AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Juste pour un peu d'air...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Juste pour un peu d'air...   Mar 1 Mai - 8:53

De l'air.

Je venais de réviser intensément depuis la nuit dernière, et ne m'étais pas rendue compte que le temps filait. Bref, après environ cinq heures de révisions assise à mon bureau dans une pièce fermée, tout ce que je voulais c'était DE L'AIR.

Pur et frais. Et respirable, pas comme l'était devenu celui de ma chambre.
Je poussais un soupir, avant de m'étirer. Kami-sama, la fenêtre est si loin! J'ai l'impression que mon corps est devenu celui d'une vieille femme, fatigué de bouger. Courage, Harui!
Je décidais donc de prendre l'air, et après moult efforts, parvins à me lever, ouvrir ma porte et sortir devant ma chambre.

Ce que mon dos me fait maaal...

Je m'accoudais un instant contre le mur du couloir en soupirant et en profitant de cette nouvelle fraîcheur qui envahissait l'espace (d'accord, une fraîcheur de couloir, mais quand même plus fraîche que ce que je viens de quitter).
Même après avoir révisé aussi longtemps, je n'avais pas l'impression d'avoir beaucoup avancée. C'est dur, l'école... M'enfin... Je suis bien ici...et si je restais là? Oui, le parc est beaucoup trop loin pour mes muscles engourdis.

Je fermais mes yeux et passais une main dans mes cheveux courts, les ébouriffants pour mieux profiter des courants d'air.
Si j'avais gardé mes yeux ouverts, j'aurais sans doute vu cette fille qui étais tout près. Manque de bol, je les ai gardé fermés.

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Mer 2 Mai - 19:07

Cela faisait deux jours que j'étais revenue de mon entraînement intensif en dehors de l'Académie. Maintenant que j'étais en première avec un bon niveau d’endurance et force physique, quoi demander de plus ? Bah, il fallait encore que j'améliore mon niveau de matérialisation, parce que c'est cool d'avoir de la chance et matérialiser une super arme, mais dans un combat réel, on n'a pas toujours de la chance. La preuve que ce n'était qu'un coup de bol, mon passage en Première ? C'est tout simplement le fait que je n'arrivais plus à refaire cette attaque en entraînement, et si oui, elle était beaucoup moins puissante et me vidait terriblement vite.

C'est pourquoi, aujourd'hui comme j'avais du temps libre, j'essayais de perfectionner ma maîtrise de matérialisation dans ma chambre, tranquille et au calme. Que vouloir de plus ? Rien. C'est ainsi que je me levais, je pris ma douche, mes médicaments, mon petit déjeuner que j'allai vite chercher dans la cafétéria avant qu'elle ne soit pas trop remplie, ouais je n'aimais pas les gens, ni leur regard ni leur toucher ni... ni eux en général. Quand ceci fut fait, je passai la plus grande partie de la journée à m'entraîner à la matérialisation en dehors de l'Arène. Passant par faire des petites choses comme des balles, ou des cailloux ou encore des crayons, je me motivais enfin à essayer quelque chose de plus grand, comme une table. Sauf que ma table... Voilà quoi, j'aurais dû ne jamais la faire, pour seul résultat, j'eus droit à un gros morceau de bois, mais quand je dis gros c'est au point de s'enfoncer dans le sol et d'aller se presser contre un mur, au point de finir par faire un trou dedans. Fière du résultat ? Non pas du tout, au contraire, j'allais me faire engueuler par ma voisine de la chambre d'à coté, si elle apprenait que c'était mon œuvre. C'est pourquoi, je dématérialisais rapidement ma création, avant de juger les dégâts faits. Oui il faudra que je demande à quelqu'un de plus doué en la matière, de refaire un peu le mur et le sol. Ou alors, je tente moi-même de le faire ? Non ! Je risquerai de détruire encore plus mon environnement de vie.

Donc, une chose suit une autre, je sortis à la recherche d'une certaine Terminale qui allait me mettre en charpie, mais qui allait régler mon petit problème. Sauf que... Oui, je m'arrêtais net en voyant un garçon louche posté un peu plus loin dans le couloir. En m'approchant d'un air perplexe, je le vis attendre quelque chose ou quelqu'un. Encore un de ces voyeurs venus pour mater les filles ou alors, un petit vaut rien qui essaye de rentrer dans la chambre d'une demoiselle ? Un Pervers ! Voilà ! Ou alors, il était accompagné d'une fille, d'une amie je veux dire, parce que les relations surtout dans les dortoirs étaient interdites, vous voyez de quoi je parle hein. Mais... Je lançais des petits regards à gauche puis à droite, et je m’aperçus qu'il était seul. Oui, ma première hypothèse était juste, cela devait être un voyeur. Fronçant les sourcils, je m'approchais, je n'étais pas une justicière ou quoi que ce soit de tel, mais si un mec traînait dans les parages, cela pourrait vraiment mal se finir, autant prévenir que guérir. Au pire, je le chasserai à coup de marteau si il ne voulait pas coopérer, pourquoi marteau ? Parce que c'était une petite chose facile à matérialiser et cela faisait assez mal. Ouais, je ne me suis jamais pris de marteau sur la tête, mais je ne doute pas que cela doit faire vraiment souffrir celui qui se le prend dans la face.

-Oï, toi, qu'est-ce que tu fais ici non accompagné ? C'est les dortoirs des filles, tu n'as rien à faire dans ces lieux.

Et voilà, le tour fut joué. Il ne me restait qu'à regarder ce jeune homme aux cheveux d'ébène en attendant qu'il aille voir ailleurs.


HRP: J'espère qu'il te va ^^ Sinon, dis moi si tu veux changer quelque chose :p

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Ven 4 Mai - 8:22

C'est incroyable comme une petite pause dans un couloir suffit à rendre heureux...Je ne pensais à rien, hormis à cette merveilleuse brise douce qui soufflait dans mes cheveux. Bref, tout était bien. Je me mis à rêvasser, lorsqu'une voix féminine s'éleva derrière moi:

-Oï, toi, qu'est-ce que tu fais ici non accompagné ? C'est les dortoirs des filles, tu n'as rien à faire dans ces lieux.

C'est à moi qu'elle s'adresse?
Mes paupières daignèrent se relever pour regarder autour de moi. Il y avait bien une fille dans le couloir à quelques mètres de moi. C'était une fille étrange (mais tout le monde l'est un peu ici je crois), assez jolie mais très pâle, dont les yeux rouge qui me fixaient avec sévérité... elle ressemble un peu à un fantôme...
Ah, elle a dit...elle a dit que je n'avais rien à faire ici. Est-ce vraiment à moi qu'elle s'adresse? Je regardais autour de nous. Nan, y'a personne d'autre, c'est donc vraiment à moi qu'elle parle. Pourquoi je n'aurais rien à faire ici? Je dois avoir mal entendu. ça doit être ça, après avoir passée des heures enfermée, j'avais les oreilles qui sifflaient un peu. Mais alors, qu'est-ce qu'elle m'a dit? Je crois bien avoir compris "ici" et "dortoir des filles"... Ah, ça doit être une personne aimable qui a dût penser que je m'étais égarée et qui m'indique donc l’endroit où je suis. C'est gentil! Cependant, j'étais bien trop fatiguée pour lui sourire, mais bon, il faut quand même la remercier:

-Hum, dis-je d'une voix fatiguée, je sais où je suis, merci.

Et je refermais mes yeux. Ba quoi, shuis fatiguée moi! Si je suis sortie dans le couloir, c'étais pour me reposer un peu alors jme repose.
Mais maintenant, j'ai la désagréable impression d'être observée, c'est énervant. Je fronçais les sourcils...enfin, plus qu'au naturel, et poussa un soupir d'ennui avant de rouvrir mes yeux.
Elle était encore là, et en plus elle me fixait vraiment. Wa, elle a l'air effrayante cette meuf... Et je n'aime vraiment pas qu'on me regarde, ça doit être parce que j'ai passée ma vie à me planquer.
Pourquoi diable continue t-elle de me fixer ainsi?
A moins que...Nan, je crois que j'ai fais une bourde! Etre polie n'est décidément pas toujours évident. Je me redressais donc vers elle, sortis mes mains de mes poches avant de m'incliner légèrement en disant:

-Je suis Nadeshiko Harui, enchantée.

...C'était ce qu'il fallait dire, non? Enfin, c'est ce que font deux personnes lorsqu'elles se rencontrent pour la première fois. Peut être que c'est une fille dont la chambre n'est pas loin de la mienne. Et puis, je ne vois pas d'autre raison pour qu'elle reste plantée ici à me regarder. Elle a été assez gentille pour m'aider, et je ne me présente même pas!

HS: C'est parfait, ne t'en fais pas ^o^

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Ven 4 Mai - 21:45

Le garçon que j'ai interpellé ne daigna même pas vraiment me porter de l'attention, si ce n'est de me lancer un regard froid presque neutre, comme si de rien était pour me répondre tout simplement :

-Hum, je sais où je suis, merci.

Après ces quelques mots, il referma ses yeux sombre et ne réagit pas. Non mais il était sérieux là ? Je le fixais intensément avec une envie monstrueuse de le secouer dans tous les sens avant de l'éjecter des dortoirs de filles. De un ce petit, enfin pas si petit que cela, se croyait tout permis en venant harceler la gente féminine dans leurs lieu de repos, et en plus de cela, il osait se foutre de moi avec un air complètement détaché. Qu'est-ce qui m'empêchait de le mettre dehors, avant que ce pervers ne s'en prenne à l'innocence d'une fille ? C'était simple, je n'avais pas trop envie de le toucher et je devais encore m'occuper de ma chambre. Oui, je sais, cela n'avait rien à voir, mais à quoi voulez vous que je pense quand je me fais ignorer comme cela ? À rien d'autre que de le tuer sans pitié, mais voilà... Je ne pouvais pas m'attaquer ainsi aux gens, non plus.

-Je suis Nadeshiko Harui, enchantée.

J'hallucinais totalement, je crois que j'ai dû faire une tête carrément ahurie à cet instant précis. C'en était trop, il se foutait de ma gueule, littéralement parlé. Non mais vous imaginez ? Si il voulait faire genre qu'il ne m'a pas entendu ou encore mieux, qu'il ne m'a pas compris, alors là, je crois que je me fâche. Ou encore, il essayait de me tourner en bourrique se croyant complètement à sa place ici, impardonnable. Non, mais plus je regardais les hommes dans cette Académie, plus je me disais qu'ils n'étaient vraiment pas à leurs places ici. Que des brutes pervers auxquels il fallait donner une bonne leçon de vie en communauté avec des femmes. C'en était presque effrayant. Je mis mes mains sur les hanches avant de lui répondre, presque comme par automatisme en vue de son air décontracté mais tout autant respectueux. Bon, une bonne chose c'est qu'il connaissait les règles de politesses, je me devais de faire de même avant de lui trancher la gorge.

-Mon nom est Kurayami Kaïla, ravie de te connaître.

Et maintenant, maintenant on allait passer aux choses sérieuses, après cette petite parenthèse amicale. Je pointais du doigt le couloir qui menait vers la sortie en prenant un ton sévère. Je n'aimais pas me répéter, mais vraiment pas.

-La sortie, Harui-San. Ce lieu ne t'est pas approprié, les garçons n'ont pas à vagabonder dans les couloirs des dortoirs des filles comme cela. Alors, tu seras prié de... partir.

Avant que je ne te trucide tout simplement et proprement. Il voulait que je lui matérialise une pancarte avec une flèche où était marquée la direction du dortoir des garçon, peut être. Je voudrais bien le faire, cela me ferait de l'entraînement. Mais bon sang, cela n'avait rien de logique, il n'avait pas à être là, point. Je n'aimais pas croiser de pervers, un dans ma vie me suffisait, alors encore un, de plus si près de ma chambre, c'en était un de trop. Pauvre de lui, il est vraiment tombé sur la mauvaise personne au mauvais moment. Mais dites ! Je n'avais pas à m'en faire pour un voyeur de son gabarit, je n'avais qu'à le remettre à l'ordre et ce serait fini, enfin, si il arrêtait de me fixer ainsi et aussi, cesser de se payer ma tête.

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Sam 5 Mai - 6:54


La fille fantôme eut l'air estomaquée, mais se reprit rapidement et mis ses mains sur ses hanches avec des airs de maîtresse sévère avant de me répondre:

-Mon nom est Kurayami Kaïla, ravie de te connaître.

Kurakami Kaïla... C'était vraiment un joli nom, mais la sonorité douce du prénom "Kaïla" ne collait vraiment pas avec la tête qu'elle faisait en ce moment. Franchement, on aurait dit une psychopathe en puissance ET en manque de sang... Kami-sama, je crois bien que j'ai froissée une de mes camarades de dortoir...Kaïla-san me lançait des regards noirs remplis de haine et pointa la sortie du doigt:

-La sortie, Harui-San. Ce lieu ne t'est pas approprié, les garçons n'ont pas à vagabonder dans les couloirs des dortoirs des filles comme cela. Alors, tu seras prié de... partir.

Je la regardais sans comprendre tout de suite (oui, mon cerveau était encore un peu inopérationnel) et me redressais pour lui faire face, les mains de nouveau dans mes poches. C'est marrants, pour une fille je n'ai pas vraiment la taille mannequin, mais elle, elle était vraiment petite. Cette remarque intérieure me fit sourire, la commissure droite de mes lèvre se redressant légèrement.
Puis le sens des paroles de Kaïla m'apparut enfin. Elle me prenait pour un mec! Cette pensée me réveilla soudainement de mon semi-coma d'après révision.
Bon en même temps, c'est normal...J'avais l'air d'un garçon faisant le guet devant la porte d'une jeune fille...bref, j'avais l'air...d'un pervers...
NAAAANNNNN! C'est vrai que j'ai l'habitude de passer pour un garçon, mais pas pour un pervers! Je me grattais la tête, réfléchissant au meilleur moyen d’éclaircir ce quiproquo.

-Ah, Kaïla-san, ce n'est pas ce que tu crois.

Ma voix était un peu hésitante. Que dire?
I'm a GIRL.
Simple, direct...seul un imbécile ne comprendrait pas. Quoique je l'ai déjà froissée, il vaut lieux y aller doucement. Ajouter quelques phrases d'explication empreinte de politesse.

-Je ne suis pas un garçon qui vagabonde! m'exclamais-je. Je suis une fille!

Bon, c'est doucement et c'est poli ça, elle devrait comprendre. Peut être même que je me ferai enfin une amie dans cette académie. Depuis mon arrivée, je n'avais sympathisé qu'avec des garçons... ça doit être l'habitude. Finalement, je suis vraiment heureuse que cette fille fantôme m'ait prise pour un mec, sinon peut être ne m'aurait-elle pas adressé la parole.
Bon, manœuvre de sauvetage en marche! J'entrepris de sourire à Kaïla afin de prouver mes bonnes intentions.


____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Dim 6 Mai - 14:18

Je vis dans ses yeux une lueur. On aurait dit que tout devint clair dans son esprit endormi. Enfin, il a compris qu'il n'était pas le bienvenu ici. Ou peut être que non...

- Ah, Kaïla-san, ce n'est pas ce que tu crois.

Comment cela, il n'était donc pas un voyeur qui se foutait de moi ? Ou alors, il cherchait une autre excuse tordue pour que je le laisse s'atteler à sa tache de mater les filles tranquillement. C'était répugnant, j'allais le faire sortir d'ici à coup de fouet dans les secondes à venir.

- Je ne suis pas un garçon qui vagabonde! Je suis une fille!

Pendant que je matérialisais ce fameux fouet dans ma main, je l'entendis dire, ou plutôt me persuader qu'il... qu'il était une fille ? Une fille ? Alors celle là, je ne connaissais pas beaucoup de mecs qui allait jusqu'à sortir une telle sottise pour se faire accepter dans la catégorie de la gente féminine. Un travelo ? Mon Dieu ! Je le regardais pour la première fois de haut en bas avec recul, un petit air de mépris sur le visage. Bon, de un il portait un simple uniforme de Undai, mais ! Un uniforme de mec, donc un pantalon surmonté d'un veston et chemise masculine. Voilà une raison pour dire qu'il racontait n'importe quoi juste pour que je le laisse passer. Deux, il avait des cheveux courts et une voix assez grave pour qu'on pense que c'est un homme à première vue aussi. Trois, il était assez grand, j'étais déjà grande moi même, mais alors là, c'était la taille d'un homme qui se présentait à moi, et non d'une femme. Bon maintenant, avant que je l’explose, voyons voir les pours du fait que cela pourrait être une fille. Oui, j'étais tolérante hein. Bon, il n'avait pas vraiment la carrure d'un homme, mais bon, cela pouvait être ces hommes maigrichons qu'on poussait d'un doigt et qui tombaient en poussière. Donc cela ne prouvait rien. Vous voyez les petits gays tous beaux tout bien et tout efféminés ? Voilà à ce qu'il me faisait penser, un peu comme Izaya mais en beaucoup plus ténébreux et, je dirais même beau. Soit ! Ses yeux en amandes sombres, rien à redire, cela ne prouvait rien. J'étais tout de même perplexe, vu que je m'attardais à la détailler.

-Une fille tu dis ?

Il y a le « prouve-le » qui voulait sortir, mais je crois que cela serait un peu trop déplacé pour autant dire. Alors le mieux que j'ai pu faire c'est de, encore et toujours, fixer son sourire amical avec une grimace d'incrédulité sur le visage. Bon... Peut-être que effectivement la silhouette que j'ai pris pour une homme était bel et bien une fille. Donc, si je ne me méprends il n'attendait... Enfin, elle n'attendait pas devant la porte d'une fille pour la reluquer mais, elle se trouvait bien d'avant sa prote ou je ne sais quoi...

-Alors.. hum... Harui-San, c'est cela ? Je suppose que c'est ta chambre et que...

Et que je suis en train de t'agresser pour une raison très, enfin peu, enfin assez... Soit ! C'est là que je suis censée me sentir gênée à mort ? Et de tourner mon regard pour fixer un point invisible, ou encore, de rire nerveusement en me grattant l'arrière du crâne ? Eh bien, j'ai fait tout cela, avant de me racler la gorge d'un air non du tout fâché, mais plutôt timide, tout en dématérialisant mon fouet.

-Je.. Mes sincères excuses Naedshiko-San, mais qui aurait cru que tu... enfin, tu vois ce que je veux dire ! Gomenasaï !

Oui, j'ai fait la bourde de ma vie... Bon sang que je préférai ne pas être là à ce moment précis. Non mais la honte.

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Sam 12 Mai - 5:57


Un fouet...C'est moi, ou elle me menace...avec UN FOUET?! Mais POURQUOI?! J'ai rien fait! (en théorie)
Bon, en même temps, c'est une fille qui à l'air très dangereuse, mais sans posséder une masse musculaire très importante; et je ressemblais à un gros obsédé. Bref, elle le garde peut être pour se défendre.
C'est vrai quoi, on sait jamais, comme les garçons sont tous des obsédés, et qu'en plus ceux d'ici sont assez étranges, vaut mieux se protéger. CQFD. Oui, il n'y a pas d'autre explication. D'ailleurs, à sa place, j'aurai plutôt planqué un couteau sur moi. Plus radical, plus pratique, plus petit...Mais pas très propre par contre. Oui, ben non, finalement, le combat à main nue, c'est ce qu'il y a de mieux.
Bref, après m'être perdue un instant dans mes réflexions débiles, Kaïla-san sortit d'une voix menaçante:

-Une fille tu dis ?

Ba oui, enfin je crois bien. 'Fin, je n'ai jamais rien remarqué de suspect entre mes jambes, et j'ai de la pointrine, donc je ne suis ni un homme, ni un hermaphrodite. Donc oui, je suis une fille.
Vaut mieux pas que je dise ça.

-Alors.. hum... Harui-San, c'est cela ? Je suppose que c'est ta chambre et que...

-Oui, c'est ma chambre, dis-je en montrant du doigt l'écriteau accroché à la porte "Harui Nadeshiko".

Et après un court moment de silence gêné, Kaïla-au-fouet-menaçant finit par détourner son regard, puis rit nerveusement. Elle est mal à l'aise...par ma faute? Non, pitié, pas la première fille que je rencontre ici! Je m'étais juré de faire des efforts, et je met une fille mal à l'aise! Ce comportement n'étais pas digne d'Albator...Mais bon, Albator, lui, il lui aurait sauvé la vie et paf, histoire réglée. Bon, il faudrait que je lui fasse comprendre que c'est vraiment pas grave...

-Je.. Mes sincères excuses Naedshiko-San, mais qui aurait cru que tu... enfin, tu vois ce que je veux dire ! Gomenasaï !

-Oh, ne t'excuses pas Kaïla-san, après tout, c'est de ma faute si je me balade toujours avec des fringues de garçon...

Je me grattais la tête. Autant ne pas expliquer le "pourquoi Harui-san se comporte comme un mec" je crois.

-Mais...ma figure est-elle si masculine que ça? dis-je en riant pour détendre l'atmosphère. En même temps, j'ai vraiment trop l'habitude d'être prise pour un garçon, et en plus, maintenant je n'arrive pas à me comporter de façon très féminine...Enfin bref, ne t'en fais pas c'est rien! Mais! Jsuis pas une travelo, hein!...Hahahahahha!

Mon rire nerveux semblait sonner faux... Je ne me sentais vraiment pas bien, mon envie de vomir revenais.
Raaaaa! Je ne suis VRAIMENT pas douée pour ce genre de chose... Qu'aurait dit Albator? Un truc du style "C'est rien. Ja ne!" avec un sourire mystérieux au coin des lèvres. Très loin de ma réaction tout ça. Bon, tentons autre chose:

-Ah, je suis en seconde pour l'instant. Je ne t'ai encore jamais vu, ta chambre est près d'ici?

Non...on dirait la réplique d'un mauvais dragueur. Je suis nulle quand je dois faire connaissance avec quelqu'un. C'est pour ça que je me sens plus à l'aise avec des gens comme Izaya-san, ils font toujours le premier pas seuls... Gambatte, Harui! Dit un truc sympa!

]-Au fait, tu peux m’appeler Harui tout court si tu veux.

Là, c'était pas mal. Une réplique bien placée. Comme dans les manga. Bref, peut être que je vais réussir à devenir amie avec elle finalement. Je m'en sors pas si mal pour une première fois! C'est vrai, j'ai pas l'habitude de faire connaissance avec des gens... Moi j'ai l'habitude de les taper un peu quand ils me dérangent, c'est tout.

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Lun 14 Mai - 13:35

Effectivement, si il y a le nom de cette fille sur une des portes dans ce couloir, c'est qu'elle était vraiment une fille. Sauf si Dead Master voulait faire une blague de mauvais goût en mettant un garçon ici, rien que pour voir les réactions de jeunes demoiselles remplies d’innocences. Non, je ne pense pas que c'est la deuxième option, tout simplement car la directrice interdisait formellement de se retrouver dans la chambre d'une personne de sexe opposé après une certaine heure. Alors si la personne devant moi serait un homme, elle aurait beaucoup de prétendantes à coup sûr. Parce que un homme à la merci des filles c'est aussi possible non ? Surtout si c'est un joli machin du même genre que celui qui se trouvait devant moi. Non, mais, sans offense hein, je dis juste que la fille, Harui, était jolie même avec ses airs de garçon. D'ailleurs, ses yeux étaient assez étranges, parce que je ne peux pas dire qu'ils étaient rouges comme les miens, c'était différent dans un rouge brun, je dirai de la rouille mais en plus foncé. En somme une couleur étrange quoi.

-Oh, ne t'excuses pas Kaïla-san, après tout, c'est de ma faute si je me balade toujours avec des fringues de garçon... Mais...ma figure est-elle si masculine que ça? En même temps, j'ai vraiment trop l'habitude d'être prise pour un garçon, et en plus, maintenant je n'arrive pas à me comporter de façon très féminine...Enfin bref, ne t'en fais pas c'est rien! Mais! J'suis pas une travelo, hein!...Hahahahahha!

Mais oui bien sûr aller, c'était de sa faute si elle ne portait pas les vêtements appropriés et qu'elle avait l'air d'un garçon mignon. Mais non, évidement que non, j'aurais du faire plus attention avant de m'en prendre à une personne qui n'avait rien fait de mal, juste sortir de sa chambre et prendre l'air. C'est fou, mais j'allais justement lui sortir une chose comme quoi elle était une travelo ou aimait les habits des hommes pour je ne sais quelle raison. C'est bien, on est sur la même longueur d'ondes et cela m'évitera de sortir encore une autre connerie impossible à maquer ou à effacer de la mémoire des gens. Comment elle va me voir maintenant ? Comme une fille qui ne sait même pas discerner si elle parlait à une personne du même sexe ou pas. Magnifique... Quand elle rit, moi je ne riais pas, j'étais toujours autant gênée par la situation et la seule chose que je voulais faire pour ne pas empirer les choses, c'était de m'enfuir en espérant qu'elle oubliera mon existence ainsi que cette rencontre.

-Ah, je suis en seconde pour l'instant. Je ne t'ai encore jamais vu, ta chambre est près d'ici?

Une Seconde donc ? C'est vrai que je n'ai jamais vu sa tête en cours quand j'étais en Seconde, elle devait être nouvelle, enfin nouvelle par rapport à ma propre ancienneté dans les murs de ce zoo qu'était Undai Gakuen. Mais une chose de bien d'avoir parlé de cela, c'est qu'on changeait de sujet de tout au tout, ce qui m'évitera de m'enfoncer d'avantage dans la honte et gêne occasionnée par cette rencontre. Bon point non ? Oui, alors il ne me reste qu'à être naturelle, de m'excuser encore une fois et de dévier sur ce sujet qu'elle vient de lancer, mettre en marche pour que cela marche. D'accord, j'arrête avec mes tournures de phrases à la con. Je mis mes mains dans les poches de mon blouson, intriguée par cette apparition nouvelle qui s'offrait à moi.

-Au fait, tu peux m’appeler Harui tout court si tu veux.

Ah ? Je plongeais mes yeux rouges dans les siens mais cette fois-ci avec un air intrigué peint sur mon visage et non une expression de gêne exagérée. Harui tout court ? Non, mais on était pas proche hein, et comment dire, je tenais aux traditions... Mais c'était une façon comme une autre de détendre l'atmosphère, je crois. Alors autant faire de même, mais sans trop de familiarité.

-Je préfère Harui-San tout de même, je m'excuse encore d'avoir fait une telle erreur. Tu as un visage bien féminin et les formes aussi d'ailleurs... C'est juste que voilà.

Je me penchais respectueusement devant elle avant de relever ma tête et de changer du tout au tout affichant un petit sourire amusé. Oui, je changeais d'humeur comme de chaussettes, et alors ? Je pris un ton enjoué mais tout autant interrogateur quand à ma prochaine question.

-Mais pourquoi mets-tu des vêtements d'homme... je veux dire, si ce n’est pas trop indiscret.

Je détournais légèrement le regard d'une manière détachée, de sorte à ce que si elle ne voulait pas répondre, elle ne le devait pas. Parce que on ne sait jamais hein, peut-être que c'est une coutume dans sa famille que de se faire passer pour un garçon, après tout les familles japonaises étaient plus bizarres les unes aux autres, ou alors, ou alors... Non stop avec des idées farfelues ! D'ailleurs, autant que j'enchaîne avec une autre question, comme ça elle pourra choisir d'ignorer celle d'avant ou d'y répondre. Oui j'étais douée dans mon genre pour ne pas mettre trop mal à l'aise les gens que je ne voulais pas taper ou embêter.

-Tu as dû arriver quand je suis passée en Première dans ce cas ! Ma chambre se trouve juste à quelques mètres de là... Mais elle n'est pas présentable pour le moment... Soit ! Tu es à Undai depuis longtemps ? Je ne t'ai jamais vu non plus ici avant !

Parce que si je l'avais déjà vu, je l'aurais sans doute remarqué non ? Un peu comme aujourd'hui hein. Et d'ailleurs, parlant de ma chambre, elle était toujours autant dans un état pitoyable à cause de ma mauvaise manipulation de la matérialisation, et je crois bien que je vais me faire tuer par les hauts gradés si je ne règle pas ce problème rapidement. Mais bon, j'avais d'autres chats à fouetter pour le moment... La preuve ? Je me trouvais devant une fille que j'ai prise pour un homme il y a quelques secondes de là donc... Oui je crois que je resterai choquée par cela encore un bon moment.

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Jeu 17 Mai - 9:10

Kaïla-san me dit qu'elle préférait m'appeler "Harui-san". C'est vrai qu'on venait juste de se rencontrer. Décidément, fantôme-san était quelqu'un de très poli. Au moins, l'atmosphère s'était soudainement allégé (en tout cas pour moi)...Jusqu'à ce qu'elle me pose une question à laquelle je m'attendais mais que j’espérais qu'elle ne la poserait pas:

-Mais pourquoi mets-tu des vêtements d'homme... je veux dire, si ce n’est pas trop indiscret.

C'est dingue comme tout à coup sa voix est enjouée. C'était pas Kaïla-san qui, il y a environ 10 secondes, mourrait de honte sur place, la voix étranglée par la gêne de la situation?
Cette question produisit un drôle d'effet sur moi. En temps normal, qu'importe le sentiment qui m'envahit (excepté la colère), je parviens bien malgré moi à garder une apparence détachée; cependant cette question, en plus de me gêner à nouveau, traversa tout mon corps pour le paralyser et le couvrir de sueurs froides.
Que répondre à ça?
Bon, ça me gonfle de me chercher des excuses, autant dire la vérité. Je me détendis avant de répondre (tout en fronçant quand même mes sourcils):

-On peut dire que je vivais dans le genre d'endroit où être une fille, et jeune qui plus est, n'est pas recommandé si on veut mener une vie à peu près tranquille. Avant de venir ici, je me faisais passer pour un mec, et il est dur pour moi de me débarrasser d'une habitude aussi ancrée. Du coups je continue.

Voilà, c'est pas compliqué comme histoire, non? Après tout, je ne fais de mal à personne...Ah si, il y a juste Izaya-san qui m'a semblé terriblement choqué d'apprendre que j'étais une fille, mais insouciant comme il l'est, il a vite tourné la page.
Après tout, ici je n'ai aucune raison de cacher le fait que je sois une fille, mais les fringues de mec sont tellement plus confortables que ces jupes et chaussettes longues que portent les filles! Le plus important, c'est que personne ne découvre jamais ce quel genre de personne j'étais par le passé (c'est-à-dire une personne qui pouvait s'énerver très très vite et taper très très fort à peu près n'importe quoi...mais à l'époque, c'était une question de vie ou de mort. Et puis, sauf quand j'étais énervée, j'estime avoir essayé de taper le moins possible de personne). Mon attention se tourna de nouveau vers Kaïla-san:

-Tu as dû arriver quand je suis passée en Première dans ce cas ! Ma chambre se trouve juste à quelques mètres de là... Mais elle n'est pas présentable pour le moment... Soit ! Tu es à Undai depuis longtemps ? Je ne t'ai jamais vu non plus ici avant !

-Je suis ici depuis un petit moment... Mais c'est vrai que je ne viens ici que pour dormir, et avec mon baïto, je n'ai pas beaucoup de temps libre. Si je suis restée aujourd'hui, c'est seulement pour réviser.

Une minuuute...Pas présentable? Sa chambre? Moi qui pensais que toute les chambres de filles étaient impossibles à déranger... Même ma mère, toute joyeuse libertine qu'elle est, range avec le plus grand soin ses sous-vêtements en dentelle fine et les lettres de ses amants. D'ailleurs, je me demande si elle a reçu l'argent que j'ai envoyé. Ba, c'est une grande fille, et si elle ne l'avait pas reçu, elle m'aurait sans doute contacté pour m'en demander.

-Alors Kaïla-san es en première? Dans ce cas, je devrais t'appeler Kaïla-sempai, non? Oui, c'est plus respectueux.

Même s'il y avait des chances pour que je passe en première moi aussi (même si ça m'étonnerai, vu mon niveau scolaire... Jme débrouille dans l'Arène, mais pour la première, ça doit être surtout des tests de connaissance...vais-je passer en première un jour?) Kaïla-sempai restait mon aînée. Et comme j'avais décidé que je suis désormais une gentille fifille bien sasage et toute polie, je devais l'appeler Kaïla-sempai.

Tiens, maintenant que j'y pense, c'est vrai que je n'ai jamais croisé Kaïla-sempai ici... Pourtant, nos chambres sont très proches...

-Eum... Par hasard Kaïla-sempai, est ce que tu n’apprécie pas les endroits trop habités?

Quelle façon élégante de dire "est-ce que tu n'aime pas vivre avec des gens autour de toi?".
Mais c'est vrai que de un, en pensant que j'étais un garçon, elle a voulu s'attaquer à moi ALORS que ma masse musculaire semble supérieure à la sienne (mais il ne faut jamais se fier aux apparences). De deux, malgré sa terrible fureur, elle a gardé son calme, elle est donc très maître d'elle même (chais pas si c'est comme ça que ça se dit, mais j'ai entendu ça dans un manga). De trois, elle est très polie, et le fait qu'elle était contre le fait qu'un sale voyeur reste devant la porte d'une fille qu'elle ne connaissait pas montre qu'elle a tout de même le sens de la justice. ET POURTANT ce n'est pas quelqu'un d’excentrique, elle ne semble pas bavarde et ne semble pas rester souvent au dortoir avec les autres filles (même si ça c'est pas sûr).
CONCLUSION: c'est ce genre de personne qui paraît très froide, qui n'aime pas traîner avec les autres élèves (car ces derniers sont trop bruyants et sont en plus une source indéniable de problèmes), très bonne élève qui renferme un terrible secret (genre "j'ai des pouvoirs trop grands pour mon corps d'humain" ou "j'ai tué sans faire exprès toute ma famille et maintenant je me déteste") mais qui malgré tout est aussi capable d'une gentillesse et d'une générosité sans borne. Et éventuellement, chasse les démons et esprits malins à la tombée de la nuit.
...
...C'est théoriquement impossible je crois.
Je dois vraiment arrêter de réfléchir moi. Et surtout, il faut que j'arrête de regarder des manga.

-Hum, dis soudainement pour me rattraper, c'est que nos chambres sont très proches, mais je ne t'ai jamais vu. Ba, ça doit être parce que je ne suis presque jamais là!

Moi je n'aime pas rester là où il y a trop de gens. Je les ai toujours évité, mais autrefois c'était seulement pour avoir la paix. Maintenant, c'est par réflexe. Et puis, je n'aime pas le bruit en plus. Même si j'ai envie de me
faire des amis, faut pas pousser le bouchon...

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Ven 18 Mai - 11:05

-On peut dire que je vivais dans le genre d'endroit où être une fille, et jeune qui plus est, n'est pas recommandé si on veut mener une vie à peu près tranquille. Avant de venir ici, je me faisais passer pour un mec, et il est dur pour moi de me débarrasser d'une habitude aussi ancrée. Du coup je continue.

Elle me répondit à la question assez vaguement, montrant bien qu'elle n'avait pas forcement envie d'en parler. Je respectais cela, c'est pourquoi je hochais juste la tête d'un signe de compréhension en la laissant poursuivre dans ses paroles sans l'interrompre. Car oui, chacun avait ses secrets, douloureux ou pas, mais tous importants à la personne qui les portait. Ce n'est pas à la première personne qu'on divulgue des choses dont on ne veut pas forcement faire part à autrui, parfois on les cache même à ses proches. Mais de ses dires, je pouvais conclure qu'elle n'a pas mené une vie facile, mais je n'allais pas partir dans des hypothèses louches ou autres, rien que pour divertir mon esprit, non. Ce n'était pas mes affaires. Elle était déjà bien gentille de ne pas m'avoir ignoré. Oui.

-Je suis ici depuis un petit moment... Mais c'est vrai que je ne viens ici que pour dormir, et avec mon baïto, je n'ai pas beaucoup de temps libre. Si je suis restée aujourd'hui, c'est seulement pour réviser.

Eh bien voyons, de un je fais la rencontre d'une fille gentille qui ne s'offusque pas pour les questions existentielles de la vie et en plus de cela, elle est studieuse. Vraiment, parfois je me dis que j'ai de la chance pour tomber sur des gens comme cela, mais parfois je me dis que je suis vraiment maudite quand je me retrouve devant un cancre impoli. Disons que aujourd'hui, j'avais eu de la chance même si elle était ternie par une honte que j'oubliais vite, en vue de la situation assez détendue du moment. Alors, en vue de ses paroles, il était normal qu'on ne se voyait pas souvent ici. Tout simplement car si elle venait ici pour la nuit, moi c'était tout l'inverse, je me levais tard, séchant parfois les cours, pour me ramener encore plus tard dans les dortoirs. En plus, je n'aimais pas fréquenter les couloirs trop remplis pour diverses... choses.

-Alors Kaïla-san est en première? Dans ce cas, je devrais t'appeler Kaïla-sempai, non? Oui, c'est plus respectueux.

Je m'étonnais à ses paroles. Elle était vraiment bien élevée peu importe les apparences et son air nonchalant presque ennuyé. Je me demandais si elle ne venait pas d'une bonne famille ou les traditions et le respect régnait, mais en vue de ses paroles précédentes, je ne pouvais le préciser avec certitude... En tout cas, j'eus du mal à garder mon air neutre, enfin souriant, à la place du petit rougissement de gêne qui voulait s'installer sur mon visage. Non d'une gêne de malaise, mais plutôt dans le genre « c'est gentil, mais pas la peine, t'sais... ça va aller... ha ha. » oui dans ce genre là. Parce que ouais, c'était rare de croiser une personne si... si comme cela quoi. C'est pourquoi je ne fis que sourire bêtement en me grattant l'arrière du crâne, cherchant ce que je pourrai dire à cela.

-Eum... Par hasard Kaïla-sempai, est ce que tu n’apprécie pas les endroits trop habités? Hum, c'est que nos chambres sont très proches, mais je ne t'ai jamais vu. Bah, ça doit être parce que je ne suis presque jamais là!

Je ne savais pas pourquoi, mais elle avait une façon maladroite de se rattraper, mais dans le genre presque mignon. Vous voyez un enfant qui fait une faute et pour se faire pardonner, il vous rapporte un dessin qu'il a fait ? Eh bien c'était dans le genre, mais avec des paroles. C'était en main temps agréable et on pouvait presque vouloir dire tout à ce genre de personne. Mais bon, je n'étais pas à dire tout ce que j'avais sur le cœur non plus, c'est pourquoi je me contentais d'un hochement de tête, commentant plutôt ce qu'elle avait dit avant, pour ne pas entamer le sujet délicat trop vite.

-Je vois... Et donc tu révises ? Et ça va ? Comme je suis ta... enfin, sempai... mais tu dois pas m'appeler comme ça si tu veux pas hein, Harui-San... Eh bien, si tu as besoin d'aide en quelque chose, tu peux toujours me demander, je me ferai le plaisir de répondre à tes questions, si j'en suis capable.

Après ces mots, je lui souris. Non, je n'étais pas du genre à aider les gens, non je n'étais pas gentille et j’aimais taper sur les élèves par pure envie, non je n'apportais pas mon soutien aux nouveaux, mais cette fille dégageait un quelque chose qui te disait « eh bah, pourquoi pas, comme elle est gentille fait un effort, au pire... au pire tu la tapes avec une poêle si elle n'arrive pas à faire quelque chose ». Voilà, avouez que j'ai une magnifique idée sur ce qu'on appelle « l'enseignement » ici. Perdant mon sourie, ou plutôt l’atténuant pour ne faire paraître qu'une mine songeuse, je me décidais enfin à répondre à sa question de la fin, sans vraiment prendre en compte sa façon de se rattraper ou alors, en la rendant peu voyante ou la démentant complètement. Je rivais mes yeux dans les siens et lui jetai un sourire franc avant de redevenir froide comme une tombe.

-C'est normal que tu ne m'as jamais aperçu et non pas juste à cause de ton absence fréquente en ces lieux. Disons que je me lève tôt... et que j'évite de croiser les gens. Donc oui ! On peut dire que je n'aime pas trop les endroits où il y a foule... Par exemple, dans une heure cet endroit sera plein à craquer, et dans ces moments là, je préfère éviter les couloirs, tu vois ce que je veux dire ?

Voilà tout cela pour ne pas dire que, où je me lève tôt pour fuir le contact humain ou alors, si l'heure est passée, je ne me lève pas du tout, aussi pour la même raison. Et je n'allais pas lui sortir non plus que j'avais une paranoïa maladive de me faire toucher, que cela représentait presque une phobie pour moi au point de... vouloir massacrer la première personne qui me regarderait de trop près. Et je crois que je ne vais pas dire à Harui-San cette chose ainsi, de peur qu'elle ne me fuit en criant partout qu'elle vient de rencontrer une folle. Voilà voilà. Autant ajouter une petite question, rien que pour ne pas trop s'attarder sur le sujet.

-Et tu te plais à Undai ?

Innocente question. Que demander de plus simple et facile pour obtenir une réponse ? Magnifique.

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Harui Nadeshiko

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 05/04/2012
Localisation : Là où je suis, quelle question...

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Dark Wrath
★ Age : 16 piges
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   Sam 26 Mai - 7:57

-Je vois... Et donc tu révises ? Et ça va ? Comme je suis ta... enfin, sempai... mais tu dois pas m'appeler comme ça si tu veux pas hein, Harui-San... Eh bien, si tu as besoin d'aide en quelque chose, tu peux toujours me demander, je me ferai le plaisir de répondre à tes questions, si j'en suis capable.

C’est marrant, cette fille avait l’air bien plus sûre d’elle quand elle était sur le point de m’égorger. Tout à l’heure, elle avait l’assurance d’un méchant de dessin animé qui veut dominer le monde pour y faire régner le chaos (ils veulent tous la même chose, les méchants), et là, elle cherche ses mots. Si ma théorie est juste, elle doit pas parler aux gens très souvent (trop occupée à chasser les monstres) donc elle n’a pas vraiment l’habitude…à moins que ce soit moi qui m’invente encore des choses. Après tout, c’est moi la nana qui commence sa vie sociale ici.
N’empêche, elle a quand même sourit, c’est donc que je me suis bien rattrapée. Avouez que pour une nana qui n’a jamais eu d’amis avant, je m’en sors plutôt pas mal pour me faire voir comme une personne civilisée. La commissure droite de mes lèvres se releva légèrement à nouveau.

-Merci beaucoup Kaïla-sempai, mais je ne veux pas te déranger. Et si ça ne t’ennuis pas, je préfère t’appeler comme ça.

C’est gentil de sa part mais…Je dois déjà remercier correctement Ozuki-san de l’aide qu’il m’a apporté, je dois aussi quelque chose à Izaya-san…bref, pas envie de devoir ENCORE quelque chose à quelqu’un. Pfff…dire qu’à Kobe, environ une petite centaine de personne me doivent quelque chose (leurs vies, par exemple)…mais bon, je ne m’encombre pas avec ça non plus. Je n’aime pas devoir quelque chose à autrui, c’est pour ça que j’estime qu’au fond, personne ne me doit rien.

-C'est normal que tu ne m'as jamais aperçu et non pas juste à cause de ton absence fréquente en ces lieux. Disons que je me lève tôt... et que j'évite de croiser les gens. Donc oui ! On peut dire que je n'aime pas trop les endroits où il y a foule... Par exemple, dans une heure cet endroit sera plein à craquer, et dans ces moments-là, je préfère éviter les couloirs, tu vois ce que je veux dire ?

L’image d’une Kaïla-sempai en chasseuse de monstres, habillée de cuir et tenant un immense fusil (ou un sabre, au choix) s’imposait de plus en plus dans mon imagination, hélas très fertile. Cependant, je comprenais tout à fait ce qu’elle voulait dire. Dans un sens, Kaïla-sempai me ressemblait un peu. J’imagine qu’elle n’est pas idiote alors que c’est mon cas, mais elle non plus ne semble pas apprécier les endroits bétailleux (je les appelle comme ça, parce que dans ces endroits, les gens sont tellement serrés, font tellement tous la même chose…comme le bétail).

-Humum, acquiesçais-je, je comprends.

-Et tu te plais à Undai ?

Elle ne voulait pas s’attarder sur ce sujet. Ba après tout, elle ne m’a pas posé des questions gênantes sur mon passé, donc si elle ne veut pas parler du pourquoi elle n’est pas souvent ici, ça me convient. N’empêche…c’est une diversion un peu pourrie. Bon, pas aussi pourrie que le « il fait beau aujourd’hui » que j’ai sortis la dernière fois à mon patron, mais pourrie quand même.
Cette question n’était pas aussi facile qu’il n’y paraissait. Si je me plaisais ici ? Tous les jours en cours, je souffre le martyr pour comprendre (ba oui, j’ai jamais mis le pied dans une salle de classe avant), je partage tous mon temps libre entre d’intenses révisions (histoire d’avoir au moins la moyenne) et mon boulot (en fait mes boulots… Mon patron à découvert que je pouvais remplir plusieurs fonctions à la fois, du coup j’ai des horaires bizarres et je ne fais jamais la même chose deux jours de suite), je cours de temps en temps discrètement jusqu’à Kobe pour vérifier que mes parents sont en vie, je découvre la vie en société (ce qui est assez effrayant)… Taper sur ceux qui le méritait était moins compliqué, cependant…

-Oui, je me plains plutôt bien ici.

J’étais contente d’avoir rencontré Kaïla-sempai, de discuter avec elle ici.
Ici…mais…
Mes yeux se posèrent délicatement sur la montre accrochée à mon poignet droit. Dites moi pas que c’est pas vrai…

-Gomenasai, sempai, je dois partir travailler, dis-je en m’inclinant.

Puis lorsque je me redressais, je ne pus m’empêcher de sourire avant d’ajouter :

-En tous cas, je suis très heureuse d’avoir fait ta connaissance, Kaïla-sempai. J’espère ne pas t’avoir dérangé.



Edit par Silver Sword : Merci pour ce RP Harui :)
END

____________________________
I Wanna Just Be Alive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juste pour un peu d'air...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Juste pour un peu d'air...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Juste pour rire
» Juste pour la postérité [abandonné]
» Un p'tit tour, juste pour dire bonjour !
» Juste pour rire
» Juste pour du rire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Dortoirs :: Dortoir Filles :: Chambres individuelles Filles :: Chambre de Harui Nadeshiko-