AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Y'a quelqu'un?...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Y'a quelqu'un?...   Mer 30 Mai - 10:06


Je ne savais plus vraiment que penser de ma vie actuelle.
Oui je sais, je ne suis pas le genre de personne à philosopher, mais bon, là…
Autrefois c’était pas compliqué, ma vie se résumait à « survivre sans poser de question » mais aujourd’hui, c’est différent.

On m’a offert une chance (même si chais pas pourquoi), et je l’ai attrapée au vol. Tout plutôt que de rester dans les ténèbres qui m’entouraient. Seulement, après avoir pris environ un milliard de résolutions, dont celle « ne plus me battre sérieusement ni tuer personne », je me suis rendue compte qu’ici se battre était obligatoire, et qu’on pouvait tuer des gens sans que cela ait de conséquences graves (enfin, si on fait ça dans l’Arène)… Je suis toujours partagée par la joie de pouvoir me battre jusqu’à la mort, et la peur d’une école si peu orthodoxe.

M’enfin, le plus important, c’était que j’arrive à me débrouiller seule.
Et pour cela, j’étais partie il y a quelques temps au centre-commercial tout proche pour y trouver un travail. Je l’avais trouvé ce boulot, mais ce n’est que dans le bureau de mon futur patron que ce dernier m’a fait remarquer qu’il me fallait une autorisation du chef d’établissement.

Bref, me voilà devant la porte du bureau de la fameuse « Dead Master ».

Je levais ma main.

Kami-sama, faite qu’elle accepte ! J’avais vraiment besoin de ce boulot !
De un, je veux pouvoir reverser l’argent dépensé pour mes études à l’académie, même si ici tout est quasiment offert. Devoir quelque chose d’aussi important à des inconnus, ça m’énervait. Ensuite, mes merveilleux parents étaient dans la merde, il fallait que je leur envois du fric, et plus vite que ça. Après ba il faut bien que je me nourrisse non ? Et puis je pourrai économiser en vue de ma future vie normale de personne ordinaire.
Je me rendais compte à quel point j’avais envie de rencontrer cette femme. Après tout, c’est elle qui décide des élèves qui entrent ici non ? Je pourrai enfin savoir pourquoi on m’a choisie. Et puis, j’avais entendu tellement de chose sur elle…mais rien de précis. Cette femme était entourée de mystère.

Mes doigts toquèrent à la porte.

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Y'a quelqu'un?...   Mer 30 Mai - 11:20

Cela ne faisait pas longtemps que les élèves que j’eus envoyé à Tokyo étaient de retour après un léger briefing de leurs parts sur ce qu’il s’était passé là bas, je dois vous avouer que je n’avais jamais autant rit de ma vie. Il n’y avait rien à dire, les humains étaient des créatures amusantes. Aurais-je pu laisser la vie sauve aux élèves de cette école de Sugou ? Aurais-je dû me montrer tolérante en ordonnant que seuls les professeurs et les autres personnes manipulant la pseudo matérialisation devraient être tué ? Mais vous le savez aussi bien que moi, la mort engendre la rancune, la rancune engendre la vengeance et la vengeance engendre la mort ou des pertes inutiles. Et je dois vous avouez que cela ne m’aurait pas plu de me retrouver avec des êtres inférieurs quémandant de leurs cris de donner justice, en terme clair, mourir. Quoi qu’il en soit, chose était faite et j’eus même le plaisir de recevoir un cadeau souvenir de ma chère Yume. Une sorte de cristal ressemblant à ceux que je créais, la seule différence résidait, en plus de leurs laideurs, à la concentration biomécanique au sein du système du cristal de matérialisation. Contrairement à eux, je n’usais pas des cellules humaines autre que les miennes pour donner du pouvoir, dans leurs cristaux se trouvaient une sorte de parasite, pas plus grand qu’une poussière que l’on pourrait voir à l’œil nu. Ce corps étranger encore inconnu à ma connaissance sollicitait ma curiosité et c’est pour cela, que depuis plus ou moins une semaine, j’étais retournée dans mon laboratoire se trouvant sous Undai. Les sous-sols, un lieu inaccessible pour les étudiants pour le moment. Entre dissections et injections moléculaires pour finalement passer tout aux tests divers, je finis par découvrir qu’était cette chose qu’ils utilisaient pour réveiller leurs pouvoirs sur la même base que la mienne. Le parasite s’avérait être une cellule marine connue sous le nom de … Quelque chose.

Ce n’est qu’en début de matinée que je sortis enfin de mon laboratoire, n’étant sortie depuis un bon moment, je me décidais de me rendre dans mes appartements pour aller prendre ma douche et peut être même me changer, traversant Undai rapidement pour me diriger vers le lieu de ma convoitise, je sortis mon vieux trousseau de clés que je n’usais qu’une fois par an pour finalement ouvrir la porte de mon chez moi. Grinçant comme pas possible, je me demandais depuis combien de temps je n’étais plus venue ici … sans doute longtemps en vue de la poussière s’étant égarée par-ci par là. Trouvant cet endroit trop sale pour accueillir ma grandeur, je me décidais d’user la chambre de ma chère et tendre Yume. Me téléportant dedans, j’arrivais dans sa chambre touchant le sol de mes pieds majestueux pour finalement … glisser sur ce qu’il semblait être une bouteille de je ne sais quoi. Atterrissant donc sur le sol, fesses les premières contre le parquet, je lâchais un petit cri de mécontentement avant que je ne remarque que j’étais seule dans cette pièce, il n’aurait plus manqué que ce soit Kurayami ou ma chérie qui aurait vu ma chute des plus disgracieuses !

Me relevant rapidement, je pris une douche rapide avant de me téléporter une fois de plus dans mon bureau. Vêtue d'une serviette de bain, j’allumais les lumières de mon bureau d’un claquement de doigts avant que je n’entende que quelqu’un venait de taper à la porte. Me retournant vivement, je soupirais doucement avant de me sécher laissant l’autre personne encore inconnue à mes pupilles poiroter à l’extérieur. Une fois sèche et fraîchement habillée d’un slim noir en jeans et d’une chemise blanche laissant un décolleté plongeant visible, je retroussais mes manches avant de me diriger vers la porte et d’ouvrir celle-ci.

Découvrant un garçon devant ma porte, je levais un sourcil avant de me rendre compte que ce n’était pas un mâle mais bel et bien une femelle qui voulait pénétrer dans mon intimité (Dieu, quelle perversité dans cette phrase !), j’affichais un petit sourire en coin avant de me déplacer du chemin vers la gauche, invitant d’un signe de la main la nouvelle venue de me rejoindre dans mon sanctuaire. Regardant la personne entrer tout en essayant de me rappeler qui elle était, je pris mon temps pour aller également à mon bureau et prendre place sur mon siège énorme en cuir sombre. D’un nouveau claquement de doigts je fis ouvrir les rideaux, laissant la vision intégrale sur Undai par ses grandes baies vitrées. Lumière, lumière, éclaire moi sur cette personne.

- Nadeshiko Harui-Chan n’est-ce pas ? En quoi puis-je t’être utile ?

Oui, c’était la première fois que je la rencontrais, et elle aussi. Que penserait-elle en voyant que la directrice est une enfant d’une apparence de seize ans tout au plus ?

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Y'a quelqu'un?...   Mer 30 Mai - 11:47


Celle qui m'avait ouvert la porte était-elle vraiment la directrice? Elle ne semblait pourtant pas plus âgée que moi. Cependant, l'expression de ses traits fins, sa manière de se vêtir, de bouger, la puissance qui émanait d'elle...tout me laissait penser que c'était bien une adulte. En plus, elle connaissait mon nom, alors que je ne l'avais jamais vu avant.
Cette personne était... impressionnante. Et puis sa voix... une voix mielleuse...ça me faisait penser à un chat. Mignon, mais possédant des griffes et sachant s'en servir à merveille.
Comment se fasse t-il que son apparence soit si juvénile?
Ba, y'a tout un tas de gens dont le physique est étrange ici. Inutile de me creuser les méninges pour ça. Peut être qu'elle a cette maladie qui touche uniquement les femmes, les bloquant dans un corps d'enfant. ça doit être ça, donc il ne vaut mieux pas en parler, histoire de ne pas la froisser.

J'entrais à l'intérieur de ma démarche calme et m'arrêtais devant son bureau dans lequel elle avait pris place.

- Nadeshiko Harui-Chan n’est-ce pas ? En quoi puis-je t’être utile ?

Je n'avais pas particulièrement apprécier qu'elle m'appelle "Harui-chan", je trouvais cela un peu ridicule, mais d'un autre côté, je devais ma vie à cette femme...alors pas question de chipoter pour ce genre de chose.
Si je suis tirée d'affaire, c'est uniquement parce qu'elle m'a acceptée dans son école. Quelqu'un soit la raison, je lui en était mille fois reconnaissante.
C'est à cette femme que je devais mon salut...Je lui vouerai donc ma vie tant que je suis ici, ainsi qu'une loyauté sans faille. C'était le moins que je pouvais faire.
J'hochais la tête, puis m'inclinais respectueusement avant de dire:

-Désolée de vous déranger. Je suis venue ici afin d'avoir votre approbation pour un travail extra-scolaire.

Mon regard aux iris particuliers plongea droit dans le sien, impassible, attendant sa réaction.
Je pensais avoir une bonne connaissance des réactions humaines, et arrivait à interpréter le moindre haussement de sourcils... Mais chez elle, c'était différent. Je ne saurai dire pourquoi, mais je n'y arrivai pas. Son visage n'était pas impassible mais...
En fait, je ne saurai expliquer ce sentiment.
Je n'arrivais vraiment pas à réfléchir correctement ici.



____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Y'a quelqu'un?...   Mer 30 Mai - 13:14

Laissant la jeune fille se poser devant moi tout en me saluant respectueusement, je la gratifiais d’un petit sourire amical tout en la détaillant de mes yeux d’un vert profond. Elle n’était pas forcément grande, élancée mais une carrure plus masculine que féminine, serait-ce peut être à cause des vêtements légèrement trop grands qu’elle portait ? Son visage fin encadrée dans une chevelure sombre accentuée par des petites mèches rebelles s’en allant en fourche par-ci par-là sur son front, son regard doux mais implacable d’un rouge rouillé finissant par ses lèvres fines ne demandant que liberté d’expression. Détailler les gens ? Oui, c’était devenu un hobby pour le genre de femme que j’étais, passant mes journées à regarder par la fenêtre de mon bureau mes divers étudiants, il allait de soi que je les distingue les uns des autres, que ce soit par leurs noms ou leurs physiques.

-Désolée de vous déranger. Je suis venue ici afin d'avoir votre approbation pour un travail extra-scolaire.

Levant un sourcil en me demandant quel genre de travail cette jeune fille avait donc trouvé pour qu’elle ait besoin de mon accord, j’affichais un petit sourire en coin tout en posant mes coudes sur la table de mon bureau, posant ma tête sur mes poings fermés, je lui fis un signe de la tête pour qu’elle prenne place sur l’un des deux sièges en cuirs verts entourés d’un bois lisse vernis, présents dans la pièce. Me demandant toujours ce qu’elle comptait faire, je laissait mon esprit vaguer à gauche et à droite à la recherche d’un travail pouvant lui convenir. Étrangement, je la voyais aussi bien travailler dans une salle de jeux d’arcades que dans un magasin de mode … peut être pas dans un salon de lingeries, certaines femmes risquent d’être offusquées de voir un « homme » tripoter des sous-vêtements sexy.

- Cela ne me dérange pas de te fournir un quelconque document pour que tu puisses travailler mais permets-tu que je te pose quelques questions avant cela ?

Me levant de mon siège pour venir me placer devant mon bureau, je pris appuis sur le rebord tout en croisant bras et jambes, affichant toujours mon sourire sans nom tandis que je rivais mes pupilles dans celles d’Harui. Élargissant mes lèvres pour finalement lui demander de ma voix mielleuse certaines choses, je ne pus m’empêcher de laisser un petit rire cristallin traverser mes lèvres, non pas moqueur mais juste amusé d’avoir de la viande fraîche dans mon bureau. N’y voyez rien de pervers, je ne le suis guère. Essaye-je de me convaincre ? La réponse est simple, cela fait bien longtemps que j’ai pris conscience de cela.

- Quel genre de travail comptes-tu prendre ? Sais-tu quel pourrait être ton horaire ? Ne crois-tu pas que tu es un peu jeune pour cela ? Undai paye les frais de scolarité des étudiants et il est possible d’avoir une bourse afin d’avoir de l’argent également pour son temps-libres.

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Y'a quelqu'un?...   Jeu 31 Mai - 21:18


- Cela ne me dérange pas de te fournir un quelconque document pour que tu puisses travailler mais permets-tu que je te pose quelques questions avant cela ?

Je hochais de la tête, tandis qu’elle se levait pour s’adosser devant moi. C’est incroyable comme même le moindre de ses déplacements était gracieux. Comme ceux des félins.
J’espère que ce n’est rien d’important ou un truc du genre « test de connaissances »…
Ba quoi, c’est bien une école de cinglés où on peut gentiment acheter du pop corn avant de regarder des gens s’entre-tuer dans l’Arène non ? Alors peut être que seuls les élèves intelligents ont le droit de travailler dehors.

- Quel genre de travail comptes-tu prendre ? Sais-tu quel pourrait être ton horaire ? Ne crois-tu pas que tu es un peu jeune pour cela ? Undai paye les frais de scolarité des étudiants et il est possible d’avoir une bourse afin d’avoir de l’argent également pour son temps-libres.

En mon for intérieur, je poussais un soupir de soulagement.
Oui je sais, puisque j’ai déjà trouver : je serai la BONNE A TOUT FAIRE (c'est-à-dire que je m’occuperai de toutes les tâches ingrates et fastidieuses que personne ne veut faire), non je ne connais pas mes horaires puisqu’elles ne seront pas fixes (c’est d’ailleurs pour cela que j’avais choisi ce job, les horaires sont irrégulières, ce qui me laisse le temps pour le travail scolaire), oh que non je ne suis pas trop jeune pour cela, mais alors pas du tout, et oui je sais que j’ai une bourse (sinon je ne serai pas ici) mais j’aime pas avoir des dettes. Et puis, il fallait bien envoyer du fric à mes vieux, histoire qu’ils ne se fassent pas descendre avec leurs conneries.
Bon, reformulons ça avec un minimum de politesse :

-J’ai déjà trouvé un travail à mi-temps dans un restaurant, et mes horaires ne seront pas très fixes…Et je peux comprendre qu’avec mon âge cela peut sembler étrange, mais j’ai déjà vu pire, je suis capable de gérer un boulot et mon travail à l’école. Je sais que j’ai une bourse ici, mais je tiens vraiment à vous reverser la totalité de ce que vous avez dépensez pour moi à la fin de ma scolarité, et mes parents ont besoins d’argent eux aussi.

J’avais dit ça avec mon habituelle politesse qui ne laissait pas transparaître mes pensées et mon air détaché qui énervait tant mes professeurs, mais…C’était vraiment important pour moi. Être ici était la chance de ma vie, et je n’avais aucun moyen de remercier cette femme alors la rembourser était la moindre des choses.

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Y'a quelqu'un?...   Sam 2 Juin - 14:12

Prenant place sur le siège que je lui avais dédié, je restais devant elle, la fixant des mes amandes vertes sans décrocher le sourire doux que je portais sur mon visage. Je n’avais jamais vraiment eu la chance de parler avec cette fille, et je dois dire également qu’elle n’était pas du genre à se faire remarquer, étant donné que je n’entendais aucun élève colporter son nom pour X et X raisons. Une élève simple, assez amicale au premier abord, seul son passé était entouré de tourments.

-J’ai déjà trouvé un travail à mi-temps dans un restaurant, et mes horaires ne seront pas très fixes…Et je peux comprendre qu’avec mon âge cela peut sembler étrange, mais j’ai déjà vu pire, je suis capable de gérer un boulot et mon travail à l’école. Je sais que j’ai une bourse ici, mais je tiens vraiment à vous reverser la totalité de ce que vous avez dépensez pour moi à la fin de ma scolarité, et mes parents ont besoins d’argent eux aussi.

Travailler dans un restaurant ? En tant que serveuse ou à la plonge, Dieu, je dois avouer que j’aurai payé une petite fortune pour pouvoir la voir habillée en habit de soubrette. Oui, sous ses allures masculines, ses traits fins ne trompaient pas sa féminité alors imaginez la, en robe avec des froufrous partout ! Du moins, en espérant que son patron remarque que c’est une fille qu’il venait d’engager …

Mais ce qui me laissait perplexe était le fait qu’elle dise qu’elle voulait rembourser tout ce que l’école avait fait pour elle, financièrement. Se rendait-elle seulement compte combien son bijou de matérialisation pouvait coûter ? Rien que cette minuscule pierre valait la vie d’une personne ayant un travail normal pour toute une vie. Sans compter l’utilisation de l’arène, de la chambre, les cours et ainsi de suite … Oui, si elle y arrivait ne serait-ce que rendre un centième de ce que nous lui donnions, je serai étonnée. Mais elle disait également avoir besoin d’argent pour ses parents, bon donc …

- Je vois … cela ne me déplaît pas tant que ça que tu travailles, disons que je te demanderai tout de même de faire attention dans ton apprentissage. Pour ce fait, je garderai un œil sur tes notes, Harui-Chan.

Lui adressant un petit sourire, je lui tournais le dos pour chercher un document sur mon bureau. Trouvant celui-ci sur la pile lui étant dédiée, j’utilisais un bloc note comme support avant de poser ma signature sur le document permettant à Harui-Chan de travailler. Me retournant en tendant celui-ci à la jeune fille, je me décidais de lui demander encore plus d’informations, pas spécialement sur son travail, mais sur sa vie à Undai.

- As-tu d’autres demandes ? Et sinon, comment se passe ta vie à Undai, apprécies-tu l’endroit ?

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Y'a quelqu'un?...   Sam 30 Juin - 7:28

- Je vois … cela ne me déplaît pas tant que ça que tu travailles, disons que je te demanderai tout de même de faire attention dans ton apprentissage. Pour ce fait, je garderai un œil sur tes notes, Harui-Chan.

Ouh merde. Mais madame, savez-vous que je n’ai jamais mis un pied dans une école avant et que je suis idiote ? Bon, je crois qu’il va falloir que je redouble d’effort de ce côté-là…
J’acquiesçais donc de la tête, afin de montrer que je comprenais ses intentions.
Cette femme était tout de même très attentionnée. L’admiration que je ressentais pour elle n’en fut que plus grande. Je me mis même à sourire avec toute ma sincérité en rougissant un peu lorsqu’elle me donna ledit document.

- As-tu d’autres demandes ? Et sinon, comment se passe ta vie à Undai, apprécies-tu l’endroit ?

Eum…J’hésitais un peu. J’avais surtout envie de lui demander si se battre dans l’arène était nécessaire, étant donné que j’essayais désespérément d’arrêter de me battre. J’aimais trop ça. C’était ma drogue. Il fallait que j’arrête. Seulement je savais que je n’aurai pas le droit d’arrêter. Donc on verra bien quand j’aurai fini mes études.

-Les dortoirs sont confortable, et je suis très heureuse d’avoir autant de matériel à ma disposition…même si c’est un peu trop luxueux pour moi…

Ba vi, j’étais habituée à bouffer des restes venant de poubelles, de mettre des vieilles fringues volées et de lire des livres miteux qui sentaient le vomi. Le luxe que l’on m’offrait ici était incroyable à mes yeux, jamais je n’aurai songé à vivre de cette façon, et pourtant…

-J’ai un peu de mal en cours, mais je commence à m’habituer. Rassurez-vous, pour rien au monde je ne mettrais mes études de côté !

Que dire d’autre…A vrai dire, je savais pertinemment ce que j’avais envie de demander : Qui était elle ? Pourquoi faisait-elle tout ça ? L’Arène, c’est censé nous apprendre quelque chose ? Pourquoi son école semblait accueillir uniquement des cas sociaux spéciaux ?
Pourquoi je suis là ?
Je la fixais droit dans les yeux. Je ne pouvais pas poser autant de questions, ce serait terriblement impoli. C’est pourquoi je me suis contentée de dire :

-Ano…sans vouloir être insolente…puis-je savoir pourquoi m’avez-vous choisie pour étudier ici ?

C’est vrai quoi, j’étais juste une terreur de Kobe, j’imagine que mon nom ne doit même pas apparaître dans les registres de la mairie, alors il est impossible qu’elle m’ait choisie au hasard. Comment diable cette femme m’a-t-elle trouvée ? Pourquoi moi, et pas un autre ?


____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Master

avatar

Messages : 637
Date d'inscription : 12/03/2012

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dead Master
★ Age : Plus que tout le monde, mais personne ne saura jamais combien précisément. Un petit indice, cela fait plus d'une dizaine d'année que je règne sur Undai Gakuen !
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Y'a quelqu'un?...   Dim 8 Juil - 23:11

-Les dortoirs sont confortables, et je suis très heureuse d’avoir autant de matériel à ma disposition…même si c’est un peu trop luxueux pour moi…

Elle avait beau dire qu’elle se plaisait ici, sa gêne était palpable d’un mouvement de la main pour moi. Il était vrai qu’une personne démunie tout le long de sa vie qui se retrouve, grâce à une lettre mystérieuse, plongée dans une vie luxueuse ou tout était permis devait être un changement considérable. Je savais très bien de quel milieu la jeune Harui venait, je pouvais sentir sa misère passée alors qu’elle était à présent, vêtue correctement, légèrement parfumée par la bonne odeur de son gel douche sans doute. J’avais moi-même connu cette manière de vie, j’avais moi-même été … Soit, ma vie n’intéressait que moi et moi seule.

-J’ai un peu de mal en cours, mais je commence à m’habituer. Rassurez-vous, pour rien au monde je ne mettrais mes études de côté !

Laissant un rire cristallin traverser mes lèvres, je décroisais les bras en les posant de manière à ce que je puisse me servir de mes paumes, comme appuis sur le bureau. Les épaules légèrement montées, je ne détachais toujours pas mes pupilles de la jeune personne devant moi. Undai accordait à ses élèves, comme toutes académies, une éducation exemplaire dans les langues comme dans les sciences sans oublier les autres cours aussi utiles les uns que les autres. Bien que je restais pointeuse sur ce fait, je me devais de dire que le plus important ici n’était pas forcément les cours. Les gens ne passaient pas de classes en classes grâce à leurs points, non, c’était grâce au rite de passage se déroulant dans l’arène. Il valait de soit que leurs connaissances étaient mises en jeu à la fin de l’année scolaire, mais tout de même … N’était-il pas plus intéressant d’avoir des soldats ingénieux que de la chairs à canon ?

-Ano…sans vouloir être insolente…puis-je savoir pourquoi m’avez-vous choisie pour étudier ici ?

Agrandissant légèrement mon sourire, je me penchais vers la jeune fille pour venir attraper son menton entre mes doigts. Mon visage près du sien, mes yeux rivés dans ses pupilles sombres, je laissais mes lèvres s’étirer encore un peu plus avant de lui dire de la ma voix mélodieuse et tellement envoutante :

- Parce que autant mignons que vous êtes, vous m’êtes tous spéciaux, Harui-Chan.

Me reculant en plissant les yeux, je posais ma main sur mes lèvres tout en riant doucement. En rouvrant mes pupilles, je laissais ma vision se balader sur la pièce tout en repensant à mes dires. Bien que les lettres étaient envoyés au hasard, je me plaisais à rencontrer ces nouvelles personnes qui, un jour ou l’autre, se verront forcé de suivre le chemin que je leurs dessinais. Il valait de soit que les plus « dérangeants » et les « mal choisis » se verraient décapiter en franchissant la porte mais cela … cela était un détail que peu de gens savaient.

- Qu’il en soit, dis-toi que cet endroit est ta nouvelle maison et que les gens se trouvant ici se voient être des membres de ta famille. Bien que la vie soit facile ici, je te demanderai de faire attention tout de même, c’est beau, sa brille, mais Undai n’est pas un paradis pour tout le monde Harui-Chan.

Lui tournant le dos, je me dirigeais à présent vers mon siège où je m’y posais délicatement, les coudes à présent sur ma table, j’attrapais un petit papier avant d’écrire un numéro dessus. Le faisant glisser sur la table jusqu’à mon élève, je dis à son égard :

- Si tu as besoin d’aide pour tes études, appelle ce numéro. Si je suis de bonne humeur, je me ferai un plaisir de t’aider, Harui-Chan. Autre chose à demander ?

____________________________

★ Dead Master ★:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y'a quelqu'un?...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Y'a quelqu'un?...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Une renommé qui fait noyer quelqu'un
» [PV] Cherche quelqu'un pour s'excuser [PV]
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» Présentation de quelqu'un pas tres adroit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Bureau de la direction :: Bureau de la directrice-