée d’un simple jeans noir, d’une chemise de la même couleur. Portant des talons blancs ainsi qu’une ceinture posée sur ma taille pour faire le rapport de couleur sans oublier un petit foulard autour de mon coup, toujours d’une couleur pure, j’ouvris la trappe se trouvant en dessous de mon escalier de cristal pour me diriger vers mon laboratoire. Il était « trop » tôt pour que j’aille flâner dans mon bureau, autant aller travailler un peu non ?

Arrivant rapidement dans celui-ci, j’allumais tout le circuit électrique des lieux d’un claquement des doigts. Mon laboratoire était sans dessous dessus, entre les fioles trainant sur les plans de travail, les papiers faisant office de sol, seule moi étais capable de me mouvoir dans ce lieu de déchéance. M’approchant de mon bureau en prenant place devant le pc, je programmais la production de cristal du jour. A mes souvenirs, il ne m’en restait plus qu’une dizaine et sachant bien que j’avais envoyé plus d’une centaine d‘invitations hier, il fallait que je sois « prête » pour la venue des nouveaux étudiants. Une fois la machine lancée, je la laissais en automatique mais en gardant tout de même un œil dessus. Prenant place devant la vitre de protection, je regardais mon fluide, mon sang se déverser dans une petite boule en cristal qui, au fil du temps prenait une teinte bleutée tout en ressortant en forme de losange. Vous croyez vraiment que je vais vous dire mon secret et vous expliquer exactement comment les cristaux sont faits ? Noël est passé depuis bien longtemps mes amis !

Ce n’est qu’environ trois heures après le début des choses que le vingtième cristal se créa. Lasse de ce spectacle, je me décidais de sortir de ces lieux pour le moment, sachant qu’aucun risque ne pourrait se produire étant donné que mes machines, créées par ma personne étaient juste parfaites. D’un pas las, je sortis de mon laboratoire, après avoir retiré ma veste de scientifique que j’avais lancé sans plus de ménagement sur un siège. Marchant en direction de mon bureau, je pris l’ascenseur avant de longer les murs des couloirs, m’attardant un peu sur un des tuyaux que je regardais avec admiration avant d’arriver devant le passage secret menant à mon bureau et vis versa. Posant ma main sur le scanner à emprunte digitale, la porte s’ouvrit, que dis-je, ce n’étais guère une porte mais bel est bien mes bibliothèques se trouvant sur le flan gauche de mon bureau qui s’écartèrent pour laisser apparaître ma personne, montant les quelques marches, et ce fut dans un soupir que j’arrivais dans mon bureau avant d’ouvrir les yeux et de me …

De me figer en voyant une certaine personne assise sur MON siège et la porte de mon sanctuaire ouverte, laissant la vision sur une silhouette qui n’avait pas lieu d’être ici, et il en allait de même pour la blonde aux yeux rouges. Laissant un rire, que dis-je, un bruit ressemblant plus à un petit son d’étonnement accentué par un rire traverser mes lèvres alors que je m’avançais vers celle qui était assise sur mon trône. D’un mouvement de la main, je bougeais mes cheveux avant de taper mes mains brusquement sur mon bureau, mes pupilles verdâtres dans celles de l’élève de seconde, j’arquais un sourire. Vêtue de blanc et de noir, mon apparence d’une femme de trente ans, devinera-t-elle qui je suis ?

- Ara, il est surprenant de voir que certains osent se poser sur mon siège sans mon autorisation ~

Laissant un petit rire m’échapper, je me redressais en croisant mes bras tout en restant plantée devant cette délicieuse personne. Qui était-elle encore, une nouvelle si je ne m’abuse ? Son nom, Lyuba Dejniov, 20 ans, seconde. Amusant. Agrandissant mon sourire si cela était possible, laissait un fois de plus mon rire cristallin s’évader dans les airs, mais on pouvait très bien sentir que dans ce rire amusé se trouvait une once de colère que je n’hésiterai pas à montrer. D’un mouvement de la main je matérialisais ma faux avant de l’envoyer d’un mouvement de la main en direction de la blonde, m’arrêtant à deux centimètres de sa tête en plissant les yeux, je laissais ma voix s’élever à l’encontre de l’autre personne se trouvant devant ma porte. Miharu … Miharu Yamamura, 15 ans, seconde.

- Je t’accorde vingt secondes pour me donner la raison de votre présence dans ce lieu avant que je ne décapite ta chère amie, Miharu-Chan.

Le temps s’écoule vite, très vite, voilà que le décompte a commencé, un, deux, trois …

HRP: Je m'incruste ! >< Si nous ne voulez pas de moi, envoyez moi un mp (:

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Liddell

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 24
Localisation : En enfer !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: The Madness
★ Age : 20 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Dim 17 Juin - 22:35

-Je crois qu’on devrait sortir. Ce n’ai pas le meilleur lieu pour ce cacher. Si, si…

La brune qui m'accompagnait n'avait pas l'air très à l'aise ici. C'est vrai que cette pièce était spéciale mais il n'y avait vraiment pas de quoi s’inquiéter. Que pouvait-on craindre de toute façon ? On allait quand même pas se faire égorger pour si peu, si ?
Mon rire s'élève avec clarté dans les airs alors que ma camarade ouvrait la seule porte de la pièce. Je n'avais aucune envie de refaire face à nos agresseurs. On pouvait quand même rester ici quelques minutes, il n'y avait pas mort d'homme !

-C’est le bureau de Dead Master. Et si elle revient, je ne donne pas chère de notre misérable vie. Tout puissante soit ta vie avant d’entrée ici. Je ne pense pas qu’elle le prendra en considération si elle nous voit ici.

Dead Master ? Mon sourire s'agrandit. La directrice ? Justement je la cherchais ! C'était donc son bureau ? Un endroit si lugubre pour une personne si haut placée et reconnue ? Il fallait revoir la décoration et tout ça. Ce n'était vraiment pas digne d'elle et j'en connaissais un rayon sur le "comment devait être le bureau d'une lady ?" puisque j'en étais moi même une. Le mien par exemple, était aussi sophistiqué que moderne : Des technologies de pointe alliées au charme de meubles à l'allure traditionnelle mais tout aussi originaux.

Alors que ma sauveuse fait un pas hors de la pièce, un pan de la bibliothèque du fond s'ouvre mystérieusement sous mon regard plus que surpris. Quoi ! Un passage secret ? Mes yeux brillent de mille feux. Il m'en fallait absolument un !

Quoiqu'il en soit, une jeune femme élégante et très bien de sa personne emprunte ce nouveau passage avant de s'arrêter, apparemment surprise de notre présence ici. Qui était-elle ? Cette grande dame toute de noir vêtue qui me paraissait fort distinguée. Était-ce Dead Master ? Je l'espérais en tout cas.
Elle s'approche de moi et déclare en tapant sur le bureau, apparemment mécontente :

- Ara, il est surprenant de voir que certains osent se poser sur mon siège sans mon autorisation ~


C'était donc bien elle. Un nouveau sourire se peint sur mon visage mais disparaît bien vite quand la lame d'une longue faux menace subitement de me trancher la tête.
J'écarquille les yeux. Que se passait-il ? J'étais beaucoup trop jeune et belle pour mourir, surtout pour une raison aussi stupide que l'emprunt d'un siège ! S'il n'y avait que ça pour lui faire plaisir j'allais le lui rendre, il n'y avait aucun soucis.

- Je t’accorde vingt secondes pour me donner la raison de votre présence dans ce lieu avant que je ne décapite ta chère amie, Miharu-Chan.

Deux agressions en une journée ? Pas mal mais je suis sûre que je pouvais faire mieux !
Je me relève sans faire de mouvements brusques et m'écarte soigneusement de sa lame bien affutée, en quittant le fauteuil privé de Dead Master Sama. Je n'avais vu son nom écrit nulle part mais soit, une lady pouvait bien faire quelques caprices de temps à autre.

Je m'éloigne de son bureau et réponds à la place de ma camarade qui attendait sûrement le bon moment pour s'enfuir en me laissant derrière elle, comme toute banalité qui se respectait :

-Je suis sincèrement désolée, Mademoiselle. Je ne savais pas que nous nous trouvions dans votre bureau ...

Je tends ma main vers le siège que j'occupais précédemment et continue avec délicatesse, en l'époussetant :

-Je vous en prie, il est tout à vous.


Je lui fais mon plus beau sourire et fais rouler une de mes couettes blondes entre mes doigts, ravie d'être arrivée à bonne destination. Après tout, je cherchais la direction et je l'avais trouvé. Certes cette directrice était effrayante et capricieuse mais elle ferait très bien l'affaire.

Je sautille gaiement jusque devant elle et m'incline par respect tout en me tenant à distance de son arme. Je me demandais bien quelle genre d'outil j'allais bien pouvoir matérialiser (même si pour l'instant ça n'avait pas trop d'importance). Je me redresse gracieusement et continue ma plaidoirie, sûre de moi :

-Nous voulions échapper aux méchants vilains qui espéraient ... Hum ... Je ne préfère pas vous embêter avec ça.

Je pouffe de rire, l'air niaise et reprends :

-Quoiqu'il en soit, je suis désolée de vous avoir importuner, Mademoiselle. Nous nous sommes dit que nous serions plus en sécurité ici, avec vous ~

Règle numéro un du guide de survie : Paraître toujours plus bête et inoffensive que je ne l'étais vraiment.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Jeu 21 Juin - 11:41

j'aurais tellement voulu me retournée et voir la blonde me suivre mais non. Et le pire était même arriver. Une jeune femme de notre age même un peu plus âgée ce trouvait la. D'étrange yeux vert qui n'augurait rien de bon.

- Ara, il est surprenant de voir que certains osent se poser sur mon siège sans mon autorisation ~


Dead Master. Pourquoi? pourquoi?(je sais c'est répétitif mais ça peut ce comprendre Non?). Ce n'ai pas que j'avais vraiment peur. mais on ma toujours appris à respecter les plus Puissant que moi. Et cette femme faisait partit irrémédiablement. En plus de ça son aura était impressionnante forte, qui si elle ne me coupait de mes forces, affectait ma respiration. Je savais qu'on aurait du partir. Je savais que j'aurais pas du venir aidé cette fille. Pourquoi? Puissance supérieurs en tout genre me faites vous toujours intervenir dans des situations particulière et détestable. En plus connaissant ma diplomatie cette incident risquait de me retombé dessus. quoi que non, après tout c'est la faute de cette Blonde. Je soufflais un grand coup puis en rouvrant les yeux, Dead Master tenait la Blonde sur le tranchant de son épée. Bon après tout si je me taisais rien ne m'arriverais.

- Je t’accorde vingt secondes pour me donner la raison de votre présence dans ce lieu avant que je ne décapite ta chère amie, Miharu-Chan.

Non, non, c'est pas possible. Je crois qu'il faudrait que j'explique ce qui c'est passé. Au pire peut-être qu'on s'en tireras qu'avec quelques hématomes. Allez au pire, quelque cotes casser. Après tout, on était entré dans son bureau. Enfin quoi que j'aurais put dire je ne le fit pas. L’espèce de chose avait décider de prendre les devants. Ce dégagent avec une extrême douceur du tranchant de l'épée, commençant à parler de quelque chose qui n'avait pas vraiment(à mon gout) affaire dans cette histoire, puisque c'était à moi quel l'avait demandé.

-Je suis sincèrement désolée, Mademoiselle. Je ne savais pas que nous nous trouvions dans votre bureau ...

Je venais de le dire. Charge! Ta pas voulu bouger! Je réprimai un frisson. Pour qui se prenait cette fille? Une reine?
Quand je pense que je venais de l'aider. Elle fit mines d’épousseter le fauteuil. Je me fit violence pour l’engueulé. Ce n'était en aucun le moment de ce faire remarquer. Si quelque chose ne plait pas au maitre de la pièce je pense qu'elle peut le dire.

-Je vous en prie, il est tout à vous.-Nous voulions échapper aux méchants vilains qui espéraient ... Hum ... Je ne préfère pas vous embêter avec ça.-Quoiqu'il en soit, je suis désolée de vous avoir importuner, Mademoiselle. Nous nous sommes dit que nous serions
plus en sécurité ici, avec vous ~


C'est vrai que à la base si on était la c'était pour ce sauver de la bandes de singes de Van Derburv. Enfin elle, plus que moi. Je m'en sortais plutôt bien et puis après la fuite est une bonne tactique. Mais pas dans la première pièce qui vient surtout quand on ce ballade dans le couloir de Dead Master! Enfin ce qui est fait est fait. Maintenant il ne reste plus qu'a espérer que notre châtiment ne soit pas trop sévère. Dans un sens peut-être qu'on n'aura pas.
Pour donner plus de poids à ce que disait la blonde:

-Je vous pris de nous excuser pour être entrer dans votre bureau. Mais dans la fuite, nous n'avons, à notre grande faute, pas fait attention à l'endroit ou nous rentrions.


C'est vrai que cela, je peux le mettre sur ma pomme. J'avais pas qu'a me pointer là et rien ne serait arriver! J'avais quand même honte de devoir avouer que j'avais fuis. Je ne l'avais pas réellement voulu mais, ce n'était pas dans ma nature. Et puis fuir c'est être lâche. Et cela faisait de moi une lâche. Dieux, que je détestais cette fille! Pourtant je ne dit rien par rapport au fait que je l'avais prévenue. Si on était la autant finir ensemble. Après tout elle devait pas être si mauvaise puisqu'elle avait dit la vérité. Bon à un poil près, mais enfin....

-La jeune fille ici présente, ne sait assit sur votre fauteuil en pensant pouvoir ce reposer. Enfin du moins c'est l'hypothèse la plus juste. Nous allions partir quand, vous êtes apparu.


Maintenant il fallait attendre la réaction de Dead Master...

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Dim 24 Juin - 22:52

Se ôtant à pas lent de ma faux, je regardais la jolie blonde se poser à côté de mon siège avant d’épousseter celui-ci, marquant bien que de son être infâme et si faible, elle venait de salir ce qui était mien. Toujours immobile, mon sourire en disant long sur ma pensée, je ne quittais pas de mes prunelles la nouvelle élève. Je vous parie que vous êtes comme moi, à vous demander ce que ma personne pensait à cet instant précis. Laissez-moi donc, dans ma grande bonté, vous faire part de mes pensées des plus magnifiques.

Premièrement : Les deux jeunes femmes attachées dans une cave, laissées pour mortes pendant plus d’une semaine. Espérant qu’à mon tour elles soient toujours vivantes pour que je puisse leurs dire « Tuez-vous et la gagnante sera libre », leurs donner de mes mains si délicates deux couteaux de cuisine, mais pas les grands, non, les petits que vous usez pour trancher votre viande. Oui, et attendre qu’une crève l’œil de l’autre avant de la finir avec le manche de son petit couteau … Plaisant, n’est-ce pas ?

Deuxièmement : Les traîner dans mon laboratoire, les attacher sur une de mes tables métalliques, appeler ma tendre Akiha pour qu’elle vienne elle aussi, s’amuser avec moi à disséquer ces pauvres enfants s’étant trouvés au mauvais endroit, au mauvais moment. Il va de soit que je me ferai un plaisir des les ouvrir alors qu’elles seraient toujours éveillées et assez en forme pour hurler leurs douleurs jusqu’à ce que je leur arrache le cœur à main nue … M’oui, cela serait encore amusant.

Troisièmement : Que pensez-vous de tout simplement les décapiter ici même et comme ça, cela serait réglé facilement ? Oui, il n’y a plus rien d’amusant et je ne suis pas du genre à m’amuser avec les cadavres. Tant que je ne peux pas voir les expressions de mes victimes se déformer sous mes coups, quelle est l’utilité d’user de tant de violence ? Voilà pourquoi je ne m’attaque qu’aux personnes en bonne santé, les autres ne sont que … Des déchets qu’il faudrait supprimer et tout le monde sait que je ne me fais pas appeler Mère Theresa.

-Nous voulions échapper aux méchants vilains qui espéraient ... Hum ... Je ne préfère pas vous embêter avec ça. Quoiqu'il en soit, je suis désolée de vous avoir importuner, Mademoiselle. Nous-nous sommes dit que nous serions plus en sécurité ici, avec vous ~

Mauvaise pioche, mauvaise façon de me parler et mauvais maintient, je pouvais sentir l’hypocrisie se dégager de cette fille à des kilomètres à la ronde et vous savez ce que je voulais faire ? Lui répondre avant autant de faux-semblants en lui disant qu’ici elle était donc en sécurité. Allez savoir si elle n’aurait pas préféré se faire tabasser par je ne sais qui, que plutôt, se retrouver devant moi, la grande prêtresse de ces lieux. Parce que oui, un règlement -que personne ne suit d’ailleurs- stipulait qu’il était interdit de tuer une autre personne ou se battre en dehors de l’arène, mais regardez seulement la personne qui l’a mise en place et la personne qui devait s’assurer que celui-ci soit respecté -je parle de moi-même et de ma chère Yume- aucune de nous deux ne se gênait à tuer, tabasser le premier venu parce que … parce que nous en avions « besoin » pour ne pas dire « envie ».

-Je vous prie de nous excuser pour être entrées dans votre bureau. Mais dans la fuite, nous n'avions, à notre grande faute, pas fait attention à l'endroit où nous rentrions. La jeune fille ici présente, s'est assise sur votre fauteuil en pensant pouvoir se reposer. Enfin du moins c'est l'hypothèse la plus juste. Nous allions partir quand, vous êtes apparue.

Comme pour accentuer ses dires, ce fut l’étrangère qui se mit à parler. Laissant la lame de ma faux tomber sur le sol alors que je me retournais pour faire face à celle qui articulait ses mots sans aucun sens, je levais un sourcil en faisant garde à ses dires. Ah oui, et on va me dire qu’il est normal de s’asseoir sur les affaires d’autrui parce qu’on est juste « un peu essoufflé » d’une petite fuite, fuite qui d’ailleurs montrait bien leurs inutilités. Dieu, si j’avais su que j’avais en face de moi deux personnes qui avaient prises leurs jambes à leurs cous devant les poings d’un groupe de mauvais gamins, j’aurai épargné leurs existences en les tuant directement. Soit, maintenant que je me trouvais en leurs compagnies, aussi blasée que je pouvais l’être, je n’affichais qu’un petit sourire avant de laisser un soupir presque inaudible traverser mes lèvres.

Dématérialisant mon arme en me dirigeant vers mon bureau, je pris place sur -MON siège- croisai les jambes, posai les coudes sur le bois froid avant de poser ma tête sur le dos de mes mains. D’un mouvement sec je levais l’une d’elle avant de faire un mouvement qui eut pour réaction de faire tirer la jeune Miharu vers l’un des sièges tout en l’obligeant à s’y asseoir, suivit de près par Lyuba à qui j’adressais aussi une pression corporelle pour lui faire prendre place sur l’autre siège à côté de son amie. Dieu, j’étais puissante, magnifique, oui, une vraie déesse. Acclamez-moi, aimez-moi et je vous jure … de vous adresser ne serait-ce qu’un sourire.

- La fuite est un acte lâche, n’était-il pas méprisable de partir ainsi ? Quoi qu’il en soit, ce n’est décidément pas dans le bon bureau que vous êtes entrées … Quoi que, une porte de plus et ce serait dans le conseil des étudiants que vous vous seriez engouffrées … Allez savoir s’il est préférable de plonger dans une mort douce et silencieuse ou alors dans une cage remplie de lionceaux affamés.

Laissant un rire cristallin éclater dans la pièce, je m’arrêtais d’un coup avant de reporter mes pupilles verdâtres sur mes deux invités de fortune. Les tuer, ne pas les tuer, les tuer, ne pas les tuer, allons, je leur donne une chance, si elles arrivent à me divertir, je leur laisse la vie sauve, sinon … Hum, j’ai déjà hâte. Sachant qu’elles étaient immobilisées sur leurs sièges grâce à mon pouvoir, je me levais et me posais devant elles, appuyée grâce à mon mignon petit postérieur sur le rebord de mon bureau, les jambes et les bras croisés, je fis résonner une fois de plus ma voix.

- Comment allez-vous bien réussir à me distraire ? Peut être devrais-je vous demander de combattre pour votre survie dans l’arène ? La gagnante se verra recevoir la liberté tandis que l’autre … Dois-je souligner le fait que je n’aime que les combats à mort ? Maaah, si vous avez de meilleures idées, je vous écoute ~

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Liddell

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 24
Localisation : En enfer !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: The Madness
★ Age : 20 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Dim 24 Juin - 23:34

L’élégante directrice, la seule, l'unique, daigne enfin dématérialiser son arme pour mieux s'approcher de son bureau et s'asseoir sur "le fauteuil privé de Dead Master Sama" que j'avais "honteusement" emprunté quelques instants plus tôt. Je pouffe intérieurement de rire en remettant une mèche de mes cheveux blonds derrière mes oreilles. Vilaine Lyuba Chan ~
Soudainement, sans que je ne comprenne vraiment pourquoi, une force invisible m'oblige, moi ainsi que ma sauveuse, à nous asseoir en face de la toute puissance d'Undai Gakuen qui - semble-t-il - possédait plus de pouvoirs que je ne l'avais pensé un peu plus tôt. Ce qui était assez mauvais en somme ...

- La fuite est un acte lâche, n’était-il pas méprisable de partir ainsi ? Quoi qu’il en soit, ce n’est décidément pas dans le bon bureau que vous êtes entrées … Quoi que, une porte de plus et ce serait dans le conseil des étudiants que vous vous seriez engouffrées … Allez savoir s’il est préférable de plonger dans une mort douce et silencieuse ou alors dans une cage remplie de lionceaux affamés.

La fuite était peut être un acte lâche mais étant donné que c'était mon premier jour, que je ne savais encore rien matérialiser et que j'avais une peur phobique du sang ... Je n'étais pas en mesure de faire face à cette bande de cinglés, je devais l'avouer même si cela me blessait dans ma propre fierté.
Quant à savoir si je préférais une mort douce ou un carnage, je n'avais envie ni de l'un ni de l'autre donc je passais mon tour volontiers. Après, ce que préférait ma camarade, ça, ça la regardait.
Son rire clair s'élève quelques instants dans les airs avant qu'elle ne se lève de son siège pour se poser juste devant nous, appuyée contre son bureau, nous méprisant de toute sa hauteur, tandis que j'essaye de me libérer de son emprise, en vain.

- Comment allez-vous bien réussir à me distraire ? Peut être devrais-je vous demander de combattre pour votre survie dans l’arène ? La gagnante se verra recevoir la liberté tandis que l’autre … Dois-je souligner le fait que je n’aime que les combats à mort ? Maaah, si vous avez de meilleures idées, je vous écoute ~

C'était clair et net, je n'avais aucune chance contre la brunette aux yeux verts qui était à mes côtés, et ce peu importe le temps qu'elle avait passé dans cette Académie. Je ne savais pratiquement rien de la matérialisation - il y a quelques jours - je ne savais même pas que ça existait et une lady de mon rang ne pouvait pas se permettre d'user de violence dès sa rentrée. Mais alors ? Quoi faire ?
Je retiens rapidement un soupir qui aurait pu me coûter la vie et maintiens mon plus beau sourire, espérant trouver une idée au plus vite.
Je reste donc calme et réfléchit longuement en parcourant la directrice du regard. Elle devait forcément avoir un point faible, quelque chose qui l'amusait plus qu'un carnage ou qu'elle convoitait énormément. En attendant de dénicher son secret - je ne pouvais pas me permettre de rester silencieuse - je me décidais de lancer une discussion basique sur le pourquoi du comment de ma présence dans les couloirs, sans oublier de flatter un peu son égo.

-Je suis sûre que voir deux charmantes jeunes filles maculées de sang ne saurait vous ravir. Une personne de votre caste a sûrement besoin d'un spectacle plus raffiné et alléchant. Et puis allons, je viens à peine d'arriver, que vais-je faire face à une élève qui étudie ici depuis plus longtemps que moi ? Vous n'aurez même pas le temps de vous réjouir de notre affrontement.

J'aurais aimé pouvoir au moins me mouvoir librement, histoire de fuir cette Académie de fous furieux ... Allons, Lyuba, du cran ! Tu ne peux pas fuir devant le moindre obstacle. Nous sommes entre personnes civilisées, je m'étais amplement excusée et si cela ne suffisait pas pour "Kami Sama" j'étais prête à recommencer autant de fois qu'elle le désirait. Donc, tout devait bien se passer, selon mes plans.
Je fais mine d'être vexée et continue en affichant une moue boudeuse de mon cru :

-Et moi qui pensais vous soutenir dans vos lourdes tâches ...

Je dévisage longuement l’élégante - mais non moins dangereuse - femme qui me faisait face, toujours à la recherche d'un quelconque mystère dont j'aurais pu me servir. Cerner son comportement, déterminer ses intérêts, échafauder des hypothèses ... Comme la grande scientifique que je devais devenir, j'élabore avec soin un plan bref de mon "expérience". J'y étais presque et plus je me rapprochais de la réponse, moins j'avais envie de me trouver dans ce bureau. Une manipulatrice, sadique, potentiellement meurtrière, sûrement lesbienne - bon d'accord, j'ai triché ! Le règlement : l'interdiction de flirter avec des personnes du sexes opposés - narcissique et fière de sa toute puissance. Le genre de personne que l'on rencontrait souvent chez les plus hautes castes et que j'avais parfois côtoyé sans apprécier.

-Je me demande bien comment je pourrais me faire pardonner ...

Je préférait être honnête. A tout les coups, elle pouvait lire dans les pensées, alors à quoi bon mentir ?
Pourtant il fallait trouver quelque chose, je doutais qu'elle me laisse partir sans quelques blessures et encore même après un passage à l'infirmerie ... Je souris automatiquement, je crois que j'ai trouvé ~

-Je pense que je pourrais vous être utile. Je suis la fille d'une scientifique et d'un médecin de renommés. Peut être avez vous besoin d'une infirmière ? D'une aide médicale ou d'un chercheur ? Je serais ravie de pouvoir vous servir, Dead Master Sama ~

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Jeu 26 Juil - 7:31

- La fuite est un acte lâche, n’était-il pas méprisable de partir ainsi ? Quoi qu’il en soit, ce n’est décidément pas dans le bon bureau que vous êtes entrées … Quoi que, une porte de plus et ce serait dans le conseil des étudiants que vous vous seriez engouffrées … Allez savoir s’il est préférable de plonger dans une mort douce et silencieuse ou alors dans une cage remplie de lionceaux affamés.

Euh... Oui la fuite est acte lâche mais il est le seul point commun que le lâche a avec le sage! Mais bon là même le sage aurait éviter CE bureau. Et même il serait rester!! Genre, que fait-elle dans cette école si elle ne se bat pas et qu'elle fuit à chaque difficulté? Bien sur si elle avait été seul peut-être que rien ne serait arriver. Elle serait déjà morte. On aurait envoyé un faire part de décès à sa famille et l'histoire aurait été close. Mais non cette blonde avait fuit même avec moi présente. Elle m'avait même entraîné avec elle, pourtant je les avais sous contrôle et on aurait put... Mais rien ne sert de remuer le passé même le proche. Ce qui est fait est fait et hélas pas moyen de revenir en arrière! quoi que si je devais choisir entre la mort douce et silencieuse ou bien les lionceaux affamés, mon choix est fait: les lionceaux. Au moins j'ai une infime chance de m'en sortir vivante. Blessés mais vivante.

- Comment allez-vous bien réussir à me distraire ? Peut être devrais-je vous demander de combattre pour votre survie dans l’arène ? La gagnante se verra recevoir la liberté tandis que l’autre … Dois-je souligner le fait que je n’aime que les combats à mort ? Maaah, si vous avez de meilleures idées, je vous écoute ~

Euh l'Arène? L'endroit ou défoncer n'importe qui (a part ceux qui risque de te tuer pour de vrai...) et que cela est bien? Moi je veux bien après tout, il y a longtemps que j'y suis pas retourner. Et puis c'est une bonne chose. Autrement je risque de l'éclater si on quitte le bureau (si on le quitte vivante). Ce n'ai pas contre elle, enfin pas entièrement mais, j'ai tellement de peur en moi qu'il faudra que je l'évacue et l'Arène est le meilleur endroit.


-Je suis sûre que voir deux charmantes jeunes filles maculées de sang ne saurait vous ravir. Une personne de votre caste a sûrement besoin d'un spectacle plus raffiné et alléchant. Et puis allons, je viens à peine d'arriver, que vais-je faire face à une élève qui étudie ici depuis plus longtemps que moi ? Vous n'aurez même pas le temps de vous réjouir de notre affrontement.

Elle n'ai pas encore entrer dans l'Arène. Bon je pense que le choix est fait (même si déjà avant...). J’avouerais quand même que moi pour mon premier combat, Yume-Sama avait diminué les pouvoirs de Kurayami-San. Mais on va pas dire que je sois l'équivalent de cette dernière... (même si un jour je deviendrais plus forte que elle)

-Et moi qui pensais vous soutenir dans vos lourdes tâches ... -Je me demande bien comment je pourrais me faire pardonner ... -Je pense que je pourrais vous être utile. Je suis la fille d'une scientifique et d'un médecin de renommés. Peut être avez vous besoin d'une infirmière ? D'une aide médicale ou d'un chercheur ? Je serais ravie de pouvoir vous servir, Dead Master Sama ~

Euh j'ai le droit de, je sais pas moi. Dire UN mots je sais pas moi. Elle ne ma pas laisser en placer UNE. Quoi que, cela en valait la peine je sais pas ce que Dead Master en pense mais moi si j'avais cette femme trop importante est ayant ma vie entre ses ongles je rirait. Dans un sens cette blondinette avait du culot; Un culot mal placé qu'elle aurait du utiliser il y a 10 minutes de cela mais du culot; D'ailleurs moi aussi:

-J'accepte de rentrer dans l'Arène. Si vous le voulez toujours Dead Master... Et si tu le veut bien camarades...

Désolée pour le retard ^^'

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Sam 3 Nov - 0:11

-Je suis sûre que voir deux charmantes jeunes filles maculées de sang ne saurait vous ravir. Une personne de votre caste a sûrement besoin d'un spectacle plus raffiné et alléchant. Et puis allons, je viens à peine d'arriver, que vais-je faire face à une élève qui étudie ici depuis plus longtemps que moi ? Vous n'aurez même pas le temps de vous réjouir de notre affrontement.

Devais-je en rire ? Sans doute pas, mais ces petits airs de jeune demoiselle prude m’amusaient, oui plus de la moquerie en vue de sa médiocrité, mais tout de même. Un léger sourire sur mes lèvres en effaçant presque mon mécontentement, je me demandais comme cette demoiselle pouvait être tachée de son propre sang après que je m’eus amusé à lui trancher la gorge ? Aaaah, devrais-je essayer pour voir et satisfaire ainsi mes désirs de meurtre envers sa personne ? J’aurais dû le faire rien qu’en voyant son petit minois.

-Et moi qui pensais vous soutenir dans vos lourdes tâches ... Je me demande bien comment je pourrais me faire pardonner ... Je pense que je pourrais vous être utile. Je suis la fille d'une scientifique et d'un médecin de renommés. Peut être avez vous besoin d'une infirmière ? D'une aide médicale ou d'un chercheur ? Je serais ravie de pouvoir vous servir, Dead Master Sama ~

Une aide ? Cette simple étudiante s’attendait-elle à ce que je la prenne sous mon aile de la sorte ? Laissez moi rire, il fallait un niveau bien plus que « simple » pour faire partie de mes rangs et cette enfant était bien trop jeune à mon goût. Bien que ses parents étaient de grands médecins, elle n’en restait pas trop … trop non. Peut être dans un siècle elle pourra revenir toquer à ma porte pour me demander un travail, mais pour le moment elle n’était qu’une simple étudiante et de ce fait, je n’accorderai pas à une personne que je ne connais pas suffisamment de fouiner dans mes recherches et d’interférer dans mon domaine qu’était la science, la médecine et encore plus ! Dieu, je me dégoûtais d’assister à une telle scène et question divertissement … Je trouvais cela plus que décevant. Une main sur mon visage pour montrer que j'étais déconcertée, je n’entendis que d’une oreille les paroles de Miharu qui sonnaient tels des cris aigus dans mes oreilles. Silence, je voulais le calme et qu’elles partent surtout à présent.

-J'accepte de rentrer dans l'Arène. Si vous le voulez toujours Dead Master... Et si tu le veux bien camarade ...

Non, non je ne le veux plus, plus du tout même et voir leurs visages me rendait folle, tellement que j’allais faire une folie si elles restaient trois secondes de plus devant moi. Un, les tuer serait stupide et comment allais-je justifier la disparition de ces deux jeunes filles ? Oui, bien que je sois toute puissante ces deux personnes pouvaient me déranger même mortes ! Deux, les regarder combattre pour me divertir me changerait les idées mais en même temps avais-je du temps à perdre avec elles ? Trois, J’en ai marre.

Matérialisant deux scalpels je jouais avec ceux-ci avant de soupirer lourdement et de lever les yeux vers la jeune blonde, un sourire non dessiné mais plutôt une expression d’ennui peinet sur le visage, je me retrouvais devant elle en moins d’une seconde. D’un coup sec et net dans l’estomac et l’autre dans la nuque, je la mobilisai en espérant lui faire perdre connaissance. C’était ça où je lui tranchais la gorge, mais avec assez de chance elle allait encore être consciente … Je lui tranche la gorge ? Maaah, un peu de clame voyons, il restait un être dérangeant dans la pièce et cet être était Miharu. D’un mouvement aussi rapide je me glissais derrière et lui croquai le cou d’un mouvement sec de la main. Aucunes chances pour elles deux, la plaisanterie était finie et elles allaient payer leurs intrusions. Les tuer serait inutile, autant me divertir avec elles d’une manière que je trouverai sans doute plus plaisante.

Ramassant les deux corps inertes, je les traînais par les pieds en direction de l’extérieur, passant sans prendre garde aux étudiants que je croisais sur le chemin en n’entendant que d’une oreille leurs murmures de terreur, je continuais mon avancée en direction de l’extérieur, plus précisément en direction d’un des bords de la plate-forme. Une fois arrivé sur place, je les lançais sans plus de ménagement dans la baie de Kyoto et m’assis sur l’herbe abordant le bord de la limite de Undai. Une chance sur deux pour voir si l’une d’entre elles allaient survivre … Au pire je crierai l’accident en étant partie nager avec elles non ? A part si elles étaient des hippopotames, je ne crois pas qu’elles arriveraient à survivre après deux minutes en apnée. Miharu, Lyuba ? Êtes-vous encore vivantes ?

- Un petit canard au bord de l'eau ~ Il est si beau, il est si beau ... ~

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Liddell

avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 24
Localisation : En enfer !

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: The Madness
★ Age : 20 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Sam 3 Nov - 0:36

Quelque chose de désagréable et humide pénétrait brusquement mes habits. C'était froid et pas aussi limpide que ma mémoire ne semblait se souvenir. Mais qu'était-ce déjà ? Cette sensation à la fois familière et étrange ? Je savais qu'elle pouvait être aussi relaxante que dangereuse. Dangereuse ? Pourquoi cette chose serait dangereuse ? Une vive douleur et une gène horrible vinrent me répondre, m'encourageant à m'éveiller. Qu'était-ce ? Je réussis à bouger légèrement mes doigts, caressant cette mystérieuse matière qui semblait m'entourer. D'ailleurs il me semblait qu'elle m'engloutissait, que j'étais happé vers le fond malgré moi et que ma gorge s'emplissait de cette substance salée et désagréable.
Je crois ... Étais-ce l'adrénaline qui montait alors que j'ouvrais vainement mes paupières ? Je fus submergé d'une vague de terreur alors que mon esprit tentait de faire le point et mon corps réagit de lui-même. J'avais besoin d'oxygène et c'est à une vitesse ahurissante que je remontais à la surface, mon instinct cherchant à tout prix à me maintenir en vie. Mes bras éclatèrent la surface et ma tête émergea aussitôt après qu'ils soient retombés dans le liquide froid et profond.
Je haletais rudement, cherchant une prise quelconque et du me résoudre à nager vers la berge la plus proche pour mieux m'y appuyer et faire le point sur la situation. Paniquée, je relevais d'ailleurs la tête à la recherche d'une explication et croisais le regard émeraude de la directrice qui m'examinais d'un regard las. Étais-ce à ce point ennuyeux de voir une lady se noyer ? Que n'aurais-je pas donner pour lui arracher quelques expressions plus douloureuses.
Je prenais appui sur mes bras, saisissant quelques malheureuses touffes d'herbe pour me hisser hors de l'eau comme un pauvre chat trempé maudissant celui qui l'y avait poussé et à genoux, la fusillais du regard comme jamais auparavant. Un mouvement dans l'eau attira mon attention et je pu clairement distinguer Miharu s'enfoncer dans cette immonde baie meurtrière. Je crachais aussitôt un liquide salé et impur aux pieds de notre "chère directrice", le goût de celui ci trop amer et repoussant avant de me relever, les jambes à demi-flageolantes.
Je jetais un vague regard à ma camarade toujours immergée dans cette satanée flotte et l'abandonnait sans hésitation à son sort, trop occupée à remettre ma longue chevelure en place. Une lady ne se salissait jamais les mains, les hommes étaient là pour le faire. J'époussetais donc inutilement mes vêtements et passait à côté de cette femme vile et arrogante,face à moi, l'ignorant copieusement, d'un pas déterminé et tout à la fois maladroit, gêné par la lourdeur de l'eau qui emplissait encore mes vêtements.

-Allons nous changer ...

Il n'était pas nécessaire de rentrer dans une rage folle et vaine. Son heure allait venir et sûrement plus vite qu'elle n'y pensait. J'étais déterminée ! Cette immense pouvoir je n'allais pas seulement me l'accaparer, non ... J'allais le distribuer au monde et exhiber sa génitrice comme on exhibe une pute dans l'une de ses vitrines russes que j'avais déjà eu l'occasion de l'apercevoir en visitant le pays. J'allais étudier, disséquer cet étrange phénomène et prouver que cette femme n'était en rien supérieure. Il me fallait la trainer dans la boue comme une vulgaire fille de joie qu'un homme baise à même le sol, ne voyant en elle qu'un objet à son plaisir.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miharu Yamamura

avatar

Messages : 317
Date d'inscription : 12/05/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Shadow dream's
★ Age : 15 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Sam 3 Nov - 4:10

il fessait froid, c'est surement ce qui ma réveiller puis après viens la douleur dans mon cou. Je voulu reprendre ma respiration mais un liquide pris la place de ce qui aurait du être de l'air. Prise de panique je me mis à me débattre dans l'eau pour essayer de remonter à la surface. La douleur dans mon cou s'intensifia. Et pendant quelque seconde je n'arrivait à rien voir, n'y même à entendre. J’essayais de me calmer du mieux que je pouvais, me disant que je pouvais m'en sortir. Après quelque mouvement de brasse je réussie à me sortir le tête de l'eau, et la première chose que je vis ce fut les yeux d'un vert magique me toiser d'un regard semi méprisant, semi ennuyer: Dead Master.
Remontant sur la berge la blonde. Elle me jeta à peine un regard. Déjà que je ne l'aimais pas, mais maintenant c'est officiel ce n'ai qu'une charge pour l'humanité et surtout pour moi. Je nageais aussi vite que je pouvais vers la berge pour éviter de mourir de froid, j'avais survécus à Dead Master ce n'était pas pour mourir de froid juste après.
J'étais trempé, et en plus j'allais me faire passer un savon monstre parce que j'avais osée salir mais nouveau vêtement. Mais le pire de cette journée ce n'était ma mésaventure avec Dead Master mais ma rencontre avec cette enquiquineuse de Blonde en plus je connais même pas son prénom.
Dans un mouvement de colère je m'approchas de la blonde qui venait de passer devant la directrice avec un air Supérieur. Peut-être que j'aurais du me contrôler, mais la tentation fut trop forte et la colère au même niveau je la rattrapas avant que Dead master ne fasse quoi que ce soit.
Sa longue chevelure blonde se baladais mouillant ce qui ce trouvait autour, d'un simple geste je lui pris tout les cheveux et la ramenas au sol. Avec un sourire cruel je me mis à genoux pour être sur qu'elle m'entende:

- Tu sais d'habitude je suis d'un gentillesse à en rendre malade, mais il y a un limite que toi petite fille à papa à réussi à franchir.

Je la relevai d'un coup, j'aurais presque put lui casser le cou mais je n'étais pas à ce point méchante, et je crois que j'avais surtout pas envie d'avoir sur mes doigt la mort de cette blonde. Je l’envoyas s'écraser contre un arbre.Le choc lui fit cracher du sang.

Ma colère retomba derechef. J'y étais encore aller trop fort mais je n'avais pas à m'excuser malgré tout. Je me recoiffa puis partis non sans avoir saluer La directrice juste avant

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stduncanacademy.forumgratuit.org/
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   Sam 3 Nov - 19:12

Non pas que j’étais mécontente de voir la jeune Lyuba sortir de l’eau, cela m’évitera donc à justifier toute disparition mystérieuse, mais la manière dont elle me fusilla en disait long sur sa pensée. J’aurais ris si j’avais le cœur pour et je l’aurais sans doute plainte si j’avais le temps pour, mais seul un regard las se dessina sur mon visage à l’encontre de la demoiselle. Une fois complètement hors de l’eau glaciale, elle recracha sans ménagement le liquide qu’elle eut avalé, un mouvement buccal qui ne me laissait pas de marbre mais comme elle n’avait pas l’air d’en demander plus, je laissais cette imprudence à mon égard en ignorant le moindre de ses dires ainsi que sa présence.

Regardant toujours l’eau en me demandant si l’autre allait en sortir, je m’apprêtais déjà à partir alors que Miharu sorti enfin de l’eau. Tel un sanglier venant de se faire jeter dans un sable mouvant, elle se débattit afin de retrouver le bord. Si ce n’était pas mignon, ce spectacle peu gracieux … J’ai toujours eu un faible pour les bêtes. Mais ce n’est pas ce qui me plut le plus dans sa personne, non, mais plutôt son instinct animal à l’encontre de la blonde qui me fit glousser. L’attrapant par les cheveux afin de la traîner au sol, elle finit par la balancer contre un arbre avant de partir, comme si de rien était … Les jeunes de notre époque, tous des brutes !

- Maaah, faire subir tant de violence à sa camarde de classe n’est en rien gracieux, Miharu …

Me relevant finalement, je me dépoussiérerais la jupe avant de partir à mon tour. Si Lyuba s’attendait à ce que je l’attende avec gentillesse, elle se mettait les doigts dans les yeux, d’un mouvement souple, je fis disparaître mon corps dans une fumée verdâtre. Direction mon bureau, j’arrivais sans plus de ménagement dans mon lieu de travail, l’épisode précédent déjà oublié, je me remettais au travail sans préavis.

Après tout … Je n’étais pas Dead Master pour rien.

END

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La direction, c'est où ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

La direction, c'est où ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel leadership , quelles pratiques de direction pour Haiti?
» Que signifie direction de la circulation de la PNH ?
» Geole n°2 Amandine 26 ans assistante de direction
» ROTULES DIRECTION
» Direction: les nuages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Couloirs-