AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko   Ven 18 Mai - 16:59

La nuit, le jour, la lumière, les ténèbres, l’amitié comme l’amour encore ce qu’on appelait la haine étaient des mots remplis de sens et tellement vides pour moi. Je ne comprenais plus l’utilité ni la signification de ceux-ci, je n’arrivais plus à différencier le bien du mal, comme le bonheur du malheur. Mon cœur était meurtri et brisé, mais toucher une fois de plus par la chaleur d’une nouvelle personne dont je ne savais considérer la relation que nous entretenions. Serait-ce de l’amitié, de l’amour ou encore mieux, étions nous ennemies ? Comment savoir lequel de ces mots nous décrivait le mieux ? Comment savoir si ce n’est que pour tester chacun ses sentiments.

Elle naquit dans mon cœur comme une connaissance, qui pour toute surprise n’avait pas peur de me commander ou encore, de me gronder quand je marchais de travers, elle était ce genre de personnes uniques, qui osaient vous dire vos quatre vérités sans pour autant se montrer assez puissant pour vous marcher dessus. Folle ou courageuse, allez savoir, mais je dois admettre que je me suis plu à l’entendre me rappeler à l’ordre telle une mère criant sur son enfant en soulignant les fautes de celui-ci. Par la suite, ce fut de l’amitié qui grandit entre nous, je me sentais bien à ses côtés, assez bien pour lui faire comprendre comme je voyais les choses et même peut être trop, pour lui montrer une facette inconnue aux autres élèves de Undai. Elle m’eut vu sourire, rire, pleurer, râler, grincher ou encore étonnée ou surprise. Oui, mais ce n’était pas tout, non, cette amitié naissante se heurta violemment contre un mur de pierres semblant infranchissable. C’est là que la haine prit place dans mon cœur, me sentant trahie, je crus la tuer mais mon amour pour elle m’empêchait de faire l’irréprochable. De l’amour dis-je ? Non, ce n’était pas de l’amour puisque je la haïssais, mais ne dit-on pas que l’on ne sait haïr sans avoir aimer la personne ? Allez donc savoir, moi je ne savais pas.

Me levant de bonne heure ce matin, je me hissais hors du lit d’un pas lent vers la salle de bain. Ouvrant directement l’eau, je me brossais les dents en attendant que mon bain se remplisse. Une fois cela fait, je me hissais dans l’eau bouillante et fermais les yeux, laissant mon corps se reposer dans cette chaleur déconcertante. Ce n’est qu’environ une demi-heure après que je sortis de la salle de bain, serviette autour de mon corps séché pour aller choisir mes vêtements du jour. A force de porter ma robe de combat, je n’avais pas forcement beaucoup de fringues de corps à vrai dire, je n’en avais presque pas. Devrais-je demander à Kaïla de m’accompagner faire du shopping un de ces jours ? Allait-elle seulement accepter ma demande en sachant que celle-ci avait une peur dénuée de sens de la foule et détestait se faire toucher ? Au pire des cas, elle tuerait tous ceux qui l’auraient éraflées … M’oui, c’est encore passable.

Attrapant donc un haut blanc sur lequel une étoile bleu était dessinée, oui, les étoiles c’est mon dada, j’assortissais le tout avec un slim bleu marines, mes converses blanches aux semelles bleus marines et finalement, un gilet bleu marine également sur lequel se trouvait une étoile blanche. Donc, pour faire simple, vous devez retenir que ma couleur préférée c’est le bleu marine et que sur tout mes vêtements, il y aura au moins une étoile. Une fois habillée et les cheveux faits, je me regardais dans un miroir avant de me décider à partir. Trouvant ma tenue trop pas intéressante, je me décidais de matérialiser ma robe de combat me sentant considérablement plus à l’aise dans celle-ci.

Marchant d’un pas rapide vers l’arène en sachant que je risquais d’être en retard si je ne me pressais pas je fis tout de même un détour par la cafétéria pour me prendre un sandwich. Nourriture en bouche, tel un félin je courais vers l’endroit de mon rendez-vous d’un pas rapide. Une fois arrivée dans l’arène, du moins en dehors de celle-ci, je passais le mur invisible. Les pieds sur l’échiquier, je regardais autour de moi à la recherche de certaines personnes, mais rien, l’arène était complètement déserte et cela se comprenait. Regardant en direction des gradins, je vis qu’il y avait quelques personnes assisses dedans, étaient-ils au courant de ce qu’il allait se tramer ici aujourd’hui ? Sans doute, les gens parlaient beaucoup dans Undai et il n’était pas étonnant de voir une information dite importante arriver aux oreilles de tout le monde en moins d’une heure. Regardant ma montre un court instant, je déviais les yeux vers la lune qui venait de prendre une couleur rougeâtre, identique aux yeux de mon élève. Sachant que cela signifiait que mes invités étaient enfin arrivés, je vis ceux-ci passer le mur invisible, matérialisant leurs robes de combats par la même occasion.

- Votre passage en Première, combattez pour l’obtenir, Alyssa-San, Harui-San.

Me reculant, je pris place sur un pilier se trouvant dans le décor, assise en hauteur pour pouvoir regarder ce qu’il y avait plus bas sans perdre une seule miette du combat qui allait suivre. Je n’aimais pas forcément regarder les gens combattre, mais là c’était les passages en rang et comme c’était mon devoir, je ne pouvais y échapper. Soupirant doucement en ramenant mes jambes contre ma poitrine, je leurs adressais une dernière parole avant de les laisser libre court dans ce petit jeu qui finira sans doute dans un bain de sang. Ou pas ?

- Le premier qui ne sait plus se relever à perdu, les règles de l’arène sont simples, il n’y en a pas. Montrez nous votre talent, petits agneaux égarés. Commencez.

____________________________


Dernière édition par Yume Kuroi le Dim 4 Nov - 20:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Alyssa Erstein

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 15/03/2012
Age : 19
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque... ?

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Raven's Tears.
★ Age : 16 Ans.
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko   Sam 19 Mai - 14:53

Bon. J'étais... stressée. Incroyablement stressée. Aujourd'hui... j'allais devoir me battre. Pour la toute première fois de ma vie. J'étais tentée de déclarer forfait dès le premier instant, mais ce serait fuir, fuir, et toujours fuir. Je soupirais un long moment devant ma glace. De toute façon... Quand on mourrait dans l'Arène... On ne mourait pas réellement, n'est-ce pas ? Mais c'était quand même bizarre. En fait, en analysant plus profondément ce sentiment qui m'enserrerait la poitrine comme un étau, m'empêchant de respirer normalement c'était... de l'irrégularité cardiaque ? O.K, j'arrête, en fait, j'avais peur. Très peur. Tout cela paraissait tellement... tellement sérieux. Je secouais la tête, agacée de mon propre défaut.

- Alyssa, tu es désespérante, dit-je tout bas, parlant pour mon double dans la glace, qui semblait trembler encore plus que moi.

Bien. Il était d'y aller n'est-ce pas ? Ne croyez pas que j'y allais comme ça, sans m'être préparée... Non, bien sûr, depuis mon cuisant échec de ma première fois dans l'Arène, qui remontait à un moment, déjà, j'avais décidé de savoir matérialiser au moins l'arme qui me faisait envie dès que j'entrais dans l'Arène. Et bizarrement... quand j'avais réussi, j'avais eu l'étrange impression qu'elle faisait partie de moi. Que c'était cela que je devais matérialiser. Oui, je suis folle, je le reconnais. Marchant doucement dans les couloirs, je réfléchis à la façon dont... En fait, je ne savais pas ce que j'allais faire. Je ne voulais pas spécialement gagner, ni perdre, en fait. Que ferais-je si je tombais sur un camarade de classe, ou une connaissance ? Peu importait, lui, en face de moi, ne me reconnaîtrait pas, et ferait tout pour gagner... Je passais de couloir en couloir, la Bibliothèque, l'Infirmerie, et... ah, déjà l'Arène ? J'avais tellement été occupée à triturer mon pendentif que je n'avais que peu regardé où je marchais. J'hésitais encore à passer le mur invisible qui me plongerait encore dans la situation gênante que je détestais... Malgré mon... "entraînement intensif", disons, je détestais toujours autant ma robe de combat, qui me donnait l'impression d'être une poupée. C'est donc résignée à mon sort que je m'engageais, et eut un sursaut en apercevant... Yume Kuroi, la fille qui est plus glaciale qu'un iceberg.

- Votre passage en Première, combattez pour l’obtenir, Alyssa-San, Harui-San.


Alyssa... Mais n'était-ce pas moi ? Je soupirais une nouvelle fois en fixant la... personne en face de moi. Un.. garçon aux traits incroyablement efféminés. Harui, donc... Je me sentais désormais plus... ennuyée et gênée qu'autre chose, désormais. Tellement gênée que mes joues se colorèrent doucement de rose, presque rouge, sans que je puisse empêcher quoi que ce soit.

- Le premier qui ne sait plus se relever à perdu, les règles de l’arène sont simples, il n’y en a pas. Montrez nous votre talent, petits agneaux égarés. Commencez.


"Petits agneaux égarés"... C'était parfaitement le qualificatif qui me convenait. Je haussais les épaules et souris d'un air embêté à mon adversaire. Il me suffisait de l'empêcher de se relever, n'est-ce pas ? Je n'étais pas obligée de lui arracher les deux jambes pour gagner, non plus... J'espérais juste que ces longues et douloureuses semaines passées à essayer ne serait-ce de matérialiser seulement une pomme n'avaient pas été inutiles... Si seulement elle savait le temps que j'avais passé dans l'Arène...

- Allons-y, Harui-San
, murmurais-je, autant pour moi que pour l'élève en face de moi.

Avec la plus grande concentration du monde, je... réussis à matérialiser mon arme. Ma toute première arme. Une faux. Je me sentais désormais moins vide, avec cela entre les mains, caressant du bout des doigts les chaînes et les crânes sculptés avec délicatesse. J'avais l'impression d'être une vengeresse mortelle.

Apparemment, nous devions combattre.

Et bien combattons.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiss-kiss-happy-girl.overblog.com
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko   Sam 26 Mai - 7:39

C’était aujourd’hui. Mon passage en rang.
Lorsque l’on m’a appris que pour passer en première il fallait remporter un combat dans l’Arène, je fus partagée entre soulagement et étonnement. Il ne faut pas vérifier nos connaissances scolaires pour passer au niveau supérieur ? Comme j’étais idiote (on ne rattrape pas en quelques temps près de dix ans de scolarité), je fus soulagée.
Soulagée, parce que me battre était une chose inscrite dans mes gènes. Si j’avais eu peur d’un examen sur les mathématiques ou encore l’anglais, cette bataille me convenait parfaitement.
Et puis j’eu peur. Je m’étais promis de ne plus jamais me battre, du moins plus jamais sérieusement.

Cependant, je ne pouvais nier le fait que j’aimais terriblement me battre. Si j’aimais ça, c’est parce que c’était la seule chose qui donnait un sens à ma vie autrefois. Si je n’avais pas aimé ça, je pense que je serai morte aujourd’hui.
Et depuis que je m’étais promis de ne plus faire couler le sang et d’étudier sérieusement, j’avais la sensation d’un manque plus terrible encore que la mort. Pourtant, j’ai gouté à la drogue, et arrêter m’avait semblé trop dur pour moi. Mais j’ai réussi. Seulement là, ça n’avait rien à voir.

Pour vous expliquer à quel point ça me manquait, mon premier pas dans l’arène avait été comme respirer de l’air frais et pur après avoir failli se noyer. J'avais suivi des cours de matérialisation, et mon sabre était apparu tout naturellement dans mes mains. C'était comme une partie de moi qui était dans cet objet...
Et cet « air frais » m’enivrait… m’enivrait au point qu’il a suffit que l’élève qui s’entrainait avec moi rigole un peu en se moquant de mon « simple sabre » alors que lui avait matérialisé une énorme arme à feu pour que je laisse la colère m’envahir. A partir de là, une seule et unique pensée s’imposa dans mon esprit : Détruire.

Qu’importe quoi, qui ou quand, je devais le faire.
Je ne repris vraiment mes esprits que lorsque l’élève qui s’entraînait avec moi hurla comme un chien, le visage en sang, le corps roué de coups et mon sabre planté dans son épaule, alors que je m’apprêtais à lui détruire la mâchoire.
J’aime ça.
C’est dégoutant. C’est terrible.
Je me hais dans ces moments là. Pourquoi faire tant de mal ? Je sais à quel point c’est terrible, et pourtant je le fais. Ne suis pas un être détestable ?
Les larmes s’étaient mis à rouler sur mes joues, et ma pauvre victime était partie en courant, me lassant seule assise à pleurer.

Dark Wrath...Je ne l'ai pas choisi ce surnom, on me l'a donné. Et ce n'était pas pour rien.

C’est pour toutes ses raisons qu’aujourd’hui, je n’étais pas vraiment heureuse. Cependant, je m’étais promis d’étudier très dur pour devenir quelqu’un de clean et respectable. Et pour ça, je devais passer dans la classe supérieure.
Je soupirais en enfilant mon uniforme. Au moins, je ne pouvais pas tuer mon ennemi.
Bon, allons-y.
Je marchais en traînant des pieds, me répétant « c’est pas sérieux…personne ne mourra…et puis, il faut bien passer en première…c’est pas pour de vrai…c’est comme…comme… »
C’est comme quoi, cette putain de bataille à la con ?!
« Comme…quand tu t’es mis des patch pour arrêter de fumer ! »

L’Arène était enfin en face de moi.

J’entrais. Merde, y’a même des gradins…C’est quoi cette école de chiasse où on va regarder des gens se taper dessus ?! ça fait rire peut être ?! Putain, ça m’énerve (remarquez au passage qu’aujourd’hui, je me suis remis à dire des jurons une phrase sur deux).

Mon adversaire n’était pas encore arrivé. Je me plaçais à l’extrémité du terrain, l’air plus ennuyée que jamais. Yume-san était là. C’est moi où elle va faire arbitre ?! Aaaah…Je suis vraiment tombée dans une école de tarés. Pour l’instant, j’espère juste que je ne connaitrais pas mon adversaire, ce serait plus facile. Le top du top, ce serait qu’il se passe un truc qui m’énerve un peu, comme ça je serai à peu près à fond. Après tout, me battre à moitié serait insultant pour la personne que je vais affronter.
Je patientais, sourcils froncés, tête baissé.
Puis enfin j’entendis des bruits de pas. Légers. C’était une fille. Mais qu’importe, je suis une vraie combattante dans le sens où je n’ai jamais fais la différence entre homme et femme. Qu’importe la personne et d’où elle vient, ce qu’elle a fait, un adversaire n’est qu’un adversaire.
Yume-san parla, et je pris enfin la peine de relever la tête. Mon adversaire était bien une fille.
Je m’inclinais légèrement dans sa direction, histoire de rester polie, avant de matérialiser mon arme. Je serais la garde noire de mon sabre et jetais ma casquette à terre, libérant mes cheveux. La fille en face de moi matérialisa une faux. Cependant, mes sourcils se froncèrent encore. C’était une blague ?! Cette fille semblait avoir eu du mal à la matérialiser, sa faux…Mais qu’elle école de MEEEERDE ! Et moi qui croyais qu’ils faisaient au moins l’effort de trouver des combattants de niveau égal ! Je sais qu’il ne faut rien sous-estimer, et ne jamais rester sur ses acquis…mais cette fille…cette fille ne semblait s’être vraiment battue avec toute son âme auparavant. Et ça, ça me faisait CHIER. Putain de merde.
Je l’observais encore, la fixais de mes yeux cuivrés. Au moins, elle avait l’air déterminé. C’est ça, elle est déterminée…Rassure toi, je te ferai honneur!
Un rire, d’abord timide, puis franc et fort, s’empara de moi.
C’était trop. Ça y est. On m’offre la chance de ma vie, avant de me laisser me débrouiller alors que j’ai précisé que je n’ai jamais été à l’école autrefois, je sue sang et eau pour économiser afin de reverser à l’école l’argent qu’elle m’offre, afin de manger et afin de faire vivre mes enculés de parents, je ne dors quasiment plus et maintenant, après tous mes efforts désespérés pour devenir le plus vite possible clean, on me remet face à mes plus terribles démons, et on me dit que si je veux vraiment devenir clean, je dois me défoncer en premier. Marre. Marre, marre, MARRE.

Je suis réellement énervée.

J’arrêtais de rire, et pencha la tête en continuant de fixer mon adversaire.

Je dois te détruire.

C’était même plus la peine de penser qu’au fond j’en avais pas envie, c’était trop tard. Je respirai longuement. L’air est frais…mais j’avais encore du mal à le respirer. Je savais ce qu’il fallait faire pour pouvoir vraiment respirer…c’est facile…
Tant que je ne t’aurais pas détruite, je ne pourrais pas vivre.
Oui...Quand je te détruirai, je serai enfin en vie.
J’avançais lentement, mon sabre traînant au sol. Pui je m’arrêtais à mi-chemin, continuant de fixer mon adversaire sans bouger. Je n’ai jamais frappé en premier, parce qu’Albator ne frappe pas en premier. C’est un réflexe gardé de mes combats réfléchis, c’est-à-dire les combats où je n’étais pas énervée, mais où je devais me battre sous peine de mourir bêtement.
Mais là, personne ne mourra. Alors, je peux laisser ma « drogue » envahir mon corps, non ? Après tout, j’ai toujours tentée de me retenir (même si la plupart du temps, je ne m’arrêtais pas à temps), mais là…
Je ne bougeais plus, attendant la première frappe. Mon cerveau tournait à plein régime et mon attention était entièrement portée sur la fille, à l’affut du moindre mouvement, de la moindre expression, de la moindre action… Rien d’autre n’existait, il n’y avait qu’elle.
Et moi.

J'ai envie de vivre...

Alors j'ai envie de te détruire.


____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko   Dim 4 Nov - 20:38

Et c’est là … que l’inattendu se produisit devant une assemblée en délire ayant déjà rempli les gardiens. Si il y avait un caissier à l’entrée, je ne donnerai pas cher de ma main pour dire que les places étaient « Sold Out », mais ce ne fut pas ça qui me perturba le plus, ni la prouesse du travesti d’ailleurs, mais plutôt la réaction de la jeune Alyssa qui … qui n’était déjà plus là.

Abasourdie devant son … sa … ou plutôt elle, sa non-présence, je dus attendre qu’un crétin dans les gradins ne crie je ne sais quoi pour redescendre sur terre. Déjà debout en espérant un grand spectacle, je me retrouvais devant un gamin seul qui devait faire son passage en rang, par logique, les secondes étaient excités de cela, mais non ! MAIS NON ! Parce qu’à la place de voir deux débiles s’entre-tuer, je me retrouvais avec un seul enfant parce que son adversaire avait pris la fuite. Bon, même si cela n’était jamais arrivé, je pouvais toujours repousser le passage en rang du jeune Harui (il ou elle, je ne sais pas !).

- C’est quoi c’te merde ?! Et la naine, fais quelque chose !

La naine ? Me retournant avec fureur vers celui qui eut osé m’attitrer de ce diminutif qui me faisait bouffer des abats, je ne ratais pas une seule seconde pour matérialiser dans ma main une boule d’énergie et faire exploser ce gentleman en une assemblée de poussières carboniques. Non mais me traiter de naine ainsi ?! Mais il se prenait pour qui ce con ?! En rage et voyant rouge, je me dirigeais vers les gradins à la recherche d’une quelconque parcelle de sa personne, alors que les gens s’étant retrouvés à ses côtés étaient, eux aussi, noirs de suie. Arrivant à sa place, j’examinais les lieux avant de me taper la main contre le front et de me plaindre mentalement en me demandant comment j’allais expliquer cela à Dead Master … Si nous n’étions que deux dans l’arène, « un accident » aurait pu être plausible mais allez demander à une centaine de personnes de ne pas en parler, c’était impossible ! Et encore, si je m’amusais à tous les tuer, la tête de la dirlo et la mienne sous la guillotine oui ! Réfléchir … Réfléchir comme Dead Master pour de un, trouver une occupation à Harui pour son passage en rang et, par la même occasion, divertir la peuplade.

- Maaah, Yume-Chan devrait tout simplement combattre !

En imitant aussi bien la voix que les gestes de la directrice, je créai sa faux dans mes mains en disant cela de son ton mielleux. Me dégoûtant presque en réalisant ma prestation, ce n’est plus contre ma main que je me tapais la tête, mais plutôt contre la fameuse arme d’Ayame. D’un mouvement souple, je me dénichais des remparts en direction du centre de l’arène où je me disais que le travelo devait se demander quoi. Bah oui, pauvre bestiole, se retrouver seul alors qu’il devait combattre une belle demoiselle !

- Quand on n’a pas le choix …

Tel un murmure, j’arrivais à quelques mètres de sa personne et matérialisais une épée dans ma main. Se plaçant tel un gant à mon poignet, sa lame mesurant une centaine de centimètres, je me mis en position d’attaque. La lame à côté de mon visage, mes jambes légèrement arquées, il ne manquait plus que l’habit du preux chevalier et on aurait pu se croire dans une scène racontant le combat d’un valeureux prince contre la honte de leur époque, « l’homme-femme ».

- Je serai ton adversaire à défaut de ne pas avoir la chiffe-molle. Je ne te laisserai pas passer sans un combat et sans avoir évalué ta puissance, Harui. Prépare-toi.

D’un mouvement souple, j’accélérai déjà ma vitesse avant de ralentir en cours de route, oui, il fallait que cela soit équitable, sinon, ca n’aurait aucun sens pour le pauvre chiot que je devais massacrer … mais la pitié n’avait jamais été mon fort et c’est en enfonçant mon épée dans son épaule que je me demandais pourquoi … pourquoi tout cela n’arrivait donc qu’à moi ! J’avais beau être l’adversaire parfait pour cette personne afin de mesurer ses attaques et ses compétences puisque je résistais à tout, mais n’était-ce pas déloyal d’une certaine manière ? M’en fou après tout.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko   Mer 5 Déc - 10:29


Je rigolais déjà en remettant en ordre dans ma tête toutes les attaques possibles de mon adversaire jusqu'à ce qu'elle fasse la seule chose à laquelle je ne m'étais pas attendue: fuir. Mon sang se figeait, comment pouvait-elle partir comme cela?! Les larmes me montèrent aux yeux sans pour autant couler...de colère d'avoir perdu une occasion de se battre, ou au contraire de soulagement? Je pense que ma raison pencherait pour la seconde option, cependant, lorsque je suis dans un tel état, ma raison n'existe pas. Comme si je pouvais m'embarrasser d'un truc aussi inutile?!. Je n'eu pas le temps d'hurler mon mécontentement, car quelqu'un était apparu devant moi, s'annonçant en quelques phrases:

- Je serai ton adversaire à défaut de ne pas avoir la chiffe-molle. Je ne te laisserai pas passer sans un combat et sans avoir évalué ta puissance, Harui. Prépare-toi.

A peine avais-je sentis sa présence se mouvoir que son épée était déjà fichée dans mon épaule. mes yeux pivotèrent et aperçurent une jeune fille de petite taille, frêle, pâle, d'apparence fragile et sauvage à la fois: Yume-sempai. Je sentais la puissance enivrante qui émanait de cette fille.Je ne connaissais pratiquement rien d'elle, mais j'étais certaine d'une chose: elle m'était largement supérieure.

Je vais mourir?...

Cette pensée envahit mon esprit, mais loin de me calmer, elle enflamma ma fureur et mon désir de combat. J’attrapais la lame de son épée, faisant encore plus couler le sang sur mes longs doigts et de ma main libre, je projetais mon adversaire loin de moi. Un sourire lumineux apparu sur mon visage. Je fonçais sur elle, mon sabre noir se dirigeant contre sa poitrine.

Je vais enfin pouvoir jouer!

Spoiler:
 

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko   Mer 5 Déc - 21:06

Vous savez, je ne suis pas du genre à abattre une personne sans raison, si je tue, c’est toujours pour des raisons bien précises. La première raison est que les personnes à qui je vole la vie perturbent Undai, désobéissent à un membre du conseil, ne respectent pas mon règlement ou alors, la deuxième raison est que Ayame me l’a demandé. Que cela soit valable ou pas, je n’ai pas le droit d’y refuser, Ayame a la voix suprême, elle demande, j’exécute. Il est vrai que bien des fois, même si ses ordres sont absolus, il m’était arrivé de ne pas y obéir … les seules fois que cela s’était produit, c’était pour protéger Kurayami. Sinon … « le bon toutou à son maître », dirait-on.

Et là, je pouvais assurer, sans le moindre doute, que la vie de Harui ne serait pas en danger lors de notre combat, je ne comptais pas la tuer, je n’avais aucun ressentiment mauvais envers sa personne. Si ce combat était là, ce n’était que pour elle, rien que pour lui accorder le passage en rang. Et c’est quand elle s’élança dans ma direction après avoir compris que j’étais son adversaire, que mon corps tout entier s’était déjà mis en position de défense. Quand son épée vint en direction de ma personne, je ne fis qu’une seule petite rotation sur le flanc gauche pour éviter son attaque. Arrivé dans le vide par mon geste, je n’attendis pas un instant pour me saisir de son arme qui se dématérialisa, plutôt explosa, à mon toucher. Trop de puissances, mon corps était trop puissant pour que son arme soutienne le geste de mon emprise.

Me reculant de quelques pas, je ré-avançais sans laisser aucune ouverte pour venir abattre le plat de le manche de ma lame dans le ventre de mon adversaire. Aucunes expressions n’avaient place sur mon visage, seul un regard froid et des lèvres sans sourire. Tournant sur moi-même pour donner un élan à ma prochaine attaque, je propulsais la jeune enfant d’un coup de pied. Ne comptant pas en finir là, d’un mouvement rapide, je vins intercepter sa descente avant que celle-ci ne chute. D’un mouvement circulaire, j’attrapais cette même demoiselle par sa jambe pour, grâce à la gravité, accélérer sa chute en tapant son corps contre le sol.

- Trop d’ouvertures, Harui.

Après cette unique phrase, je dématérialisai mon arme pour en matérialiser une autre bien plus différente. Dans ma main, ce ne fut pas mon épée qui se créa mais plutôt une arme à feu dont j’avais l’usage assez souvent. Mon black rock canon, comme l’appelait certaines personnes. Pointant ma cible de mon arme, un fin sourire et je tirais sans plus de pitié.

- Pas assez rapide, Harui.

A présent, je lui laissais une chance, une unique chance de me montrer ce qu’elle avait dans le ventre. Matérialisant dans mon autre main, une épée à deux lames, j’avançais d’un pas pour venir l’abattre sur Harui. Si elle l’évitait, elle gagnait, si elle se la ramassait dans le ventre, elle perd. Montre moi ce que tu as dans « le ventre », Harui-Chan !

lOl:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko   Dim 16 Déc - 11:57


Elle était fantastique. Évitant mes tentatives avec la grâce que je rêvais d'atteindre, elle me plaqua au sol, un vilain sourire accroché à ses lèvres. Cette démonstration de puissance m'avait permis d'évaluer ses capacités. Quel que soit le plan que j'analysais, elle me surpassait.
Je sentais le goût du sang dans ma bouche, et souris. Restait une alternative pour me défendre: l'attaque irréfléchie. Je cessais donc de me concentrer à trouver ses points faibles (quand y'en a pas, y'en a pas).
Alors que son arme allait adopter une nouvelle forme, histoire de me tuer avec style, une unique pensée me traversa:

Ouverture.


Ça n'allait durer qu'une fraction de seconde, mais c'était amplement suffisant. Je pouvais aller vite. Mon plus grand atout n'était pas ma force, ma souplesse ou ma capacité d'analyse, c'était ma rapidité. Au milieu de la guerre des gangs, le plus rapide était celui qui s'en sortait. Moi, j'étais celle qui dominait. Je savais pertinemment que je ne pouvais gagner, mais pas question de me laisser écraser. Jamais personne ne m'écrasera sans que j'ai déchiqueté ses membres avant.
Mes jambes fendirent l'air avant d’effectuer une parfaite rotation (mouvement que j'avoue, j'avais appris en regardant des danseurs dans la rue) pour se libérer et frapper son torse de toutes mes forces. Elle était peut être puissante, mais elle restait extrêmement légère. Je ne pris pas le temps d'attendre qu'elle se tombe, je me redressais malgré quelques petites fractures (mais au stade où j'en étais, jles sentais même plus), et l'instant d'après, je la rouai de coups. Elle va finir par se redresser et riposter, autant en profiter. Je blessais et transperçais uniquement les zones des organes vitaux, les points douloureux, n'hésitant pas à attaquer également son visage.

Comme c'est bon! Ton sang coule, le mien aussi...Et je vis!


Son corps se pencha en arrière pour retomber, et je continuais. Tenter de la déséquilibrer deux fois de suite ne marcherait pas, alors autant tenter de la tuer. Ma main libre serrait son poignet armé et le tordis. Dans l'ivresse du combat, je crois même l'avoir retourné, ce poignet. Je frappais avec tout ce que je pouvais: ma lame, mes coudes, mes genoux, mes pieds, mon front... Son sang avait giclé sur ma figure, sa saveur se mêlant à celle de mon propre sang...
Ça valait la peine de venir ici, juste pour vivre durant ces secondes d'éternité.

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 25
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko   Dim 16 Déc - 19:16

Après tout ce qu’il se passa, je me voyais moi-même dans une ouverture trop grande à ma personne. Comment avais-je pu me laisser avoir de la sorte ? Était-ce parce que j’avais sous-estimé mon adversaire ? N’avais-je pas appris à justement ne pas me laisser avoir dans tout ça ? Et bien me voilà dans une situation que je n’imaginais certainement pas arriver. Cette Harui me montrait quelque chose que les autres n’eurent la possibilité de faire. Amusant, oui, amusant de me voir ainsi à devoir relâcher « plus » de force que je ne le croyais.

J’évitais ses coups avec aisance, du moins les premiers, mais au fur à mesure, ses gestes devinrent chaotiques, incontrôlables et indéchiffrables pour ma personne. Jouant sur la hâte et le désordre, elle réussit à ma voir. Ce premier coup marqué se suivit de plusieurs, désarçonnée de ces gestes je ne pouvais vraiment contre-attaquer sans nuire complètement à sa vie. Je sentais ma lèvre s’ouvrir alors que ses poings fusèrent encore et encore … quand tout cela s’arrêta ? Je ne savais le dire, tout ce passa si vite, elle était si rapide … trop rapide pour une seconde, trop rapide pour une nouvelle première … Quelle était sa prouesse alors qu’elle devait être faible ? Qui était-elle pour surpasser mes attentes ? Je ne savais pas, mais la joie se voyait sur mon visage déformé par le sang, mon propre sang.

Oui, c’était fantastique, j’étais en ébullition la plus totale, je pouvais y aller … Oui, je pouvais combattre moi aussi sans lui laisser trop d’aisance hein ? Dites, pouvais-je le faire ? Promis … promis … Je ne la tuerai pas, elle est trop … spéciale. Elle était parfaite, parfaite pour … Ayame. Et c’est en me libérant de ses coups en me détachant de sa personne que je humais l’air avant de matérialiser un champ de flux autour de mon corps. Les poings serrés, le sourire large comme jamais, crachant sans plus de retenue le sang qui s’était accumulé dans ma bouche. D’un mouvement direct, je fis un pas en avant, avant d’attraper sa tête de ma paume, compressant celle-ci pour avoir une tenue sur celle-ci, je l’abattis dans le sol de l’arène sans plus de ménagement. Me plaçant sur elle, ce ne fut pas ma pensée qui dirigeait mes coups non, seulement mon corps réclamant amusement et une once de vengeance. Depuis quand ne m’étais-je faite abattre ainsi ? Je ne sais pas, il n’était plus question de matérialisation à cet instant précis, non, ce n’était que force brutale sans once d’humanité.

C’est après lui avoir affligé des coups dignes de ma personne que je m’arrêtais sous un craquement venant de son corps. Retrouvant une vision parfaite de ce que je faisais, je me détachais de sa personne inerte avant de me reculer avec lenteur premièrement. Laissant tomber un genou sur le sol le souffle légèrement coupé, je refis ma scène de flux de la matérialisation pour fermer complètement mes plaies. Oui, ce même flux qui me rendait immortelle d’une manière ou d’une autre, refermant toutes blessures et matérialisant chaque membre pouvant avoir disparu lors d’un combat. Plaisant non ? Oui, oui si vous aviez comme moi une jauge de pouvoir non limitée.

Déviant la tête vers les gradins en sentant la présence d’une personne connue de tous ici, j’affichais un petit sourire en voyant son air narquois. Oui, même moi Black Rock Shooter je pouvais me laisser avoir. Bien que la mort soit difficilement acceptée par ma personne en sachant que si ma vie était en danger, la directrice me viendrait en aide, elle ne se gênerait pas non plus pour me voir combattre à m’en briser les os. Mais là ça allait, Harui m’avait … plu.

Me levant complètement pour me diriger vers le corps de la jeune fille qui m’avait tant amusée lors de ce combat, je l’aidais à se lever avant de venir poser mes lèvres sur son bijou de matérialisation. A mon contact celui-ci prit une couleur verdâtre, rappelant les yeux forêts de Dead Master. Reculant en affichant un petit sourire suivit d’un petit rire, je levais mon pouce à son encontre en affichant -bien que cela soit rare- un visage sincèrement fier de sa prouesse. Elle ira loin tellement loin que je sentais déjà sa place dans l’élite de Undai si elle ne mourrait pas avant son passage en terminale. Pouvais-je faire rentrer une personne avant sa terminale dans l’élite ? Non, elle risquerait de se faire tuer par les autres sans plus de pitié.

- Ta vitesse … Elle sera ton point fort Harui. Félicitation et bienvenue en première.

Tiltant sous mes dires en me disant qu’il était rare que je fasse des compliments, je me retournais vers les gradins avant de regarder ceux-ci. Oui, ils avaient été témoins des prouesses de la nouvelle première, combien d’entre eux allaient se jeter sur elle pour la combattre à partir de maintenant ? Et sur moi, allaient-ils oser ? Non puisqu’ils savaient sans doute autant qu’Harui que si j’avais voulu, une nouvelle croix aurait prit place dans l’arène à son effigie. Bravo … C’était … plaisant. Quand le prochain combat ? Lors de ton passage en rang sans doute, mais je ne me refuserai pas de l’aider si besoin est.

END

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alyssa Erstein VS Harui Nadeshiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Otome Nadeshiko Love Diary
» ALLYKA J. LOVELY ► Alyssa Marie
» Tout feu tout flamme (PV Nadeshiko)
» Pika, news en vrac
» SE ABE GREGOIRE KI METE NOU LAN PENITANS LANG FRANSE SA A

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène :: ★ Passage en rang ★-