AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

  Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   Jeu 26 Avr - 15:37

Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami
Passage vers la première année, Bonne chance !

Aujourd’hui pouvait être décrit comme un jour spécial, un jour où certains élèves allaient enfin révéler leurs compétences, bien qu’elles soit médiocres comparé à celles des premières et les rangs au dessus. Mais il fallait toujours commencer par quelque chose, et de ce fait, un petit groupe de deux personnes que j’avais déjà rencontré, allait se combattre pour le titre de première année. Les combattants du jour étaient Izaya Renzou et Kaïla Kurayami connu sous les surnoms de Gold Booster et Silver Sword. Des surnoms qui leurs allaient bien, un combat entre l’argent et l’or, voyons voir ce que cela allait donner !

En me levant ce matin, j’étais déjà parée à rester un petit moment dans l’arène, lors de ces rites de passages, les combats pouvaient bien s’éterniser pendant plus de trois heures ou encore, ne durer qu’une trentaine de minutes. Cela dépendait de la maîtrise, de la force et de la capacité des élèves, si un était trop faible, le combat était déjà joué d’avance, et tout était fini.

Sortant de mon lit en me frottant les yeux, je passais rapidement dans la douche. C’était fou comme je ne m’étais pas encore habituée à ma nouvelle apparence, je prenais genre dix minutes pour me laver et une demi-heure pour me regarder sous toutes mes coutures. Une poitrine plus développée, un buste et des jambes plus longues, un visage plus adulte, des mains aux doigts longs et fins, mes cicatrices légèrement plus petites … c’était amusant.

Une fois la douche finie, séchage rapide, j’enfilais un uniforme de Undai (sait-on jamais quand je dois me dématérialiser), fermai la porte de ma chambre et me dirigeais d’un pas rapide vers l’arène. Le combat avait lieu à 9h du matin en ce dimanche rayonnant, il n’était que 8h30 sur ma montre, j’en profitais donc de faire un petit détour vers la cafétéria pour me prendre de quoi grignoter.

Sandwich en bouche, je pressais le pas, passai le mur invisible et me matérialisai. N’ayant plus aucun rubis flamboyant lors de ma matérialisation (puisque j’avais avalé ma pierre pour ne jamais la perdre) seule des flammes bleues entourèrent mon corps et créèrent sur leurs passages ma robe de combat. Comme à mon habitude, ma longue cape bleuté en manteau sur laquelle une étoiles blanche était dessiné, mon cache poitrine (comment appeler ça autrement ? ce n’était qu’un bout de tissus inutile), mon short et mes bottes sombres montantes jusqu’à mes genoux.

Créant un siège dans l’arène désertique, fermées par mes soins pour cause de passage en rang, je m’assis sur un trône de pierres se trouvant au centre de l’échiquier s’étendant à perte de vue. Fermant les yeux en soupirant légèrement, je finis mon petit déjeuner, matérialisais un haut-parleur gigantesque qui tomba sur le sol à cause de son point, attrapa le petit manche et parla dedans d’une voix froide et sans émotions :

- Kaïla Kurayami et Izaya Renzou doivent se rendre dans l’arène dès maintenant sous risque de sanction grave. Je commence le décompte jusqu’à 100. Dépêchez-vous. 1, 2, 3, 4, 5, …

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   Jeu 26 Avr - 16:01

Cela va faire plus de 3 mois que je suis ici, jour pour jour. J'ai pu voir des choses que je n'aurais jamais vu ailleurs, c'était indéclinable. Comment je me sentais dans cet endroit ? J'ai eu droit à des camarades de classes dérangés, qui passaient par tous les caractères possibles, tant que cela restait dans le cadre des psychopathes. J'eus droit à des rencontres tout aussi incroyables, passant par des cheveux roses des étudiants aux massacres des professeurs tordus. Quoi dire de plus ? J'aimais cet endroit. Il allait de soi que se promener entre des étudiants dangereux qui n'avaient rien d'autre en tête que de tester leurs nouvelles armes sur toi, était une chose dramatiquement dangereuse, mais tout aussi amusante, du fait que cela procurait de l'adrénaline à longueur de journée peu importe où je me trouvais, que ce soit dans une classe ou en train de manger tranquillement sur un banc du parc. Évidement les combats et entraînements avec des matérialisations étaient interdits dans l’enceinte même de l'Académie mis à part l'Arène, mais il n'y avait pas tous qui respectaient le règlement. Il ne fallait que regarder le Conseil des étudiants, ceux qui devaient le faire respecter, eux-mêmes avaient tendances à se taper dessus partout et n'importe où, après il ne fallait pas s'étonner que d'autres étudiants dérangés avaient pris l'habitude de se battre partout. Évidement, le Conseil punissait ces élèves téméraires de leurs poings et les envoyaient à l'infirmerie pour la plus part des cas, mais tout de même quoi. Pour conclure mes impressions sur cet environnement, je dirai juste que si on a pas des nerfs assez solides pour préserver sa vie dans cette école, il valait mieux na pas y rentrer tout simplement, ou s'enfuir de là le plus vite possible. Pour ma part, j'évitais les gens, donc je n'avais pas à me confronter à eux, et si c'était le cas, je m'en sortais toujours sans beaucoup de séquelles. Chanceuse ? Oui, je crois bien que oui. D'ailleurs j'ai passé une semaine chez moi, pendant les vacances, pour expliquer tout cela à mes parents, qui n'en croyaient pas ses oreilles. Limite ils ne voulaient plus me laisser repartir dans cette école. Ce serait marrant qu'ils envoient une lettre à la directrice rien que pour demander qu'était ce bazar. Amusant.

Passons à présent à ce que je faisais de mes journées dans Undai. J'allais en cours la moitié du temps, sous peine de me faire gronder par les professeurs. Je passais un quart du temps à m’entraîner dans l'Arène, d'ailleurs en ajoutant les cours de matérialisation, j'y passais les 2/4 de mon temps là-bas. Et le dernier quart dans tout cela ? Je le passais sur le toit en dormant tranquillement. Quoi ? J'étais une mauvaise élève vous allez me dire ? Je dois avouer que je n'avais pas les meilleurs points comparés aux bosseurs et aux intellos, mais je ne m'en plaignais pas, les professeurs non plus, à part peut-être pour mes absences injustifiées, sans plus. Donc, je reviens à mon sujet. Je n'aimais pas particulièrement les cours, parce que je passais mon temps à dormir avachie sur mon banc, alors autant que je dorme dans un endroit moins bruyant qu'était le toit. On pourrait presque se demander ce que je faisais dans cette Académie, non ? Simple, je matérialisais ! J'adorais faire cela, tous ces entraînements, tous ces échecs et réussites, tous ces combats dans l'Arène contre d'autres premières. C'était juste jouissif, je vivais pour cela, je voulais toujours m'améliorer. D'ailleurs parlons de mes 2/4 du temps passés dans l'Arène.

Alors, alors... Mon premier jour dans l'Arène, j'ai déjà su matérialiser une pseudo-arme, qu'était un vase avec des shuriken à l'intérieur qui faisaient office de fleurs, oui je trouvais ça tout aussi bizarre. Après j'allais m’entraient pour savoir faire des roulades, des sauts plus en hauteur, mieux placer mon poing dans la face des gens, etc. Pour ce qui est de mes jours d'après, ou plutôt semaines, je réussis enfin à matérialiser mon gant de sorte qu'il soit beaucoup plus grand et crochu duquel sortaient des fils en métal, chacun attaché à un des doigts. Par contre maîtriser cette chose très utile, c'était autre chose, j'ai passé des heures et des jours rien qu'à essayer de plier les articulations et y insuffler une dose suffisante d'énergie sans que cela ne me fatigue de trop et pour que elle aie une force considérable. Mais je savais que ce n'était pas assez pour pouvoir vaincre, c'est beau d'avoir une arme qui balance des ficelles de deux mètres au plus, assez tranchantes ou qui griffe son adversaire jusqu'au sang, mais comme on me l'a expliqué après, ce n'était qu'une sorte d'armure, plus décorative qu'autre chose et qui, en combat réel risquait de ne pas faire long feu. C'est pourquoi, je me concentrais sur la création d'une vraie arme, considérant ma main comme une protection efficace ou à utiliser au dernier recours. Et cette arme, qui soit disant pouvait sembler peu originale me valut le surnom de Silver Sword. Pourquoi ? Parce que c'était une épée assez grande, mais qui n'équivalait pas les armes de Yume, à cause de l'énergie qu'elle me pompait et le temps considérable qu'elle me prenait pour se créer dans mes mains. Mais sa particularité, c'était sa matière, c'était une épée en métal mélangé à de l'argent, oui j'ai demandé à mon professeur de matérialisation de quoi s'agissait-il, et comme il s'y connaissait, il m'a décris les particularité de mon arme et tout ce que j'aurai pu faire avec si mon pouvoir était plus puissant. Le truc auquel je m'entraînais à présent, c'était comment changer mon énergie pour l'insuffler dans la lame de taille moyenne. Oui, c'était une autre partie de manches, créer de l'énergie était beaucoup plus difficile, seuls les rares Secondes pouvaient le faire, tandis que même les Premières galéraient encore à bien la matérialiser. Enfin, je n'allais pas dire que j'étais surdouée, mais j'arrivais déjà à créer de l'électricité que j'insufflais dans la lame, au prix d'énormément d'énergie, fallait l'avouer, c'est pourquoi je ne me risquai pas de l'utiliser pendant un combat d'entraînement contre un autre élève. D'ailleurs, je m'entraînais aussi, oui autant parler de tout ce que je faisais tant qu'on y était, à créer de la foudre à partir de rien, juste une boule d'énergie que je pourrais lancer et tenir dans ma main de fer. J'avoue que je n'arrivais à rien pour le moment et que cela me fatiguait plus que ce ne fût permis. Mais bon, j'étais fière du résultat, au moins, j'ai appris que les efforts payaient dans cette école. Sauf qu'il faudrait que je suive aussi un peu plus les cours normaux. Soit !

Pourquoi je parle de tout cela ? Tout simplement car aujourd'hui était un jour différent des autres. Je ne m'étais pas du tout attendue à ce qu’il arriva. Oui, car ce matin quand je me levais à mon aise, ce petit dimanche ensoleillé, une chose non-désirée vint bousiller mes plans de glandage intensif. Qu'était-ce ? Une annonce. Mais pas n'importe quelle annonce, hein ! C'était une annonce du Conseil ou plutôt de la voix froide de Yume qui me laissa perplexe d'ailleurs. J'étais en train de manger dans le bâtiment des dortoirs, oui très rare de ma part, quand cette voix raisonna un peu partout dans l'Académie.

- Kaïla Kurayami et Izaya Renzou doivent se rendre dans l’arène dès maintenant sous risque de sanction grave. Je commence le décompte jusqu’à 100. Dépêchez-vous. 1, 2, 3, 4, 5, …

Comment cela dans l'Arène ? J'étais en train de manger, elle me laissera quand même finir mon repas... Non mais pourquoi dans l'Arène ? On était un dimanche, dimanche on dort. Dimanche on s’entraîne dans l'Arène mais vers dix ou onze heure, pas à huit heure et des. Cela sentait le roussi à plein nez. Mais au sacrifice de s'étouffer, il fallait que je réponde à cette annonce, je n'avais pas très envie de me retrouver nez à nez avec Yume en colère, tout cela parce que j'avais envie de finir mon repas tranquillement. Oui pour le peu de fois que je passais du temps avec elle, j'ai appris à l'engueuler pour des choses futiles comme quand elle me touchait ou quand elle s'adressait aux gens d'une manière peu gratifiante, mais jamais je n'oserai défier ses « ordres » quand au règlement de l'Académie ou, comme ici, des annonces globales du Conseil, je suppose. Je voulais vivre moi. D'ailleurs, je me demandais pourquoi Izaya devait venir aussi. C'était louche, très louche même. Autant y aller, pour découvrir de quoi s'agissait-il. C'est pourquoi, sans attendre, enfin, d'un pas assez lent par rapport au décompte, je suis partie en direction de l'Arène, croisant par-ci par-là, quelques étudiants qui me regardaient étrangement. J'avais quoi sur la tête bande de bâtards ?! Vous voulez mon poing dans la face ? Passant mes moments de pure paranoïa envers les autres gens, j'arrivais devant l'Arène. Sans attendre, j'inspirai un bon coup et rentrai dans le lieu de la matérialisation, sans m'étonner d'avantage, mon corps changea du tout au tout, passant d'un uniforme scolaire à une robe de combat que j'affectionnai tant. Je serrai et relâchai ma main droite avec fierté, et avec un petit sourire en quoi, je m'avançai vers Yume, qui bizarrement était seule dans l'Arène, assise sur un genre de trône ou je ne sais quoi. Je lançai un coup d’œil assez inquiet tout autour, pour voir la lune blanche, les éternelles croix, le sol en échiquier, ainsi que le vide complet, désert de tout étudiant.

-Ohayo Yume-San. Il se passe quoi ici ?

Je restai plantée devant elle sans bouger, avec une mine perplexe sur le visage. Je le sentais mal.


HRP: Mouahaha, je me suis éclatée pour celui-là xD

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   Jeu 26 Avr - 16:54

J’ai chaud, non j’ai froid … attends … hum … non, pas comme ça … non, hum. Arrête … Arrête … Sois, sois plus doux, plus tendre, caresse moi ... hum … Oh … Je, Je … !


Me relevant en sursaut après ces dires, je frottais mon visage dégoulinant d’eau avant de tourner la tête vers mon camarade de chambre. Sa mère, c’était trop hard, je venais de faire un putain de rêve dans lequel je m’étais retrouvé avec Hibari. Moi enchaîné, lui … lui … Huhuhu. Hum, soit. Mais je ne devais sans doute pas rire à cet instant précis puisque mon camarade de chambre, le coussin sur les oreilles me fusillait du regard, le même regard qu’il m’avait lancé dans mon rêve. Avais-je prononcé son nom ? Non, je ne crois pas, mais je crois que mon air tout excité et la vitalité qu’il y avait dans mon short de pyjama en disait long. Et je suis sûr que j’étais bruyant … Ah merde la honte.

- Désolé … Je … Je vais te laisser dodo hein …

Chuchotant ces quelques mots à l’encontre de mon cher et tendre fantasme, je me levais de mon lit pour me diriger vers la salle de bain. Une fois arrivé dedans, je fis une petite vidange en félicitant mon bijou de famille pour sa … sa … ses compétences d’excitation intense ? J’espère juste que je n’ai pas sali mon lit, et encore mieux, que je n’ai pas eu le malheur de me tripoter durant mon sommeil. Sinon là … je suis sûr que je serai pas tranquillement devant le pot en train de pisser, mais plutôt dans le bain, éventré.

Soit, je pris une petite douche rapide, m’habillai de mon uniforme et me dirigeais vers l’extérieur. Il était encore tôt, genre il ne devait pas être plus de 8h quand j’arrivais dehors. Me décidant de me promener tranquillement à gauche et à droite, mes pas me menèrent vers le centre commercial. Rentrant dedans, je fis quelques petites emplettes, zieutant sur X et X choses me semblant intéressantes pour finalement, après avoir les mains remplies de sacs retourner vers les dortoirs.

Quand j’ouvris la porte doucement, je remarquais que le lit -fait- de mon colocataire était vide. Était-il parti pendant que j’étais en train de faire du Shopping ? Moi qui comptais prendre mon petit déjeuner avec lui, c’était raté. Soupirant lourdement, je me dirigeais vers le petit coin cuisine aménagé par Hibari pour y préparer mon propre petit déj’ tout en regardant un livre que j’avais acheté il y a peu. Une fois ma préparation faite, j’engouffrai mon déjeuner, tournai les talons, retournai les talons en me rappelant que « l’ordre était primordial pour Dieu », je nettoyais les quelques petites crasses que j’avais pu faire.

Sautant, non, me laissant tomber sur mon lit en soupirant de contentement -j’avais tellement bien mangé, que j’étais heureux- je fermais les yeux en me demandant comment j’allais passer ma journée. Me tournant de gauche à droite, des milliers d’idées me passèrent par la tête, comme par exemple :

o Trouver Hibari et le suivre partout (Mode Caniche)
o Trouver Hibari et rester avec lui (Mode Parasite)
o Trouver Hibari et le prendre contre un mur (Mode Pervers)

Y avait aussi la possibilité d’aller m’entraîner, mais je m’étais dis que les Dimanches, je les réservais à mon chéri et à mon repos. Je passais déjà les trois quarts de mon temps entre les murs des classes et mes entraînements personnels. J’étais assez bon en fait, même si j’avais des lacunes en japonais, je comprenais de mieux en mieux ce que disaient les gens, les écrits, et tout et tout. Question matérialisation, j’arrivais à faire des choses étranges, mais la plus part du temps, ca me prenait tellement d’énergie que ma matérialisation ne durait pas si longtemps que ça, genre … dix minutes tout au plus. Je devais donc dématérialiser et re-matérialiser toutes les dix minutes pour « continuer » à m’entraîner ou combattre. De plus, je devais attendre un laps de temps d’une minute entre. Dans un combat, en une minute un combat pouvait être gagné. Et c’est donc pour cela, que durant un mois, je me concentrais plus sur ma résistance que sur ma matérialisation. C’est après trois mois d’entraînement, et trois mois de présence à Undai que j’arrivais enfin à faire quelque chose. Je n’étais pas fort, je n’étais pas faible, j’étais bon, peut être doué avec ça, mais que ce passera-t-il lors d’un combat ? Combattre et s’entraîner c’était bien différent. J’avais beau m’être fait entraîné par des gens, genre des amis que je m’étais fait en Première et Terminale, leurs enseignements n’étaient peut être pas aussi bons que celui que j’aurai pu recevoir de Black Rock Shooter ou d’un professeur.

- Kaïla Kurayami et Izaya Renzou doivent se rendre dans l’arène dès maintenant sous risque de sanction grave. Je commence le décompte jusqu’à 100. Dépêchez-vous. 1, 2, 3, 4, 5, …

En entendant ça, je palis complètement. Cette annonce était claire pour moi, ce n’était pas la première fois que j’entendais ce genre de choses, c’était simple à deviner ce qu’il allait se passer. Hier, un groupe de deux élèves avaient été appelés dans l’arène, un est maintenant en terminale et l’autre … il est parti de l’école à cause de la honte qu’il s’est tapé en perdant dans combat contre « un crétin » comme il le disait lui même. Quitter l’école sans avoir fini son cycle revenait à rendre son cristal et donc, perdre ses pouvoirs. Fallait être con, non complètement crétin pour faire ça. Moi, si je perds, je reste !

Me levant donc en comptant avec la voix de Yume dans les interphones, je posais les pieds devant le mur en arrivant au décompte de « 69 ». Pervers ? Si tu savais mon beau ! Passant le mur de matérialisation, mon corps s’entoura de pétales de fleurs roses comme à chaque fois dessinant sur son passage ma combinaison. Habillé à la mode Sasuke dans Naruto, j’arrivais devant Kaïla et … la, la black drop croqueuse qui se trouvait, assise sur un trône en pierre sortant du sol.

- Tu es prête Kiwi ? C’est notre grand jour à nous deux Darling ! Aujourd’hui, on va voir qui de nous est le meilleur et qui va passer en première !

D’un geste rapide, je fermais les yeux et levais la main devant moi. Imaginant la forme de mon bâton de prière ancestral, j’essayais de matérialiser celui-ci. Ce n’est qu’après une petite minute que celui-ci se formait dans mes mains. Question lenteur, j’étais une vraie limace ! Une fois cela fait, je criais à l’encontre de Kiwi :

- Prépare toi ! Kame AAAAAAAAH MEEEEEEEEEE HAAAAAAAAAA !

D’un mouvement de main, j’essayais de reprendre la réplique de Son Goku dans Dragon Ball  et de créer une boule de pouvoir pour l’envoyer sur mon adversaire. Le bâton tenu avec mon bras et mes côtés, la position du héros de la série, les mains levées dans la direction de Kiwi, j’attendais qu’une boule de feu bleuté en sorte. Victime, j’étais une putain de victime. Rien ne sortait, je venais juste de me taper la honte.

- Haha …

Spoiler:
 

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   Jeu 26 Avr - 17:23

Pour seule réponse, je n'eus que la voix rauque de Izaya qui me parvint aux oreilles. Je fis volte-face et le regardai sans bouger, vu que Yume n'avait pas l'air motivée pour dire quoi que ce soit avec son engin énorme dans les mains. Il était dans sa tenue de combat assez légère que j'ai déjà pu voir pendant les rares cours de matérialisation que nous passions à l'Arène, mais de là à constater sa force et autre, j'étais loin de là.

-Tu es prête Kiwi ? C’est notre grand jour à nous deux Darling ! Aujourd’hui, on va voir qui de nous est le meilleur et qui va passer en première !

Je me tapais le front de ma main gauche, mais bien sûr, comment j'ai pu ne pas constater cela au part avant. Mais pourquoi avec lui ? Pourquoi on me faisait ça à moi ?! Dites moi, pourquoi je devais subir le pire mec de ce bahut, en tant que adversaire ? Je lançais un coup d’œil en coin à Yume qui avait l'air toujours aussi stoïque et inexpressive. D'accord, je vois, elle allait juger ce combat comme elle jugeait tous les précédents. Donc, résultat, cela ne servait à rien que je lui demande quoi que ce soit, elle était trop occupée à tenir son rôle de juge inflexible, sans pitié ou gentillesse. Magnifique. Pendant que moi, je me lamentais sur mon triste sort, vu que je n'étais pas du tout préparée à passer ce genre de teste aujourd'hui, ni dans les semaines à venir en fait, Izaya était en train de faire je ne sais quelle connerie.

-Prépare toi ! Kame AAAAAAAAH MEEEEEEEEEE HAAAAAAAAAA !

Je me tendis imperceptiblement à sa position d'attaque. Donc il n'allait pas attendre le feu vert ou quoi, juste m'attaquer comme un sauvage pendant que moi, je n'étais pas du tout prête à un combat réel. Il avait matérialisé une sorte de bâton qu'il tenait d'une façon étrange, on dirait qu'il s'apprêtait à m'envoyer quelque chose, de l'énergie peut être ? Quoi il était capable de faire cela, déjà ? Serait-il plus fort que je ne le pensais, sous ses airs de crétin ? La réponse me vint rapidement. Non, il ne l'était pas.

-Haha …

Je le fixais d'un regard cruellement inexpressif à la mode de Yume, je m'approchais de lui à pas lent qui raisonna sur le sol lisse. Avec un sourire peu fiable, je me postais devant sa silhouette encore en position de combat, et lui abattis mon poing sur sa chevelure rose en perdant mon sourire et le remplaçant par une grimace de colère.

-Comme ça tu m'attaques sans prévenir, espèce de crétin !

Je lui criais dessus, en le ruant des coups. Oui de loin cela paraissait complètement ridicule, mais je tenais à lui faire comprendre où était sa place. L'empoignant de ma main gantée, donc de ma matérialisation déjà présente sur moi dès que je pénétrais dans l'Arène, je le lançais un peu plus loin dans la salle sans fin.

-Oups... Trop fort, je crois...

C'est vrai que notre force est décuplée dans ce genre d'endroit, et que la douleur est bien ressentie. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'il se mette à voler comme un oiseau sous l'impact de ma colère. Intéressant... Qu'est-ce que je pourrai bien lui faire en plus de cela, l'empaler sur mes cornes ? Non, je risquerais de me faire mal à la nuque sous le poids de cette chose qui me servait d'adversaire. Je n'ai toujours pas compris à quoi ces cornes me servaient, mais comme on me l'a déjà dit, tout avait une utilité, il fallait juste la découvrir et bien l'utiliser. Je me grattais la tête en restant sans bouger devant sa carcasse qui ne tarderait pas à se relever. Eh monde cruel...

-Bon... Voyons voir... Une suggestion Le Pervers ?

Oui autant lui demander, parce que je n'ai jamais fait de combat réel, alors de là à me mettre à lui taper dessus, cela me paraissait si ridiculement ridicule. Enfin...

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   Jeu 26 Avr - 19:48

-Comme ça tu m'attaques sans prévenir, espèce de crétin !

Là je venais de me faire passer pour un con et en plus de ça, je venais de me faire taper par Kiwi. D’un mouvement brusque et direct elle m’assomma, son poing serré sur ma tête. Putain qu’elle était forte et putain que ca faisait mal, mais ce n’était pas tout non ! Le Kiwi en robe de combat me prit par le col, me leva du sol et me propulsa, oui, je dis bien propulser, de l’autre bout de l’arène sans … bout. Donc à la place de me taper les côtes contre un mur, je fis un petit vol « I believe I can Fly and I touch the … » et Bam, la gueule la première sur le sol.

-Oups... Trop fort, je crois...

Non mais elle se foutait de ma gueule en plus ?! Me redressant en tenant ma tête et mon nez dont un flux de sang inimaginable en coulait, je la pointais du doigt avant de crier, tout en la coupant dans sa phrase :

- Mais ça ne va pas la tête ?! T’aurais pu me tuer Kiwi !

M’avançant vers elle d’un pas rapide en crachant mon sang tout en essuyant celui qui coulait de mon bras, je m’abaissais avant d’utiliser mes deux pieds pour sauter vers elle. Ouais, j’ai vraiment sauté, mais pas qu’un peu, j’ai … trop sauté. Et vous savez ce qu’il s’est passé ? Allez, choix multiple :

o J'ai atterri sur Kiwi, les fesses sur son visage.
o Je suis arrivé à côté d’elle, et mon bâton s’est enfoncé dans le sol.
o Je me suis retrouvé sur les genoux de Yume.

Ouais, vous aussi vous avez voté pour la dernière hein ? Vous auriez trop aimé que je me fasse lyncher par Yume hein ? Haha, bande de connards sans cœur ! Et bah nan, j’ai pas « atterri » sur l’un de mes choix multiples ! Je vous explique ce qu’il s’est passé alors, donc, j’ai sauté pied joint, propulsé dans les airs, je me suis tapé avec mon bâton et j’ai atterri sur le sol, la gueule une fois de plus la première, je crois que je viens de me péter des dents et hop, je ne bouge plus.

J’ai dû compter jusqu’à cinq pour finalement attraper la première chose pour me relever, et cette chose ce fut la jambe de mon adversaire. Me décidant « d’attaquer », j’agrippai sa jambe, la fis tomber, la relevai en la traînant par la jambe en me relevant, tournant comme une toupie et finalement la propulser à mon tour à travers l’arène.

Mettant ma main sur mon front pour regarder sa chute, mon attention se tourna vers la lune non blanche, mais d’un rouge sang terrifiant. Donc oui, il fallait arrêter de jouer, c’était un vrai combat là. En position d’attaque, je fis disparaître mon arme et créais dans mes mains, des petits bouts métalliques pas plus grand que mon poing. Sachant que j’étais toujours bon en tir à distance, je les lançais vers Kiwi. C’est con, mais j’avais envie qu’elle les évite … Je voulais pas faire de mal à celle-ci en fait … m’amuser ok, mais de là à la « battre », j’étais un homme digne quand même … ouais, une tafiole qui zieute sur les hommes, mais je me devais de respecter les femmes … non ? Ok !

Préparant ma prochaine attaque en matérialisant une fois de plus mon bâton magique, je me lançais à corps non perdu, mais presque Divin, oui, Hibari est un bon professeur et joue beaucoup sur ma personnalité, je  trébuchai. Victime que je suis, je vais me faire tuer avant d’arriver en première.

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   Ven 27 Avr - 16:02

Pour réponse Izaya me cria quelque chose au loin, qui résonna en échos dans toute l'Arène. Pendant qu'il essayait de faire je ne sais quoi, je ne bougeais pas d'un pouce, le regardant, intriguée par ses pirouettes. Il sautait assez haut, fallait l'affirmer, mais pour la réception ce n'était pas trop cela, vu qu'il s'écrasa littéralement à mes pieds. Je soupirais, mais mon désespoir fut coupé par la surprise. Cet imbécile venait de m'attraper le pied et me déséquilibrer pour m'envoyer balader au loin. J’atterris lourdement au sol. Je restai ainsi quelques secondes, puis j'essayai de me relever dans un gémissement de douleur, mais mon effort fut vain quand des projectiles arrivèrent dans ma direction, j'eus juste le temps de faire une roulade sur le coté pour éviter ces dernières. Mais malheureusement pour moi, un des bouts de métal vint se planter dans mon bras, me procurant une décharge de douleur que j'ai bien sentis passer. Je me relevais en me tenant le bras gauche, j'étais furieuse, mais vraiment là. Au point que je crois qu'un petit tapage ne suffirait pas pour me remettre de bonne humeur, non, il fallait que je le mette en morceaux.

-T'es mort!

Au début, j'avais du mal à « découper » les gens dans l'Arène, mais au fil du temps j'ai commencé à trouver cela amusant, genre voir un membre rouler à travers la pièce dans un jet de sang parfois de couleur extravagante, puis la tête ahurie de son adversaire, c'était vraiment amusant. Et là, j'allais essayer de faire rouler la tête d'Izaya que je m'amuserai encore et encore à découper en morceau, rien que parce que cet enfoiré a osé m'attaquer par surprise. D'ailleurs, pendant que mon œil droit s'illuminait d'une flemme rouge sous la rage et 'envie de meurtre que je ressentais, ce pauvre type accourait vers moi pour... trébucher pour la centième fois. C'était ma chance, autant faire dans le non fair-play, continuons ce qui fut commencé.

Après un petit moment d'attente, je vis des fils en acier sortir de ma main droite, ils étaient quasiment transparents mais pas assez longs à mon goût. C'est pourquoi, pendant que la tête rose s’apprêtait à se relever, je m’élançais sur lui et d'un mouvement souple de la main, dirigeai mes fils dans sa direction en espérant qu'il s'en prendrait assez pour se faire découper. De plus, la douleur dans mon autre bras me lançait et ça m'énervait encore plus. Au point que, sans que je le veuille, ma main droite s’agrandit encore plus, me bouffant encore plus d'énergie que d'habitude. Mais c'était quoi cette enroule ?

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Izaya Renzou

avatar

Messages : 306
Date d'inscription : 15/03/2012
Localisation : In your Dreams <3

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Gold★Booster
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   Ven 27 Avr - 17:33

J’ai pas vraiment eu le temps de me lever que je la voyais déjà accourir vers moi. Sa main, ou plutôt son gant ressemblant à une patte de minou avait doublé de taille, c’était juste impressionnant et irréaliste. D’un coup, je vis des fils fins essayer de m’atteindre, mais aucun ne me toucha. Leurs portées n’étaient pas plus longues que deux mètres, mais je suis sûr qu’à moins de cinq millimètres, ils m’auraient neutralisés. Me relevant donc en sautant en arrière, je me mis en position de défense.

Les coups fusèrent de gauche à droite, j’essayais aussi bien que possible d’éviter ceux-ci. J’y arrivais encore, facilement certainement pas, mais elle ne me toucha pas une seule fois et moi non plus. J’avais beau lancer mes poings et mes jambes, elle les évitait tout autant que j’évitais ses attaques. Me décidant de reculer une fois de plus, paré à assommer un coup brutal à mon adversaire, je matérialisais mon bâton dans mes mains, tapais sa pointe métallique sur le sol, faisant résonner les quelques grelots d’or se trouvant attachés à son extrémité ronde. Voyant mon adversaire accourir dans ma direction, je criais non pas d’une voix stridente, mais bien celle qu’un héros pouvait faire lorsqu’il « invoquait » une attaque. Ouais, je suis à fond sur Dragon Ball, et tout le blabla !

- GOLD BOOSTER !

Je ne sais pas vraiment comment ces mots sont sortis, ni d’où ils provenaient, mais aussi étrange que le reste pouvait être, un flux d’énergie tel un canon laser sortait du cercle retenant les grelots de mon bâton. Direction Kiwi, je regardais tout cela tout en sentant quelque chose de changé en moi. Mon corps que je sentais devenir de plus en plus fébrile libéra une puissance folle, un flux de flammes roses, ouais elles étaient vraiment roses comme mes cheveux- m’entourèrent tout en créant sur ma robe de combat, des attributs en plus, telle qu’une écharpe de moine. Regardant tout cela, je regardais également ma boucle d’oreille qui venait de prendre une couleur verdâtre.

- Waaaaaw Yeah Man ! C’est la class tout ça !

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Kurayami
★ Admin ★

avatar

Messages : 959
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 24
Localisation : Sur le toit en train de dormir

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Silver★Sword
★ Age : 18 ans
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   Ven 27 Avr - 18:13

Nos attaques s'enchaînaient les unes après les autres, je ne pouvais dire que c'était de tout repos qu'était d'éviter cette tornade rose qui attaquait, se défendait, contre-attaquait sans arrêt, sans s'épuiser. Je ne sais pas comment j’arrivais à éviter tous ses coups, mais la chose qui me dérangeait et m'énervait, c'était que je n’arrivais pas à lui mettre la main dessus. Peu importe l'attaque que j'utilisais, il arrivait toujours à la dévier ou éviter au dernier moment, comme un singe littéralement.

Ce petit manège dura un bon moment, et il faut l'avouer j'étais en train de fatiguer à force de devoir réagir au quart du tour pour ne pas perdre un bras ou une jambe ou, au pire, ma tête. C'était étrange à quel point aucune éraflure ne m'atteignit, mais mon bras, devenu un peu plus grand qu'avant, n'était pas facile à manier non plus, même si à force, je m'habituais à sa présence. C'est quand un impact nous éloigna l'un de l'autre que Izaya en profita pour de nouveau rematérialiser son bâton d'or, d'ailleurs j'ai toujours pas compris pourquoi il le matérialisait et dématérialisait.

- GOLD BOOSTER !

Il hurla ces quelques mots comme si sa vie en dépendait, quoi que non, plutôt comme si quelque chose de balèze allait se produire. Ce qui se produit, il pointa son bâton sur moi, je m'élançais sur lui en sentant quelque chose de mauvais arriver. C'est quand j'étais à mi-chemin de sa silhouette qu'un rayon éblouissant sortis de son bâton, un rayon jaune pailleté, j'aurais dit. Un rayon qui balaya les croix et le sol en échiquier sur son passage. Je n'aurai même pas le temps de l'éviter, ou de rouler sur le coté tellement ma vitesse ne me permettait pas d'éviter le coup. Vous imaginez, un rayon qui va à cent à l'heure et en face un corps qui ne va pas plus lentement, l'impact était inévitable. Je savais que si ce flux d'énergie allait me toucher, j'allais me faire pulvériser en morceaux, et se rematérialiser de quasiment rien, n'était pas encore dans mes moyens, enfin, s'il en resterait encore quelque chose. C'est pourquoi, usant de toute mon énergie sans même prendre en compte la suite de combat, je matérialisais mon épée pour l'utiliser comme bouclier.

L'impact eut lieu, et non, je n'en suis pas sortie miraculeusement entière, protégée sous une matérialisation de dernière seconde non-aboutie. Mon arme se détruis sous la force de frappe de Izaya, et j'atterris quelques mètres plus loin, dans une douleur intolérable. J'avais si mal qu'aucun bruit n'osait sortir de ma bouche, de peur de me faire encore plus souffrir. Cet abrutit venait de me sectionner tout mon bras gauche ainsi que j'avais des trous assez profonds dans tout mon corps, là où l'épée n'a pas su me protéger. J'étais trouée comme un canard, sans un bras, baignant dans mon propre sang. Ma vision était trouble, je fermais mes yeux en me laissant aller. Cet imbécile de première allait me battre ainsi ? Mais c'était pas possible... Je... Mais putain de sa mère, je REFUSE qu'un Pervers abruti de première me batte comme cela, par pure chance ou je ne sais quoi.

J'étais hors de moi ? Non plutôt au bout du désespoir, avec une force venue de nulle part, vu que la dernière défense me vida presque, je me relevais en titubant. Enfin, j'essayais de me relever du mieux que je pouvais, je voyais juste les pieds d'Izaya au moins qui, je ne sais pour quelle raison, ne bougeait pas. Quoi ? Il me sous-estimait ou quoi ?! En colère, sans oublier que je crevais de mal, je vis rouge. Je vis rouge, mais vraiment rouge, je concentrais ce qui me restait de l'énergie rien que pour la lui balancer sur la tête, peu importe si ce serait puissant ou pas, je voulais lui faire mal, il ne pouvait pas me battre comme cela. Je levais ma main que je sentis parcourue de décharges électriques pour je ne sais quelle raison, je pouvais sentir tout mon corps se vider pour se concentrer sur une seule partie qu'était ma main gantée, devenue beaucoup plus grande qu'au part avant, ce qui m'étonna, ce que je ne la trouvais pas plus lourde qu'avant. D'un mouvement brusque, je l'abattis sur le sol avant de tomber moi aussi sous le poids qui devient d'un coup plus lourd. Je suis restée sur le ventre, baignée de mon sang. Ce qui se passa ? Je crois que j'ai envoyé une onde d'énergie en direction d'Izaya, en utilisant ma main aux griffes dix fois plus grandes qu'au début du combat. Et je crois, que j'ai détruit tout se qui se trouvait sur le passage... Je crois....

____________________________
Silver ★ Sword:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr
Yume Kuroi
★ Admin ★

avatar

Messages : 1001
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 26
Localisation : Undai Gakuen

★★★ Personnage ★★★
★ Surnom: Black★Rock Shooter
★ Age : Hum ? Ca te regarde ?
★ Relationship:

MessageSujet: Re: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   Ven 27 Avr - 18:25

On pouvait dire tout ce qu’on voulait, je n’avais pas bougé d’un pouce durant le combat, j’étais restée stoïque sur mon trône au plein milieu de l’action. Les attaques fusèrent de partout, le bruit du métal se heurtant me donnait presque mal à la tête mais rien à y faire, je ne bougeais pas. Ce n’est qu’après la chute d’Izaya et celle de Kaïla que je sortis un livre de nulle part. Lisant les mots inscrits dessus avec lassitude, je soupirais à chaque fois que je tournais une page, ce n’est qu’en entendant crier la tête de limace que je relevais mon regard et le vis :

- GOLD BOOSTER !

Gold Booster ? Déposant mon livre en regardant le jeune homme, je devais avouer que j’étais époustouflée par le jet de puissance qui venait d’émaner de sa matérialisation. Un flux d’énergie d’une couleur jaune pailleté ressemblant comme deux gouttes d’eau à de l'or venait de foncer sur Kurayami. Me levant précipitamment, sentant déjà le pire arriver, je m’immobilisais en voyant la jeune fille essayer de se défendre contre une telle attaque en vain. Elle créait une arme qui se détruisit sous mes yeux, l’autre con, lui il regardait ses mains, son corps de haut en bas en jouissant sur place de sa réussite. Pure chance ? Sans doute, mais pour réussir un exploit comme celui-ci, il devait tout de même être « doué », du moins assez pour passer en classe supérieure, et justement, sa boucle d’oreille venait de tourner au vert, montrant que mes pensées étaient justifiées.

Reportant mon attention sur la fille se trouvant maintenant au sol, je me demandais si je devais sonner la fin du combat. Levant les yeux vers la lune, je vis celle-ci toujours de son éclat rougeâtre, montrant bien que la bataille rivalisant ces deux secondes n’était pas finie. Et pour donner un coup de pousse à mes dires, la combattante au gant gigantesque se relevait.  Son corps … non, ce n’était plus un corps mais une passoire qui se trouvait devant moi, un bras arraché, des trous un peu partout, comment tenait-elle encore debout ? Comptait-elle tant que ça gagner ce combat pour avoir tant de volonté et résister à une telle douleur ? Je n’étais pas étonnée ou encore même contente de sa réaction, j’avais tellement l’habitude de voir ce genre de chose que c’en était devenu quotidien.

Dans un cri de douleur inaudible mais que je savais que Kaïla retenait, je la vis nous fixer avec tellement de haine que j’appréhendais déjà sa prochaine attaque. D’un coup vif ne laissant le temps à qui que ce soit de dire « ouf », sa main gantée grossit une fois de plus, mais ce n’était pas seulement le gant, non, les extrémités formées en griffes tranchantes s’allongèrent. Acérées sans doute à la perfection, elle leva la main et d’un mouvement rapide, une sorte de rafale arrivait dans notre direction, visant principalement le jeune Izaya qui se trouvait à côté de moi. Voyant que ce que je crus être du vent n’était autre que de l’énergie pure et tranchante, je réalisais l’inimaginable.

Me plaçant devant le jeune homme s’étant accroupi pour se protéger, d’un mouvement de la main, je fis valser son attaque à deux mètres de nous. Si je n’avais pas « agit », Izaya serait sans doute mort, une attaque comme celle-là reçue de plein fouet l’aurait sans doute tranché la tête si pas faire disparaître son corps en entier. Il fallut un peu de temps pour que la poussière créée par l’explosion de l’attaque de Kaïla se dissiper, voyant son corps mort allongé sur le sol après deux minutes à peine, je m’avançais vers celle-ci avant de soulever sa tête tout en la retournant. Espérant ainsi que la jeune fille ne s’étouffe pas plus dans son propre sang, tout en lui disant :

- Tu es acceptée, Kaïla Kurayami.

Une fois ces mots dit, je tournais la tête vers Izaya qui, contrairement à là tantôt était à présent à ma hauteur. D’un mouvement de la tête, je lui demandais de m’aider à transporter Kurayami en dehors de l’arène. Une fois qu’elle sera sortie, son corps se dématérialisera et la douleur qui venait de la faire s’évanouir se dissipera peu à peu. La lune venait de retrouver sa couleur blanche grise, plongeant ma main dans ma poche, j’attrapais mon cellulaire, appelais l’équipe médicale.

- Il en va de même pour toi, deux nouvelles étoiles vertes viennent d’illuminer Undai Gakuen.
END

____________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academieundai.forumactif.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami   

Revenir en haut Aller en bas
 

Izaya Renzou vs Kaïla Kurayami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Izaya Kida
» Izaya Orihara - Underground - [Indéfini]
» Kira Ketsueki
» # Registre d'Avatar #
» Mission de Rang A : L'Emprise d'Orden, Partie 1 [Yashira Mugen, Seki Rikku, Kurayami Raiko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undai Gakuen RPG :: Académie Undai :: Arène :: ★ Passage en rang ★-